Dieux à Gogo

*MALAISE*


Gogo Message transmis le 17 juillet 2007 :

« Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas. » disait Malraux. Et c’est devenu le leitmotiv de tous les NMR (nouveaux mouvements religieux), églises, assemblées, sectes, organisations new age ou ésotériques fourre tout; qu’importe la dénomination, le contenu et la finalité sont les mêmes.

Spirituel ?! Le 21ème siècle sera mercantile oui…. Vive le prêt à penser, le dogme roi, la foi pré cuite... Les sectes sont indéniablement un business bien juteux qui rapporte gros. Le principe est simple : quelques idéologues illuminés qui nous concoctent un mix syncrétique avec à la sauce tout et n’importe quoi (kabbale, mysticisme chrétien, évangélisme, loges, développement personnel, écologie…); entourés de quelques fins recruteurs qui feront du prosélytisme à tout va et une masse de pauvres gens convaincus d’être dans le vrai, d’être en marche vers le graal.

Les mécanismes qui sous tendent cette giga manipulation sont abominables. Les hiérarchies des sectes sont de fin stratèges et font preuve d’une grande intelligence qu’ils mettent au service de l’égoïsme (en toile de fond de grands réseaux d’influence et souvent mafieux travaillent dans l’ombre) en se servant d’un appât des plus redoutables en ces temps de crise : offrir des remèdes à la crise de sens que traversent les peuples, une spiritualité nouvelle sur un plateau d’argent avec des promesses non moins mirobolantes à la clé. Quoi de plus amoral et vil que de promettre une nouvelle éthique, une foi, un nouveau sens alors que les buts officieux ne sont qu’enrichissement, avilissement et propagande ?

Pour beaucoup, il est facile de tomber dans le panneau et d’être le candidat tout idéal ! Vous vous définissez résolument comme étant en quête spirituelle, agnostique, "open minded", et sans préjugés ? La tentative de recrutement s’opérera de manière on ne peut plus subtile, se basant sur un panel ahurissant de techniques de manipulations mentales. Rapprochement, processus d’identification du recruté au recruteur : étrangement le recruteur se construit des préférences et des affinités identiques au recruté, puis de manière graduelle et voilée le recruteur présente la philosophie du mouvement, en intellectualisant bien le tout, de manière à rationnaliser un maximum.

Au bout de quelques jours à peine, vous vous retrouvez déjà avec trois bouquins sur l’essence du mouvement, vous faites déjà presque partie de la "famille", d’ailleurs, vous dit-on entre deux portes « Il y a une réunion x day, tu pourrais venir. » On se garde bien de vous dire qu’on en fait partie, il ne faut surtout pas éveiller les soupçons : « Oh tu sais, moi je ne fais pas du prosélytisme, je n’en fais même partie ! »

De fil en aiguille, avec ce travail au corps savamment dosé, le recruté tend l’oreille, se fait malléable, perméable, poreux à la séduction innée du discours libéral, philosophique, élitiste qui est monté de toute pièces afin de répondre au cruel manque de sens de ce 21ème siècle décadent. Evidemment, on casse beaucoup sur la religion : « Un mouvement spirituel est un mouvement réservé à des initiés. Flatté, on comprend qu’on doit faire partie d’une élite de gens "éclairés"… alors qu’une religion est un mouvement exotérique, donc ouvert aux masses (voir le coté péjoratif de la masse)… »

Le recruté est alors bien content de s’imaginer intégrer ce non moins prestigieux mouvement qui porte l’héritage de plusieurs siècles d’histoire (et qu’importe qu’un des gourous ait mixé en quelques nuits d’ivresse différents savoirs mystiques et philosophiques). On nous propose aussi, et pas sans culot, d’acquérir des techniques spirituelles… Ou comment devenir invisible (si, si ne riez pas…), ou comment communier avec les morts, lire les pensées de gens ou encore faire un voyage astral.

Qu’est ce qu’un voyage astral ? C’est le nom pompeux pour le phénomène de dépersonnalisation : l’esprit semble s’extraire du corps et s’en détacher. C’est tout simplement un état de conscience aigue de son esprit, et pas besoin d’un gourou pour y parvenir, fumer un petit pétard et le résultat est le même.

Autour de tout ce discours affriolant, saupoudrez d’un peu de concepts tendances "réincarnation", "karma", "plan de vie", "connaissance de soi" et bla bla bla, et vous aurez votre doctrine prête à l’emploi.

Finalement, là n’est pas le plus grave… Le plus grave, quand on passe près de 10 heures à essayer de trouver enfin des informations compromettantes sur ce mouvement qui se garde bien des publicités négatives, c’est que ces mouvements qui agissent dans l’impunité la plus totale, génèrent de douillettes recettes se chiffrant à plusieurs millions. Pas difficile d’amasser un tel pactole, avec les cotisations annuelles, les pseudos icônes religieuses, les voyages organisés… Bref, inutile de faire 10 ans d’étude, de se tuer à la tâche, ou de redoubler d’imagination, ne cherchez pas plus loin : soyez gourou ! Si vous êtes un bon manipulateur, un fin stratège et surtout si vous n’avez pas l’once d’une morale, vous avez toutes les qualités pour grossir les rangs de vos fidèles. Et de préférence, recrutez dans les hautes sphères.

Quant à nous, retournons à notre quête. Esprit libre, désengagé de tout dogme et de tout enseignement égotiste, ce n’est pas demain que nous maîtriserons les "mystères de la vie", mais qu’importe… La vérité, l’unique, ne s’achète pas au temple d’à coté.

Et pour le plaisir de renouer avec notre lucidité, qui avait failli s’étioler, voici un mix de bon sens :

“En réalité nous ne savons rien, car la vérité est au fond de l’abîme.”
(Démocrite / vers 460-370 avant JC)

“Ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche.”
(Albert Jacquard / né en 1925 / Petite philosophie à l’usage des non-philosophes / 1997 )

“J’ai toujours été intact de Dieu et c’est en pure perte que ses émissaires, ses commissaires, ses prêtres, ses directeurs de conscience, ses ingénieurs des âmes, ses maîtres à penser se sont évertués à me sauver.
Et je m’en allais, là où ça me plaisait, là où il faisait beau même quand il pleuvait, et quand, de temps à autre ils revenaient avec leurs trousseaux de mots-clés, leurs cadenas d’idées, les explicateurs de l’inexplicable, les réfutateurs de l’irréfutable, les négateurs de l’indéniables, je souriais et répétais : “C’est pas vrai !” et “C’est vrai que c’est pas vrai !”.
Et comme ils me foutaient zéro pour leurs menteries millénaires, je leur donnais en mille mes vérités premières.”
(Jacques Prévert / 1900-1977 / Choses et autres)

“Face aux industriels du mensonge, nous ne sommes que de petits artisans de la vérité.”
(Jean Rostand / 1894-1977)

“Toute secte, en quelque genre que ce puisse être, est le ralliement du doute et de l’erreur. Scotistes, thomistes, réaux, nominaux, papistes, calvinistes, molinistes, jansénistes ne sont que des noms de guerre.
Il n’y a point de secte en géométrie; on ne dit point un euclidien, un archimédien.
Quand la vérité est évidente, il est impossible qu’il s’élève des partis et des factions. Jamais on n’a disputé s’il fait jour à midi.”
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)