Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Temps Présent

*VOEUX 2012*


Metéorite
Message de DanielFondateur
Association sociale
LUMOVIVO
créee le 14 mai 81
à propos
, transmis le 1er janvier 2012 :



Avertissement

“ D’où vient donc que toujours, en dépit de tout et de tous, il se trouvera des êtres humains qui, dédaigneux des facilités de la vie, se consacreront en connaissance de cause à la plus redoutable des tâches humaines, qui est de jeter l’alarme aux jours de grands péril, et, s’il le faut, de crier malheur sur les contemporains ? ”
Henri Béraud


“ C’est en raison de cet élan à poursuivre coûte que coûte que certains se portent volontaires pour aider et assister les autres fragments de conscience à retrouver la piste d’expérience qui ne se termine jamais. La Création est maintenue par le bénévolat et s’étend de la même manière. C’est comme cela ! ”
Daniel Vallat


Ceux qui ont grandi depuis l'enfance au sein d’une même religion, qui les a maintenus dans les cadres d’un certain endoctrinement, peuvent considérer que ces messages leur apportent l’émancipation ou ils peuvent se retrouver en état de choc. Malheureusement, les distorsions des enseignements de Jésus rendent impossible pour ceux qui sont endoctrinés dans les croyances actuelles de le reconnaître et de l'accepter pour qui il est et ce qu'il est, et donc de connaître sa vérité libératrice, en raison de leurs compréhensions actuelles et de leurs attentes.

A la base de la Création l’évolution est une composante naturelle de l’expérience, telle une spirale qui se forme en entrelaçant les polarités avec le mouvement circulaire pour élargir le cercle et soulever ou abaisser la continuité, ce qui permet l’expansibilité des énergies créatives. C’est à juste titre qu’on appelle cela un cycle. Vivre l'aventure au sein de la création, c’est comme de lire une bonne histoire à intrigue. Une fois pris par le scénario, il est difficile de s’arrêter de lire. De la même manière, il est difficile de cesser de désirer évoluer. Même si quelqu’un dévie de sa route, le désir ardent de poursuivre le processus continue d’attirer la conscience vers l’avant sur sa trajectoire. La véritable destinée des êtres humains consiste à créer des buts nouveaux et spirituels, puis à répondre aux attraits cosmiques de ces buts célestes de valeur non matérielle.

Les mathématiques, la science matérielle, sont indispensables pour discuter intelligemment des aspects matériels de l'univers, mais leur connaissance ne fait pas nécessairement partie d'une réalisation plus élevée de la vérité ou de l'appréciation personnelle des réalités spirituelles. Non seulement dans les royaumes de la vie, mais aussi dans le monde de l'énergie physique, la somme de deux ou plusieurs facteurs représente très souvent quelque chose de plus que la somme des conséquences prévisibles de cette combinaison, ou quelque chose de différent. La science entière des mathématiques, le domaine total de la philosophie, la physique et la chimie les plus avancées ne pouvaient ni prédire ni savoir que l'union de deux atomes gazeux d'hydrogène avec un atome gazeux d'oxygène produiraient une substance nouvelle et qualitativement surajoutée – l'eau liquide. A elle seule, la constatation de ce phénomène physicochimique aurait dû empêcher le développement de la philosophie matérialiste et de la cosmologie mécanique.

Dieu est Esprit, mais le Paradis ne l'est pas. L'univers matériel est toujours le cadre où ont lieu toutes les activités spirituelles. Les êtres spirituels et les ascendeurs spirituels vivent et travaillent sur des sphères physiques de réalité matérielle. Les étoiles scintillantes, les soleils flamboyants et les sphères tourbillonnantes constituent la parure physique universelle du Dieu éternel qui est tout, qui remplit toutes choses et en qui toutes choses subsistent. Dieu n'est pas concerné par le concept ou le mot que vous choisissez d'utiliser, mais sachez seulement que vous êtes éternellement aimés et chéris, embrassés par l'Amour qui est Tout Ce Qui Est. L'amour est le secret des associations profitables entre personnalités.

Votre religion devient réelle parce qu'elle émerge de l'esclavage de la peur et de l'asservissement des superstitions. Votre philosophie lutte pour s'émanciper des dogmes et de la tradition. Votre science s'est engagée dans le combat millénaire entre la vérité et l'erreur en luttant pour délivrer l'être humain des liens de l'abstraction, de l'esclavage des mathématiques et de l'aveuglement relatif du matérialisme mécaniste. Les mortels ont un noyau d'esprit; le mental est un système d'énergie personnelle existant autour d'un noyau divin d'esprit et fonctionnant dans un environnement matériel. Cette relation vivante entre le mental personnel et l'esprit constitue le potentiel universel de personnalité éternelle. Le mental non spirituel est soit une manifestation d'énergie de l'esprit, soit un phénomène d'énergie physique. Même le mental humain, le mental personnel, ne possède pas de qualités de survie en dehors de son identification avec l'esprit. Le mental est un don de divinité, mais il n'est pas immortel quand il fonctionne sans clairvoyance spirituelle et qu'il est dépourvu de l'aptitude à adorer et à désirer la survie. Des difficultés réelles, des déceptions durables, des défaites sérieuses ou la mort inéluctable ne peuvent survenir que si des concepts égocentriques prétendent évincer complètement le pouvoir gouvernant du noyau spirituel central, ce qui disloque le plan cosmique d'identité de la personnalité. Au coeur de l'action, jouez le rôle de votre vie.

La Paternité de Dieu et la fraternité des êtres humains offrent le paradoxe de la partie et du tout au niveau de la personnalité. Dieu aime chaque individu comme un enfant distinct dans la famille céleste. Cependant Dieu aime ainsi tous les individus; il ne fait pas acception de personnes, et l'universalité de son amour fait naître une relation d'ensemble, la fraternité universelle. L'amour du Père individualise absolument chaque personnalité comme enfant unique du Père Universel, un enfant sans pareil dans l'infinité, une créature volitive irremplaçable dans toute l'éternité. L'amour du Père glorifie chaque enfant de Dieu, illuminant chaque membre de la famille céleste, faisant nettement ressortir la nature unique de chaque être personnel qui se détache sur les niveaux impersonnels situés en dehors du circuit fraternel du Père de tous. L'amour de Dieu dépeint d'une manière frappante la valeur transcendante de chaque créature douée de volonté, et révèle infailliblement la valeur élevée que le Père Universel attribue à chacun de ses enfants, depuis la plus haute personnalité créatrice de statut paradisiaque jusqu'à la personnalité la plus humble ayant dignité volitive parmi les tribus sauvages d'êtres humains à l'aurore de l'espèce humaine sur un monde évolutionnaire du temps et de l'espace. Cet amour même de Dieu pour les individus fait naître la famille divine de tous les individus, la fraternité universelle des enfants du Père Paradisiaque doués de libre arbitre. Dès lors que cette fraternité est universelle, elle est une relation de l'ensemble.

Lorsque la fraternité est universelle, elle révèle non pas les relations de chacun mais les relations de tous. La fraternité est une réalité d'ensemble et révèle en conséquence des qualités du tout en opposition avec les qualités de la partie. La fraternité constitue une relation de fait entre toutes les personnalités dans l'existence universelle. Nulle personne ne saurait échapper aux bénéfices ni aux sanctions qui peuvent survenir comme résultat de relations avec d'autres personnes. La partie profite ou souffre en proportion du tout. Le bon effort de chaque être humain profite à tous les êtres humains; l'erreur ou le mal commis par chaque être humain accroit les tribulations de tous les êtres humains. Comme la partie se meut, ainsi se meut le tout. Comme le tout progresse, ainsi progresse la partie. Les vitesses relatives de la partie et du tout déterminent si la partie est retardée par l'inertie du tout ou portée en avant par la force vive de la fraternité cosmique.

C'est un mystère que Dieu soit un être hautement personnel et conscient de soi, disposant d'un quartier général résidentiel, et qu'il soit en même temps personnellement présent dans un si vaste univers et personnellement en contact avec un nombre d'êtres à peu près infini. Le fait que ce phénomène soit un mystère inintelligible aux êtres humains ne devrait pas le moins du monde diminuer votre foi. Ne laissez ni la grandeur de l'infinité, ni l'immensité de l'éternité, ni la splendeur et la gloire du caractère incomparable de Dieu vous épouvanter, vous faire chanceler ou vous décourager, car le Père n'est très éloigné d'aucun de vous; il habite en vous, et c'est littéralement en lui que nous avons tous le mouvement, la vie effective et l'être véritable. Bien que le Père du Paradis agisse par ses divins créateurs et ses enfants créés, il jouit aussi du contact intérieur le plus intime avec vous, un contact tellement sublime et si hautement personnel qu'il dépasse même la compréhension d’êtres hautement élevés. Il s'agit de cette mystérieuse communion d'un fragment du Père avec l'âme humaine et le mental mortel où il habite effectivement. Sachant ce que vous savez de ces dons de Dieu, vous savez donc que le Père est en contact intime non seulement avec ses associés divins, mais aussi avec ses enfants du temps, les mortels évolutionnaires. En vérité le Père demeure au Paradis, mais sa présence divine habite aussi le mental des êtres humains. L'esprit d'un Fils a été répandu sur toute chair, un Fils a demeuré avec nous dans la similitude de la chair mortelle, les séraphins nous gardent et nous guident personnellement; mais comment l'un de ces être divins du Second ou du Troisième Centre pourrait-il jamais espérer nous approcher d'aussi près ou nous comprendre aussi pleinement que le Père, qui a donné une partie de lui-même pour être en nous, pour être notre moi réel et divin, et même éternel ?

Ce qui détermine le différentiel de la présence spirituelle existe dans votre propre coeur et votre propre mental, et consiste dans votre propre manière de choisir, dans les décisions de votre mental et dans la détermination de votre propre volonté. Ce différentiel est inhérent aux réactions du libre arbitre d'êtres personnels intelligents, le Père Universel ayant ordonné que ces êtres exerceraient une liberté de choix. Et les Déités tiennent toujours fidèlement compte du flux et du reflux de leurs esprits pour faire face aux conditions et satisfaire aux exigences de ce différentiel dans le choix des créatures. Tantôt elles effusent davantage leur présence pour répondre à ceux qui la désirent sincèrement, tantôt elles se retirent de la scène lorsque leurs créatures prennent des décisions adverses en exerçant la liberté de choix qui leur a été divinement conférée. C'est ainsi que l'esprit de la divinité obéit humblement aux choix des créatures des royaumes.

Père, je t’aime plus que le mot je t’aime veut dire.

L'esprit paternel

“ Le christianisme peut être un remède efficace contre le mal, sans doute le remède le plus efficace dont on peut disposer actuellement. Mais un remède n'est pas un aliment, et il n'est un bien que face à une maladie. ”
Daniel


Quiconque n'est pas contre nous est avec nous. Ceux qui prétendent faire de grandes oeuvres au nom de Jésus finiront par soutenir notre cause. Beaucoup d'hommes et de femmes non entièrement dignes feront des choses étranges au nom de Jésus, mais il ne leur sera pas interdit. Même si l'on donne une simple coupe d'eau froide à une âme assoiffée, les messagers du Père enregistreront toujours ce service rendu par amour.

Les chrétiens abrutis et animalisés ne sont pas sans excuses quand ils sont furieux contre nous. Du fait que leur point de vue est limité et étroit, ils peuvent concentrer leurs énergies avec enthousiasme. Leur but est proche d'eux et plus ou moins visible; c'est pourquoi, ils font de vaillants efforts et sont efficaces dans l'exécution. Vous, qui avez proclamé votre entrée dans la fraternité des fils et des filles de Dieu, êtes absolument trop vacillants et imprécis dans la conduite de votre enseignement. Les chrétiens fondamentalistes et non dégrossis portent des coups directs pour atteindre leurs objectifs. Vous êtes coupables d'avoir trop de désirs latents. Si vous voulez entrer dans le royaume de Dieu, pourquoi ne pas vous en emparer par un assaut spirituel, comme les militaires s'emparent d'une ville qu'ils assiègent ? Vous n'êtes guère digne de la fraternité spirituelle de Dieu quand votre service consiste si largement à regretter le passé, à gémir sur le présent et à formuler de vains espoirs pour l'avenir. Pourquoi les chrétiens sectaires et intolérants sont-ils furieux ? Parce qu'ils ne connaissent pas la vérité. Pourquoi languissez-vous dans des désirs futiles ? Parce que vous n'obéissez pas à la vérité. Mettez fin à vos désirs inutiles, et allez courageusement faire ce qui concerne l'établissement de la fraternité spirituelle des êtres humains de Dieu.

La tolérance, ce n'est pas tout accepter indistinctement, c'est au contraire se hisser largement au-dessus des opinions idéologiques conventionnelles, pharisiennes et mesquines. De ce fait, la tolérance n'est pas un facteur de dissolution, mais un principe qui permet de dégager l'essentiel et d'unir les êtres humains sur la base de cet essentiel et, ainsi, de mettre un terme à des querelles stériles.

Quiconque cherche à sauver sa vie la perdra, mais quiconque accepte de perdre sa vie la trouvera. Heureux ceux qui sont persécutés à cause de leur droiture, car la fraternité du Dieu des esprit leur appartient. Soyez heureux quand les êtres humains vous insulteront et vous persécuteront et diront faussement toutes sortes de méchancetés contre vous. Réjouissez-vous et ressentez un bonheur extrême, car votre récompense est grande dans les cieux. Bien souvent, la persécution suit la paix, mais les jeunes gens et les adultes courageux ne fuient jamais les difficultés et les dangers. Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Un amour paternel peut librement faire toutes ces choses – qui ne font guère partie de l'amour fraternel. Le progrès a toujours été le résultat final de la persécution.

Dans tout ce que vous ferez, ne devenez pas partiaux et ne vous spécialisez pas à l'excès. Les chrétiens qui cherchent à nous détruire croient véritablement servir Dieu. La tradition les a tellement étriqués qu'ils sont aveuglés par les préjugés et endurcis par la peur. Considérez les laïcs, qui ont une science dépourvue de religion, alors que les chrétiens ont une religion dépourvue de science. Quand les êtres humains s'égarent ainsi au point d'accepter une désintégration étroite et confuse de la vérité, leur seul espoir de salut consiste à se coordonner avec la vérité – à se convertir.

Quiconque aura renoncé à sa fortune, à son foyer, à sa femme, à ses frères, à ses parents ou à ses enfants, par amour pour le Fils Jésus Christ Michael et pour le royaume de la fraternité des fils et des filles de Dieu, recevra maintes fois davantage dans ce monde, peut-être accompagné de quelques persécutions; et, dans le monde à venir, il recevra la vie éternelle. Beaucoup de ceux qui sont les premiers seront les derniers, tandis que les derniers seront souvent les premiers. Le Père traite ses créatures selon leurs besoins et conformément à ses justes lois de considération aimante et miséricordieuse pour le bien-être d'un univers.

Lire la suite : Père de Famille

Vos croyances

“ À chacun son Everest. Pour les uns ce sera de grimper le plus haut possible, pour d’autres ce sera suffisant de retomber sur ses pieds. ”
Daniel


La valeur principale qui est nécessaire pour établir les bases des jours de Lumière et de Vie est la valeur et la croyance dans la durabilité. Les jours de Lumière et de Vie entrent dans l'existence d'une planète dont l'histoire est devenue stabilisée – non pas médiocre, ordinaire, mais stabilisée. Les jours, les années, plusieurs décennies et siècles qui précèdent l'inauguration des jours de Lumière et de Vie, sont des années de grande excitation, d’une grande évolution de la civilisation, de grandes influences de stabilisation qui une fois commencées continueront et gagneront de l’élan pour contenir une prédominance d’énergie, de façon à ce que les évènements de notre monde se stabilisent.

Avant même que la paix soit endémique dans notre monde, il doit y avoir la conviction que c'est possible. Avant que ces croyances puissent devenir généralisées, la paix doit être maintenue comme une valeur fondamentale pour chaque individu; et que cette paix ne soit pas seulement possible, mais que sa stabilité et sa poursuite soit possible.

Identifions les valeurs qui soutiennent la stabilité et la durabilité. Quelles sont les valeurs qui doivent nous tenir à coeur, qui permettront aux personnes de profondément vouloir et ressentir le besoin de stabilité et d'une vie durable ?

Même sur un monde chaotique comme le nôtre, il pourrait y avoir un consensus mondial sur plusieurs valeurs – peut-être une douzaine. Quelles sont les croyances que nous pourrions générer dans le monde à partir de ces valeurs ? Quelles sont les croyances que nous devons générer pour obtenir la stabilité, la durabilité et la paix ? Rechercher et trouver les réponses à ces questions est un devoir plutôt simple, mais il est difficile et fastidieux et sur le long terme. Il s'agit d'une affectation pour assister notre monde à se diriger vers un consensus sur la croyance que la paix durable est possible, jusqu’au point où tout le monde l’accepte, l’anticipe, l’attende, et estime que leur monde pourrait connaître la stabilité et pourrait devenir durable.

Ce travail sera fastidieux pour amener des milliards de personnes dans le même consensus, que la durabilité, la paix et la stabilité soient attendus et même pris pour acquis. C’est seulement alors que les premières époques des jours de Lumière et de Vie peuvent commencer. C’est tout à fait possible que, dans les décennies et les siècles à venir, il pourrait y avoir un pays qui soit entièrement disposé à inaugurer les jours de Lumière et de Vie, mais s'il reste isolé dans un monde chaotique, alors c'est juste un exemple plutôt qu’un mode de vie.

Posons-nous la question individuellement : « Que puis-je faire pour aider la durabilité de mon monde ? » Chacun d'entre nous a un domaine de compétence : nous appartenons à des églises, des clubs, des associations, des fraternités d’hommes et de femmes – nous avons un lieu de travail, nous sommes des investisseurs dans des sociétés, nous sommes des citoyens d'un district d’eau, d’un district d'égout, d’un district scolaire, d’un district d’incendie, d’un district de police, d’une ville, d’un comté, d’un état et d’une nation. C'est là où le leadership intervient.

Bon, moi je connais mon rôle. Est-ce que vous connaissez le vôtre ? Quel est votre rôle ? Vous devez être capable d’adapter vos valeurs, vos croyances et de discerner les différences dans la façon de les appliquer. Nous vivons dans un monde de plus en plus sophistiqué qui a besoin de réflexions sophistiquées et judicieuses, afin de vivre avec succès et afin d’aider les société et les nations à survivre. Commençons par accepter que la paix est une possibilité et exerçons-nous à la rendre possible. La paix est la mesure de la croissance et de la maturité d’une civilisation.

Enfin, le potentiel du groupe dépasse toujours de beaucoup la simple somme des attributs des individus qui le composent. Les groupes associatifs ont la faculté d'anticiper, voire de transcender les aptitudes individuelles.

“ Dire que l'être humain est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d'aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n'est pas lui faire son procès, c'est le définir. ” Denis Diderot

Lire la suite : Les Religions

Transmutation de la volonté divine

“ Il revient à chaque individu de déterminer s'il veut ou non jouer un rôle actif et s'il veut faire partie du groupe pour la création d'une civilisation qui assiste le devenir de l'humanité et la conscience de la Terre. L'avenir de la planète et de ses habitants dépend de ces décisions individuelles. Nulle civilisation ne peut survivre longtemps à la perte de ce qu'il y a de meilleur dans sa religion, c'est pourquoi le service envers autrui est le futur de la planète. La race humaine est une oeuvre en devenir. Nous sommes chargés de sauver les êtres humains, non de les juger. A la fin de notre vie terrestre, nous espèrerons tous être traités avec miséricorde. Témoignons donc de la miséricorde à tous nos frères. Un oeil pour un oeil rend finalement tout le monde aveugle. ”
Daniel


Le processus de la transmutation consiste à faire passer quelque chose d'un état à un autre. Dans ce cas, le processus consiste à transformer la volonté divine en action humaine afin de faire ou de réaliser quelque chose qui changera l'état vibrationnel d'une personne – ou les circonstances de quelque chose – et qui transformera la vie par une infusion d'amour, élevant ainsi ses vibrations. Dans ce processus de changement, le libre-arbitre permet l'expression individuelle de ce changement, offrant une expérience unique et une prise de conscience plus élevée des leçons apprises et de la sagesse tirée de cette expérience.

Le concept est très simple, mes amis. Lorsque nous nous permettons de devenir des conduits pour l’amour divin, l’amour transforme toutes choses et le résultat transforme toujours tout ce sur quoi il est appliqué et le laisse dans un meilleur état, ou dans un état plus élevé de sensibilisation pour la compréhension et la résolution des problèmes découlant du mauvais usage de la loi naturelle ou des malentendus issus d’une existence vécue dans les différentes phases de l'imperfection.

La plupart des problèmes mondiaux et individuels résultent d'un manque d'amour et de compréhension. Vous pouvez considérer chaque problème ou circonstance négative et en retracer la source à un manque d'amour et de compréhension. Si nous établissons un rapport entre toutes ces choses et leur origine, nous pouvons commencer à comprendre leur développement et comment le manque d'amour – son application et sa compréhension erronées – a évolué pour causer le problème actuel. Lorsque nous nous ouvrons pour être des conduits de l’amour divin, nous comprenons comment infuser ce problème d’amour, au moyen de la sagesse, et en changer le résultat ou le mener vers un état plus favorable et plus perfectionné. L’amour transforme et pardonne, il guérit et unit. La volonté divine, lorsque transformée par l'action de l'amour humain, résulte en Son alignement avec la volonté humaine.

Comment savez-vous quand vous faites la Volonté de Dieu ? Prodiguez de l’amour et observez le cours de sa transformation. Si sa transformation le laisse dans un état plus perfectionné, vous savez alors que la transmutation de la volonté divine a été accomplie par rapport à la compréhension et l'application de l'amour transmis par l'initié. Comment perfectionnez-vous le processus de transmutation ? Au moyen d’une contemplation méditative et de la prière – où vous recevez un enseignement divin et êtes à l’écoute de réponses aux problèmes de la vie dans un état d’imperfection. Le parcours de l'imperfection à la perfection est l'aventure suprême et le catalyseur du changement – le carburant vers la perfection est la transmutation de l'amour divin en action humaine, l'alignement de la volonté divine avec la volonté humaine. f

Plus nous nous permettons d'accepter et de ressentir l’amour divin, plus nous devenons capables de transmuter cet amour pour changer des vies et des situations et les laisser dans un état plus perfectionné. Testez ce processus aujourd'hui mes amis et voyez le changement se dérouler devant vos yeux.

Lire la suite : Désir ou Volonté ?

Le présent

“ Rome est passée d'une métropole de plus d'un million d'habitants en l'an 280 de notre ère à une bourgade de moins de 30'000 âmes en l'an 600... Les Romains d'avant la chute étaient aussi certains que nous sommes aujourd'hui que leur monde continuerait toujours, pratiquement sans changement. Ils avaient tort. Aujourd'hui, les USA ne laisseront pas leur place de numéro un sans combattre l'Asie, la nouvelle Gaule/Europe du futur... Mais inonder le marché d'argent facile, c'est un peu comme brûler vos meubles pour vous tenir chaud au beau milieu d'une tempête de neige ! Ce monde répète son histoire dans une dimension sans cesse plus grande. ”
Daniel


On serine tellement que ce sont les conditions qui sont mauvaises, qu’on oublie qu’en réalité ce sont les êtres humains qui en sont à l’origine. Si ceux qui prennent des décisions assumaient plus souvent les conséquences, cela contribuerait efficacement à restaurer les aptitudes à la logique chez nos contemporains. Cependant notre rôle reste, dans un présent écrasé par la probabilité du pire, d’étudier les diverses possibilités qui n’en demeurent pas moins ouvertes. Pris comme n’importe qui à l’intérieur d’une réalité aussi mouvante que violemment destructrice, je me garde d’oublier ce fait d’expérience que l’action de quelques individus, ou de groupes humains très restreints, peut, avec un peu de chance, de rigueur, de volonté, avoir des conséquences incalculables. Ce n’est pas d’un nouvel ordre mondial dont nous avons besoin, mais d’hommes et de femmes en devenir.

Ce bateau qui coule, c’est toutes nos références habituelles de survie qui sont remise en question. Notre monde tel que nous le connaissons est en cours de désintégration, ou de transformation, tout dépend de la perspective où l’on se place. Notre situation dans le temps et l’espace de cette période de notre vie est en fait rétrécie. Nous devons trouver notre centre intérieur, sinon nous serons emportés tel les feuilles par le vent. La transformation progressive en cours peut être comparée à l’accélération régulière d’un jet supersonique jusqu’au moment où la barrière du son est passée et que la déflagration se fait entendre : depuis l'intérieur vous n’entendez et ne sentez rien, mais le monde extérieur en prend plein les oreilles !

Aujourd'hui, l'emballement de la civilisation mondialisée m'inquiète, m'exaspère, me tourmente. Mais il ne s'agit pas d'un échec personnel comme de perdre l’amour de ses enfants. Le mal de notre siècle – cette science sans dieu, cette philosophie sans esprit, cette religion sans père – n'est pas pour moi un phénomène fatal. Nous allons pouvoir surmonter cette mauvaise vague égoïste, née de la crainte, de l'orgueil, et du manque de clairvoyance. Mon principal sujet d'inquiétude n'est pas aujourd'hui, cela pourra surprendre, ce terrorisme social créé de toute pièce par un système matérialiste. En tête de mes préoccupations, il y a la dynamique suicidaire de l'évolution de notre civilisation planétaire. Comme si on s'obstinait à ne se donner que des objectifs à court terme, alors que le sort de la planète exige un sens de l'anticipation plus aigu et volontaire. Pour la première fois dans l'histoire, nous assistons au développement sans frein d'une civilisation délibérément athée – sans esprit –, d'une science sans idéalisme, d'une politique sans principes, d'une fortune sans travail, du plaisir sans restriction, de la connaissance sans caractère, du pouvoir sans conscience et de l'industrie sans moralité. Il faut s'en alarmer. Quant à moi, j'ai la certitude que tout ce qui se passe dans le monde n'est pas l'effet du hasard. Je suis convaincu qu'il y a une intention et une force voilées sous un manteau de mystère. Et ce mystère me fascine : nous ne sommes que de passage.

Mais comme me l'a signalé un sympathique contradicteur : « L'athéisme ne porte aucun préjudice au sort de l'humanité. Bien des athées ont des préoccupations hautement morales, et directement portées sur des problèmes réels, clairement définis et effectifs, contrairement aux religieux comme toi qui focalisent leur effort sur le traitement d'affaires imaginaires. D'où viennent tes certitudes ? S'appuient-t-elles sur des observations, sont-elles confirmées par des observations ? As-tu fait des prédictions qui se sont réalisés ? As-tu trouvé des moyens de rendre compte d'observations données comme provenant d'une certaine forme de nécessité, à savoir précisément d'une manière qui diminue l'entropie de ces données observées (c'est-à-dire qui les fait apparaitre comme moins improbables que suivant une causalité rationnelle, suivant une approche qui ne multiplie pas les hypothèses fantaisistes arbitraires) ? On est toujours libre d'inventer n'importe quoi ou de fantasmer sur l'existence d'un mystère imaginaire dont on n'a aucune idée. Le problème est que cela n'avance à rien. Pour savoir s'il y a une cause cachée, il faut examiner les observations et constater si elles diffèrent de ce qui serait à attendre suivant les causes naturelles. Si une différence il y a, en quel sens, de quels paramètres elle dépend, et puis enfin, il reste à confirmer le tout par de nouvelles observations. Seules les observations et l'analyse statistique des déviations de celles-ci par rapport à un modèle de simulation des phénomènes naturels le plus soigneusement calculé possible, peuvent décider s'il y a oui ou non un tel écart par rapport aux lois du hasard; en concurrence de quoi, des hypothèses métaphysiques doivent avoir la décence de se préciser rigoureusement pour déterminer une sorte de loi de probabilité faisant apparaitre les observations comme étant plus probables que suivant les causalités naturelles, d'après un raisonnement rigoureux et non fantaisiste. S'il y a un effet qui vaut la peine qu'on en parle, il doit avoir la décence d'être suffisamment significatif pour être également détectable par ce moyen. S'il n'est pas détectable par ce moyen, c'est qu'il est insignifiant. Sans un tel travail, le fruit de la seule imagination spirituelle cherchant des causes cachées, développé sur la base d'autres critères d'ordre métaphysiques ou religieux quels qu'ils soient, ne peut être que délire, et ne saurait avoir la moindre crédibilité auprès des gens sains d'esprit. »

Pourtant, quand les êtres humains se refusent à faire appel à l'esprit qui habite en eux, on ne peut presque rien faire pour modifier leur attitude. La servitude moderne est une servitude volontaire, consentie par la foule des esclaves qui rampent à la surface de la Terre. Ils achètent eux-mêmes toutes les marchandises qui les asservissent toujours un peu plus. Ils courent eux-mêmes derrière un travail toujours plus aliénant, que l’on consent généreusement à leur donner, s’ils sont suffisamment sages. Ils choisissent eux-mêmes les maitres qu’ils devront servir. Pour que cette tragédie mêlée d’absurdité ait pu se mettre en place, il a fallu tout d’abord ôter aux membres de cette classe toute conscience de son exploitation et de son aliénation. Voila bien l’étrange modernité de notre époque. Contrairement aux esclaves de l’Antiquité, aux serfs du Moyen-âge ou aux ouvriers des premières révolutions industrielles, nous sommes aujourd’hui devant une classe totalement asservie mais qui ne le sait pas ou plutôt qui ne veut pas le savoir. Ils ignorent par conséquent la révolte qui devrait être la seule réaction légitime des exploités. Ils acceptent sans discuter la vie pitoyable que l’on a construite pour eux. Le renoncement et la résignation sont la source de leur malheur. Voilà le mauvais rêve des esclaves modernes qui n’aspirent finalement qu’à se laisser aller dans la danse macabre du système de l’aliénation.

Comment s’étonner que le fossé se creuse entre les citoyens et ceux qui sont censés les représenter ? Qui sent encore qu’il peut participer aux choix qui concernent son avenir ? Nos dirigeants ont certes pris la barre à la suite d’un vote, mais nombre de leurs décisions ne correspondent pas à ce pour quoi ils ont été élus. Leur tâche se limite à un pilotage aléatoire du quotidien, qui n’ouvre aucune perspective d’avenir. Pire : il l’oblitère, en assurant la pérennité d’un modèle de croissance illimitée dont plus personne n’ignore qu’il est incompatible avec la finitude des ressources planétaires. Malgré notre incroyable technologie, nous avons inventé la société la moins performante de toute l’histoire de l’humanité, la plus dispendieuse en termes d’énergie, la plus destructrice en termes sociaux et la moins résiliente qui soit, car entièrement dépendante d’un combustible fossile en voie d’épuisement... Et nous persévérons : ce que nous entendons par « politique » s’apparente à de l’acharnement thérapeutique sur un système économique moribond. Tandis que la défiance envers les politiques se normalise, le malaise et la précarité gagnent du terrain. On blâme tour à tour la mauvaise gestion de l’État, les exactions des industries, mais peu remettent en question le principe fondateur de notre société : cette logique de marché qui confisque aux êtres humains ce que la nature leur a donné, la vie, l’eau, la terre, les semences... En poussant la logique actuelle, on pourrait imaginer un cartel mondial qui posséderait la planète et nous rendrait tous locataires. Réinventer la politique, c’est protéger nos sources de vie de cette logique marchande qui ne fait qu’appauvrir des populations entières et détruire des écosystèmes, dans des pays pourtant dotés de richesses naturelles. L’écologie est bien plus qu’un pansement sur les plaies de l’environnement. Elle nous conduit à repenser notre industrie, notre médecine, notre éducation, notre alimentation... Elle nous invite à sortir du pillage organisé pour restaurer l’économie dans sa fonction la plus noble, qui est de répartir les biens de première nécessité au profit du plus grand nombre. Nos choix de consommation sont de la politique en actes. Tout ce que nous pouvons faire pour nous autonomiser, c’est-à-dire pour pourvoir à nos besoins sans passer par les trusts, est un acte politique. Même notre pays, dit développé, ne peut plus assurer son autonomie alimentaire. Nous avons tué nos sols à coups de pesticides, nos eaux sont polluées, nos abeilles disparaissent, les OGM sont une imposture abjecte. Que le pétrole vienne à manquer et c’est la famine assurée. C’est pourquoi il est vital de soutenir l’agriculture, de favoriser la multiplication des Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Cultiver son jardin est aujourd’hui un acte politique.

Aujourd'hui la guerre est faite ou planifiée par des individus, des démagogues et des dictateurs qui jouent sur le patriotisme de leur peuple pour les tromper et leur faire croire à la grande illusion de la guerre lorsque toutes leurs réformes qu'ils ont tant vantées ont échoué à satisfaire leur peuple qu'ils gouvernent mal. Mais aussi, les dictateurs ne peuvent pas devenir des dirigeants tyranniques à moins que les lois qui leurs ont permis de prendre le pouvoir aient été déjà mises en place... Au demeurant, est-il besoin d’être anthropocosmologue pour constater que nous allons cul par-dessus tête et que nous pourrons difficilement continuer à vivre sur les mêmes erreurs, les mêmes mensonges, les mêmes illusions ? Aujourd'hui la guerre est faite ou planifiée par des individus, des démagogues et des dictateurs qui jouent sur le patriotisme de leur peuple pour les tromper et leur faire croire à la grande illusion de la guerre lorsque toutes leurs réformes qu'ils ont tant vantées ont échoué à satisfaire leur peuple qu'ils gouvernent mal. Mais aussi, les dictateurs ne peuvent pas devenir des dirigeants tyranniques à moins que les lois qui leurs ont permis de prendre le pouvoir aient été déjà mises en place... Au demeurant, est-il besoin d’être anthropocosmologue pour constater que nous allons cul par-dessus tête et que nous pourrons difficilement continuer à vivre sur les mêmes erreurs, les mêmes mensonges, les mêmes illusions ?

Dans l’immense champ de bataille de la guerre civile mondiale, le langage constitue une arme de choix. Il s’agit d’appeler effectivement les choses par leur nom et de faire découvrir l’essence cachée de ces réalités par la manière dont on les nomme. La démocratie libérale est un mythe en cela que l’organisation dominante du monde n’a rien de démocratique ni même rien de libérale. Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale sa réalité concrète de système totalitaire marchand et de répandre cette nouvelle expression comme une trainée de poudre prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.

Le même constat est fait par tant d’observateurs si différents qu’il s’apparente à un nouveau consensus : la crise systémique que nous vivons est celle d'une civilisation arrivée en fin de cycle. L'ère économique correspond à cette fin de cycle au cours de laquelle l’économie a pris une place centrale dans les représentations collectives jusqu’à devenir le modèle d’interprétation dominant au sein des sociétés occidentales. A cette fin de cycle, correspond le début d'une ère nouvelle où émergent des formes culturelles et sociales, politiques et économiques, inspirées par un nouveau paradigme et adaptées au prochain stade évolutif. La création de ces formes novatrices passe par la déconstruction du modèle dominant qui a fait de l’économie la religion des temps modernes, une grande conflagration mondiale au début du IIIème millénaire suivie par le renouveau de notre civilisation sur la base d’une nouvelle vision du monde. Il faut lutter sur deux fronts, refuser tant l'intolérance que le "consensus mou", ou le relativisme. Les penseurs du siècle des Lumières nous ont montré le chemin : seule une pensée hérétique est capable de se libérer des dogmes dépassés pour inventer une autre manière d’être au monde inspirée par l’esprit du temps.

Mais on ne peut saisir la vraie perspective de quelque problème de réalité – humain ou divin, terrestre ou cosmique – que par l'étude et la corrélation complète et sans préjugés de trois phases de la réalité universelle : l'origine, l'histoire et la destinée. La bonne compréhension de ces trois réalités expérientielles fournit la base nécessaire à une sage estimation du statut présent. Il ne suffit pas de savoir comment un être est devenu ce qu'il est pour comprendre intelligemment son présent statut et son vrai caractère.

L'histoire seule ne réussit pas à révéler convenablement le développement futur – la destinée. Les origines finies sont utiles, mais seules les causes divines révèlent les effets finals. Les fins éternelles ne se montrent pas dans les commencements temporels. On ne peut véritablement interpréter le présent qu'à la lumière de la corrélation du passé et du futur.

Lire la suite : Europe Idéale

La Vérité de l'Esprit

“ Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir. ” Benjamin Franklin
“ Dans la manière dont Dieu traite les êtres humains, le progrès est le mot de passe de l'univers. ”
Daniel


Puisque la compréhension de la vérité est un processus évolutif, dépendant d’une acquisition intellectuelle antérieure, la perception de la vérité est souvent mélangée, pervertie, corrompue et même falsifiée par les hypothèses intellectuelles erronées existant dans l’esprit de l’individu. La compréhension de la vérité est donc aussi unique que la personnalité individuelle, et il est donc impossible pour deux esprits humains d’avoir la même compréhension de la vérité sur le même sujet.

Cette relativité de la vérité nous apprend qu’elle ne peut jamais être complète et définitive chez aucune créature humaine. Sachant ce fait devrait aider les humains à être tolérants et coopératifs les uns envers les autres, car une telle attitude favorise en effet l'augmentation constante de la compréhension de la vérité sur la planète, à la fois en quantité et en qualité.

Notre Fils Créateur, Jésus Christ Michael, a dit : « Je suis la vérité. » Comme un Fils unique engendré de Dieu, il est pour nous, ses fils et filles de son univers, la révélation de la vérité la plus haute. Il incarne la manifestation maximale de vérité pour nous et a déjà mis la vérité à notre disposition par l’envoi sur Terre de son Esprit de Vérité, qui favorise constamment une meilleure compréhension de la vérité sous toutes les facettes de la vie.

Ne t’inquiète pas, mon élève, du fait que la vérité, telle que tu la connais maintenant, soit encore limitée. Suis la vérité d'aujourd'hui autant que possible, et, ce faisant, sa compréhension s’élargira et s’approfondira – même à la frontière de l'absolu du jour encore lointain où tu atteindras la perfection de la créature.

Une certitude intérieure véritable et authentique ne craint nullement une analyse extérieure, pas plus que la vérité n'est froissée par une critique honnête. N'oublie jamais que l'intolérance est le masque couvrant des doutes entretenus dans le secret sur la véracité de ce que l'on croit. Nul n'est jamais dérangé par l'attitude de ses voisins s'il a parfaitement confiance dans la vérité de ce qu'il croit de tout coeur. Le courage est la confiance des gens d'une honnêteté à toute épreuve au sujet des choses qu'ils professent de croire. Les êtres humains sincères ne craignent pas l'examen critique de leurs convictions profondes et de leurs nobles idéaux.

L'assurance que tu es entré dans la famille de la fraternité spirituelle du Père du Paradis, et que tu survivras éternellement avec les enfants du royaume céleste, est entièrement une affaire d'expérience personnelle – de foi dans la parole de vérité. L'assurance spirituelle est l'équivalent de ton expérience religieuse personnelle dans les réalités éternelles de la vérité divine; en d'autres termes, elle est égale à ta compréhension intelligente des réalités de la vérité, augmentée de ta foi spirituelle et diminuée de tes doutes honnêtes.

Le Fils possède par nature la vie du Père. Nous avons été dotés de l'esprit vivant du Père; nous sommes donc fils et filles de Dieu. Nous survivrons à la vie incarnée du monde matériel parce que nous sommes identifiés à l'esprit vivant du Père, le don de la vie éternelle.

Tu ne peux observer l'esprit divin à l'oeuvre dans ton mental, mais il existe une méthode pratique pour découvrir le degré auquel tu as abandonné le contrôle des pouvoirs de ton âme à l'enseignement et aux directives de l'esprit intérieur venu du Père qui est aux cieux : c'est le degré de ton amour pour tes semblables. Cet esprit du Père participe de l'amour du Père; quand il domine l'être humain, il le conduit infailliblement dans la direction de l'adoration divine et de la considération affectueuse pour son prochain. Au début, tu croix que tu es fils ou fille de Dieu parce que cet enseignement t'a rendu plus conscient des directives intérieures de la présence de notre Père en toi; mais l'Esprit de Vérité est répandu sur toute chair : il vit parmi les êtres humains et les enseigne tous. Cet Esprit de Vérité, parlant pour les dons spirituels de ton âme, t'aidera à savoir que tu es le fils, la fille, de Dieu. Il témoignera infailliblement avec la présence intérieure du Père, ton esprit, qui habite tous les êtres humains, et te dira que tu es en réalité le fils, la fille, de Dieu.

Tout enfant terrestre qui suit les directives de cet esprit finira par connaître la Volonté de Dieu, et quiconque s'abandonne à la volonté de notre Père vivra éternellement. Il y a un chemin, un chemin qui a toujours existé, et quiconque entre dans la fraternité des êtres humains a déjà la vie éternelle – il ne périra jamais.

Survivre ou mourir

“ Avant d'aller plus loin, il faut se mettre d'accord sur un concept mathématique sans lequel il est difficile de saisir l'importance des évènements auxquels nous allons faire face au XXIe siècle. Je sais, peu de gens aiment les maths. Pourtant c'est le langage de l'univers et il vaut mieux en connaître les notions de base si on ne veut pas subir la Loi, celle avec un grand L, la Loi qui dit : A quiconque possède, il sera donné davantage; mais, à qui ne possède rien, on ôtera même ce qu'il détient. A celui qui n'a pas les qualités de survie, on ôtera même l'esprit intérieur expérimenté qu'il a maintenant; tandis qu'à celui qui a des perspectives de survie, on donnera même l'esprit à expérience préalable d'un déserteur indolent. ”
Daniel


La conscience humaine n'a pas été créée pour être docile et soumise. Aussi fragile que soit l'étincelle de vie, elle est aussi tenace; sinon, elle n'aurait pu survivre jusqu’à aujourd’hui. Planifier d’amener la conscience humaine sous contrôle en la forçant à inverser ses tendances naturelles pour se transformer en esclave soumis est une tâche formidable, en particulier si l’on considère le degré de liberté et d’intelligence déjà atteint. Par conséquent, ceux qui considèrent que leurs compagnons humains sont une forme de vie inférieure et qui se sont passé la tâche d'une génération à l’autre, ont démontré une étonnante puissance. Mais pendant ce temps, les humains ont continué d’évoluer et ne leur ont pas rendu la chose facile. Quand on considère la somme d’influence qui a été focalisée sur la conscience humaine et le taux de succès plutôt bas de l’entreprise, il devient clair que la seule carte qui leur reste en main est l’application d’une force brutale, après avoir réduit la population de la planète jusqu’à un nombre d’habitants contrôlable. Ils doivent accomplir cela le plus anonymement possible de peur que les masses endormies ne se réveillent et se révoltent trop vite.

Il est évident que le système actuel est en train de se désagréger. Comme je l’ai dit auparavant, quelque chose de différent ne peut pas entrer en existence pendant que le modèle dominant est encore fermement en place. Donc, il faut s’attendre à vivre une période de chaos pendant que le très tenace système actuel s’écroule. Les questions qui pèsent dans la balance sont les suivantes : quelle sera la nature du modèle qui se dégagera du chaos pour remplacer la présente structure d'expérience ? Est-ce que le nouveau modèle favorisera le progrès de l'humanité déjà réalisé ou va t-il le renverser ou encore l’oblitérer pour ramener la population à un état qui exigera une autre longue voie d'apprentissage ?

Bien des groupes se sont organisés autour d'un véritable désir d'améliorer le sort de l'humanité. Considérant ces intentions comme des facteurs de contribution, la possibilité que ces différents groupes fournissent leur part de mouvement pour permettre le genre de changement visé est certainement très réelle. Par contre, les gens étant enclins au préjugé envers leurs propres opinions, il leur est difficile de déterminer et d’apprécier l'intention de groupes qui approchent la même intention, mais sous un autre angle. Percevant ces différences, ils dépensent donc beaucoup d'énergie à se présenter comme étant ceux qui ont raison alors que les autres ont supposément tort. Cette énergie aurait avantage à être focalisée sur l'intention centrale d'invoquer un saut dans la conscience humaine en permettant à d’autres d'exprimer leur intention de la manière qui leur semble approprié. C'est l'intention qui importe. Bien qu’au sein de ces groupes on retrouve souvent des individus qui se perdent dans un comportement centré sur l’ego, cet aspect n'enlève rien à l’intention. Ce sont des questions personnelles qui ne regardent que ces individus. Il est important que notre personnel au sol applique et pratique diligemment la tolérance.

A travers l’appréciation de l'intention qui est au coeur de tous les groupes bien intentionnés, une grande quantité d'énergie peut être récupérée et recentrée vers le but partagé si chacun veut bien se souvenir que tous sont des « humains en devenir » et qu’il invite des bénédictions sur eux par la prière « aidez-les à devenir. »

C'est une attitude très humaine que de désirer un accord qui garantisse la sécurité. Mais avec les énergies chaotiques actuellement relâchées, les sensations de sécurité seront une denrée rare. Vous trouverez pareille sécurité très probablement en compagnie d'amis qui pensent comme vous, à condition que l'attention porte sur l'intention d'améliorer l'expérience humaine. Vous observerez des exemples de chaos; mais l'intention d’une expérience humaine en expansion doit toujours être tenue au premier rang de toutes discussions et, plus important, dans la pensée de chaque individu. C'est une tâche assignée difficile et elle deviendra de plus en plus difficile. Chacun doit se rappeler à lui-même, aussi bien qu’à ses amis, qu’une réalité désirée doit être d’abord projetée et maintenue fermement en tant qu’intention avant de pouvoir l’observer à titre de réalité manifestée. Il ne faut pas percevoir la situation générale comme une guerre entre ennemis, mais plutôt comprendre que c'est une occasion d'apprendre à reconnaître et à appliquer les lois universelles.

Si elle veut se lancer dans une nouvelle ère d'expériences, l’humanité doit se préparer aux circonstances que cela va entraîner. Elle doit gagner le droit de faire l’expérience de l'aventure. En appliquant les lois universelles pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment, l'humanité doit faire en sorte que sa connaissance la mène à la sagesse et elle doit se préparer à expérimenter avec succès ce qu'elle a longtemps désiré. Elle doit mettre de côté ses ordres du jour personnels et placer au premier rang de ses priorités « le plus élevé et le meilleur pour la race humaine dans son ensemble. » Ce processus permettra à l'intégrité, à l’éthique, aux valeurs sociales et aux principes moraux de faire à nouveau partie de l'expérience au complet. Comme tout le reste dans la totalité d'une nouvelle expérience, ces qualités et valeurs seront indubitablement différentes de ce qui est rigidement tenu comme étant correct dans la myriade d'opinions culturellement biaisées d'aujourd'hui. Elles seront le résultat de l’amalgame d’une collection d'intentions d'expériences faites « pour le plus grand bien » et non pas le résultat d’une intention de base de laquelle se dégagerait une nouvelle expérience en tant que résultat final. Il est important de garder le cheval devant la charrette.

Il est important de noter que l'image holographique des évènements planétaires actuels est en mouvement. Par manque d'une meilleure façon de la décrire, disons qu’elle change continuellement. On suppose que tout est connu de ce scénario aux « niveaux élevés de compréhension »; mais ce n'est pas tout à fait vrai. Certaines généralités sont connues, mais c’est plutôt l'humanité qui occupe le siège du conducteur en ce qui a trait aux détails exacts. Le point central de la transformation nécessaire se situe au niveau de la conscience humaine; c’est là que le changement doit se produire. Il est important de le souligner. Les humains doivent être capables d'accepter la responsabilité de créer leur propre conversion d’expérience, passant de l’état de victime à l’acceptation du risque de la responsabilité personnelle et de groupe, le tout menant à la citoyenneté galactique. En d'autres termes, ils doivent être disposés à « devenir », c’est-à-dire à atteindre leur plus grande expression, alimentés par la force de leur propre désir et de leur intention. Chacun doit déclarer qu’il a appris tout ce qu’il pouvait de la position de la victime (quelqu'un d’autre est responsable pour moi et doit me sauver de moi-même) et qu’il est prêt à changer son attitude face au risque et à la responsabilité. Comme on dit : « Qui ne risque rien n’a rien. »

Alors que les énergies commencent à se transformer plus rapidement, la confusion prend de l’ampleur. Tel que mentionné précédemment, il est crucial d’endosser le rôle d’observateur. Ce ne doit pas être un mode de démission, d'abandon et d’abdication de l’intention d’être actif dans le mode créatif, mais un mode actif. L’avenir du genre humain est à un carrefour en ce moment de notre histoire séquentielle. Il y a le libre arbitre et il y a la destinée projetée. Tous sont incités par le biais de sensations et de circonstances à accomplir autant d’objectifs que possible, de manières les plus complètes possible. Sachant cela, chacun doit regarder son expérience de vie actuelle et essayer de se situer dans le scénario plus vaste qui l’entoure. Il est important que chacun réfléchisse à ce que peut être sa contribution prévue au tableau actuel et si oui ou non il a un rôle à jouer pour s'assurer que le genre humain et cette planète survivent relativement intègres.

Nous vivons en Dieu et Dieu habite en nous. C'est mon témoignage de l'unique religion commune à tous, et dont je partage dans ce blog la vérité, la beauté et la bonté. Je vous laisse imaginer le nombre et le contenu des messages que je reçois de la part des chrétiens. Etant ainsi sur le terrain, je conclus que le prochain défi de l'humanité n'est pas de savoir si nous croyons en Dieu ou non, mais bel et bien d'évaluer dans quelle mesure nous faisons sa volonté. Qui a dit en effet que le fait de faire partie d'une église dispensait d'écouter l'Esprit ? D'après mon expérience, les hommes et les femmes croyants sont très loin d'avoir la volonté d'écouter l'esprit divin qui demeure dans leur mental, particulièrement dans les mouvements religieux qui prônent le retour aux sources, telles les églises évangéliques. L'évolution nécessite que l'être humain s'adapte à son temps, et trouve des réponses adéquates pour les problèmes de son époque.

Le Père céleste ne laissera pas périr un seul enfant de la terre si cet enfant a le désir de le trouver et cherche ardemment à être semblable à lui. Notre Père aime même les méchants et il est toujours bon pour les ingrats. Si seulement les êtres humains étaient plus nombreux à connaître la bonté de Dieu, ils seraient certainement conduits à se repentir de leur mauvaise ligne de conduite et à renoncer à tous les péchés connus. Toutes les bonnes choses proviennent du Père de lumière, en qui ne se trouvent ni mutabilité ni ombre de changement. L'esprit du vrai Dieu est dans le coeur de l'être humain. Dieu cherche à ce que tous les êtres humains soient frères. Quand les êtres humains commencent à chercher Dieu, c'est la preuve que Dieu les a trouvés et qu'ils sont à la recherche de connaissances à son sujet.

Lire la suite : Nouveau Paradigme

7 Pères à découvrir

“ La consécration aimante de la volonté humaine à l'exécution de la volonté du Père est le don le plus précieux de l'être humain à Dieu, et constitue le seul don réellement valable qu'il soit possible à l'être humain de faire au Père du Paradis. ”
Daniel


Voir Dieu – par la foi – signifie acquérir la vraie clairvoyance spirituelle. La clairvoyance spirituelle intensifie la gouverne de l'Esprit divin intérieur, et les deux réunies vous rendent, en fin de compte, plus conscient de Dieu. Quand vous connaissez le Père, vous êtes confirmés dans l'assurance de votre filiation divine; vous pouvez alors aimer de plus en plus vos frères incarnés, non seulement comme un frère – d'un amour fraternel – mais aussi comme un père – d'une affection paternelle. Il est facile d'enseigner cette exhortation même à un enfant. Les enfants sont naturellement confiants, et les parents devraient veiller à ce qu'ils ne perdent pas cette simple foi. Dans les rapports avec les enfants, évitez toute tromperie et abstenez-vous de suggèrer la suspicion. Aidez-les sagement à choisir leurs héros et à sélectionner le travail de leur vie.

L'intention évolutionnaire est que les mortels quittant un monde habité aient l'expérience de reconnaître 7 pères :
  1. Le père biologique – le père charnel.
  2. Le père du royaume – l'Adam Planétaire.
  3. Le père des sphères – le Souverain Systémique.
  4. Le Très Haut Père – le Père de la Constellation.
  5. Le Père de l'univers – le Fils Créateur Jésus Christ Michael et chef suprême des créations locales.
  6. Les super-Pères – les Anciens des Jours qui gouvernent le superunivers.
  7. Le Père spirituel – le Père Universel qui demeure au Paradis et s'effuse pour que son esprit vive et opère dans le mental des humbles créatures qui habitent l'univers des univers.
Lire la suite : Père Universel


Mon fils, ma fille

“ Paradoxe admirable ! On ne peut naviguer à l'extérieur que dans la mesure exacte où l'on navigue de l'intérieur. L'enseignement de Jésus est le premier et le plus important facteur de développement humain. ”
Daniel


Rappelle-toi qu'il y a deux êtres auxquels tu ne peux échapper : Dieu et toi-même. Où que tu ailles, tu t'emmènes toi-même et tu emmènes l'esprit du Père céleste qui vit dans ton coeur. Mon fils, ma fille, n'essaye plus de te tromper toi-même; attelle-toi à la pratique courageuse de faire face aux évènements de la vie; appuie-toi fermement sur l'assurance de ta filiation avec Dieu et sur la certitude de la vie éternelle.

Il est éternellement vrai que le passé est inchangeable et que seul l'avenir peut être modifié par le ministère de la créativité du moi intérieur au moment présent. La vérité est cohérente, la beauté est attrayante, la bonté est stabilisante. Et, quand ces trois valeurs de la réalité sont coordonnées dans l'expérience d'une personnalité, il en résulte une haute qualité d'amour, conditionnée par la sagesse et qualifiée par la loyauté. Le véritable but de toute éducation dans l'univers est de mieux coordonner les enfants isolés des mondes avec les plus grandes réalités de leur expérience croissante. La réalité est finie au niveau humain, elle est infinie et éternelle aux niveaux supérieurs et divins.

Ais dorénavant pour objectif d'être réellement un homme, une femme, décidé à affronter bravement et intelligemment la vie. Supporte d’entendre tes paroles travesties par des stupides pour exciter des sots, et accepte d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles sans mentir toi-même d’un mot. Ce sont les qualités d'un être humain qui lui valent une situation et l'amènent au contact des grands êtres humains.

Et afin que tu puisses être encouragé par l'exemple de l'amour, mes voeux pour cette année sont de décréter « 2012, l’année des parents et des enfants en devenir ».

Lire la suite : Près de Toi


La particule de Dieu

“ Certains diront : « C'est impossible, Dieu ne le permettrait pas. » Ce à quoi je réponds : Ne dites pas à Dieu ce qu'il doit faire ! ”
Daniel


Notre monde est organisé intelligemment; cette organisation suggère un organisateur; cet organisateur doit être suffisamment puissant et intelligent pour faire l’univers; c’est ce qu’on appelle Dieu; s’il y a un tel Dieu, il n’est pas improbable qu’il se fasse connaître à nous; s’il se révèle, étant donné l’intelligence que laisse déjà deviner son oeuvre, il le fera de manière intelligente; la vérité que l’on peut découvrir à partir de la création ne devrait donc pas être opposée à celle d’une éventuelle révélation.

Le philosophe peut arriver à cette conclusion en tant que philosophe. Il est ainsi ouvert à une révélation, bien qu’il ne puisse accéder à celle-ci avec les forces de sa raison.

Par exemple, quelle vertu magique la mort, dissolution naturelle du corps matériel, pourrait-elle avoir pour que, par un aussi simple pas, elle puisse transformer instantanément le mental mortel et matériel en un esprit immortel et rendu parfait ? Ces croyances ne sont que des superstitions ignorantes et des fables plaisantes.

Par exemple, si vous êtes atteints de nomophobie (no mobile phone phobia), vous souffrez donc des symptômes tels que respiration courte, accélération du rythme cardiaque, tremblements ou nausées, et anxiété.

Le regard que l’on porte aux choses à l’instant présent est fondamental pour le temps à venir. Y voir une crise est anxiogène, c’est le royaume de la peur, des angoisses. Y voir une mutation est nettement plus serein, plus constructif, plus optimiste. Dans un cas, on est en réaction, en défense, et dans l’autre, on se situe dans l’action, dans l’attaque. Quelle est la meilleure stratégie ? L’incertitude n’a rien à voir avec le manque d’espoir, ni avec le manque de vision. C’est l’inverse. Les globe-trotteurs savent que deux aptitudes sont vitales en situation difficile : savoir gérer l’imprévu et pouvoir lâcher prise lorsqu’il le faut ! Comme tout entrepreneur d’ailleurs. Ou comme tout parent ! Être en confiance nécessite que la nature humaine redéfinisse ou affine ses basiques, ses fondamentaux. Au regard de la mutation en cours, trois caractéristiques constitueront le socle culturel humain des prochaines années : le besoin d’être et non d’avoir, la nécessité de savoir pour comprendre et pour faire des choix, pour prendre des décisions judicieuses, et enfin la capacité à prendre des risques, à oser, à entreprendre, à faire preuve d’audace.

Commencez plutôt à raconter une histoire qui vous permet de vous sentir mieux au sujet de ce qui est important pour vous. Ne l’écrivez pas comme un documentaire factuel, en pesant tous les pour et les contre de votre expérience, mais racontez plutôt l’histoire inspirante, l’histoire fantaisiste, l’histoire magique du miracle de votre propre vie, et voyez ce qui arrive. Vous allez ressentir une sorte de magie tandis que votre vie commencera à se transformer là sous vos yeux, mais ce n’est pas de la magie. C’est le pouvoir des Lois de l’Univers et de votre alignement délibéré avec ces Lois.

Si l’ordonnancement de cette rhétorique laisse encore largement à désirer, ce n’est pas pour autant que la grandeur de l'infinité, l'immensité de l'éternité, la splendeur et la gloire du caractère incomparable de Dieu doivent nous épouvanter, nous faire chanceler ou nous décourager, car le Père n'est très éloigné d'aucun de nous; il habite en nous, et c'est littéralement en lui que nous avons tous le mouvement, la vie effective et l'être véritable.

Ou, la philosophie pour diriger la vie.

Lire la suite : Je Suis


La maturité humaine

“ L’être humain, c’est sûr, possède une imagination colossale, mais aussi une grande naïveté de ne jamais vérifier ce à quoi il rêve. ”
Daniel


Lorsque survient cycliquement une onde naturelle de provenance paradisiaque (elles le sont toutes à l’origine), une nouvelle étape de notre évolution nous est proposée et met au jour notre responsabilité de choisir notre réalité.

La question de la fluidité du passage à un stade rehaussé de lumière, dépend à 50% de notre propre choix de participer au courant divin d’encouragement à parfaire notre expérience.

Pour faciliter cela, plusieurs humains ont été sélectionnés sans le savoir afin d’ouvrir un canal de connaissance qui faciliterait le choix personnel, tout en fournissant l’énergie nécessaire à poursuivre fermement quelques soient les scènes de transit à traverser.

Tu t’es donc connecté ici à une onde de connaissance qui est directement reliée au Maitre Souverain de notre univers. Tu as ici accès à une information qui dépasse la compréhension métaphysique ou religieuse, et ainsi illumine ton chemin d’une manière qui ne peut être comparée à aucune conclusion qui serait le fruit de la seule expérience humaine.

De même que de nouvelles découvertes en science peuvent renverser en un clin d'oeil un consensus soutenu antérieurement (souvent au grand dam ou à la consternation obstinée de ceux qui promeuvent ce consensus), de nouvelles données historiques peuvent changer nos idées sur ce que nous pensons qu'il s'est passé dans notre histoire.

Nous prenons souvent pour argent comptant que l'évènement X s'est produit dans l'année Y, oubliant que l'une ou l'autre ou même ces deux variables peuvent être complètement fausses. L'évènement peut s'avérer être une fiction, créé par des scribes et des dirigeants de l'époque (ou des années plus tard) dans des buts de propagande politique. Les méthodes de datation peuvent être imprécises ou posséder d'éventuels facteurs perturbateurs endommageant la chronologie. Ou bien, lorsque de nouveaux documents ou données scientifiques sont découverts, l'évènement peut s'avérer avoir peu de ressemblance aux idées antérieures sur la manière dont cela était arrivé. De nouveaux acteurs apparaissent avec de nouvelles motivations, nécessitant une révision des livres d'histoire et la manière dont nous voyons les évènements et les personnages de notre passé proche et lointain.

Dans la maturité du moi qui se développe, le passé et l'avenir sont réunis pour éclairer la vraie signification du présent. À mesure que le moi mûrit, il recourt pour son expérience à un passé de plus en plus lointain, tandis que ses prévisions de sagesse cherchent à pénétrer de plus en plus profondément dans l'avenir inconnu. Et, à mesure que le moi qui conçoit étend davantage sa portée dans le passé et le futur, son jugement dépend de moins en moins du présent momentané. La décision-action commence ainsi à échapper aux liens du présent en mouvement, tandis qu'elle revêt progressivement les aspects de la signification passé-futur.

La patience est pratiquée par les mortels dont les unités de temps sont courtes. La vraie maturité transcende la patience par une longanimité née d'une réelle compréhension. Murir, c'est vivre plus intensément dans le présent et en même temps échapper aux limitations du présent. Les plans de maturité, fondés sur l'expérience passée, se réalisent dans le présent de manière à rehausser les valeurs de l'avenir.

Vous ne pouvez vivre l’Unité sans que cet état ne se manifeste tout autour de vous. Cela se traduira par la séparation inéluctable de certains membres de votre entourage proche (qui refuseront votre lumière), par une rupture de contrat quelconque (mariage, travail, administration). Tout ce qui n’est pas vrai, comme tous ceux qui refusent votre amour, disparaîtront de vos vies.

Chaque âge successif de l'univers est le prélude de l'ère suivante de croissance cosmique, et chaque époque de l'univers fournit une destinée immédiate à tous les stades précédents.

Quant aux civilisations, elles sont instables parce qu'elles ne sont pas cosmiques; elles ne sont pas innées chez les individus des races. Il faut les sustenter par les contributions conjuguées des facteurs constitutifs de l'être humain – la science, la philosophie et la religion. Les civilisations surgissent et disparaissent, mais la science, la morale et la religion survivent toujours à l'effondrement.

Lire la suite : Sois Paysagiste !


Petit manuel de voyage

“ Notre destination nous fera passer par une ascension de notre âme en évolution. ”
Daniel


Comment aller en Afrique du Sud ? Voici comment simuler le voyage dans votre cave ou votre garage... et économiser le prix du billet.

Commencez par rester debout pendant environ deux heures. Déshabillez-vous, comme on vous le demanderait si vous passiez la sécurité. Ensuite, installez-vous dans un siège inclinable relativement confortable. Allumez un aspirateur très bruyant. A vos côtés se trouvent deux étrangers. Le premier est immensément gros. Le second a une mauvaise toux.

Organisez-vous pour qu’on vous serve un repas indigeste pendant que vous êtes assis. Gardez une bouteille de vin bon marché à portée de main pour vous désaltérer. Lorsque vous avez terminé votre repas, éteignez la lumière. Restez assis pendant huit heures. Il est désormais environ trois heures du matin. Réglez votre réveil pour qu’il sonne à cette heure. Allumez la lumière. Restez éveillé pendant environ une heure (le temps que l’avion fasse le plein à Dakar). Vous pouvez alors remettre votre siège en position allongée. Restez-y pendant encore huit heures.

Et voilà ! Vous êtes arrivé...

Si la condition humaine semble difficilement compatible avec un plan d’amour de Dieu pour l’être humain, c’est que nous subissons deux contraintes majeures :
  • le temps, qui nous entraîne inéluctablement vers la mort
  • la souffrance que nous rencontrons à chaque instant de notre vie.
Le temps est une énigme : Dieu n’en est pas prisonnier, mais il a voulu nous y plonger, comme si l’illusion de la durée nous était nécessaire. Manifestement, nous ne pouvons être lucides sur le rôle que nous sommes appelés à jouer dans le plan divin, que si nous avons la modestie de relativiser la valeur de notre temps.

Nous n’avons pas une perception objective du temps. Pour chacun d’entre nous, elle varie avec l’âge. Dans notre enfance, une année paraissait interminable, tandis que les vieillards ont le sentiment que le temps s’écoule de plus en plus rapidement.

Nous pensons généralement que les choses allaient mieux du temps de notre jeunesse, sans nous demander si cette impression de multiplication des catastrophes n’est pas l’effet d’une information plus complète et préférentiellement tournée vers le sensationnel.

Globalement pourtant, on peut difficilement contester que, sur une longue période, l’humanité progresse. Qu’il y ait d’importants décalages entre les différentes cultures n’enlève rien au fait que les sociétés, malgré des hésitations et des reculs partiels, poursuivent une marche en avant.

Lire la suite : Évolution Progressive


L'idéaliste

“ Celui-là même qui a initié notre réalité sait ce qui est mieux pour nous. Il a notre plus grand intérêt à coeur. Il dispose de l’information de l’éternel passé à sa disposition. C'est pourquoi mon utopie est de poursuivre un but évolutionnaire progressiste. ”
Daniel


Le mot est péjoratif : l'idéaliste est ce rêveur égaré dans un autre monde, le monde des idées, où tout est limpide, à l'abri des obstacles de la vie, contre lesquels se heurtent les autres, pour qui il y a loin de l'idéal aux réalités de ce monde. Est-ce tout ce qu'il y a à dire de l'idéaliste ?

Celui qui n'a pas d'idées, c'est communément celui qui est démuni devant les difficultés, réduit à attendre qu'un autre trouve l'issue. Mieux vaut alors avoir des idées. Mais quand il s'agit d'idéaux, de l'Idée de justice ou de sagesse, on se montre souvent plus sceptique.

Car aucune société n'est parfaitement juste, aucun être humain tout à fait sage, et l'ami parfait est un personnage de roman. Belles idées assurément, mais loin de terre, inaccessibles : à quoi bon rêver à des chimères que tous les exemples démentent ?

La perfection que représentent ces idéaux n'existe pas. Mais à la différence du rêve, elle n'est pas fantaisiste, parce qu'il n'y a qu'une façon de la concevoir : il y a mille degrés de perfection, c'est-à-dire d'imperfection, mais un unique sommet, d'où se mesurent les autres degrés. Ou le sage est sans défaut, ou c'est un être humain comme les autres; il n'y a pas de milieu.

La parfaite sagesse n'existe pas, soit. Mais s'il n'existe au monde que des traîtres, la loyauté est-elle pour cela vide de sens ? En réalité, elle seule permet de juger les êtres humains indignes, au lieu d'accepter le fait sans protester. Ainsi, une Idée peut ne pas exister sans valoir moins; au contraire c'est nous qui valons d'autant moins que nous nous en éloignons.

Nul n'est donc plus lucide et vigilant que l'idéaliste, que les Idées retiennent de se reposer jamais, satisfait de lui, dans une perfection chimérique. L'endormi, c'est celui qui s'imagine que tous ses actes sont spontanément, naturellement conformes à la justice, au bon sens et à l'amitié.

Lire la suite : Idéal Suprême


L'Occident contre Musulmans (ou du Printemps arabe à l'hiver chrétien, ou du consensus de Washington)

“ Sous le couvert moralisant du combat pour la démocratie et les droits de l’être humain, les initiés qui tirent les ficelles poursuivent avec efficacité leur travail de domination mondiale. Il faut avoir présent à l’esprit cette double lecture : les désastres causés par les aveugles sont sous-tendus par les progrès réalisés par les cyniques. Les uns créent dans la stupidité notre enfer, les autres préparent avec intelligence leur paradis. ” Louis Dalmas
“ L'optimisme laïc en matière sociale et politique est une illusion. Sans Dieu, ni la libération et la liberté, ni les biens et la richesse n'apporteront la paix. Il est tout simplement impossible d'établir la fraternité des êtres humains en ignorant ou en reniant la paternité de Dieu. ”
Daniel


Dans la ville tunisienne de Sidi Bouzid, un jeune vendeur ambulant de fruits et légumes diplômé mais au chômage, Mohamed Bouazizi, se voit confisquer sa marchandise par la police locale le 17 décembre 2010. Par désespoir, il s’immole et succombe quelques jours plus tard à ses blessures. Sa mort entraîne des manifestations dans tout le pays conduisant à la chute du régime Ben Ali. L’effondrement du régime politique tunisien met le feu aux poudres à l’ensemble du monde musulman. Celui-ci gangréné par la corruption, le népotisme et les rivalités claniques a réagi telle une réaction chimique à un incident local. Ces évènements sont révélateurs d’un malaise profond propre à l’ensemble de ce monde arabo-musulman. Ce printemps arabe commencé en janvier a pris de court l’ensemble de la sphère politique des pays européens, américains et asiatiques. Pourtant, nous pouvons assurer que ces évènements n’ont sûrement pas surpris les élites mondialistes assurant la promotion ou la défection de ces politiciens chargés de nous diriger. En effet, en étudiant la genèse des textes émanant des cénacles européistes, onusiens ou encore de Fondations et de think-tanks, on observe une permanence dans les objectifs poursuivis. Il s’agit dans le cadre de cette philosophie d’instaurer un modèle propre aux référents de l’euro-mondialisme; c’est-à-dire le primat du marché et la déification de l’être humain. Ces Etats musulmans doivent procéder à une véritable mue en se fragmentant et en adoptant des mesures compatibles avec la doctrine mondialiste concernant des secteurs aussi variés que la politique, l’économie, la société civile, l’éducation ou encore la justice.

Cependant, ce changement radical oblige à une refonte complète des structures propres à la civilisation musulmane... et c’est là où le bât blesse. En effet, l’Islam se caractérise par une fusion du pouvoir spirituel et temporel à la différence d’un Occident jadis chrétien dont les principes reposaient sur une distinction de ces deux éléments. Une forme de fatalisme régit aussi les structures mentales musulmanes. Le principe musulman « c’était écrit » (le Mektoub) restreint la liberté de l’être humain dont les actes sont fixés de toute éternité par Dieu. En contre partie, le monde occidental est affligé de vices hautement contaminant. En effet, on assiste, depuis la deuxième moitié du XXè siècle, à une véritable bascule des structures et référents propres à l’âme européenne depuis des siècles. Ainsi, un laïcisme forcené d’essence quasi religieuse et conduisant à une évacuation du divin exalte la primauté des droits de l’être humain. Inévitablement, une mutation bouleversant les structures politiques et mentales des pays européens se met en place. C’est donc un Occident déséquilibré dans ses structures religieuses, philosophiques, psychologiques et drogué aux richesses temporelles ainsi qu’à l’hédonisme qui cherche à imposer son modèle : le primat de l’être humain et un matérialisme outrancier. Nous assistons donc à la confrontation de deux modèles radicalement opposés. La rencontre de ces deux mondes ne peut conduire qu’à des étincelles ouvrant la voie à la lutte entre deux métaphysiques. Leur coexistence est impossible. Ce que nous voyons n’est que la conséquence d’un long travail de sape. Il est intéressant de se rappeler l’existence de ces grands et profonds courants sous-marins qui modèlent et déterminent l’avenir de centaines de millions de musulmans et, inévitablement, l’avenir des peuples européens et du monde entier.

C'est pourquoi, je propose que nous nous engagions pour la FRATERNITÉ des êtres humains avant d'énoncer la LIBERTÉ ET l'ÉGALITÉ pour tous.

Lire la suite : Les Contrôleurs


La seule voie

“ Un intellectuel est un être humain qui utilise plus de mots que nécessaire pour raconter plus qu'il ne sait. ” Dwight Eisenhower
“ Les clefs de la fraternité du Dieu du Paradis sont la sincérité, plus de sincérité et encore plus de sincérité. Tous les êtres humains possèdent ces clefs. Les êtres humains s'en servent – élèvent leur statut spirituel – par des décisions, plus de décisions et encore plus de décisions. Le choix moral le plus élevé est celui de la plus haute valeur possible, et toujours – dans chaque sphère et dans toutes les sphères – c'est le choix de faire la Volonté de Dieu. Si un être humain effectue ce choix, il est grand, même s'il n'est que le plus humble citoyen de l'univers ou même le plus insignifiant mortel de la Terre. ”
Daniel


A l'heure où chacun est en capacité de vérifier par lui même l'information à disposition, ceux qui ont intérêt à la guerre ont trouvé une parade efficace. Elle consiste à noyer les citoyens sous un déluge de fausses nouvelles, que personnes n'aura plus le temps de décrypter. Si certains de ces média-mensonges paraissent anodins, il ne faut pas s'y tromper. Associés les uns aux autres et accumulés dans le temps, ils finissent par constituer le décor d'un univers virtuel, coupé de la réalité, mais favorable aux projets de l'Empire. Celui-ci fait ainsi accepter ses guerres à des populations désormais passives alors qu'elles s'étaient mobilisée massivement contre.

Des crises, il y en aura d’autres. Quand on les affronte, qu’elles soient intérieures ou étrangères, grandes ou petites, il y a toujours la tentation de penser qu’une action spectaculaire et coûteuse pourrait être la solution miraculeuse à toutes les difficultés rencontrées, présentée comme la seule voie pour la route que nous souhaitons suivre.

Cependant chaque proposition doit être pesée à la lumière d’une considération plus large : la nécessité de maintenir l’équilibre. Equilibre entre les différents programmes, et à l’intérieur de chacun d'entre eux, équilibre entre l’extérieur et l’intérieur, équilibre entre le coût et le gain espéré, équilibre entre le nettement nécessaire et le confortablement souhaitable, équilibre entre nos exigences essentielles en tant que race et les devoirs de l’individu, équilibre entre les actions du présent et le bien-être futur. Le jugement sage recherche équilibre et progrès; son manque amène déséquilibre et anéantissement.

Mais des menaces nouvelles surgissent constamment.

Un autre facteur de maintien de l’équilibre implique l’élément de temps. Alors que nous envisageons la société future, nous devons éviter la tentation de vivre seulement pour le présent, pillant pour notre propre aisance et confort, les précieuses ressources de demain. Nous ne pouvons pas hypothéquer les biens de nos petits-enfants sans risquer également de dilapider leur héritage.

Lire la suite : L'Équilibre


Ma Providence

“ Vivre avec moins de ceci, c'est tout cela de plus à jouir. ”
Daniel

La providence fonctionne en considération du total et s'occupe de la fonction de chaque créature dans la mesure où cette fonction est reliée au total. Quand la providence intervient auprès d'un être, cela dénote l'importance de la fonction de cet être en ce qui concerne la croissance évolutionnaire d'un ensemble donné. Cet ensemble peut être la race totale, la nation totale, la planète totale ou même un total plus élevé. C'est l'importance de la fonction de la créature qui occasionne une intervention providentielle, et non l'importance de la créature en tant que personne.

Ce que l'être humain appelle la providence est trop souvent le produit de sa propre imagination, la juxtaposition fortuite de circonstances dues au hasard. La plupart des évènements que les mortels appellent providentiels ne le sont pas; le jugement humain en ces matières est fortement handicapé par un manque de vision pénétrant les vraies significations des circonstances de la vie.

Bien des circonstances qu'un être humain appellerait bonnes chances peuvent en réalité être des malchances. Le sourire de la fortune, qui donne des loisirs non gagnés et des richesses imméritées, peut se révéler la plus grande des afflictions humaines.

La cruauté apparente d'un destin pervers, qui accumule les tribulations sur quelque malheureux mortel, peut en réalité être le feu qui, lors de la trempe, transmue le fer doux de la personnalité immature en l'acier trempé d'un vrai caractère.

Pour réaliser l'action de la providence dans le temps, il faut que l'être humain accomplisse sa tâche, qui est d'atteindre la perfection. Mais l'être humain peut déjà avoir l'avant-gout de cette providence dans ses significations éternelles en méditant sur le fait universel que toutes choses, bonnes ou mauvaises, concourent à faire progresser les humains connaissant Dieu dans leur recherche du Père de tous.

La providence se discerne de mieux en mieux à mesure que les êtres humains s'élèvent du matériel au spirituel. L'acquisition d'une clairvoyance spirituelle parachevée permet à la personnalité ascendante de détecter l'harmonie dans ce qui était auparavant un chaos.

Quand les êtres humains prient pour que la providence interviennent dans les circonstances de leur vie, la réponse à leurs prières est bien souvent leur propre changement d'attitude envers la vie.

La providence est la marche sûre et certaine des galaxies de l'espace et des personnalités du temps vers les buts de l'éternité. La même providence existe dans l'infinité et elle est la volonté, les actions et le dessein de la Trinité du Paradis, qui motive ainsi l'apparition de myriades d'univers dans le panorama cosmique.

Lire la suite : Providence Divine


Le Corps de Réserve de la Destinée

“ Tandis que les êtres humains ont loisir d'éclairer leurs demeures avec des ampoules, ils font la sourde oreille, à défaut d'être aveugles... Et demain ils seront muets de stupeur. ”
Daniel


Le Corps de Réserve de la Destinée se compose de vivants, hommes et femmes, qui ont été admis au service spécial de l'administration suprahumaine des affaires du monde. Ce corps comprend les hommes et les femmes de chaque génération choisis par les directeurs spirituels du royaume pour contribuer au ministère de miséricorde et de sagesse auprès des enfants du temps sur les mondes évolutionnaires. Dans l'exécution des plans concernant l'ascension, la règle générale est de commencer à utiliser cette liaison de créatures volitives humaines dès qu'elles sont compétentes et dignes d'assumer ces responsabilités. En conséquence, dès que des hommes et des femmes apparaissent sur la scène de l'action temporelle avec une capacité mentale suffisante, un statut moral adéquat et la spiritualité requise, ils sont rapidement affectés au groupe céleste approprié de personnalités planétaires à titre d'agents humains de liaison, d'assistants mortels.

Quand des êtres humains sont choisis comme protecteurs de la destinée planétaire et deviennent des individus pivots dans les plans poursuivis par les administrateurs du monde, alors le chef des Séraphins planétaires confirme leur attachement temporel au corps séraphique et désigne des gardiens personnels de la destinée pour servir auprès de ces mortels. Tous ces réservistes ont des Fragments divins conscients d'eux-mêmes, et la plupart d'entre eux opèrent dans les cercles cosmiques supérieurs d'accomplissement intellectuel et d'aboutissement spirituel.

Les mortels du royaume sont choisis, pour servir dans le Corps de Réserve de la Destinée sur les mondes habités, pour les raisons suivantes :
  • Capacité spéciale à être secrètement entrainés pour de nombreuses missions d'urgence possibles dans la conduite de diverses activités des affaires du monde.
  • Consécration sincère à une cause sociale, économique, politique, spirituelle ou autre, doublée d'une bonne volonté pour servir sans récompenses ni marques de reconnaissance humaines.
  • Possession d'un Fragment divin doué d'une extraordinaire variété de talents et ayant probablement eu, avant de venir sur Terre, l'expérience d'avoir affronté des difficultés planétaires et lutté dans des situations critiques où un monde était menacé.

  • Chaque division de service céleste planétaire a droit à un corps de liaison composé de ces mortels ayant statut de réservistes de la destinée. Un monde habité emploie en moyenne 70 corps de la destinée séparés qui sont en relation intime avec la conduite suprahumaine courante des affaires de ce monde. Sur Terre, il y a 12 Corps de Réserve de la Destinée, un pour chacun des groupes planétaires de supervision séraphique.

    Les 12 groupes terrestres de réservistes de la destinée se composent d'habitants mortels de la sphère, qui ont été formés pour occuper de nombreuses positions clés sur Terre et sont maintenus prêts à agir en cas d'urgence planétaire. L'ensemble de ces corps comprend présentement 962 personnes. Le corps le plus restreint en compte 41 et le plus nombreux 172. A l'exception de moins d'une vingtaine de personnalités de contact, les membres de ce groupe unique n'ont aucunement conscience d'avoir été préparés pour agir éventuellement dans certaines crises planétaires. Ces réservistes mortels sont choisis par les corps auxquels ils sont respectivement attachés; ils sont également entrainés et préparés dans leur mental profond par la technique conjuguée du ministère du Fragment divin et du gardien séraphique. Bien souvent, de nombreuses autres personnalités célestes participent à cet entrainement inconscient; dans toute cette préparation spéciale, les médians rendent des services précieux et indispensables.

    Sur beaucoup de mondes, les médians secondaires les mieux adaptés sont capables d'établir, à des degrés variables, le contact avec les Fragments divins de certains mortels favorablement constitués, en pénétrant habilement le mental où habite le Fragment intérieur. De tels mortels des mondes évolutionnaires offrant des possibilités de contact, sont mobilisés dans les nombreux corps de réserve. Dans une certaine mesure, c'est grâce à ces petits groupes de personnalités ayant des vues d'avenir que la civilisation spirituelle progresse et que les Très Hauts peuvent régner dans les royaumes des êtres humains. Les hommes et les femmes de ces Corps de Réserve de la Destinée ont ainsi divers degrés de contact avec leurs Ajusteurs par le ministère intermédiaire des créatures médianes; mais ces humains-là sont peu connus de leurs compagnons, sauf dans les rares crises sociales et situations spirituelles critiques où ces personnalités de réserve agissent pour empêcher l'effondrement de la culture évolutionnaire ou l'extinction de la lumière de la vérité vivante. Sur Terre, ces réservistes de la destinée n'ont été que rarement mis en vedette dans les pages de l'histoire humaine.

    Les réservistes opèrent inconsciemment comme conservateurs des connaissances planétaires essentielles. Bien des fois, à la mort d'un réserviste, certaines données vitales du mental sont transférées du réserviste mourant à un successeur plus jeune au moyen d'une liaison entre leurs deux Fragments divins. Il ne fait pas de doute que les Fragments intérieurs opèrent aussi, avec ce corps de réserve, de bien des manières qui nous sont inconnues.

    Sur Terre, le Corps de Réserve de la Destinée n'a pas de chef permanent, mais il a ses propres conseils permanents qui constituent son organisation gouvernementale. Ceux-ci comprennent le conseil judiciaire, le conseil d'authenticité historique, le conseil sur la souveraineté politique et beaucoup d'autres. De temps en temps, et conformément à l'organisation du corps de réserve, ces conseils permanents ont nommé des chefs (mortels) titulaires de l'ensemble du corps de réserve pour une fonction spécifique. Le mandat de tels chefs réservistes est généralement une affaire de quelques heures et se limite à l'exécution d'une tâche précise et immédiate.

    Le corps de réserve cosmique des citoyens de la Terre ayant conscience de l'univers comprend présentement plus de mille mortels ayant, au sujet de la citoyenneté cosmique, une clairvoyance qui transcende de loin la sphère de leur demeure terrestre, mais il m'est interdit de révéler la vraie nature de la fonction de ce groupe exceptionnel d'êtres humains vivants.

    Les terriens, qui subissent un isolement spirituel relatif de leur monde par rapport à certains circuits de l'univers local, ne devraient pas se laisser aller à éprouver un sentiment d'abandon cosmique ou d'orphelinage planétaire. Il existe, sur la planète, une supervision suprahumaine très précise et efficace des affaires du monde et des destinées humaines.

    Notre monde isolé n'est pas oublié dans les conseils de l'univers. La Terre n'est pas une orpheline cosmique stigmatisée par le péché et coupée, par la rébellion, de la vigilante protection divine. Depuis le Superunivers jusqu'à notre Univers local, et ainsi de suite en descendant jusqu'à notre Système planétaires, et même en montant vers le Paradis, tout le monde sait que nous sommes ici. Nous autres mortels habitant présentement la Terre, nous sommes tout aussi affectueusement chéris et fidèlement gardés, et même davantage, que si notre sphère n'avait jamais été trahie par un Prince Planétaire sans foi. Il reste éternellement vrai que " le Père lui-même vous aime. "

    Lire la suite : Serviteurs Plan Divin


    Déni total de la réalité

    “ Allons, métal maudit, putain commune à toute l'humanité, toi qui mets la discorde parmi la foule des nations... ” Shakespeare

    Imaginez que la vie entière de quelqu'un, tout le travail qu'il a accompli au cours de son existence, tout a été construit sur une réalité erronée, un principe premier radicalement faussé. Imaginez, par exemple, que cet être humain soit un professeur d'alchimie internationalement respecté. Ou bien un partisan mondialement connu des naissances par la "théorie des cigognes". Ou... un banquier central croyant connaître ce qui est impossible à connaître... les pensées, les désirs et les besoins des millions de personnes qui constituent le marché sur lequel il s'imagine régner en seigneur et maître.

    Pendant un certain temps, la chance, les coïncidences et le sens de l'histoire semblent être de son côté. Au fil du temps, notre triste héros reçoit de plus en plus de félicitations pour ses malencontreuses théories et ses idées tordues. On lui octroie le plus grand poste du pays. Il reçoit l'adoration de ses amis et pairs. TEMPO Magazine le déclare même "Homme de l'année", et il recevra bien sûr un Prix Nobilis qui le propulse "Homme de paix".

    Finalement, il en arrive à croire à l'illusion qu'il a lui-même créée. Cela devient sa raison d'être. Il est de plus en plus convaincu de sa propre capacité à accomplir l'impossible.

    On peut observer que notre héros, malheureusement dans l'erreur, a tous les motifs pour nier la réalité lorsque (et en particulier à ce moment-là) on lui présente les faits. Dites à l'alchimiste qu'il ne peut pas modifier les propriétés du plomb et le monde tel qu'il le connaît, le monde qui le rassure, commence à s'effriter. Il en va de même pour notre naïf obstétricien.

    Les preuves de la non-compréhension de la réalité s'accumulent... et ce n'est pas fini. Nous ne pouvons imaginer que cet être humain, dont toute la réputation et toute la carrière reposent sur une réalité fausse, fera tout d'un coup volte-face. Il a toutes les raisons de nier les faits, de détourner la tête face à certaines vérités.

    Bien sûr, il est facile de nier la réalité. Mais il n'est pas aussi facile de nier les conséquences de ce déni de la réalité. Cela arrivera assez tôt... et alors tous les chevaux de l’état providence et tous les soldats du roi ne pourront pas remettre sur les rails l'économie de M. Tout-le-monde.

    Tout commence par une déviance, qui se transforme en tendance, qui devient une force historique.

    “ Il existera dans la prochaine génération, une méthode pharmacologique pour que les gens chérissent leur servitude et génèrent pour ainsi dire sans plaintes, une sorte de camp de concentration pour sociétés entières, alors que les peuples verront leur liberté confisquée, mais s'en réjouiront plutôt, car ils seront dépouillés de tout désir de révolte par la propagande et le lavage de cerveau prodigué par les méthodes pharmaceutiques. Et cela sera la révolution finale. ” Aldous Huxley

    Lire la suite : Système Financier


    Réalité, vérité, honnêteté et santé mentale

    “ Je suis un évolutionniste progressiste, membre de la Famille de Lumière, disponible pour modifier les systèmes de conscience au sein de l’univers régi par la loi du libre arbitre. J’agis sur appel seulement, pour la paix intellectuelle, le progrès social, la satisfaction morale, la joie spirituelle et le pouvoir de la sagesse cosmique. ”
    Daniel


    Pourquoi tant de souffrance ? Il semble qu’il y ait encore des personnes qui sous-estiment largement le droit de regard de l’Univers sur leur "petit" moi. Le droit d’être vivant semble impliquer pour le plus grand nombre l’illusion d’attendre que les choses se passent comme ils le décident. Voyez le mirage !

    Tu es, que cela te plaise ou non, un receveur de contributions intelligentes en provenance de toutes sortes d'êtres vivants en d’autres espace-temps. Une fois que tu te mets à la disposition de tes amis invisibles, il est facile à un individu comme moi d’avoir accès à ton esprit.

    Tu fus bâti comme cela, tu fus créé ainsi, et tu évoluas de cette façon, mais cela n’arriva pas tout seul. Tu l’as rendu possible et tu l’as facilité aussi, car tu étais en charge, tu étais éveillé, et tu avais des besoins, des désirs, de l’énergie et de la curiosité, ainsi qu’une passion pour la réalité, la vérité, l’honnêteté et la santé mentale... et dans un monde sain, tout est possible, y compris entendre les anges.

    Est-ce que votre monde actuel est sain, mes amis, en ces jours de la deuxième décennie de votre vingt et unième siècle ? Non, non, n'essayez pas d’y répondre. Contentez-vous d’écouter mes questions supplémentaires. Savez-vous que vous êtes en guerre, que vous tuez beaucoup de vos frères et soeurs, que vous n'avez pas déclaré ces guerres et ne pouvez les justifier, ni en projeter la fin ? Vont-elles se poursuivre à tout jamais ? Leur but est de vous distraire de l'odeur de votre civilisation stagnante, de vos économies dans la dépression, et de vos démocraties en régression, oui, d’un effondrement éventuel de tous côtés.

    Que votre monde actuel est suicidaire, mes amis ! Vous pensiez avoir vécu suffisamment longtemps pour avoir tout vu ? Vous êtes constamment confrontés à de nouvelles façons d’agir par lesquelles un frère ou une soeur usurpe à un frère ou une soeur ce qui ne leur appartient pas... en se servant de la fiscalité cachée de la dévaluation des monnaies infatuées avec vos infatigables imprimantes et vos ordinateurs. Vous ne connaissez pas vos ennemis qui pourraient bien être vos amis, et vous ne pouvez identifier ceux qui vous gouvernent et ont la garde de vos épargnes, et qui pourraient bien s’avérer être vos ennemis mortels.

    Pouvez-vous comprendre votre monde actuel, mes amis, alors que vous demandez pourquoi il est possible que vos jeunes gens incendient vos foyers, volent vos possessions, brisent vos carreaux et violent vos filles ? Que vous êtes naïfs ! C’est pathétique comme vous êtes frustes ! C'est le karma ! Le karma essentiel ! C'est la revanche de l'univers pour les personnes que vous avez abattues, les familles que vous avez dévastées et les pays que vous avez ruinés et défoncés. Ne me dites pas que vous déposez le blâme aux pieds de votre Créateur tout-puissant, alors que c’est vous qui avez contesté à l'extrême la juste loi universelle.

    Tout comme la nuit, l'oppression ne tombe pas d'un seul coup... Il y a un crépuscule où tout reste en apparence inchangé. Et c'est dans un tel crépuscule que nous devons être le plus conscient du changement – quoique subtil – qui se profile, de crainte que nous ne devenions les victimes involontaires de l'obscurité. Notre civilisation a été frappée au coeur et elle ne tardera plus à s’effondrer, comme une puissante architecture dont le ciment qui liait les pierres s’est corrompu et sur laquelle il suffira d’appliquer une simple poussée pour qu’elle s’abatte en poussières, là où se dressait un magnifique arc de triomphe.

    Il faut que vous compreniez ceci : cela n'a pas été fabriqué d’abord avec des briques, mais avec des mots. Cela a commencé par des mensonges, puis cela s’est répandu petit à petit dans la culture sous forme de blagues, de slogans, d’arguments, et bientôt on nous a dépersonnalisés, déshumanisés, considérés comme ne valant pas mieux que des animaux – et on peut faire ce qu’on veut avec des animaux. Nous ne l’avons pas vu venir... jusqu’à ce qu’il soit trop tard !

    Sous peu, votre monde aura besoin d’être nettoyé, et il le sera. Espérons que cela ne le sera pas au moyen des armes, mais au moyen de la maitrise de votre vie intérieure. Vos valeurs morales referont surface par nécessité. Vous retrousserez vos manches et produirez, plutôt que de faire le commerce ad infinitum de dérives inutiles, et il vous faudra entendre les cris des blessés et des empoisonnés de guerre alors qu’ils ne demandaient qu’à vivre leurs vies et prendre soin des leurs.

    Lorsque la famille perd son pilier paternel, la direction du chaos est irrémédiablement cruelle pour ceux qui résistent aux lois naturelles de la création. Vous êtes actuellement perdus dans votre monde fou, oui, pour l’instant, mais votre temps de rectification est arrivé, à portée de la main, et vous allez vous réhabiliter et le faire fièrement en permettant à la réalité, la vérité, l’honnêteté et la santé mentale de revenir sur ces rivages. En effet, vous n’avez pas le choix, la face du monde changera forcément.

    Quand le secret entourant des projets pousse les gouvernements à dérober aux individus leur libre arbitre, quand l'humanité est exclue du débat sur un sujet qui implique l'ensemble du futur humain, et qu'une planète est détournée de sa destinée pour servir un agenda qui ne la concerne pas, la conscience des êtres humains libres requiert que de tels projets soient entrepris au grand jour sous le regard scrutateur du public, et non pas dans les sombres corridors du complexe militaro-industriel. Quelqu'un dans la salle douterait-il encore que nous sommes parvenus au sommet d'un siècle d'enfer ? Espérons que nous allons du pire au meilleur... Un meilleur dont surgira un jaillissement créateur, original et réformateur, ou une fulgurance révolutionnaire, radicalement transformatrice.

    La résistance est inefficace, car les vents du changement soufflent avec plus de force dans l’atmosphère toute entier de la planète. Evidemment comme tout ouragan, il entamera les côtes, il détruira de valeureuses sociétés qui malheureusement se sont trop exposées... Mais ceux qui produisent de la valeur, telle que de s’aligner avec la volonté de la Source, en sortiront avec un environnement assaini et plus de bonté à l’esprit.

    La vie est religion. Les expériences de la vie reflètent notre relation à Dieu. Ceux qui sont endormis sont ceux de peu de foi dans leur relation à Dieu. Beaucoup trop d'êtres humains pensent que le monde existe pour qu'on le dompte, le méprise ou l'ignore. Pour de tels individus, le monde cessera d'exister. Ils deviendront exactement ce qu'ils donnent à la vie. Ceux-là deviendront un simple rêve dans le passé. Mais ceux qui dirigent leur attention sur tous les aspects de la réalité objective, deviendront la réalité du futur.

    Le contraste parfait de votre réalité spatio-temporelle continuera à stimuler votre soif tout en tenant la promesse de réaliser tous les désirs qu’il a inspirés. Et donc, que vous soyez en ce moment focalisés sur le contraste – et par conséquent en train de demander davantage – ou que vous soyez en ce moment focalisés sur votre respiration et en train de consentir à ce que vous avez demandé, tout cela fait partie du processus, et tout cela est sur votre chemin.

    Permettez à tous les problèmes de passer à l’arrière-plan, et aux solutions de passer au premier plan. Au fil du temps, vous apprécierez autant la question que la réponse, et vous apprécierez autant le problème que la solution. Et dans votre paix retrouvée avec ce-qui-est, vous vous retrouverez en mesure de consentir à ce que vous désirez vraiment. Et alors, toutes sortes d’éléments de coopération se révéleront à vous dans une délicieuse danse co-créatrice de création délibérée.

    Le monde d’après verra s’affirmer les forces et les acteurs qui vont permettre de commencer à rebâtir une nouvelle civilisation, reflétant les attentes et les rapports de force du XXI°. Il s’agit donc bien d’un basculement de nos références, qui verra se côtoyer le pire et le meilleur. Lorsque la culture progresse trop rapidement, lorsque les accomplissements matériels dépassent l'évolution de la sagesse adoratrice, alors, la civilisation contient en elle-même des germes de récession. A moins que cette civilisation ne soit étayée par un accroissement rapide de sagesse expérientielle, de telles sociétés humaines redescendront des niveaux élevés, mais prématurés, qu'elles ont atteints, et les " âges de ténèbres " de l'interrègne de la sagesse témoigneront, alors, de la résurgence inexorable du déséquilibre entre la liberté du moi et le contrôle du moi.

    Le libre arbitre ne peut pas être contrôlé. Il peut être influencé, mais à n’importe quel moment, la conscience individuelle peut simplement changer d’idée et repousser l'influence. La pensée peut créer une expérience et la modifier complètement. Une concentration de pensées combinées est toute-puissante quand elle opère à l’intérieur des lois universelles et qu’elle est supportée par un engagement émotif. Le retour au pouvoir personnel d’une personne, après avoir fait l’expérience du pattern de victime et après avoir été freinée dans son évolution, produira dans l’âme une sensation émotive comparable à la joie dont tant de religions ont parlé. De même que l'amour et la haine ne peuvent partager le même coeur, la joie et la perception d’être victime ne peuvent non plus habiter la même expérience. Le courage de choisir est la responsabilité de l'humanité qui crée son expérience, dans ce cas-ci avec toute l’aide possible, disponible sur demande.

    Il s’agit simplement d’éducation cohérente pour le défi qui nous confronte en tant qu’individu et en en tant qu’espèce. C’est un engagement pour réaliser un sens éthique global, des actions en toute connaissance de ce que nous faisons. La violence éclairée constitue l’un des aspects du sens éthique. S’il nous faut utiliser notre rage et notre capacité de nous défendre en tant qu’espèce humaine, de la manière correcte, cohérente, avec l’éthique, nous devons alors nous éduquer et c’est le processus par lequel nous développons le sens éthique. Nous devons refuser l'esclavage pour conserver notre force et notre pureté, ainsi que notre capacité à matérialiser la fonction de libre arbitre pour tous.

    Sauvez les gens plutôt que les concepts matérialistes ! Les sorties de crises se font en dehors des chemins tracés par les institutions qui les ont créées. Ces institutions proposeront toujours le même type de contrat d'ajustement qui consiste à diminuer les moyens donnés aux gens pour consacrer les richesses économisées à payer les créanciers. C'est absurde ! Rallongez plutôt les échéances et violez les règles essentielles du capitalisme tel qu’il est actuellement interprété : les gens ruinés ne consomment pas ! Investissez plutôt dans l'éducation, les sciences et la technologie, financer des infrastructures et récupérer ainsi une certaine productivité, ne serait-ce que dans les secteurs des services ou du tourisme. N’ayez pas peur de ceux qui vendent de l’argent, surtout si vous pouvez vendre des tomates...

    Pour tout un chacun qui possède le sens moral et le courage pour ce jeu : neutralisons les prédateurs qui sévissent au sein de l’espèce humaine, chassons-les et pourchassons-les délibérément et intentionnellement. Ces dominateurs déments hors contrôle, les psychopathes criminels au sein de notre société, doivent être identifiés afin de changer complètement les règles du jeu. La chasse est ouverte afin de permettre la survie de la totalité de notre espèce, et également pour donner aux êtres humains la chance de bénéficier d’une société harmonieuse et équilibrée en laquelle ils puissent coopérer, vivre ensemble dans la joie, solutionner leur différents paisiblement et, tout simplement, continuer à vivre. Nous n’aurons pas cette opportunité tant que les prédateurs nous auront sous leur coupe avec leur programme de crimes, de guerres, de sciences frauduleuses, d’arnaques financières, de corruption, de mensonges médiatiques, et ainsi de suite. C’est le challenge auquel nous devons faire face. Et nous verrons poindre un renversement de situation dans ce challenge, durant l’année 2012 : la phase terminale de la domination des inadaptés.

    Faut-il détruire ceux qui nous mettent en esclavage ou veulent délibérément terminer notre expérience terrestre ? Je vous suggére de retirer consciemment votre participation à de tels plans en vous concentrant plutôt sur un projet de création entièrement différent qui transcendera simplement le désastre planifié. Ceci laisserait les oppresseurs en plan, en train d'expérimenter l'autre facette de l'expérience qu'ils auront créée, tel qu'il se doit d'après la loi d'attraction, de par l'utilisation qu'ils en ont faite. Ce serait une merveilleuse démonstration des lois universelles, en concept et en application.

    Quand ceux des masses, s'épuisant eux-mêmes littéralement en dépensant leur énergie créatrice dans la bataille, m'observent vivant ma vie avec facilité et sans heurts dans ce flot, c'est que ma mission de renverser le flot est bien lancée, soit de penser en soi-même et de soi-même, par exemple de sortir du flot qui nage à contre-courant du flot expansif créateur. C'est tellement plus facile et plus agréable : si vous faites la Volonté de Dieu, qui a fait sa demeure dans votre mental, vous verrez se factualiser, à une échelle formidable, l'alignement d'un gigantesque pouvoir et la coordination d'immenses activités d'esprit en fonction. La réponse de la Déité à votre volonté créative dépassera considérablement les intentions de vos desseins et excédera de beaucoup les prévisions que vous concevez. – Quand votre champ de vision sera plus étendu et que vous serez libérés des entraves des comparaisons matérielles, vous pourrez commencer à comprendre la signification des réalités que “ l'oeil ne saurait voir ni l'oreille entendre et qui n'ont jamais été conçues par le mental humain ”, et même les choses que “ Dieu a préparées pour ceux qui aiment de telles vérités éternelles ”. Vous ne serez pas toujours limités comme maintenant dans l'étendue de votre vision et dans votre compréhension spirituelle. Il faut abandonner l'anxiété; les déceptions les plus difficiles à supporter sont celles qui n'arrivent jamais.

    Lorsque la progression des évènements sur notre monde évolutionnaire indiquera que le temps est mûr pour inaugurer un âge spirituel, des Fils Instructeurs de la Trinité s'offriront comme volontaires pour ce service. Vous connaissez mal les Fils de cet ordre parce que la Terre n'a jamais passé par un âge spirituel, un millénaire d'illumination cosmique. Mais depuis bientôt un siècle, des Fils Instructeurs visitent notre monde en vue d'établir les plans concernant leurs projets de séjour sur notre sphère. Ils seront prêts à apparaître sur Terre lorsque ses habitants se seront suffisamment délivrés des entraves de l'animalité et des chaines du matérialisme. Ces Fils Instructeurs de la Trinité seront accompagnés par un Fils Magistral et seront entièrement occupés par l'inauguration d'un âge spirituel, par l'aurore de l'ère des réalités spirituelles sur notre planète évolutionnaire. Ils rendront manifestes les contreparties spirituelles de la connaissance matérielle et de la sagesse temporelle. Les Fils Instructeurs resteront pendant mille ans du temps planétaire et un seul Fils Instructeur présidera au règne du millénaire planétaire, assisté par soixante-dix associés de son ordre. Ces Fils Spirituels du Paradis ne se matérialiseront ni par incarnation ni autrement pour devenir visibles aux êtres mortels, c'est pourquoi le contact avec notre monde sera maintenu par les Brillantes Étoiles du Soir, personnalités de l'univers local associées aux Fils Instructeurs de la Trinité.

    Et bien, peut-être que je débloque, mais tel est mon avertissement d'accoucheur de rêves. L’oeuvre de la Vie est plus grande que nous, mais chacune de nos respirations fait partie du grand souffle divin. Je suis un des rare porte-parole de mon groupe, un réservoir de pensées actives, et, en leur nom, je vous souhaite de réussir : remettez vos compteurs à zéro, retrouvez votre boussole morale, procurez-vous une connaissance de première main, imaginez un nouveau modèle, conquérez votre sphère de conscience, gagnez sincèrement votre domaine d'influence, tenez à jour votre journal créatif, faites le choix de vivre pour une cause durable, acceptez votre mission sans vous prendre au sérieux, rehaussez votre centre de gravité afin de découvrir la poésie de votre routine, trouvez un moyen de ne pas mettre en danger votre sens de l’empathie et votre capacité d’attention, sachez gérer l’imprévu, lâchez prise lorsqu’il le faut et prenez votre esprit divin par la main ! Chers amis et amies, recherchons une appréciation élargie des significations suprêmes, des valeurs ultimes et de la réalité absolue : construisons le temple du Père au centre de la cité, cultivons l'amitié cosmique et soyons "univers compatible" ! Afin que les forces et énergies du mental soient ainsi plus complètement ajustées à l'accent des tonalités de contact du niveau spirituel du présent et de l'avenir. L'identification à l'esprit constitue le secret de la survie personnelle et détermine la destinée de l'ascension spirituelle.

    Et non, aucune météorite géante n'est prévue de surgir de derrière la Lune. Mais ne dit-on pas que trois personnes qui parlent d'un tigre engendrent un tigre ? Sinon, tout sera anéanti sauf l’histoire et la topographie, prix pour l'humanité d'un saut quantique de la conscience causé par un rayonnement énergétique de synchronisation provenant du centre de notre galaxie. Plutôt, ce sont les Anciens des Jours qui se font entendre désormais, l'objectif de notre univers local étant de devenir membre de la confédération superuniverselle, sous condition d’une loyauté spirituelle sans faille : le Souverain Fils de Dieu qui préside aux affaires de notre univers local doit y être universellement reconnu et servi avec loyauté, il faut qu'un état de coopération harmonieuse ait pris naissance entre les planètes, les systèmes et les constellations individuels de tout l'univers local.

    Le dessein éternel du Dieu éternel est un idéal spirituel élevé. Les évènements du temps et les luttes de l'existence matérielle ne sont que l'échafaudage provisoire qui assure la communication avec l'autre côté, avec la terre promise de la réalité spirituelle et de l'existence céleste. Bien entendu, nous les mortels, nous trouvons difficile de saisir l'idée d'un dessein éternel, nous sommes pratiquement inaptes à comprendre la pensée de l'éternité, de quelque chose qui ne commence et ne finit jamais.

    Tout ce qui nous est familier a une fin. Lorsqu’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve. Lorsqu’on rêve avec d’autres, c’est le début d’une réalité.

    “ J’ai observé que même dans ces quelques endroits où la vie animale prospère en abondance (en parlant de la Sibérie qui est climat très ardu), je n’ai pas réussi à trouver, bien que j’en fusse très désireux, cette lutte amère pour les moyens de l’existence parmi les animaux appartenant à la même espèce, qui était considérée par la plupart des Darwiniens, bien que non pas par Darwin lui-même, comme la caractéristique dominante de la lutte pour la survie et le facteur principal de l’évolution. ” Prince Kropotkine

    Lire la suite : La Terre aux Terriens


    La guerre du Péloponnèse

    “ On m'a appris que dans l'année 994, des prêtres dans Paris annonçaient la fin du monde. Ce sont des fous. Il n'y a qu'à ouvrir le texte sacré, la Bible, pour voir qu'on ne saura ni le jour ni l'heure. ” Abbon de Fleury
    “ Le mal triomphe quand les êtres humains bons ne font rien de grand. ”
    Daniel


    « Qui plus est, ceux qui y prenaient la parole étaient du complot et les discours qu’ils prononçaient avaient été soumis au préalable à l’examen de leurs amis. Aucune opposition ne se manifestait parmi le reste des citoyens, qu’effrayait le nombre des conjurés. Lorsque quelqu’un essayait malgré tout de les contredire, on trouvait aussitôt un moyen commode de les faire mourir. Les meurtriers n’étaient pas recherchés et aucune poursuite n’était engagée contre ceux qu’on soupçonnait. Le peuple ne réagissait pas et les gens étaient tellement terrorisés qu’ils s’estimaient heureux, même en restant muet, d’échapper aux violences. Croyant les conjurés bien plus nombreux qu’ils n’étaient, ils avaient le sentiment d’une impuissance complète. La ville était trop grande et ils ne se connaissaient pas assez les uns les autres, pour qu’il leur fût possible de découvrir ce qu’il en était vraiment. Dans ces conditions, si indigné qu’on fût, on ne pouvait confier ses griefs à personne. On devait donc renoncer à engager une action contre les coupables, car il eut fallut pour cela s’adresser soit à un inconnu, soit à une personne de connaissance en qui on n’avait pas confiance. Dans le parti démocratique, les relations personnelles étaient partout empreintes de méfiance, et l’on se demandait toujours si celui auquel on avait à faire n’était pas de connivence avec les conjuré. » Thucydide

    Toutes les civilisations se valent sur un point au moins, celui de comporter un certain nombre de personnes qui estiment que leur civilisation est supérieure aux autres. La spiritualité du XXIe siècle se forgera sur l'enclume de l'histoire en marche.

    La Grèce, à l'évidence, comme espace géographique, ne peut disparaître. Comme espace politique, elle ne disparaîtra pas formellement, ses frontières n'étant réellement menacées par personne. Le dessein grec se dessine aujourd'hui : celui de refuser l'esclavage de la dette.

    Lire la suite : Porte Imaginaire

    Oh my God !

    “ Cette haine de l’humain, plus encore de la matérialité, cette horreur des sens, de la raison même, cette peur du bonheur et de la beauté, ce désir d’échapper à l’apparence, au changement, au devenir, à la mort, à tout projet, au désir même, tout cela signifie une volonté de néant, une aversion de la vie... ” Nietzsche
    “ Pourquoi les Dieux s'intéressent-ils pareillement à entrainer aussi minutieusement les mortels survivants à la technique de direction de l'univers ? ”
    Daniel


    « Dieu ? Pour tout vous dire, je serais plutôt agnostique. »
    – C’est fou comme tout le monde aime à répéter les mêmes propos, tel un perroquet... Pour ma part, je vois une contradiction contagieuse, épistémologiquement parlant...

    Peut-être que l’évangile de la fraternité des êtres humains n’est pas si loin que cela. Peut-être se trouve-t-il à l’intérieur de chaque être. Peut-être que l’être humain aveuglé par les illusions éphémères du consumérisme n’est plus capable de lire en lui-même. Pacifier ses émotions, cesser de parler pour écouter l’autre, ressentir plutôt que vouloir, fuir le bruit et l’agression médiatique qui sont des vexations pour l’esprit, et tendre son oreille pour écouter la petite musique de la vie. A celui qui sait entendre, le fracas de l’arbre qu’on abat ne peut couvrir la symphonie de la forêt qui pousse. Peut être que tout ce qui est dans les livres, tout ce qui a été écrit, est au fond de chacun de nous, et qu’il ne nous reste plus qu’à le comprendre et le mettre en pratique. Nul besoin de gourou, un ami suffit. Peut-être que le chemin de la connaissance n’est pas si long que cela, vingt à trente centimètres tout au plus, la distance entre la tête et le cœur.

    Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait ne l'a été sans lui. Dans l'amour de la vérité et la création de la beauté, le Père et le Fils sont égaux, sauf que le Fils paraît se consacrer davantage à réaliser la beauté exclusivement spirituelle des valeurs universelles. En divine bonté, je ne discerne aucune différence entre le Père et le Fils. Le Père aime ses enfants dans l'univers comme un père. Le Fils Éternel regarde toutes les créatures à la fois comme un père et comme un frère.

    Le ministère du Fils Éternel est consacré à la révélation du Dieu d'amour à l'univers des univers. Ce Fils divin n'a pas entrepris la tâche avilissante d'essayer de persuader son gracieux Père d'aimer ses humbles créatures et de témoigner de la miséricorde aux malfaisants du temps. Quelle erreur d'envisager le Fils Éternel comme suppliant le Père Universel d'être miséricordieux envers ses humbles créatures des mondes matériels de l'espace ! De tels concepts de Dieu sont absurdes et grossiers. Il vaudrait mieux réaliser que tous les secours miséricordieux des Fils de Dieu révèlent directement le coeur du Père, plein d'amour universel et de compassion infinie. L'amour du Père est la source réelle et éternelle de la miséricorde du Fils.

    Dieu est amour, le Fils est miséricorde. La miséricorde est l'amour appliqué, l'amour du Père en action dans la personne de son Fils Éternel. L'amour de ce Fils universel est également universel. A la manière dont l'amour est compris sur une planète sexuée, l'amour de Dieu se compare mieux à l'amour d'un père, tandis que l'amour du Fils Éternel ressemble davantage à l'affection d'une mère. De tels exemples sont vraiment élémentaires, mais je les emploie dans l'espoir de communiquer au mental humain l'idée qu'il y a une différence, non de contenu divin, mais de qualité et de technique d'expression entre l'amour du Père et l'amour du Fils. Le Fils Éternel – la Mère Universelle – exerce une souveraineté spirituelle absolue. Il tient littéralement pour ainsi dire dans le creux de sa main toutes les réalités d'esprit et les valeurs spiritualisées.

    La gravité d'esprit et la réponse à son attraction opèrent non seulement dans l'univers comme un tout, mais aussi entre les individus et les groupes d'individus. Il y a une cohésion spirituelle entre les personnes spirituelles et spiritualisées de tout monde, de toute race, de toute nation ou de tout groupe de croyants. Il existe une attirance directe de nature spirituelle entre des personnes de mentalité spirituelle ayant les mêmes gouts et les mêmes désirs profonds. Le terme affinité d'esprit n'est pas entièrement une figure de rhétorique.

    L'attraction de la gravité spirituelle du Fils Éternel constitue le secret inhérent à l'ascension au Paradis des âmes humaines qui survivent. Toutes les valeurs spirituelles authentiques et tous les individus de bonne foi spiritualisés sont retenus dans l'emprise infaillible de la gravité spirituelle du Fils Éternel. Par exemple, le mental mortel inaugure sa carrière comme un mécanisme matériel, puis il est finalement rassemblé dans le Corps de la Finalité comme une existence d'esprit rendue presque parfaite, devenant progressivement moins sujette à la gravité matérielle et en conséquence plus sensible, durant toute cette expérience, à la pressante attraction centripète de la gravité d'esprit. Le circuit de gravité d'esprit tire littéralement l'âme des êtres humains vers le Paradis.

    Le circuit de gravité d'esprit est le chenal fondamental pour transmettre les prières sincères d'un coeur humain croyant du niveau de la conscience humaine jusqu'à la conscience effective de la Déité. La partie de vos pétitions qui représente une vraie valeur spirituelle sera saisie par le circuit universel de gravité d'esprit et arrivera immédiatement et simultanément à toutes les personnalités divines intéressées. Chacune d'elles s'occupera de ce qui concerne son département personnel. Dans votre expérience religieuse pratique, lorsque vous adressez vos suppliques, il est donc indifférent de visualiser le Fils Créateur Jésus Christ Michael de notre univers local ou le Fils Éternel au centre de toutes choses.

    L'opération discriminatoire du circuit de gravité d'esprit pourrait être comparée aux fonctions des circuits neuraux du corps matériel humain. Les sensations voyagent vers l'intérieur sur les sentiers neuraux. Certaines sont retenues par les centres spinaux automatiques inférieurs qui réagissent. D'autres parviennent aux centres du cerveau inférieur, moins automatiques, mais éduqués par l'habitude. Enfin, les messages vitaux les plus importants court-circuitent ces centres subordonnés et sont immédiatement enregistrés dans les niveaux supérieurs de la conscience humaine.

    Mais combien plus parfaite est la splendide technique du monde spirituel ! Si votre conscience donne naissance à quelque chose qui comporte une valeur spirituelle suprême, et dès que vous l'exprimez, nul pouvoir dans l'univers ne peut empêcher le message d'être projeté comme un éclair jusqu'à la Personnalité Spirituelle Absolue de toute création.

    Au contraire, si vos suppliques sont purement matérielles et entièrement centrées sur vous-mêmes, il n'existe aucun plan permettant à ces prières indignes de s'insérer dans le circuit d'esprit du Fils Éternel. Le contenu de toute pétition non " dictée par l'esprit " ne peut trouver aucune place dans le circuit spirituel universel. Ces requêtes purement égoïstes et matérielles tombent mortes. Elles ne s'élèvent pas dans le circuit des vraies valeurs d'esprit. Les paroles en question ressemblent « à des cuivres qui résonnent et à des cymbales qui retentissent. » C'est la pensée motivante, le contenu spirituel, qui valide la supplique humaine. Les paroles sont sans valeurs.

    Le plan d'aboutissement progressif est le plan du Père Universel pour l'ascension par évolution. Ce programme fut accepté sans réserve par le Fils Éternel lorsqu'il concourut à la proposition du Père, « Faisons les créatures mortelles à notre propre image. » Ce dispositif pour rehausser les créatures du temps implique que le Père attribue des Fragments divins de Lui-même et dote les créatures mortelles des prérogatives de la personnalité.

    Le Fils Éternel s'est joint sans réserve au Père Universel pour diffuser à toute la Création cette injonction formidable : « Soyez parfait comme votre Père est parfait. » Et depuis lors, c'est toujours cette invite et ce commandement qui ont motivé tous les plans de survie et les projets d'effusion du Fils Éternel et de sa vaste famille de Fils coordonnés et associés. Et c'est dans ces effusions mêmes que les Fils de Dieu sont devenus pour toutes les créatures d'évolution " le chemin, la vérité et la vie ".

    Chaque fois qu'une réalité spirituelle s'actualise dans les univers, ce changement nécessite un rajustement immédiat et instantané de la gravité d'esprit. Ce nouvel esprit fait effectivement partie de la Source-Centre Seconde. Et tout aussi certainement, si un mortel devient un être spiritualisé, il atteindra le Fils Spirituel, centre et source de la gravité d'esprit. “ Celui qui a vu le Fils a vu le Père. ”

    Lire la suite : Tout sur l'Humour

    Extraterrestres and Co

    “ La probabilité que notre univers soit issu du hasard est comparable à celle d’un archer réussissant à planter sa flèche au milieu d’une cible carrée de 1 cm de côté et située à l’autre bout de l’univers. ” Trinh Xuan Thuan
    “ Aucun de mes propos ne parviendra à stimuler suffisamment votre imagination pour vous permettre de comprendre combien la vie est vraiment présente "là dehors" : rien que dans notre galaxie il y a près d'un billion de civilisations, et dans l'univers il y a autant de soleils que de verres d'eau dans les océans de notre monde. ”
    Daniel


    Eh bien, la vérité est bien plus complexe et plus passionnante et intéressante que cela.

    La Terre est un endroit, parmi un nombre gigantesque d'emplacements, où la vie existe. De cette multitude de points d'origine, un certain nombre vraiment énorme de civilisations a évolué au point où les limites de l'espace et du temps ont cessé de les entraver. Il y a de nombreuses méthodes pour se déplacer plus vite que la lumière. Ce n'est en réalité rien de plus qu’une limite imaginaire.

    Autrefois sur notre planète, il y avait ceux qui disaient que la vitesse du son était une barrière infranchissable. Aujourd’hui, nos avions les plus rapides mesurent leur vitesse en fonction du nombre de multiples de la vitesse du son auquel ils sont capables de voler. Et il en est de même pour la barrière de la vitesse de la lumière qui peut parfaitement être surmontée. Nous devons simplement réfléchir un peu différemment à la physique de l'univers. Certaines méthodes permettent à des vaisseaux de voyager très vite et de parcourir les espaces inter galactiques en un laps de temps qui ressemblerait à des semaines ou des mois. D'autres techniques plus avancées relèvent davantage de la conscience que de la physique. L'engin est véritablement un être capable d'élever sa conscience au niveau des dimensions supérieures où cet univers n’est qu’une des nombreuses structures parallèles de la réalité, puis de revenir aux dimensions inférieures à nouveau, cette fois à la croisée espace/temps de la destination souhaitée. Un tel processus permet au voyageur de passer de n'importe quel point dans l'espace/temps de n’importe quel univers alternatif possible, à tout autre point dans l'espace/temps/probabilité en un instant. Le transfert peut donner l’impression à un voyageur de n’avoir duré que quelques instants. Mais ces moments sont... pour le moins euphorisants. Vous emménagez dans l'unité avec l'univers puis retournez ensuite à la séparation et à l'individualisation. C'est une chose étrange et merveilleuse à expérimenter, en particulier les premières fois.

    Le monde a changé sous les pieds des matérialistes humanistes, et il y a beaucoup plus dans notre réalité que le réalisme naïf sur lequel est basé le darwinisme. Le fait que la plupart des matérialistes laïcs contemporains continuent de s'accrocher à des théories anciennes, brutes et mécaniques, en dépit des évolutions bien connues dans d'autres domaines scientifiques, est une preuve supplémentaire du caractère dogmatique et statique de leurs croyances. Notre planète est un membre d'un cosmos immense. Nous appartenons à une famille à peu près infinie de mondes, mais notre sphère est administrée avec tout autant de précision et entretenue avec tout autant d'amour que si elle était le seul monde habité existant.

    “ Toutes les branches de la science souffriront jusqu'à ce que les nombreux évènements dans le monde de l'inexplicable soient sérieusement étudiés et traités comme constituant une partie essentielle des phénomènes de la nature humaine. ” Alfred Russel Wallace

    N’affirmez que les choses dont vous avez fait l’expérience, au moins par la foi.

    Lire la suite :
    Visites du Ciel
    12 Planètes

    Un message à Garcia

    “ Cette bagatelle littéraire fut écrite un soir après le souper, en une heure seulement. ” Elbert Hubbard

    Dans toute cette affaire cubaine, il y a un être humain qui se découpe sur l’horizon de ma mémoire comme Mars en périhélie. Quand la guerre se déclara entre l’Espagne et les États- Unis, il était impératif de communiquer rapidement avec le commandant des insurgés. Garcia était quelque part dans les repères de montagne de Cuba – personne ne savait où. Aucune lettre ou télégramme ne pouvait le joindre. Le Président devait s’assurer de sa coopération, et rapidement. Que faire ? Quelqu’un dit au président : « Il y a un type du nom de Rowan qui trouvera Garcia pour vous, si quelqu’un peut le faire. »

    On fit venir Rowan et on lui remit une lettre à porter à Garcia. Comment le « gars du nom de Rowan » prit la lettre, la scella dans un sac en toile cirée, l’attacha près de son coeur, puis, après quatre jours en mer accosta par barque, de nuit, sur la côte de Cuba, disparut dans la jungle et trois semaines plus tard, ressortit de l’autre côté de l’île, après avoir traversé à pied un pays hostile et livré la lettre à Garcia – ce sont des choses que je ne désire pas particulièrement vous raconter en détails. Ce que je désire souligner est ceci : McKinley donna à Rowan une lettre à livrer à Garcia; Rowan prit la lettre et ne demanda pas « Où se trouve-t-il ?. »

    Par l’Éternel, voici un être humain dont la forme devrait être immortalisée dans le bronze et sa statue placée dans chaque collège de ce pays. Ce n’est pas la connaissance des livres dont les jeunes êtres humains ont besoin, ni d’apprendre ceci ou cela, mais un redressement des vertèbres qui les rendra loyaux, qui les fera agir promptement et concentrer leurs énergies : fais-le – « porte un message à Garcia. » Le général Garcia est mort maintenant, mais il y a d’autres Garcias. Aucun être humain qui a tenté de bâtir une entreprise qui requerrait plusieurs mains, n’a échappé à la complète décontenance face à l’imbécilité de l’être humain moyen – son incapacité ou son indisposition à se concentrer sur une chose et l’exécuter. Assistance bancale, stupide inattention, rude indifférence et travail à moitié fait semblent la règle; et aucun être humain n’a de succès à moins d’y aller par la force ou la menace, ou en soudoyant d’autres êtres humains pour l’assister; ou parfois, Dieu dans sa bonté fait un miracle et lui envoie un ange de lumière pour l’assister.

    Vous, le lecteur, faites le test : Vous êtes maintenant assis à votre bureau – six commis sont à portée de voix. Appelez-en un et faites-lui cette demande : « S’il vous plaît, regardez dans l’encyclopédie et rédigez-moi un bref mémo sur la vie de Correggio. » Est-ce que le commis dira tranquillement : « Oui, Monsieur », et qu’il se mettra à la tâche ? Je le gage sur votre vie, il ne le fera pas. Il vous regardera de son oeil de poisson et posera une ou plusieurs des questions suivantes : Qui est-il ? Quelle encyclopédie ? Ai-je été engagé pour cela ? Ne voulez-vous pas dire Bismark ? Pourquoi est-ce que Charlot ne le ferait pas ? Est-il mort ? Est-ce urgent ? Ne devrais-je pas vous apporter le livre pour que vous le fassiez vous-mêmes ? Pourquoi voulez-vous savoir cela ? Et je vais vous en gager dix qu’après que vous aurez répondu aux questions et expliqué comment trouver l’information, et pourquoi vous la voulez, le commis partira et ira chercher un autre commis pour l’aider à trouver Correggio – et alors, il reviendra pour vous dire que cet être humain n’existe pas. Bien sûr, je peux perdre mon pari, mais suivant la loi de la moyenne, je ne perdrai pas. Maintenant, si vous êtes brillant, vous ne vous embêterez pas à expliquer à votre assistant que Correggio est classé dans les « C », et non dans les « K » mais vous sourirez très gentiment et direz : « Oublie cela », et vous irez chercher vous-mêmes. Et cette incapacité d’action indépendante, cette stupidité orale, cette infirmité de la volonté, ce manque de désir d’attraper avec plaisir et de lancer – ce sont ces choses qui reportent le Socialisme pur loin dans le futur. Si les êtres humains ne peuvent agir pour eux-mêmes, alors comment peuvent-ils agir quand le produit de leur effort est pour le bénéfice de la masse ?

    Un bras droit qui a une main de fer est nécessaire et la peur de se faire « virer » le samedi soir tient plus d’un travailleur à sa place. Placez une annonce pour un sténographe, et neuf sur dix qui se présentent pour obtenir l’emploi ne peuvent ni épeler ni ponctuer – et ne pensent pas que c’est nécessaire.

    Une telle personne peut-elle écrire une lettre à Garcia ? « Vous voyez ce comptable », me dit le contremaître d’une grande manufacture. « Oui, et alors ? » « Bien, c’est un bon comptable, mais si je l’envoyais en ville pour une commission, il se pourrait qu’il le fasse, et d’un autre côté, peut-être aussi qu’il visiterait quatre bars en chemin, et quand il arriverait à la rue Principale, il aurait oublié pourquoi il est là. » Peut-on faire confiance à un tel être humain pour porter un message à Garcia ?

    Nous avons récemment entendu beaucoup de sympathie larmoyante exprimée envers les « citoyens exploités dans certains ateliers » et les « vagabonds sans abris qui cherchent un travail honnête », et tout ceci est souvent accompagné de mots durs envers les êtres humains au pouvoir.

    Rien n’est dit de l’employeur qui vieillit avant son temps alors qu’il tente en vain d’aider Tibert Bon-à-rien à faire un travail intelligent et sa longue et patiente recherche pour trouver « l’aide » qui ne fait rien d’autre que de critiquer quand l’employeur a le dos tourné. Dans chaque magasin et chaque manufacture, un processus d’élimination est constamment en marche. L’employeur est constamment à renvoyer « l’aide » qui a montré son incapacité à ajouter aux intérêts de l’entreprise, et il en engage d’autres. Peu importe si l’entreprise va bien, cette sélection continue; seulement, si les temps sont durs et que le travail est rare, la sélection est plus sévère – et à la porte, à jamais à la porte l’incompétent et l’indigne. C’est la survie du meilleur. Comme il surveille ses intérêts, l’employeur garde les meilleurs, ceux qui peuvent porter un message à Garcia.

    Je connais un être humain très brillant qui n’a pas la capacité de diriger sa propre affaire; de plus, il est absolument sans valeur pour qui que ce soit d’autre car il porte constamment en lui cette suspicion folle que son employeur l’oppresse, ou a l’intention de l’oppresser. Il ne peut donner d’ordres, et il ne peut en recevoir. Si on devait lui donner un message pour Garcia, il répondrait probablement : « Porte-le-lui toi-même ! » Ce soir, cet être humain déambule dans les rues à la recherche d’un travail; le vent s’infiltre sous son vieux manteau. Ceux qui le connaissent ne veulent pas l’employer car il est un fomenteur de troubles. Il ne connaît pas la raison, et la seule chose qui puisse l’impressionner est le bout d’une botte à semelle épaisse. Bien sûr, je sais qu’une personne si déformée moralement mérite la pitié; mais, dans notre pitié, versons aussi une larme pour les êtres humains qui s’efforcent de maintenir une grande entreprise, ceux dont les heures de travail ne s’arrêtent pas quand le sifflet de fin de quart retentit, et dont les cheveux blanchissent trop tôt en raison de la bataille qu’ils livrent pour tenir en ligne l’indifférent mal fagoté, l’imbécile crasse et l’ingrat sans coeur qui tous s’en iraient affamés et sans abris si ce n’était de l’entreprise.

    Ai-je parlé trop durement ? C’est possible. Mais quand le monde aura dégénéré, je désire dire un mot de sympathie pour l’être humain qui réussit – l’être humain qui, envers et contre tout, a dirigé les efforts des autres et ayant réussi, découvre qu’il n’en a rien tiré d’autre qu’une pitance. J’ai transporté ma boîte à lunch et j’ai travaillé comme journalier, et j’ai aussi été un employeur, et je sais qu’il y a des choses à dire des deux côtés. Il n’y a pas d’excellence dans la pauvreté en soi : les guenilles ne sont pas recommandables; et tous les employeurs ne sont pas des rapaces et des rustres, pas plus que tous les pauvres êtres humains ne sont vertueux.

    J’apprécie grandement celui qui fait son travail quand le patron est absent aussi bien que lorsqu’il est là. Et l’être humain qui, lorsqu’on lui donne une lettre à remettre à Garcia, prend la missive tranquillement, sans poser de questions idiotes, et sans arrière-pensée de la jeter dans l’égout le plus proche ou de faire n’importe quoi d’autre que de la livrer, qui n’est jamais « mis à pied » ou qui n’a pas à faire la grève pour obtenir un meilleur salaire. La civilisation est une longue recherche anxieuse d’individus comme celui-là. Tout ce qu’un tel être humain demande devra lui être accordé. On désire sa présence dans toute ville, tout village et tout hameau – dans chaque bureau, boutique, magasin et manufacture. Le monde le veut : on a besoin de lui, un grand besoin – cet être humain qui peut porter « Un message à Garcia. »

    Je t'ai entendu l'ami – « Pa capona »

    “ Personne ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà dans l’aube de votre connaissance. ” Khalil Gibran
    “ Si la vie te donne un citron, fais-en une limonade. ”
    Daniel


    Comment ne pas crier toute cette douleur, comme tu le fais ? Ce monde est plus fou que toi, de ne pas le voir comme tu viens de me le décrire. Mais je vais te mettre une motivation dans la tête, une graine que je souhaite voir grandir telle qu’elle t’entrainera à être désormais un leader dans le domaine de ton choix.

    Ce monde est une place de jeu, avec ses règles et ses joueurs. Tu es à la fois le banquier, les dés, le pion, les cartes et les cases à jouer. Tu peux suivre tes règles ou les contourner, tu peux choisir avec qui jouer ou faire ton malin en solitaire, tu peux tout acheter ou tout vendre, tu peux aller directement à la case départ ou retourner en prison, et tu peux même jeter tout par dessus bord.

    C’est en regardant la vie pour ce qu’elle est, sur un monde qui vient à peine de sortir de quarantaine, que tu pourras te passionner à la lecture de cette aventure qui se propose à toi. Bien sûr qu’il faut que tu regardes au delà de ton nombril... tu ne vas quand même pas te limiter à un destin aussi misérable que de n’avoir pour panorama que tes états d’âmes aléatoires. N’est-ce pas ? Regarde ce monde pour ce qu’il a à offrir d’information à propos de son Auteur, vois comme beaucoup de prophètes ont vu juste à propos de notre gestion, mais aussi ce qu’ils ont annoncé à propos d’un retour de la conscience. Dis-moi avec tout le sérieux possible ce que tu en penses, ce que tu vois de ton côté qui adviendra, ce que nous pourrions faire pour prévenir l’imprévu et lâcher prise de l’ancien.

    La monotonie est signe d'immaturité de l'imagination créatrice et de l'inactivité de la coordination de l'intellect avec les dons spirituels. L'amour de l'aventure, la curiosité et la peur de la monotonie – ces traits inhérents à la nature humaine évoluante – n'ont pas été mis là simplement pour t’agacer et t’ennuyer durant ton bref séjour sur Terre, mais plutôt pour te suggérer que la mort n'est que le commencement d'une carrière d'aventures sans fin, une vie perpétuelle d'anticipations, un éternel voyage de découvertes. La curiosité – l'esprit d'investigation, le besoin de découvrir, l'impulsion de l'exploration – font partie des dons innés et divins des créatures évolutionnaires de l'espace. Ces impulsions naturelles ne t’ont pas été données simplement pour être frustrées et refoulées. Il est vrai qu'il faut fréquemment restreindre ces impulsions ambitieuses durant ta courte vie terrestre et subir de nombreuses déceptions, mais tes espérances sont destinées à être pleinement réalisées et glorieusement satisfaites au cours des longs âges à venir.

    Laisse les pressions produire stabilité et certitude. Sois fidèle et sérieux, et en même temps allègre. Accepte les défis sans te plaindre et fais face sans crainte aux difficultés et aux incertitudes. Tu accrois tes fardeaux et diminues tes chances de succès en te prenant trop au sérieux. Rien n'a priorité sur le travail concernant ta sphère statutaire – le présent monde ou les suivants. Le travail de préparation pour la prochaine sphère plus élevée est fort important, mais rien n'est aussi important que de travailler pour le monde sur lequel tu vis actuellement. Mais, bien que le travail soit important, le moi ne l'est pas. Quand tu te sens important, tu perds tant d'énergie à justifier la fierté de ton égo qu'il reste peu d'énergie pour faire le travail. C'est l'importance attachée au moi et non l'importance attachée au travail qui épuise les créatures immatures. C'est l'élément moi qui épuise, et non l'effort pour aboutir. Tu peux faire une oeuvre importante si tu ne t'attribue pas d'importance. Tu peux faire plusieurs choses aussi facilement qu'une seule si tu laisses ton moi de coté. La variété est reposante, c'est la monotonie qui use et épuise. Jour après jour, la veille ressemble au lendemain – elle n'offre que l'alternative de la vie ou de la mort.

    C'est principalement la peur qui rend l'être humain esclave et l'orgueil qui est sa grande faiblesse. Te livreras-tu toi-même pour être l'esclave de ces deux destructeurs de la joie et de la liberté ? Si tes espoirs ne cessent d'être brisés et chacune de tes ambitions d'élévation personnelle misent en pièces, abandonneras-tu ? Si tu échoues, te relèveras-tu indomptablement pour essayer de nouveau ? Si tu réussis, conserveras-tu un équilibre bien compensé – une attitude ferme et spiritualisée – au cours de chaque effort dans la longue lutte pour briser les chaines de l'inertie matérielle, pour atteindre la liberté de l'existence spirituelle ?

    Il est tout à fait naturel, dans la vie des guerriers, d’être triste sans raison manifeste. Dès que se brisent les frontières du connu, un simple coup d’oeil sur l’éternité qui se trouve à l’extérieur du cocon suffit à perturber le confort que nous procure notre inventaire. La mélancolie qui en résulte peut engendrer la mort... La meilleure façon de se débarrasser de la mélancolie est de se moquer d’elle. Il faut être conscient qu’un désir de servir sans respecter le libre arbitre d’autrui est dangereux et renforce le "côté obscur". Si tu veux aider les autres, purifie-toi la tête !

    Ne te laisse pas abattre, ne baisse pas les bras. La plantation d'une graine nécessite sa mort, la mort de tes plus chères espérances, avant que la graine puisse renaître pour porter les fruits d'une vie nouvelle et d'occasions renouvelées. Tu éprouveras moins de tristesse et de déceptions, premièrement en faisant moins de plans personnels concernant d'autres personnalités, et ensuite en acceptant ton sort lorsque tu as fidèlement accompli ton devoir. Une déception ne devrait pas être considérée comme une défaite, ni une remise à plus tard regardée comme une disgrâce et encore moins les échecs apparents du temps confondus avec les délais significatifs de l'éternité. Apprends à te délecter d'incertitudes, à te nourrir de désappointements, à t'enthousiasmer sur des défaites apparentes, à te fortifier en présence de difficultés, à faire preuve d'un courage indomptable en face de l'immensité et à exercer une foi invincible quand tu fais face au défi de l'inexplicable. Que ton cri de guerre soit : “ En liaison avec Dieu, rien – absolument rien – n'est impossible. ”

    Evite l’emballement intempestif et reste vigilant. Après deux mois, tu sauras si tu as fait le mauvais choix, mais c’est seulement après deux ans que tu sauras si tu as fait le bon. Tu connais du monde ? Alors pourquoi ne pas créer votre club qui transformera votre sphère de conscience ? Déchirez ensemble le tissu de l'indifférence qui enferme vos coeurs; décidez-vous avant qu'il ne soit trop tard. Une vie réussie est une vie passée au service des autres. Tu peux faire la différence en recherchant l’équilibre, mon cher ami. On n'est libre de choisir et d'agir que dans le royaume de sa propre conscience.

    Après être partis sur la route de la vie éternelle, après avoir accepté ta mission et reçu tes ordres pour progresser, ne crains pas les dangers du manque de mémoire des êtres humains et de l'inconstance des mortels, ne te laisse pas troubler par des craintes d'échecs ou des confusions déroutantes, ne chancèle pas et ne mets en doute ni ton statut ni ta position, car, à toutes les heures sombres et à tous les carrefours de la lutte pour le progrès, l'Esprit de Vérité parlera toujours et te dira “ Voilà le chemin ”.

    « Les deux mots les plus brefs et les plus anciens, oui et non, sont ceux qui exigent le plus de réflexion. » Pythagore

    « Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l'autorité et n'ont aucun respect pour l'âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. » Socrate

    « Du temps de ma jeunesse, je ressentais en effet la même chose que beaucoup dans cette situation : je m'imaginais qu'aussitôt devenu maître de moi-même, j'irais tout droit m'occuper des affaires communes de la cité. Et voilà comment le hasard fit que je trouvai les choses de la cité. Le régime d'alors était en effet l'objet de virulentes critiques de la part du plus grand nombre, et une révolution éclata. Et moi, voyant donc cela, et les êtres humains qui s'occupaient de politique, plus j'examinais en profondeur les lois et les coutumes en même temps que j'avançais en âge, plus il me parut qu'il était difficile d'administrer droitement les affaires de la cité. Il n'était en effet pas possible de le faire sans amis et associés dignes de confiance, et il n'était pas aisé d'en trouver parmi ceux qu'on avait sous la main, car notre cité n'était plus administrée selon les coutumes et les habitudes de nos pères. » Platon

    « Que si l’on prétend que tout ce qui est agréable et beau exerce sur nous une sorte de contrainte, attendu que ce sont des objets extérieurs, alors il faudrait dire que tout exerce sur nous un empire violent ; car c’est toujours en vue de ces choses que les êtres humains font tout ce qu’ils font, malgré eux et par conséquent avec peine, les autres avec plaisirs, parce qu’ils n’envisagent que le côté agréable. Or il est ridicule d’accuser les objets extérieurs plutôt que de s’en prendre à soi-même de la facilité que l’on a à s’en laisser séduire. Une tyrannie s'arrange pour que rien ne demeure caché, de ce que les sujets disent ou font ; elle place des espions partout.... elle dresse les êtres humains du monde entier les uns contre les autres, et rend ennemis les amis. Il entre dans les habitudes d'une telle administration tyrannique d'appauvrir les sujets pour payer la solde des gardes du corps afin que, préoccupés seulement de toucher leur paye, ils n'aient ni le temps, ni le loisir de fomenter des conjurations.... d'établir des impôts très élevés comme ceux réclamés à Syracuse sous Dionysos, où les citoyens avaient perdu en cinq ans toute leur fortune, à payer des redevances.... Enfin le tyran désire faire de la guerre un état permanent.. » Aristote

    Lire la suite : Jeune Homme

    Le Père prodigue

    “ La vie évolue toujours à partir de formes simples vers plus de complexité. Les structures sont de plus en plus différenciées et les éléments sont toujours plus interdépendants dans leur organisation. Le point culminant momentané de cette évolution en accélération se trouve être l’être humain et la civilisation humaine. ” Peter Russell
    “ Lorsque nous contemplons ce spectacle sublime, nous nous écrions tous : Quelle glorieuse destinée pour les enfants temporels d'origine animale, les fils matériels de l'espace ! ”
    Daniel


    Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : « Père, donne-moi la part de fortune qui me revient. » Et le père leur partagea son bien. Peu de jours après, rassemblant tout son avoir, le plus jeune fils partit pour un pays lointain et y dissipa son bien en vivant dans le luxe. Quand il eut tout dépensé, une grande famine survint dans le pays et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla se mettre au service d’un des habitants de cette contrée, qui l’envoya dans ses champs garder les cochons. Il aurait bien voulu se rassasier des caroubes que mangeaient les cochons, mais personne ne lui en donnait. Rentrant alors en lui-même, il se dit : « Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en surabondance, et moi je suis ici à mourir de faim ! Je veux partir pour retourner chez mon père et je vais lui dire : Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi; je ne mérite plus d’être appelé ton fils, traite-moi comme l’un de tes ouvriers. » Il partit donc et s’en alla vers son père. Tandis qu’il était encore loin, son père l’aperçut et fut pris de compassion; il courut se jeter à son cou et l’embrassa tendrement. Le fils alors lui dit : « Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi, je ne mérite plus d’être appelé ton fils. » Mais le père dit à ses serviteurs : « Vite, apportez la plus belle robe et habillez mon fils, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds. Amenez le veau gras et tuez-le, mangeons et faisons la fête, car mon fils que voilà était mort et il est revenu à la vie; il était perdu et il est retrouvé ! » Et ils se mirent à festoyer.

    L'oeil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu et le mental des mortels n'a pas perçu les choses que le Père Universel a préparées pour ceux qui survivent à la vie de la chair sur les mondes du temps et de l'espace. Ne croyez pas que je sois prophète, je suis tout simplement un être humain qui tire les conséquences naturelles des faits qu’il voit. Tout civilisateur est un défenseur de l'éthique libératrice des gouvernements.

    Lire la suite : Retour des Dieux

    Focalisez-vous sur la Lumière

    “ Papa c’est encore loin l’Amérique ? – Tais-toi et nage ! – En vérité, la volonté du Père céleste dans le coeur des croyants est à portée de main. ”
    Daniel


    Lorsqu’on regarde dans le futur, en se posant des questions sur ce qui est négatif, des questions au sujet du mal, sur ceux qui l’ont initié et qui se sont appliqués à le perpétuer, c’est comme si vous vous rendiez dans une caverne très, très profonde, avec une petite lampe-torche dont les piles faiblissent lorsque leur usage arrive au bout. Bientôt vous finissez au fond de la caverne obscure, et vous vous étonnez du pourquoi vous êtes venus ici, alors qu’il n’y a pas de raison de l’avoir fait dans votre voyage vers la lumière, ni d’avoir étudié si intensément le négatif de l’obscurité. Vous ne comprenez pas la lumière en étudiant les ténèbres. La lumière est la source, la lumière est le chemin, elle indique le chemin pour votre voyage.

    Focaliser votre attention et votre étonnement, votre stupéfaction et votre spéculation sur ce qui est négatif et sur le mal est non productif, en fait, c’est préjudiciable pour votre progrès spirituel. Vous devenez ce à quoi vous aspirez. Vous n’aspirez pas à Dieu en examinant le mal des autres, ou le mal qui a commencé sur cette planète il y a si longtemps. Nous vous exhortons tous, chacun de vous, tous ensemble, de vous réjouir dans la Lumière de Dieu, en sachant que cette source de lumière est en vous, et qu’elle n’a que la luminosité dont vous la laissez briller. Elle est l’ampoule, vous en êtes la pile. Vous vous rejoindrez pour former un phare brillant devant-vous. Vous devez néanmoins tourner le bouton pour l’allumer – c’est votre décision. Si vous voulez vous rendre dans les cavernes obscures, et examiner ceci pendant la durée de votre vie, c’est votre choix, personne ne vous refusera ce choix, et pourtant votre Fragment divin intérieur continuera d’essayer de vous faire retourner vers la lumière, de vous sortir de cette obscurité dans laquelle vous vous êtes engagés.

    Je vous dis la même chose, que seule la lumière est le chemin. Jésus Christ Michael était et reste votre premier modèle du phare juste et parfait sur votre monde. Appropriez-vous sa Lumière, faites vôtre son modèle pour une vie de service, de consécration, de croissance et d’éveil à la conscience, afin de devenir « un » dans cette conscience avec Dieu. Nous nous efforçons de vous apprendre à être quotidiennement et minute après minute en communion avec votre Esprit intérieur, la Source de toute lumière en vous, celle qui est le modèle ultime de la grandeur en vous. Vous devez décider d’attirer cette source, de choisir de le faire et d’entrer en action, afin d’accomplir cette décision.

    J’ai répondu à vos questions aussi sincèrement que possible. Beaucoup de vos questions sont au delà de votre entendement pour les poser ou pour en obtenir une réponse que vous puissiez entièrement comprendre. Vous n’acceptez pas le fait que vous n’avez pas besoin d’être ingénieur et construire une locomotive pour prendre le train d’ici à Berlin. Acceptez simplement que vous achetez votre billet, vous montez dans le train et vous partez. Vous choisissez la destination, vous choisissez d’acheter le billet, vous n’avez pas besoin d’être capables de le construire ou de le conduire pour le prendre, vous êtes simplement un passager dans le grand train des êtres de lumière ascendants de Dieu qui vous rencontrera au Paradis, et vous embrassera dans le Corps de la Finalité.

    Pensez à Dieu comme à un grand océan... si nous pouvons tous prendre différents cours d'eau et rivières pour nous rendre à Lui, nous sommes tous essentiellement conduits à la même place.

    “ Aujourd’hui nous voyons un reflet dans un miroir obscur, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. ” Paul, 1 Corinthiens, 13 :12-13

    Nous sommes des créateurs créant à l’intérieur de nos propres créations.
    Si nous étions seuls dans l’univers, il y aurait là un énorme gaspillage d’espace.
    Les êtres qui ont déjà été unis demeurent toujours connectés entre eux.

    Au cours de toute notre ascension au Paradis, nous ne gagnerons jamais rien en essayant impatiemment de nous dérober au divin plan établi, au moyen de raccourcis, d'inventions personnelles ou d'autres expédients pour améliorer le chemin de la perfection, vers la perfection et pour la perfection éternelle. Ce sont les peuples qui font une civilisation; la civilisation ne fait pas les peuples.

    “ O Dieu, la mer est si grande et mon bateau est si petit... ” Un pêcheur.

    DAD






    À lire aussi :

    Les messages du Blog





    Réactions à ce message :

    Vos meilleurs commentaires




    Merci pour votre soutien !
    En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
    Avec tout notre Amour... DAD

    Laissez un commentaire

    Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


    Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


    Toutes les religions du monde


    Influencer logo