Daniel Vallat DAD Éditions Dons Amis LUMOVIVO Questions Contact
Daniel Éditions Utopia Merci! Amitié  FAQ's  Contact
LUMOVIVO.org


Blog > Archives...
Les “ livres de Daniel Vallat ” sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le ! Partager sur Facebook Tweetez à propos de cette page sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Whatsapp Partager cette page à vos amis

BLOG Achives

Vrais Amis

*CERCLE D'OR*


Amitiés

Lorsque nous faisons une analyse de la façon dont les grands êtres humains ont changé le monde, nous constatons qu’ils partent d’un certains nombre de principes. Ces derniers sont simples et applicables par tout le monde. Les voici :

Cela démarre par nous

Bien que la dynamique du changement a souvent besoin d’un groupe, tout part d’une seule personne. Cette personne planifie, motive, coordonne, catalyse, centralise les compétences et fait avancer les troupes. Un groupe sans leader ne peut rien faire. Un leader, tout seul, ne peut faire que peu. Mais ce dernier, entouré par des suiveurs peut avoir de grandes réalisations. Le point de départ est donc une seule personne. C’est elle qui cherche à se faire entourer par les personnes nécessaires pour ses projets. Elle fait tourner chacun sur une orbite selon ses compétences et ses aptitudes. Un leader est proactif et sait créer de la synergie.

Savoir ce qu’on veut

Les personnes qui ont mené le monde dans de grands virages savaient pertinemment ce qu’elles voulaient. Elles avaient une vision claire de à quoi elles s’attendaient. On parle de rêve qui, dans leurs têtes était déjà une réalité. Elles croient tellement à leur vision qu’elles n’envisagent pas d’autres alternatives. Et c’est ce qui les rend des leaders déterminés, focalisés, confiants, forts, inspirants, charismatiques, motivants et dynamiques. Ils vivent tellement dans leur vision du futur qu’ils y font vivre leurs suiveurs.

Agir sur notre cercle d'influence

Pour changer le monde, il faut s’attaquer à un nombre incroyable de problèmes. Cela peut aller par exemple de la problématique de la couche d’ozone, à la liberté d’expression en passant par la pauvreté, l’équilibre monétaire et les ressources naturelles. S’ajoute à cela les petits soucis de tous les jours que personne ne peut éviter. Et donc, c’est pour cela que pas tout le monde envisage de changer le monde. Et les grands êtres humains ne sont pas à l’abri de l’ensemble de ces obstacles. Comment font-ils dans ce cas là ?

La couche d’ozone, les problèmes politiques, la pauvreté, la mentalité de la société, le SIDA etc., font partie de votre cercle de préoccupations. Si vous tentez d’agir directement sur ces préoccupations, vous allez échouer. Vous allez être dispersé. Après peu de temps, vous n’allez pas voir de résultats, ce qui va vous décourager. Ceci en sachant que parmi ces problématiques, il y en a ceux dont nous n’avons aucune idée pour la solution. Cela va vous frustrer. Le sentiment d’être incapable de faire quelque chose tuera votre prise d’initiative. C’est ce qui pousse beaucoup de personnes à se contenter de critiquer.

Au centre de ce cercle de préoccupations, vous avez votre cercle d'influence. Il s’agit des petites choses que vous êtes capable de réaliser aujourd’hui. Votre cercle d’influence est régit par vos talents et vos compétences. Qu’est ce que vous êtes capables de faire aujourd’hui ? Tout ce que vous pouvez faire peut-être est d’adhérer à une association, faire des petites recherches à l’école, lancer des initiatives innovantes, écrire sur votre blog, réfléchir au sein d’un groupe, travailler avec des amis, donner un peu d’argents, etc. Lorsque vous faites le premier pas, vous n’allez pas vous limiter qu’à cela. Petit à petit, vous allez apprendre et être capable de faire plus de choses. En se concentrant sur ces éléments de votre cercle d'influence, ce dernier grandira progressivement. Pas à pas, vous allez passer à d’autres préoccupations de plus en plus grandes.

Pour élargir notre cercle d'influence, nous avons besoin de développer plus de compétences et surtout profiter de nos talents. Cela peut être notre capacité à communiquer par écrit ou oralement, notre force d’analyse, notre charisme, notre sens de l’observation, etc. Nous devons aussi accepter le fait de commencer par des choses qui sembleraient être banales. Cela paraît trop simple. C’est vrai mais ce n’est pas pour autant facile.

Un ami, c'est d'abord un allié, c'est à dire quelqu'un qui se réjouit vraiment de ton bonheur et de ta réussite. C'est aussi quelqu'un qui va faire ce qu'il peut, quand il le peut, pour aider ta réussite ou ton bonheur.


À lire aussi :

Les messages du Blog





Réactions à ce message :

Vos meilleurs commentaires




Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde