Abécédaire N

NUCLEAIRE

Hiroshima tu pleures encore ton malheur
Engendré par la bombe qui creusa tant de tombes
C'est vrai, je désespère qu'après tant de misère
Il y ait sur cette terre d'autres essais nucléaires


Il est de notoriété publique que les prophéties de Nostradamus prévoyaient pour votre époque quelques malheurs cataclysmiques provoqués par une arme mystérieuse et terrifiante, qu’il appela “chaudron du diable”, particulièrement dévastatrice et fruit de l'application d'une science interdite, parce que dangereuse, pour ceux qui la manipuleraient sans une grande conscience spirituelle. L'abjecte vitrification d'Hiroshima et de Nagasaki peut être considérée comme part de cette prophétie. Mais tout danger est loin d'être écarté, car d'autres désastres nucléaires sont potentiellement à craindre. Nostradamus avait vu juste, et sans quelques interventions de sauvetage séraphique ici ou là, les réactions en chaîne de Tchernobyl auraient pu être bien plus terribles. cela l'a été pour assez de gens, à commencer par les premiers sauveteurs qui, allant à une mort certaine, puisque sans protection (et ils le savaient), acceptèrent néanmoins de faire leur devoir; leur intervention-sacrifice évita plus de morts civils, mais causa les leurs. Ils y gagnèrent la vie éternelle.

Toutes les politiques nucléaires des pays de l'ex-URSS sont dangereuses car leurs dirigeants sont complètement indifférents à l'écologie; ils l'ont suffisamment montré, ne serait-ce qu'en laissant pourrir sans la moindre tentative de précautions d'énormes sous-marins ayant encore conservé leurs piles de plutonium, dont le contenu se disperse peu à peu dans l'environnement immédiat. Le sort de la mer d'Arral et des populations alentour est également particulièrement révélateur de leur totale irresponsabilité écolo-politique. Qu’attendre d’autres des lucifériens...

Le nucléaire est le domaine-type où les pays ne peuvent simplement pas invoquer leur souveraineté Nationale pour faire n'importe quoi et c'est tant mieux. Les Français à eux seuls doivent payer chaque année quarante millions de dollars pour que Tchernobyl ne recommence pas à fondre à travers la planète et ne ressorte en Australie, par exemple.

Malgré tout, l'Iran et la Corée du Nord, derniers Etats-voyous atomiphiles en date font courir à votre espèce entière un danger permanent, car ils n'ont toujours pas renoncé à se le faire construire leur chaudron du diable personnel, puis à l'utiliser contre tous ceux qu'ils haïssent, c'est à dire tout le monde, y compris, ils l'ont assez montré, leur propre peuple; ayant déjà maintes fois prouvé leur caractère luciférien, comment croire en leurs traités ?

Que les fonctionnaires de l'ONU s'accrochent à leur mission et tâchent de déjouer tous leurs pièges; il en va de la vie de millions d'innocents.

Le problème avec le nucléaire réside précisément là : comment empêcher que les bombes prolifèrent et finissent dans des mains de déments, alors que la mafia russe a en sa possession des kilos d’uranium enrichi et de plutonium ? Quant aux “docteur Folamour” asiatiques, la course aux armements atomiques ne fait que commencer entre l’Inde et le Pakistan, ces frères ennemis aux moeurs génocidaires particulièrement aiguisés, qui préfèrent préparer la Paix en s’armant jusqu’aux yeux. Avec leurs voisins chinois, vous avez là deux milliards et demi de victimes potentielles de ces politiciens fous de nationalisme qui, malgré qu’ils aient sous leur responsabilité directe des centaines de millions de crève-la-faim, trouvent plus urgent et opportun de se lancer dans une course à l’armement atomique totalement provocatrice et ne faisant qu’augmenter le ressentiment déjà trop largement répandu entre ces trois gigantesques communautés, dont beaucoup de leurs membres ne savent ni lire ni écrire et ne le sauront jamais, faute de crédits disponibles pour une politique luttant efficacement contre l’analphabétisme dans cette région du monde particulièrement défavorisée et désorganisée, aux différents attisés par les fabricants et vendeurs d’armes américains pour le Pakistan et russes pour l’Inde, ce dernier pays étant déjà en mesure de fabriquer plus de 60 bombes, chacune dégageant plusieurs fois la puissance de celle qui liquéfia Hiroshima et ses habitants innocents.

Si l’on ajoute à cette liste inquiétante de pays possédant la bombe le nom d’Israël et si l’on songe que 30 pays et même des organismes paramilitaires incontrôlés sont proches de pouvoir s’en construire et la propulser par missiles, nous autres anges sentons le vent de la grande catastrophe se dessiner à l’horizon et la publication de ce blog n’est pas étrangère à cette situation explosive, sans jeu de mots ! En ce qui concerne le civil, plus de cinquante centrales nucléaires sont classées dangereuses mais continuent de fonctionner 365 jours par an, au risque d’un nouveau cataclysme régional ou mondial, selon la nature du futur incident.

Décidément, cette découverte de la fission atomique est loin de ne vous amener que des avantages. Les centrales coûtent très cher ainsi que leur maintenance, même si elles polluent moins l’atmosphère que le bois ou le pétrole.

Mais le problème de stockage des fûts radioactifs est loin d'être réglé et là, la pollution est maximale pour des dizaines, parfois des centaines de milliers d'années. Il serait temps de raison garder et de voir ce que d'autres énergies, gratuites, renouvelables, propres et peu dangereuses, même militairement, pourraient vous apporter. Le cosmos n'est pas avare d'énergies naturelles, à commencer par votre soleil. Ne laissez pas vos décideurs faire n'importe quoi. Ne tolérez plus, par exemple, que des réseaux de nihilistes irresponsables ou masochistes publient sur Internet la formule de la bombe. Jouer avec le feu atomique n'est certainement pas la meilleure idée qu'on puisse avoir. Il y a trop de mensonges et de désinformation venant de leurs services pour pouvoir les considérer comme vraiment objectifs. La difficulté essentielle pour une information réellement objective vient du fait qu’il y a une totale absence de distinction entre les contrôleurs de la sécurité des sites et les acteurs chargés de les faire fonctionner. La rareté du travail, la bonne paye et les pressions sur le personnel créent donc une situation dangereuse pour la réelle sécurité des installations et la diffusion transparente de ce qui se passe dans les centrales. Pourtant, c'est votre droit de savoir à quoi sert l’argent de vos impôts, directs comme indirects.

Précédent Abécédaire Suite