Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Arôme de l'Amitié

*BONTÉ*


Prier Message transmis le 21 mars 2008 :

On peut cultiver l'amabilité, mais la bienveillance est l'arôme de l'amitié qui émane d'une âme saturée d'amour.

La bonté force toujours le respect, mais, quand elle est dépourvue de grâce, elle repousse souvent l'affection. C'est seulement quand la bonté est gracieuse qu'elle exerce un attrait universel. La bonté n'est efficace que si elle est attirante.

Le fait de réellement comprendre les êtres humains permet de manifester une véritable sympathie et de montrer une sincère compassion.

Manifestons de la compassion illimitée, une sympathie pratique, personnelle et constructive. Et que jamais la fréquentation intime que nous avons de la souffrance n'engendre l'indifférence.

N'accroissons pas l'apitoiement sur elles-mêmes des âmes affligées.

Nous pouvons être d'un tel secours aux êtres humains lorsque nous les aimons sincèrement. Aimons véritablement chaque être humain, chaque femme et chaque enfant. Soyons un véritable ami en étant expert à comprendre les besoins des êtres humains et habile à détecter leur désirs.

Ne soyons jamais pressé. Ayons le temps de réconforter nos semblables "en passant". Arrangeons-nous toujours pour que nos amis se sentent à l'aise. Soyons un auditeur charmant. Ne tentons jamais de sonder de manière indiscrète l'âme de nos frères et soeurs.

Quand nous réconfortons un mental inassouvi et soignons une âme assoiffée, le bénéficiaire de notre miséricorde devrait non pas tellement avoir le sentiment de se confesser à nous, mais plutôt de conférer avec nous.

Ne montrons jamais de curiosité envers les gens et ne manifestons jamais le désir de les commander, de les diriger, ou de garder contact par la suite. Inspirons une profonde confiance en soi et un solide courage à tous ceux qui jouissent de notre compagnie. Quand nous sourions à une personne, que celle-ci ressente une capacité accrue à résoudre ses multiples problèmes.

Aimons les êtres humains, sagement, sans jamais hésité à être sévère avec eux quand l'occasion exige cette discipline. Pour aider une personne, commençons souvent par lui demander de l'aide. De cette manière, nous suscitons de l'intérêt et faisons appel aux meilleurs éléments de la nature humaine.

Discernons la foi qui sauve dans la grossière superstition des personnes qui cherchent la guérison au travers de simulacre. Soyons toujours prêts et disposés à interrompre un discours ou à faire attendre une multitude pendant que pourvoyons aux besoins d'une créature isolée, ou même d'un petit enfant. De grands évènements peuvent se produisent non seulement parce que les gens ont la foi en Dieu le Père, mais aussi parce que nous avons une si grande foi en eux.

La plupart des choses réellement importantes que nous disons devraient sembler se produire par hasard. Le service sur Terre d'un Artisan de la lumière devrait présenter fort peu d'aspects professionnels, bien prévus, ou prémédités.

Dispensons la santé et répandons le bonheur avec naturel et grâce au cours de notre voyage à travers la vie. Circulons ici-bas en faisant du bien.

Il sied que les Serviteurs de la race des êtres humains apprennent à soigner "au passage" – à faire du bien avec désintéressement en vaquant à leurs devoirs quotidiens.

Respectons toujours la personnalité de l'être humain. Une cause juste ne doit jamais être promue par la force; les victoires spirituelles se gagnent uniquement par le pouvoir spirituel. Cette injonction contre l'emploi d'influences matérielles s'applique aussi bien à la force psychique qu'à la force physique.

N'employons ni des arguments accablants ni la supériorité mentale pour contraindre des hommes et des femmes à s'ouvrir à la vie spirituelle. Le mental humain ne doit ni être écrasé par le seul poids de la logique ni intimidé par une éloquence astucieuse. Bien que l'émotion, en tant que facteur dans les décisions humaines, ne puisse être entièrement éliminée, quiconque veut faire progresser la cause d'une croissance spirituelle dévouée ne devrait pas y faire directement appel. Ayons directement recours à l'esprit divin qui habite le mental des êtres humains, et non à la peur, à la pitié ou au simple sentiment.

En faisant appel aux êtres humains, soyons équitables; contrôlons-nous et restons dument sur la réserve; respectons comme il convient la personnalité de nos frères et soeurs. Rappelons-nous que l'Esprit de Vérité se tiens à la porte et frappe, et il entrera chez quiconque veut ouvrir.

En initiant les êtres humains à l'éveil spirituel, ne diminuons ou ne détruisons pas leur respect d'eux-mêmes. Le respect de soi poussé à l'excès peut détruire l'humilité appropriée et se transformer en orgueil, en vanité et en arrogance; mais la perte du respect de soi aboutit souvent à la paralysie de la volonté. La promesse d'une vie éternelle a pour but de rétablir le respect de soi chez ceux qui l'ont perdu et de le refréner chez ceux qui l'ont.

Ne commettons pas l'erreur de simplement condamner ce qu'il y a de mauvais dans la vie de nos frères et soeurs; n'omettons pas de reconnaître libéralement, dans leur vie, les choses les plus dignes de louanges. N'oublions pas que rien n'arrêtera Dieu pour rétablir le respect de soi chez ceux qui l'ont perdu et qui désirent réellement le regagner.

Prenons garde de ne pas blesser le respect de soi des âmes timides et craintives. Ne nous permettons pas d'être sarcastiques aux dépens de nos frères candides, ni cyniques avec les enfants apeurés. L'oisiveté détruit le respect de soi; donc, recommandons à nos frères et soeurs de s'occuper toujours activement des tâches qu'ils ont choisies et ne négligeons aucun effort pour procurer du travail à ceux qui se trouvent sans emploi.

N'ayons pas recours à des tactiques indignes comme celle d'effrayer des hommes et des femmes pour essayer de les faire entrer dans une pratique spirituelle. Un père aimant n'effraie pas ses enfants pour les faire obtempérer à ses justes exigences.

Les enfants de la famille divine finiront par comprendre clairement que les fortes sensations émotives ne sont pas l'équivalent de directives de l'esprit divin. Quand une forte et étrange impression nous pousse à faire une chose ou à nous rendre en un certain lieu, cela ne signifie pas nécessairement que de telles impulsions soient des directives de l'esprit intérieur.

Avertissons tous les croyants en ce qui concerne cette zone de conflit qu'il faut traverser pour passer de la vie telle qu'elle est vécue dans la chair à la vie supérieure telle qu'elle est vécue dans l'esprit. Pour ceux qui vivent dans l'un ou l'autre de ces deux royaumes, il y a peu de conflits ou de confusion, mais tous sont condamnés à éprouver un plus ou moins grand degré d'incertitude pendant la période de transition entre les deux niveaux d'existence. En entrant dans en relation avec Dieu, nous ne pouvons ni échapper à nos responsabilités, ni éluder nos obligations; mais n'oublions pas que l'effort spirituelle est facile à porter et que le fardeau de la vérité est léger.

Le monde est rempli d'âmes affamées qui vivent dans la famine en présence même du pain de vie; les êtres humains meurent en cherchant le Dieu qui habite pourtant en eux. Ils recherchent les trésors du royaume avec un coeur plein de désirs et une démarche fatiguée, alors qu'ils sont tous à portée immédiate de la foi vivante. La foi est à la religion ce que les voiles sont au bateau; elle est un supplément de puissance et non un fardeau additionnel de la vie. L'unique lutte de ceux qui entrent dans le royaume de Dieu est de mener le bon combat de la foi. Le croyant n'a qu'une bataille à livrer, et c'est contre le doute – contre l'incrédulité.

En prêchant la bonne nouvelle de l'amour du Père Universel, nous enseignons simplement l'amitié avec Dieu, et cette communion présentera un attrait égal pour les êtres humains et pour les femmes; tous deux y trouveront ce qui satisfait le plus véritablement leurs désirs et leurs idéaux caractéristiques. Disons aux fils et filles de Dieu qu'il est non seulement sensible à leurs sentiments et patient avec leurs faiblesses, mais qu'il est aussi sans pitié pour le péché et qu'il ne tolère pas l'iniquité. En vérité, il est doux et humble, mais il est également implacable et inexorable quand il y a malfaisance délibérée et rébellion impie contre la volonté du Père qui est aux cieux. En d'autres termes, nous récoltons à nous ce que nous semons, nous attirons dans nos vies les énergies divines manifestant ce sur quoi nous focalisons. Donc, encourageons chacun qui est sincèrement prêt à entendre, qu'il est sage de choisir convenablement ce que nous souhaitons voir se manifester comme démonstration de notre participation cocréative avec Dieu.

Nous ne dépeindrons pas Jésus comme un être humain de chagrins. Les générations actuelles connaissent aussi le rayonnement de sa joie, l'entrain de sa bonne volonté et l'inspiration de sa bonne humeur. Nous proclamons un message de bonnes nouvelles dont le pouvoir transformateur est contagieux. Notre religion palpite d'une nouvelle vie et de nouvelles significations. Ceux qui acceptent cet enseignement sont remplis de joie, et leur coeur les oblige à se réjouir perpétuellement. Ceux qui ont une certitude au sujet de Dieu font toujours l'expérience d'un bonheur croissant.

Apprenons à tous les croyants à éviter de s'appuyer sur le support incertain de la fausse compassion. On ne peut bâtir un caractère fort en s'apitoyant sur soi-même. Efforçons-nous honnêtement d'éviter l'influence trompeuse de la simple communion dans la misère. Étendons notre sympathie aux braves et aux courageux, sans accorder un excès de pitié aux âmes lâches qui abordent sans enthousiasme les épreuves de la vie. N'offrons pas de consolations à ceux qui se couchent par terre devant les obstacles sans lutter. Ne sympathisons pas avec nos compagnons dans le seul but de recevoir leur sympathie en retour.

Quand l'assurance de la présence divine deviendra consciente chez les enfants de Dieu, leur foi élargira leur mental, ennoblira leur âme, fortifiera leur personnalité, accroitra leur bonheur, approfondira leur perception spirituelle et rehaussera leur pouvoir d'aimer et d'être aimés.

Enseignons à tous les croyants que le fait d'entrer dans l'éternel amour de Dieu ne les immunise pas contre les accidents du temps ni contre les catastrophes ordinaires de la nature. La croyance en Dieu et à ses promesses de vie abondante n'empêchera pas d'avoir des ennuis, mais elle assurera que nous n'aurons pas peur quand les difficultés nous assailliront. Si nous osons croire en Dieu et en son Fils et si nous nous mettons à le suivre de tout coeur, nous nous engagerons en toute certitude sur le chemin qui mène aux difficultés. Il ne nous promet pas de nous délivrer des eaux de l'adversité, mais ce qu'il nous promet, c'est de les traverser toutes avec nous.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L'utilité d'un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu'il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo