Deuxième Soleil

*CRÉATION*


Soleil Si je devais changer ma vie actuelle et voyager dans un tout autre endroit, dont le mode de vie, la façon de pensée, et aussi les règles sociales sont totalement différentes, sans plus aucun lien avec mon pays d'origine... que ferais-je de nouveau, qui puisse me définir comme cocréateur de ma nouvelle vie pleine d'amour et de liberté ?

Je choisirais de faire le tour du nouveau monde dans lequel je pense séjourner, afin de découvrir le meilleur lieu pour vivre une nouvelle vie. Dans ce nouvel endroit, plus rien ne serait comme avant et la nature saurait me ressourcer afin de me purifier de toutes les anciennes énergies du passé. Effectivement, ici les gens ont un autre mode de vie, un autre rythme, une autre façon de penser et plus rien ne me fait penser à mon passé.

Enfin, après une balade de plusieurs mois pour connaître la plupart des meilleurs recoins de ce nouveau pays, je me lèverais un matin sachant que c’est bien ici que je peux créer une vie qui corresponde au nouvel homme que je suis devenu. Et je recevrais cette merveilleuse intuition : aujourd’hui, je vais rencontrer la compagne dont je saurais reconnaître la lumière, cette partie de moi-même qui a toujours été présente à mes côtés depuis la nuit des temps. Ensemble, nous apprendrions une nouvelle langue, celle du coeur et de l’esprit, nos rires remplissant chacune de nos journées. Je déciderais donc de m’installer sur cette nouvelle terre pour y vivre mon amour et pour créer de toutes nouvelles expériences.

Ce nouvel univers se trouverait au bord de la mer et quelques collines couvriraient l’horizon. Avec pour seul habit un short de plage, j’habiterais une maison simple qui ressemblerait à une demeure qui n’existe que dans nos contes d’enfants. Une maison avec un toit de chaume, avec à l’intérieur un grand espace agrémenté d’ambiances bucoliques, les fenêtres restant toujours ouvertes afin d’y faire pénétrer une brise océanique. Des chevaux sauvages, des vaches et des ânes viendraient brouter l’herbe de notre jardin et tous les matins nous serions réveillés au chant des oiseaux. Des chats viendraient quémander un peu de lait, un caneton qui aurait perdu sa mère viendrait prendre un bain, et des oisillons naîtraient sur un arbre voisin.

Nous serions tout à la joie de respirer un air ensoleillé, avec quelques rares averses rafraichissantes. Tout serait nouveau, le ciel et ses nuages qui dessinent des arabesques, les plantes généreuses offrant leurs fruits à portée de main. Et nous serions tous les jours à observer le coucher du soleil dans l’infini de l’océan.

Une partie de notre temps, nous préparerions des plaisirs de la table, apprenant à nous faire des recettes succulentes, tel notre pain au four, des pizzas aux couleurs selon notre humeur, et nous apprendrions à retrouver les saveurs naturelles et à utiliser les plantes pour réguler notre santé.

Je penserais aussi à faire connaissance avec ce nouveau milieu à dimension humaine. J’inviterais de nouveaux amis et leur partagerais ma joie de vivre, simplement. Je choisirais aussi d’aider une personne à rénover sa maison et j’organiserais tous les travaux. Ainsi, je connaîtrais non seulement comment nous travaillons ici et ce qui préoccupe les habitants de cet endroit.

J’aurais surement l’occasion de transmettre des enseignements utiles à plusieurs jeunes hommes et femmes en devenir, en leur partageant mes trésors afin de leur permettre d’acquérir l’intelligence du coeur.

Je profiterais bien évidemment de prendre quelques bains dans la mer, parcourant à pieds quelques hautes dunes de sable, m’aventurant aussi dans la pratique d’un nouveau sport aquatique, à choix le wind-surf, le kite-surf ou la plongée.

Il serait alors temps que je laisse tous les bagages de mes mémoires passées ressurgirent une dernière fois, toujours en sachant que je peux harmonieusement intégrer tous les aspects de ce que j’ai été, suis et serais. Je me mettrais donc à écrire la synthèse de tout ce que j’ai découvert dans mes nombreuses vies. Je tenterais aussi de traduire ce nouveau livre dans le plus de langues possibles, grâce à des âmes qui savent travailler bénévolement, pour le plus grand bien de tous. Et je me mettrais à rêver du futur succès de ce nouveau manuscrit, en invoquant qu’un éditeur visionnaire sache reconnaître l’importance de transmettre au monde une information qui servira de nouvelle dalle à la construction d’une Nouvelle Ère d’amour.

Ensuite, je me déciderais à nouveau de partir quelques temps sur les routes pour partager avec ma chérie la liberté d’être et de faire tout ce qui nous passionne, sans autre projet que nous laisser bercer au rythme des jours qui passent. Nous profiterions aussi de visiter quelques chers amis de coeur auquel nous devons beaucoup de recevoir de nombreux témoignage de leur amour.

Sans prétendre devenir le nouveau peintre aventurier qui fera la chronique de ce siècle, je me vois très bien m'installer avec ma famille, créer mon lieu où des élèves peuvent suivre les enseignements de maitres, écrire dans ma bibliothèque, peindre dans mon atelier, organiser de futurs voyages d'agréments, faire du kite-surf, de la plongée, du cheval en fin d'après-midi, manger avec mes proches autour d'une table colorée et dansante, pour ensuite me fondre sous les mains douces de ma Geïsha ensoleillée, que j'aime pour sa beauté et son intelligence de coeur, et de terminer ce tableau idyllique en honorant le fruit qui m'est tendrement et généreusement offert, à la lueur caressante d'une chandelle qui nous fait brûler de désir et consumer de passion. L'éternité commence là...

Nous choisirions une nouvelle vision de la belle nature qui nous entoure en nous installant dans une nouvelle maison, avec vue panoramique sur tous les endroits magiques que nous aimons déjà tant. De nouveaux voisins, déjà une nouvelle vie.

Je me nourrirais non plus seulement de stimuli extérieurs, mais surtout d’une nourriture spirituelle qui provient de l’écoute du coeur qui est à l’intérieur. Je saurais que créer est un état d’être et non de faire.

Je ferais de fréquents voyages pour faire connaître au plus grand nombre comment créer sa vie personnelle dans un cadre de coopération tolérante. J’échangerais aussi avec les différents groupes d’êtres humains répartis sur tous les continents, profitant de rencontrer mes grands frères spirituels, et visiterais aussi les portails énergétiques de ce nouveau monde, me réjouissant avec ma bien-aimée de toutes les belles oeuvres que nous savons attirer à nous.

Je contribuerais à la construction d’une nation planétaire libre, qui soit connectée à la connaissance qui sert la plus haute expression de la conscience. Je soutiendrais l’humanité à poursuivre un plus grand but de la vie, en franchissant toutes les frontières entre races, cultures, tempéraments et environnements. Je défendrais notre droit à l’auto-détermination planétaire et protégerais la Terre afin de la garder au seul profit de ses habitants légitimes. Je cultiverais la sagesse contagieuse et la sobriété, et une compréhension sensée et profonde qui assure le bien-être de l’humanité.

Je déploierais aussi une compétence à la responsabilité qui serve notre devenir en tant que terriens, sous l’inspiration de l’empreinte divine, au sein d’une arène plus grande et beaucoup plus complexe de vie intelligente. Je planterais les graines essentielles à notre bien-être et à notre survie en tant que race humaine au sein d’une communauté galactique. Et je témoignerais de choses que j’ai vues, d’un univers qui regorge de créations merveilleuses et fantastiques, et de sociétés qui ont atteint des états de conscience très élevés, qui ont achevé de très hauts niveaux de compréhension spirituelle, qui ont réalisé un état de liberté que l’humanité n’a pas encore frôlé et qui gardent vivante la vraie inclinaison spirituelle, l’encouragent et la nourrissent partout où cela est possible.

Je voudrais pour tous les êtres humains de la Terre ce que je veux pour moi-même : la liberté contre toute intrusion, l’indépendance, la créativité et la vie sans conflit et sans guerre, le droit de vivre en vue d’atteindre un objectif plus élevé et de répondre à un appel plus grand qui est celui de développer un potentiel que le Créateur nous a offert, à chacun de nous, afin de nous accomplir au cours de notre grand voyage ici dans la vie physique. Voilà ce que je chercherais à affirmer pour moi-même et pour la famille humaine : l’exploit de préconiser la liberté et la connaissance auprès de tous les êtres réceptifs, soit la liberté de conscience et la liberté de découvrir la connaissance intérieure comme une souveraine et légitime nécessité à recouvrer et à maintenir avec sagesse. Tous ces points sont des aspects de la liberté : en effet, le besoin de liberté et le désir de liberté sont universels.

C'est certain, je penserais à tous ceux que j’ai aimés, et leur souhaiterais qu'ils connaissent eux aussi le monde qui leur appartient. D'ailleurs, ils pourront toujours me rendre visite et partager dans la joie l'amour qui nous réunit en famille.

Et je verrais que la Terre Promise est bien pour les coeurs doux. Et naîtra un second soleil, mon coeur connecté à la Source.

De fait, si j'existe, c’est précisément dans le but d’atteindre les plus hauts sommets, de chercher la LUMIÈRE de la Vérité, d’apprendre le but de mon voyage et de ma mission, être porté par l’expérience et la responsabilité, saisir la bonté de dessein de ma personnalité et, par-dessus tout, de célébrer les splendeurs découvertent au fil de mon périple, telle que la nature de notre Père Universel, tout en demeurant au service du Tout.

Daniel Daniel