Daniel Vallat DAD Éditions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Amis LUMOVIVO Citations Festival LUMOVIVO Contact
Amitié Citations Festival Contact
LUMOVIVO.org
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les “ livres de Daniel Vallat ” sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le !

BLOG Achives

Manifeste de Lucifer

*DÉCLARATION DE LIBERTÉ*


Manifeste

Nous sommes nouveaux ! Exprimez votre appréciation...

Quels qu'eussent été les motifs initiaux de trouble dans le coeur de Lucifer et de Satan, la révolte se concrétisa sous forme de la Déclaration Luciférienne de liberté. La cause des rebelles fut exposée sous trois rubriques :

La réalité du Père Universel

Lucifer prétendit que le Père Universel n'existait pas réellement, que la gravité physique et l'énergie d'espace étaient inhérentes à l'univers, et que le Père était un mythe inventé par les Fils du Paradis pour leur permettre de conserver le pouvoir sur les univers au nom du Père. Il nia que la personnalité fût un don du Père Universel. Il insinua même que les finalitaires étaient de connivence avec les Fils du Paradis pour introduire la fraude dans toute la Création, car ils ne rapportaient jamais une idée bien nette de la personnalité actuelle du Père telle qu'on peut la discerner au Paradis. Il traita le respect d'ignorance. L'accusation était catégorique, terrible et blasphématoire. C'est sans aucun doute cette attaque voilée contre les finalitaires qui incita les citoyens ascendants alors présents sur Jérusem à rester fermes et à résister résolument à toutes les propositions des rebelles.

Le gouvernement universel de Michael, le Fils Créateur

Lucifer soutint que les systèmes locaux devaient être autonomes. Il protesta contre le droit de Michael, le Fils Créateur, d'assumer la souveraineté de Nébadon au nom d'un Père Paradisiaque hypothétique et de demander à toutes les personnalités de reconnaître leur allégeance à ce Père invisible. Il affirma que tout le plan d'adoration était un stratagème pour servir l'ambition des Fils du Paradis. Il accepta de reconnaître Michael comme son père-Créateur, mais non comme son Dieu et son chef légitime.

Il attaqua très violemment le droit des Anciens des Jours – “potentats étrangers” – de se mêler des affaires des systèmes locaux et des univers. Il stigmatisa ces dirigeants comme tyrans et usurpateurs. Il exhorta ses partisans à croire qu'aucun de ces chefs ne pouvait rien faire pour interférer avec le jeu de l'autonomie complète, pourvu que les êtres humains et les anges aient seulement le courage de s'affirmer et de réclamer audacieusement leurs droits.

Il prétendit que l'on pouvait empêcher les agents exécutifs des Anciens des Jours d'agir dans les systèmes locaux, pourvu seulement que les indigènes veuillent affirmer leur indépendance. Il soutint que l'immortalité était inhérente aux personnalités du système, que la résurrection était naturelle et automatique, et que tous les êtres n'étaient empêchés de vivre éternellement que par les actes arbitraires et injustes des agents exécutifs des Anciens des Jours.

L'attaque contre le plan universel d'éducation des mortels ascendants

Lucifer soutint que l'on dépensait beaucoup trop de temps et d'énergie à instruire si complètement les mortels ascendants dans les principes d'administration de l'univers, principes qu'il qualifiait de peu éthiques et de malsains. Il protesta contre le programme obligeant à préparer, pendant des âges, les mortels de l'espace en vue de quelque destinée inconnue et signala la présence, sur Jérusem, du corps des finalitaires comme une preuve que ces mortels avaient passé des millénaires de préparation pour une destinée de pure fiction. Il fit remarquer avec dérision que les finalitaires n'avaient pas rencontré de destinée plus glorieuse que d'être renvoyés sur d'humbles sphères semblables à celles de leur origine. Il suggéra qu'ils avaient été corrompus par un excès de discipline et un entrainement trop prolongé, et qu'en réalité ils trahissaient leurs compagnons mortels, puisqu'ils coopéraient maintenant au plan cherchant à asservir toute la Création en faisant croire au mythe d'une destinée éternelle pour les mortels ascendants. Il soutint que les ascendeurs devaient jouir de la liberté de déterminer leur sort eux-mêmes. Il défia et condamna tout le plan d'ascension des mortels parrainé par les Fils Paradisiaques de Dieu et approuvé par l'Esprit Infini.

Et ce fut avec cette Déclaration de Liberté que Lucifer déclencha son orgie de ténèbres et de mort.

Le manifeste de Lucifer fut proclamé au conclave annuel de Satania, sur la mer de verre, en présence des foules assemblées de Jérusem, le dernier jour de l'année, il y a environ deux-cent-mille ans du temps de la Terre. Satan proclama que l'on pouvait adorer les forces universelles – physiques, intellectuelles et spirituelles – mais que l'on ne devait obéissance qu'à Lucifer, le présent chef actuel, “ l'ami des êtres humains et des anges ” et le “ Dieu de la Liberté ”.

L'affirmation de soi fut le cri de guerre de la rébellion de Lucifer. L'un des principaux arguments de Lucifer fut le suivant : si un gouvernement autonome était bon et juste pour les Melchizedeks et pour d'autres groupes, il était également bon pour tous les ordres d'intelligences. Il mit de l'audace et de la persistance à recommander “ l'égalité de mental ” et “ la fraternité d'intelligence ”. Il maintint que tout gouvernement devait se limiter aux planètes locales et à leur confédération volontaire dans les systèmes locaux. Il rejeta toutes les autres supervisions. Il promit aux Princes Planétaires qu'ils gouverneraient leurs mondes comme exécutifs suprêmes. Il récusa le siège de la constellation comme emplacement des activités législatives, et de la capitale de l'univers comme centre directeur des affaires judiciaires. Il soutint que toutes ces fonctions gouvernementales devaient être concentrées sur les capitales des systèmes, et se mit à établir sa propre assemblée législative et organisa ses propres tribunaux sous la juridiction de Satan. Et il prescrivit que les princes des mondes apostats en fissent de même.

Tout le cabinet administratif de Lucifer passa en bloc dans son camp. Ses membres furent publiquement assermentés comme agents de l'administration du nouveau chef “ des mondes et des systèmes libérés ”.

Il y avait eu deux rébellions antérieures dans Nébadon, mais dans des constellations lointaines. Lucifer soutint que ces insurrections avaient échoué parce que la majorité des êtres intelligents n'avait pas suivi les chefs. Il affirma que “ les majorités gouvernent ” et que “ le mental est infaillible ”. La liberté que lui donnaient les chefs de l'univers soutint apparemment beaucoup de ses prétentions néfastes. Il défia tous ses supérieurs, et, cependant, ils ne parurent pas prêter attention à ses agissements. Il fut laissé libre de poursuivre son plan séduisant sans empêchements ni entraves.

Lucifer présenta tous les délais miséricordieux de la justice comme une preuve que le gouvernement des Fils du Paradis était incapable d'arrêter la rébellion. Il se mit à défier ouvertement et avec arrogance Michael, Emmanuel et les Anciens des Jours, puis il présenta leur absence de réaction comme une preuve positive que les gouvernements de l'univers et du superunivers étaient impuissants.

Gabriel était présent en personne tout au cours de ces débats déloyaux, et il annonça simplement qu'au moment opportun, il parlerait pour Michael, que le choix de tous les êtres serait libre et aucunement forcé, et que le “gouvernement des Fils pour le Père ne désirait la loyauté et la dévotion que si elles étaient volontaires, données de tout coeur et à l'épreuve des sophismes”.

Lucifer fut laissé libre d'établir son gouvernement rebelle et de l'organiser complètement avant que Gabriel fît le moindre effort pour contester le droit à la sécession ou pour contrecarrer la propagande rebelle. Par contre, les Pères de la Constellations limitèrent immédiatement au système de Satania l'action des personnalités déloyales. Ce délai fut néanmoins une période de grandes tribulations et d'épreuves pour les êtres loyaux de tout Satania. Tout fut chaotique pendant quelques années, et il régna une grande confusion sur les mondes des maisons.

Lorsque la rébellion de Satania éclata, Michael prit conseil de son frère paradisiaque Emmanuel. À la suite de cette importante conférence, Michael annonça qu'il poursuivrait la politique qui avait caractérisé sa manière de traiter des soulèvements similaires dans le passé et adopterait une attitude de non-intervention.

À l'époque de cette rébellion et des deux précédentes, il n'existait pas d'autorité souveraine absolue et personnelle dans l'univers de Nébadon. Michael gérait par droit divin comme vicegérant du Père Universel, mais pas encore en vertu de son propre droit personnel. Il n'avait pas parachevé sa carrière d'effusion; il n'avait pas encore été investi de “ tout pouvoir dans les cieux et sur la terre ”.

Depuis l'éclatement de la rébellion jusqu'au jour de sa montée sur le trône comme chef souverain de Nébadon, Michael n'intervint jamais contre les forces rebelles de Lucifer. Il les laissa se déchainer librement pendant presque deux-cent-mille ans. Le Christ Michael possède maintenant d'amples pouvoirs et l'autorité de régler rapidement, et même sommairement, de tels déchainements de déloyauté, mais nous doutons que cette autorité suprême l'inciterait à agir différemment si un autre soulèvement semblable se produisait.

Il y eut guerre dans le ciel; le lieutenant de Michael et ses anges combattirent contre le dragon (Lucifer, Satan et les princes apostats); et le dragon et ses anges rebelles combattirent, mais ne prévalurent pas. ” Cette “ guerre dans le ciel ” ne fut pas une bataille physique, un conflit comme on les conçoit sur Terre. Aux premiers temps de la lutte, Lucifer discourut en permanence dans l'amphithéatre planétaire. Gabriel avait établi son quartier général à proximité, et de là il mit sans cesse à nu les sophismes des rebelles. Les diverses personnalités présentes sur la sphère et qui hésitaient sur l'attitude à prendre allaient et venaient entre ces discussions jusqu'à ce qu'elles fussent parvenues à une décision définitive.

Mais cette guerre dans le ciel était terrible et très réelle. Elle n'offrait à la vue aucun des actes barbares si caractéristiques de la guerre physique sur les mondes sans maturité, mais le conflit était beaucoup plus implacable. C'est la vie matérielle qui est menacée dans les combats matériels, mais c'est pour des enjeux de vie éternelle que la guerre dans le ciel faisait rage.




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

Vous êtes nombreux à nous écrire toutes les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions sur notre site une sélection de vos messages.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo