Daniel Vallat DAD Éditions Dons Amis LUMOVIVO Questions Contact
Daniel Éditions Utopia Merci! Amitié  FAQ's  Contact
LUMOVIVO.org


Accueil Blog Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le ! Partager sur Facebook Tweetez à propos de cette page sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Whatsapp Partager cette page à vos amis

BLOG Achives

Conquête du Feu

*DRAGON*


Dragon Message transmis le 24 novembre 2008 :

Lorsque nous nous observons, nous avons l’impression que plusieurs aspects de nous-mêmes ne sont pas en résonance avec notre aspect divin. nous interprêtons alors qu’il nous faut nous séparer des aspects moins séduisants de nous-mêmes pour être digne de l’être que nous imaginons devoir être, épuré de tout ce qui ne fait pas sens pour nous.

Notre questionnement sur nous-mêmes est essentiel, mais cela ne doit pas nous conduire à renoncer à des aspects de nous-même pour en favoriser d’autres. Au contraire, il s’agit plutôt d’observer de façon très objective les aspects de soi qui ont été mis de côté, jugés et interprétés, pour mieux les éclairer.

Quels sont ces aspects ?

Puisque la présence de ces aspects crée des contractions et des limitations de notre divinité, nous avons naturellement l’impression qu’il nous faut nous en séparer pour nous alléger. Mais il s’agit ici d’une erreur de calcul, puisque la réalité est exactement l’inverse. Ces éléments limitent notre divinité précisément parce que nous cherchons à nous en séparer. Dès que nous choisissons de les éclairer, notre réalité se modifie.

L’évolution ne consiste pas à se séparer des aspects de soi plus lourds, mais plutôt à les éclairer. Comment les éclairer ? En les accueillant, en les observant et en les aimant. Cela ne veut pas dire qu’il faut s’identifier totalement avec nos ombres, mais les éléments plus ombrageux en nous doivent être éclairés par la lumière en nous. Et pour être éclairés, ils doivent être observés, reconnus et aimés pour ce qu’ils sont.

Reconquérir le feu

Le feu est l’élément qui nous permet de transformer notre vie avec force, car il génère en nous l’énergie nécessaire pour donner la vie à la matière et à nos rêves. Si nous jugeons l’aspect destructeur du feu, nous jugeons aussi son aspect transformateur lumineux.

Nous voilà maintenant rendu à l’étape de reconquérir ce feu intérieur, parce que notre évolution terrestre est directement liée au retour équilibré de cet élément. Tout ne dépend pas du feu ici, mais il faut comprendre que l’ensemble des éléments est nécessaire à la transformation de notre monde. Puisque le feu est actuellement le plus carencé d’entre eux sur notre planète, il est donc naturel que ce soit celui à reconquérir en priorité.

S’il n’y avait qu’un seul thème à proposer en cette période de fin de cycle terrestre, ce serait "la conquête du feu intérieur". Ce feu existe déjà au niveau subtil, en nous.

Les envahisseurs

Ce qui est intéressant de constater ici c’est que si ces éléments ne sont pas les plus présents en nous en ce moment, c’est parce qu’ils le sont à un niveau plus subtil. Ils sont ce que nous considérons être nos "envahisseurs extérieurs", ces énergies qui semblent nous limiter et nous empêcher d’aller de l’avant dans notre vie. Ces éléments sont des représentations extérieures de ce feu intérieur que nous avons jugé.

Dès que nous jugeons un aspect de nous-même, nous le magnétisons à l’extérieur et cet élément reviendra nous hanter par la suite. D’abord, nous aurons l’impression de ne pas le porter en nous, puis nous nous dirons que la personne devant nous, qui semble colérique, ne nous ressemble pas puisque nous sommes de nature pacifique et calme. Mais se nous choisissons d’être pacifique et calme parce que la colère est selon nous non lumineuse, voilà que nous magnétiserons la colère à l’extérieur. C’est un aspect de nous qui cherchera à revenir à la maison. Lorsque cet aspect sera compris, aimé et accueilli, nous cesserons de le magnétiser à l’extérieur et le calme intérieur (et extérieur) reviendra.

Nous avons tous déjà expérimenté dans cette vie le feu en nous : un feu de transformation où tout à coup il nous fallait utiliser toutes nos ressources intérieures, notre puissance et notre conviction pour modifier un élément de notre vie.

Le feu n’a pas que l’effet de détruire. Il a aussi l’effet de reconstruire, de permettre à la vie de renaître. Le feu en nous n’est pas un élément à proscrire de la Création. Au contraire, c’est un élément très puissant, car il permet l’évolution et la transformation de la vie.

Le feu subtil

Dans les mondes plus subtils, le feu est très lumineux et ne brûle pas. Il est même tiède. Dans les hautes fréquences vibratoires, le feu n’a pas besoin de brûler puisqu’il est pure lumière. Mais lorsqu’il abaisse sa fréquence pour entrer dans la tridimensionnalité, il devient alors à la fois lumière et destruction. C’est un feu qui s’est polarisé parce que la matière imposait la polarisation. Ce n’est pas que le feu soit destructeur de par sa nature, mais dans la matière, il est devenu à la fois lumière et destruction parce qu’il a pris cette polarité afin d’accompagner les humains dans la dualité. Et, une fois dans la dualité, nous avons jugé la portion brûlante du feu et avons glorifié sa partie lumineuse. Mais il s’agit de la même énergie, polarisée en deux aspects différents.

Constatons ici que le feu n’a pas que l’effet de détruire. Il a surtout l’effet de donner aux êtres la force de dépasser leurs limites. Dans la matière, l’aspect jugé du feu va maintenant chercher à se manifester, à se déployer, pour que chacun puisse honorer son être et retrouver son équilibre lumière – feu intérieur. Ce feu permettra à chacun de se déployer dans son mouvement individuel, lui donnera la force de dépasser ses limites et l’invitera à transformer concrètement sa vie.

Les maîtres du feu

Le maître du feu est notre dragon intérieur. L’énergie du dragon intérieur est le gardien de notre feu intérieur. Le feu de notre dragon intérieur revient actuellement en force dans l’aura de notre planète. Nous le connaissons d'ailleurs très bien, puisqu'il est dans toutes nos cellules. Il sera de plus en plus présent et ceci sera particulièrement vrai pour les artisans de Lumière. Notre dradon intérieur s’associe avec nous pour nous guider et pour faciliter l’intégration de l’élément feu en nous. Si nous demandons à notre dragon intérieur d’établir un lien conscient avec nous, nous serons alors mis en relation directe avec lui. La réalité du dragon intérieur respecte absolument la vie. Mais si nous tentons de dépasser nos limites, voilà qu’il présentera son feu pour nous imposer le respect. Notre dragon intérieur est un être amoureux, joueur et très rieur. Nous pouvons lui parler sans craindre qu’il ne s’offusque. Il a une énergie enveloppante, mais aussi directive – non pas dans le sens qu’il nous dit quoi faire, mais il nous stimule à diriger notre vie. En d’autres termes, il nourri le maître en chacun de nous et ne se laisse pas influencer par l’état de victime que nous chérissons parfois. C’est un allié énergétiques. Si nous tentons de convaincre notre dradon intérieur que nous ne sommes pas en mesure de faire ceci ou cela, il ne va pas être berné, car il sait qui nous sommes. Nous pouvons tenter de nous convaincre nus-même qu’un obstacle est insurmontable, mais nous ne pourrons duper notre dragon.

Construire ou détruire

Rappelons-nous qu’à la base le feu stimule la créativité en chacun. Il est la Lumière de vie de l’Univers. C’est pour accompagner les humains dans la dualité qu’il s’est polarisé en lumière et en destruction.

Dès qu’un Être juge un aspect du feu, il juge tout le feu, même celui qui lui permet de construire sa vie, de lui donner la force de l’orienter comme il le souhaite.

Plusieurs personnes jugent les humains qu’ils considèrent être trop brusques envers les autres, qu’ils considèrent manquer de finesse, de gentillesse et de bonté. Pour compenser cela, ils se disent que tout ce qui n’est pas gentillesse, bonté et douceur en eux ne fera pas partie de leur vie.

Il est certes naturel de s’entourer d’êtres aimants et de s’éloigner de ceux plus violents, mais si ce choix est accompagné d’un jugement, cela devient moins intéressant.

Si une personne considère les conflits mondiaux et les voies de séparation entre les êtres humains comme étant indignes de la lumière de Dieu, il les polarise au niveau de l’ombre en les privant de son feu de transformation lumineux. Il observe alors devant lui une représentation extérieure de son feu intérieur qu’il considère être ombrageux parce qu’il peut détruire. Le feu peut détruire certes, mais il peut aussi construire.

La transformation

En jugeant certains aspects de ce feu, plusieurs personnes se sont séparés de tous ses aspects, incluant ceux plus lumineux. Ce feu s’inscrit ici dans un thème essentiel plus vaste de conquête de l’équilibre intérieur. Il y a donc un feu à reconquérir ici.

Le feu est vraiment divin, il n’est pas le diable. Ce sont les humains qui ont décidé de polariser sa portion destructrice, en imaginant une sorte d’enfer où les êtres y brûlent à perpétuité. Quel est cet enfer, si ce n’est un aspect de la grande lumière du feu.

La polarité destructrice du feu a été tant et tant jugée sur notre plan de conscience qu’elle a créé un conflit de séparation important. Les êtres humains se sont emprisonnés en s’imaginant que tout ce qui était colère et destruction devait être banni de leur planète. Et c’est là le drame, puisque ces éléments ne cherchent pas à être bannis, mais plutôt à retrouver leur équilibre, à être aimés et ramenés au niveau de notre coeur. Voilà donc une invitation à retrouver l’équilibre en nous.

Nous n’avons pas "à faire". Nous sommes invités plutôt "à être". Soyons qui nous sommes, dans la simplicité de notre coeur. Et si nous le choisissez, à partir de ce coeur, invitons notre dragon intérieur à nous accompagner pour mieux nous retrouver nous-mêmes. Nous ressentirons alors son énergie en nous et à nos côtés.


À lire aussi :

Les messages du Blog




Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde