Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les “ livres de Daniel Vallat ” sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le !

Messages d'un Ange

*HAINE-HASARD-HIERARCHIE-HISTOIRE*


Abécédaire H

HAINE

Et vous, militaires de carrière
Vous n'aimez pas voir en arrière
Les monceaux de cadavres brulés
Que vous laissez abandonnés


La haine est située sur le même axe que l'amour, mais de l'autre côté du miroir. C'est pourquoi il vous est si facile de passer d'un de ces sentiments à l'autre. Il suffit de vous laisser glisser le long de votre corde sensible. Mais sachez que si vous êtes tellement accaparés par votre image-ego que vous voulez vous rejoindre de l'autre côté du miroir, tout s'inversera en vous, car vous serez dans le monde réflecteur soumis au canal 666; si le canal 888 est le canal de diffusion du corps Angélique, canal 999 est le canal direct de Dieu l'internel, celui qu'Il utilise avec vous en cas de contact par rêve ou par communication consciente.

La haine étant l'exact inverse de l'amour et puisque l'amour guérit, cela implique que la haine rend malade; c'est littéralement un poison de l'esprit. La fréquence vibratoire aurique de l'héroïne, par exemple, est très proche de la fréquence de haine; ce n'est donc nullement un hasard si les deux s'associent immédiatement : les junkies perdent en général peu à peu leurs amis, leurs amours, se brouillent avec leurs parents, frères et soeurs, s'isolent de plus en plus et à la fin ne survivent plus qu'en volant, mentant, braquant et autres passe-temps nécessitant de l'adrénaline, principale substance propagatrice de ce poison dans l'organisme désharmonisé. C'est donc la constitution d'une spirale vers le bas très difficile à inverser. C'est pourquoi toute solution permettant d'arrêter la prise de ce pur produit luciférien est bonne, y compris cette nouvelle politique de substitution par la méthadone, moins vibratoirement négative, bien qu’issue également de l’opium.

En ce qui concerne l'adrénaline, l'individu qui sait contrôler ses pensées à la source peut utiliser cette substance pour rire et se transcender positivement, au lieu de favoriser la haine. Les sportifs savent manipuler leur adrénaline par la pensée afin d'être à la limite entre l'esprit sportif euphorique mais loyal et la haine, la volonté de battre l'adversaire. Ceux qui perdent les pédales parce qu'ils ne sont pas doués pour le contrôle de la pensée ou qu'ils n'ont pas encore pratiqué le yoga, (qui est certainement la plus simple et la meilleure des écoles pour arriver à ce contrôle), se font exclure des terrains de sport ou des fédérations pour brutalité et c'est très bien ainsi, sauf que je préfèrerais voir ces personnes mieux instruites sur le danger de la haine, au lieu de les lâcher en liberté sans explications de fond, en augmentant éventuellement leur degré de haine, puisqu'ils se seront fait humilier et exclure du groupe. Les haineux étant tous des agents de troubles sociaux, spécialement s’ils sont de surcroît agents de police, devraient être pris en charge avec compassion et éduqués.

Cette haine étant toujours, au départ, provoquée par un facteur déclenchant, il convient de l’identifier et de le désamorcer, afin de laisser place à la fréquence d’amour. Les haineux ne sont en fait que des malades et des victimes, des autres et d’eux-mêmes, ayant besoin d'aide et qu'il faut guérir avant qu'ils ne se constituent en hordes sauvages, car alors le problème est décuplé. Quand des personnes isolées joignent leurs haines respectives, ce n’est pas un effet simplement additionnel qui se produit, mais multiplicateur. Mère Térésa et ses filles spirituelles ont montré que cela marchait également dans l’autre sens, heureusement pour vous ! Si j'évoque cette image de horde, c'est que ce phénomène est en train d'insidieusement se former, se re-former en fait, sous votre nez. La solution consistant à construire plus de prisons pour y mettre toujours plus de jeunes banlieusards en rupture de ban n'est certainement pas la bonne, mais bien la pire. Le haineux apprendra à structurer sa haine en prison et lorsqu'il en ressortira, sa haine sera encore plus dense et dangereuse pour autrui. La spirale vers le bas est alors bien lancée avec tout ce que cela comporte d'incertitude pour tous les gens qui croiseront le chemin de ces produits de l'indifférence du monde, un monde où ils sont venu exister alors qu'on ne voulait pas d'eux, à commencer par les parents qui oublient de les élever, ensevelis qu’ils sont eux-mêmes sous l’amas de leurs propres problèmes.

Pourquoi les enfants n'apprennent-ils pas, dès la maternelle, à contrôler leurs pensées à travers des techniques yogiques de respirations et de postures, à un âge où ils acceptent relativement bien d’obéir à ce que la maîtresse demande ? L'habitude serait alors prise à un bon moment et dès le départ, ces enfants verraient leurs chances de devenir intelligent augmenter fortement. L'explication rationnelle en est simple : il se trouve que les respirations yogiques spéciales vont favoriser l'oxygénation du cerveau et vous connaissez, au moins un peu, le rôle déterminant de l'oxygène dans votre vie. Ce sang mieux oxygéné va contribuer à l'éclosion de nouvelles cellules, stimulées seulement par ce type de respiration et après plusieurs années de pratique, les pires sceptiques seront obligés d'admettre qu'il y a une indéniable différence de comportement entre un pratiquant de yoga et un non pratiquant, dans tous les détails de la vie quotidienne et sur tous les niveaux de conscience.

Le yogi aura le contrôle sur ses pensées, le non-yogi ne l'aura pas, surtout s'il mange de la chair de mammifères, car ces derniers ont automatiquement de l'adrénaline toxique dans leur chair, du fait de leur compréhension qu'ils vont mourir; cette pensée déclenche la peur relative à la mort, que tout mammifère qui se respecte possède, et cette peur provoquera le déclenchement de l'adrénaline (voir à “végétarisme”). En mangeant cette viande, l'adrénaline sera aussi absorbée par le mangeur et cette substance se trouvera plus ou moins excédentaire dans son système sanguin, provoquant cette montée progressive en agressivité, caractéristique symptomatique des carnivores. Les mammifères sont hélas moins bêtes que vous croyez. Ils ne savent pas élaborer des belles phrases comme vous, mais elles pensent et surtout elles souffrent, autant que leur système nerveux l'autorise, et il est proche du vôtre...

Diviser pour mieux régner

La haine ? Il faut vous en préserver autant que faire se peut dans votre propre intérêt, car plus un être laisse la haine envahir sa pensée, plus il perd son intelligence car ce sentiment agit comme un cancer sur ses cellules grises, devenant par cet affaiblissement une proie facilement manipulable par n'importe quelle force obscure. Que l'on parle un dialecte différent de celui du voisin ne signifie pas que l'on est d'une ethnie différente. Les Anglais, les Suédois, les Allemands, la moitié nord de la France et les Slaves viennent de la même famille génétique à cheveux blonds et oeil bleu et ne le réalisent même pas, puisqu'ils se sont massacrés les uns les autres pendant des siècles bien qu'ils aient tous fatalement été cousins germains. Si vos ancêtres ne s'étaient pas usés à se battre, se piller et s'entre-tuer pratiquement chaque jour que Dieu fait, vous seriez tous à l'heure actuelle indescriptiblement plus riches et heureux et vous couleriez des jours heureux dans un eldorado aussi utopique que ceux décrits dans vos anciens contes et légendes, ceux qui terminaient par : ”...ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants”.

Vous pourriez maintenant pleinement apprécier l'existence que Dieu avait prévu pour vous avant que Lucifer ne vienne déverser son fiel dans les cerveaux de vos ancêtres. Rien n’est encore cependant perdu, mais, tel un leitmotiv musical, je rappelle que le point de non-retour se rapproche de manière alarmante, d’où la présente apocalypse. Tous les êtres humains politiques le savent : il faut diviser pour mieux régner. Un bon politicien qui veut régner longtemps sait ce qui lui reste à faire : ou favoriser les riches et défavoriser encore plus les pauvres, ou défavoriser fortement les riches et favoriser arbitrairement une certaine partie des pauvres; dans tous les cas, effet de chaos social garanti. Cette technique s’appelle “organiser le chômage”, et jusqu’à maintenant, ce fut très efficace, en ce qui concerne le maintien de la lutte des classes.

S'il arrive que vous ne compreniez pas pourquoi les brillants diplômés de l'E.N.A. n'arrivent à rien dès qu'ils sont au pouvoir, ce n'est pas à cause de « la crise », comme ils l'expliquent, mais tout simplement parce qu'ils le font exprès !

Votre nouveau président d'origine magyar et grand amateur de mannequins connait mieux que personne toutes les ficelles de son métier, c'est pourquoi il est arrivé à se faire élire. Il vous a bien eu !

La plupart de ses collègues politiciens connaissent aussi la technique consistant à créer une psychose chez les citoyens qui commencent un peu trop à extérioriser leur mécontentement ou à s’intéresser d’un peu trop près à leurs combines politiciennes. Hitler avait incendié le Reichstag pour déclencher sa solution finale contre ses opposants, Staline, lui, faisait des procès truqués pour donner un semblant de cadre légal à ses purges, Napoléon levait des armées et partait en campagne à tout bout de champs, etc..

À propos du Corse mégalo, il aimait tant lever des armées et les envoyer se faire exterminer aux quatre coins de l'Europe (pour rien, puisqu'après sa disparition de l'échiquier international, les frontières et l'importance de la France redevinrent ce qu'elles étaient avant la Révolution) qu'il vendit même la Louisiane, qui à l’époque couvrait presque la moitié de la surface du Nord des Etats-Unis, à la jeune Fédération Américaine pour acheter et construire plus d'armes lourdes et confectionner plus d’uniformes afin que ses chers soldats soient impeccablement habillés lorsqu’ils se feraient trouer leur bel uniforme et leur peau lors de ses futures grandes invasions, comme la Russie.

Quant aux présidents américains successifs, ils bénéficièrent de l’aide (officiellement indirect) des leaders cubains, vietnamiens, russes, chiliens, argentins, iraniens et irakiens pour masquer leurs turpitudes par des gesticulations diplomatiques et militaires stériles, coûteuses et surmédiatisées. Il y a plusieurs siècles l'Inquisition, déjà, faisait régner la terreur... Chacun sa technique de diversion, mais le résultat pour les enfants de Dieu est toujours le même : vous vous faites abuser et manipuler, quand ce n'est pas massacrer.

Pourquoi tous ces crimes ? La seule et unique réponse fondamentale est toujours : parce que la haine est l'arme de Lucifer et l'état mental de ses suppôts; ils savent donc parfaitement l’utiliser pour diviser, puisque l'amour est l'arme de Dieu pour rassembler. Lucifer déteste tout ce que Michaël, son père direct, a fait, fait ou cherche à faire; c'est pourquoi il est si difficile pour vous, êtres à priori rationnels, de comprendre pourquoi les camps de concentration, pourquoi les goulags, pourquoi les Khmers rouges, pourquoi la Somalie, l'Irak, la Palestine, la Bosnie-Herzégovine, la Birmanie, le Pakistan et ses madrasas extrémistes, pourquoi la mafia, le trafic de drogue, l'apartheid, le trafic sexuel, la bombe H (comme "haine"), pourquoi les épurations ethniques au Rwanda, en Tchétchénie, au Congo, au Kenya, etc., etc., existent-ils et reprennent de l'ampleur, générations après générations, en dépit du fait qu'après chaque nouveau génocide, tout le monde tombe d'accord pour dire : " Plus jamais cela ! "

Tu ne tueras point

L'ignorance est bien le pire de tous les maux, car si l’opinion publique, pays par pays, savait vraiment se qui se trame et ce qui est décidé en son nom, avec ses sous mais derrière son dos, beaucoup de choses changeraient dans l'organisation et la gestion du monde démocratique. Je ne puis hélas tout vous dire ni encore moins apporter de preuves, puisque c’est à vous de les trouver. Mais j'ai reçu l'autorisation de montrer des pistes pour vous ouvrir les yeux et j'ai l'intention de vous en faire profiter...

Le contraire de la haine, ce n’est pas seulement l’amour, c'est aussi la raison. Il est relativement aisé de se prémunir contre la haine : il suffit d'apprendre à contrôler ses pensées à la source et de connaître le plus précisément possible comment le cerveau et les pensées marchent afin d'en tirer le meilleur parti plutôt que d'en être l'esclave, ou plutôt l'esclave de celui qui a phagocyté les postes de commande de ce cerveau et en a réglé la fréquence de réception sur la fréquence éthérique 666, le canal des idées infernales, dont les auteurs de la source émettrice veulent transformer votre Terre en antichambre de l'Enfer, leur version du Paradis. Pour vous aider dans cette tâche de purification de la pensée, il suffit d’admettre, de comprendre et d’obéir au fait que l’autorité de Dieu prime sur toutes autorités humaines, y compris les Églises, pas plus infaillibles que les autres institutions humaines.

Par exemple, quand le Primat des Gaules Gerlier, lui-même informé par les chefs religieux israélites, informa son chef Pie XII, successeur réputé infaillible de Saint Pierre, de ce qui se passait dans les camps d’extermination nazis, ce dernier ne déclara-t-il pas : “C’est impossible ! Dieu ne pourrait laisser faire de telles abominations !”

Qu’un Pape soit aussi peu au fait de la loi divine du libre arbitre humain fut excessivement préoccupant et l’est toujours, dans une moindre mesure, heureusement. Le Pape actuel ne commet plus cette faute de jugement face aux génocides actuels, mais ne fait toujours rien, à part de vagues déclarations d’intentions équivalant à des enfoncements de porte ouverte contre les génocideurs et leurs commanditaires, parfois d’obédience chrétienne. Avant, on excommuniait pour moins, bien moins que cela : appartenir au Parti Communiste Italien suffisait sous Pie XII ! Décidément, les traditions se perdent...

Les 10 Commandements, plus les deux règles d’or apportées par Jésus : (1°) aime ton prochain comme toi-même, (2°) ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse), suffisent amplement à fournir à chacun une direction claire et nette. L’un des commandements les plus importants et pourtant les plus violés est celui relatif aux crimes de sang.

Il semble que la méthode génocidaire devient de plus en plus banale comme système de gouvernement et de conquête de territoires dans certaines parties du monde, au fur et à mesure qu’ailleurs l’application des Droits de l’Homme devient le standard. La raison en est qu’en l’absence de véritables terres nouvelles à conquérir, du fait d’une occupation toujours plus dense des terres habitables, les populations n’ont plus que le choix entre la cohabitation fraternelle interethnique ou l’extermination pure et simple. Plus de voie du milieu, chère à Bouddha !

Outre la situation dans les Balkans, le cas des Tutsis et des Hutus est symptomatique de cette constatation. Les uns ont été enseignés par les Pères Blancs évangélistes, les autres par le Coran, et pourtant les uns comme les autres obéirent au doigt et à l’oeil aux autorités humaines qui leur donnèrent l’ordre antireligieux par excellence de tuer leurs semblables dissemblables, en les aidant par des distributions d’armes gracieusement fournies par les Français et de boissons maltées trafiquées dont la composition avait la “vertu” de les transformer en bêtes ivres de sang innocent.

Or, il faut que tout le monde soit bien conscient du fait que le meurtre et le pillage ont été déclarés illégaux pour toujours par le Tribunal céleste. Par ces motifs, tout ordre humain contradictoire à la jurisprudence céleste est donc universellement illégal et ne doit pas être exécuté, sous peine de Karma pour celui qui donne cet ordre illégal et pour celui qui accepte de l’exécuter. Les conséquences humaines face à de tels refus ne pèsent pas lourd lorsqu’on les compare aux bienfaits et avantages que reçoivent les loyaux résistants. Par ces motifs également, toute justice expéditive et aveugle est une insulte aux victimes. Il ne faut jamais se décourager quand on combat pour une cause célestialement juste, et là je m’adresse surtout à tous ces représentants des Droits de l’Homme qui, malgré des moyens dérisoires et des menaces incessantes contre eux et leur famille, continuent contre vent et marée à constituer des dossiers révélateurs de la monstrueuse rouerie des anciens colonisateurs. Dans les prisons rwandaises reprises par les Tutsis, l’importante mortalité des Hutus due aux conditions de détention comparables à celle de Dachau tient lieu de justice, puisqu’il est impossible de juger dans les règles du Droit tous les génocideurs. Il faudrait que dans ce pays totalement désorganisé et ruiné, l’ONU aide à la manoeuvre.

Or, des Pays membres importants de cet Organisme d’essence internationale et paradoxalement miné par les intérêts nationaux de chacun de ses membres, (c’est-à-dire la France, les États-Unis et l’Afrique du Sud blanche), ne veulent pas que soient portées au public les évidences de leur responsabilité directe dans ce double génocide programmé de Tutsis par les Hutus, puis de Hutus par les Tutsis, toujours pour des raisons géopolitiques et économiques plus que douteuses, d’où ce double langage de promesses officielles d’aide et d’élimination discrète, officieuse et simultanée des témoins et des témoignages de ces horreurs insoutenables.

Ils en sont arrivé, dans cette affaire Rwandaise, au point que même les meilleures volontés sont découragées par cette politique de laisser pourrir la situation tout en déclarant le contraire. Comme pas un procureur n’a, dans ce pays, ni budget, ni ne serait-ce que l’usage d’un véhicule pour effectuer sa mission, un statu quo plus que malsain et annonciateur de nouveaux drames s’installe et déstabilise tous les pays environnants ayant également des Tutsis et des Hutus comme populations, à savoir le Zaïre et son nouveau MacBeth Laurent Désiré Kabila, élève dépassant son maître feu Mobutu, marionnette des Français pendant des décennies, l’Ouganda, l’ancien fief du monstre Idi Amin Dada, le Burundi et quelque autres satellites comme le Soudan avec sa façon de traiter les populations du Darfour.

Si l’on ajoute la propagation endémique du virus du sida, l’analphabétisme et l’esclavage domestique des femmes, les anges s’occupant de la destinée des habitants du continent africain n’ont guère le temps de contempler leurs auréoles. Pour donner un cadre légal afin de juguler les effets pervers de la haine nationaliste, l’ONU a été mis en place, mais d’une façon telle qu’elle est inopérante. Une profonde réforme est donc nécessaire pour que cette ONU serve réellement de base pour l’élaboration d’une vraie justice, mondiale et acceptée par les 195 peuples des pays qui la composent. Dans ce dessein, mon conseil est de libérer les fonctionnaires de l’ONU de la tutelle des gouvernements, aux politiques changeantes comme des girouettes, en leur donnant un pouvoir décisionnaire autonome, une police armée autonome et suffisamment puissante pour être dissuasive, et n’obéissant qu’aux impératifs des Droits universels de l’Homme et rien d’autre.

La seule conclusion qu’on peut en tirer est que l’ONU doit devenir, non pas une ONG (Organisation Non Gouvernementale), mais une OSG (Organisation Sur-Gouvernementale), financée par le G8 (qui est en fait G9 en comptant le siège réservé à la communauté européenne unie), sans carriéristes professionnels mais surtout des élus du peuple issus de la société civile dans son personnel, avec une parité obligatoire quant au sexe de ses représentants. Alors, et alors seulement, pourra commencer à s’établir un commencement d’harmonisation politique et sociale entre tous les habitants de ces 195 pays. Toute agression injustifiée d’ordre tyrannique contre quelque population du globe que ce soit, devrait donner lieu à la destitution immédiate de tels chefs et la mise en place automatique d’un processus démocratique aboutissant à des élections libres pour choisir les dirigeants, sur la base d’une voix par personne, et sans tricher. Actuellement, c’est la faillite financière qui règne en maître, le pouvoir décisionnaire est noyé sous les procédures de tous ordres et les intérêts nationaux sont prioritaires à tout autre, ce qui est le contraire de ce que les pères fondateurs recherchaient en lançant cette super société des Nations. Le droit d’ingérence humanitaire et politique automatique serait son apanage, dès lors qu’une politique anti-démocratique se développerait dans tel ou tel pays. Bien sûr, une telle organisation mondiale conduirait rapidement les fabricants et les marchands d’armes à la ruine, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser d’oeufs. À vous de décider combien pèse le pouvoir d’achat de quelques centaines de marchands de morts comparé au sort sans appel de leurs millions de victimes...

Sage comme un Tutu

L’antichambre de l'Enfer, c'est bien ce qu'était l'Afrique du Sud il n'y a pas si longtemps. La haine y battait son plein, entre les blancs anglophiles partisans de la suppression de l'apartheid, les blancs d'origine Afrikaners partisans de l'apartheid, les zoulous favorables à un maintien du statu quo avec le gouvernement Afrikaner, les Xhosas, majoritairement inscrits à l'ANC de Nelson Mandela et enfin les métis, rejetés à la fois par les communautés toutes blanches ou toutes noires. Les sanglants règlements de compte dans les townships étaient quotidiens, les commissariats n'étaient que des officines de torture, la presse était muselée...

Cette situation n'existe maintenant plus à l'extrême sud de l'Afrique. La légion expérimentée de séraphins et de supernaphins qui fut envoyée sur les lieux pour assister l'équipe conventionnelle de gardiens débordés fit un travail remarquable, favorisé par une forte présence de l'Église Chrétienne dans ce pays. La première chose que font les anges de progrès quand ils arrivent dans un pays en dislocation institutionnelle est de chercher des récepteurs terriens notoires et de bonne volonté à travers qui ils pourront oeuvrer pour une progression de la conscience des habitants de ce pays en danger.

Et le miracle arriva enfin : les consciences anglo-saxonnes des Afrikaanders s'ouvrirent plus facilement au rappel de la fraternité humaine, base de l'enseignement Chrétien. Cette institution, apartheid oblige, était en fait bicéphale : une partie appartenait aux non-blancs, dirigée par Desmon Tutu et l'autre était l'Église réformée Afrikaner (longtemps pro-apartheid) des blancs-blancs, dont le pasteur en chef ne mérite pas ici l'honneur d'être cité par moi en tant que chef religieux chrétien. Toutes les personnalités contactées au plus haut niveau du pays répondirent "présent" aux sollicitations de la voix de leur conscience amplifiée par l'inspiration angélique, fussent-elles laïques ou religieuses. C'est ainsi que Botta, Tutu et Mandela, à l'instar de De Gaulle et Adenhauer après la deuxième guerre mondiale, écrivirent l’une des pages les plus encourageantes pour l'avenir de l'humanité en termes de court-circuitage du processus de haine interethnique. La recette Sud-Africaine fut relativement simple; en voici les sept ingrédients, cette recette étant valable pour tous les peuples :
  • Un chef d'État aimé, respectable, doué et élu démocratiquement.
  • Ne pratiquant ni le culte de la personnalité, ni n'ayant une faim dévorante de pouvoir.
  • Une télévision pluriculturelle, moderne, intelligente et "inspirée".
  • Une commission de la Vérité et de la réconciliation, nationalement médiatisée, ou chaque coupable avéré et volontaire, vient implorer son pardon aux familles de ses victimes.
  • Un sport fédérateur (le rugby) et une tradition musicale fusionnée dont Johnny Clegg fut le précurseur.
  • Une volonté populaire presque générale d'établir cette nouvelle société, symbole de prospérité, de paix sociale et de relèvement biologique par le métissage enfin dédramatisé. La haine n'existe que parce qu'elle naît dans la tête des gens. Elle n'est pas une fatalité irrémédiable et incontrôlable, ni un mal nécessaire; nous espérons tous que l'Afrique du Sud le prouvera pour tous, une fois pour toutes. Du fait de ces exceptionnels résultats (une fois n'est pas coutume) nous voulons tout faire pour que ce pays serve d'inspiration aux Tutsis et aux Hutus, aux Palestiniens et aux Israéliens, aux Kosovars et aux Serbes, sans oublier les Catholiques irlandais et les Orangistes, etc., avant qu'une contre-offensive décadente, probablement déjà en train d'être fomentée par nos irréductibles ex-confrères, ne tente de se développer.

  • Internet le montre assez clairement : les nazis sont toujours là et ils ont fait prospérer leur trésor de guerre, fruit des honteuses rapines perpétrées contre tous les Juifs et les métèques ayant eu la malchance de naître sur leurs terres ancestrales respectives. Les Français et les Allemands ont depuis peu vaincu enfin leur haine viscérale, et c'est tant mieux pour ces populations Européennes. Mais les haines interethniques, inter-sexes, interclasses sociales sont encore partout virulentes.

    Le 3ème millénaire sera intelligent ou ne sera pas

    Aucun siècle n’a été aussi loin dans la haine d’un côté et dans l’amour, de l’autre que ce XXème siècle. Tout se passe comme si votre espèce vivait une extension générale de son champ de conscience, tant vers le bas que vers le haut, s’opérant de plus en plus vite et s’emballant carrément depuis, d’après les rapports de mes services, 1913. Depuis cette date, la masse de sentiments de haine constatable autour de votre planète n’a fait que monter, comme un lac de lave dans un volcan actif, avec plusieurs déflagrations dévastatrices déclenchant des torrents de lave incandescente et mortifère tout au long du siècle, avec des horreurs jamais égalées, en termes de massacres de populations civiles et désarmées et de bombardement de villes; à faire passer César, Attila et Napoléon pour de doux humanistes... Jamais un tel irrespect des uns envers les autres n’avait eu lieu auparavant, même sous le règne fascisant des Romains; pourtant, de la traite des esclaves à l’asservissement des femmes en passant par l’Inquisition, les horreurs n’avaient pas manqué !

    Mais ce vingtième siècle, que miseria !

    À travers certains sages de votre espèce, les anges de progrès sont arrivés à infléchir quelque peu la courbe exponentielle menant irrémédiablement à votre extinction générale, si par malheur votre XXIe siècle continuait dans la lignée du précédent. Tout ce qu’il vous manque, en ce début de XXIe siècle, c’est la volonté d’appliquer sur le terrain toutes les bonnes paroles et les beaux spectacles parlants de paix et de fraternité mondiale. La cérémonie d’ouverture des Jeux de Nagano, par exemple, illustre parfaitement la dichotomie existant entre la réalité et les voeux pieux. Dans cet ordre d’idées, que faisait donc la chorale de la Chine populaire dans ce concert de nations pacifiques, alors qu’ils mènent une politique intérieure scandaleuse et un génocide caractérisé, connu et reconnu, envers les braves Tibétains ?

    L’Australie, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, le Japon, oui, mais la Chine « populaire » ? Il aurait mieux valu confier aux chinois de Taïwan le soin de représenter le peuple chinois, le message du monde envers Pékin aurait été plus clair et aurait éventuellement hâté l’indépendance du Tibet, car les Chinois ont de plus en plus besoin de la Communauté internationale pour se maintenir à flot, et cèderaient du terrain, face à un boycott mondial aussi sévère que celui infligé en son temps contre l’Afrique du Sud pour faire céder ses dirigeants sur leurs positions racistes, ou la défense mondiale du Koweït contre les troupes du Machiavel de Bagdad.

    Pourquoi le sort des Tibétains n’émeut-il pas les Grands de ce monde autant que celui des Koweïtis ?

    Mais pour conclure sur les Jeux Olympiques de Nagano, ils ont montré tout d’abord que les êtres humains maîtrisaient maintenant les techniques de communication planétaire. Ce duplex, où l’Hymne à la joie de l’Allemand Beethoven, composé le siècle dernier et joué par un orchestre international conduit par un Japonais, chanté par cinq chorales où presque toutes les ethnies colorées de la Terre étaient représentées, toutes et tous unis par la beauté de la puissante mélodie du génie allemand et de l’importance du moment vécues, fit de cette cérémonie une vraie réussite, les symboles très forts d’unité et de paix étaient là et c’est à verser au crédit du peuple nippon. L’allumage de la flamme olympique sur l’air de Madame Butterfly de Puccini, racontant l’amour difficile entre une Japonaise et un Américain, était aussi une trouvaille très chargée de symbolique positive. Ils ont su avec humilité et amitié accueillir avec respect le meilleur parmi les autres cultures et allier tradition et modernisme. Même le mini scandale provoqué involontairement par ce pauvre snow boarder canadien, prétendant n’avoir été qu’un fumeur passif de marijuana lors d’une soirée, ce qui peut paraître tout à fait probable, vu le succès que rencontre la marijuana dans les soirées que les jeunes organisent dans ce pays, se termina agréablement pour l’intéressé. Puisque vous êtes capables d’organiser de pareilles fêtes humanistes pour célébrer médiatiquement (et grâce au sport) autant d’amour et de fraternité, pourquoi tant de haine par ailleurs ?

    En vérité, je vous le redis : la haine peut être éradiquée. Dès lors, elle le doit. Il le faut, car la Maîtrise de soi est votre but évolutionnaire individuel prioritaire et la haine en est son exact contraire ! En ce début de troisième millénaire, la haine a encore franchi un cap dans l'absurdité pseudo spirituelle avec cette nouvelle mode des kamikazes islamiques au nombre apparemment illimité, en général jeunes et décervelés par les énormes mensonges de leurs mentors taliban, qui arrivent par la lecture du Coran à leur faire croire que se faire exploser au milieu d'une foule de gens innocents va leur faire automatiquement gagner le titre de martyr d'Allah et de ce fait, leur donnera droit à jouir des tendres attentions de soixante douze vierges dès leur arrivée au paradis. Plus c'est gros, plus cela passe !



    HASARD

    Utilisons les computers
    Pour mieux combattre tous les malheurs
    Il y a vraiment beaucoup à faire
    Pour sauver not' Mère la Terre


    Dans l'introduction, j'ai évoqué le cas de ces gens qui préfèrent croire au hasard plutôt que de travailler un peu avec leurs méninges. Dans l'exposé qui suit, je désire sincèrement les convaincre qu'ils passent à côté de quelque chose d'important en ne cherchant pas à en savoir plus sur la véritable réalité dans laquelle ils vivent. Comment expliquent-ils, entre autres hasards, que votre corps nécessite entre un et deux millions de réactions chimiques spécifiques par minute, pour vous permettre d'exister, sentir, respirer, voir, réfléchir, vous sustenter, vous perpétuer et mille autres fonctions abondamment décrites dans vos livres de médecine ?

    Est-ce le hasard qui vous a imaginé des sourcils pour empêcher la sueur de vous piquer les yeux ? Et vos mains si habiles aux ongles si utiles ? Et votre système nerveux ? La douceur de la peau, la profondeur d'un regard, l’extase d’un orgasme. Dans ce cas, le hasard serait un grand architecte, ce qu’il n’est évidemment pas; la soigneuse observation des "lois" régissant le hasard vous prouve qu'elles sont incapables de surpasser les lois régissant l'intelligence ordonnée : l'être humain est plus fort que le hasard. Il peut le dominer, même aisément...

    Cette démonstration devrait, de toute manière, vous amener à envisager l'existence d'un ou plusieurs créateurs, inconnus stricto sensu de vos croyances superstitieuses ou religieuses, mais créateurs non humains néanmoins bien réels, à la science si complexe et avancée qu'ils ne peuvent décemment pas appartenir à votre catégorie de créature, cela dit sans intention de vous offenser. Si le hasard était capable de concevoir une entité mobile vivante et auto-perfectible si élaborée qu'aucun des plus doués d'entre vous n'est capable de la comprendre totalement et encore moins de la créer, cela se saurait. Vous savez certes procréer, même surpeupler vos régions arides, mais pas encore créer. Vous ne savez qu'utiliser ce qui existait déjà bien avant vous, grâce à votre sens de l'observation et l'esprit de curiosité dont vos attentifs concepteurs -- et non le hasard-- ont doté votre patrimoine génétique, lequel est transmissible héréditairement et toujours perfectible, comme votre science commence à le découvrir. Il y a des sélections automatiques de chromosomes et de gènes qui poussent votre espèce à rechercher toujours plus de perfection tous azimuts; comme la perfection n'a pas de limites, vous avez encore de beaux jours devant vous pour vous occuper l'esprit. La priorité est cependant de vous l'alléger de ce qui est faux, donc inutile, pire : nuisible, puisqu'il occupe un espace qui se retrouve, par voie de conséquence, perdu pour abriter la vérité.

    Le grand labyrinthe

    Pour en avoir le coeur net, prenez un jeu de 52 cartes et jetez-le en l'air. Si elles retombent toutes de manière à former un château de cartes aussi bien fait que celui que vous pourriez réaliser avec votre tête et vos mains, alors vous auriez raison : le hasard peut créer quelque chose de plus complexe que l’être humain. Mais je pense que vers le 254ème lancé, vous commencerez à envisager que le hasard n'est pas si créatif que çà... Et pour illustrer ce magnifique château de cartes qu'est le corps humain, c'est plusieurs dizaines de milliers de cartes qu'il vous faudrait envoyer en l'air en espérant qu'elles retombent en château parfait; alors de grâce, arrêtez avec cette décervelante adoration du "hasard" et ouvrez votre esprit à ma révélation. Si votre corps est, dans son ensemble, le plus complet des outils, sachez que ce n'est point le fruit du hasard mais plus simplement le génie et l’amour de vos créateurs associés, vos parents primordiaux. Quant à votre cerveau, vous qui ne pouvez même pas à l'heure actuelle vous servir de plus d'un dixième de celui-ci en même temps, il dépassera encore longtemps votre entendement, à la grande joie de l'armada de psychothérapeutes divers qui essayent de vous aider à vous frayer un chemin dans l'infini de ses méandres labyrinthiques, moyennant finance. Attention : le hasard existe quand même et fait partie de votre réalité. Une bonne dose de discernement est donc nécessaire pour faire la part des choses. Les anges gardiens ne peuvent pas toujours prévoir le pot de fleurs mortel ou la marche d'escalier menant à une vie en fauteuil roulant ou encore la rupture d'anévrysme prématurée et mortelle. Mais mon ordre de créatures et nos associés divins sommes maîtres du hasard et pouvons donc dans certains cas vous aider à le contrôler. Ce traitement de faveur, il faut bien le dire, est cependant exclusivement réservé aux récepteurs Terriens s’étant mis en osmose avec des anges et dont l'action et l’exemple de leur existence sont primordiaux à un moment donné de l’histoire de la planète.

    C’est pourquoi il se passe de temps en temps un "miracle" : une relique qui saigne toute seule ici, une guérison inexplicable là; une expérience de retour de la mort sans perte de mémoire encore ailleurs... Assez pour donner des pistes pour ceux qui ont à la fois une conviction inébranlable (la foi), alliée à un sens aigu du discernement (pour déjouer les nombreux pièges tendus par les rebelles célestes le long du chemin menant à la lumière).Ce sont en fait des petits artifices sans conséquences pour votre liberté de conscience, mais qui sont utiles, car ils entretiennent la foi d'assez de croyants pour empêcher les démons d'aller trop loin dans leur sophismes athées.

    Le Canal 888 est notre réponse compensatrice à leur prosélytisme déstructurant qu'ils diffusent en boucle sur le canal 666. Croyez-moi, nous choisissons en général comme cobaye quelqu'un de méritant, lorsqu'un "miracle" est programmé. Ce que vous appelez "miracle" n'est en fait que la manifestation d'énergies cosmiques prédominantes par rapport aux énergies tridimensionnelles avec lesquelles vous vivez, énergies que certains chamans et sorciers ont découvertes et développées. Cette initiation ne convient qu'à peu de gens, il est donc impossible d'en faire une généralité. Mais sachez que tout escroc ou prestidigitateur copie un modèle original et authentique qui, lui, n'a pas besoin d'artifices. Le fait que neuf sur dix des guérisseurs, y compris les fameux chirurgiens philippins ou brésiliens à mains nues, soient des tricheurs ne doit pas escamoter l'autre fait, incroyable mais vrai, que certains y arrivent sans tricher; mais les services de cette catégorie de médecins non-conventionnés sont très souvent gratuits...

    Ils font, en effet, souvent appel à nous avec des prières qui nous autorisent à les aider. Ils savent qu’en faisant payer leurs patients, ils perdraient le soutien angélique et donc leur spécificité. Même sans être payés, ils gagnent suffisamment en estime et en cadeaux de leurs clients guéris (sans oublier le plaisir personnel qu’on ressent en soulageant ses semblables), pour ne pas avoir envie de perdre leur pouvoir de guérison par excès de vénalité. À mon point de vue, c'est en cela que réside le vrai miracle : qu'un mammifère composé d'atomes tournant sur eux-mêmes soit capable de percer le rideau séparant deux dimensions, c'est très, très fort et tout à la gloire de vos créateurs divins. Et que dire alors de Celui qui a créé vos créateurs ! Au contraire de Lucifer, qui ne rêve que de vous détruire toutes et tous et qui serait certainement déjà arrivé à ses funèbres fins sans l’opposition des anges loyaux, nous savons que le plan d'évolution de la nature humaine, s'étendant du néant à l'éternité, est viable, puisque certains archétypes humains y sont déjà arrivés. Il vous faut maintenant être suffisamment capable de maîtriser le hasard grâce à de nouvelles cultures et de nouvelles sciences, génétiques et biologiques notamment, pour que tous les enfants sans exception naissent capables de devenir ce qu'il est prévu qu'ils deviennent dans le potentiel chromosomique de l'archétype dit "Adamique", à savoir des enfants de Dieu par la foi et de futurs dieux créateurs eux-mêmes.

    « La voie qui mène au Nirvana n’a jamais été sans danger. Elle est abrupte et semée d’embûches. »



    HIERARCHIE

    Rappelons les révolutionnaires
    On ne peut plus respirer l'air
    Marre de ce monde technocratique
    Qui nous mène droit à la panique
    Le monde peut être merveilleux
    Il est tout près si on le veut


    Le mot "hiérarchie" n'est pas aimé de tout le monde; il y a donc polémique et à ce titre je vais vous donner le point de vue universel, celui qui prime donc sur le votre, détail qui devrait de ce fait attirer doublement votre attention.

    Il y a hiérarchie dans le grand Univers, puisque le système créé par Dieu est pyramidale et qu'Il se trouve à la fois au sommet de la pyramide, dans la pyramide et à sa base, sous forme de parcelles de Lui-même. C'est ainsi que votre créateur est représenté symboliquement : un oeil dans une pyramide, preuve rassurante qu'il y a des gens qui connaissent bien la vraie nature et la spécificité ubiquitaire de Dieu, la source-centre première de tout ce qui existe et existera; c'est pour cela qu'il est dit de Lui qu'il est infini : le grand Univers continue de croître et vous êtes directement concerné par ce détail, car la signification de votre présence ici est d'acquérir petit à petit les qualités d'un dieu capable, à terme, de s'occuper pleinement d'un univers actuellement en cours de conception pré-gazeuse.

    La hiérarchie est donc incontournable et d'ailleurs utile dès lors que ceux qui sont à la tête des différentes pyramides ayant quelque pouvoir utilisent cette compétence et leur supériorité morale pour faire un travail pédagogique sur leurs subordonnés. La connaissance ne vaut que quand elle est partagée, de façon à donner une chance de progresser à chacun. C'est une faute que de garder pour soi une information d'ordre spirituel dans le but de dominer l'esprit d'un autre. La fraternité veut que tout ce qui est positif et utile à connaître soit partagé entre tous. Le discernement est là pour faire la différence entre une information dangereuse à connaître pour le citoyen lambda et une information bénéfique. Il est clair que la plupart de vos militaires, de vos guides religieux et de vos politiciens vous cachent des informations qui pourraient être bénéfiques; c'est la raison pour laquelle je vous informe de ce complot, sans pouvoir faire plus, puisque le reste appartient à votre libre arbitre. Je mise sur le fait bien connu et vérifié que la connaissance de la vérité affranchit et qu'un être humain averti en vaut deux. Les hiérarchies sont inévitables car plusieurs autres facteurs entrent en ligne de compte :
  • D'abord celui de l'âge, qui peut se traduire en éventuelle accumulation d'expérience utile à transmettre, selon la nature de l'activité de ce mortel.
  • Ensuite, celui de la capacité génétique à voir plus clair et mieux commander que d'autres. Ces qualités ne sont pas en effet distribuées à tout le monde à égalité. Le nombre de paramètres exigé pour faire marcher un monde habité est si élevé qu'il est réalistiquement impossible d'exiger de la Nature que tous les êtres se trouvent en même temps sur un pied d'égalité; il a les jeunes et les vieux descendeurs, les jeunes et les vieux ascendeurs, les détenus du purgatoire, les génétiquement gâtés, les handicapés, les pays riches, les pays pauvres, les riches des pays pauvres, les pauvres des pays riches, les épidémies, les tremblements de terre, les mafias, etc., etc.

  • De plus, le plus parfait hasard règne ordinairement quant au choix chromosomique de telle ovule et de tel spermatozoïde. Vingt-trois chromosomes seront choisis parmi des milliers de traits de caractère héréditaire, ce qui fait que vous ne savez jamais à la naissance ce que votre enfant donnera avec l'âge. Il n'y a que vers l'adolescence que le caractère commence à se révéler, au grand dam de la plupart des parents qui ont toujours du mal à accepter que leurs enfants grandissent et réclament plus et plus de liberté, sans connaître trop de la vie et de la nature humaine, Ô combien imparfaite, ce qui donne tous ces drames, ces fugues, ces conflits, cette criminalité de mineurs et tout le défilé de malheurs consécutifs à des drames d'incommunicabilité entre les êtres. Si la notion de hiérarchie est si impopulaire chez vous, c'est sans nul doute à cause de tous les abus pratiqués par vos chefs, qu'ils soient militaires ou civils. La nature de leur égo non patiné par l'expérience intérieure de faire la Volonté de Dieu et non la leur propre les conduit automatiquement à gravement user de ce poste hiérarchiquement supérieur pour pratiquer l'abus de pouvoir. Être un chef n'est pas facile pour un humain; le pouvoir fait s'accélérer le troisième chakra, ainsi que l'argent; les deux ensembles font encore plus de dégâts. Un livre décrit avec précision l’Art de gouverner; ce livre dont j’ai déjà parlé précédemment s'appelle le "YI-KING".

    Même si on n'utilise pas son côté art divinatoire, il est bon de le lire, les anges de l'époque ayant participé à son élaboration afin de mettre un terme à la montée de la barbarie provoquée justement par une lignée de despotes sans respect ni amour pour leur peuple, conduisant l'ethnie jaune à la déchéance. L'ancêtre des plus brillants envoyés de Lucifer pour tâcher de diaboliser la race jaune se trouve incontestablement être Ch'in Shi Huang-Ti qui jeta les bases de la tyrannie moderne et qui manifestement inspira les plus grands tyrans contemporains. Confucius ayant laissé une forte emprunte, Ch’In Shi Huang-Ti entreprit d'attaquer son oeuvre et ses disciples en organisant, dés l'an 212 avant J-C, de gigantesques autodafés de livres, et une répression sanglante contre les confucianistes dont beaucoup furent enterrés vivants. Ce n'est que par "miracle", en fait l'oeuvre d'un ange gardien du savoir, qu'un exemplaire des pensées de notre récepteur Confucius put être sauvé des flammes et retrouvé plus tard, lors d'une période plus propice à la réflexion philosophico-mystique.

    Ce Ch'in Shi Huang-Ti devint, au prix de guerres meurtrières le premier empereur de Chine et donna même son nom à ce gigantesque pays. C'est également lui qui mit en chantier pour sa gloire mégalomaniaque la grande muraille qui se révéla être le plus grand cimetière du monde avant qu'Hitler l'efface de ses tablettes avec ses camps d'extermination. En plus des centaines de milliers de maçons et d'esclaves, d'autres centaines de milliers de paysans furent enrôlés de force pour l'édification de cet ouvrage démentiel; les réfractaires étaient mis à mort; les conditions de travail tuèrent plus d'un million et demi de travailleurs. Comme tout bon suppôt de Satan qui se respecte, il était très collectionneur de concubines. On lui en compta trois mille, ce qui laisse Mahomet et Joseph Smith (le fondateur mormon) très loin derrière. Il ne se déplaçait jamais sans son armée de soldats, vêtus de noir (comme les SS) et de serviteurs, faisait exécuter ses généraux devenus trop populaires par rapport à la notoriété personnelle qu'il voulait sans rivale et bénéficia de la protection diabolique pour échapper aux dangers inhérents à la charge de despote sanguinaire. Il put ainsi survivre à au moins trois tentatives d'assassinat sur sa personne, ce qui ne l'empêcha éventuellement pas de sombrer dans une folie de plus en plus meurtrière et paranoïaque similaire à celle de Staline où la magie et la superstition irrationnelle se taillaient la part du lion.

    Après sa mort, son fils Hu conduisit cet empire construit sur le sang de millions de pauvres victimes à son éclatement, rendant vaines toutes ces morts et cette muraille, magnifiquement inefficace quant à sa fonction militaire première. Pour en revenir à la hiérarchie, que ce soit une usine ou un pays, la technique est la même : que les personnes hiérarchiquement inférieures puissent sentir de leur "supérieur" du respect, de l'amour compassionnel, du dévouement; qu'ils puissent constater que le chef, ou le roi, ou le président, ou le ministre, ou le colonel, ou le patron fait ce qu'il dit et mène la vie exemplaire qu'il prône pour ses subordonnés; tout se passera alors dans le meilleur des mondes et Cuba redeviendra, par exemple, un pays agréable à vivre. Dans l'Univers, Dieu montra l'exemple en déléguant tous Ses pouvoirs à Ses enfants et à Ses associés divins, les deux membres de la Trinité, qui eux-mêmes en déléguèrent une partie à leurs propres enfants, cette délégation des pouvoirs s'affaiblissant à chaque génération, comme une musique qui, copiée analogiquement de cassettes en cassettes, perd peu à peu toutes ces composantes harmoniques. En bout de chaîne, il y a l'humain qui, par mimétisme inconscient va lui aussi déléguer certains de ses pouvoirs à des machines et des ordinateurs.



    HISTOIRE

    Après une vraie révolution
    Il n'y a pas d’autres solutions
    Que d’oublier les religions
    Qui engendrent la déraison
    De vrais miracles seraient possibles
    En visant bien la bonne cible


    Il n'est pas question de faire dans ce paragraphe un récapitulatif des évènements historiques que vous connaissez déjà, au moins scolairement. Je vais plutôt vous révéler, à travers quelques exemples familiers de la période du XXème siècle de votre Histoire, le dessous des cartes que vous ne pouvez fatalement pas deviner à partir de vos informations et systèmes de croyances limités actuels.

    Grâce aux rapports que m'ont fournis les archanges basés sur votre planète depuis le début du siècle et se trouvant encore en poste actuellement, vous pourrez mieux répondre à certaines questions légitimes que vous vous posâtes éventuellement au sujet de ces deux guerres mondiales. Rien n'est encore vraiment très clair dans l'esprit de vos historiens sur les causes réelles de cette folie absolue qui frappa plusieurs peuples pourtant catalogués "civilisés", et pour cause !

    Mort, où est ta victoire ?

    En effet, anéantir un peuple jusqu'au dernier nouveau-né n'est pas un but de guerre très usuel; larguer deux bombes de destruction massive sur une population civile, plus par curiosité scientifique que par besoin stratégique, ne l'est guère plus; construire des goulags pour y mettre l'ensemble de l'élite de sa propre nation sans la moindre explication légale, l'est encore moins. Les archanges, seuls capables de diriger militairement une riposte mondiale face à un coup de force planétaire des lucifériens, ont donc par deux fois déjà participé à vos côtés à cette grande bataille multimillénaire qu'ils vous aident à livrer pour votre survie physique et aussi cosmique, par voie de conséquence.

    Ce récit historique, à double titre, devrait également vous aider à réaliser comment dorénavant vous devriez analyser et comprendre les évènements qui se trament sans arrêt au-dessus de vos têtes et qui sont souvent perpétrés "au nom du Peuple", donc en votre nom, alors qu'à l'évidence, ils nuisent à l'établissement ici-bas d'une meilleure vie pour tous. Vous verrez que de ce fait, beaucoup d'évènements historiques apparemment inexplicables dans leurs outrances gratuites, prennent alors un sens parfaitement limpide avec ce nouvel angle de vue sur les dits évènements.

    Ce qui s'est passé se reproduira à l'infini dans le futur tant qu'un holà définitif contre vos décideurs politiques majoritairement corrompus, (et ce « ya basta » devant venir de l'ensemble de votre espèce et non d'une ethnie isolée), ne se sera pas produit. Ainsi, l'une de vos monstrueuses péripéties historiques les plus récentes, donc au sujet de laquelle vous possédez une collection de documents et d'archive conséquente, ce qui justifie d'autant plus mon choix de commenter à ma façon cette période de votre incroyable histoire, concerne incontestablement le quatuor de choc que furent les serviteurs de Satan nommés Lénine, Hitler, Staline et Mao.

    Mais avant ce quatuor, responsable direct de la disparition prématurée de presque deux cent millions d'êtres humains, une nouvelle entreprise de déstabilisation des conspirateurs contre la lumière de la Vie se fit jour dès le début du siècle en France, en Allemagne, au Japon, en Russie et aux Etats-Unis. Je laisse maintenant le soin à un frère céleste présent pendant cette période de vous décrire l'atmosphère générale de votre monde vu du nôtre.

    "Dans ce dernier pays, on put voir très nettement la montée de tous les syndicats, y compris celui du crime, ce qui se traduisit par une nouvelle lutte des classes, les riches prêts à protéger violemment leurs intérêts et disposant d'une nombreuse force de police corrompue, efficace et obéissante, contre le peuple de travailleurs de plus en plus vindicatifs qui grossissaient en nombre à chaque nouvelle livraison de paquebot arrivant dans la baie d’Hudson, comme Charlie Chaplin, alias “Charlot” a su, mine de rien, le dénoncer dans ses films, (ce qui l’obligea plus tard à fuir l’Amérique de Mac Carthy, mais ce qui lui permit de jouir d’une retraite Suisse bien méritée au milieu des siens), car, vous l’avez deviné, Charlie fit partie de notre groupe de récepteurs Terriens et sa collaboration lui amena la délivrance de ses soucis, à lui et à toute sa descendance.

    La récente participation de la petite Géraldine (qui devint grande en incarnant si bien la personne de Mère Térésa dans un film consacré à sa vie), nous montrait que la famille Chaplin est toujours digne de notre confiance et de notre protection rapprochée, conformément au contrat spirituel liant les anges gardiens au chef de la famille nombreuse Chaplin. Ce fut à lui qu’échut la mission de vous avertir, de façon allégorique, certes, mais assez précise quand même, de ce qui se tramait en Europe avec son sosie moustachu diabolique. En vain, comme toujours, malgré un film remarquable pour l’époque au titre pourtant parfaitement évocateur : “Le dictateur “

    Tout le monde n’a malheureusement pas la trempe et l’acuité intellectuelle d’une Hélène Keller et la guerre eut quand même lieu...

    “Le développement industriel européen, le boom américain, le pouvoir grandissant des vertus démocratiques dans les pays à tradition chrétienne étaient tous d'excellents signes de prospérité bien méritée après tant de conflits ethniques sanglants. Le plan divin d'évolution se mettait en place, au nez et à la barbe d'indécrottables entêtés croyant fermement à un plan totalement contraire, basé sur l'égoïsme, la raison du plus fort et un concept de fausse liberté parfaitement catastrophique quand il s'adresse à de faibles humains, “capables de résister à tout, sauf à la tentation”, dixit un être humain qui connaissait profondément ses semblables, Oscar Wilde. Le déroulement normal de ce plan paradisiaque aurait fait que tout l'État-major de Satan aurait dû un jour ou l'autre quitter cette belle planète-refuge pour aller errer à travers la galaxie en recherche d'un autre repaire. Cette perspective ne leur plaisant guère, ils décidèrent plutôt de casser cette belle promesse d'harmonie qui commençait lentement mais sûrement à poindre son nez. La compassion, le respect et la fraternité internationale étant de dangereuses valeurs qui prenaient de l'essor, ce sont à elles qu'ils décidèrent d'abord de s'attaquer, ce qu'ils firent à l'aide de pseudo anarchistes assoiffés de fureur et de sang, en fait de dangereux nihilistes pro-lucifériens chargés de déstabiliser les démocraties naissantes du fait de toutes ces révolutions sociales. Parallèlement, ils trouvèrent dans l'ego monstrueux de Guillaume II le puissant allié guerrier qu'il leur manquait pour mettre à mal l'esprit pacifiste émergeant et mettre le feu dans le monde.

    Le meurtrier de Sarajevo et celui de Jaurès travaillaient donc, comme Guillaume II, pour le même maître maudit et la première guerre mondiale put éclater sous l'impulsion prussienne, entre les Russes, les Japonais, les Anglais, les Français, les Américains, les Polonais, les Moldaves, les Italiens, les Africains, etc., provoquant torrents de sang sur les champs de bataille et de larmes dans des millions de foyers. En tout cas, face à Guillaume, les anges trouvèrent à lui opposer Clemenceau, le Churchill français de la guerre de 14, et autre nom de sauveur à rajouter à la déjà longue liste de noms ayant participés à la sauvegarde du meilleur de ce qu'a produit l'esprit cosmiquement privilégié de l'ethnie culturelle française. Dommage, cependant, qu’il se soit un peu laissé aller aux mêmes pratiques que celles qu’il dénonçait une décennie avant. Nobody is perfect !

    "Pendant cette guerre de 14-18, guerre partie de façon catastrophique mais bien récupérée, si l’on peut dire (sachant ce qui attendait les pauvres poilus dans les plaines labourées de l’absurde bataille de Verdun pendant plus de mille jours sombres et atroces) par l’intrépide offensive des taxis de la Marne, les monceaux de cadavres s'accumulaient de manière satisfaisante (pour les instigateurs du conflit mondial) dans les tranchées : de nouveaux armements très mortifères et génialement déloyaux, comme les gaz mortels et les gigantesques canons tirant des obus non moins énormes, se développaient dans la joie et la bonne humeur des gros industriels; au bout de quatre ans de ce régime, Guillaume II et ses raides officiers Prussiens robotisés commencèrent à sentir le vent de la défaite, car la réserve archangélique, en symbiose avec ses boys américains, était entrée de manière déterminante dans la danse et les troupes du Kaiser, plus que décimées, commençaient à sérieusement renâcler. Il n'était en effet pas envisagé par les Administrateurs de permettre sans réaction l'âme corrompue du roi de Prusse de conquérir l'Europe et réduire à néant les résultats que les anges avaient déjà réussis à obtenir grâce à la galvanisation mentale qu'ils prodiguèrent aux populations humaines pour l'établissement durable de l'harmonie et de la paix dans leur monde. Comme les troupes, notamment cosaques, du Tsar Nicolas II, officiel gardien de la Sainte Russie, résistaient en plus favorablement aux coups nippons, les conspirateurs universels décidèrent de sortir leur arme secrète, leur dernier atout pour garder un point de chute accueillant susceptible d'abriter leur quartier général. Cette arme, cet atout, c'était Vladimir Illich.

    LÉNINE, le fourbe

    Les rapports angéliques expliquent, en substance, ce que vous n'êtes pas en mesure de comprendre pleinement, comme le sens des actes apparemment déments de cet être humain fanatique autant que fanatiseur. Par exemple, que dit le rapport le concernant ?

    "C'est à la fin du XIXe siècle que les puissants sentiments de haine pour le genre humain émis sur la fréquence 666 par le cerveau de Vladimir Illich Oulianov attirèrent l'attention des Lucifériens sur ce brillant tribun. Il avait cependant à cette époque une circonstance atténuante : il resta trois ans dans un camp de prisonniers tsariste. C'est à cet endroit que son premier contact avec les forces obscures s'effectua. Puis il fut libéré et se réfugia en Suisse, où les choses sérieuses commencèrent. En échange de son alliance avec lesdites forces obscures, il reçut l'aura magique qui lui donnait le pouvoir de fasciner toute personne à qui il s'adressait; car il faut vous expliquer qu'en échange d'un pacte d'alliance avec les forces obscures, celles-ci donnent à leurs serviteurs une aura élaborée par leurs spécialistes des corps astraux, chargée de leur octroyer un charisme quasi-hypnotique sur les foules, une machine à susciter l'amour aveugle et la confiance inconditionnelle pour tous ceux qui l'aperçoivent, même de loin.

    "Comme tout humain ayant ouvert grandes les portes de son esprit au canal 666, il reçut le mot d'ordre suivant : se débarrasser des Juifs par tous les moyens. Lénine dut attendre un peu, car les plus brillants théoriciens et intellectuels qu'il utilisait pour se mettre en haut de la pyramide et qui lui étaient indispensables au début pour porter "sa" révolution" au pouvoir suprême mondial appartenaient précisément à cette ethnie particulièrement douée, comme le démontraient à l'époque Marx, Trotski, Einstein, Freud et tant d'autres. À la fin de la première guerre mondiale, l'alliance humaine sovieto-germanique avec les démons rebelles fit introduire dans leurs buts politiques secrets communs l'éradication du "peuple juif" à seule fin de peiner Dieu une nouvelle fois. Alors qu'Hitler portait encore des couches-culotte tyroliennes, Lénine y avait réfléchi; en fait, dés 1900. Pour en créer le cadre juridique, il rédigea avec l'aide d'un être humain de la Tcheka, Alexis Souchotin, un ouvrage qu'il intitula:"protocols" des Sages de Sion, signé par un certain Serge Nilus.

    Le livre, complaisamment publié en 1912, en russe d'abord puis dans les principales langues européennes, exposait une soi-disant réunion secrète des "Sages de Sion”, les leaders sionistes de la Diaspora juive formée dans le but de reconquérir le royaume de Sion, autrement dit le Grand Israël, officiellement leur terre ancestrale et sacrée. Cela se passa, dixit le livre, dans un endroit évidemment "secret" en Suisse, pays où Lénine résidait à l’époque, comme par hasard. Ces Sages de Sion ne seraient, toujours d'après l’unique rapporteur de l’évènement, que le rassemblement d'une sorte de secte très puissante et conspirant pour écraser le monde chrétien, prendre le pouvoir sur Terre par de machiavéliques techniques, incluant la manipulation d'informations, la propagande omniprésente et les procédés subliminaux que les outils de communication seraient, prévoyaient-ils de façon troublante, bientôt capables de faire, le but ultime de ce putsch mondial étant de mettre le descendant du Roi David, spécialement préparé pour cette fonction, sur le trône du monde ! En fait, tout ce qui est dit dans ce livre fut vraiment dit et mis en route, mais non par les Juifs, puisque ce fut fait par Lénine, l'instigateur non-juif mais authentiquement luciférien de ce document, ses héritiers politiques ne faisant que continuer son sale boulot !

    La fameuse réunion en Suisse, en fait près de Lausanne, dans un chalet construit non loin du lac Léman fut en fait vécue par la bande des “Sages de Lénine”, fine équipe de théoriciens politiques spécialistes de didactique inversée et de banquiers, ayant comme programme de mettre effectivement le monde à feu et à sang et en profiter pour se débarrasser et des Chrétiens et des Juifs d’un coup d’un seul en s'appropriant leurs biens; David sur le trône du monde, il fallait en fait comprendre : Lucifer sur le trône du Monde. Depuis le temps qu'il en rêve et qu’il le prépare ! Quand il eut réussi à placer des hommes et des femmes à lui dans la plupart des postes sensibles de décision du monde, à travers son Komintern, il osa passer à l'attaque frontale et mondiale...

    La meilleure preuve de l’esprit diabolique de Lénine est qu'il prétexta la discipline de fer organisée par le Tsar contre son peuple pour expliquer son intervention révolutionnaire. Le problème est que quelques années plus tard, la discipline de fer du Tsar à travers les agissements de sa police secrète faisaient de la Russie une joyeuse cour de récréation comparée à ce que ce même peuple eut à subir sous Vladimir Illich le “libérateur”. Lénine décida de franchir définitivement le Rubicon en ordonnant la mort de la famille Romanov dans son ensemble. Cet acte particulièrement inhumain, montre en fait la décision de Lénine de condamner à mort le chef de la religion orthodoxe et il éradiqua du même coup sa famille, afin de bien montrer au peuple sa puissance irrésistible, puisque rien ni personne ne l’impressionnait. Il n'est vraiment pas nécessaire d'avoir lu "Macbeth", de Shakespeare, pour discerner dans ces évènements l'ombre luciférienne.

    J'espère d’ailleurs bien arriver à vous persuader de sa réalité à force d'exemples révélateurs, car il y va de votre avenir et celui de vos enfants. La seule façon de vaincre son ennemi est de bien le connaître; c’est bien le sens du rôle important de ce blog : vous faire vraiment prendre conscience du danger, surtout à ceux qui n’y croient pas, faute d’assez d’évènements rationnels pour y croire. Tous les exemples que j’utilise dans ce livre sont totalement rationnels, puisque vous pouvez vérifier par vous-mêmes leur véracité. Comble de cynisme : ce protocol publié pour créer une raison légale d'attaquer les ressortissants juifs et en particulier ses principaux rivaux révolutionnaires, notamment les trotskistes, servit aussi à Hitler pour rédiger et justifier le contenu nauséabond de son tristement célèbre "Mein Kampf" qui lui fut dicté par le canal 666 de la même façon que ce livre de présentes révélations est dicté à travers le canal 888, ce qui donna encore plus d’arguments à son antisémitisme viscéral, car ce sont sur ces bases de données “protocolaires” manipulées par la Tcheka que le programme nazi, qui ensanglanta plusieurs continents, vit le jour. L'alliance entre Lénine, Hitler puis Staline pour tâcher d’achever ce nettoyage ethnique, fit la Shoah", ce “détail” de la deuxième guerre mondiale, selon votre historien Le Pen."

    HITLER, le meneur aryen

    Voici maintenant le rapport qui me fut remis à votre intention par un des archanges en charge de l'observation du deuxième conflit mondial :

    "Adolf naquit normalement, comme tous les bébés humains de l'espace. Tout allait normalement jusqu'à la guerre de 14... Il attrapa alors dans ces horribles tranchées le sentiment de grande haine, le goût du sang et l'esprit antisémite (à cause d'un sous-officier Allemand d'origine juive qui l'avait un peu pris en grippe et lui faisait faire un peu plus de corvées qu’à d'autres). Les effets désastreux de la guerre sur la psyché humaine l'encircuita donc bientôt au canal 666; l'année suivant l'armistice, son niveau mental de haine en général et d'antisémitisme en particulier fut repéré, jugé honorablement puissant et finalement sélectionné par le canal interdit pour assouvir une vengeance personnelle que Satan voulait réaliser sur le peuple juif, en grande partie parce que Michaël, son père qu'il abhorre, avait fait alliance avec cette ethnie au temps de Melchizedek et d'Abraham et que par la suite il avait également choisi cette ethnie pour son incarnation terrestre. Il n'en fallut pas plus pour que Lucifer voue une haine sans faille à ces braves gens et investisse l’esprit consentant d’Hitler pour bien le leur montrer. C’est ainsi que ce personnage falot et caporal de son état, devint « soudain » avec l’aide du diable en personne, un orateur capable d’hypnotiser n’importe quel auditoire de n’importe quelle taille, un écrivain (Mein kampf), qui convainquit à ses idées puantes des millions de lecteurs, et un intime du vieux héros de guerre, le Maréchal Von Hindenburg, Président de la République démocratique de Weimar depuis 1932. Ce dernier, Prussien jusqu’au bout de la pointe de son casque, était évidemment borné et nationaliste. L’entreprise de séduction qu’entreprit Hitler, irrésistible avec son pouvoir sur les mots, fit mouche et c’est ainsi que Hitler devint chancelier. Le danger commençait donc vraiment à préoccuper vos attentifs créateurs ce 30 janvier 1933.

    Car, sitôt qu’Hitler arriva à ce poste, la santé du maréchal se détériora rapidement et il laissa vite la place de commandant suprême de tout à Hitler. Le 21 mars 1933, tout était consommé. Les anges loyaux étaient bel et bien pris de vitesse; après, le plan diabolique s’enchaîne rapidement. Hitler-Lucifer ne veut partager le pouvoir avec personne. Un être humain le dérange encore. Cet être humain l’a pourtant bien mis le pied à l’étrier au début de son ascension.

    C’est Roehm, le commandant en chef des sinistre SA, sections d’assaut. Ces sections s’entraînaient surtout sur les juifs innocents et désarmés, en fait de glorieux faits d’armes. Roehm était un homosexuel et, de manière générale, un dépravé qui agaça vite Hitler. Ses moeurs déteignaient aussi sur moult membres des SA, et Hitler prit l’ensemble de ces troupes en grippe, d’autant plus que Roehm voulait garder le contrôle sur ses troupes et refusait de faire allégeance à Hitler. Les évènements de la nuit dite « des Longs couteaux » allait mettre fin au problème. Entre diables, la pitié n’existe pas...

    La plupart des officiers SA s’étaient réunis pour faire une beuverie-partouze de plus dans la ville qui leur tenait lieu de quartier général. Au petit matin du 30 juin 1934, une division de SS d’Himmler qui, lui, avait prêté le serment d’allégeance à Hitler-Lucifer, vint massacrer tout ce beau monde, alors occupé à cuver ou à forniquer. L’affaire fut entendue en moins d’une heure. Exit, les SA, bonjour les SS et la gestapo...

    Ses rassemblements, ses défilés et ses parades avaient le don de mettre en transe nationaliste quasiment n’importe qui, fut-il au départ un farouche opposant aux idées nazis. Et c’est ainsi que se gonflèrent les rangs des SA, des SS, de l’armée régulière et tutti quanti. Évidemment, le chômage baissa et Hitler en fut adulé. Peu après, on arrive à l’acte final de prise des pleins pouvoir lucifériens sur le peuple germanique, le 19 août 1934, quand le résultat du plébiscite propulsa Hitler au zénith de sa gloire. 4.894.434 courageux allemands votèrent contre Hitler ce jour-là et 38.188.286 votèrent pour. Bravo Goebbels... Bien joué. Après la guerre, il restait moins d’un million de vivants parmi ces 4 millions de courageux opposants, mais ils n’ont pas perdu au change, croyez-moi !

    Néanmoins, l’équipe angélique chargée de l’avenir spirituel de l’ethnie germanique était momentanément totalement dépassée par cette masse de trahison et d’égoïsme venant de leurs protégés ou présumés tels.

    En France, l'arrivée du Front populaire et surtout de Léon Blum, un sincère socialiste, Juif de surcroît, mit en émoi la Société luciférienne en général et Hitler en particulier. Avec l'aide substantiel des éléments de la "Cinquième Colonne" envoyés en France par l’ancien caporal autrichien, la cellule française créa le mouvement des "Cagoulards" (tout un programme en soi) composé de banquiers, de militaires et de politiciens antisémites, royalistes ou républicains réactionnaires, ayant tous en commun une aura à la couleur plus que douteuse.

    C’est qu’eux aussi avaient reçu les instructions concernant la chasse aux Juifs lancée par le canal 666, à travers l’une de leur société secrète : les chevaliers de Thulé, dont la doctrine de suprématie de la race blanche fut reprise par le KKK américain qui s’en inspire directement, même actuellement. Ils réussirent à renverser Léon et mirent à son poste de Président du Conseil un être humain manipulé par eux : Daladier, chargé de "s'opposer" à Hitler pour l’opinion publique. En s'arrangeant pour faire nommer chef des Armées françaises et britanniques un général incompétent et maladivement imbu de sa personne, Gamelin, le sort provisoire de la France s'assombrissait.

    "Chamberlain, Premier ministre britannique et autre persona grata manipulée, avait secrètement décidé de s'allier avec Hitler pour mieux servir le plan diabolique ourdi contre l'ethnie juive. C'est pourquoi Daladier et lui attendirent calmement qu'Hitler ait, au su de tous, constitué une armée quasi-invincible pour se décider enfin à lui déclarer la guerre, après son énième annexion illégale des pauvres Polonais catholiques et des Sudètes. C'est donc sciemment que fut organisée la défaite militaire française, aussi connue comme "la débâcle" de 1940 en dépit de l'alliance avec les Anglais, cette dernière ayant de toute manière été rendue inévitable puisqu'étant la continuation logique, officielle et incontournable des Traités de 1918.

    Quelques généraux français cagoulards avaient eu comme mission de s'arranger discrètement pour que la France néglige de construire des avions de combat et des chars d'assaut, malgré les suppliques d'un colonel qui avait déjà tout compris des conflits modernes, dont le nom était Charles de Gaulle. Résultat : quand Hitler lança son attaque sauvage contre les populations belges et françaises, l’armée allemande avait plus de quatre mille avions à sa disposition et la France mille deux cent.

    Les Allemands avaient dix divisions blindées, les Français deux, quasiment obsolètes. Pourtant, De Gaulle fut l'un des rares officiers supérieurs à gagner sa bataille et conserver ses positions au sein de la débâcle générale, non pas provoquée par une soudaine absence de bravoure du Français mobilisé militaire de base, mais surtout par la trahison des officiers supérieurs français qui, Pétain en tête, avaient décidé de livrer à leur façon, la bataille contre la liberté, l'égalité et la fraternité en préférant l'Europe d'Hitler et de Mussolini à celle de Mandel, de Schumann ou de Blum, en cherchant à l'imposer au peuple de France.

    Voilà en quoi consista le vrai complot cagoulard programmé pour durer “mille ans”; et il aurait certainement réussi sans l’intervention angélique, qui, de par ce simple paramètre, se justifie par elle-même. Ils prétextèrent donc la défaite pour entrer dans le camp d'Hitler avec armes et bagages, ce qui fut fait : les Français, si pugnaces et résistants dans les tranchées quelques décennies plus tôt, furent forcés de se rendre par dizaines de milliers en quelques jours, après avoir perdus cent mille êtres humains, deux cent cinquante mille blessés et autant de prisonniers, provoquant une panique programmée et amplifiée par les mitraillages gratuits des populations civiles lâchées sur les routes par les Stukas hurleurs. Ces Français sacrifiés, les militaires conspirateurs les méprisaient de toute façon profondément, Français ou pas, du fait d'avoir osé faire des grèves dures et voter en masse pour le Front populaire du Juif Blum. Tout était déjà prêt dès 1939 dans les imprimeries pour désigner immédiatement les principaux responsables de la défaite : les Juifs, bien sûr. "La preuve? Dès 1940, à peine l'encre de l'armistice, signée dans le wagon de la double honte, séchée, les premières mesures anti-juives tombèrent. Elles étaient déjà prêtes depuis des années en attendant leurs heures de gloire qu'ils planifiaient durer mille ans.

    "Malgré le désastre militaire et l'occupation de Paris par les Allemands, il n'y avait rien de plus urgent comme mesures à prendre que de priver de travail l'élite des médecins, des avocats, des artisans et des professeurs d'origine juive ! Je dois dire que tout francophile que je sois, j'ai été très déçu, en lisant les rapports séraphiques concernant les situations auxquelles l'élite juive fut confrontée du fait de comportement massivement déviant de beaucoup de membres de votre ethnie, trop facilement trompés ou terrorisés par les sophismes lucifériens que leur lamentable élite vichyssoise leur distilla pendant ces quatre catastrophiques années. Il était plus que temps pour les anges, à cause de la terrifiante tournure que prenaient les évènements, de commencer à préparer leur contre-attaque, une fois reçue l'autorisation administrative d'intervenir dans la conduite des affaires humaines. Vu la nature du problème, il fallait absolument que les archanges travaillent avec des militaires, ce qui n'est jamais agréable pour des anges ! Mais aucune force civile n'aurait été capable de s'opposer à ce rouleau compresseur sans foi ni loi, à l'efficacité et l'organisation jamais égalée par la suite, bien heureusement...

    Leurs premiers agents loyaux à répondre favorablement aux sollicitations mentales séraphiques et archangéliques furent De Gaulle, Leclerc, Koenig et un civil, ancien militaire : Churchill.

    Ce dernier savait qu’une capitulation à la française contre les nazis signifiait la fin d’une certaine Humanité en Europe, car sans l’Angleterre, (désormais seul Pays européen non envahi) pour offrir son terrain et sa logistique, l’Amérique aurait peut-être été impuissante à attaquer efficacement la terrible armée allemande et ses milliers de blockhaus inexpugnables. La bataille d’Angleterre de1940, premier échec militaire de la machine de guerre ailée de Goering, coïncide avec la première intervention des anges dans le conflit mondial. L’État-major et tous les pilotes alliés de la Royal Air Force furent, en effet, les premiers à bénéficier pendant plusieurs mois du souffle divin qui les rendirent si performants et irrationnellement altruistes dans leurs spitfires, lors de leurs combats à un contre quatre avec les as de la Luftwaffe. Les Britanniques, bien sûr, mais aussi les Polonais, les Tchèques, les Français, pour la plupart débutants, alignèrent jour après jour exploits et prouesses, de telle sorte que Goering, après avoir constaté que ses belles escadrilles de chasseurs et de bombardiers tapissaient maintenant le fond de la Manche, dut se résoudre à annoncer à son Führer enragé qu’il fallait qu’il se fasse à l’idée de devoir renoncer à son séjour au palais de Buckingham.

    "En attendant, Hitler, assisté de ses trois mentors, Von Ribbentrop, Goebbels et Himmler, remplissait ses camps de concentration tout neufs avec les socialo-communistes et les Juifs allemands pendant que Staline, dont le choix d'avoir été désigné successeur de Lénine n'est pas étranger à son pacte avec les démons, continuait l'oeuvre de Lénine consistant à purger tous les partis communistes d'Europe de leurs éléments les plus progressistes et humanistes. Il donna donc secrètement à Hitler l'autorisation d'attaquer ses propres troupes communistes allemandes, pourtant alliées d'hier, afin d'éliminer de la course au pouvoir tous les démocrates allemands, ce qu'Hitler fit avec joie, à part pourtant le chef du Komintern pour l'Europe, un Bulgare démoniaque du nom de Dimitrov, qui, protégé par son aura magique, fut rendu intact à l'URSS. Voici un détail pour reconnaître un chef d'état luciférien par rapport à un chef humain normal : si ce chef va surtout être intéressé à faire exterminer l'élite de son propre peuple mieux que ne l'oserait n’importe lequel des chefs de n'importe quel pays voisin, même menaçant, vous pouvez vous dire : celui-là en est un. Or, que fit Hitler ?

    - En faisant semblant de ne pas comprendre que l'armée des Alliés avait gagné la bataille finale, tant à l’Est qu’à l’Ouest, il fit répandre en vain le précieux sang de millions d'autres de ses chers Aryens, y compris les adolescents. Sa circonstance atténuante, si on peut l'appeler ainsi, c'est qu'il crut jusqu'à la dernière semaine à ses nouveaux Messerschmitt à réaction et que von Braun arriverait à faire exploser la première bombe atomique sur Londres avant que les troupes alliées n'arrivent sur le lieu bien caché où les savants nazis l'élaboraient, avec les V2. C'est pour cela qu'il avait lancé les dernières divisions de Von Runstedt et de son “élite” SS dans les Ardennes en décembre 44 afin de retarder le plus possible l'avance des alliés. Las pour lui, il était tout à fait impossible pour nous de lui laisser gagner cette bataille décisive, d'une part parce que Michaël nous avait donné l'ordre de mater la tentative d'hégémonie mondiale que ses enfants rebelles avaient de nouveau déclenchée contre ses enfants loyaux, et d'autre part en raison des enjeux énormes liés à l'issue de cette guerre mondiale. Les anges aidèrent donc les espions alliés à repérer l'endroit à temps, puis Patton à s'y ruer, scellant ainsi définitivement le destin de cette erreur humaine qui ressemblait à Charlot, en beaucoup moins drôle et qui fut obligé de se faire lui même disparaitre."

    STALINE, le fou

    Continuons cette revue démoniaque avec le rapport sur le « petit père » fouettard du Peuple :

    "Ce grand nuisible et autre fameux génocideurs de compatriotes était tant imbu de sa personne qu'il s'inventa un rôle révolutionnaire dès 1917 et qu'il le fit officialiser dans les livres d'Histoire concoctés pour les pauvres écoliers soviétiques, ainsi que dans ses scandaleux films de propagande mensongère. Il lui arriva bien dans son jeune âge de ressentir de l'amour pour les êtres, sa première femme notamment. Elle mourut malheureusement jeune et son coeur se ferma alors comme une huître. Il fut bien de nouveau remué par sa seconde femme et sa fille, mais quand elle se suicida, ayant pleinement compris avec quel monstre elle avait fusionné son essence, il ne ressenti plus jamais la moindre compassion pour personne. Son insensibilité au malheur d'autrui peut figurer dans votre livre des records et englobait même ses fils : il refusa d'échanger l'un deux, fait prisonnier, contre des officiers allemands et il mourut dans un camp, on imagine de quelle façon.

    Mais son aura luciférienne et son emprunte médiatique était si forte, qu'au contraire d'Hitler qui eut la mort la plus honteuse qu'on puisse avoir, la mort de Staline provoqua une vague de tristesse profonde et aussi sincère qu'incompréhensible (si l'on nie le pouvoir de l'aura luciférienne) tristesse qui donna lieu à un grandiose enterrement de Tsar bien-aimé. Ce n'est que bien plus tard qu'il fut sorti du Mausolée de Lénine. Ce multiple génocideur a bel et bien gagné son combat de domination luciférienne contre Hitler. Adolf est battu dans tous les domaines, y compris celui du temps : il y a à l'heure actuelle plus de nostalgiques de Staline que de néo-nazis hitlériens !

    Sa plus grande exaction avant la deuxième guerre mondiale fut sa démoniaque politique de pillage systématique de l’Ukraine démarrée en 1932, région riche s’il en était avant la venue de ses sbires et tellement rackettée que plus de cinq millions d’Ukrainiens moururent littéralement de faim en moins de deux ans. Les "contre-révolutionnaires" qui osaient vouloir que leur famille survive et qui dissimulaient une partie du résultat de leur dur labeur, étaient massacrés dès qu'ils étaient découverts ou dénoncés, ainsi que toute leur famille. Il fit la même chose avec les Tchétchènes qui virent des millions d’entre eux être déportés dans les goulags sans autre forme de procès. Ce fut indiscutablement aussi rondement mené que l’extermination des millions de Juifs et de Tziganes décrétée par Hitler, qui nécessitèrent 7 ans de constants efforts. Curieusement, les exterminations staliniennes firent nettement moins de bruit, même encore maintenant. Kroutchev, habituellement pourfendeur des oeuvres de Staline, fut étrangement silencieux sur ces génocides-là, alors que le massacre des officiers polonais de Katin furent au moins admis. Si on sait qu’il était à l’époque des faits, un apparatchik influent en Ukraine, on a "peut-être" l’explication de cette omission...

    Après cette mise en bouche sur ses “camarades” ukrainiens et tchétchènes, mais aussi lithuaniens et bien d'autres encore, Staline décida contre toute attente que l'Armée rouge devait aider en secret les Allemands à reconstruire les bases de leur Armée.

    "C'est dans ce cadre que Hitler et lui se connurent et se reconnurent, par l'aura, comme serviteurs du même maître et c'est tout naturellement qu'ils passèrent une alliance dont les termes sont si secrets que cinquante ans après, seuls quelques témoins humains (maintenant morts) les connaissaient, en dehors de nous, bien sûr. Cette alliance secrète était scellée pour ni plus, ni moins, éliminer d'Europe tous les individus indésirables membres de toutes nationalités et sensibilités confondues, susceptibles de les gêner dans l'application de leur plan macabre d'hégémonie mondiale. Étaient jugés indignes de vivre, dès 1934 : tous les Juifs, tous les Tziganes, les Noirs instruits, les vieux, les handicapés, les socialistes, les pacifistes, les Chrétiens, les artistes et les intellectuels gauchisants, les francs-maçons, bref tous les humanistes en général. Les communistes sincères furent ajoutés à la liste un peu plus tard, en 41.

    On assista donc au triste spectacle consistant à voir des nazis et des communistes s'unir dans les défilés protestataires pour taper sur les courageux socialistes démocrates et les innocents Juifs, minoritaires en nombre. Ils essayèrent même de noyauter la classe politique américaine, aidés par des célébrités comme l'aviateur Lindberg ou le chef du Ku-Klux-Klan de l'époque, Helmut Schwarzmund, un infiltré nazi. Puis, les socialistes pacifistes ayant été balayée, les nazis, toujours en recherche d'exercice, se tournèrent contre les bolcheviks A l'intérieur de son pays, Staline fit semblant de s'offusquer de l'agression contre ses partisans et se posa face à l'Occident comme un antifasciste déterminé tout en s'inspirant de la "Nuit de Cristal" d'Hitler pour assassiner ses plus bruyants opposants, comme Kirov et la presque totalité de son état-major ainsi que celui des pays baltes, polonais, ukrainiens...

    "En France, Thorez reprit en 36 le discours antifasciste qui amènera le front populaire et la création des Brigades internationales qui partirent bientôt pour l'Espagne, tandis que les avions et fantassins allemands allaient soutenir le camp des forces démoniaques guidé par Franco. Le grand massacre programmé des populations chrétiennes se mettait lentement mais sûrement en place avec le triste succès que l'on sait, d'autant plus que Staline travaillait au perfectionnement du concept de Goulag (inauguré par son maître à penser, le barbichu Vladimir) et de son remplissage par des esclaves corvéables à merci, innocents pourtant de tout crime. Quelques années auparavant, il s'était en effet passé en Europe des choses difficiles à comprendre, même pour un politologue génial : comment, en effet, expliquer rationnellement le fait que non seulement Staline ne broncha pas lorsque Hitler ordonna à la fin des années 30 que les communistes allemands rejoignissent les socialistes et les Juifs dans les camps de concentration allemands, mais encore qu'il consolida officiellement l'alliance avec Hitler en 1939 par un pacte de non-agression qui ne prit fin qu'avec l'opération Barbarossa, c'est-à-dire l'invasion allemande sur l'URSS en 41 ?

    Encore plus "étrange" : Staline était informé depuis un certain temps de l'imminence de l'attaque. Pourtant il ne broncha toujours pas. Sorge, espion communiste allemand célèbre lui envoya même le lieu et l'heure exacte de l'attaque. C'était difficile de faire mieux, pourtant ! Que fit alors Staline ? Il envoya le gros de son armée dans les pays baltes pour une gigantesque entreprise de déportation de population ! Il fit fusiller tous ceux qui voulaient en découdre avec les Allemands, il défendit qu'on pose des mines antichars le long de la frontière soviéto-germanique ainsi que toute une série d'ordres aberrants qui plongèrent ses officiers rouges dans la plus grande perplexité. Mais comment ces athées bon teint auraient-ils pu deviner la réalité se cachant derrière tous ces faits apparemment absurdes, à savoir que ces deux suppôts de Satan s'étaient arrangés en secret pour exterminer le plus d'éléments possibles de leurs peuples respectifs, car c'est de ce genre de spectacle dont Lucifer et son Etat-major aiment à se repaître.

    Y a-t-il d'ailleurs une meilleure explication à l'absence totale de réaction de Staline à l'invasion allemande ?

    "Mais il y eut un grain de sable dans ce plan : c'est la résistance inattendue et plus qu'héroïque des habitants de... Stalingrad, justement, face à l'armée de Paulus, ce qui serait assez savoureux si cela n'avait été si dramatique. Cet élément déterminant força Staline à revoir ses plans, car il compris que cette résistance imprévue du bon peuple russe contre Hitler représentait en fait l'entrée des légions angéliques dans le conflit des êtres humains contre la coalition démoniaque des forces de l'Axe. Il savait en effet que lorsque les anges combattent au côté des êtres humains, ils peuvent transcender chacun de leurs pupilles et leur communiquer une force morale et une détermination inébranlable qui les rendent invincibles. L'attaque japonaise de Pearl Harbor provoqua la mobilisation angélique, car les déments allaient décidément trop loin sur votre planète et les forces de l'Axe risquaient de gagner leur bataille pour 1000 ans !

    Chaque soldat allié, chaque résistant, chaque partisan antinazi reçut alors un ange à ses côtés pour lui insuffler télépathiquement courage et abnégation. Les bons Russes de Stalingrad y eurent aussi droit. Staline comprit donc que pour survivre à Hitler et Mussolini en tant qu'unique chef de l'armée des sataniques, il lui fallait re-renverser sa stratégie secrète, d'où le changement de décisions militaires qui conduisit finalement l'Armée rouge à Berlin avant les alliés; Staline ne pouvait décemment aller plus loin dans les décisions militaires aberrantes, sous peine de dépasser le but fixé au départ. Il décida donc de sacrifier Hitler en feignant de devenir le pire adversaire d'Hitler et de ses alliés européens afin d'arriver dans les meilleures conditions de crédibilité et de puissance lors du partage de l'Europe décidée par les Alliés, une fois la victoire finale consommée.

    "Heureusement, les diaboliques ont un égo tellement incontrôlable qu'ils peuvent même se haïr et s'annihiler entre eux. Hitler finit par haïr Roehm, le chef des SA, etc. Mais cet évènement obligea Staline à faire tuer et déporter une fois la guerre finie de nouveaux millions de Slaves et de Juifs, qu'il espérait au départ faire tuer par l'armée de Paulus mais qui purent survivre. Il restait encore beaucoup d'humanistes et de vaillants soldats qui étaient arrivés à se tirer indemnes du conflit et étaient sincèrement contents et fiers à l'avance de participer à la reconstruction de leur pays dévasté. Quelle ne fut pas leur surprise, alors qu'ils s'attendaient tous à quelques décorations ou à tout le moins quelques mots de félicitation, de se faire déporter en masse en Sibérie ou dans les camps allemands à peine vidés. Ils se retrouvèrent tous en effet accusés de comploter contre la révolution prolétarienne !

    "Des millions et des millions de destins slaves et encore juifs finirent prématurément dans le blizzard sibérien et l'aura magique de Staline le prévint de tout complot pouvant l'évincer, comme Hitler, qui bénéficia de la protection de son Maître au point qu'il dût se suicider pour échapper à son destin de diable vaincu. Personne d'autre ne serait arrivé à le tuer ! Mussolini, lui, était trop stupide pour ne même pas éviter son lynchage." L'empereur du Japon est en fin de compte celui qui s'en sera le mieux tiré. Il doit beaucoup au Chrétien Mac Arthur...

    Staline a été bien plus occupé à exterminer, déporter, emprisonner, fusiller l'élite de son propre peuple qu'à combattre les Allemands. Mais Staline ne s'arrêta pas à ce continent. Il est également responsable, comme Mao, de la terrible situation qui règne en Corée du Nord depuis des décennies. Il a aidé à installer dans ce beau pays une dynastie de tyrans à son image, c'est-à-dire, des dirigeants qui aiment par dessus tout emprisonner, tuer, affamer et déporter dans des camps de travail ou d'extermination des centaines de milliers d'innocentes populations dont ils se sont autoproclamés Guide suprême ou autres ronflantes terminologies sans réalité. Les aides internationales pour soulager la disette des Coréens du Nord sont détournées et revendus au marché noir par le régime, dont les milliers de portraits du grand timonier local révèle sans possible erreur la nature profondément luciférienne de cette dynastie stalinienne; Et à l'instar de l'Irak de Saddam Hussein, il dispose d'un arsenal militaire qui fait peur à ses voisins démocrates. Alors les aides et les baissages de pantalons continuent devant ce monstre repus à l'éternel sourire faussement bienveillant. Combien de temps les Coréens auront-ils encore à supporter ce régime atroce ?

    L'intervention angélique

    Mais revenons encore un moment à la période de la deuxième guerre mondiale. Notre réponse angélique à toutes ces provocations fut d'aider les intellectuels à préparer le peuple américain, seul capable de s'opposer à la puissance de l'Axe lorsque l'heure de leur intervention aurait sonnée. Nous fûmes dans cette entreprise, délicate car les Américains jouaient les égoïstes protectionnistes, aidés par les généraux Japonais qui décidèrent l'attaque diabolique sur Pearl Harbour, ce qui déclencha enfin la fureur des Américains et leur entrée tonitruante dans la guerre. C'est le moment que les archanges stratèges attendaient pour déchaîner leurs bombardements télépathiques sur les forces alliées enfin en nombre suffisant pour écraser l'hydre nationale-socialiste. Les anges commencèrent donc leur contre-offensive militaire télépathique avec le général Leclerc, alors envoyé par De Gaulle aux fin fonds de l'Afrique et en qui le service archangélique avait pleinement confiance, connaissant sa magnifique intégrité qui ne se démentit jamais, même après qu'ayant cessé ses activités de contact angéliques, il continua en Indochine à faire son devoir et obéir à De Gaulle. Sans sa mort prématurée, le futur drame Vietnamien, de Dien Bien Phu à l'invasion américaine, aurait pu être probablement évité, mais... voyons comment avec la suite du rapport :

    "Leclerc réussit à récupérer au Cameroun, au Gabon et au Tchad, une bonne partie de l'Armée française coloniale non impliquée dans la bataille de France et qui forma les premières divisions de l'Armée de la France libre.

    Les archanges connaissaient les intentions stratégiques d'Hitler concernant l'Afrique et ses immenses réserves de pétrole, marchandise indispensable pour faire marcher ses milliers de tanks, d'avions et ses dizaines de milliers de véhicules divers. C'est pourquoi cet endroit fut celui choisi pour amorcer la riposte qui allait, de fil en aiguille, faire mordre la poussière à l'hydre fasciste italienne et nazie allemande. Leclerc commença par laminer les Italiens d'Érythrée. Puis ce fut Koenig qui résista victorieusement à Bir Hakeim.

    “Puis Rommel étant envoyé là-bas pour en découdre une bonne fois avec ces pugnaces alliés, les anges inspirèrent leur renard : Montgomery qui, contre toute attente défit le renard teuton du désert avec l'aide des Français et priva l'Allemagne de carburant, ce qui fut un des éléments de la déroute allemande en Russie. Puis ce fut les débarquements réussis en Algérie (novembre 42) et en Tunisie, avec un nouveau général rallié à la bonne cause : le général Giraud qui devint l'allié de De Gaulle contre Pétain et dont les actions ouvrirent la porte d'accès à l'Italie (novembre 43).

    “Ce fut laborieux et meurtrier, mais avec le souffle des anges dans le dos, tout était possible pour cette armée composite de sauveurs des valeurs humanistes. C'est ainsi qu'ils arrivèrent à Rome le cinq juin 1944. La même nuit, à des milliers de kilomètres, les premiers parachutistes alliés sautaient courageusement au dessus des bocages normands où les attendaient des milliers de résistants français, sortis des maquis et montés au créneau grâce aux deux vers de Verlaine synonymes de grand soir qui bercèrent, certes, plus d’un coeur d’une certaine langueur, mais probablement pas monotone !

    "Car parallèlement, une autre équipe d'archanges s'occupait de la pensée d'Eisenhower en l'aidant à préparer l'incroyable complexité du débarquement normand de 1944 décidé dès 1941 en Afrique du Nord. Ils assistèrent donc les services secrets alliés pour réussir la vitale dissimulation de ces cependant gigantesques préparatifs face aux services pourtant redoutablement efficaces de l'Amiral Canaris, l'Abwehr. Puis ce fut au tour des résistants et des partisans d'entrer en masse dans la danse, synchronisés par les excellents réseaux gaullistes et communistes français; puis ce fut le tour de Patton de voler avec nos ailes! Partout les meilleurs se levaient en chantant contre la barbarie à visage inhumain.

    Les anges stratèges n'arrivent jamais à concevoir à l'avance les plans des rebelles dépourvus d'âme, car l'échelle de valeurs de ces diables est complètement opposée à l'échelle officielle et incompréhensible pour les loyalistes que nous sommes. Ils doivent donc s'adapter au fur et à mesure des conspirations lucifériennes qui se trouvent avoir toujours un coup d'avance sur les stratèges fidèles du Plan. Le Mal a toujours l'initiative de départ et il faut plusieurs années pour préparer une contre-attaque décisive de taille mondiale. Ce délai explique pourquoi les êtres victimes de ces barbaries inacceptables pensent pendant un certain laps de temps que Dieu les a abandonnés, où qu'Il n'existe pas, car comment un Dieu réputé d'Amour pourrait tolérer que de telles actions puissent arriver dans la réalité humaine, au sein de Sa propre création? Pourtant il vous faut savoir qu'Eisenhower n'aurait jamais pu monter avec succès cette gigantesque entreprise secrète qu'était le débarquement en Normandie sans la Volonté de Dieu de déclencher l'aide télépathique des stratèges angéliques qui réussirent, une fois le plan transmis, à faire en sorte que la date et le lieu exact du débarquement ne soit jamais connu des Allemands.

    Vu la technique terriblement efficace et compétente employée par la Gestapo et l'Abwehr de Canaris pour se tenir informé des mouvements de l'ennemi allié, ce ne fut pas une mince affaire. Les archanges durent utiliser plusieurs légions de leurs troupes pour intervenir partout où un renseignement relatif à l'opération D Day risquait de tomber dans l'oreille d'un agent hitlérien ou même russe, ce qui aurait envoyé six pieds sous terre toute l'armée alliée du Nord. Or le temps pressait, car la bombe atomique allemande était presque achevée, ce qui aurait compromis votre sort pour tellement longtemps que les Anciens des Jours autorisèrent les archanges à intervenir directement pour votre salut, ce qu'ils firent magnifiquement, avec les talents de stratèges qui les caractérisent. Tout fut fait pour que les troupes alliées arrêtent von Braun juste à temps, quelques jours avant la finalisation du projet de premier largage de bombe A qui aurait donné un avantage déterminant à Hitler en cas d’échec des troupes franco-américaines. Donc, que ceux qui ne croient pas en l’intervention de Dieu pour aider les êtres humains et les sauver de la barbarie fassent leur acte de contrition; car Dieu n'a abandonné personne, malgré certaines apparences pouvant suggérer le contraire, à cause du laps de temps de réponse fixé par la dimension matérielle spatio-temporelle où vous évoluez, d’une part et l'extrême puissance développée par les ennemis du Bien et du Beau dans ce conflit, d’autre part.

    C'est en effet Dieu qui décida d'aider les anges de l'intérieur par le biais de la parcelle divine individuelle qu'avaient tous les généraux américains, anglais et français contactés pour vous sortir du piège, hélas provisoire, puisque les démons berlinois, dès la reddition de leurs pupilles germains battirent la retraite générale sur leurs pupilles russes, alors bien tenu en main par Staline, le désormais nouveau démon humain en chef, qui avait inauguré sa nouvelle promotion par la percée victorieuse de son Armée rouge afin d’aller à Yalta dans les meilleures conditions de force et manipuler les deux vieillards anglophones malades et épuisés par l’effort qu’ils fournirent pendant cette longue guerre et qui, de ce fait, ne purent pas facilement résister à l'aura diabolisée de Staline. C’est ainsi qu’il s'accapara en deux heures de discussion la moitié du continent européen.

    "... Et nous étions là, impuissants, face à toutes ces erreurs commises par ces vieillards usés par quatre ans de tension nerveuse permanente et qui ne pouvaient plus assurer une mission diplomatique sérieuse, sachant pertinemment que l'horreur ne finirait certainement pas avec ce traité de paix concocté à la “sauce diable”. L'avenir nous donna hélas et évidemment raison, sans que nous ne puissions rien faire de plus pour assister les loyalistes.

    En effet, le sort du monde n'étant plus intégralement menacé, nous reçûmes l'ordre de reprendre nos activités d'observateurs attentifs et dévoués traditionnels. Et voici ce que nous pûmes voir :

    "Alors même que le procès de Nüremberg se déroulait, les camps ex-nazis situés en Allemagne récemment annexée par Staline grâce aux accords absurdes de Yalta se remplissaient de nouveau de prisonniers, parfois les même s; grâce à Yalta, les staliniens purent librement se répandre dans les hautes instances des pays d'Europe de l'Est, semant, comme à leur habitude terreur, doute, confusion, persécution des chrétiens, des artistes, des intellectuels, des savants honnêtes et intègres et des Juifs, utilisant plus que jamais manipulation sémantique, propagande mensongère, mise en place de systèmes de délations haineuses s'appuyant sur leurs connaissances du potentiel négatif de l'homo sapiens, procès truqués, déportations massives en osant même réutiliser les camps d'exterminations nazis implantés dans les pays gagnés par Staline, etc. Bref, l'horreur continuait toujours pour des millions de victimes."

    "Cependant, les Anciens des Jours assumèrent que vous en aviez assez appris pendant ces dix années infernales pour savoir quoi faire. Les alliés avaient regagné leur puissance et la démocratie en Europe était lancée sur de nouveaux rails grâce au plan Marshall qui ne commit pas les mêmes fautes psychologiques que celles figurant dans le traité de Versailles, dont la philosophie résumait bien cette phrase : "Malheur aux vaincus". En revanche, que certains Juifs ou d’autres victimes soient devenus des incroyants sous le prétexte que Dieu, s’Il existait, n’aurait pas permis de telles abominations, est regrettable mais compréhensible. Cependant, qu’ils sachent ainsi que leurs descendants, que Dieu ne peut aucunement être pris pour responsable des actes d'Hitler et de sa clique; le seul aide qu’Il pouvait donner n'était que par l’intermédiaire d’autres êtres humains, et cela fut fait, autant civilement que militairement.

    Hitler était parti pour établir son Reich pour mille ans! Il en dura moins de dix. Comment croyez-vous que les Alliés aient pu arrêter les intentions d’Hitler à peine deux semaines avant qu’il ne dispose de la bombe atomique qui aurait renversé de nouveau le rapport de force de façon dramatique, alors que deux ans auparavant, cette même armée alliée semblait en perdition sur tous les fronts?

    "Comment le sort de la guerre changea-t-il "soudain" en Afrique, en Asie, dans le Pacifique puis finalement partout ? Comment l'Armée alliée était-elle comme poussée par un souffle irrésistible, fait d’abnégation, de génie, de pugnacité de dignité humanitaire et de respect autant que faire ce peut des conventions de Genève ? C’est bien parce que les archanges étaient derrière eux, à leur insuffler télépathiquement les sentiments les plus aptes à les rendre invincibles que les choses se passèrent ainsi, tout comme avec l'armée de Jeanne d'Arc quelques siècles plus tôt; il n'y a pas de hasard, spécialement pas dans ce domaine très sensible de conquête du monde par une horrible civilisation ou un odieux personnage. D'autant plus que beaucoup de démocrates croyants nous envoyaient des prières !

    Nous inspirâmes également le cinéaste Américain Frank Capra lorsqu’il fit son film "Pourquoi nous combattons" et qu’il déclencha cette énorme prise de conscience des Autorités américaines qui aboutit à leur massive implication en Europe malgré leurs problèmes dans le Pacifique. Les GIs qui débarquèrent dans d’épouvantables conditions en Italie, en France, en Afrique et sur les îles du Pacifique avaient tous vu ce film...

    "Aussi fou que cela paraisse, ce film les aida à raisonner leur peur et à vaincre leur terribles adversaires; c'était le but recherché. Par contre, nous n’aidâmes pas les communistes athées staliniens à établir l'avenir radieux de l'humanité ni n'inspirâmes le "modèle américain" de Truman et ses bombes de destruction aveugle, parce que vraiment rien ne le justifiait plus.

    C'est pourquoi l'Armée américaine s'enlisa en Corée, puis plus gravement encore, au Vietnam : nous n'étions plus ni avec eux, ni derrière eux, parce que d'une part le communisme vietnamien ne menaçait pas l'humanité entière, et que d'autre part, leurs méthodes n'étaient de toute manière plus respectueuses des Droits des populations innocentes à ne pas être traitées comme du bétail, comme se fut trop souvent le cas dans leurs interventions postérieures à la deuxième guerre mondiale, guerre où les anges étaient alors en symbiose avec la plupart de leurs gradés, ce qui vous permet au moins d'avoir le recul historique nécessaire pour apprécier la différence de comportement et de résultat militaire..."

    Good morning, Vietnam !

    "La démarche des autorités américaines pour intervenir au Vietnam nous était cette fois plus que suspecte à cause des mauvaises habitudes prises par certains de leurs officiers en Italie avec la mafia en 1944 et qui se retrouvaient, avancement obligeant, hautement gradés en 1965. Leur mentalité était grande ouverte à la corruption et l'enrichissement personnel frauduleux. Tout était bon, n'est-ce pas, dès lors que cela contribuait à lutter contre l'hydre communiste, fût-ce par toutes sortes de massacres, de gigantesque trafic d'armes et d'héroïne, marchandises lucifériennes que la CIA se chargea, une fois acheminée au pays, de faire répandre dans les milieux noirs et blancs pacifistes dans le but premier de désorganiser autant que faire ce pouvait la magnifique levée libertaire et fraternelle de tous les opprimés colorés et juvéniles qui suivit la disparition du président Kennedy, et dans le but secondaire mais non négligeable apparemment, de financer leurs services occultes et accessoirement leurs comptes en banque personnels localisés, mais est-il vraiment besoin de le préciser, auprès d'une banque établie dans un des nombreux paradis fiscaux off shore créés justement pour ce genre de gains secrets par l'oligarchie sulfureuse mondiale qui tente depuis si longtemps de contrôler vos destins.

    "Les fous paranoïaques de la C.I.A. se mirent donc de la partie, car ils avaient un besoin énorme d'argent occulte pour avoir les moyens de combattre les armées nord vietnamienne en particulier et les espions du KGB d'Andropov en général. De plus, la contestation montante des millions de jeunes noirs réclamant à corps et à cris l'égalité de traitement avec les blancs commençait à sérieusement agacer les protecteurs bien placés des intérêts de la communauté WASP.

    L'extension illimitée du conflit vietnamien et l'envoi obligatoire de toute une génération leur permit d'envoyer se faire tuer ces milliers de contestataires potentiels. Il est de notoriété publique que le général Westmorland hypnotisa le pauvre Johnson pendant des années, le poussant à signer pour toujours plus d'envois de GIs et de crédits militaires grâce à des rapports fallacieux.

    Johnson, tout comme Kennedy, n'aimait pas la guerre et il préféra se retirer de la politique plutôt que de continuer à se rendre complice de cette sale et meurtrière guerre asiatique qui le désespérait. Arriva alors le diable Nixon, dont l'élection fut en partie financée par la mafia (à hauteur de 25 millions de dollars, pour être précis) et son Etat-major de Lucifériens, Kissinger en tête. Tout le Monde connaît la suite. Quant à la CIA, elle organisa les premières fabrications massives de L.S.D. et voulut les tester sur la population américaine de San Francisco, pour voir si par hasard cette substance pourrait leur servir à contrôler des populations civiles récalcitrantes. Voyant cela, l'archange délégué aux affaires américaines, scandalisé de voir que ce pays ayant marqué sur tous les billets de sa monnaie "In God we trust" ( à savoir pour les lecteurs non anglophones "Nous croyons en Dieu") un pays où son Président jure sur ce qu'il pense être la Sainte Bible qu'il sera honnête, intègre, bref un bon chrétien, un pays ayant une grande responsabilité mondiale en ce qui concerne son modèle démocratique et fédéral, un tel pays, donc, ne pouvait pas avoir un service officiel capable de décider de tester en secret sur sa propre population des armes biochimiques encore inconnues et s'en tirer aussi facilement. C'était la porte ouverte aux scenarii les plus apocalyptiques !

    "L'archange demanda donc au supernaphin responsable du secteur où évolue votre système solaire la permission d'intervenir dans cette affaire. La réponse ayant été affirmative, un plan fut établi pour ôter l'envie aux barbouzes de Colby de continuer leurs pratiques par trop lucifériennes. C'est ainsi que commença l'aventure psychédélique californienne, le flower power, des millions de jeunes expérimentant la présence divine pour la première fois, des millions de jeunes aspirant à la paix et à l'amour, certes de façon parfois outrancière, mais quelles peccadilles comparées au reste. Puis toute la jeunesse mondiale prit le mouvement, des centaines de musiciens devenus soudain des instruments dociles sous l'impulsion des muses angéliques composèrent des hymnes immortels, le pop' art et tout un mouvement culturel original aboutit à Woodstock !

    La C.I.A. comprit notre message et laissa tomber provisoirement ces pratiques dignes de Staline mais pas des Etats-Unis d'Amérique qui contribuèrent à sauver jusqu'à maintenant votre planète de plusieurs tentatives de putsch luciférien à vocation mondiale !

    "Plus tard, et sur l'impulsion des reaganiens, la C.I.A. commença à importer de plus en plus de cocaïne pour son compte. Les armes étaient leur monnaie d'échange privilégiée. Ils attisèrent donc la haine partout où des pays producteurs de drogues étaient impliqués dans des guérillas afin d’encore mieux organiser leurs petites affaires. Les millions de dollars entrant si facilement dans leurs poches grâce au succès foudroyant de tous ces produits, de nouvelles mafias naquirent et le trafic échappa de nouveau à tout contrôle. Un nouveau fléau incontrôlable était né, envahissant peu à peu tous les pays comme jamais auparavant. Les politiciens, bien placés sur ce coup depuis le début, s'emplissent les poches de deux façons : en saisissant le plus légalement du monde tous les biens des trafiquants n'appartenant pas à leur sérail, d'une part et en continuant d'organiser un trafic occulte avec toutes les complicités quasi-illimitées dont ils disposent pour continuer à s'enrichir frauduleusement, d'autre part. Dans le même temps, pour occuper l'opinion publique manipulée et désinformée, ils organisent de vastes campagnes, non pas contre les produits qui provoquent de véritables ravages (alcool, tabac) et qui sont vendus à l'aide de publicités tapageuses et onéreuses dans des magasins normaux, mais contre des produits pratiquement inoffensifs comme le cannabis, qui n'a jamais provoqué ne serait-ce qu'une seule mort par overdose depuis cinq mille ans que l'Homme la fume. Toute cette politique sournoise a profité à certains groupes mafieux et politiques "au dessus de tous soupçons" qui profitèrent de leurs moyens pour investir dans des labos clandestins bien équipés et se payer les services de certains chimistes sans scrupules qui découvrirent des dérivés de cocaïne et d'opium de plus en plus toxiques et accrocheurs."

    La french connexion

    Afin d'être aussi précis que possible en ce qui concernent ces graves révélations qui pourront surprendre à juste titre les bons et loyaux lecteurs patriotes, j'ai demandé un rapport à l'équipe angélique affectée à la France et chargée de la protéger des affaires criminelles concernant cette ethnie culturelle dont le passé historique montre indubitablement à plusieurs reprises combien elle suscite l'intérêt angélique. En voici la teneur :

    "Dés la fin de la deuxième guerre mondiale, la mafia italienne s'enrichit remarquablement grâce au monstrueux stock de surplus américains laissé sur place. Lucky Luciano, récemment expulsé d'Amérique, fut l'un des principaux maîtres d'oeuvre entre les mafias et les officiers italo-américains pendant cette période, impliquant même le Vatican dans la foulée. La saga Corleone cinématographiée par Francis Ford Copola retrace assez objectivement tout ce processus de collusion politico-mafieuse. La concurrence était farouche dans le métier de pourvoyeur de drogues dures à cause de leur succès dans la jeune population et les énormes profits qu'elles favorisaient, et comme tout le monde sait, l'argent peut rendre fou; déjà, les rapports de l’époque que j’eus l'occasion de lire faisaient état, dans les années 60, de la guerre ouverte que se livrèrent notamment les administrations américaines et françaises, se traduisant par le projet de démantèlement de la french connexion par le narcotic bureau américain sur ordre des frères Kennedy.

    "Malheureusement pour la famille Kennedy, ces fonds gagnés par la french connexion grâce à la vente d'héroïne étaient en partie gérés et utilisés par certains pontes du parti gaulliste alors au pouvoir (qui se reconnaîtront, puisque certains de ses messieurs figurent encore dans notre fichier des crapules vivantes), dans le but d'alimenter la caisse noire de leur Parti et financer confortablement leurs élections successives contre les forces opposantes locales, en général situées à gauche de l'échiquier politique. Le reste de ces fonds allait aux collègues mafieux non politiciens de cette fine équipe. Comment opéraient-ils ? La SNCF possédait à l'époque, notamment sur la ligne de l'Orient Express, des wagons équipés de double fonds. Il suffisait de faire partir ces trains avec les double fonds bourrés d'armes à usage militaire et les faire revenir chargés de l'opium échangé contre les armes et collecté, notamment en Turquie.

    Les laboratoires marseillais s'occupaient de transformer l'opium en héroïne et une grande partie était dirigée sur les États-Unis qui n'étaient à l'époque pas encore envahis par la cocaïne; une partie allait dans la cagnotte de la CIA, dont le projet de ses chefs était de l’utiliser pour déstabiliser les mouvements hippies et noirs, alors en irrésistible montée de puissance; une autre partie partait dans les coffres de la mafia de Chicago. Ces derniers, mis en confiance par l'élection au cordeau de JF Kennedy contre Richard Nixon, du fait de l’arrangement secret du père Jo Kennedy avec Giaccamonte et Trafficante, les principaux parrains de la pègre italienne de l’Illinois et propriétaires occultes des principaux syndicats, ainsi que de multiples biens à Cuba et Las Vegas (ce qui orienta massivement le vote des Italiens en faveur de John Fitzgerald, qui de ce fait, gagna d’un souffle sa place à la Maison Blanche), furent très surpris quand les frères Kennedy commencèrent à attaquer leur empire maléfique. Car John et Bob Kennedy négligèrent les accords secrets que leur propre père avait faits avec les chefs de la mafia. Ils ignoraient qu'en les rompant, notamment en entreprenant de démanteler les principaux réseaux mafieux, dont ce réseau marseillais, cela leur coûterait la vie...

    Ils n'avaient pas une chance, tout Président des États-Unis et Attornay General (l'équivalent de votre garde des Sceaux) qu'ils étaient, car les mafias américaine et française, cette dernière également alliée au SAC et au SDECE, (appelé DGSE depuis), voulaient toutes deux sa peau à cause des attaques sur ces juteuses filières.

    Malheureusement pour eux, Robert Kennedy acheva quand même ce que son libertin de frère avait commencé, démantela la french connexion de fond en comble et continua son combat contre la mafia, ce qui lui coûta également la vie, évidemment. La CIA et la diaspora cubaine anticastriste voulaient également la peau toute particulière de John, car ils n’avaient pas apprécié sa trahison envers eux à propos du débarquement catastrophique de la Baie des Cochons à Cuba du fait de son refus au dernier moment de faire participer l'aviation à l'attaque; il soupçonnait en effet que la mafia allait recommencer là-bas le trafic que Fidel Castro avait en partie stoppé ou repris à son compte.

    De plus, ses dirigeants savaient que Kennedy concoctait une réforme de fond de cette institution qui était devenue un État dans l’État, grâce à ses énormes moyens, fruit de tous les trafics dont ils se rendaient coupables pour « l’intérêt supérieur des États-Unis d’Amérique. » Ils fournirent donc aux conjurés un être humain à eux dont ils voulaient se débarrasser, Oswald, suspecté d’avoir été "retourné" par les communistes. La mafia fournit le sien, Ruby, accusé d'avoir commis des erreurs regrettables pendant l'opération de dallas et menacé d'obéir sous peine d'éradication sanglante de sa famille, pour clouer définitivement la bouche d'Oswald, moyennant de gros avantages en nature une fois en prison.

    Tous les témoins dont les témoignages allaient dans un autre sens que ce scénario furent achetés ou impitoyablement éliminés par la mafia ou la police, afin que le rapport Warren, un être humain de paille à leur solde, ne puisse être contesté par quiconque et puisse donc devenir la vérité officielle. Ruby détestait Kennedy, comme tous les mafieux. De plus il était juif et Kennedy catholique irlandais. Pourquoi diable aurait-il risqué sa liberté pour «le venger» ?

    Mais la mafia ne se contente pas de fournir l'assassin de l'assassin présumé. Car en réponse à l’information annonçant l’imminente intervention du narcotic bureau dans les affaires internes de la France, le collaborateur gaulliste mafieux et ancien résistant, alors l’un des principaux responsables de ce réseau, envoya du personnel aider la mafia américaine et la C.I.A. à réaliser leur conspiration contre Kennedy à Dallas. "Ainsi, quelques unes des balles que le président reçut dans le corps furent tirées par deux agents secrets français, également membres de la mafia française et munis de vrais-faux passeports français, fourni par l’un des fidèles compagnons du général, qui usa et abusa de ses titres honorifiques de résistants pour s’adonner, encore à l'heure où ces lignes sont écrites, à des pratiques mafieuses nettement moins honorable, travaillant à la fois pour la mafia américaine et les services secrets français, trafiquant armes et de drogue en Afrique et ailleurs. Ce qui explique les froids rapports qu’il y eut toujours entre De Gaulle et l’administration américaine. Bien sûr, cet aspect scandaleux de la politique mondiale est soigneusement caché aux électeurs, mais pour combien de temps ? le pouvoir de la presse progresse en même temps que les techniques de communication, et nous nous en réjouissons.

    Nous ne perdons pas de vue ce spécialiste de la terreur républicaine, maintenant assez âgé mais toujours politiquement actif puisqu'il est sénateur, et qui est dans le collimateur actuel de la Justice pour son passé criminel, entre autre africain. Il a assuré la relève, car son fils s’occupe aussi de ventes d’armes en gros, spécialité décidément familiale avec le trafic de drogue dure et douce, grâce à de solides amitiés en Afrique (du Nord et Noire) et des armoires entières de dossiers compromettants vis-à-vis de beaucoup d’actuelles sommités au pouvoir.

    Cette mauvaise habitude était née pendant la résistance, où certains réseaux étaient composés d'individus de toute nature, allant des soldats professionnels aux voyous en passant par les communistes, royalistes, étudiants, juifs, francs-maçons, nationalistes, socialistes, syndicalistes, travailleurs, curés et retraités. C'était l'union sacrée de tous les antinazis. Après la guerre, le démantèlement des réseaux ne mit pas toujours fin aux amitiés contractées pendant les temps de tourmente, comme la composition du personnel du S.A.C. des années 60 et 70 l'indiqua en son temps, ainsi que la double appartenance de beaucoup des leurs à divers services d’ordre de partis d'extrême droite française, ainsi que le personnel utilisé en Afrique francophone par Elf, et c'est ainsi que les nobles résistants gaullistes se trouvèrent impliqués dans ces réseaux mafieux de vente d'armes et de drogues qui n'ont depuis jamais cessé, la Corse, le Maroc, les pays d'Afrique francophone, l’Irak et le Liban ayant longtemps servi de base-relais. Les rapports les plus récents concernant les responsables de la French connexion ayant pu se sauver des griffes des narcotics américains, indiquent qu’ils ont maintenant reconstitué les ex-laboratoires de Marseille dans le Sud Maroc, avec la bénédiction de l’ancien comme du nouveau Maître des lieux. C’est là que l’opium qui pousse dans les plaines de la Beeka contrôlée par les Esbollahs pro-iraniens et échangé, d’habitude contre des équipements militaires, est impunément transformé en héroïne et continue à envahir impunément ou presque (pour la Galerie) les continents américain et européen.

    De son coté, les acteurs du nouvel ordre politique afghan, bien qu'officiellement contre les drogues, ont bel et bien relancé la culture de pavot à grande échelle et se partagent le magot aves les lord wars de la région.

    Le rapport Warren sur l'assassinat de Kennedy n’est qu’un infâme torchon et ce dernier s’est déshonoré en même temps que sa Haute fonction de Juge Suprême. Depuis, cette institution a clairement confirmée qu'elle ne servait plus les intérêts du brave peuple Américain, car ces juges de la Cour Suprême des Etats-Unis viennent de nouveau, en 2001, de montrer leur inutilité et leur scandaleuse subjectivité, par la décision irrévocable de cinq des leurs (dont un Noir) sur neuf de ne pas recompter les bulletins litigieux des élections en Floride que Jed Bush, propre frère de G.W. Bush et Gouverneur de cet État, avait la charge d'organiser, donnant ainsi la victoire pour huit ans aux tricheurs notoires financés par la... Mafia, encore et toujours ! Les résultats ne se sont pas fait attendre : le monde est maintenant bien pire qu'en 2001 et des millions de personnes ont perdus brutalement la vie à cause de ce fils à papa luciférien.

    Les 10 énigmes du 11 septembre

    Deux ans après son investiture truquée, le monde fut bel et bien mis à feu et à sang.

    L'explication de l'évènement "abracadabrantesque" (quel autre mot pourrait définir une telle folie) dit "du 11 septembre" n'est hélas pas aussi simple que la Maison Blanche le présente. De nombreuses bizarreries, sous-entendant une monstrueuse machination militaire, politique et médiatique à l'échelle du monde, éclosent ici ou là.

    Bien sûr, en tant qu'ange, je connais la vérité mais il est nécessaire que ce soient les êtres humains qui dénoncent et attaquent cette version officielle des évènements du 11 septembre et non moi.

    Officiellement, Bin Laden est l'ennemi n°1 des Etats-Unis et a agi seul avec son réseau Al Qaeda lors de la multiple attaque du 11 septembre. Pourtant, plusieurs faits montrent le contraire : il y a parfaite harmonie entre Oussama, l'Arabie saoudite, la famille Bush et la CIA.
  • 1°) En juillet 2000, à l'occasion d'un voyage que la mère d'Oussama avait projeté de faire entre Ryad et Kaboul, un agent des services secrets saoudien a déclaré avoir proposé à la CIA de glisser dans les bagages de la dame un micro-espion qui pourrait se révéler très instructif, puisque Oussama avait sur sa tête un contrat de 5 millions de dollars à l'époque. La CIA déclina l'offre.
  • 2°) En Juillet 2001, des membres du personnel de l'Hôpital Américain de Dubaï ont déclaré (avant de se rétracter le lendemain) avoir formellement reconnu Bin Laden qui est resté là plus d'une semaine à cause d'une intervention sur ses reins. Pendant son séjour, des témoins américains de cet hôpital ont signalé à un journaliste français que 2 agents de la CIA, dont un connu localement, avait à 2 reprises rendu visite à Oussama pendant qu'il se remettait de son intervention. Sa tête était pourtant toujours mise à prix par le gouvernement Américain. Ce qui ne l'empêcha pas, 2 mois avant le 11 septembre, de ressortir libre comme l'air de cet hôpital et rejoindre son fief afghan.
  • 3°) Un journaliste français, alors prisonnier des talibans et séquestré plusieurs semaines à Djellalabad (Pakistan) en février 2002, a déclaré avoir appris que le QG de Bin Laden se trouvait à un kilomètre de là où il était enfermé et il a même vu Bin Laden passer devant sa prison accompagné par un convoi de 150 véhicules (il n'avait rien d'autre à faire que les compter et il l'a fait jusqu'au bout)...
  • 4°) De ces 3 évènements qui impliquent, s'ils s'avèrent véridiques, une explication effrayante de la théorie du complot, aucun n'a suscité la moindre curiosité dans les médias américains ou même français, à part quelques émissions marginales à l'audience limitée.
  • 5°) Le passeport du chef présumé des terroristes, Mohamed Atta, a été retrouvé quasiment intact dans les décombres d'une des tours qui a pourtant brûlée pendant des semaines. Plus c'est gros, plus cela passe !
  • 6°) Le patron du FBI, Robert Mueller a ouvertement menti aux médias en déclarant qu'il n'aurait pas eu d'informations relatives à une préparation d'attentat sur le sol américain, ce qui l'aurait empêché de prévenir les attentats. Or quelques jours après, les médias ont interviewé des membres de divers services secrets, des français, des anglais, des italiens, des allemands, des israéliens, même des philippins, qui auraient de multiples fois envoyé des signaux d'alerte concernant un avion suicide sur une des tours du WTC. Les Philippins avaient même trouvé un croquis explicite lors d'une perquisition effectuée chez un islamiste intégriste du coin.
  • 7°) La façon dont ces 2 tours gigantesques se sont écroulées en moins de 10 secondes et si impeccablement droites, rend plus d'un spécialiste architecte perplexe. Certains murmurent que seules des charges d'explosif réparties le long des immeubles est capable de faire un écroulement aussi propre et intégral...

  • Le fait est qu'elles venaient 2 semaines après un changement de propriétaire et de Société d'assurance.
  • 8°) Des mouvements très suspects de bourse quelques jours avant le 11 septembre sur les 2 compagnies aériennes utilisées pour les attentats et une grosse agence de courtage financier ayant plusieurs étages d'une des tours comme bureaux, furent clairement signalés. De nombreux spéculateurs savaient donc ce qui se tramait et n'ont pas cru utile d'avertir les dizaines de milliers de gens qui venaient tous les jours travailler et visiter cet énorme complexe...
  • 9°) La famille Bush et la famille saoudienne Bin Laden ont en commun une grosse entreprise d'exploitation et de vente de pétrole depuis plus de 30 ans. Le grand père de Bush, Prescott, a fait du business avec Hitler même après que son pays ait été officiellement en guerre contre lui. Le Père Bush avant d'être président, a régné sur la CIA, au pire temps des brigades de la mort Centre et Sud américaines et du trafic d'armes avec l'Iran, connu comme l'affaire "Irangate" qui n'a pourtant jamais affecté Reagan...Seuls quelques fusibles militaires prirent le blâme (le principal étant Oliver North) tout en étant fêtés comme des héros...
  • 10°) Le lendemain de l’attentat un seul avion a été autorisé de voler au dessus des Etats-Unis. L’avion personnel de Georges Walker Bush. Dedans il y avait toute la famille Bin Laden au complet.

  • Ce qui fait que le FBI n’a pu interroger aucun membre de cette famille saoudienne, bien que 15 des terroristes étaient de nationalité saoudienne.

    Michael Moore, dont le film reçut la palme d'or l'a bien montré, ce qui n'a pas empêché Bush de se faire élire pour quatre ans de plus, aidé en cela par une apparition soudaine de son ami ben Laden à la télé américaine quelques jours avant l'élection, ce qui fut fatal au sénateur Kerry.

    Je pourrais aussi évoquer le fait que personne n'a pu retrouver quoique ce soit de l'avion ayant officiellement heuré le pentagone et qu'aucune image de cet évènement n'a été retrouvée malgré la présence de caméras vidéo autour du pentagone.

    Des journalistes français ont souligné cette anomalie dans un livre pourtant bien documenté, en vain.

    Pourtant ce complot était autrement plus grave que celui du Watergate qui a couté à Nixon son poste ! Bref, vous avez compris : depuis que Georges Walker Bush est arrivé avec son clan à la Maison Blanche, le monde va très mal et le complot antichrétien bat son plein : Bush a attaqué l’Irak pour contrôler son pétrole. Et attaquer l'Iran le démange tous les jours. Comme les guerres sont financées par les impôts du peuple américain, Bush et ses complices ne pouvaient évidemment pas faire cette conquête ouvertement : ils avaient besoin de plans qui fassent croire qu'ils avaient été attaqués par de dangereux fous islamistes et qui fassent passer Bush pour le sauveur de l'humanité. cela a failli marcher...

    De Gaulle le Français

    "Pour être clair au sujet du surprenant rôle du général De Gaulle dans ces affaires mafieuses d’après-guerre, il faut savoir que Georges Mandel et lui furent antérieurement choisis par mes frères anges gardiens de la France pour la représenter lors de la plus terrible lutte pour le contrôle de l'humanité que les forces infernales et paradisiaques se livrèrent à travers la population de la planète. Ils exécutèrent leurs respectives missions avec brio : l'un, civil, restant courageusement en France malgré de très amicales sollicitations anglaises pour prendre la tête d’un gouvernement civil en exil; l'autre, militaire, allant se réfugier à Londres sans y être invité pour sauver ce qui pouvait être sauvé de l'honneur de la fille aînée de l'Église; cela l’amena occasionnellement à prendre la dangereuse habitude de permettre l'utilisation de moyens peu conventionnels pour livrer sa guerre jusqu’auboutiste contre les nazis. Bien avant le début de la guerre dite de 40, De Gaulle, alors colonel anonyme d’une division de blindés, avait pressé sa hiérarchie de relancer le programme de fabrication de chars d’assaut. Il savait que les véhicules mécaniques allaient vite supplanter et menacer l’Homme.

    Ses demandes furent faites en vain, d’où la déconcertante victoire allemande de juin 1940 et la mort de 100.000 soldats français et anglais tués pendant cette blitzkrieg, la guerre éclair, concept inventé par Hitler et paradoxalement repris par l’armée israélienne. Concernant les blindés, Patton, Montgomery et Leclerc lui donnèrent, a posteriori, raison. Concernant le sort de la guerre, aussi. Ceux qui avaient préféré miser sur la victoire du IIIe Reich le regrettèrent, dans leur vie d’être humain comme dans celle d’après, quand il y en eut une. Ce n’est que le jour de son appel solennel de juin que le grand Charles se fit connaître du grand public pour la première fois. Les anges ont choisi ce personnage pour maintenir la France dans le camp des alliés, car la structure de son égo était très forte et garantissait l’inflexibilité indispensable pour la réalisation de sa mission.

    Il était sûr de lui, sûr de son contact angélique et il résista à Churchill et Roosevelt comme il résista à Hitler. Toute personne s’attaquant à sa chère France se retrouvait avec un De Gaulle intraitable de détermination en face de lui. Il convainquit vite les politiciens sincèrement antinazis de l’aider, lui, au point qu’il reçut des mains présidentielles de Paul Reynaud et avec la bénédiction du Maréchal Weygand la somme rondelette des fonds spéciaux de la République pour financer son armée française bis. Pour sa décharge, il faut dire que les méthodes nazies ne permettaient aucune faiblesse ou d'état d'âme parmi ceux qui les combattaient et Charles De Gaulle dût se résoudre à faire d'étranges alliances politiquement contre-nature, pour établir des réseaux de résistance qui s’avérèrent vite déterminants pour la libération du territoire national. C’est là qu’intervinrent les étranges résistants-épurateurs de Juifs, comme Papon, qui se firent récompenser pour leur esprit de résistance, même tardif, mais dont les descendants de leurs victimes juives durent attendre un demi-siècle pour voir les survivants de leurs bourreaux être placés devant leurs actes infâmants à l’occasion d’un procès.

    Quand l’on sait qu’il y avait encore des trains remplis de résistants et de Juifs en partance de France vers les camps de la mort allemands au mois de juillet 1944, en pleine débâcle nazie, donc, et que ces convois ne pouvaient être organisés sans l’active participation de l’administration française, il est logique de se poser des questions sur l’inconditionnel antisémitisme de l’élite française, car De Gaulle non plus ne prit jamais en compte dans sa distribution du gâteau administratif français le comportement outrageusement antisémite du personnel de Vichy. Or, il est impossible de croire qu’il n’était pas au courant de la Shoah, et son service de renseignement tellement performant ne pouvait ignorer le rôle des résistants du genre de Papon ou de Bousquet dans ces assassinats de masse. Pourtant, tout fut fait comme si, même aux yeux de De Gaulle, les Juifs n’étaient pas considérés comme des êtres humains, des femmes et des enfants à part entière. Pour tout savoir sur cette période, il faudrait que vous exigiez que toutes les archives soient libérées du scandaleux enterrement de première classe qu’elles subissent, uniquement pour permettre à vos élites de mourir tranquille dans leurs lits et que leurs méfaits soient emportés avec leur mort. Les pauvres ! N’ont-ils pas compris qu’ils ne pourront jamais échapper au karma, où qu’ils se cachent ? En tout cas, l’un de vos grands êtres humains, quoiqu’un peu pédophile sur le tard, l’avait compris, lui, puisqu’il écrivit : ”L’oeil était dans la tombe et regardait Caen”...

    D'autres jeunes êtres, tel Lucien Neuwirth, déjà chargés de bon karma, bénéficièrent d'une protection angélique rapprochée pendant toute la guerre. Il fut traqué, fusillé, évadé, membre de commandos suicides dont il fut plusieurs fois le seul à revenir. Lucien fut spécialement protégé parce qu'il devait tenir un rôle déterminant plus tard en ce qui concerne la libération de la femme occidentale, étant le premier en France à se battre, malgré de terribles pressions morales sur lui et sa famille, pour que les femmes puissent bénéficier de la contraception, la fameuse pilule, étape majeure vers leur égalité avec l'Homme. C'était plusieurs années avant mai 68, et il faut dire que De Gaulle, loin de s'y opposer, lui donna le feu vert, malgré une opinion publique à l'époque très macho, conservatrice et pour tout dire hostile à l'égalité de la Femme. D'ailleurs, l'une des premières décisions politiques du grand Charles après guerre fut d'accorder le droit de votre aux femmes. Mais c'était à l'époque où il était encore sous influence angélique. Grâce à sa femme Yvonne, il respecta profondément les femmes, ce qui, pour un militaire, mérite quand même d'être signalé en sa faveur. Hélas, comme personne n'est parfait dans ce bas monde, la femme du grand Charles n'était en général pas la dernière pour donner aussi ses conseils d'ordre moral à son mari. Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette brave dame était décalée avec l'émergence des nouvelles idées libertaires. De ce fait, elle favorisa l'explosion de mai 68.

    Mais pour cette indifférence que le Général afficha vis-à-vis de la Justice, en principe due aux familles juives françaises, puisqu'exterminées par l’action de bons Français, et sa sympathie excessive pour les communistes athées, son mandat angélique temporaire ne fut pas renouvelé et il se retira vite des affaires françaises, dés janvier 1948 pour être précis, afin de jouir d'une retraite bien méritée. Las, à l'instar de Jeanne d'Arc, il décida de son propre chef de reprendre du service dans le rôle de l'être humain providentiel et cette fois-ci sa mission ne se passa pas aussi bien et l'unanimité sur son nom ne se fit plus jamais. La raison en était que, n'étant plus investi par les forces célestes, il apparut comme un être humain politique et militariste comme les autres, utilisant comme ses paires mensonge, manipulation, enlèvement et violence pour revenir au premier plan et faire triompher son point de vue. S'étant entouré pour résoudre la crise algérienne des mêmes cadres-collaborateurs que pendant l'occupation, les alliés bizarres et leur cortège de brutalité et d'absence de déontologie refirent leur apparition, mais cette fois dans un contexte inversé : les envahisseurs et les tortionnaires, c'étaient eux, alors que les résistants patriotiques se retrouvaient à la fois parmi les algériens, mais aussi chez les pieds-noirs soutenant l'OAS ! Situation à multiples croisements et donc quasiment insoluble pacifiquement.

    Cette politique de mensonge et de calcul se moquant du sort des individus au profit de "l'image de la France" provoqua des centaines de milliers de morts et des millions de traumatisés, tant chez les civils pieds-noirs, les militaires du contingent, les militaires professionnels des deux camps et la population algérienne, sans oublier le honteux abandon de centaines de milliers de pauvres harkis. Il condamna volontairement les Français d'Algérie et les Harkis, leur organisant un enterrement de première classe. Cette mission d'être humain providentiel se passa donc de façon catastrophique et maintenant encore, ce grand et beau pays qu'est potentiellement l'Algérie se traîne d'un bain de sang à l'autre sans pouvoir se débarrasser des sales habitudes nées de l'absurde conflit franco-algérien et des méthodes similaires du FLN et des paras français de Massu utilisées pour se combattre, avec leurs cortèges de tortures, de bombes et de massacres de population civile innocente.

    De Gaulle couvrit toutes ces exactions illégales, presque dignes de la Gestapo. Par le respect mutuel et la stricte application de la devise de la République (qui est en grande partie le fruit de notre travail télépathique sur les hommes et femmes de l'époque) à tous les habitants vivant en Algérie, ce pays aurait pu devenir un département privilégié de la Nation française, où les habitants pourraient vivre une vie de bonheur insouciant, sans comparaison avec le drame absolu qui se déroule en ce moment quotidiennement en Algérie. Au lieu de cela, des millions de gens moururent violemment et maintenant encore, ce pays vit dans la terreur maintenue par les vieux cadres du FLN et les islamistes dégénérés.

    "Certes, De Gaulle n'était pas formellement au courant des détails des actions anticonstitutionnelles de son armée secrète composée indistinctement de militaires comme Le Pen, de flics sans états d'âme et de truands sadiques, mais l'eût-il été qu'il n'aurait pas forcément vu quoi que ce soit à y redire, tellement la raison d'État dépassait, à ses yeux, toute autre considération déontologique. Les pieds-noirs algériens et les Harkis l'ont appris à leur dépens.

    Or, pour De Gaulle, la raison d'État exigeait qu'il gagne les élections suivantes contre les forces socialo-communistes, car il se sentait indispensable à la France comme suprême rempart contre les velléités d'infiltration de ses anciens amis communistes...

    Néanmoins, en dépit de toutes ces erreurs et au nom du pacte qui lia De Gaulle aux anges pendant la deuxième guerre mondiale, il échappa « par miracle » à l’attentat dit du « petit Clamart. »

    MAO ZEDONG le dingue

    L’histoire du “grand timonier” est en fait la version révolutionnaire et prolétarienne du besoin chromosomique du peuple jaune à être dirigé par un Empereur tout puissant et d’essence divine, que Mao Zedung et sa clique d’intellectuels lucifériens formés au dialectisme selon Lénine, sut à merveille exploiter. Comme avec tous les autres dirigeants communistes arrivant au pouvoir, toutes les bonnes idées et les grands sentiments s’estompèrent vite face aux réalités des diversités d’opinion. Aucun régime ne satisfaisant tout le monde, il y a toujours fatalement des opposants, quels que soient les régimes et les programmes. Il semble que les communistes léninistes, une fois arrivés au pouvoir, aient toujours eu un problème pour accepter calmement le défi démocratique que lance un régime parlementaire avec alternance possible. Leur égo, souvent monstrueux, ne tolère pas la discussion. Seules exceptions qui confirmèrent la règle : Gorbatchev et Allende. cela fait peu...

    Mais leur action mit clairement en évidence le fait suivant : le communisme n’est pas une aberration philosophique lorsqu’il est appliqué par des chefs foncièrement bons et honnêtes, tout comme l’était d’ailleurs son fondateur Karl Marx. Réalisez une fois pour toute et le plus vite possible, que face à un luciférien totalement rallié à son Chef en esprit et accédant au Commandement Suprême d’un pays, le meilleur système démocratique sombrera immanquablement dans le chaos et la barbarie. C’est pourquoi il est si important de les stopper avant qu’ils n’arrivent, d’une façon ou d’une autre, à la tête de la pyramide locale du pouvoir. Staline aurait été évincé avant de devenir Secrétaire Général du Parti, des dizaines de millions de destinées humaines auraient été profondément modifiées (pour le mieux). Un autre fait historique montrant bien que les communistes Gorbatchev et Allende n’étaient pas Lucifériens, c’est que ce sont des lucifériens officiels et avérés (respectivement de la CIA et du KGB) qui tentèrent avec plus ou moins de succès, de les mettre hors d’état de nuire. En politique, rien n’est simple ni très logique.

    En Chine, ce fut l’apogée de la démence et les chinois n’en sont toujours pas franchement sortis. L’espoir qu’avait suscité la longue marche des partisans de Mao s’écroula avec la révolution culturelle des gardes rouges, qui à elle seule, fit près de cinquante millions de morts, souvent innocents ou seulement coupables d’être en désaccord avec la folie générée par les poncifs pourtant navrants de platitude du petit livre rouge. Pauvre Confucius... (Plus tard, bien après la mort de Mao, la glasnost prônée par le grand frère soviétique amena les étudiants chinois à essayer de changer le régime et ce fut le carnage de la place Tien an Men...)

    À sa décharge, il faut dire qu’organiser et synchroniser logiquement et rationnellement la vie pour un milliard d’habitants n’est pas facile. Persuader cinq cents millions de femmes de limiter les naissances à un enfant par famille n’est pas une mesure destinée à être populairement accueillie, surtout quand les êtres humains ne veulent que des garçons et se trouvent personnellement insultés lorsque c’est une fille qui sort du ventre protecteur. Ce ne fut pas non plus facile d’envoyer les étudiants faire des corvées ménagères ou agricoles plutôt que des études supérieures. Ce qui ne paya pas à moyen terme. Tous les goûts sont dans la nature, mais peu de gens peuvent développer tous les talents et toutes les vocations en même temps. Le résultat ne fut, de ce fait, pas très probant et Mao montra tout son arrogant aveuglément en laissant se perpétrer des millions de crimes aveugles et systématiques au nom de ses idées, par de jeunes décervelés qui prirent vite le goût du sang et un grand plaisir à humilier et tuer “les bourgeois réactionnaires et lubriques alliés aux tigres de papier impérialistes,” alias les oppresseurs américains, termes utilisés pour juger leurs anciens professeurs lorsqu’ils étaient sur les bancs de la maternelle chinoise.

    Les avanies monstrueuses et saugrenues de Mao sont légions. Pour ne pas lasser le lecteur, je n’évoquerai que les désastres provoqués par son idée de trucider tous les oiseaux, ce qui permit aux mouches de pulluler. Puis l’ordre vint d’en haut qu’il fallait exterminer toutes les mouches. Pendant qu’ils se livraient par dizaines de millions à ce sport révolutionnaire, les récoltes ne se faisaient pas et la grande famine survint. Il ordonna ensuite aux Chinois de faire leur acier eux-mêmes dans des fours individuels, ce qui provoqua un nouveau désastre écologique par déforestation sauvage et anarchique. De plus, l’acier produit était cassant et pratiquement inutilisable. Un gâchis énorme. Une politique folle. Et pourtant, tout le monde le fête en héros du Peuple et célèbre encore sa mémoire. Ah, ces lucifériens, ils sont vraiment forts pour berner leur monde, on ne peut pas leur retirer cela !

    Ensuite il assouvit un autre rêve : se battre avec les Chrétiens Américains, encore tout auréolés de leur victoire sur les lucifériens nippons et germains. La guerre de Corée lui offrit une occasion de le faire à laquelle il ne put résister. Résultat, la moitié du Peuple Coréen ayant la malchance d’habiter au Nord se meurt lentement, tué par les sbires du régime mis en place personnellement par Mao en 1950 et dont le chef est maintenant le fils du Tyran Kim Il Sung qui, évidemment, maintient la politique inhumaine de son horrible Père. Dernière nuisance spirituelle de Mao avant sa disparition (ouf !) : l’invasion du Tibet et sa tentative de destruction de leur culture spirituelle, nouveau détail qui montre, s’il en était encore besoin, que la véritable personnalité de Mao, comme de sa veuve, d’ailleurs, était bel et bien diabolique. Connaissant l’incroyable gentillesse des Tibétains pour les êtres humains, les animaux et même les insectes, ainsi que leur aversion pour la violence, sans oublier la lumière spirituelle émanant de pratiquement chaque habitant, seul un luciférien convaincu peut oser lever la main sur un lama tibétain et commettre la plus grande forme d’irrespect possible : l’élimination physique de tels êtres humains et le mépris pour leurs admirables enseignements et pratiques religieuses quotidiennes".

    A vos historiens de trancher entre ma version, officiellement irrationnelle puisqu’elle parle d’oeuvre diabolique au sens propre, et une réponse logique qui satisfasse leur rationalisme. Quelle réponse ont-ils, par exemple, à ces trois simples questions :
  • 1) – Mao était-il bête au point de ne pas prévoir ces calamités artificielles, ou plus simplement n’essayait-il pas de détruire pour son simple plaisir (et celui de son Maître maudit et invisible, malheureusement) le plus possible d’oeuvres de Dieu, végétales, animales et humaines, montrant ainsi sa nature totalement destructrice, donc luciférienne ?
  • 2) – Dans quel but secret Mao et ses sbires n’ont-ils fait que détruire, ruiner, voler et tuer tout ce qu’ils pouvaient au lieu d’évoluer comme le Japon, par exemple ?
  • 3) – Et comment se fait-il que pourtant, le jour de la mort du “Grand Timonier”, la Chine s’arrêta et des centaines de millions de victimes pleurèrent la mort de leur bourreau suprême, au lieu de se réjouir de la fin de leur calvaire, comme le firent les Espagnols avec Franco ou les Portugais avec Salazar, ou les Français avec Pétain ? Ces trois tyrans n’étaient-ils pas aussi des lucifériens ?

  • Certes si, mais de moindre envergure, c’est tout, ce qui rendit plus facile le processus de libération mentale des populations dont ils eurent la charge pendant leur règne sanglant et sans partage. Une hiérarchie existe dans tous les domaines, y compris celui des Lucifériens : on trouve en l’an 2000 aussi bien des petits criminels d'enfants minables comme Émile Louis, l'éducateur, mais hélas aussi beaucoup de curés ou d'instituteurs violeurs, incapables de dominer leurs animales pulsions et souvent protégés par leurs hiérarchies respectives, que des grands assassins de masse à la Milosevic ou Saddam Hussein, pour ne parler que de deux de vos leaders psychopathes contemporains. En tout cas, ma réponse est celle-ci : cette conduite pour le moins irrationnelle est une preuve supplémentaire de l’existence de l’aura maléfique que Mao avait reçu en cadeau lors de son intronisation comme luciférien officiel, aura que tous les monstres célèbres qui l’ont précédé ou déjà succédé ont également reçu, ce qui les transforme immanquablement en tribuns terriblement convaincants alors qu’en fait ils ne sortent que des niaiseries mensongères et ne pratiquent que la dialectique inversée. Prouvez-nous le contraire, Messieurs les Historiens...

    Voilà donc quelques épisodes mouvementés de votre Histoire à rebondissement. On pourrait continuer en parlant des carambouilles reaganiennes avec l'Iran, du financement des escadrons de la mort par la CIA, du complot islamiste, du pouvoir toujours montant des sectes blasphématoires à tendances suicidaires ou destructrice de masse, de la personnalité secrète de Satan Hussein et ses projets cataclysmiques, de la Serbie, etc.. Siècle après siècle, l'étude de l'Histoire (en n'oubliant plus désormais la réalité de la conspiration contre les enfants de Dieu et leur légitime aspiration à un monde meilleur, plus beau, plus sain, plus serein, plus intelligent), ne peut que montrer l'évidence de cette conspiration à quiconque a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cerveau pour penser et un coeur pour ressentir, bref un être humain en parfait état de marche ! Il n'est pas normal, pour des dirigeants clamant leur professionnalisme, d'être si maladroit, si stupide aussi longtemps, sans que jamais les leçons ne servent à progresser.

    Il est aberrant, après l'expérience hitlérienne, qu'aient pu recommencer en Bosnie les camps de concentration, les nettoyages ethniques et les atrocités les plus répréhensibles. Il est intolérable que se perpétue, semaines après semaines, l'assassinat en plein jour et en pleine ville de dizaines de femmes et d'enfants innocents, par des groupes paramilitaires se faisant passer pour des êtres humains de religion. Tout le monde connaît la vérité, mais diplomatie obligeant, on fait semblant de se laisser prendre par les apparences. Utilisez à bon escient les documents historiques et vous ne pourrez que vous apercevoir qu'il y a bel et bien une volonté permanente des dirigeants planétaires pour empêcher les forces de progrès d'arriver à leurs fins, à savoir une gestion intelligente des possibilités que vous offre l'existence sur une planète climatiquement tempérée. Cette succession de centaines de faits magiques et vérifiables en réponses aux centaines d’attaques délibérées contre les valeurs de progrès humain, ces vaillants défenseurs de la foi que furent Jeanne d'Arc, Christophe Colomb et Gandhi en passant par Jésus, Marco Polo et de Gaulle, démontrent au moins à ceux qui désirent comprendre ce qui se passe ici que la Vérité, si elle peut être simple et compréhensible, est en tout cas plus complexe que ce qu'on cherche à vous faire accroire ici-bas. Et que rares sont les gens ou tout blancs ou tout noirs. Il n'en demeurera pas moins que ce ne sera jamais possible pour un sincère chercheur d'expliquer rationnellement les agissements et les pouvoirs de fascination incroyables manifestés par de simples individus tels que ce carré d’as du Mal dont vous venez de lire la vie à travers la communication des rapports angéliques établis sur leur compte, carré responsable de la mort, souvent atroce, de plus de cent vingt millions d'êtres humains, de femmes et d'enfants en moins d’un siècle.

    ELTSINE, le flou

    Ce vieil apparatchik spécialiste de retournement de veste et de promesses électorales non tenues, miné par l’alcool et divers autres vices qui lui vaudront un karma d’enfer dans sa prochaine existence, laissera aussi sa triste marque dans l’Histoire du Peuple Russe, incapable de se défaire de la mauvaise habitude de considérer leurs dirigeants comme des Tsars intouchables, spécialement lorsqu’ils sont colériques et capables de tout, ce que n’était pas Gorbatchev et ce qui lui coûta une nouveau prolongement de son mandat présidentiel. Eltsine concentre en lui-même tous les plus graves défauts de ce Peuple, difficile mais capable aussi d’engendrer de grandioses choses pour peu qu’il puisse apprendre à élire les candidats les plus valeureux et non pas les plus manipulateurs (et manipulés d’autre part par la Mafia). Cette Mafia est d’ailleurs fortement composée de monstres n’ayant rien à envier à leurs collègues tchétchènes, puisque ayant pour la plupart soit appartenu à l’Armée qui s’illustra en Afghanistan et maintenant en Tchétchénie, soit au KGB, organisme malfaisant s’il en est (dont est directement issu l’actuel Premier Ministre Russe au nom si prédestiné, celui-là même qui orchestre la destruction quasi-irréversible de l’ethnie Tchétchène, au nom de la lutte contre le terrorisme, bien sûr...).

    Toujours cette dialectique inversée, indiquant clairement l’appartenance luciférienne des êtres humains qui la pratiquent. Car le monde entier sait que c’est par pur calcul électoral de cet être humain aux yeux de serpent que ces femmes, enfants et vieillards tchétchènes meurent sous les bombes de l’Armée toujours Rouge, puisqu’agissant toujours sous la même forme barbare qu’au pire temps du “communisme” stalinien. Comme par hasard, c’est aussi le candidat aux futures élections que les États-Unis souhaitaient voir élire. On se demande bien, pourtant ce qu’ils lui trouvent de si attirant. Mieux, en plein conflit barbare, les États-Unis revotent des crédits pour aider l’économie Russe. Grosny n’existe quasiment plus, mais Belgrade est toujours debout. Comme quoi les méthodes guerrières continuent à être très différentes à l’Ouest et à l’Est, ce qui prouve que la venue d’Eltsine n’était qu’un leurre démocratique et rien d’autre. D’ailleurs il aime les femmes, l’alcool, l’argent, la puissance, n’admet jamais ses torts, etc. et il a lui même favorisé l'accession au trône de son brillant successeur, un certain Vladimir Poutine, qui, les faits le prouvent, a déjà amplement dépassé ses anciens maitre es activités lucifériennes. Faux attentats meurtriés pour pouvoir reprendre la guerre avec les tchétchènes, assassinats de journalistes et autres gêneurs, recul de la démocratie, bref, la démoncratie est revenue de plus belle à l'Est après le répits dû à Gorbatchev qui, lorsqu'il se présenta aux dernières élections russes ne récolta que quelques % des voix alors que ce monstre froid qu'est Poutine est plébiscité comme aux plus beaux jours de la dictature. Ah, humains, humains...





    Merci pour votre soutien !
    En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
    Avec tout notre Amour... DAD

    Laissez un commentaire

    Vous êtes nombreux à nous écrire toutes les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


    Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


    Toutes les religions du monde


    Influencer logo