Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Messages d'un Ange

*FAMILLE-FEMME-FOI*


Abécédaire F

FAMILLE

Moi qui ne peux penser qu'en terme d'affection
Où que mes yeux se posent, ils voient la division
Arrêtez d'engendrer ces montagnes d'affliction
Est-ce vraiment l'amour, cette malveillante passion?


Il y a dans votre pays sept millions d'hommes et de femmes célibataires qui vivent seuls. Ces chiffres (qui ne sont pas spécialement différents des autres pays occidentaux (ou Sud américains) indiquent clairement qu'une polémique majeure tourne autour du degré d'importance de la famille dans votre vie individuelle. Selon les statistiques actuelles, il est clair que leurs chiffres indiquent une sidaïsation du corps social constitué appelé "famille", dans la mesure où les cellules familiales sont attaquées par le virus du divorce comme les globules blancs T4 le sont par le virus du sida. Chaque pays moderne voit donc une attaque de son système immunitaire, symbolisé par la famille, dont les membres ont de tous temps défendu le sol national, tout comme les lymphocytes défendent l’organisme qu’ils sont chargés de protéger des envahisseurs. De même que le sida favorise le développement de maladies dites "opportunistes", le divorce favorise ses propres maladies opportunistes que sont l'égoïsme, la violence, l'intolérance, la mesquinerie, l'indiscipline, la concupiscence incestueuse, les sectes, la délinquance juvénile et d'autres encore, tout aussi dévastatrices. En France, cinq dates sont à l'origine de cet affaiblissement du système immunitaire de la famille dans sa version patriarcale :
  • 1915 : Entrée en masse de toutes les catégories de femmes dans le monde du travail industrialo-militaire et montée en importance de leur rôle national ;
  • 1945 : Accession au droit de vote politique pour la femme ;
  • 1964 : Accession au monde du travail sans désormais avoir besoin de la permission écrite du mari et libre disposition de ses propres biens pour la femme ;
  • 1967 : Droit à la contraception pour la femme ;
  • 1975 : Droit à l'avortement légal et acquisition de l'autorité parentale légale. Le résultat paradoxal et quelque peu inattendu de ce rééquilibrage des droits de l'homme et de la femme en trente ans, du fait de l'entrée en masse des femmes dans tous les rouages économiques (donc une accession à une forme supérieure d'égalité sexuelle), tout un chacun est à même de l'observer avec :

  • Le triste spectacle de la violence urbaine perpétrée par des jeunes en âge de scolarisation mais totalement démotivés à cause de parents divorcés et chômeurs et de leurs propres perspectives de chômage ;
  • La recrudescence des incestes et du nombre d'enfant martyrs de toutes sortes;
  • La montée des drogues dures chez les jeunes pour cause de solitude et d'absence de dialogue intelligent avec les parents ;
  • La montée d'influence des programmes de télévision en partie lucifériens du fait de l'infiltration d'inspirateurs d'obédience luciférienne dans les sociétés de production audiovisuelles qui fournissent et décident des scenarii à produire. Enfin, comme résultante de l’ensemble : l'indifférence de plus en plus marquée des femmes envers les êtres humains...

  • La liste des maladies honteuses ne s’arrête, hélas, pas là; vous n'avez qu'à lire les journaux pour vous forger une opinion sur la décadence du monde occidental. La source principale de tous ces maux familiaux en augmentation permanente et qui met en jeu beaucoup de jeunes adultes, c'est l'incroyable légèreté avec laquelle les gens se choisissent, font des enfants, décident de se quitter à la moindre difficulté et mettent les enfants dans une situation déstabilisante et préjudiciable à leur développement spirituel. Car les enfants sont ceux qui payent le plus lourd tribut à cette crise des couples...

    Veritas odium parit (la vérité engendre la haine)

    J’espère néanmoins que personne ne me haïra de dire que la régression va bientôt rejoindre le moment où l'amour familial n'existait pas encore comme allant de soi, c'est à dire la période pré-rousseauiste, avec cette différence que maintenant la mortalité infantile n'est plus de 50 % comme au temps de Rousseau. À l’origine, la famille a été intégrée au Plan de Création de votre espèce afin d'y être le lieu où l'être humain évoluant va trouver la dose d'affection de droit dont il a besoin pour se structurer convenablement. L'amour familial est né du fait que l'Homme découvrit les bienfaits de la charrue munie d'un soc de fer en lieu et place du socle en bois. Le rapport entre ces deux faits apparemment étrangers, le voici : le fait d'avoir un soc en bois forçait le paysan à peser de tout son poids sur la charrue pour labourer la terre. La femme était habituellement derrière, semant. Pendant ce temps, les enfants étaient livrés à eux-mêmes et tombaient comme des mouches par accident ou par maladie non soignée, interdisant tout attachement des parents, la vie étant par trop cruelle et aléatoire.

    Mais quand le soc fut en fer et brisa la terre aisément, le paysan put libérer une de ses mains pour effectuer le célèbre geste auguste, ce qui eut pour conséquence de permettre à la femme de rester davantage au foyer, ce qui fit reculer la mortalité infantile et permit le développement de l'attachement familial et la solidification de la cellule familiale qui aboutit finalement à cette nation forte et structurée où vous vivez, enviée de bien des habitants de la planète. A petite cause, grands effets.

    Les parents sont par nature les premiers exemples qui serviront aux enfants de modèle pour programmer leur propre cerveau. Si ce qu'ils voient est une situation conflictuelle égotiste et incontrôlée où les deux parents sont vus sous leurs mauvais côtés au sein d'un mariage bancal se terminant plus d'une fois sur deux par un divorce ou une séparation pour ceux qui ne croient même plus au mariage et ses hautes valeurs éducatives, comment s'étonner de ce malaise croissant de la jeunesse vis-à-vis de la notion d'avenir ? De quoi est composé leur programme mental, sinon du pire des éléments : l'échec, le manque d'amour, la mesquinerie et la violence haineuse, soit l'exact contraire de ce que des cerveaux non encore programmés ont besoin comme valeurs pour évoluer favorablement !

    Ce n'est que bien plus tard en âge que l'individu est capable de desserrer le carcan mental de toutes les hérédités de ses ancêtres et géniteurs. Ce qui veut hélas dire en l'occurrence que le mal a eu tout loisir de faire son office dans ces cerveaux sous-alimentés en exemple d'amour; les sectes et les partis extrémistes et disciplinaires paraîtront des refuges d'autant plus attirants qu'ils semblent offrir au néophyte des éléments de cohésion familiale qu'il n'a pas pu trouver au sein de sa famille pour cause d'éclatement et qui lui manque instinctivement; le gourou tenant le rôle de père et les disciples de frères et soeurs. De même que le virus du sida ne connaît encore pas de panacée universelle pour l'éradiquer mais seulement une trithérapie pour bloquer son action, le virus du divorce a aussi sa trithérapie bloquante : un tiers d'amour altruiste, un tiers de responsabilité envers les enfants créés et un tiers de tolérance fraternelle envers le conjoint. Voilà qui devrait permettre de juguler cette épidémie désastreuse. Mais où l'apprendre, sinon à l'école, dans les émissions audiovisuelles et partout où l'information circule ?

    Pour fonctionner correctement et prendre les meilleures décisions possibles, le cerveau a besoin d’être au préalable informé. Cela devrait être une priorité gouvernementale, aussi importante que la campagne pour l'utilisation du préservatif. Il n'est plus tolérable de voir, à cause de la démission des parents, des jeunes de douze ans tirer au pistolet sur d'autres adolescents, de se ronger le cerveau en cours d'élaboration par des poisons violents par faute de communication parentale, de voir le potentiel magnifique de millions de cerveaux s'en aller dans le caniveau de la vie, inutiles et dérisoires. Certains se retrouvent en prison pour délinquance légère (85 % des jeunes délinquant sont des enfants de famille monoparentales) et donc traités en coupables alors qu'ils sont à l'origine victimes de l'irresponsabilité de leurs parents.

    Traités en coupables alors qu'ils sont victimes ? Il ne faut dès lors pas s'étonner que la prison ne tienne pas un rôle de réadaptation mais plutôt un rôle d'accélérateur de révolte et de violente revanche face à tant d'injustice et d'incompréhension. L'injustice est un facteur important de violence. Or la Justice française, puisque je m'occupe plus spécialement de ce pays, distribue de l'injustice à haute dose : justice à double, voire triple vitesse (si l'on peut appeler "vitesse" la cadence actuelle), absence de compassion et de compréhension, châtiments disproportionnés avec le délit, refus de considérer la prison comme étant un remède pire que le mal, peines préventives systématiques. Sachez que, dans ce domaine également, cette apparente incompétence pour trouver les bonnes solutions aux problèmes n'est pas innocente mais faite exprès pour perturber votre évolution. Ne pensez-vous pas que quelqu’un a visiblement intérêt à ce que la cellule familiale soit attaquée dans les mondes à influence chrétienne ?

    Famille, je vous haime

    Exemple pratique : deux êtres se rencontrent, se séduisent, s'unissent sexuellement, trouvent le fait agréable et au bout de quelques mois de bons moments extatiques partagés, décident de se marier. Ils sont jeunes et passablement ignorants, parce qu'ils croient que l'harmonisation de leurs deuxièmes chakras signifie qu'ils s'aiment pour toujours. Mais au fur et à mesure qu'ils montent en conscience, les difficultés de rester harmonisés augmentent parce que la vitesse d'évolution est rarement identique entre les êtres. Seuls les couples réussissant à harmoniser un par un tous leurs chakras et non le seul second deviendront de vrais couples inséparables, car ils se retrouveront ensemble dans le quotidien routinier et néanmoins vital (chakra 1), le plaisir sexuel mutuel (chakra 2), ils auront réglé les rapports d'antagonisme égotiques (chakra 3), ils partageront le même amour pour les mêmes choses (chakra 4), ils auront les mêmes vues philosophiques et spirituelles (chakra 5), ils auront leurs propres expériences mystiques qu'ils pourront comparer et le cas échéant additionner (chakra 6) et enfin devenir un couple mystique et mythique tel qu'il n'en existe pas encore assez sur votre planète (chakra 7).

    Pour revenir au couple moyen de mon exemple, ils se sont mariés parce qu'ils aimaient bien faire l'amour, ce qui est absurde et sans plus de sens qu'aller en prison parce qu'on aime courir. Le mariage monogamique et l'éducation des enfants qui suit en général assez rapidement n'amènent que rarement les satisfactions sexuelles escomptées au moment du mariage. Lorsque la routine inévitable et les tracas ménagers de toute nature commencent à pointer le bout du nez, le deuxième chakra ralentit sa rotation ainsi que le désir sexuel qui en dépend, surtout chez la femme.

    Si à ce moment précis la connexion des époux ne s'est pas réalisée dans les chakras supérieurs, le couple, ou l'un des deux membres, va réaliser qu'il n'y avait pas de véritable amour mais seulement une attraction sexuelle qui s'estompe, rendant caduc le projet de vivre toute sa vie avec cette personne. Et voilà un nouveau divorce prononcé, de nouveaux enfants déstabilisés à qui il manquera un schéma clair pour eux-mêmes un jour fonder une famille, et l'erreur se lègue ainsi d'une génération à l'autre, affaiblissant les fondements de votre Société.

    Chacun peut le constater autour de lui. C'est ce qui se passe actuellement partout. On cache aux jeunes que le mariage est tout sauf une partie de plaisir. Le devoir, l'altruisme, la tolérance, l'amour inconditionnel et la patience sont des qualités indispensables pour réussir un mariage et la famille qui en est issue. Toutes ces qualités étant contrôlées par les chakras supérieurs et le sexe étant situé dans un chakra inférieur, vous aurez compris pourquoi les candidats au mariage seront mieux armés par une solide connexion entre leurs chakras supérieurs qu'inférieurs.

    Comme ce n'est qu'entre vingt et un et vingt-cinq ans que la conscience commence à émerger dans les sphères mentales supérieures, se marier trop jeune équivaut à un coup de poker. Jeunes, ne vous mariez pas avant d'avoir consolidé vos chakras supérieurs avec ceux de l'être aimé ! Ce détail peut conditionner votre bonheur de vivre pour pas mal d'années. Le temps n'est plus où il fallait coûte que coûte faire des enfants pour peupler la planète. Elle est surpeuplée, maintenant, ce qui vous donne toute latitude pour ne faire que des enfants désirés une fois votre vraie âme soeur trouvée entre toutes. Les nations ont besoin de familles fortes, soudées et honnêtes pour prospérer. C'est à l'école qu'il faut faire entendre ces vérités aux enfants. Les belles illusions ne feront jamais de bonnes réalités. La famille est un bien précieux car elle est potentiellement la meilleure structure pour transformer dans les meilleures conditions un bébé impotent en adulte créatif bourré de qualités émergées et opérationnelles, alors de grâce ne faites plus n'importe quoi en matière conjugale! Ne vous mariez et ne faites des enfants que lorsque vous êtes sûrs d'aimer profondément la personne avec qui vous vous engagez et que les promesses que vous ferez relatives à votre ménage ne seront pas oubliées ou reniées à la première difficulté.

    "Pour le meilleur et pour le pire" veut dire quelque chose de très précis. Ne vous engagez dans la voie de la famille que si vous êtes sûr de pouvoir tenir vos engagements. Les enfants ont besoin d'avoir des parents qui font face à leurs responsabilités et qui ont le sens du devoir, car c'est la meilleure qualité transmissible d'une génération à l'autre pour améliorer la situation globale d'un pays. Si la famille redevient dans son ensemble la machine à produire des individus respectueux des valeurs supérieures de survie éternelle, les habitants de votre planète pourront d'autant mieux résister à l'action nuisible des lucifériens et finalement s'en débarrasser comme ils le firent avec le virus de la variole.

    La tentation de la fausse liberté

    L'analogie philosophique entre le virus du sida et le divorce n'étant pas innocente, je continue la démonstration. Une des raisons principales pour laquelle les mariages se transforment en divorce, c'est qu’il est devenu bien trop facile de divorcer. D'exceptionnel, cet évènement s'est peu à peu transformé en évènement banal. Il y a seulement cinquante ans, une femme voulant divorcer avait un véritable parcours du combattant à franchir, sans compter le coût de l'opération. Seuls les êtres humains avaient quelques facilités pour cela et le divorce restait néanmoins rare et presque honteux; en effet, les statistiques montrent que les êtres humains demandent maintenant bien moins le divorce que les femmes et on peut supposer que cela aurait été également le cas il y a seulement cinquante ans dans les mêmes conditions. Mais à cette époque, l'être humain dominait la femme de manière quasi absolue. En éliminant les brutes profitant lâchement de cette situation à des fins personnelles (environ 20 %), le fait que les familles restaient en grande majorité soudées fournissait à la République française des générations saines et entreprenantes, courageuses et intègres, capables de survivre spirituellement à plusieurs années de guerres épouvantables. C'est d'ailleurs l'élite de ces générations masculines qui vota plusieurs lois successives qui firent peu à peu de la femme l'égale de l'être humain vis-à-vis de la loi dans tous les rouages majeurs de la société. Pour les salaires, ce n'est en revanche pas encore paritaire. Mais les femmes, n'ayant plus de barrières infranchissables pour quitter un mari qui ne leur plaît plus, contrairement à leur mère et grand-mère, peuvent sincèrement et sans peur montrer leurs vrais sentiments conjugaux. Elles le peuvent d'autant plus facilement que le fait d'abandonner le serment conjugal pour 80 % d'entre elles ne leur fait en rien perdre la garde de leurs enfants, qu'elles obtiennent dans 92 % des cas. Si les maris veulent s’opposer au sabordement de leur foyer, elles disposent de l'aide de dizaines d'associations, de juges, d’avocats d'office et de policiers, tous chargés de les assister et de les protéger dans leurs démarches.

    Il n'y a donc rien de plus facile pour une femme moderne que de se marier, si possible avec un homme possédant des revenus intéressants, de faire un ou deux enfants et de décider de divorcer pour telle ou telle confuse ou légitime raison. Non seulement la femme gardera sa progéniture, mais elle pourra en outre bénéficier d'une substantielle pension alimentaire que l'être humain devra obligatoirement payer sous peine d'incarcération en cas de manquement! Difficile, parfois, de résister à la tentation !

    Voici donc notre pauvre mari éconduit condamné par la justice humaine à aider financièrement une femme (qui lui a sans doute menti et l’a trahi pendant des années), à élever ses enfants sans lui, le père, celui-ci devant en général se contenter de quelques jours par mois pour profiter quelque peu de la présence de la chair de sa chair. Cette situation, inique dans l'autre sens par rapport à la première moitié de siècle, est en fait pire que la précédente dans la mesure où les familles et tout ce qu'elles contiennent de positif pour la civilisation se désagrègent maintenant, alors qu'avant les enfants avaient au moins des références plus claires pour se construire une personnalité. Le mariage servait réellement à aider les femmes et les hommes à acquérir des valeurs importantes telles que la loyauté, le courage, l'abnégation, la solidarité, l'amitié, la générosité et bien d'autres encore. Ce sont avec ces valeurs que les immigrants américains bâtirent leur nation. Malgré d'incroyables difficultés de tout ordre, les couples ne se dissolvaient pas et les enfants étaient éduqués de façon correcte, ce qui fit d'eux des citoyens remarquablement croyants, qui nous aidèrent bien dans notre lutte d'influence permanente que nous devons livrer aux suppôts de Satan par l'intermédiaire des humains gagnés à la cause de la Justice et de la Liberté. Avoir un enfant pour une femme, sans s'en occuper totalement les sept premières années, n'a plus de sens réaliste. Ce ne devrait plus être présentement un caprice ou un fantasme, mais un sacerdoce; la gravité de la situation est à ce point. La qualité doit maintenant plus que jamais prendre le pas sur la quantité, la surpopulation guettant la réalité planétaire de plus en plus sérieusement.

    Or une femme qui travaille comme un homme ne peut pas s'occuper vraiment correctement de l'éducation de son ou ses enfants. Si la femme veut absolument travailler et le peut, alors ce sera à l'être humain d’être là pour le temps nécessaire à l'enfant de se construire. Ce qui est désastreux c'est d'avoir les deux parents, divorcés ou non, travaillant et les enfants ballottés d'un endroit à un autre et plutôt pris en charge par des groupes scolaires que par leurs parents. Le désastre, je ne l'invente pas, je le constate et je l'analyse : tous les signaux s'occupant de la bonne cohésion des pays industrialisés sont au rouge.

    Paradoxalement, les pays où la tradition donne aux parents la prérogative de trouver le partenaire conjugal qui leur paraît le mieux pour leurs enfants sont ceux où le divorce est le plus rare. En Inde, par exemple, où l’autorité des parents pour arranger les mariages est encore très vivace, y compris pour les Indiens qui vivent en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, le divorce est maintenant bien admis, mais sa courbe ne grimpe pas, loin s'en faut, aussi haut que les courbes de divorces dans les sociétés occidentales. Cela vient du fait qu'à peu près n'importe quel homme et n'importe quelle femme peuvent s'aimer à n'importe quel âge. Sans parler des homosexuels. C'est la volonté individuelle qui compte. En éliminant les êtres tellement pourris de défauts majeurs qu'ils feraient fuir toute personne saine d'esprits (et ils sont, heureusement, relativement rares), tous les êtres ont été créés potentiellement compatibles, aussi bien sexuellement qu'intellectuellement.

    C'est ce qui explique qu'en Inde, où l'autorité parentale est encore très bien acceptée et respectée, les mariages se passent plutôt bien en dépit du fait que les mariés n'ont que peu d’occasions de s’exprimer, étant fiancés alors qu'ils ne sont en majorité pas encore pubères. La sagesse contraignante née de l'expérience de la vie semble donc avoir de meilleurs résultats que la liberté sans expérience. Je suis sûr que cette constatation ne plaira pas à bon nombre de féministes, spécialement celles qui se reconnaîtront dans mon évocation de la femme moderne et quelque peu opportuniste. Comprenez que je ne suis pas venu ici pour juger quiconque ni pour éluder les sujets portant à polémique, mais au contraire pour les porter à une catharsis, de manière à ne pas continuer plus avant l'auto-sabordement de la civilisation dont vous dépendez tous pour vous assurer paix, sécurité et respect.

    Il faut simplement apprendre à voir les faits en face et avoir le courage de changer d’avis quand les résultats d’une situation le suggèrent. Pour remédier à ce péril social qui vous guette, je ne vois qu'une seule série de solutions : celles qui stopperont ces nuées de couples qui se séparent pour une peccadille; celles qui empêcheront les enfants d'être prématurément livrés à eux-mêmes dans un monde fourmillant de tentations dangereuses et de dépravés sexuels; enfin celles qui permettront aux hommes et aux femmes de faire la paix en tirant un trait sur toutes leurs erreurs passées, même récentes et commises autant par un sexe que par l'autre. Ne pensez qu'à l'intérêt supérieur des enfants, cela devrait aider ceux qui veulent être de bons parents à surmonter, au moins, les plus faciles épreuves. Ce sera toujours çà, la situation étant sérieusement préoccupante. Ne négligez pas vos enfants, car ce seront les adultes de demain et il est temps de renverser les processus engendrant ce début de décadence actuelle qui désespère tant vos sociologues.



    FEMME

    Elle était belle comme un ange
    Et son sourire d'adolescente
    Brillait de sept lumières étranges
    Qui la rendaient si fascinante


    Contrairement aux affirmations d’une féministe célèbre, la femme n’est pas homme comme les autres. Elles ont une spécificité mentale qui les distinguera toujours du mental de l’être humain et cela a été voulu par les créateurs. Même dans la quatrième dimension, les esprits à dominance YIN penseront un peu différemment que les esprits à prédominance YANG, et cette différence sera la garantie d’une éternité d’amicale compétition et de fourbissage d’arguments intellectuellement stimulants. La vision, le rôle et la place de la femme changent selon les pays et leur degré de développement, tant matériel que spirituel. Dans les pays de culture judéo-chrétienne, son premier handicap vient du fait qu'il est dit dans la Bible que l'être humain a été créé en premier et que Dieu aurait utilisé l’une de ses côtes pour créer la femme, ce qui d'office la mit en situation d'infériorité, d'appartenance et de soumission vis-à-vis de l'être humain. Puis vint l’enseignement Paulien, assez misogyne lui aussi, qui influença profondément l’Église et est à la base d’un certain ostracisme féminin, encore maintenant manifesté par le représentant de Saint Pierre. Du côté politique, elles ne furent pas non plus gâtées à la base, puisque ce fut Platon qui fut l’un des premiers et des plus influents politologues de l’ère préchrétienne. Comme tout le monde le sait, il avait un intérêt plus que très limité pour les femmes, qui, de ce fait, ne figurent pas réellement dans ses préoccupations métaphysico-politiques. Ajoutons à cela que la nature la dota d'un système musculaire moindre, d'un système reproductif astreignant, douloureux et dangereux et d'un corps stimulant fortement la libido du mâle; tous les ingrédients étaient là pour que la femme hérite d'une vie difficile et d'un démarrage laborieux, mais d'autant plus méritant en cas de réussite, grâce à la loi des grands équilibres. Comme si tout cela n’était pas encore suffisant, beaucoup d’entre elles durent, et doivent encore maintenant, subir cette barbare ablation du clitoris, appelée excision, source de douleur et de complication physique, sans parler de l’odieuse attitude consistant à détruire un élément très important du corps de la femme, malgré sa petite taille, et qui avait été l’objet de l’attention créatrice de vos concepteurs pendant un bon moment afin d’en faire le vestibule pour la quatrième dimension !

    Le but évolutionnaire humain tel qu'il est défini par le Créateur prévoie que l'homme et la femme connaissent l'égalité totale entre eux, ce qui parait à priori normal, leur capacité d’intelligence étant au même niveau. Une structure cérébrale volontairement différente donne un léger avantage pour le cerveau gauche mâle, compensé par une supériorité de la femme quant à l'usage de son cerveau droit. Ce détail garantie, selon les sexes, une différence de vision et d'agissement, propice à l'évolution permanente de l'humanité. Puisque le monde est actuellement divisé entre les pays accordant le statut d'égalité pour les femmes et ceux qui la maintiennent en état d'infériorité, il est facile de voir à quels pays profitent le plus l'égalité de droit (et de devoirs) entre les sexes. L'erreur à ne pas commettre pour les femmes qui ont récemment (au regard de l'évolution) acquis le droit à l'égalité de statut, serait d'adopter le même comportement "macho" et autoritaire que les êtres humains, rognant ainsi la différence voulue par le Plan. Quel intérêt, en effet, d'avoir des femmes ministres si elles agissent et pensent comme un homme ministre ?

    Nous espérons bien que la parité sexuelle entre les représentants élus du Peuple à laquelle tendent tous les pays démocratiques va apporter un concret changement de politique et de façon de l'appliquer, car les êtres humains ont suffisamment montré leurs limites et leurs faiblesses face à la corruption ou à la pression du pouvoir. Trop d'êtres humains politiques utilisent leur position pour abuser de leurs pouvoirs. Les vraies femmes n'auront pas de tels problèmes, leur intégrité étant dans l'ensemble plus développée que chez l'être humain, même moderne. Comme il devient urgent de restaurer une certaine morale et une morale certaine dans les moeurs politiques, sous peine de menacer les systèmes démocratiques et redonner de la force aux thèses de la peste brune ou rouge sang, j'enjoins aux femmes se destinant à la politique de conserver, au besoin d'augmenter, leur féminité. C'est de cela dont le monde abîmé et massacré par l'être humain a besoin. L'écologie, la famille, la guerre, l'aide aux pays sous-développés, la pollution alimentaire sont des domaines où la femme politique doit absolument s'imposer afin de les orienter différemment de ce qui a été fait jusqu'à maintenant sous la gestion mâle. Votre survie générale en dépend, ce n'est donc pas qu'une simple affaire de principe.

    Les pays qui décideront de maintenir la femme dans un statut d'esclave ou assimilé, de l'empêcher de suivre un cursus éducatif normal en se privant ainsi de 50 % de son potentiel intellectuel national sont amenés à subir une terrible décadence et finalement disparaître, non sans avoir, bien sûr et hélas, versé des fleuves de sang innocent avant de disparaître. Même remarque pour les religions : celles qui donnent à la femme l'égalité des droits auront une meilleure chance de perdurer que celles qui cantonnent les femmes dans un rôle immuablement subalterne.

    Lorsqu'elle était infestée de diables, l'Église catholique et romaine a violemment attaqué la femme, tentant même de lui nier la possession d'une âme. Ce n'est certainement pas dans l'enseignement de Jésus qu'ils sont allés pêcher une telle absurdité, lui qui avait formé autant d'apôtres hommes que femmes (voir à "Jésus") et qui justement s'est heurté avec les autorités juives à ce sujet, les femmes étant systématiquement tenues à l'écart des affaires religieuses et politiques, exactement comme dans les pays islamiques appliquant encore la "Charria" à l'aube de l'an 2.000.

    Pendant l'Inquisition, l'Église plus noyautée par les diables que jamais, revinrent encore à la charge contre les femmes en en brûlant des millions partout en Europe sous prétexte de sorcellerie. Même Jeanne d'Arc y a eu droit ! Bien sûr, dans le lot il arriva qu'ils brûlassent quelques authentiques mégères et empoisonneuses, mais dans l'ensemble, cette parodie macabre de justice pseudo divine n'était que l'oeuvre de satanistes dévoués, donc de tortionnaires sadiques et vicieux, puisque telle est la marque de la Bête, le sceau de l'infamie : prendre plaisir à la souffrance d'autrui, puisque l'Amour révélé par Dieu puis par le Christ est le contraire : prendre plaisir à faire du bien à autrui. L'amour maternel est une des meilleures illustrations de ce qu'est l'amour inconditionnel, celui-là même qu'il est demandé ultimement à tous de ressentir pour tous les êtres. Donc, il serait bon que les femmes occidentales appartenant à la génération présente, trop promptes à divorcer de leur mari et souvent père de leurs enfants, s’efforcent d’aimer un peu mieux et un peu plus longtemps les êtres humains qui se sont unis à elles pour le meilleur et pour le pire.

    La nature de l’être humain étant ce qu’elle est, que les épouses pensent qu’en se refusant trop souvent à faire «leur devoir conjugal », elles ne font indirectement que favoriser la mise en place de réseaux de prostitution utilisant des jeunes filles souvent enlevées de force par des petits rabatteurs mafieux. Dès qu’il y a demande en quoi que ce soit, la mafia se charge d’organiser l’offre à son profit. Pour ce qui concerne l’amour altruiste, nécessaire à l’évolution harmonieuse d’une famille, votre vie sur Terre n'est que le début d'un long entraînement dans ce sens, aussi ne vous attardez pas en chemin et ouvrez-vous le plus vite possible à l'amour inconditionnel.

    Plus vous essaierez et plus votre âme se développera, car telle est sa nourriture favorite et de plus recommandée par le Créateur et Son Fils Paradisiaque Michaël-Jésus, le grand instructeur en compassion. Les structures cérébrales de la femme lui ont donné le droit et l'honneur d'être choisie pour donner la vie et s'occuper en priorité des nouveaux nés. C'est une grandeur et une servitude, mais tel est le destin humain, car vos futures tâches cosmiques réclament un grand amour et une grande intégrité. Le statut parental est l'un des moyens les plus sûrs pour travailler de façon satisfaisante sur ces qualités cosmiques. L'être humain aura toujours un mal fou à comprendre les femmes, quelles que soient d'ailleurs les différences entre elles vice-versa.

    Comme cette difficulté est voulue par le Plan afin de toujours faire bouger la réalité humaine, il ne sert à rien de vous jeter à la tête ces différences et a fortiori les utiliser comme raisons pour rompre une relation aux débuts prometteurs. L'idée est plutôt que vous utilisiez ces différences pour que chaque être, mâle ou femelle, acquiert les qualités intrinsèques de l'autre sexe tout en conservant les siennes. Le but ultime de ce Plan est d'aboutir à une race d'êtres complets, aux qualités à la fois viriles et féminines.

    Une égalité authentique sera alors inévitable. Cette tendance à resserrer les extrêmes a déjà commencé dans les mondes évolués : beaucoup d'êtres humains développent leur yin (le principe féminin) alors que de plus en plus de femmes se yanguinisent. Cette évolution des moeurs continuera encore longtemps et lentement, mais comme c'est l’un de vos buts évolutionnaires, il ne sert à rien de s'y opposer; par contre, il est souhaitable pour tout le monde que ce point de vue soit compris, accepté et pratiqué, y compris et surtout dans les pays du Tiers-Monde, car il en va de leur développement futur.



    FOI

    La vérité, c'est bien connu
    Ne convient pas aux âmes perdues
    Mais si tu veux que le monde change
    Il va falloir... prier les anges


    Du fait du grand nombre de sottises ayant été prononcées par des gens qui se disaient avoir la foi, il est évident que ce mot devait figurer dans mon abécédaire. Tout d'abord, voici la définition que je vous propose :

    "La foi, c'est une conviction inébranlable en une vérité qui peut être découverte, apprise et mise en pratique". C'est donc une arme à double tranchant dans un monde où les fausses vérités lucifériennes sont amalgamées aux authentiques révélations des descendeurs célestes. De ce fait, à l'instar de la tour de Babel et son problème de communication codée, il y a bien plus qu'une seule vérité unifiée dans l'Infini; en fait, il y a presque autant de vérités (relatives) que de mortels sur la Terre et ces croyances sont souvent contradictoires les unes aux autres. Dans ces conditions désastreuses, de quelle utilité pourrait vous être votre foi, sinon de risquer de vous induire en erreur et vous envoyer sur une voie de garage spirituelle, comme les prêtres du Sanhédrin juif, des inquisiteurs catholiques ou des intégristes islamistes ont pu et peuvent encore l’expérimenter. Il existe cependant une vraie opportunité d'utiliser au mieux la foi : c'est de trouver en vous-mêmes la Vérité, grâce à l'aide de vos esprits adjuvats intérieurs (votre parcelle divine, vos chakras supérieurs et votre éventuel ange gardien personnel).

    Quand vous êtes dans votre royaume de vérité intérieure, c'est-à-dire en communication avec ces esprits adjuvats qui sont les vôtres, la sensation de plénitude et de sérénité est supérieure à toutes les manifestations de foi qui ne seraient pas dans cette authentique Vérité. Il existe la même différence, je présume, lorsque vous rencontrez la femme qui va devenir la femme de votre vie, en comparaison du sentiment éprouvé lors d'une rencontre avec une prostituée. La différence ne saurait être niée. De même, seuls les gens qui ont vraiment eu froid peuvent apprécier pleinement l’oeuvre bienfaisante de la chaleur et seuls ceux qui ont éprouvé douloureusement une grave maladie peuvent apprécier pleinement les bienfaits de la santé. Il est difficile dans la même vie d'avoir sérieusement plusieurs supports de foi successifs. Il est plus fréquent que le mortel humain la perde purement et simplement en cas de premier échec ou de déception, plutôt que de rechercher d'où venait l'erreur et de redémarrer la quête de nouveau. La méditation dirigée aide à regagner l’espoir. La meilleure méthode pour arriver à cette fréquence “normale” d’ondes alpha sans tomber dans un sommeil profond consistera à respirer lentement, avec chaque narine séparément, puis les deux ensemble dans un deuxième temps, ce qui aura pour premier effet de favoriser l'arrêt du flux des pensées superficielles; quand le silence aura été fait dans votre tête (il est rare d'y arriver dès le premier essai, car Dieu veut que vous fassiez preuve, dans ce domaine spirituel et auto-initiatique, de patience et de volonté, mais il est très possible d'y arriver après un certain nombre d'heures de pratiques répétées), vous vous adresserez à votre Dieu intérieur au moment où vous serez intimement convaincu qu'Il est à l'écoute parce que vous aurez au préalable reçu comme première réponse à votre intérêt, un cadeau de Lui qui s'appelle "la foi", état mental très particulier et difficilement explicable avec vos mots et votre mode rationnel de pensée, mais qui va fortement contribuer à vous aider à croire que ce que vous vous dites in petto est entendu par votre Père céleste; cette réalité subjective (puisque immatérielle) permet à chacun de vous de Lui demander qu'Il vous guide jusqu'à Lui dans le dédale de vos pensées profondes afin de Le trouver et le reconnaître sous la forme qu'Il a prise pour habiter votre conscience. C’est ce chemin qui mène, à long terme, à la fusion avec votre étincelle divine personnelle, fusion qui mène elle-même à l’état de perfection, volonté ultime de Dieu pour chacune de Ses créatures. Vous trouverez immanquablement, car la Vérité existe, quelle qu’elle soit !

    Mais elle est discrète et dissimulée derrière plusieurs couches d'apparences fausses, comme les enveloppes successives d’un oignon. N'oubliez pas non plus que la véritable signification de votre présence sur cette planète difficile est que vous avez à expérimenter les extrêmes opposés et les maîtriser, au sens propre, avant que de songer à évoluer dans la dimension supérieure. Il faut vous nourrir, vous repaître de la Vérité pour évoluer de manière satisfaisante; pour ce faire, il faut entrer en contact télépathique sur la fréquence 888 avec votre ange gardien personnel et votre parcelle divine, chargés chacun à sa manière de vous communiquer leur amour de la perfection. En outre, Jésus, lors de la Pentecôte (scellant le départ dans son corps de gloire de Jésus, redevenu Michaël, prince des Archanges et dieu local de tous les humains) effusa sur votre monde son Esprit de Vérité, prérogative que tout Fils paradisiaque possède pleinement et utilise après son propre passage initiatique sur une planète habitée par une population semi-ignorante, donc difficile à instruire. Depuis ce jour, les circuits mentaux de la fréquence 888 colportant la Vérité, c’est-à-dire l'explication globale de la Réalité universelle, tournent en orbite autour de la planète bleue pour votre bénéfice et un des points de ma mission est d’en informer officiellement ceux qui ne le sauraient pas encore. C’est maintenant chose faite.

    Origine de la foi chrétienne

    Dans l’héritage adamique existe, entre autres, un gène permettant à son propriétaire de réagir intellectuellement favorablement aux émissions de cette fréquence, grâce à l’action des chakras supérieurs. Ce qui explique pourquoi le christianisme a finalement été adopté, protégé et développé en majorité par les peuples ayant bénéficié du plus d’apport adamique, à savoir la race blanche européenne, ancêtre des ethnies ayant conquis le continent américain, Nord et Sud. Bien que venant d’un Juif, seuls les Juifs ayant du sang adamique coulant dans leurs veines (ce qui était le cas des apôtres et de tous les disciples de Jésus) furent capables de croire, de comprendre et d’adopter cet enseignement révolutionnaire que leur proposait Jésus. Les Grecs et les Romains, honorablement dotés de dons adamiques, furent ceux qui prirent sincèrement fait et cause pour cet enseignement, principalement parce que Jésus, en tant que Michaël, est le concepteur et programmateur principal du canal 888, fréquence que les adamisés, même partiels, sont capables de reconnaître comme étant l’expression de la Vérité, selon nos créateurs et que les anges sont chargés de transmettre télépathiquement aux peuples de l’univers.

    Il leur suffit souvent d’entendre cette vérité pour qu’immédiatement le chakra idoine envoie le signal au cerveau d’adopter ces informations d’origine angélique comme étant “vraies”, informations qui, au besoin, permettent d’effacer le programme de foi intérieure précédent, constellé d’imprécisions et d’inexactitudes et qui interdisent aux gens de comprendre de façon détaillée et satisfaisante le sens de la vie et la raison de leur présence sur Terre. Voilà pourquoi il y a tant de suicides, d’une part, et tant de convertis au christianisme, d’autre part, malgré toutes les avanies perpétrées au nom de Jésus par les apostats depuis 2000 ans. L'Eglise catholique vit sur des écrits à propos de Jésus alors que le vrai Chrétien, selon ma définition, sent l'amour de Jésus vivre à l'intérieur de lui. Grande différence, non ?

    Il faut prendre conscience que le christianisme, tel qu’il est présenté actuellement et depuis 1700 ans, ne représente qu’imparfaitement l’exacte vérité diffusée par le canal 888, du fait de l’intervention humaine (l’enfer est pavé de bonnes intentions) dans les écrits et la sélection de ces textes à propos de Jésus présentée aux peuples. C’est cette imprécision et toutes ces trahisons qui empêchèrent les peuples non-adamisés de devenir des enfants de Michaël par l’esprit. Un adamisé n’a besoin que d’entendre la vérité pour l’adopter, alors qu’un non-adamisé aura besoin de voir en action cet enseignement pour éventuellement en être convaincu.

    Or, les missionnaires et les Jésuites étaient très rarement capables d’appliquer à eux-mêmes ce qu’ils enseignaient aux ‘sauvages”, ce qui rendait leur tâche presque insurmontable. Si l’on prend l’Afrique comme exemple, et aux vues des massacres récemment perpétrés par des africains convertis au christianisme, il est clair que cela ne dépasse pas le niveau de foi du XVIe siècle, illustré par les comportements pour le moins douteux de Catherine de Médicis, l’instigatrice des massacres de la Sainte Barthélémy et consorts. Au mieux, les missionnaires arrivèrent à provoquer une légère modification des traditions africaines, ce qui donna le Vaudou, où le Baron Samedi côtoie la pauvre vierge Marie, dans un salmigondis de rituels et de danses sacrificielles qui n’ont strictement rien à voir avec les informations diffusées par le canal 888 et n’ont donc aucun pouvoir modificateur de progrès spirituel. Ceux qui s’y adonnent, à Haïti, au Brésil, à Cuba ou ailleurs, ne peuvent donc pas déclencher les progrès dont bénéficièrent dans le passé les ethnies qui mirent réellement en pratique les enseignements de Jésus sans se contenter de déclarations d’intentions non suivies d’effets et qui parsemèrent cette idéologie de compassion jusque dans les textes de leurs Constitutions sociales et politiques, ce qui mobilisa automatiquement les légions angéliques pour les aider.

    C’est pourquoi ces pays où se pratique le Vaudou, bien que donnant des signes d’intérêts pour Jésus, ne figurent pas parmi les pays aux populations à peu près heureuses de vivre et globalement aisées. Il est certain que plus l’adamisation lente et progressive actuelle, grâce au métissage de plus en plus net de la population terrienne, se développera, plus il y aura de possibilité de convertir, au sens noble du terme, les populations de couleur non ou faiblement adamisées au christianisme moderne, puisqu’actuellement, même imparfait, c’est le dogme qui possède le plus d’éléments véridiques quant à l’exposition de la volonté de vos créateurs concernant vos destinées respectives, d’une part, et la description de la Hiérarchie céleste, d’autre part. Mais il est flagrant, par exemple, qu'au nom de la foi en l'enseignement de Jésus, le grand compatissant, il fut possible à certains honteux descendants spirituels de Simon-Pierre, de jeter les bases d'une solution finale pour une certaine catégorie d'êtres humains, catalogués par eux comme “sauvages”, “inférieurs”, ou “hérétique” et de la faire appliquer en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud pendant des siècles, technique qui fut en tous points imitée par les SS du IIIe Reich, montrant encore par là, s'il en était encore besoin, la source similaire d'inspiration dans les deux cas : le canal 666, code de la Bête, la créature la plus stupide de l’univers.

    Les dessous de la crise de foi

    Interpellé par cette partie scandaleusement sanglante de votre histoire, je demandai à qui de droit un rapport aussi complet que possible sur le phénomène de l'Inquisition qui embrasa tant de pays supposés christianisés et qui engendra tant de guerres terribles entre frères chrétiens, puisque chaque camp, des “parfaits” cathares aux bigots tortionnaires espagnols, en passant par les Grecs ou les Allemands, tous se réclamaient de la pure foi chrétienne. Voici, en substance, ce que le rapport m’appris :

    "L'avènement sur le trône d'Espagne d'Isabelle, femme de Ferdinand fut le facteur déclenchant de toute l'affaire, cette dernière étant manipulée à son insu car dans ses rêves, par les apparitions d'un ange déchu qu'elle croyait évidemment loyal, puisque ce n'est que par la vision de l'aura qu'il est possible de discerner un ange normal d'un ange rebelle à Dieu; cette vision, Isabelle ne l'avait pas, toute reine qu’elle était. Son agent manipulateur humain était son propre confesseur, le luciférien et néanmoins dominicain Thomas de Torquemada. En 1488, l'ange déchu et le démon humain parvinrent à persuader la Reine, dont le mental était maintenant sous leur funeste influence, de mettre tout son poids (et l'Espagne commençait à peser très lourd grâce aux tonnes d'or arrivant peu à peu du Nouveau Monde) pour persuader le Pape Innocent VIII de nommer Torquemada grand Inquisiteur aux yeux de l’Éternel, afin de veiller à la pureté de la foi catholique face à toutes ces nouvelles théories qui commençaient à poindre, d'une part, (ce qui était tout à fait naturel, d'ailleurs, comme tout processus évolutionnaire qui se respecte) et écarter l'influence envahissante des ethnies arabes et juives des territoire du Sud-Espagne, d'autre part. C'est au cours de l'année 1490 que le Saint-Siège, comme ils osaient l'appeler, rédigea le document qui nommait et mandatait Thomas de Torquemada à devenir un des plus grands criminels des XVe et XVIe siècles, le tout au nom de Jésus-Christ, le Sauveur. Ayant établi son quartier général à Avila, il fit se développer la délation, la torture, le sadisme, la mise à mort massive de toute personne, avec une préférence marquée pour les femmes, toutes méthodes qui furent indéniablement reprises plus tard par les nazis et leur Gestapo : mêmes applications de souffrances indicibles à des milliers d'innocents, même haine des juifs, des "sauvages" et des arabes, même utilisation des notions de "pureté" pour justifier leurs programmes, mêmes symboles utilisés (têtes de mort), même mépris pour la vie des autres, qu'ils soient enfants, femmes ou vieillards. La similitude ne peut vous échapper ! Dans le rapport angélique, il est même stipulé que Himmler se plongea maintes fois avec intérêt dans les archives allemandes du XVIIe Siècle concernant les tristes oeuvres de l'Inquisition, leurs méthodes et leur efficacité.

    C’est sans doute lors de ces études qu’il découvrit, ou se vit confirmer, qu’une petite minorité de brutes sans foi religieuse et bien décidée est capable de dominer totalement une majorité d’indécis civilisés et culturellement non-violents, dès lors qu’ils utilisent des moyens usuellement interdits, comme par exemple la pratique de crimes et de manifestations punitives en groupe. Est-ce un hasard si l'Inquisition, d’abord commencée en Espagne se répandît jusqu'en Allemagne, pays qui, en fin de compte, brûla plus d'hérétiques et de supposées sorcières qu'aucun autre ? On peut au passage apprécier l'incommensurable cynisme des lucifériens-inquisiteurs : au nom de la lutte à mort contre le “diable”, ces monstres brûlèrent pour sorcellerie des centaines de milliers de filles et de femmes bonnes chrétiennes et en général innocentes de tout acte de sorcellerie, à l'instar de Jeanne d'Arc. Pour être condamné, il suffisait d'être dénoncé, par à peu près n'importe qui. Après, le “jugement de Dieu” ou les supplices de la question et les aveux "spontanés" qu'ils suscitaient à plus ou moins longue échéance, faisaient le reste.

    Les "repenties" avaient, par mesure de clémence le droit d'être étranglées avant d'être brûlées, les autres devaient brûler vives. Les anges de progrès mirent plusieurs siècles à sortir l'Europe chrétienne de cette fournaise et de ce bain de sang auxquels la peste et le choléra (à cause, notamment, des nombreux charniers engendrés par les guerres fratricides de ces siècles enténébrés) vinrent s'ajouter comme plaies supplémentaires. La situation était grave, mais pas encore désespérée. L'un de nos dévoués récepteurs terriens fut un Jésuite allemand, intellectuel et écrivain sincère qui, ayant maintes fois constaté que la torture faisait dire à tout le monde ce qu'on voulait qu'ils avouent et non l'expression de la vérité, écrivit anonymement un livre dénonçant ces pratiques odieuses et indignes d'un être humain de Dieu. Il s'appelait Friedrich von Spee et son livre fut poussé angéliquement afin que les idées inspirées par les anges qu'il contenait se répandent massivement parmi la population et le clergé aveuglé, provoquant finalement une prise de conscience qui arrêta enfin ces massacres scandaleux et tellement dégradants pour Jésus-Michaël.

    Je trouve très injuste que ce héros soit à peine connu de la masse alors que Martin Luther, chasseur de sorcières comme les autres et notoirement connu chez nous pour son absence de discernement en la matière, soit devenu chez vous un si célèbre maître à penser. Il fallut quand même attendre 1775 pour voir s'éteindre la pratique des procès pour sorcellerie et passage automatique au bûcher pour tout suspect dénoncé sans preuve formelle. Après, les révolutions prirent le relais et leurs nouveaux chefs se chargèrent de trouver d'autres méthodes et d'autres raisons pour que les peuples christianisés d'Europe continuent à s'autodétruire sous la puissante influence délétère du canal 666. Si vous avez la foi en ces présentes révélations, cela devrait vous aider à trouver votre ange gardien, sentir votre Père-Mère intérieur, Dieu l'Internel, et reconnaître les oeuvres de Satan et de ses acolytes là ou elles se manifestent.

    Ainsi, le présent livre sert donc également à vous aider à rectifier ce qui est inexact dans le dogme chrétien, notamment catholique et à vous prodiguer exactement l’enseignement diffusé par le biais du canal 888 et j’espère, sans trop y croire, tellement ces dogmes sont figés, que les Églises institutionnelles tiendront compte des enseignements d’Éridan Melchizedek.

    On peut, de ce fait, considérer que l'Eridanisme est né; il existe maintenant dans votre réalité matérielle par le biais de ces écrits; utilisez-le à bon escient et j'en serai, évidemment, comblé et vous aussi, par la même occasion. LE vrai secret du bonheur, c’est de prendre du plaisir à faire son devoir.





    Merci pour votre soutien !
    En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
    Avec tout notre Amour... DAD

    Laissez un commentaire

    Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


    Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


    Toutes les religions du monde


    Influencer logo