Daniel Vallat DAD Éditions Dons Amis LUMOVIVO Questions Contact
Daniel Éditions Utopia Merci! Amitié  FAQ's  Contact
LUMOVIVO.org


Accueil Blog Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le ! Partager sur Facebook Tweetez à propos de cette page sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Whatsapp Partager cette page à vos amis

BLOG Achives

Le Dharma

*HARMONIE ET BIENVEILLANCE*


Dharma Message transmis le 29 octobre 2005 :

Quand nous sommes confrontés à des périodes aussi éprouvantes, nous avons le choix entre deux solutions : nous pouvons nous enfuir ou ranimer l’amour en nous pour essayer de les dépasser.

Si nous choisissons la première solution, notre force s’épuisera et nous serons comme des feuilles mortes balayées par le vent. Il est impossible d’échapper à son ombre. Celui qui essaie de la fuir en courant s’effondrera simplement d’épuisement. Cette ombre de peur ne se dispersera qu’avec la naissance de la lumière de l’amour. L’amour est notre force. L’amour est notre refuge.

Quand la vie nous présente des situations aussi éprouvantes, nous devrions nous efforcer de les utiliser pour rassembler de la force mentale afin de pouvoir grandir, de nous lever et passer à l’action. Nous avons reçu cette naissance humaine pour faire face à des épreuves et pour les dépasser – non pas pour les fuir. Quand un bateau est en mer, il doit essuyer des tempêtes, il doit naviguer dans des mers agitées, il se peut même qu’il rencontre des baleines ou des requins, tandis que le bateau qui est à l’ancre au port n’a pas à faire face à ces épreuves. Mais qui construirait un bateau juste pour le laisser à l’ancre au port ? Quand des obstacles apparaissent dans notre vie nous devons ranimer notre force intérieure et répandre le parfum du service désintéressé et de l’amour. Nous devrions être capables de secourir les gens qui se noient dans le chagrin.

Il se peut que la vie ne nous apporte pas de bonnes expériences. En fait, il se peut que l’avenir nous réserve plus de mauvaises expériences que de bonnes. Les bonnes et les mauvaises expériences font partie de la nature du monde. Cependant, nous devrions apprendre à transformer ces expériences difficiles en marche pour accéder au succès. Pour cela, nous avons besoin d’un intellect doté d’un pouvoir de discrimination qui soit enraciné dans les principes spirituels.

Quand des désastres surviennent, cela ne sert à rien d’accuser quelqu’un, la situation ou la Nature. Nous devrions essayer d’aller à la racine de la cause. Il est très facile d’accuser le gouvernement ou un parti politique ou même Dieu. Mais, nous ne devons pas oublier que nous aussi, nous avons également eu une part de responsabilité dans la création de ce problème.

Au lieu de montrer les autres du doigt, nous devrions essayer de regarder nos propres faiblesses. Si nous le faisons, nous pouvons du même coup éviter la plupart des problèmes dans la vie. Au lieu de regarder à la loupe les défauts des autres, prenons un miroir pour regarder les nôtres. Essayer d’éradiquer la haine et l’indifférence dans le monde commence par essayer de les éradiquer dans notre mental. Si nous pouvons rendre notre mental clair et lumineux, le monde suivra.

Si une guerre nucléaire devait éclater, nous savons tous à quel point les destructions seraient terribles. Mais en ce moment même, le monde subit un désastre qui est bien plus destructeur que n’importe quelle guerre mondiale ou tsunami ou éruption volcanique – mais, ou bien nous n’en sommes pas conscients, ou bien nous sommes apathiques. C’est le déclin du dharma (la vertu). Si nous n’arrivons pas à rétablir le dharma, tous nos efforts pour établir la paix dans le monde seront vains.

Pourquoi sommes-nous inconscients de ce désastre ? Parce qu’il se produit très progressivement. Si un pot tombe dans notre chambre pendant que nous dormons, à coup sûr, nous allons nous lever. Mais quelqu’un qui habite près de la voie ferrée ne se réveillera même pas au passage d’un train qui siffle. Si nous plongeons une grenouille dans un pot d’eau bouillante, elle va immédiatement sauter. Mais si nous mettons la grenouille dans de l’eau tiède et que nous chauffons l’eau lentement, la grenouille ne fera pas d’effort pour s’échapper. Elle mourra tout simplement. De la même façon, nous ne sentons pas le adharma (manque de vertu) qui progresse régulièrement. Pour que nous comprenions la gravité de cette situation, nous devons nous imprégner des principes du dharma dès l’enfance. C’est seulement si notre système éducatif se met à enseigner et les valeurs et le savoir académique que nous commencerons à élever des individus à l’esprit enthousiaste et éveillé. C’est seulement à ce moment là que la société atteindra le véritable succès.

Cela ne suffit pas de savoir faire, pour réussir, il faut aussi savoir et comprendre correctement ce qu’il y a à faire. Nous devons aussi avoir de la patience. Si nous semons une graine et qu’ensuite nous la déterrons régulièrement pour voir si elle a germé, elle ne poussera jamais. Au début, cela peut sembler désespéré, mais si nous persévérons avec patience, alors, à la fin, la fleur de la vie s’épanouira.

A cause de notre impatience, la plupart du temps, nous n’avons même pas conscience de ce que nous faisons ou de ce que nous disons. Plutôt que de nous sentir déprimés par les opinions que les autres peuvent avoir sur nous, nous devrions transcender nos propres limites et nous efforcer de faire ce que nous avons à faire avec une attitude optimiste. Ainsi, la patience, un enthousiasme constant et la ferme détermination d’atteindre le succès sont autant de facteurs déterminants pour la réussite.

Nous considérons souvent que nos succès sont les grands moments de notre vie – par exemple, réussir nos examens universitaires ou être reconnus dans notre domaine d’expertise. Même si cela est important, nous avons des choses encore plus grandes à faire dans la vie. Nous les trouvons dans toutes nos petites actions.

Consoler une âme en peine, essuyer les larmes de celui qui pleure, nourrir celui qui a faim, aider celui qui est tombé à se relever – autant de choses en apparence insignifiantes qui sont en fait plus grandes que de simples réalisations temporelles.

La force qui soutient l’univers entier, c’est le véritable service. Quand l’humanité est au service de la Nature, la Nature sert l’humanité. Quand nous sommes au service des animaux et des plantes, ils nous servent aussi en retour. C’est cette attitude de compréhension mutuelle et de respect que nous devons intégrer dans notre société et dans nos vies de famille. Nous ne serons heureux et notre vie ne sera apaisée que si nous nous mettons au service des autres avec la compréhension juste, avec amour et foi.

Quand deux lèvres se rencontrent, elles émettent un seul son. Nous avons deux yeux, mais une seule vue. Même s’il y a deux lampes, il n’y a qu’une seule lumière. De la même façon, même si l’homme et la femme sont deux, ils devraient vivre comme une seule personne. L’unité des coeurs, c’est la beauté de leur maison ainsi que la stabilité et le fondement de toute la famille. Puisque ni la femme ni le mari n’ont atteint leur plénitude, leur mariage devrait être une relation au sein de laquelle chaque partenaire compense les manques de l’autre – sans les souligner et s’accuser mutuellement. Là où il y a amour véritable, l’attitude de sacrifice suit automatiquement. Le véritable sacrifice, c’est de renoncer à ce que l’on aime et ce que l’on n’aime pas chez quelqu’un. Ce devrait être l’esprit de chaque mariage.

En priant pour que l’amour Divin emplisse nos coeurs
Le Dharma

Il existe un très grand nombre d'actes nuisibles, mais on peut les ramener à dix.

Trois pour le corps : le meurtre (et le suicide), le vol et l'inconduite sexuelle.

Quatre pour la parole : le mensonge, la calomnie, les paroles blessantes et les paroles inutiles.

Trois pour l'esprit : la convoitise, la malveillance et les vues fausses sur la nature essentielle de la réalité.

Les dix actes positifs consistent à abandonner les dix actes négatifs. Il s'agit de protéger la vie des êtres animés, de pratiquer la générosité, et d'avoir une conduite éthique, de dire la vérité, de créer l'harmonie entre les gens, de parler de manière pacifique et de tenir des propos sensés; d'avoir peu de désirs tout en étant satisfait de ce que l'on a, de développer la bienveillance en soi et d'adhérer à ce qui est authentique.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde