Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les “ livres de Daniel Vallat ” sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le !

Messages d'un Ange

*BIBLE-BISEXUALITÉ-BONTÉ-BOUDHISME*


Abécédaire B

BIBLE

Dans quelle sorte de livre est l'amour enseigné
Afin d'éradiquer les erreurs du passé ?
Faites fi de l'orgueil, élevez vos idées
Si vous cherchez la paix, croyez en l'unité


Je sais combien ce livre vous est précieux et combien de sang a déjà été versé à cause de lui. Je ne sais, par contre, pas combien de sang sera encore versé à cause de votre foi aveugle (c'est le mot qui convient) en ce qui est écrit dedans. Ainsi, les Afrikaners s'en servirent pour trouver des raisons d'utiliser les noirs comme esclaves et établir l'apartheid, s'appuyant sur un texte biblique qui avertit les Juifs de se méfier des Cananéens, progéniture noire, donc diabolique et inférieure avec laquelle on ne pouvait, selon ce texte, en aucun cas ni s'allier ni commercer. Par contre il était, toujours dans la Bible, autorisé de les réduire en esclavage et d'empêcher tout contact sexuel avec eux. Les Cananéens étaient noirs... Les Zoulous et les Xojas, tribus noires locales de la pointe de l'Afrique, payèrent jusqu'à un très proche passé le prix de ces "croyances" remontant à des millénaires. C'est également à cause de l’importance estimée de ce qui est écrit dans la Bible, que tout le Moyen-Orient est à feu et à sang et que Jérusalem est une poudrière prête à sauter à la moindre étincelle (pas d'intelligence, hélas). Les témoins de Jéhovah se servent également à la lettre et la virgule près du texte biblique pour gérer leur vie quotidienne et celle de leur progéniture non hémophile.

Résultat ? Ils figurent en bonne place dans le rapport gouvernemental sur les sectes jugées dangereuses, pernicieuses et décervelantes. Il arrive même qu'ils laissent mourir des enfants par privation d'une prise de sang accessoirement salvatrice. Selon eux, il est dit quelque part dans la Bible qu'il ne faut pas. À l'époque de sa rédaction, les techniques de transfusion sanguine n'existant pas, on peut se demander comment il était possible de le proscrire, mais ce détail ne semble pas interpeller ces brillants théologiens. La sévérité et la rigueur qu'ils exigent des membres de leur secte nuisent en outre au libre arbitre dont tout un chacun est censé disposer librement et s'avère pour les enfants d'adeptes souvent trop excessive pour être efficacement pédagogique. Car ce n'est certes pas par la crainte qu'on apprend le mieux mais par l'Amour et ceci sera encore vrai dans cent mille ans.

Je suis évidemment conscient du fait que ce n'est pas mon commentaire qui va soudain rendre la Bible obsolète; cela impliquerait que mon livre se substitue à cette dernière dans vos pensées et je ne me fais guère d'illusions à ce sujet; cependant, comme il fait partie de mes présentes prérogatives de vous révéler pourquoi ce livre ne peut plus vous être aussi utile qu'avant, je m'exécute par l'intermédiaire d'un de mes adjoints de circonstance spécialiste de l'épopée biblique :

"À l'époque où des Israélites inspirés élaboraient les bases du monothéisme, moult prophètes de progrès et envoyés angéliques de l'ordre des Melchizedek vinrent les aider à rédiger leurs textes sacrés. Ces enseignements portaient surtout sur la nature de la relation Dieu-Homme à travers des poèmes et des chants mélodiques. En général, cette façon que nous avons de vous inspirer concerne l'essentiel de vos musiques sacrées, car c'est notre façon préférée de communiquer entre nous et avec vous. Mais ce texte, derrière sa signification au premier degré, renferme également des informations très utiles sur votre futur à long terme, puisque les inspirateurs immortels de vos textes sacrés ont tenu compte du fait que ce livre passerait par les mains de centaines, de milliers de générations évolutionnaires, et pour ne pas en rendre l’utilisation obsolète pour les générations modernes, il y fut glissé un code secret que seule une civilisation avancée scientifiquement pourrait être seule à pouvoir découvrir. Le moment est venu. Ce code a enfin été découvert et la Bible peut, grâce à eux, être lue avec une utilité retrouvée, à condition, évidemment, de ne pas trop faire attention à sa signification au premier degré, erreur que continuent de faire chroniquement les bibliophages cités précédemment.

Car pendant la longue période où les Juifs furent asservis par les Égyptiens, les prêtres sémites composèrent des textes nationalistes de leur crû afin de redonner fierté et pugnacité à leurs ouailles pour qu'ils parviennent à se libérer de cet esclavage. Beaucoup d'entre eux moururent en effet sous les coups des sauvages contremaîtres nubiens pendant la construction de ces monumentales pyramides et statues colossales à la gloire narcissique et mégalomaniaque des divers pharaons qui se succédèrent pendant des siècles.

Les dépositaires des enseignements d'Abraham, le disciple de mon supérieur hiérarchique Melchizedek à l'époque où j'étais moi-même en mission en Italie, voulaient compter sur une obéissance aveugle de leurs troupes et inventèrent donc de toutes pièces le dieu Yaveh, un dieu exigeant, interventionniste, jaloux, tout-puissant et ultra sévère. Ces textes furent amalgamés avec les textes directement reçus à travers le canal 888, donnant à ce Livre sacré des informations contradictoires, donc capables d’amener le trouble et le doute dans la tête des lecteurs en quête de vérités et de précisions spirituelles.

Il n'est pas étonnant dans ces conditions que ce soient Israël, les Juifs et leurs voisins immédiats, les vraies vedettes de ce livre et non l'humanité toute entière.

Les histoires d'Adam, d'Êve et de la Création sont pour le moins enfantines et manquent de rigueur scientifique, c'est le moins qu'on puisse en dire (détail qui tient éloigné de cette religion tous les grands esprits se refusant à adhérer à des croyances qu'ils savent fausses); il est donc en définitive impossible de reconnaître le vrai Dieu d'Amour inconditionnel décrit par Jésus à travers ces écrits, à cause de tous ces textes parasites amenés frauduleusement par les prêtres afin de stimuler l’obéissance chez leurs ouailles au caractère difficile et à l’appétit d’or et d’argent.

À l’époque les peuples rouges et jaunes existaient et se développaient chacun à leur manière tout autant, mais dans un secteur très éloigné de celui de la Mésopotamie.

Comment ce livre pourrait-il avoir vocation universelle alors qu'Israël est un des pays les plus petits du monde et que seuls les Juifs et les Palestiniens sont concernés par la plupart des histoires relatées dans ce livre ? Encore une fois, seul le décodage apporte les informations authentiques. Par exemple, si Isaac Rabin avait cru à cette révélation du code secret mis à la lumière grâce à un ordinateur révolutionnaire, il pourrait encore se trouver parmi les vivants car son assassinat était annoncé dans la Bible avec la bonne date et le bon nom, mais la confiance en ce code était indispensable pour le protéger.

D’un point de vue plus général, il est nécessaire pour tâcher de faire éviter à l’espèce humaine les malheurs qui la menacent dans un futur maintenant proche. Puis vint le problème des traductions. Beaucoup de vérités disparurent dans les traductions approximatives de concepts pourtant pointus, d’autant plus que ce code secret ne s’applique qu’à l’alphabet hébraïque; entre les différents dialectes araméens, le Grec, le latin, l'hébreu et les manipulations cléricales (prêtres rédigeant des idées personnelles prétendument dictées par Dieu), il est tout à fait déraisonnable que vous considériez ce livre comme bien traduit, sacré et infaillible. Dieu, la Source-Centre Première, est supposé être le personnage central du Livre. Or, il apparaît clairement au fil des textes que c'est la perception qu'ont les êtres humains de Dieu qui peu à peu se peaufine et non Dieu qui évolue comme s'il était un être humain.

La Bible affirme que Dieu a d'abord créé Adam et bien après Êve, avec une seule de ses côtes, en plus; ce credo mal interprété scella le sort de toute la gent féminine, placée d'office en infériorité par les rédacteurs masculins auteurs des passages concernant le livre de la Genèse, Genèse dont la véracité est scientifiquement fort éloignée de ce qui s'est réellement passé sur votre planète.

Jusqu'à maintenant, rien n'a vraiment changé dans ces contrées judéo-musulmanes, l'homme tenant la place dominante par rapport à la femme, position très ancrée dans leurs traditions et dont ils ont toutes les mauvaises raisons de les perpétuer. Il reste encore quelques vestiges de ces prérogatives viriles dans vos contrées chrétiennes marquées par les enseignements de notre Maître à tous que vous connaissez sous le nom de Jésus et qui proclama sans ambiguïté l'égalité entre les sexes : c'est l'exclusivité du sacerdoce de prêtre pour les êtres humains dans le dogme catholique et qui ne repose sur rien d'évangélique.

En effet, Jésus avait avec lui douze apôtres hommes et autant d'apôtres femmes, ayant les mêmes prérogatives, les mêmes missions et les mêmes résultats, malgré leur condition sociale inférieure par rapport à leurs collègues masculins. Pour le lieu et l'époque, c'était en soi une révolution. Saül, devenu Paul de Tarse et misogyne de son état, remit de son propre chef les pendules cultuelles à l'heure machiste et le rôle de ces femmes fut presque totalement occulté lors de la rédaction et plus encore lors de la sélection des textes de ce qui deviendra par la suite "l 'Évangile".

Mais qui trouva-t-on, outre sa propre mère, au pied de la croix infamante où le Nazaréen divinisé agonisait ? Essentiellement des apôtres femmes, telles que Marie-Madeleine, Rebecca (fille de Joseph d'Arimathie), Marthe (soeur aînée d'André et de Pierre), Rachel (belle-soeur de Jude, frère terrestre de Jésus), Ruth (fille de Matthieu), Milcha (cousine de Thomas) et Celta (fille d'un centurion romain), alors que dans le même temps et à l'exception de Jean, le futur auteur de l'Apocalypse (qu’il faut comprendre dans son sens original « révélation », et Judas qui s'était pendu, les dix autres se terraient entre quatre murs en redoutant d'être traités comme leur Maître par la populace déicide...

Il fallut plusieurs apparitions post-mortem du Maître pour les faire revenir à la foi qui n'avait jamais abandonné aucune des douze apôtres femmes.

Sacré texte ou texte sacré ?

Les caves du Vatican abritent, pour des raisons bassement politiques, mercantiles et pratiques, tous les passages que les chefs spirituels se succédant sur le siège de Pierre ont jugé bon de vous cacher. Néanmoins dans l'ensemble, les pays chrétiens (même lorsqu'ils se croient essentiellement laïcs), ont concédé une quasi-égalité à la Femme, grâce notamment aux enseignements égalitaristes de Jésus.

Ce n’est pas forcément le fruit du hasard si ce sont précisément tous les pays d’obédience chrétienne qui sont en tête des pays offrant à leurs citoyens un niveau décent de sécurité et de confort matériel. Seule la Serbie n’est pas encore arrivée à rallier la douceur de vivre de la plupart de ses voisins, en grande partie, une fois de plus, à cause d’un politicien luciférien, maintenant décédé, mais ayant laissé un héritage encombrant dont les kosovars n'ont pas encore fini de payer les frais.

Il est facile d’illustrer cette théorie de façon pratique : il me suffit d’évoquer le programme d’épuration ethnique réactualisée par Milosevic, puisqu’il s’agit évidemment de lui. N’est-ce pas une négation absolue des concepts chrétiens ?

L’exemple de ce dernier ou celui de Saddam Hussein, armé jusqu'aux dents (qu'il avait longues) par ses futurs ennemis, ou de Pinochet, sponsorisé par la CIA, et ayant bénéficié jusqu'á son dernier souffle de protections sans failles de ses puissants alliés cachés, qui, 30 ans après ses principaux forfaits, lui avaient redonné la liberté sans jugement, malgré une énorme pression de l’Opinion International.

Quand je constate qu’il a fallu au moins 50 ans pour coincer votre petit Papon national, tout est bien conforme à mes allégations : ces diables sont spécifiquement protégés, parfois par les structures catholiques. Ce ne sont pas des calomnies, mais bel et bien la pure dénonciation d’un état de fait. Comme ils sont très habiles, puisque diaboliques, pour entourer d’un nuage opaque la plupart de leurs actes politiques, il vous faut bien une révélation venant d’ailleurs pour éventuellement avoir une chance d’y voir plus clair dans leurs agissements. Il le faut, car sinon, ils vont arriver à leurs fins : vous rendre tous misérables et en mauvaise santé, sinon morts ! Ils sont ainsi faits que leur bonheur en dépend. Tout votre (et notre) problème est là...

En citant ces trois noms, je n’ai parlé que d’un fragment du sommet de l’iceberg. C’était seulement pour vous indiquer que pour avoir une chance de comprendre vraiment ce qui se passe, il vous faut définitivement apprendre à rendre à César ce qui est à lui et d’attribuer à Dieu ce que vous lui devez, (l’existence dans un Univers viable et stabilisé), car ce n’est pas grâce à vos politiciens que les démocraties existent, mais malgré eux, suis-je tenté de dire, à cause de tout ce que je sais de leur monde secret.

Ce sont d’humbles lecteurs de la Bible et des Évangiles, ouvriers, paysans, artistes et intellectuels, tous pauvres de préférence, qui se sont battus, ont versé leur sang et n’ont pas hésité à mettre leurs vies dans la balance pour permettre à l’archétype démocratique de voir le jour sur un niveau planétaire. Pas vos politiciens. Et en aucun cas la génération actuelle, l’une des plus retorse et corrompue.

Ce n’est pas non plus un hasard si les mafias ne se sont jamais autant développées que sous le règne des politiciens actuels et leur technique pour se faire élire.

Pour conclure sur la Bible, le principal reproche que l'on peut faire à cet ouvrage mi-divin (l'apport de Melchizedek) et mi-humain (les prêtres sémites) c'est qu'il est très confus dans sa présentation du Créateur primordial : tantôt jaloux, violent, menaçant, rancunier, sadique, sans pitié, tantôt compréhensif, magnanime, patient, miséricordieux...

Ces aspects multiples et contradictoires de Dieu ne peuvent que rassurer les mortels et les conforter dans leur croyance que Dieu a fait l'Homme à son image. Voilà un des brillants résultats d'un Texte réputé sacré. Par contre, la qualité des messages angéliques captés par les poètes hébreux alors esclaves du Pharaon pour leur insuffler le courage de se libérer, conformément à l’alliance prise par le chef des Melchizedek sur Terre avec Abraham, le peuple noir américain en profita également. Toute leur révolte, notamment contre les autorités de l’État du Mississipi dans les années 60 pour obtenir leurs droits civiques, fut galvanisée par la qualité de chanteurs des textes bibliques de leurs leaders Medgar Evers, Bob Moses, Fanny Lou Hammer et Martin Luther King. La peur paralysante, ce poison de l’esprit, pu s’évanouir des têtes des auditeurs semi-esclaves noirs et les transforma en combattants non-violents aussi courageux que les troupes de Gandhi, deux décennies plus tôt qui, eux aussi, avaient leurs chants sacrés pour appeler le courage d’aller se faire mettre en pièce par les tuniques rouges sans même se protéger de leurs bras des crosses de fusil et des matraques qui s’abattaient en grêle sur leurs crânes fragiles et découverts. Ce qui n’était pas fragile, c’est ce qu’il y avait dans ces crânes et les Anglais durent partir de ce territoire, comme durent partir les Français d’Algérie ou les Portugais d’Angola.

Dieu a fait l'Homme a son image, oui, mais uniquement par le biais de la parcelle de Lui-même qu'Il offre si gentiment à tout mortel ayant pu formuler son premier désir altruiste de faire du bien à quelqu'un d'autre que lui-même, évènement qui, je le rappelle, se produit dans la majorité des cas avant que l'enfant ait atteint sa septième années. Dieu étant pur esprit, il n'est pas plus possible de représenter Son apparence qu'il n'est possible de dessiner une forme pensée. Seuls les symboles le peuvent, et encore seulement pour les initiés qui savent les décrypter. C'est dans la fusion de votre égo avec votre parcelle divine que vous ressemblerez à l'image de votre Père céleste. De même, ce n'est qu'en substituant la description de Dieu faite par Jésus dans le nouveau testament à celle de la vieille Bible que vous pouvez enfin avoir une idée de la vraie nature des sentiments qui lient le Créateur immortel à Ses créatures mortelles. Les prêtres du Sanhédrin de Jérusalem qui condamnèrent Jésus pour blasphème pensaient qu'il était venu balayer ce qui était écrit dans la Bible, alors qu'il n'était venu qu’avec le dessein de renforcer vos connaissances sur le monde invisible mais bien réel. Jésus est venu vous dire que le "Royaume était en vous", ce qui veut dire en langage moderne qu' il n'y a personne entre Dieu et chacun de vous puisqu'Il est en vous; ni prêtre, ni église, ni livre, ni dogme immuable ne peuvent donc se substituer à votre propre expérience personnelle avec Dieu. Aider à mettre sur la voie, oui...

Quand vous êtes sur la plage, jouissant d'un repos bien mérité, et que vous sentez la caresse de la chaleur du soleil sur votre peau (en imaginant que vous avez trouvé un endroit sûr en ce qui concerne les conséquences épidermiques de la disparition du filtre de la couche d'ozone pour les rayons u.v.) il arrive sûrement que vous pensiez que ce soleil n'est là que pour vous. Vos voisins immédiats de parasol peuvent également le ressentir, ainsi en fait que tous les autres gisants estivaux également étendus, béats, sur la plage en question comme sur toutes les plages du monde.

Il en est de même avec Dieu. Dieu est présent pour toutes et tous. Si une religion ou un religieux vous dit le contraire, qu'il parle de peuple élu par rapport à d'autres qui ne le seraient pas, c'est qu'il vous ment. Je ne puis être plus clair ! En vérité, c'est dans les petites choses de la vie quotidienne que se tisse votre destinée future en fonction de ce que vous montrez de votre personnalité, et non de vos croyances bigotes ou superstitieuses.

Rien n'est écrit d'avance. Maître de votre destin vous êtes et maître vous resterez, y compris si vous décidez de ne pas participer plus avant à la carrière cosmique que Dieu a mis en place pour ceux qui apprécient l'existence et veulent continuer la route jusqu'à la source paradisiaque d'où une partie de vous est issue.



BISEXUALITÉ

J'ai ma vie et tu as la tienne
Tu es libre d'aimer qui tu veux
Il n'y a rien qui te retienne
Et qui t'empêche d'être heureux


Polémique majeure autour de ce thème, surtout du fait de l'avalanche de maladies sexuellement transmissibles qui se déverse sur votre monde et dont les plus graves n'ont encore ni vaccins ni sérums. La bisexualité, pratiquée depuis le début de l'humanité, acquit ses lettres de noblesse dans la Grèce antique et sodomiphile d'Homère, Socrate et Platon, soit huit siècle avant la venue du Sauveur. La sodomie en était bannie officiellement, mais elle a toujours eu une sorte d'attraction, évidemment incompréhensible pour moi de par ma non-sexualité, mais sans doute compréhensible d'un point de vue érotique et psychanalytique. Un homosexuel mâle pratiquant la sodomie n'est autre qu'un bisexuel, puisqu'il est amoureux d'une personne du même sexe tout en utilisant la technique de pénétration réservée par la nature à la Femme. De même, un homosexuel viril aimant un homme très efféminé comme un homme aime une femme, est également plus bi qu'homosexuel. En Grèce, puis à Rome, le culte de la beauté dépassa les sexes et les Grecs firent des enfants avec leurs femmes le matin tout en "s'égayant" avec des jeunes éphèbes le soir. Il se passait que l'ordre naturel et l'ordre culturel étaient en symbiose, source d'épanouissement, seulement temporel, car l'évolution exige que les problèmes changent sans fin de nature. Ainsi, il fallut qu'un jour, une doctrine religieuse décidât de mettre la bi et l'homosexualité au ban des comportements intimes socialement admis, pour que se déclenchassent des siècles de drames et d'hypocrisie totalement inutile, puisque la bisexualité fait partie intégrante de vos mécanismes cérébraux et hormonaux, tout comme dans le monde animal d’où une partie de ce qui vous compose est issue.

Au Moyen Âge, on appela ce phénomène entre mêmes sexes "amitié amoureuse", ce qui n'empêchait pas l'amour courtois hétérosexuel de se développer. Plusieurs rois et frères de rois se rendirent célèbres pour leurs frasques tous azimuts, preuve que cette prédisposition frappe toutes les couches sociales, puisque même des papes, des cardinaux, des évêques, des prêtres, des religieux et des religieuses sincères se firent piéger par leur libido incontrôlée...

Il n'est pas facile de substituer totalement un ordre naturel par un ordre religieux prônant chasteté et pauvreté. Ceux qui y arrivent vraiment sont de véritables héros et seront célébrés comme tels à leur arrivée sur les mondes de résurrection (voir à "mort").

Le désir amoureux est une spécificité bien humaine, fortement ancrée dans vos gènes. La libido étant un facteur déterminant quant à votre survivance et la colonisation totale de votre planète, vous avez été particulièrement soignés dans ce domaine. Néanmoins, un puissant ordre culturel supérieur peut apprivoiser et même maîtriser tous les désirs issus de l'ordre naturel et aider l'Homme à se dégager des contingences matérielles qui le rendent esclave de sa propre faiblesse naturelle. La peur éveille les sens à condition de la contrôler...

Il est donc important de comprendre que la bisexualité n'est ni une perversion ni une anomalie mais l'expression naturelle de la liberté, elle-même conditionnée par les limites inhérentes au jeu chromosomique hérité.

Yin et Yang

Chaque être humain va en effet hériter génétiquement d'un dosage unique de Yin et de Yang, concept "découvert" et développé par les Asiatiques mais présent chez toutes les races de couleur. Pour mémoire, le Yang concerne l'énergie mâle et le Yin, la femelle. Ainsi, du macho velu le plus insupportable au transsexuel "drag queen" non moins insupportable, mais dans l'autre extrême, de la femme objet la plus désespérément soumise à la lesbienne la plus odieusement autoritaire, toutes les tendances sont représentées. Vient s'ajouter le paramètre que, s'il y a eu vie passée, le sexe a pu être différent, car le dosage yin-yang se situe au-dessus du sexe spécifique de ce que nous appelons votre "véhicule biologique provisoire de fonction" dans notre langage, autrement dit votre "corps", dans votre langage simpliste. Vous devez savoir que vous pouvez vous incarner aussi bien dans un corps masculin ou féminin sans modifier en rien la balance yin-yang spécifique qui caractérise votre personnalité propre. De plus, l'intégration des aspects masculins et féminins est nécessaire à l'élaboration de votre moi profond. Sur cent personnes sélectionnées selon un des panels scientifiques dont vous raffolez, dix membres de ce groupe deviennent exclusivement homosexuels, cinquante seront bisexuels dans l'âme (ce qui ne veut pas dire qu'il y aura passage à l'acte), trente seulement seront strictement hétérosexuels, c'est-à-dire sans fantasmes d'aucune sorte au sujet du même sexe que le leur, les dix dernier restant strictement platoniques pour diverses raisons, y compris celle d'impuissance psychosomatique.

Puisqu'il y a un incroyable amalgame actuellement entre toutes vos croyances religieuses, scientifiques, philosophiques et sociales concernant ces affaires de sexe, il est bon que je vous aide à y voir clair, non pas physiologiquement, puisque je n'ai pas d'expérience sexuelle à évoquer, mais d'un simple point de vue technique : les 10 % d'homosexuels hommes et femmes correspondent à la frange de la population qui a héritée d'un corps d'homme et une âme de femme ou l'inverse, ou qui ont eu une vie passée intense dans le corps inverse de celui qu'il ou elle possède dans cette vie présente. C'est le cas des hommes qui n'ont pratiquement que du Yin ou des femmes qui n'ont presque que du Yang. Ce sont des individus à part entière. Chacun d’eux, chacun de vous, tout bipède, même, représente un des infiniment multiples aspects de Dieu, dès lors qu’il y a manifestation d’une conscience et d’une intelligence. Sont-ils à bannir, à exclure ou à marginaliser, voire à exterminer, comme le prônait le IIIe Reich ?

Non, car ils sont totalement innocents de cet état de choses ! C'est la Nature qui décide que 10 % de ses manifestations se dérouleront différemment des 90 % restants. Grandeur et servitude d'être né sur une planète décimale, c'est-à-dire autorisée à abriter des expériences nouvelles de nos créateurs alchimistes...

Toutes les expérimentations nouvelles ne produisent pas des fruits savoureux, constatation douloureuse à bien des égards et qui fut à la base de votre dicton :

"Les desseins de Dieu sont impénétrables".

Je vous accorde que quelques éléments de la création où vous évoluez et d'où vous êtes issus ne sont pas faciles à comprendre. Mais lorsque vous aurez compris que de tout mal sort un bien encore supérieur (ce qui met Lucifer dans une position qui, heureusement, l'empêchera toujours de gagner la bataille finale) alors tout deviendra limpide dans votre pensée. Vu l'hostilité de la majorité silencieuse envers ces gens fatalement différents, comme si un troisième sexe, honteux celui-là, existerait, ils sont plus à aider qu'à blâmer. Frappés d'excommunication, mis en prison, condamnés à la prostitution où à la mort dans certains pays, leur sort n'est guère enviable, bien qu'ils ou elles développent des qualités parfaitement humaines par ailleurs.

Ce sont souvent des artistes à cause de leur sensibilité mixte et nous apprécions de travailler avec cette catégorie plus complète et binaire de créature de Dieu, dans la mesure où leur libido est maîtrisée. Ces hommes ayant en fait une âme de femme faite pour réagir aux charmes virils, il est dans l'ordre des choses qu'ils soient amoureux d'autres êtres humains. La nature l'a prévu et vous n'avez pas à interférer et légiférer sur ce sujet qui vous dépasse. Ce sont des citoyens comme les autres et s'ils s'aiment assez pour vouloir se marier, qui cela regarde-t-il sinon eux et rien qu'eux ? Mais ils doivent faire le discernement entre liberté, licence et débauche. Oui, le jour où quiconque aura le droit d'aimer quiconque et de l'épouser, quels que soient les sexes respectifs des deux candidats, n'est pas éloigné, les Anglo-saxons ayant dans ce domaine une bonne avance sur les latins, catholiques en tête. Les purs hétérosexuels ne sont pas spécialement plus en odeur de sainteté : ainsi, un pédophile, un sadomasochiste, un violeur ou tout autre victime de sa "propre" libido incontrôlée ne bénéficiera jamais de notre compréhension laxiste. Et pour reprendre un évènement récent, un Maire homosexuel connu comme tel par ses électeurs hétérosexuels peut maintenant prouver qu'il peut être un aussi bon maire de grande ville qu'un politicien hétérosexuel. On espère même tous qu'il réussira à être meilleur et moins corrompu que ses prédécesseurs à la sexualité "normale" !

En vérité, il y a beaucoup d'hétérosexuels vicieux et détraqués qui risquent bien plus, en terme de karma, qu'un doux homosexuel amoureux de la même personne pendant toute sa vie. Les positions respectives des religions dans ce domaine sont toutes obsolètes et l'ont été depuis le début des temps, sauf celles de certaines branches protestantes qui ont, elles, compris la véritable situation de ces gens. Ce n'est pas un hasard si San Francisco, capitale choisie par les homosexuels pour y vivre, jouit d'une prospérité et d'une avance indéniable. Les homos sont en général mieux éduqués et doués que les hétéros, et la réalité de San Francisco le prouve. Avec toutes les drogues qui y sont ingurgitées et toutes les relations "contre-nature" qui y sont pratiquées, cette ville aurait depuis longtemps due sombrer dans une dépravation dramatique. Pourtant, on peut constater que la vie quotidienne y est plutôt prisée et agréable, même pour les hétéros. Il y a donc beaucoup, beaucoup plus de bisexuels que d'homos, mais la plupart ont refoulé leurs naturels penchants pour les deux sexes à la fois du fait de la pression culturelle de la société où ils vivent. Ils en sont quittes pour aller parler de leurs fantasmes sur le divan d'un conseiller psychologique ou d'un(e) prostitué(e) contacté(e) par vos obligeants services de Minitel qui abritent aussi, et là c'est moins amusant, des réseaux de pédophiles, que l'État français favorise en quelque sorte, comme il s'enrichit sur le dos des prostituées en les imposant au lieu de démanteler les filières scandaleuses organisant la traite de jeunes filles et de jeunes garçons de tous pays, spécialement du tiers monde et qu'on drogue à l'héroïne avant toute chose pour les rendre esclave dépendants de la volonté de leur "maître proxénète".

Il y a toujours eu la même proportion d'hétéros et d'homos. Il n'y a pas actuellement une dégénérescence de la race mais plutôt une libéralisation sexuelle permettant à ces différents groupes de vivre librement leurs goûts dès lors qu'ils ne pratiquent pas le vice, une des armes favorites des lucifériens pour vous détourner de Dieu et vous emprisonner dans ce qu'a de plus vile la dimension matérielle. L'observance de la doctrine bouddhiste de la 'voie du milieu' garantit une vie exemptée de vices. Le vice, c'est l'abus de sexe, la course sans fin vers des sensations toujours plus physiques mais toujours plus dépourvues de sentiments purs et altruistes. Le sexe pour des sensations strictement égocentriques, donc n'appartenant pas à l'Amour altruiste prôné par Dieu, est à éviter si vous voulez avancer spirituellement. C'est pourquoi le Sida, aussi cruel soit-il, n'a pas que des inconvénients, grâce à la peur qu'il inspire et les limitations qu'il vous impose (voir à "Sida"). En toute chose apparemment révoltante, il y a toujours un côté positif. Si le Sida fait des victimes, il évite à d'autres d'en devenir. Telle qu'était partie la libération sexuelle tous azimuts, votre intégrité commençait à battre de l'aile. Beaucoup de viols et de crimes sexuels ont pu être évité grâce à la peur justifiée que le rétrovirus inspire. Rassurez-vous tout de même : nous cherchons avec vos chercheurs la clé pour mettre hors d'état de nuire ce virus mutagène. Il n'est pas le produit d'une punition divine. Le sort des jeunes hémophiles, ni drogués ni pervers, en est la preuve. Pourquoi donc Dieu punirait-il des hémophiles, déjà punis par la vie d'angoisse permanente que leur provoque leur handicap ?



BONTÉ

Chinois et Kosovars, Ethiopiens, Tibétains,
Cubains, Russes et Arabes, Arméniens, Tchétchènes, Irakiens
Bosniaques, Rwandais et Juifs, Croates ou Indiens
Populations martyres, traquées et décimées
Cobayes recherchés pour expérimenter
Les dernières trouvailles des marchands de canons
Organisant la haine pour planter leurs fanions
Vous avez bien besoin d'un peu de cette bonté
Qui de la race humaine en est la panacée


Pour votre âme, manifester la bonté représente un seuil dans son évolution. Il y a sept niveaux de conscience spirituelle et la bonté se trouve au quatrième niveau, et le premier niveau où vous commencez à avoir le droit de prétendre à une vie éternelle. La bonté, c'est l'amour en action. Ce n'est en effet qu'à partir de ce quatrième niveau que votre âme va acquérir l'expérience ayant valeur de survie éternelle et qu'un ange gardien personnel sera affecté à votre service, celui-là même qui emportera votre âme assoupie vers sa prochaine destination après la perte de votre enveloppe charnelle.

Cette destination sera, évidemment, fonction de vos mérites accumulés, je pense que vous l'avez compris maintenant, mais en aucun cas ce ne sera l'entrée directe au Paradis. Ce serait aller bien trop vite en besogne, sachez-le; il faudra pour les plus doués d'entre vous des centaines de milliers d'années d'apprentissage avant de pouvoir évoluer dans l'univers avec une enveloppe vibrant de façon à lui permettre d'accéder au Paradis sans être instantanément consumé. Vous êtes tous et toutes des futurs dieux en apprentissage ici-bas et l’une des matières à fort coefficient est précisément la bonté. Ce sentiment est le produit de plusieurs sentiments supérieurs : la générosité, la patience, l'amour du prochain, le bonheur de faire plaisir aux esprits tutélaires, l’aptitude à se mettre à la place d’autrui.

Ce sentiment peut balayer la plupart des problèmes que vous rencontrez actuellement en tant qu'humanité et qui seront pour vous d'éternels facteurs de régression et de guerres : la grande source de problèmes pour votre futur à court et moyen terme, c'est le déséquilibre qu'il y a actuellement entre vos civilisations Sud et Nord et le manque de bonté qui se manifeste entre ces deux courants. Le Nord pille les matières premières du Sud, lui concocte sciemment des frontières à l'intérieur desquelles plusieurs ethnies devenues rivales s’entre-tueront et dépenseront toutes les ressources acquises avec leurs matières premières pour acheter des armes construites et vendues par le Nord au lieu de développer le bien-être chez eux.

Le traité de Berlin signé en 1885 par la France, la Grande-Bretagne, la Belgique et l'Allemagne en attestent. Le Nigeria, composé de 400 ethnies, dont les regrettés Biafrais, en est un triste exemple, comme le Rwanda, le Congo et tant d’autres. Maintenant le Kenya, qu'on croyait sur la voie de la raison nationale, re-sombre dans les massacres interethniques à la moindre occasion.

Quel machiavélisme, quel mépris pour les populations ballottées pour des siècles sont obligés de contempler nos yeux angéliques ! En retour, évidemment, le Sud pauvre hait le Nord, riche de le piller si bien et l’Est musulman hait l’Ouest chrétien, comme cela tout le monde est servi et la haine se manifeste sur tous les continents, dans chaque pays, chaque village, chaque cité, chaque cage d’escalier !

C'est le triste exemple que montrent la plupart des pays composant le continent africain : génocides après génocides, la moitié du continent tente d'exterminer l'autre avec l'aide obligeante des marchands de canons qui utilisent la haine pour planter leurs fanions et gagner des milliards pour alimenter, entre autres, les caisses noires des partis et/ou des mafias. Le continent d'Amérique du Sud est, lui aussi, embarqué dans une haine à mort avec le Nord, utilisant son meilleur atout, la cocaïne. Quant aux pays du Sud asiatique, ils ont l'héroïne pour se venger des exactions déjà pratiquées chez eux par le Nord depuis des siècles. Canons à laser, mines et napalm contre poudre blanche ou brune. Qui sont les victimes ?

- Vous tous, les enfants de Dieu. Vos impôts gaspillés par milliards pour des visées militaro-lucifériennes au lieu de soulager la misère humaine; votre destinée menacée en permanence par ces fous armés d'armes apocalyptiques, mot non utilisé cette fois-ci dans le sens de "révélation"...

Ces escrocs sans scrupule utilisent la bonté des gens pour leur extorquer de l'argent, soi-disant pour une bonne cause, mais en fait pour aller alimenter un compte en banque secret en Suisse...

Les populations kosovars ont pu bénéficier il y a dix ans (et c’est le seul bon côté qu’on peut trouver à ce conflit d’un autre âge), d’un élan de générosité magnifique venant des populations occidentales, Allemands en tête, suivis par la Turquie et la France. Le fait que ces populations démocratiques soient essentiellement d’obédience chrétienne, protestante ou catholique et que les populations kosovars soient essentiellement musulmanes ne fait que renforcer la valeur de cette générosité et montre que le clivage artificiel des religions peut aisément être contourné par une population arrivée à une certaine maturité intellectuelle et spirituelle. Ces populations évoluées ont pu voir que ces pauvres victimes civiles souffraient le martyre avant de penser à quelles ethnies elles appartenaient. Néanmoins, nous pensons que le fait que les Kosovars et les bosniaques soient blancs et habillés à l’européenne a favorisé le processus d’identification des généreux donateurs, car c’est un fait que cet élan de générosité pour les populations musulmanes a largement dépassé l’élan que la misère noire du continent africain suscita pendant la purification ethnique hutu et ses centaines de milliers de déportés noirs, purification au moins aussi féroce et révoltante que celle des Serbes.

Alors qu'avec un peu de bonté de part et d'autres, toutes les difficultés s'aplaniraient sans coup férir et l'humanité se rapprocherait de sa destinée unitaire. Développez donc ce sentiment qui réside en vous, souvent en sommeil, mais qui est là. Dieu vous aidera de l'intérieur à le trouver dans la mesure où vous lui demandez, bien sûr. La bonté ayant ce coefficient important dont je parlais précédemment, cela fait partie de votre intérêt de la trouver en vous et vos prérogatives de vous en servir abondamment. La Paix ne se fera pas sans la bonté. Il n'y a pas de chemin vers la Paix, car la Paix est le chemin. La cohésion sociale ne se fera pas non plus sans la bonté, car elle est une des valeurs indispensables pour établir l'harmonie entre les gens, les villages, les régions, les pays et les continents. Ce sont vos créateurs qui l'ont voulu ainsi. Hormis la compréhension de cette évidence, point de salut éternel. En France, une belle âme en pleine expansion se prépare à remplacer, dans un proche avenir, ces deux protectrices modernes contre la souffrance humaine récemment disparue, que furent Térésa et Diana.

Après avoir mentalement déclaré la guerre à la misère d’autrui, avec comme seule arme son charme et sa conviction, actrice de cinéma et fille d’un célèbre chanteur populaire prolifique et d’une mère qui l’a très tôt intéressée à l’action humanitaire, celle-ci a finalement décidé de franchir le pas et de s’impliquer en personne. Elle était justement dans cette fameuse église prise d’assaut à coups de hache par les "forces de l’ordre", et loin de la décourager, elle veut encore plus qu’avant lutter contre les injustices, contre le zapping de la misère, ce traitement sur-médiatique de l’extrême pauvreté qui, à force, blase et insensibilise tout téléspectateur normal avec toutes ces images d’incessants drames lointains, et je lui souhaite mes meilleurs voeux de succès dans cette entreprise, car il est vrai que trop d’images tuent l’impact du message de l’image.

Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit.

La petite soeur des pauvres devenue Mère

Il est tout à fait possible à un humain de comprendre ces concepts; la preuve? Mère Térésa l'a fait pendant plus d'un demi-siècle, sans manquer un jour. Elle s'est battue toute sa vie pour obtenir la moindre petite chose pour les autres, que pour les autres et elle obtint toujours ce qu'elle voulut, étant experte dans l'exercice de funambule consistant à trouver le parfait équilibre entre la déraison raisonnable et l'exigence divine. Les anges autour d'elle, quant à eux, utilisaient au maximum autorisé leurs pouvoirs de suggestion pour que disent en fin de compte :

"Yes, you'll get it !" (Oui, vous l'aurez !) tous les êtres humains confrontés au regard bleu acier et infiniment bon de la Mère mendiante venue quémander le minimum vital pour les autres. Son secret ? Sa mère, qui n'était elle-même pas éloignée de la sainteté et qui lui donna très tôt une éducation où les "pauvres" qui venaient partager leur modeste repas familial albanais étaient considérés comme des membres éloignés de sa famille. C'est ainsi qu'elle eut accès très tôt à la révélation de la fraternité humaine et de la noble condition spirituelle d'être pauvre.

Quand elle reçut sur le tard son prix Nobel, (à force de l'avoir chaque année méritée, elle finit effectivement par l'avoir), ce qui l'intéressait surtout à son sujet, c'était l'argent du prix qu'elle allait pouvoir investir dans sa totalité pour sa congrégation, jusqu'au banquet donné à Stockholm en son honneur qu'elle décommanda pour demander que la somme prévue pour cette fastueuse réception annulée soit entièrement reversée à sa version indienne de vos restos du coeur. C'est cette énergie indomptable et apparemment sans fin qui lui permit de devenir une institution mondiale à elle seule, avec ses centres d’accueil dans plus de trente pays, y compris aux États-Unis, ses centaines de milliers de pauvres et de malades extrêmes aidés, nourris, soignés, aimés par la sainte de Calcutta et les jeunes et graciles émules indiennes pleines de bonté que sut convertir à sa foi extrême en Jésus et Dieu ce petit bout de femme à la fois fragile et indomptable. En fait, son ouverture inconditionnelle à faire la Volonté de Dieu dirigea sa vie et en fit un acte parfait de Sa volonté à secourir les plus humbles et les plus opprimés de Ses enfants. Gandhi avait tenu ce rôle de protecteur des basses castes avant elle.

Mais quand la grande âme au physique décharné disparut, ce fut le dossier de la descendeuse Térésa qui fut retenu par les anges gardiens des intérêts des basses castes de l'Inde, car des centaines de milliers d'entre ces harijans (choisis de Dieu, en sanskrit) étant très avancés spirituellement et ayant gagné le droit d'avoir à côté d'eux un ange gardien personnel, il y a de ce fait toujours auprès d'eux un envoyé spécial de Dieu chargé d'alléger quelque peu leurs conditions matérielles, parfois calamiteuses, d'existence. Actuellement, Térésa ayant également quittée votre plan d'existence pour continuer sa carrière cosmique avec les ascendeurs les plus doués qu’elle aime tant, le personnel qu'elle a eu le temps de former grâce à son exemple sur le terrain continue et continuera son oeuvre, qui n'est en fait (elle l'a assez répété), que l'expression de la volonté et de l'aide de Dieu pour tous Ses enfants, sans exception. La vie d'exemplaire perfection qu'elle sut accomplir montre à tous que la foi peut vraiment soulever des montagnes, en l’occurrence des montagnes d'indifférence et d'égoïsme empêchant les lépreux de Calcutta en particulier et les "intouchables" de tous les pays en général d'accéder à la dignité due à un enfant de Dieu. Son plaisir à être bonne fut le moteur de son action. Cette action prit tant d'ampleur par la suite, qu'elle reçut un bataillon d'anges gardiens uniquement pour l'aider, ce qui lui permit d'échapper à plusieurs tentatives d'assassinat perpétrées contre elle au début de son sacerdoce, car son arrivée signifiait pour la mafia et les religieux intégristes locaux une baisse de leur fond de commerce, ce dont ils ont une sainte horreur.

Quand elle sentait la nécessité d’obtenir un cessez-le-feu en pleine guerre de Beyrouth, par exemple, parce qu’elle apprenait qu’un hôpital plein d’enfants handicapés, bombardé plusieurs fois et abandonné par tout le personnel, étaient livrés à eux-mêmes, c’est-à-dire à la panique extrême, elle l’obtint et alla tirer ces enfants de l’enfer terrestre. Au Guatemala, en pleine psychose des escadrons de la mort, elle se fit léguer la concession d’un grand terrain où elle installa une nouvelle succursale de pure charité. Mais c'est grâce à sa totale et inconditionnelle soumission à la volonté de Jésus et de lui seul qu'elle acquit le pouvoir de décider de consacrer toute sa vie à servir les plus démunis d'entre les démunis et d'avoir réussi envers et contre tous à fonder un nouvel ordre de soeurs uniquement orienté vers le don de soi pour servir les pauvres des pauvres; c'est encore elle qui permit à Dieu de montrer par son intermédiaire, en tant que porte-parole céleste, Son amour et Son attention à des millions de gens se croyant oubliés.

Elle est ainsi, elle et d’autres moins connues mais tout aussi sincères, la preuve vivante que Dieu n’abandonne personne appelant Son nom. Il dispose d’une merveilleuse armée de descendeurs et d’ascendeurs humains en phase finale d’incarnation, au mental impeccable, à la santé solide et au dévouement exemplaire, pour aider dans la matière les actions sacerdotales que les anges exécutent dans l’astral. Elle illustra mieux que quiconque la phrase :

"Un voyage de mille lieues commence toujours par un simple pas".

Elle partit du rien absolu pour arriver, à l'heure de sa mort, à l'une des plus vivifiantes histoires de femmes qui soit jamais arrivée sur Terre. Elle, qui dit également à un journaliste qui lui demandait comment elle faisait pour pardonner aux responsables de cette misère permanente : " je pardonne, mais je n'accepte pas". Toute la nuance est en effet là et c’est aussi pour cela qu’elle est tant aimée, même après sa disparition physique...



BOUDHISME

Respectez ceux qui aiment les valeurs du coeur pur
Prières et don de soi, ce sont des valeurs sûres
Ils sont les grains de sable enrayant la machine
Qui force trop de gens à courber leur échine


Le bouddhisme ne représente pas la panacée à lui tout seul, mais il contient des éléments uniques et très utiles pour les chercheurs de vérité.

Il y a deux volets principaux dans les enseignements du Bouddha : l'un comprend la description du comportement humain idéal, l'énumération des vertus et qualités à développer, notamment sur le respect de la vie, la pratique de la compassion, le mode de vie frugal et écologique, la prononciation de certains voeux permettant à l'adepte de garder en toute circonstance une attitude honorable et respectable; l'autre a trait à l'explication de l'Éveillé sur la création du monde, la description de la réalité invisible, le cycle éternel des vies et des morts, les dieux et les monstres, etc., et là nous tombons dans le même travers que les religions, à savoir que ce n'est pas du tout exact.

Pour l'époque, son enseignement était en tout point remarquable, même concernant la cosmologie; cependant sa théorie d'une perpétuelle réincarnation obligatoire sur la même planète jusqu'à disparition totale de tous les défauts est complètement imaginaire, spécialement parce qu'il affirme que vous n'êtes pas supposé vous rappeler la vie précédente; à quoi donc servirait un système où, loin d'évoluer, vous repartez toujours du même point sans pouvoir vous servir dune expérience passée ? Cela n'a pas de sens et donc n'appartient pas au Plan que l'Ordonnateur Suprême a prévu pour vous; heureusement d'ailleurs, car Dieu n'est point cruel malgré tout ce que vous pouvez penser du Plan et a décrété qu'une vie sur une planète soumise au péché était bien suffisante pour acquérir une bonne compréhension de ce que donne l'imperfection et la non-observance des lois universelles de fraternité et d'harmonie dans la vie de tous les jours.

Une vie où la mort peut frapper à tout moment de façon plus ou moins pénible et douloureuse est bien suffisante pour comprendre la valeur inestimable de la vie et du bien-être. Une vie où vous ne dépendez que de votre foi aveugle pour comprendre d'où vous venez, où vous allez après et quoi faire sur Terre en attendant de mourir est bien suffisante pour errer dans l'inconnu et les erreurs dues à l'ignorance et non au péché délibéré. À quoi cela vous servirait-il de souffrir milles fois des mêmes avanies, des mêmes accidents, maladies et autres deuils familiaux ? Mille ans de larmes garanties, et pour quoi en échange, s’il n'est pas possible de se souvenir ?

Du coup, il est logique d'imaginer dans un tel cas de figure que Dieu soit cruel et ne nous aime pas, tout comme dans la Bible ou Yaveh semble se comporter avec Son peuple plus cruellement que le plus enragé des antisémites, massacrant ou faisant massacrer les Israélites pendant des siècles; jusqu'à ce pauvre Moïse, pourtant un grand serviteur de Dieu qui n'aura pas eu le droit de voir la Terre promise de son vivant parce qu'une fois il a douté de Dieu et a frappé deux fois sur un rocher au lieu d'une, comme Yaveh le lui avait stipulé ! Tout cela n'est que ramassis de légendes étant sans rapport avec la vraie nature du Père-Mère Infini et n'a fait depuis deux mille ans qu'amener troubles, erreurs et massacres dans votre réalité. La vérité sur ces histoires d'incarnations, la voici : votre libre arbitre continue après votre première vie et il ne sera demandé à personne de retourner dans cet enfer terrestre à l'intérieur du corps d'un nouveau-né sans défense. En général, vous avez mieux à faire en continuant simplement votre carrière cosmique à travers les galaxies jusqu'à la source d'où vous venez dès lors que vous avez réalisé la fusion avec votre divine parcelle. Néanmoins il existe certains êtres particulièrement doués, car dotés d'une parcelle divine très ancienne et expérimentée, c'est-à-dire ayant déjà eu plusieurs fois l'occasion d'expérimenter la totalité du cycle aboutissant au Paradis avec un humain. Ces gens se sont engagés volontairement à revenir sur cette planète bleue pour assister leurs "petits" frères, jusqu'à ce qu'elle soit ancrée dans la réalité supérieure où anges et humains, ascendeurs et descendeurs, vivent en pleine connaissance de la Réalité; lorsqu'orgueil et ignorance, vos deux principaux défauts, sont bannis de votre réalité quotidienne, lorsque plus un seul de vous n'est laissé à son sort lorsqu'il naît, le moment est alors venu pour ces êtres d'exception de continuer leur propre périple paradisiaque, car vous n’aurez plus besoin d’eux pour vous préserver de vous-mêmes.

Ces êtres humains, toujours des descendeurs mais d'anciens ascendeurs, sont peu nombreux et connus chez vous sous le dénominatif de "avatar". Le Dalaï Lama est l'un d'eux, ainsi que son frère cadet, le Karmapa, c'est pourquoi nous les aimons et les respectons beaucoup. Quelques autres Rimpochés (« avatar » en Tibétain) les suivent dans leur mission. D’autres ethnies abritent régulièrement de grandes âmes réincarnées. C’est le cas de jeunes filles et fils de Dieu venus pour parler de la Vierge ou montrer des stigmates de la crucifixion. Si vos politiciens pouvaient s'inspirer de la manière qu’a le chef spirituel des tibétains de gouverner et de protéger son pauvre peuple exilé et menacé d’éradication par les communistes chinois deux fois criminels (car ils tentent de tuer la culture autant que le physique des Tibétains), vos différentes ethnies s'en porteraient bien mieux. Les Tibétains n'ont pas Jeanne d'Arc mais ils ont le Dalaï Lama ! Comme les noirs américains ont eu Martin Luther au moment le plus important de leur jeune histoire.

Toutes ces cultures étant aussi précieuses que votre langue, il est normal que nous intervenions également pour eux, comme nous l'avons fait avec vous au moment où vous étiez menacés de disparition. Un autre élément important pour votre évolution personnelle est contenu dans le bouddhisme mais ne concerne pas la doctrine sujette à caution, comme nous l'avons vu plus haut; cet élément concerne les techniques de méditation, d'introspection, de respirations et de chants spéciaux (mantras) dont les harmoniques stimulent votre glande pinéale en la faisant vibrer à la bonne fréquence, ce qui vous permet de vous éveiller au monde spirituel. Le yoga tibétain est certainement le plus abouti, le plus efficace, mais aussi le plus difficile de tous les yogas connus sur Terre.

Donc, vous ne pouvez pas vous payer le luxe de perdre l'atout tibétain dans votre réalité planétaire, c'est pourquoi la culture tibétaine ne doit pas disparaître, ni leur pays. Répondez sans faillir quand une manifestation de soutien est organisée. Montrez au gouvernement chinois qu'ils ne sont pas plus libres de disposer du peuple tibétain que les Brésiliens sont libres de disposer de la forêt amazonienne. Dans les deux cas, c'est votre patrimoine qu'on attaque et vous pouvez vous battre (avec amour) pour le préserver.

Comme d'une part les bouddhistes, notamment tibétains, sont martyrisés par les lucifériens rouges et que d'autre part, le respect de la vie, même animale, est très présente dans la philosophie bouddhiste, les anges artisans émettent sans discontinuer vers les artistes musiciens, écrivains et cinéastes dont la glande pinéale leur est accessible, afin de sensibiliser l'opinion public mondial sur ces anomalies caractérisées. Bien que la Chine représente pour tous les lobbies commerciaux, politiques et financiers le marché du siècle, et que ces lobbies ont le bras très long, ces anges sont arrivés à un résultat encourageant parmi leur équipe de protégés incorruptibles.





Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

Vous êtes nombreux à nous écrire toutes les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo