Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Réaction

*NUIT 2*


Météo Ère Universelle

Adapter cette pensée à la situation – 2 mai - 19 mai 2011



Notre Parent créateur, qui es au centre de l'univers, effuse sur nous ta nature et donne-nous ton caractère. Fais de nous, par ta grâce, tes fils et tes filles et glorifie ton nom par notre accomplissement éternel. Donne-nous ton esprit qui ajuste et contrôle nos pensées; qu'il vive et demeure en nous pour nous permettre de faire ta volonté sur cette sphère comme les anges exécutent tes ordres dans la lumière. Soutiens-nous aujourd'hui dans notre progression le long du sentier de la vérité. Délivre-nous de l'inertie, du mal et de toute transgression impie. Sois patient avec nous, de même que nous témoignons une bienveillance affectueuse à notre prochain. Répands l'esprit de ta miséricorde dans notre coeur de créatures. Conduis-nous de ta propre main, pas à pas, dans le dédale incertain de la vie, et, quand viendra notre fin, reçois dans ton sein nos esprits fidèles. Ainsi soit-il, que ta volonté soit faite, et non nos désirs.

15 – À partir de l’état complet dans une dimension, il se produit une manifestation dans la réalité terrestre. Une fleur est intégralement conçue dans l’éther, en apparence et dans tout son fonctionnement.
Extrait du livre : "La Fraternité des Hommes, une nouvelle civilisation"


19 mai 2011

Évènement à venir – avertissement à la Terre

Il n’est rien en ce monde qui puisse vous causer un tort permanent. Peu importe si les montagnes s’écroulent dans la mer. Ceci est tout simplement la première étape dans le processus d’ascension. Du fait que vous vivez tous sur une planète dynamique et vivante, ces choses sont à prévoir.

Pendant de nombreuses années maintenant, nous, votre famille céleste, vous avons préparés à des évènements qui se profilent juste en avant. Quand nous vous alertions à l’avance de ces évènements, nous avions vraiment quelque temps avant que ces évènements n’éclatent. A présent, nous n’avons pas autant de temps à disposition. Non, ce n’est pas la fin du monde, comme certaines personnes iront le prétendre, au moment où ces évènements se produiront. Ceci est un épisode nécessaire, lorsqu’on est sur un monde évolutionnaire. Juste son nom suffit à aider chacun de vous à comprendre que l’évolution est synonyme de changement. Parfois, ce changement ne s’achemine que très lentement, et parfois ces changements peuvent se produire avec une rapidité foudroyante. Tout dépend des circonstances.

Nous ne pouvons pas vous dire exactement ce qui va se produire. Dès lors que vous êtes tous une partie de la famille humaine, vous devez également faire l’expérience de cet évènement choquant. Même en ayant une anticipation vous avertissant, vous serez encore néanmoins choqués. Mais au moins vous aurez été prévenus. Quand vous verrez ces évènements choquants arriver, vous saurez quoi faire : c’est ce à quoi nous vous avons préparés. Ceux qui sont sur les lignes de front, qui se sont portés volontaires pour faire partie de cette mission, il est temps de gagner votre salaire : vous serez appelés à réconforter vos frères et soeurs. Les détails concernant ce réconfort sont ce à quoi nous allons vous aider, lorsqu’arrivera ce moment.

Vous allez tous être appelés au cours de cette période de service. Car c’est maintenant le moment de donner à partir de votre coeur. Cet évènement aidera tellement de gens à s’apercevoir qu’ils ne sont pas séparés. Beaucoup vivent dans leur petit cocon, leur petite grotte, et cet évènement vous aidera à sortir de votre cachette et à aider vos frères et soeurs. Vous êtes tous un, vous êtes tous une famille de l’être humain, et il est temps que vous vous en aperceviez. Dans le passé, lorsque des catastrophes frappaient, tant d’entre vous répondaient à l’appel, et c’est à des moments comme ceux-ci que votre véritable moi émergeait, c’est à ce moment que votre vrai moi peut être entrevu par le monde.

Dans les annales de l’histoire de la Terre, on se souviendra à jamais de cet évènement. Cet évènement restera dans les mémoires en raison des actes d’héroïsme de tellement de gens. Vous vous retrouvez sur les lèvres des anges quand ils chanteront vos exploits. Vos exploits deviendront légendaires, votre courage inspirera de la crainte, car vous ne pensiez pas que vous l’aviez en vous – mais vous l’avez vraiment en vous. Il y a tellement de choses que vous serez capables de faire, même vous serez étonnés de vos propres exploits. Vous rirez, car vous n’avez pas cru en vous-mêmes, mais c’est bien là que votre croissance d’âme atteint un crescendo, c’est là que votre croissance d’âme atteint des hauteurs. Vous grandirez tellement à ce moment-là.

Il s’agit bien d’une partie du processus de nettoyage, bien qu’il vous semblera que c’est inutilement cruel, mais cela ne l’est point. Ce bouleversement permettra un processus d’ascension plus ordonné, ce que vous tous avez laissé passer. Vous avez laissé passer un programme de formation, qui démarre sur les sphères évolutionnaires. Cet évènement et les évènements qui suivront vont secouer chacun dans son marasme. Si quelqu’un était endormi avant cet évènement, il ne dormira plus. Le monde entier se réveillera désormais et fera attention. Les gens sauront que quelque chose de significatif a lieu : « Quelque chose comme cela n’a jamais eu lieu auparavant », diront-ils. Oui, cet évènement sera choquant. Cet évènement amènera certains à penser que le Père Infini porte cette Terre à sa fin. Ceux qui en sont avisés peuvent rassurer leurs frères et soeurs que ce n’est pas le cas, bien qu’il faille consoler ceux qui ont perdu des êtres chers.

Il y a une tempête sur le point d’éclater sur Terre, mais cette tempête aura pour objectif final un nettoyage. Avez-vous jamais été témoin des lendemains d’une tempête ? Il y a des débris assurément, il y a perte de vies, beaucoup viennent à pleurer ceux qui ont disparu. Chers enfants de la Terre, ne pleurez point pour ceux-ci, car ceux qui décèdent sont en sécurité dans les bras affectueux du Père, et ils sont tous partis sur les Mondes des maisons – Maisonnia, et toute la splendeur qui va avec. Vous, ceux qui ont été laissés derrière, aurez besoin de la force de l’Éternel. L’Éternel vous donne de la force au-delà de ce qui appartient à la norme : Il vous aime tellement, chers enfants, Il voit votre souffrance, Il voit vos larmes, Il veut que vous alliez au-delà de tout cela, Il veut que vous vous réjouissez dans ce qui vient à l’horizon. Le Père a tant de surprises pour vous, chers enfants de la Terre.

Vous, qui êtes restés fidèles au Père, contre vents et marées, il n’y avait rien qui pouvait vous éloigner de Sa Présence. Vous ne vous êtes pas souciés de votre situation dans la vie, vous ne vous êtes pas souciés de vos finances, vous étiez contents d’avoir de quoi subsister et de quoi vous couvrir. Le Père d’en haut a été témoin de ces actes de fidélité et d’amour. Aucune de ces choses n’a échappé à son attention. Après la tempête, il y a toujours un nettoyage, et vous serez purifiés chers enfants, vous serez purifiés. Vous vous lèverez et recommencerez à nouveau, vous irez de l’avant avec le courage des siècles : rien n’entravera votre chemin, rien ne vous arrêtera parce que vous avez le soutien de la personne la plus puissante de l’univers. Son amour est comme l’élixir dont vous tous avez besoin. Oh, enfants de la Terre, Le sentez-vous venir ? Sentez-vous l’amour du Père se déplaçant à la vitesse de la lumière vers vos positions dans l’espace ?

Réjouissez-vous, enfants de la Terre ! La longue nuit des ténèbres s’achève, et l’aube glorieuse surgit ! L’aurore glorieuse de l’amour du Père sera votre lumière. Allez de l’avant sur ce glorieux et prochain jour ! Ne pleurez plus ! Ne pleurez plus, car maintenant c’est le moment d’entrer en liesse.

Je vois la Terre. Désormais elle brille comme un joyau dans l’espace. Les enfants de la Terre ont poli ce joyau, et maintenant elle reluit dans tout le cosmos. Les enfants de la Terre se relèvent de leur génuflexion et vont de l’avant, afin de faire de cette sphère l’emplacement du jardin du Père du Paradis. Cette sphère doit devenir le temple du Dieu vivant, une sphère entièrement consacrée à la volonté du Père du Paradis. Laissez la grâce entrer dans votre coeur, laissez la paix et la miséricorde pénétrer votre coeur, laissez le pardon entrer dans votre coeur. Laissez l’amour de l’Éternel pénétrer votre coeur. Ne pleurez pas, ne pleurez pas, chers enfants de la Terre, car le Père au Paradis a entendu vos cris et Il répond : vous êtes les brebis égarées qu’Il recherchait. Quand Il vous a trouvé, tous, Il vous hissent sur Ses épaules. Quelqu’un arrachera-t-il les brebis de Sa poigne ? Impossible, impossible ! Impossible, puisque le Père du Paradis récupère cette sphère et Ses précieux enfants. Et lorsque que l’Un récupèrera Ses enfants, tout se passera bien avec l’univers, de nouveau. Pleurez des larmes de joie, car la nuit sans fin passe et l’aube surgit. Louanges au Père d’en haut ! Louanges à Ses enfants, car ils ont été retrouvés, et ne devront plus jamais être perdus à jamais, de nouveau !

Oh ! les enfants de la Terre, votre temps est venu, votre temps est arrivé. La nuit la plus sombre laisse place à la gloire du Père éternel. Quand la tempête viendra sur votre sphère précieuse, ne craignez pas. N’ayez pas peur ! Ne craignez pas, car vous devrez à jamais vous reposer paisiblement, dans l’étreinte affectueuse du Père. Levez-vous, levez-vous, et soyez sur votre chemin. Transformez ce globe par vos actes héroïques d’amour et de miséricorde. Et après que les tempêtes se soient terminées, vous respirerez l’air vivifiant d’une terre purifiée. La paix devra régner à jamais, régner pour toujours. Allez, et faites-le ainsi, enfants de la Terre. Je suis la voix de mon bien-aimé Père, clamant : « Ne craignez pas mes enfants, n’ayez point peur, car la nuit est bien longue mais le matin est proche. Un nouveau jour où le règne du Père d’en haut devra régner dans tous les coeurs de Ses enfants de la Terre.

  • Lire la suite : Tsunami Économique

    18 mai 2011

    Mysticisme, extase et inspiration

    En tant que technique pour cultiver la conscience de la présence de Dieu, le mysticisme est entièrement digne de louanges, mais si sa pratique conduit à l'isolement social et culmine en fanatisme religieux, il est tout à fait répréhensible.

    Bien trop souvent, les idées que le mystique surmené estime être des inspirations divines ne sont que des exaltations venus des profondeurs de son propre mental. Le contact du mental humain avec son Esprit intérieur, bien qu'il soit fréquemment favorisé par une méditation fervente, est beaucoup plus souvent facilité par les services sincères et aimants d'un ministère désintéressé auprès de ses semblables.

    Les grands éducateurs religieux et prophètes des temps passés n'étaient pas des mystiques outranciers. Ils étaient des hommes et des femmes connaissant Dieu et servant leur Dieu au mieux par leur ministère désintéressé auprès de leurs semblables. Jésus emmenait souvent ses apôtres à part, pendant de courtes périodes, pour méditer et prier, mais, la plupart du temps, il les maintenait en contact de service avec les multitudes. L'âme des êtres humains a besoin d'exercice spirituel aussi bien que de nourriture spirituelle.

    L'extase religieuse est admissible quand elle résulte d'antécédents sains, mais cette expérience est plus souvent la conséquence d'influences purement émotives que la manifestation d'un caractère spirituel profond. Les personnes religieuses ne doivent pas considérer chaque pressentiment psychologique brillant et chaque expérience émotionnelle intense comme une révélation divine ou une communication spirituelle. L'extase spirituelle authentique est généralement associée à un grand calme extérieur et à un contrôle émotif à peu près parfait. Mais la véritable vision prophétique est un pressentiment suprapsychologique. Les visitations de ce genre ne sont ni des pseudohallucinations ni des extases ressemblant à des transes.

    Le mental humain peut opérer en réponse à une prétendue inspiration quand elle est sensible soit aux exaltations du subconscient, soit aux stimulus du superconscient. Dans les deux cas, ces accroissements du contenu de la conscience apparaissent à l'individu comme plus ou moins étrangers. L'enthousiasme mystique immodéré et l'extase religieuse sans frein ne sont pas des lettres de créance de l'inspiration, des lettres de créances prétendues divines.

    Le test pratique de toutes ces étranges expériences religieuses de mysticisme, d'extase et d'inspiration consiste à observer si ces phénomènes amènent l'intéressé à :
    1. 1. Jouir d'une santé physique meilleure et plus complète.
    2. 2. Agir plus pratiquement et plus efficacement dans sa vie mentale.
    3. 3. Rendre sociale son expérience religieuse avec plus de plénitude et de joie.
    4. 4. Spiritualiser plus complètement sa vie quotidienne en même temps qu'il remplit fidèlement les devoirs courants de l'existence de mortel ordinaire.
    5. 5. Accroitre son amour et son appréciation de la vérité, de la beauté et de la bonté.
    6. 6. Conserver les valeur sociales, morales, éthiques et spirituelles couramment reconnues.
    7. 7. Développer sa clairvoyance spirituelle, sa conscience de Dieu.
    Mais la prière n'a pas de lien réel avec ces expériences religieuses exceptionnelles. Quand la prière devient trop esthétique, quand elle consiste à peu près exclusivement en une admirable et bienheureuse contemplation de la divinité paradisiaque, elle perd beaucoup de son influence socialisante et tend vers le mysticisme et l'isolement de ses adeptes. Un excès de prière solitaire présente un certain danger qui est corrigé et écarté par la prière en groupe, les dévotions collectives.

  • Lire la suite : Sinistre Séduction

    17 mai 2011

    Le pouvoir de l'Observateur intérieur

    L’observateur intérieur est un aspect de notre conscience constamment présent. Cependant c’est seulement en nous éveillant que nous devenons aptes à bénéficier de sa sagesse et de son aide. Apprendre à voir le monde par les yeux de notre observateur intérieur est fondamental pour accéder à la temporalité de la prochaine ère d’évolution.

    La conscience endormie vit le quotidien sans saisir les symboles, signaux et coups de pouce de l’intuition. Une personne "dans la lune", pour ainsi dire, se laisse déborder par les évènements de l’existence. Quand cela arrive, les circonstances prennent trop d’importance et paraissent écrasantes. Lorsque nous sommes incapables de prendre du recul, de voir objectivement ce qui se passe, nous perdons notre lucidité. Sans une perspective à la fois détaillée et globale, nous ne pouvons pas apprendre ni tirer parti de nos expériences. Au contraire, nous restons coincés dans le train-train quotidien, perdus dans le rêve de notre vie sans bénéficier du discernement et de la compréhension.

    Le détachement est la confiance dans l’ordre supérieur de l’univers. Le détachement est la clé nous permettant de prendre de la distance, de percevoir notre vie et nous-mêmes par les yeux de l’observateur intérieur. Le détachement n’est pas de l’indifférence, c’est plutôt la confiance dans l’ordre supérieur de l’univers. Lorsque nous sommes capables de considérer l’existence d’un point de vue détaché, nous réalisons que notre vie s’articule en fonction de certains scénarios. Lorsque nous prenons du recul pour les observer, les évènements perdent tout pouvoir sur nous. Nous devenons capables d’agir selon nos choix et décisions plutôt qu’en subissant addictions ou asservissements. Quand nous nous endormons, totalement absorbés dans le rêve de notre vie, nous sommes bien plus vulnérables à des scénarios parasites asservissants.

    Quelqu’un qui se sent victime des autres et des circonstances de l’existence a la possibilité de cultiver le détachement pour reconsidérer ses croyances, actes et tendances. Un examen approfondi des directions où son énergie s’écoule lui procurera le discernement nécessaire à ses choix de vie. Chacun détient le pouvoir de devenir maître plutôt que victime de son destin. Le bénéfice de maîtriser son existence plutôt que d’être balloté par les évènements, c’est l’éveil et le voyage de la vie en compagnie de son observateur intérieur.

    Devenir conscient des scénarios ou programmes de vie. Si nous observons nos histoires de vie d’assez près nous constatons qu’elles sont des temporalités activées en fonction de nos croyances sur la nature de la réalité. Ces programmes ou scénarios déterminent le cours des évènements de nos existences. Si nos programmes nous annoncent perdants, nous échouons. S’ils nous disent aimants, nous aimons. En avançant dans l’existence, nous pouvons considérer les circonstances par les yeux de notre observateur intérieur tout en jouant les rôles que nous avons établis pour nous-mêmes. Au fil du temps, notre observateur nous rendra conscient des vieux scénarios qui se manifestent en toile de fond de nos vies. Une fois que ceux-ci ont été identifiés, nous pouvons les réécrire et transformer les temporalités que nous alimentons et expérimentons.

    La vie passe... si nous dormons. C’est la croyance ordinaire de ceux qui avancent endormis dans l’existence sans savoir qu’ils peuvent choisir leurs conditions de vie. Effectivement la vie passe dans une voie que vous pourriez n’avoir pas choisie si vous dormez à côté des opportunités à votre portée. En vous endormant, vous perdez le contact avec votre observateur intérieur et les potentiels de l’existence se perdent dans l’écrasante marée des évènements. Dès que vous retrouvez la distance grâce à vos pouvoirs d’observation, vous êtes éveillés et conscients. Et la vie se déploie dans sa beauté extraordinaire et inattendue.

  • Lire la suite : Le Pouvoir Spirituel

    16 mai 2011

    L'Éternel Maintenant

    C’est toujours pour toi une entreprise risquée d’écouter cette Voix silencieuse en toi, car tu ne sais jamais où cela va te mener.

    Ainsi, avec une attitude confiante, tu mets "un pieds devant l’autre", et tu commences à écouter les mots qui doucement se forment dans ton esprit. Ceci représente un saut de la foi de ta part, car tu es encore très sensible au ridicule – une influence néfaste qui reste de ta petite enfance. Tellement souvent j’ai essayé de te rassurer d’une façon subliminale et te dire que le ridicule n’a pas sa place dans le Royaume du Père. C’est loin de ma préoccupation de détruire ce que j’ai si patiemment construit à partir du divin projet que je conserve fidèlement dans mon être, étant venu directement du Paradis pour habiter en toi comme une étincelle de Dieu.

    Tous les humains ayant un mental normal ont reçu un tel présent du Créateur éternel pour leur venir en aide sur le chemin du retour à la maison. Cependant, aucun être humain ne peut juger qui est normal et qui ne l’est pas, car cela dépend du développement de l’âme.

    Tout ce que nous, les Étincelles du Créateur éternel connaissons, c’est l’éternel présent. Nous ne sommes pas concernés par le passé ni par le futur. Tout ce que nous désirons, c’est mener notre sujet humain dans ce moment du maintenant, car ce moment du maintenant est le seul moment que toi et moi avons en commun. Dans ces moments du maintenant, j’essaie de construire dans ton âme une contrepartie de foi, d’amour et de service. Ainsi, je suis ton Partenaire éternel à bord de ton vaisseau humain, m’efforçant de t’engager à marcher dans le chemin et dans la volonté de Dieu.

    Vraiment, ceci est possible, mais beaucoup de mortels se demandent encore : « C’est quoi la volonté de Dieu ? » Vous commencez à réaliser que la volonté de Dieu n’est rien de plus que vivre d’après la règle d’or, de faire aux autres ce que vous aimeriez que l’on vous fasse, être traités avec courtoisie, respect et compassion, non pas seulement envers vos amis et vos voisins, mais envers chacun de ceux que vous rencontrez sur le chemin de votre vie.

    C’est pourquoi il est si important de renforcer tous les jours votre connexion à Tout Ce Qui Est, pour que vous vous souveniez à chaque moment du maintenant de qui vous êtes l’enfant, et en effet, que vous partagiez cette relation avec tous les autres humains. Grands et petits, jeunes et vieux, Dieu le Créateur vit en chacun de vous.

    Ainsi, s’il vous plaît, vivez dans l’instant et expérimentez chaque maintenant comme une chance précieuse pour marcher dans le chemin et dans la volonté de Dieu. Ainsi votre âme sera enrichie au-delà de toute mesure dans toute l’éternité, car la richesse de l’âme est ce que vous emporterez avec vous dans le moment du toujours, où chaque chose arrive dans le maintenant.

  • Lire la suite : Princes de Paix

    15 mai 2011

    Adam et Ève

    Adam et Ève arrivèrent sur Terre 37.935 ans avant l'an 2011 de l'ère chrétienne, au milieu de la belle saison, au moment où le Jardin était à l'apogée de sa floraison.

    A midi, et sans être annoncés, les deux convois séraphiques, accompagnés du personnel de Jérusem chargé du transport sur Terre des élévateurs biologiques, atterrirent lentement sur la surface de la planète en rotation, à proximité du temple du Père Universel. Tout le travail de rematérialisation des corps d'Adam et d'Ève fut exécuté dans l'enceinte de ce sanctuaire récemment créé. Après leur arrivée, il s'écoula dix jours avant qu'ils fussent recréés sous leur forme humaine duelle pour être présentés au monde comme ses nouveaux dirigeants. Ils reprirent conscience simultanément. Les Fils et Filles Matériels servent toujours ensemble. En tous temps et en tous lieux, l'essence de leur service est de n'être jamais séparés. Ils sont destinés à travailler par couples, et il est rare qu'ils remplissent séparément leurs fonctions.

    L'Adam et l'Ève planétaires de la Terre étaient membres du plus ancien corps de Fils Matériels sur Jérusem, la capitale du système Satania, où ils étaient inscrits conjointement sous le numéro 14 311. Ils appartenaient à la troisième série physique, et leur taille était de deux mètres cinquante. A l'époque où Adam fut choisi pour aller sur Terre, il était employé avec sa compagne dans les laboratoires d'essais et d'épreuves physiques de Jérusem. Pendant plus de quinze-mille ans, ils avaient dirigé le département d'énergie expérimentale appliquée à la modification des formes vivantes. Longtemps auparavant, ils avaient été instructeurs dans les écoles de citoyenneté pour les nouveaux arrivants sur Jérusem. Tout ceci doit être gardé présent à la mémoire en connexion avec le récit de la conduite du couple sur Terre.

    Lorsque fut émise la proclamation appelant des volontaires pour la mission d'aventure adamique sur Terre, tous les Fils et Filles du corps doyen des Fils Matériels se portèrent candidats. Les examinateurs Melchizédeks, avec l'approbation de Lanaforge et des Très Hauts d'Édentia, choisirent finalement l'Adam et l'Ève qui vinrent ultérieurement faire fonction d'élévateurs biologiques sur Terre. Adam et Ève étaient restés fidèles à Christ Michael pendant la rébellion de Lucifer. Le couple fut néanmoins appelé devant le Souverain du Système et tout son cabinet pour être examiné et recevoir des instructions. Les affaires de la Terre leur furent exposées complètement en détail. On leur expliqua à fond les plans qu'ils devaient suivre en acceptant la responsabilité de régir un monde aussi déchiré par des luttes. Ils prêtèrent conjointement serment de fidélité aux Très Hauts d'Édentia et à Christ Michael. Ils furent dument avisés de se considérer comme soumis au corps terrestre des administrateurs provisoires Melchizédeks jusqu'à ce que ce corps gouvernemental juge bon d'abandonner la direction de la planète dont il avait la charge.

    Adam et Ève laissèrent derrière eux, sur la capitale de Satania et ailleurs, cent descendants – cinquante fils et cinquante filles – créatures magnifiques qui avaient échappé aux embuches de la progression et étaient tous en place comme fidèles serviteurs de confiance de l'univers à l'époque où leurs parents partirent pour la Terre. Ils étaient tous présents dans le superbe temple des Fils Matériels pour assister aux célébrations d'adieux associées aux dernières cérémonies d'acceptation de l'effusion. Les enfants accompagnèrent leurs parents au siège de dématérialisation de leur ordre; ils furent les derniers à leur souhaiter bon voyage et un succès divin tandis que le couple sombrait dans la perte de conscience de la personnalité préalable à la préparation au transport séraphique. Les enfants passèrent quelque temps au rendez-vous de famille en se réjouissant de ce que leurs parents dussent bientôt devenir les chefs visibles et, en réalité, les seuls dirigeants de la planète 606 du système de Satania, la Terre.

    C'est ainsi qu'Adam et Ève quittèrent Jérusem au milieu des acclamations et des bons voeux de ses citoyens. Ils partirent vers leurs nouvelles responsabilités, bien équipés et pleinement instruits de tous leurs devoirs et de tous les dangers qu'ils rencontreraient sur Terre.

    Adam et Ève s'endormirent sur Jérusem et, lorsqu'ils se réveillèrent sur Terre, dans le temple du Père en présence de la grande foule assemblée pour les accueillir, ils se trouvèrent en face de deux êtres dont ils avaient beaucoup entendu parler, Van et son fidèle associé Amadon. Ces deux héros de la sécession de Caligastia furent les premiers à souhaiter la bienvenue dans leur nouveau foyer-jardin. La langue d'Éden était un dialecte andonique tel que le parlait Amadon. Van et Amadon avaient notablement amélioré ce langage en créant un nouvel alphabet de vingt-quatre lettres; ils espéraient le voir devenir la langue de la Terre à mesure que la culture édénique se répandrait dans le monde. Adam et Ève avaient acquis la pleine maitrise de ce dialecte humain avant leur départ de Jérusem, de sorte que le fils andonite entendit le chef supérieur de son monde lui parler dans sa propre langue.

    Ce jour-là, il y eut grande excitation et joie dans tout le Jardin d'Éden, tandis que les coureurs se précipitaient au rendez-vous des pigeons voyageurs assemblés de près et de loin, et criaient : « Lâchez les oiseaux; qu'ils portent la nouvelle que le Fils promis est venu. » Année après année, des groupes de croyants avaient fidèlement entretenu le nombre voulu de pigeons élevés à leurs foyers précisément pour cette occasion. Tandis que la nouvelle de l'arrivée d'Adam se répandait au loin, des milliers de membres des tribus voisines acceptèrent les enseignements de Van et d'Amadon et, pendant bien des mois, des pèlerins continuèrent à affluer dans Éden pour saluer Adam et Ève et rendre hommage à leur Père invisible.

    Peu après leur réveil, Adam et Ève furent escortés à la réception officielle sur le grand tertre situé au nord du temple. Cette colline naturelle avait été agrandie et aménagée pour l'installation des nouveaux dirigeants du monde. C'est là qu'à midi, le comité de réception de la Terre souhaita la bienvenue à ce Fils et à cette Fille du système de Satania. Amadon présidait ce comité, qui était composé de douze membres : un représentant de chacune des six races sangiks; le chef en exercice des médians; Annan, une fille loyale porte-parole des Nodites; Noé, fils de l'architecte constructeur du Jardin et exécuteur des plans de son père décédé; et les deux Porteurs de Vie résidant sur Terre.

    L'acte suivant fut la remise de la responsabilité de la garde de la planète à Adam et Ève par le doyen Melchizédek, chef du conseil des administrateurs provisoires de la Terre. Le Fils et la Fille Matériels prêtèrent serment de fidélité aux Très Hauts et à Christ Michael. Ils furent proclamés souverains de la Terre par Van, qui abandonnait ainsi l'autorité nominale qu'il avait détenue pendant plus de cent-cinquante-mille ans en vertu d'une décision des administrateurs provisoires Melchizédeks. Adam et Ève furent revêtus de robes royales à cette occasion, le moment de leur installation officielle dans la souveraineté du monde. Les arts de Dalamatia n'avaient pas tous été perdus sur la planète; le tissage était encore pratiqué au temps d'Éden.

    On entendit alors la proclamation des archanges et la voix télédiffusée de Gabriel ordonnant le second appel nominal de jugement pour la Terre et la résurrection des survivants endormis de la seconde dispensation de grâce et de miséricorde sur la 606 de Satania. La dispensation du Prince est passée; l'âge d'Adam, la troisième époque planétaire, s'ouvre au milieu de scènes grandioses et simples; et les nouveaux souverains de la Terre inaugurent leur règne dans des conditions apparemment favorables, malgré le désordre général provoqué par l'absence de coopération de leur prédécesseur en autorité sur la planète.

    Maintenant, après leur installation officielle, Adam et Ève devinrent douloureusement conscients de leur isolement planétaire. Silencieuses étaient les télédiffusions familières, et absents tous les circuits de communications extraplanétaires. Leurs compagnons de Jérusem étaient allés sur des planètes où tout se passait normalement, avec un Prince Planétaire bien établi et un état-major expérimenté prêt à les recevoir et à coopérer avec eux durant leurs expériences initiales sur ces mondes. Mais, sur Terre, la rébellion avait tout changé. Ici le Prince Planétaire n'était que trop présent et, quoique privé de la majeure partie de son pouvoir de faire du mal, il restait capable de rendre difficile et quelque peu hasardeuse la tâche d'Adam et d'Ève. Ce soir-là, tandis qu'ils se promenaient dans le Jardin, sous l'éclat de la pleine lune, en discutant de leurs plans pour le lendemain, le Fils et la Fille de Jérusem étaient graves et désillusionnés.

    C'est ainsi que se termina le premier jour d'Adam et d'Ève sur Terre, la planète isolée et troublée de la trahison de Caligastia. Ils marchèrent et parlèrent tard dans la nuit, leur première nuit sur Terre – et ils se sentirent très seuls.

    Le deuxième jour d'Adam sur Terre se passa en session avec les administrateurs provisoires planétaires et le conseil consultatif. Les Melchizédeks et leurs associés en apprirent davantage à Adam et Ève sur les détails de la rébellion de Caligastia et l'effet de ce soulèvement sur le progrès du monde. Dans l'ensemble, ce long récit de la mauvaise gestion des affaires de la planète était une histoire décourageante. Adam et Ève apprirent tous les faits concernant l'effondrement complet du plan de Caligastia pour accélérer le processus de l'évolution sociale. Ils parvinrent aussi à comprendre clairement et entièrement la folie de toute tentative pour obtenir une civilisation planétaire avancée indépendamment du plan divin de progression. C'est ainsi que se termina une journée triste, mais bien instructive – leur second jour sur Terre.

    Le troisième jour fut consacré à une inspection du Jardin. Installés sur les grands oiseaux transporteurs – les fandors – Adam et Ève contemplèrent de haut les vastes étendues du Jardin tandis qu'ils étaient transportés dans les airs au-dessus du plus magnifique paysage de la Terre. Ce jour d'inspection se termina par un énorme banquet en l'honneur de tous ceux qui avaient travaillé à créer ce jardin d'une beauté et d'une splendeur édéniques. De nouveau, jusque tard dans la soirée de leur troisième jour, le Fils et sa compagne se promenèrent dans le Jardin et parlèrent de l'immensité de leurs problèmes.

    Le quatrième jour, Adam et Ève firent un discours à l'assemblée du Jardin. Du haut du tertre inaugural, ils parlèrent au peuple de leurs plans pour réhabiliter le monde et esquissèrent les méthodes par lesquelles ils chercheraient à relever la culture sociale de la Terre des bas niveaux auxquels elle était tombée par suite du péché et de la rébellion. Ce fut un grand jour; il se termina par un banquet pour le conseil d'hommes et de femmes qui avaient été sélectionnés pour prendre des responsabilités dans la nouvelle administration des affaires du monde. Notez bien ! Il y avait, dans ce groupe, des femmes aussi bien que des êtres humains, et c'était la première fois qu'un tel évènement se produisait sur Terre depuis l'époque de Dalamatia. Ce fut une innovation abasourdissante de voir Ève, une femme, partager, avec un être humain, les honneurs et les responsabilités des affaires du monde. C'est ainsi que se termina leur quatrième journée sur Terre.

    Le cinquième jour fut occupé à organiser le gouvernement temporaire, l'administration qui devait fonctionner jusqu'au moment où les administrateurs provisoires Melchizédeks quitteraient la Terre.

    Le sixième jour fut consacré à inspecter de nombreux types d'êtres humains et d'animaux. Le long des murs orientaux d'Éden, Adam et Ève furent escortés toute la journée, observant la vie animale de la planète et arrivant à mieux comprendre ce qu'il fallait faire pour établir de l'ordre dans la confusion d'un monde habité par une telle variété de créatures vivantes. Les personnes qui accompagnèrent Adam et Ève dans ce déplacement furent grandement surprises de constater combien Adam comprenait pleinement la nature et la fonction des milliers et des milliers d'animaux qu'on lui montrait. Dès qu'il avait jeté un coup d'oeil sur un animal, il indiquait sa nature et son comportement. Adam pouvait, au premier regard, donner, à toutes les créatures matérielles qu'il voyait, des noms décrivant leur origine, leur nature et leur fonction. Ceux qui le conduisaient dans sa tournée d'inspection ne savaient pas que le nouveau chef du monde était l'un des anatomistes les plus experts de Satania. Ève était tout aussi savante. Adam stupéfia ses associés en leur décrivant une foule de créatures vivantes trop petites pour être aperçues à l'oeil nu par des humains.

    Lorsque le sixième jour de leur séjour sur Terre fut écoulé, Adam et Ève se reposèrent pour la première fois dans leur nouveau foyer “ à l'est d'Éden ”. Les six premières journées de l'aventure de la Terre avaient été très remplies, et le couple escomptait avec grand plaisir une journée entière dégagée de toute activité. Mais les circonstances en décidèrent autrement. L'expérience de la veille où Adam avait analysé avec tant d'intelligence et de profondeur la vie animale de la Terre, son magistral discours inaugural et ses charmantes manières avaient à ce point gagné le coeur et subjugué la pensée des habitants du Jardin, que non seulement ils étaient disposés à accepter pour chefs le Fils et la Fille nouvellement arrivés de Jérusem, mais, en majorité, ils étaient presque prêts à tomber à genoux et à les adorer comme des dieux.

    Cette nuit-là, celle qui suivit le sixième jour, pendant qu'Adam et Ève sommeillaient, il se passait des choses étranges à proximité du temple du Père dans le secteur central d'Éden. Sous la douce lumière de la lune, des centaines d'hommes et de femmes enthousiastes et surexcités écoutèrent pendant des heures les arguments passionnés de leurs chefs. Ils avaient de bonnes intentions, mais ne pouvaient absolument pas comprendre la simplicité des manières fraternelles et démocratiques de leurs nouveaux souverains. Longtemps avant l'aurore, les nouveaux administrateurs temporaires des affaires du monde arrivèrent à la conclusion quasi unanime qu'Adam et sa compagne étaient beaucoup trop modestes et effacés. Ils décidèrent que la Divinité était descendue sur Terre sous forme corporelle, et qu'Adam et Ève étaient en réalité des dieux, ou si proches de l'être qu'ils étaient dignes d'un culte respectueux.

    Les évènements stupéfiants des six premiers jours d'Adam et d'Ève sur Terre dépassaient complètement l'entendement du mental mal préparé des êtres humains de la Terre, même des meilleurs. La tête leur tournait. Ils furent entrainés par la proposition d'amener le noble couple au temple du Père, à midi, afin que tous les assistants puissent s'incliner en adoration respectueuse et se prosterner en humble soumission; et les habitants du Jardin étaient réellement sincères dans toute leur conduite. Van protesta. Amadon était absent, ayant la charge de la garde d'honneur qui avait veillé toute la nuit auprès d'Adam et d'Ève. Mais la protestation de Van fut balayée. On lui dit que lui aussi était trop modeste, trop effacé, et qu'il n'était pas loin d'être un dieu lui-même; autrement, comment aurait-il pu vivre si longtemps sur Terre et amener un évènement aussi considérable que la venue d'Adam ? Les Édénites surexcités étaient sur le point de le saisir et de le transporter sur le haut du tertre pour l'adorer, lorsque Van réussit à frayer son chemin hors de la foule. Sachant communiquer avec les médians, il envoya en toute hâte leur chef à Adam.

    L'aurore du septième jour d'Adam et d'Ève sur Terre approchait lorsqu'ils entendirent la saisissante nouvelle de la proposition de ces mortels bien intentionnés, mais malavisés. Alors, tandis que les oiseaux transporteurs se hâtaient pour venir chercher Adam et Ève et les amener au temple, les médians, qui sont capables de faire de telles choses, les transportèrent au temple du Père. Il était très tôt ce matin du septième jour, et du haut du tertre, où il avait si récemment été reçu, Adam fit un discours pour expliquer les ordres de filiation divine et fit comprendre au mental de ces habitants de la Terre que seuls le Père et ceux qu'il désigne peuvent faire l'objet d'un culte. Adam précisa qu'il accepterait tous les honneurs et recevrait toutes les marques de respect, mais refuserait toujours d'être adoré. Ce fut un jour mémorable. Juste avant midi, à peu près au moment où arrivait le messager séraphique apportant de Jérusem le constat d'installation des souverains planétaires, Adam et Ève s'écartèrent de la foule, montrèrent du doigt le temple du Père, et dirent : « Allez maintenant vers l'emblème matériel de la présence invisible du Père et inclinez-vous en adorant celui qui nous a tous créés et qui nous maintient en vie. Que cet acte soit la promesse sincère que vous ne serez plus jamais tentés de rendre un culte à d'autres qu'à Dieu. » Ils firent tous ce qu'Adam leur avait commandé. Le Fils et la Fille Matériels se tenaient seuls sur le tertre la tête inclinée, tandis que le peuple se prosternait autour du temple.

    Telle fut l'origine de la tradition du jour du sabbat. Dans Éden, le septième jour fut toujours consacré à l'assemblée de midi au temple; la coutume persista longtemps de consacrer le reste de la journée à la culture personnelle. La matinée était consacrée aux améliorations physiques, l'heure de midi au culte spirituel, l'après-midi à la culture mentale, tandis que le soir se passait en réjouissances sociales. Ce ne fut jamais une loi dans Éden, mais cela resta la coutume tant que l'administration adamique conserva son pouvoir sur Terre.

    Pendant près de sept ans après l'arrivée d'Adam, les administrateurs provisoires Melchizédeks restèrent à leur poste, mais le moment finit par arriver où ils transmirent l'administration des affaires du monde à Adam et retournèrent à Jérusem. Les adieux des administrateurs provisoires occupèrent toute une journée; au cours de la soirée, les Melchizédeks donnèrent individuellement leurs derniers conseils à Adam et Ève et leur offrirent leurs meilleurs voeux. Adam avait plusieurs fois demandé à ses conseillers de rester sur Terre avec lui, mais ses requêtes avaient toujours été rejetées. Le moment était venu où les Fils Matériels devaient assumer la pleine responsabilité de la conduite des affaires du monde. Donc, à minuit, les transports séraphiques de Satania quittèrent la planète avec quatorze êtres à destination de Jérusem, car le transfert de Van et d'Amadon eut lieu en même temps que le départ des douze Melchizédeks.

    Tout alla relativement bien, pendant un certain temps sur Terre, et il apparut qu'Adam finirait par être à même de mettre sur pied un plan pour promouvoir l'expansion graduelle de la civilisation édénique. Conformément à l'avis des Melchizédeks, il commença par encourager les arts de manufacture avec l'idée de développer les relations commerciales avec le monde extérieur. Quand Éden se désagrégea, il y avait plus de cent ateliers primitifs en fonctionnement, et des relations commerciales étendues avaient été établies avec les tribus environnantes. Pendant des âges, Adam et Ève avaient été instruits dans la technique d'amélioration d'un monde prêt à recevoir leur contribution spécialisée à l'avancement de la civilisation évolutionnaire. Mais, maintenant, ils se trouvaient en face de problèmes urgents tels que l'établissement de la loi et de l'ordre dans un monde de sauvages, de barbares et d'êtres humains à demi civilisés. A part l'élite de la population terrestre rassemblée dans le Jardin, seuls de rares groupes, çà et là, semblaient quelque peu susceptibles de recevoir la culture adamique.

    Adam fit un effort héroïque et résolu pour établir un gouvernement mondial, mais il rencontra une résistance obstinée à tous les tournants. Adam avait déjà mis en oeuvre, dans tout Éden, un système de contrôle collectif et avait fédéré tous les groupes en une ligue édénique. Mais des troubles, des troubles graves, eurent lieu quand il sortit du Jardin et chercha à appliquer ces idées aux tribus extérieures. Dès qu'Adam et ses associés cherchèrent à travailler hors du Jardin, ils se heurtèrent à la résistance directe et bien organisée de Caligastia et de Daligastia. Le Prince déchu avait été déposé comme souverain du monde, mais n'avait pas été retiré de la planète. Il était toujours présent sur Terre et capable, au moins dans une certaine mesure, de résister à tous les plans d'Adam pour réhabiliter la société humaine. Adam essaya de mettre les races en garde contre Caligastia, mais sa tâche fut rendue très difficile parce que son ennemi acharné était invisible aux yeux des mortels.

    Même parmi les Édénites, on trouvait des mentalités confuses qui penchaient vers l'enseignement de Caligastia sur la liberté personnelle effrénée; elles causèrent à Adam des difficultés sans fin en démolissant toujours les plans les mieux préparés pour une progression ordonnée et un développement substantiel. Adam fut finalement obligé de renoncer à son programme de construction sociale immédiate et revint à la méthode d'organisation de Van; il divisa les Édénites en compagnies de cent, avec un capitaine pour chacune et des lieutenants responsables pour chaque groupe de dix. Adam et Ève étaient venus pour instituer un gouvernement représentatif à la place d'un gouvernement monarchique, mais sur toute la surface de la Terre, ils ne trouvèrent nul gouvernement digne de ce nom. Pour l'instant, Adam abandonna tout effort pour établir un gouvernement représentatif. Avant l'effondrement du régime édénique, il réussit à établir près d'une centaine de centres commerciaux et sociaux, où de fortes personnalités commandaient en son nom. La plupart de ces centres avaient été organisés d'avance par Van et Amadon. L'envoi d'ambassadeurs d'une tribu à une autre date du temps d'Adam. Ce fut un grand pas en avant dans l'évolution du gouvernement.

    La loi morale d'Éden était peu différente des sept commandements de Dalamatia, mais les Adamites enseignaient nombre de raisons supplémentaires pour les justifier. Par exemple, au sujet de l'injonction contre le meurtre, la présence intérieure de l'esprit divin était donnée comme un motif additionnel pour ne pas détruire la vie humaine. On enseignait que « quiconque verse le sang de l'être humain par l'être humain aura son propre sang versé, car Dieu a fait l'être humain à son image ».

    L'heure d'Éden pour le culte public était midi; le coucher du soleil était l'heure du culte familial. Adam fit de son mieux pour décourager l'emploi de prières toutes faites, enseignant qu'une prière efficace doit être entièrement individuelle, qu'elle doit représenter le “ désir de l'âme ”; mais les Édénites continuèrent à employer les prières et les formes traditionnelles transmises depuis l'époque de Dalamatia. Adam s'efforça aussi de substituer des offrandes de fruits de la terre aux sacrifices de sang dans les cérémonies religieuses, mais ne fit guère de progrès dans ce sens avant la dislocation du Jardin.

    Adam tenta d'expliquer aux races l'égalité des sexes. La manière dont Ève travaillait aux côtés de son mari impressionna profondément tous les habitants du Jardin. Adam leur enseigna nettement que la femme apporte, au même titre que l'être humain, les facteurs de vie qui s'unissent pour former un nouvel être. Auparavant les êtres humains avaient supposé que toute procréation résidait dans les “ reins du père ”. Ils avaient considéré la mère comme un simple instrument pour nourrir l'enfant à naître et allaiter le nouveau-né.

    Adam enseigna à ses contemporains tout ce qu'ils pouvaient comprendre, mais, comparativement parlant, ce n'était pas grand-chose. Néanmoins, les individus les plus intelligents des races de la Terre attendaient impatiemment le moment où ils auraient la permission de se marier avec les enfants supérieurs de la race violette. Quel monde différent la Terre serait devenu, si ce grand plan pour élever les races avait été mis à exécution ! Même à la manière dont les choses se sont passées, le faible apport de sang que les peuples évolutionnaires ont reçu incidemment de la race importée a procuré des gains prodigieux.

    C'est ainsi qu'Adam travailla pour le bien-être et l'élévation du monde de son séjour, mais c'était une tâche bien difficile que de conduire dans la meilleure voie ces peuples mêlés et bâtards.

  • Lire la suite : Adam et Eve

    14 mai 2011

    Joyeux Anniversaire !

    Aujourd'hui, c'est avec émotion que je fête 30 ans de fidélité de la part de mon Père.

    Le 14 mai 1981 fut le premier jour de mon engagement pour une riche expérience d'aventures spirituelles avec mon Père. C'est à cette occasion que je fis cette prière en face d'un groupe de frères et soeurs :

    « Père, je suis heureux d’accueillir la direction de ton Esprit qui demeure dans mon coeur et dans mon mental. Avec l’aide de l’Esprit de Vérité de notre Maitre Souverain, ton Fils et mon frère, et avec l’aide de l’Esprit de notre Divine Ministre, sa compagne, je reconnais ta présence intérieure avec laquelle je suis destiné à fusionner et avec qui je souhaite désormais coopérer. Cette étincelle divine, ton fragment divin, est mon identité éternelle et le moniteur de mes pensées. Il est le seul moyen que tu as choisi afin que je connaisse ta volonté et devienne semblable à toi. Après un long voyage pour croître en conscience, ton Esprit en moi, mon compagnon pour l'éternité, m'assure déjà que je suis ton fils bien-aimé et que je parviendrais assurément en ta présence au Paradis. Que ton assistance et tes directives me libèrent de l’abandon et de la désolation, et m’enseignent la voie du service avec mes frères et soeurs. Je veux partager ta joie et ton amour, c’est pourquoi je partagerais ton amour avec mes frères et soeurs. Que ma première demande soit enregistrée dans les archives de ton univers : Père, donne-moi ta sagesse afin que mon âme croisse éternellement, que je sois un puissant messager de ta lumière infinie, et que je puisse voir ce monde se dresser comme un temple à la gloire de notre Père Universel ! »

    Et toi, Père, tu me répondis : « Alors que tu marches le long d'un chemin nouveau, en direction de la grande lumière qui veut t'attirer à elle, sur le bord du chemin des personnes assises te tendent leur main pour implorer mon aide. A chacune de ces rencontres, parce que je sens bien leur désarroi, tu t'approches d'eux. En prenant leurs affaires afin de les soulager, je leur tends ta main pour les soulever et les mettre debout. Toutes ces personnes parviennent ensuite à se lever pour continuer leur aventure, alors que tu les accompagnes le temps nécessaire pour être encouragées. Et tu poursuis ton voyage en direction de la lumière jusqu'à une prochaine rencontre. »

    Tout ceci a été guidé selon les modèles originaux du vaste plan cosmique du Père-Mère, qui a basé le progrès fini sur l’effort, l’accomplissement de la créature sur la persévérance, et le développement de la personnalité sur la foi. En ordonnant ainsi l’évolution-expérience, le Père-Mère a rendu possible, aux créatures finies, d’exister dans les univers et d’atteindre un jour, par progression expérientielle, la divinité de la Suprématie. L’existence est conçue selon un grand objectif et nous devons d’abord chercher à nous connaître nous-mêmes avant que les réponses prennent tout leur sens.

  • Lire la suite : Explorateur de Dieu

    13 mai 2011

    Fais ta part pour le Tout

    Ils sont nombreux sur notre monde qui aimeraient vous faire croire que la vie est faite pour servir uniquement leurs propres besoins, qu’ils sont quelque peu particuliers à cause de leur statut, de leur pouvoir, de leur position ou de leur richesse.

    Ils ont été aveuglés par l’irréalité et le faux sentiment de leur importance personnelle. Ils prospèrent au dépens de la misère de leurs semblables, et profitent de l’aubaine de l’information privilégiée pour construire leur propre tombe. Même maintenant ils complotent, et renforcent leurs filets de sécurité, alors que le monde autour d’eux s’écroule. Ils savent que le temps est compté pour eux ainsi que leur pouvoir sur les masses, et pourtant ils continuent à faire les choses qu’ils savent arrivées au bout. Le Maître a dit : « Où est le bénéfice d’un être humain s’il gagne la terre entière, mais perd son âme ? »

    Mes amis, veillez à ne pas être aveuglés par votre propre importance. Restez à l’écoute de votre Esprit Intérieur, et croyez en l’unicité de la vie. La coopération et l’unité sont vitales pour la survie de l’humanité, et votre volonté pour servir est votre passeport pour des occasions plus grandes de croissance et de progrès. Ne vous tracassez pas de ce que vous entendez dans les médias – les troubles et les tragédies, les injustices et les crimes. Ceci ne concerne pas ceux qui ont une relation filiale avec le Père, car entre ses mains vous êtes en sûreté, et aucun dommage sérieux ne peut vous arriver même si vous deviez perdre votre vie physique – tout sera compensé et rectifié sur les mondes à venir.

    Levez-vous, faites votre part pour changer le monde maintenant, et restez optimistes et pleins d’espoir pour les temps meilleurs devant vous. Ne restez pas assis sur la touche à attendre quelque chose de bon et de positif – faites partie des solutions, et créez cette nouvelle réalité que vous ressentez dans votre coeur et qui vient à l’humanité. Chacun de vous a un grand potentiel co-créatif pour changer le monde autour de vous, et cela commence avec ceux de votre entourage. Comme un galet dans une mare, chacune de ses ondulations se développe et change de direction lorsqu’elle rencontre d’autres ondulations, et crée une symphonie de variations qui est exponentiellement belle et vivante – c’est la communication. Notre monde doit changer, et aller de la désinformation et du secret vers la communication libre pour servir et construire un monde meilleur.

    Ensemble, avec l’aide de nos amis les médians, des anges et des séraphins, tous des adorateurs de Christ Michael, nous allons récupérer ce monde pour le Père, et le ramener dans le giron des planètes éclairées. Bientôt, le Fils Avonal va faire son apparition qui est connue sur Terre, et commencer le jugement de cette dispensation. Le monde entier ressentira Sa présence lorsqu’il inaugurera cette ère nouvelle et commencera à mettre de l’ordre pour ouvrir la voie menant vers la Lumière et la Vie. Soyez dans l’allégresse, mes chers amis, il n’y a qu’une courte saison avant que l’aube des lumières du matin éclaire le monde. Restez en alerte, restez connectés, communiquez et préparez le chemin pour que tous aient la vie, et qu'ils l'aient plus abondamment.

    Ceux qui sont sages, brilleront comme la splendeur du firmament, et ceux qui tourneront un grand nombre vers la vertu, brilleront comme les étoiles, toujours et à jamais.

  • Lire la suite : Tu n'es Pas Seul

    12 mai 2011

    Besoins personnels

    Les gens ne devraient pas être considérés comme étant identiques, parce que notre Créateur nous a créés comme des personnalités individuelles uniques.

    Même lorsque des millions de gens sont affectés par certains évènements, chacune de ces personnes va réagir différemment au même évènement – il ou elle va réagir selon sa façon propre à lui ou à elle.

    Si Dieu ne nous regroupe pas ensemble, mais s’occupe de nous en tant qu’individus, en connaissant chacun de nos besoins personnels, tu ne devrais pas supposer connaître les besoins de ton voisin avant d’être entré en relation avec lui ou elle sur une base personnelle. A ce moment-là, tu auras une meilleure idée de qui cette personne est vraiment, ainsi que de sa vie et de ses besoins. Ses besoins sont spécifiques, car ils sont personnels.

    Pour connaître quels sont les besoins de quelqu’un, tu ne dois pas être pressé. Vois le Fils Créateur quand Il a vécu parmi nous en tant que Jésus de Nazareth. Il a toujours pris son temps avec les individus – le temps de les écouter, le temps de les connaître, pour ensuite les aider avec ce dont ils avaient vraiment besoin. Lorsque tu es pressé pour aider, tout ce que tu fais indique qu’il s’agit exclusivement de toi, et non de la personne dans le besoin. Ne jette pas de pain à la multitude, mais donne à chacun à tour de rôle, car un être humain adulte aura besoin de plus qu’un enfant, et certains n’en auront pas besoin du tout.

    Notre Créateur a envoyé un Fragment de Lui-même pour habiter en chacun de nous, parce qu’il veut s’occuper de nous individuellement. Ton Esprit intérieur te donne l’attention sans partage de Dieu pendant toute ta vie. Ceci rend l’amour de Dieu tellement plus réel et personnel, de sorte que cela te fait te sentir comme si tu étais la seule personne dans tout l’univers des univers à recevoir cette attention. Dieu ne fait acception de personne. Dans Sa perfection, Il n’aime pas un être plus ou moins qu’un autre, mais cela ne change pas le fait qu’Il aime chacun de nous d’une manière très personnelle.

    Dieu certainement veut que tu aimes tous les êtres humains, même tous les êtres du Grand Univers. Mais un tel amour universel est seulement possible en aimant ces caractéristiques fondamentales dans chaque être qui attire ton amour universel vers lui, c’est à dire, le fait que nous partageons tous notre origine dans la Source Centre Première du Tout, notre Créateur. C’est une raison suffisante pour faire de nous des êtres dignes d’être aimés. Bien sûr, Dieu veut que tu montres un amour pratique et personnel envers chaque individu, et c’est pourquoi il t’a demandé d’aimer ton "voisin" – quelqu’un qui est plus proche de toi, que tu peux connaître et soigner personnellement.

    Ne commets pas l’erreur de profiler les gens, même si tu veux les aider. Traiter les individus comme moins que des personnes, c’est les diminuer. Souviens-toi que les gens sont des personnes, et que chaque personne est unique. Il ou elle a des opinions personnelles, une vie, des sentiments et des besoins personnels, tout comme toi.

  • Lire la suite : Conscience de Soi

    11 mai 2011

    L'empathie

    Un des "effets secondaires" de l’amour croissant pour vos frères et soeurs, est l’empathie – ressentir la souffrance des autres, ressentir de la douleur à cause de la douleur de quelqu’un d’autre.

    C’est une réaction naturelle des êtres humains lorsqu’ils aiment les autres. Lorsque ceux que nous aimons souffrent, notre esprit est contrarié, et d’une certaine façon partage ces souffrances. Cette capacité de pouvoir se mettre à la place d’un autre, est unique chez les êtres humains. Elle est un résultat des éléments supra matériels de notre être.

    Ceux qui se réveillent au sens spirituel, trouvent qu’ils deviennent plus sensibles. Des choses qui dans le passé ne les affectaient pas, les font à présent souffrir. Ils commencent à remarquer les choses absurdes qui arrivent en ce monde, ces aberrations contre la volonté du Père et contre son amour.

    C’est un pas en avant – sans doute un peu inconfortable – mais c’est le premier pas vers la solution aux problèmes de cette sphère. Lorsque vous remarquez la souffrance autour de vous, l’impulsion de vouloir faire quelque chose pour y remédier devient plus forte. Lorsque nous réalisons que nous souffrons, à cause de la douleur de nos frères et de nos soeurs, au moins nous ne ferons rien qui va le ou la blesser.

    Sur ce monde, le mal qui est fait par un petit nombre est supporté et promu par l’indolence de la majorité. Lorsque vous commencez à vous réveiller spirituellement, vous commencez à percevoir votre responsabilité concernant ce qui se passe autour de vous. C’est pourquoi la discipline d’apprendre à connaître et à suivre la volonté de notre Père, est le remède aux maladies de ce monde. Ceux qui aujourd’hui commettent des actions causant de la douleur à nos frères et à nos soeurs, vont être confrontés à la décision de continuer dans cette voie, ou de se tourner vers un sentier plus spirituel. Ceux qui aujourd’hui observent simplement ce qui se passe, trouveront un moyen pour partager la lumière qui commence à briller en eux, pour éviter davantage d’erreurs et de souffrance en ce monde.

    Désirer le réveil spirituel est toujours le meilleur chemin. C’est la façon d’arrêter de faire partie du problème, et de devenir une autre lumière qui va éclairer le chemin pour vos frères et soeurs dans l’obscurité, pour accéder à une relation authentique avec notre Père. Lorsque vous commencez à percevoir avec les yeux de l’esprit, vous ne serez pas trompés par les intérêts personnels de vos dirigeants élus, et vous ne resterez pas non plus inactifs face aux actions qui menacent d’obscurcir la vérité, la beauté et la bonté pour le bénéfice d’un petit nombre.

  • Lire la suite : Véritable Empathie

    10 mai 2011

    La vraie et la fausse liberté

    Parmi tous les problèmes troublants que connaissent les habitants de ce monde, aucun n'a occasionné plus de difficultés que l'inaptitude des mortels évolutionnaires immatures à distinguer la vraie liberté de la fausse.

    La vraie liberté est la quête des âges et la récompense du progrès évolutionnaire. La fausse liberté est la subtile duperie de l'erreur du temps et du mal de l'espace. La liberté durable est fondée sur la réalité de la justice – de l'intelligence, de la maturité, de la fraternité et de l'équité. La liberté est une technique autodestructrice de l'existence cosmique quand ses mobiles sont dépourvus d'intelligence, inconditionnels et incontrôlés. La vraie liberté se relie progressivement à la réalité et reste toujours pleine d'égards pour l'équité sociale, l'équité cosmique, la fraternité universelle et les obligations divines.

    La liberté est un suicide quand elle est divorcée d'avec la justice matérielle, la droiture intellectuelle, la longanimité sociale, le devoir moral et les valeurs spirituelles. La liberté est inexistante en dehors de la réalité cosmique, et toute réalité de personnalité est proportionnelle à ses relations avec la divinité. La volonté autonome sans retenue et l'expression de soi sans contrôle équivalent à un égoïsme que rien ne vient adoucir, un summum d'impiété. La liberté non accompagnée d'une victoire toujours plus étendue sur soi-même est une fiction d'une imagination de mortel égoïste. La liberté motivée par le moi est une illusion conceptuelle, une cruelle duperie. La licence déguisée sous les vêtements de la liberté est l'avant-coureur d'une abjecte servitude.

    La vraie liberté est associée à un sincère respect de soi; la fausse liberté est la compagne de l'admiration de soi. La vraie liberté est le fruit de la maitrise de soi; la fausse liberté est la prétention de s'affirmer soi-même. La maitrise de soi conduit au service altruiste; l'admiration de soi tend à exploiter autrui afin d'assurer des avantages personnels à l'individu dans l'erreur, disposé à sacrifier l'accomplissement dans la droiture à la possession d'un pouvoir injuste sur ses compagnons.

    La sagesse elle-même n'est divine et sûre que si elle procède d'une large vue cosmique et de mobiles spirituels. Nulle erreur n'est plus grande que la sorte de duperie de soi qui conduit des êtres intelligents à la soif d'exercer leur pouvoir sur d'autres êtres, afin de les priver de leurs libertés naturelles. La règle d'or de l'équité humaine s'élève contre toutes ces fraudes, injustices, égoïsmes et manques de droiture. Seule une liberté authentique et véritable est compatible avec le règne de l'amour et le ministère de la miséricorde.

    Comment la créature volontaire ose-t-elle empiéter sur les droits de ses compagnons au nom de la liberté personnelle, alors que les Chefs Suprêmes de l'univers s'effacent avec un respect bienveillant devant les prérogatives de la volonté et les potentiels de la personnalité ! Dans l'exercice de sa liberté personnelle présumée, nul être n'a le droit de priver un autre être des privilèges de l'existence qui lui ont été conférés par les Créateurs et qui sont dument respectés par tous leurs associés, leurs subordonnés et leurs sujets loyaux.

    Il se peut que l'être humain évolutionnaire ait à lutter pour ses libertés matérielles contre des tyrans et des oppresseurs sur un monde de péché et d'iniquité ou durant les premiers temps d'une sphère primitive en évolution, mais il n'en est ainsi ni sur les mondes futurs ni sur les sphères de l'esprit. La guerre est l'héritage de l'être humain évolutionnaire primitif, mais, sur les mondes où la civilisation progresse normalement, il y a longtemps que le combat physique est discrédité en tant que technique pour résoudre des malentendus raciaux.

    C'est avec le Fils et dans l'Esprit que Dieu projeta l'éternel Paradis, et, depuis lors, l'archétype éternel de participation coordonnée à la création – le partage – a toujours prévalu. Cet archétype de partage est le modèle essentiel à suivre par chacun des Fils et des Filles de Dieu qui s'en vont dans l'espace pour tenter de copier dans le temps l'univers central de perfection éternelle. Toute créature de tous les univers en évolution qui aspire à faire la volonté du Père est destinée à devenir partenaire des Créateurs de l'espace-temps dans cette magnifique aventure pour atteindre la perfection expérientielle. Si ce n'était pas vrai, le Père n'aurait jamais doté ces créatures du libre arbitre créatif, il ne les habiterait pas non plus, il n'entrerait pas effectivement en association avec elles au moyen de son propre esprit.

    La folie des voleurs de liberté est de tenter l'infaisable, de court-circuiter le temps dans un univers expérientiel. Le crime des voleurs de liberté est leur tentative de priver de ses droits créatifs chaque personnalité, de réduire indument la participation personnelle des créatures – leur libre participation volontaire – à la longue lutte évolutionnaire pour atteindre le statut de lumière et de vie à la fois individuellement et collectivement. En agissant ainsi, ces voleurs de liberté opposent directement le dessein temporel de leur propre volonté au dessein éternel de la volonté de Dieu tel qu'il est révélé par le don du libre arbitre à toutes les créatures personnelles. Ils menacent ainsi de violer au maximum le libre arbitre des êtres humains. C'est la menace de priver perpétuellement chacun de ces êtres d'une expérience passionnante, celle d'apporter quelque chose de personnel et d'unique au monument de sagesse expérientielle qui s'élève lentement et qui existera un jour sous l'aspect d’une planète devenue parfaite.

    Nul être, dans tout l'univers, n'a légalement la liberté de priver un autre être de la vraie liberté, du droit d'aimer et d'être aimé, du privilège d'adorer Dieu et de servir son prochain.

  • Lire la suite : Droit de Naissance

    9 mai 2011

    Intégration des significations et unification des valeurs

    Recherchez la vérité aussi bien que les faits, développez votre âme aussi bien que votre mental.

    Dès maintenant, vous devriez apprendre à arroser le jardin de votre coeur aussi bien qu'à rechercher les sables arides de la connaissance.

    Les formes ne servent plus à rien quand les leçons sont apprises. On ne peut obtenir un poussin sans coquille d'oeuf, et nulle coquille n'a de valeur après l'éclosion du poussin. Mais l'erreur est parfois si grande qu'en la rectifiant par révélation, on porterait un coup fatal aux vérités qui émergent lentement et qui sont essentielles pour venir à bout de l'erreur grâce à l'expérience. Lorsque des enfants ont leurs idéaux, ne les leur enlevez pas; laissez-les grandir. Pendant que vous apprenez à penser en êtres humains, vous devriez aussi apprendre à prier comme des enfants.

    La loi est la vie même, et non les règles de sa conduite. Le mal est une transgression de la loi, et non une violation des règles de conduite concernant la vie, qui est la loi. La fausseté n'est pas une affaire de technique narrative, mais quelque chose de prémédité pour travestir la vérité. La création de nouveaux tableaux en partant de faits anciens, le nouvel exposé de la vie des parents dans celles de leurs descendants – voilà les triomphes artistiques de la vérité. L'ombre d'un cheveu que l'on détourne en préméditant un dessein déloyal, la plus petite déformation ou perversion de ce qui forme un principe – voilà ce qui constitue la fausseté. Mais le fétiche de la vérité factualisée, de la vérité fossilisée, le lien de fer de la vérité dite invariable, vous maintient aveuglément dans un cercle vicieux de faits bruts.

    Laissez les pressions produire stabilité et certitude. Soyez fidèles et sérieux, et en même temps allègres. Acceptez les défis sans vous plaindre et faites face sans crainte aux difficultés et aux incertitudes. Si vous échouez, vous relèverez-vous indomptablement pour essayer de nouveau ? Si vous réussissez, conserverez-vous un équilibre bien compensé – une attitude ferme et spiritualisée – au cours de chaque effort dans la longue lutte pour briser les chaines de l'inertie matérielle, pour atteindre la liberté de l'existence spirituelle ?

    La plantation d'une graine nécessite sa mort, la mort de vos plus chères espérances, avant que la graine puisse renaître pour porter les fruits d'une vie nouvelle et d'occasions renouvelées. Vous éprouverez moins de tristesse et de déceptions, premièrement en faisant moins de plans personnels concernant d'autres personnalités, et ensuite en acceptant votre sort lorsque vous avez fidèlement accompli votre devoir.

    Vous accroissez vos fardeaux et diminuez vos chances de succès en vous prenant trop au sérieux. Rien n'a priorité sur le travail concernant votre sphère statutaire – le présent monde ou les suivants. Le travail de préparation pour la prochaine sphère plus élevée est fort important, mais rien n'est aussi important que de travailler pour le monde sur lequel vous vivez actuellement. Mais, bien que le travail soit important, le moi ne l'est pas. Quand vous vous sentez important, vous perdez tant d'énergie à justifier la fierté de votre égo qu'il reste peu d'énergie pour faire le travail. C'est l'importance attachée au moi et non l'importance attachée au travail qui épuise les créatures immatures. C'est l'élément moi qui épuise, et non l'effort pour aboutir. Vous pouvez faire une oeuvre importante si vous ne vous attribuez pas d'importance. Vous pouvez faire plusieurs choses aussi facilement qu'une seule si vous laissez votre moi de coté. La variété est reposante, c'est la monotonie qui use et épuise. Jour après jour, la veille ressemble au lendemain – elle n'offre que l'alternative de la vie ou de la mort.

    Le plan de progression des mortels et le plan spirituel qui lui fait suite, cette école universelle d'éducation minutieuse des créatures ascendantes, comportent un dessein divin et bien défini. C'est le plan des Créateurs pour fournir aux créatures du temps des occasions progressives de maitriser les détails de fonctionnement et d'administration du grand univers, et la meilleure manière de poursuivre ce long cours d'entrainement consiste à élever graduellement les mortels en les faisant effectivement participer à chacune des étapes de l'ascension.

    Le plan de survie des mortels a un but pratique et utile. Si vous êtes les récipiendaires de tout ce travail divin et de cet entrainement soigné, ce n'est pas simplement en vue de survivre pour jouir d'une félicité perpétuelle et d'un bien-être éternel. Il y a un but de service transcendant caché au-delà de l'horizon du présent âge de l'univers. Si les Dieux avaient simplement projeté de vous emmener dans une longue excursion de joie éternelle, ils n'auraient certainement pas transformé l'univers entier en une seule immense et complexe école d'éducation pratique, réquisitionné une partie substantielle des créatures célestes comme maitres et instructeurs, et ensuite passé des âges et des âges à vous piloter un par un à travers cette gigantesque école universelle d'éducation expérientielle. Le développement du plan de progression des mortels paraît être l'un des principaux soucis du présent univers organisé, et la majorité d'un nombre incalculable d'ordres d'intelligences créées est, soit directement, soit indirectement, occupée à faire progresser une phase ou une autre de ce plan de perfection graduelle.

    En franchissant l'échelle ascendante de l'existence vivante depuis l'état d'être humain mortel jusqu'à l'embrassement de la Déité, vous vivez effectivement la vie même des créatures rendues parfaites existant à tous les stades et phases que l'on peut rencontrer dans les limites du présent âge de l'univers. L'intervalle entre l'état d'être humain mortel et le statut de finalitaire au Paradis englobe tout ce qui peut exister aujourd'hui – tout ce qui est présentement possible pour les ordres vivants de créatures finies intelligentes et rendues parfaites. Si la destinée future des finalitaires du Paradis est de servir dans les nouveaux univers actuellement en formation, il est certain que cette nouvelle et future création ne contiendra pas d'ordres de créatures expérientielles dont la vie soit entièrement différente de celle que les finalitaires mortels auront vécue sur quelque monde, en tant que partie de leur entrainement ascendant, en tant que l'une des étapes de leur progrès d'âge en âge pour passer de l'état animal à celui d'ange, puis de l'état d'ange à celui d'esprit, et de celui d'esprit à celui de Dieu.

    On peut avoir techniquement raison sur les faits et éternellement tort sur la vérité.

  • Lire la suite : Le Monde est Fou !

    8 mai 2011

    L'avenir de la Terre

    Le grand espoir de la Terre réside dans la possibilité d'une nouvelle révélation de Jésus, avec une présentation neuve et élargie de son message sauveur, qui unirait spirituellement, dans un service expression d'amour, les nombreuses familles de ceux qui se prétendent aujourd'hui ses fidèles.

    Même l'éducation laïque pourrait aider à cette grande renaissance spirituelle si elle voulait prêter plus d'attention à la tâche d'apprendre aux jeunes comment s'engager dans des projets de vie, et de développement du caractère. Le but de toute éducation devrait consister à entretenir et à poursuivre le dessein suprême de la vie, le développement d'une personnalité pleine de majesté et bien équilibrée. Il y a grand besoin d'enseigner la discipline morale à la place de tant de satisfactions égoïstes. Sur une telle base, la religion peut apporter la contribution de son stimulant spirituel pour élargir et enrichir la vie des mortels, même jusqu'à la sécurité et à l'élévation de la vie éternelle.

    Le christianisme est une religion improvisée; il faut donc qu'il opère en petite vitesse. Les performances spirituelles à grande vitesse doivent attendre la nouvelle révélation et l'acceptation plus généralisée de la vraie religion de Jésus. Le christianisme est cependant une puissante religion, puisque les simples disciples d'un charpentier crucifié ont lancé les enseignements qui ont conquis l'empire romain en trois siècles et ont poursuivi leur action en triomphant des barbares qui renversèrent Rome. Ce même christianisme a conquis – absorbé et exalté – tout le courant de la théologie hébraïque et de la philosophie grecque. Et ensuite, quand la religion chrétienne est entrée dans le coma de plus de mille ans par suite d'une dose excessive de mystères et de paganisme, elle s'est ressuscitée elle-même et a virtuellement reconquis tout le monde occidental. Le christianisme contient suffisamment d'enseignements de Jésus pour devenir immortel.

    Si seulement le christianisme pouvait saisir une plus grande partie des enseignements de Jésus, il pourrait faire tellement plus pour aider l'être humain moderne à résoudre ses problèmes nouveaux et de plus en plus complexes.

    Le christianisme souffre d'un grand handicap parce que, dans le mental de tous les êtres humains du monde, il a été identifié à une partie du système social, de la vie industrielle et des critères moraux de la civilisation occidentale; et c'est ainsi que le christianisme a involontairement paru parrainer une société qui chancelle sous la culpabilité de tolérer la science sans idéalisme, la politique sans principes, la fortune sans travail, le plaisir sans restriction, la connaissance sans caractère, le pouvoir sans conscience et l'industrie sans moralité.

    L'espoir du christianisme moderne consiste à cesser de parrainer les systèmes sociaux et la politique industrielle de la civilisation occidentale, tout en s'inclinant humblement devant la croix qu'il exalte si vaillamment, et à y apprendre à nouveau de Jésus de Nazareth les plus grandes vérités que l'être humain mortel puisse jamais entendre – l'évangile vivant de la paternité de Dieu et de la fraternité des êtres humains.

    Si l'Église chrétienne osait seulement adopter le programme du Maitre, des milliers de jeunes, apparemment indifférents, se précipiteraient pour s'enrôler dans une telle entreprise spirituelle et n'hésiteraient pas à aller jusqu'au bout dans cette grande aventure.

  • Lire la suite : Le Matérialisme

    7 mai 2011

    Levez-vous ! Levez-vous !

    En vérité, vous éclatez aux coutures. Vous éclatez aux coutures, parce que vous le sentez. Vous sentez qu’une nouvelle vie et une nouvelle manière sont entrain de naître. Ce nouveau mode de vie naît sur votre monde, et il s’avance à grande allure.

    C’est comme si vous aviez entrepris un voyage périlleux et dangereux. Vous ne vous arrêterez pas jusqu’à ce que vous atteignez votre objectif. Il y a quelque chose en vous, vous menant de l’avant. Peu importe quelles tragédies vous arriveront en cours de route, vous vous lèverez. Si vous chutez, vous vous relèverez.

    Voici de quoi est faite cette existence. Vous êtes confrontés à des problèmes insurmontables et à des défis impossibles. Il semble que parfois, la vie soit tellement vide de sens, donc sans valeur. Pourquoi, pourquoi, pourquoi, vous demandez-vous ? Vous avez envie de renoncer. Mais alors, quand vous voulez mettre fin à tout cela, quelque chose se lève dans vos coeurs et vous propulse vers l’avant. Il y a quelque chose de glorieux, il y a quelque chose d’héroïque dans la tâche qui est devant vous. Il n’y a pas assez de pages qui peuvent être écrites qui puissent décrire correctement votre vie. Il n’y a pas de roman épique qui soit à la hauteur. Votre vie est une histoire sans fin. Une histoire de prouesses étonnantes d’audace, à faire.

    Il y a un drame qui se déroule sur votre monde. Un drame qui dépasse de loin n’importe quel film d’origine humaine mis en place par des artistes et des réalisateurs, des producteurs et des acteurs. Car, à ce stade, il y a une bataille concernant tous les coeurs sur votre monde précieux. Les forces obscures qui ont une emprise sur vous, commencent à perdre leur pouvoir et leur efficacité. Au fond de votre coeur, il existe le coeur d’un lion, parce que vous êtes soutenu par l’Éternel. Celui-là est votre roc et votre forteresse. Son château est construit en hauteur, sur la plus haute montagne. Son lieu d’habitation est une forteresse imprenable, qui ne peut être pénétrée que par ceux qui sont sincères de coeur. Ne peuvent accéder à Son lieu d’habitation que ceux qui ont découvert la vérité. Pour ceux qui ont découvert la véritable raison de vivre, la vraie raison à la vie, la vérité des relations.

    Voulez-vous saisir votre épée et frapper ? Allez-vous supprimer les forces obscures qui mènent actuellement le monde et tentent de vous dépouiller de vos libertés ? Mais les armes de guerre à votre disposition sont les armes qui existent dans votre coeur. Ces armes sont magistrales pour briser toute guerre et violence et haine et sang versé. Dégainez ces armes qui sont charriées au sein de votre coeur. Parce que quand vous dégainez ces armes et les libérez sur le monde, vous allez commencer à détruire les oeuvres des ténèbres.

    Levez-vous et combattez ! Levez-vous pour ce qui est juste ! Levez-vous pour l’Éternel ! Sentez sa force pénétrer votre coeur, parce que quand sa force pénètre réellement votre coeur, vous êtes indestructibles. Vous êtes une forteresse imprenable. Vous êtes sur une haute montagne hors de portée de l’ennemi. Mais qui sont les ennemis que vous combattez ? Ces ennemis ne sont pas ces ennemis que vous combattez sur un champ de bataille. Ces ennemis sont à l’intérieur de vous. Ces ennemis sont une partie même de vous. Allez-vous vous lever et combattre ? Allez-vous vous lever et lutter contre ces forces qui tentent de vous vaincre de l’intérieur ?

    Faites la conquête des ennemis de l’intolérance. Soyez victorieux sur les ennemis des préjugés. Pourfendez les ennemis de la haine. Détruisez les ennemis de la cupidité. Supprimez tous les ennemis qui habitent au dedans de vous. Ces ennemis sont pires que n’importe quel ennemi que vous pouvez rencontrer sur le champ de bataille. Ce jour-là, promettrez-vous que vous allez refuser la haine ? Ce jour-là, promettrez-vous que vous ne cèderez pas à l’intolérance ? Ce jour-là, promettrez-vous que vous n’allez pas boire la coupe des préjugés ? Ce jour-là, promettrez-vous que vous ne céderez pas à la puissance hypnotique de la cupidité ? Ce jour-là, promettrez-vous que vous allez tuer ces ennemis qui existent à l’intérieur de vous ? Allez-vous vous lever et dire assez ? Direz-vous : « Cela suffit » ? Direz-vous : « Plus jamais » ? Direz-vous à partir de ce jour : « Je me refuse à la haine, je refuse à haïr quiconque » ?

    Car, il y a une victoire à l’horizon. Cette victoire est devant vos propres yeux, vous saurez conquérir les ennemis de l’intérieur. Plus jamais ces ennemis ne vous contrôleront. Vous n’aurez plus à être leurs esclaves. Vous vous lèverez ! Vous vous lèverez ! Vous allez dire « Assez ! Ça suffit. A partir de ce jour, je vais refuser de haïr quelqu’un. Je dégaine ma plus puissante, mon arme la plus mortelle. Je dégaine l’épée de mon amour, et j’anoblis tous ceux qui croise ma vie quotidienne. Je ne maudis plus personne, je refuse tout simplement de le faire. Je me suis éreinté sur des milliers de miles d’un terrain dangereux et perfide. J’ai grimpé le sommet le plus élevé. J’ai eu le dessus. »

    Lorsque vous arrivez au sommet de la montagne, vous êtes victorieux, parce que vous avez pourfendu l’ennemi intérieur. Vous vous êtes levés ! Vous vous êtes levés en défaveur de la cupidité et de l’intolérance, des préjugés et de la haine. Vous avez dit « Assez, assez ! » Pour vous, la victoire est en vue. Les armes à l’intérieur de vous se renforcent, de jour en jour. Une armée de millions ne sont pas en mesure de vous arracher ces armes qui sont à l’intérieur de vous. Car vous exercez le pouvoir de l’Amour Infini que l’Éternel garde dans Son arsenal.

    Aujourd’hui, en cette journée, vous vous levez ! Vous vous levez ! Marchez en procession silencieuse vers le Tout-Puissant. Baissez vos têtes et recevez votre récompense. Vous vous levez et regardez tout autour de vous. Il y a une mer de vos frères et soeurs comptant sur vous. Ils applaudissent et hurlent et crient « Bravo! » Eh bien c’est réussi, en effet. Car en ce monde de ténèbres, vous avez refusé de vous plier à la haine qui était tout autour de vous. Et surtout, vous avez refusé de vous plier à la haine qui existe à l’intérieur de chacun de vous. Vous avez dit « Je dois me lever, je dois me lever ! Je me dois me lever et élever mon épée d’amour inconditionnel. »

    Ce jour-là, ce jour, vous aviez promis quelque chose qui vous a donné la victoire : vous aviez refusé la haine, vous avez refusé de haïr. L’obscurité s’efface et vos ennemis s’enfuient, les ennemis qui n’ont cessé de vous tourmenter et de vous harceler depuis si longtemps ont fui. Ils ont fui et ils ne reviendront jamais. Vos ennemis ont fui parce que vous vous êtes levés. Vous vous êtes levés et avez supprimé vos ennemis, enfin. L’univers vous regarde, et vous applaudit. Levez-vous, enfants de la Terre, levez-vous, la victoire est en vue. Pouvez-vous entendre le bruit assourdissant tandis que vos frères et soeurs vous encouragent ?

    Oh, enfants de la Terre, allez-vous vous lever ? Allez-vous vous lever ?

  • Lire la suite : Libéré !

    6 mai 2011

    Le dessein éternel et divin

    Il y a un grand et glorieux dessein dans la marche des univers à travers l'espace. Toutes nos luttes de mortels n'ont pas lieu en vain.

    Nous faisons tous partie d'un plan colossal, d'une entreprise hardie gigantesque, et c'est l'immensité de l'entreprise qui rend impossible d'en voir une grande partie à un moment donné ou durant une vie donnée. Nous sommes tous une fraction d'un projet éternel que les Dieux supervisent et mettent à exécution. Tout le merveilleux mécanisme universel se meut majestueusement dans l'espace, à la mesure musicale de la pensée infinie et du dessein éternel de la Grande Source-Centre Première.

    Le dessein éternel du Dieu éternel est un idéal spirituel élevé. Les évènements du temps et les luttes de l'existence matérielle ne sont que l'échafaudage provisoire qui assure la communication avec l'autre côté, avec la Terre promise de la réalité spirituelle et de l'existence céleste. Bien entendu, nous les mortels, nous trouvons difficile de saisir l'idée d'un dessein éternel, nous sommes pratiquement inaptes à comprendre la pensée de l'éternité, de quelque chose qui ne commence et ne finit jamais. Tout ce qui nous est familier a une fin.

    En ce qui concerne une vie individuelle, la durée d'un royaume ou la chronologie de toute suite d'évènements reliés, il semble s'agir d'un intervalle de temps isolé; tout paraît avoir un commencement et une fin. Et il semblerait qu'une série de ces expériences, de ces vies, âges ou époques, lorsqu'elle est séquentiellement arrangée, a l'aspect d'un parcours en ligne droite, d'un évènement isolé du temps passant momentanément comme un éclair devant la face de l'éternité. Mais, quand nous regardons tout cela des coulisses, un point de vue plus synthétique et une compréhension plus complète, nous suggèrent que l'explication précédente est inadéquate, décousue et tout à fait impropre à expliquer les opérations du temps, et à les mettre en corrélation avec les desseins sous-jacents et les réactions fondamentales de l'éternité.

    Pour donner des explications au mental des mortels, il paraît plus approprié de concevoir l'éternité comme un cycle, et le dessein éternel comme un cercle sans fin, un cycle d'éternité synchronisé d'une certaine manière avec les cycles matériels transitoires du temps. En ce qui concerne les secteurs du temps raccordés au cycle de l'éternité et en faisant partie, nous sommes forcés de reconnaître que ces époques temporaires naissent, vivent et meurent exactement comme les êtres temporaires du temps naissent, vivent et meurent. La plupart des êtres humains meurent faute d'avoir atteint le niveau spirituel de fusion avec l'Esprit intérieur; la métamorphose de la mort constitue le seul processus possible par lequel ils peuvent échapper aux chaines du temps et aux liens de la création matérielle, ce qui leur permet d'emboiter le pas à la procession progressive de l'éternité. Ayant survécu à l'épreuve de la vie du temps et de l'existence matérielle, il nous devient possible de maintenir le contact avec l'éternité, et même d'en faire partie en tournant pour toujours avec les mondes de l'espace autour du cercle des âges éternels.

    Les secteurs du temps ressemblent à l'étincelle de la personnalité sous forme temporelle. Ils apparaissent pour une période, et ensuite ils sont perdus de vue par les humains, mais réapparaissent comme de nouveaux acteurs et des facteurs de continuité dans la vie supérieure du mouvement rythmique sans fin autour du cercle éternel. On ne peut guère concevoir l'éternité comme un parcours en ligne droite, puisque nous croyons à un univers délimité se mouvant sur une immense ellipse autour de l'habitat central du Père Universel.

    A franchement parler, l'éternité est incompréhensible au mental fini du temps; tout simplement, nous ne pouvons ni la saisir ni la comprendre. Il y a dans le mental de Dieu un plan incluant toutes les créatures de ses immenses domaines, et ce plan est un dessein éternel d'occasions favorables sans bornes, de progrès illimité et de vie sans fin. Et les trésors infinis de cette carrière incomparable récompensent nos efforts !

    Le but de l'éternité est en avant ! L'aventure d'aboutissement à la divinité se présente devant nous ! La course à la perfection est engagée ! Quiconque le veut peut y participer, et une victoire certaine couronnera les efforts de tout être humain désirant courir la course de la foi et de la confiance en s'appuyant à chaque pas sur les directives de l'Esprit intérieur et sur la gouverne du bon esprit du Fils de l'Univers, qui a été répandu si libéralement sur toute chair.

  • Lire la suite : Le Destin et Toi

    5 mai 2011

    Jésus, l'Homme

    La dévotion de Jésus à la volonté du Père et au service de l'être humain représentait plus qu'une décision de mortel et une détermination humaine; c'était une consécration de tout son coeur à cette effusion d'amour sans restriction.

    Si grand que soit le fait de la souveraineté de Christ Michael, il ne faut pas enlever aux êtres humains le Jésus humain. Le Maitre est monté aux cieux aussi bien en tant qu'être humain qu'en tant que Dieu; il appartient aux êtres humains et les êtres humains lui appartiennent. Il est fort malheureux que l'interprétation de la religion elle-même soit défectueuse au point d'enlever le Jésus humain aux mortels qui se débattent. Il ne faudrait pas que les discussions sur l'humanité ou la divinité du Christ obscurcissent la vérité salutaire que Jésus de Nazareth était un être humain religieux qui réussit, par la foi, à connaître et à faire la volonté de Dieu; il fut l'être humain le plus véritablement religieux qui ait jamais vécu sur Terre.

    Les temps sont mûrs pour constater la résurrection symbolique du Jésus humain, sortant du tombeau des traditions théologiques et des dogmes religieux de vingt siècles. Jésus de Nazareth ne doit plus être sacrifié, même au concept splendide du Christ glorifié. Quel service transcendant rendrait la présente Révélation si, par elle, le Fils de l'Homme pouvait être retiré de la tombe de la théologie traditionnelle et présenté, en tant que Jésus vivant, à l'Église qui porte son nom et à toutes les autres religions !

    La communauté chrétienne des croyants n'hésiterait certainement pas à réadapter sa foi et ses habitudes de vie, de manière à pouvoir “ suivre ” le Maitre dans la démonstration de sa vie réelle de dévotion religieuse à faire la volonté de son Père et de consécration désintéressée au service des êtres humains. Les prétendus chrétiens craignent-ils de dévoiler la suffisance et la non-consécration d'une communauté faite de respectabilité sociale et d'inadaptation économique égoïste ? Le christianisme institutionnel craint-il que l'autorité ecclésiastique traditionnelle ne soit mise en péril, et même peut-être renversée, si le Jésus de Galilée est rétabli dans le mental et l'âme des êtres humains mortels en tant qu'idéal de vie religieuse personnelle ? En vérité, les rajustements sociaux, les transformations économiques, les régénérescences morales et les révisions religieuses de la civilisation chrétienne seraient radicaux et révolutionnaires si la religion vivante de Jésus supplantait soudainement la religion théologique à propos de Jésus.

    “ Suivre Jésus ” signifie partager personnellement sa foi religieuse et entrer dans l'esprit de la vie du Maitre consacrée au service désintéressé des êtres humains. L'une des choses les plus importantes de la vie humaine consiste à découvrir ce que Jésus croyait, à découvrir ses idéaux et à s'efforcer d'accomplir le dessein élevé de sa vie. De toutes les connaissances humaines, celle qui présente la plus grande valeur est de connaître la vie religieuse de Jésus et la manière dont il la vécut.

    Les gens du peuple étaient heureux d'entendre Jésus, et ils réagiront à nouveau à la présentation de sa vie humaine sincère de motivation religieuse consacrée, si ces vérités sont de nouveau proclamées dans le monde. Les gens l'écoutaient avec plaisir parce qu'il était l'un d'eux, un laïc sans prétention; le plus grand instructeur religieux du monde était en vérité un laïc.

    Les croyants au royaume ne devraient pas avoir pour but d'imiter à la lettre les aspects extérieurs de la vie de Jésus dans la chair, mais plutôt de partager sa foi, d'avoir confiance en Dieu comme il eut confiance en Dieu et de croire aux êtres humains comme il croyait aux êtres humains. Jésus ne discuta jamais la paternité de Dieu ni la fraternité des êtres humains; il était une illustration vivante de la première et une profonde manifestation de la seconde.

    Le grand défi lancé à l'être humain moderne consiste à établir de meilleures communications avec le divin Moniteur qui habite le mental humain. La plus grande aventure de l'être humain dans la chair est son effort sain et équilibré pour repousser les frontières de la conscience de soi à travers les domaines imprécis de la conscience embryonnaire de l'âme, dans un effort sincère pour atteindre la région frontière de la conscience de l'esprit – le contact avec la divine présence. Une telle expérience constitue la conscience de Dieu, c'est une expérience qui confirme puissamment la vérité préexistante de l'expérience religieuse consistant à connaître Dieu. Cette conscience de l'esprit équivaut à connaître effectivement la filiation avec Dieu. A défaut, l'assurance de cette filiation est l'expérience de la foi.

    La conscience de Dieu est l'équivalent de l'intégration du moi à l'univers sur ses niveaux les plus élevés de réalité spirituelle. Seul le contenu spirituel d'une valeur quelconque est impérissable. Même ce qui est vrai, beau et bon ne saurait périr dans l'expérience humaine. Si l'être humain ne choisit pas de survivre, alors l'Esprit survivant conserve ces réalités nées de l'amour et nourries dans le service. Et toutes ces choses font partie du Père Universel. Le Père est amour vivant, et cette vie du Père est dans ses Fils. Et l'esprit du Père est dans les fils de ses Fils – les êtres humains mortels. Quand tout est dit et fait, l'idée de Père reste encore le concept humain le plus élevé de Dieu.

  • Lire la suite : Foi Vivante

    4 mai 2011

    Les fruits de l'Esprit

    Vous vous réjouissez de savoir que le Fils de l'Homme est ressuscité d'entre les morts parce que vous savez par là même que vos frères et soeurs, et vous survivrez aussi au trépas humain. Mais, pour survivre, il faut que vous soyez préalablement nés de l'esprit qui recherche la vérité et trouve Dieu.

    Le pain de vie et l'eau vivante sont donnés seulement à ceux qui ont faim de vérité et soif de droiture – de Dieu.

    Le fait que les morts ressuscitent n'est pas l'évangile du royaume. Ces grandes vérités et ces faits universels sont tous reliés à l'évangile, parce qu'ils font partie du résultat obtenu par ceux qui croient la bonne nouvelle; ils sont englobés dans l'expérience ultérieure de ceux qui, par la foi, deviennent, en fait et en vérité, les fils perpétuels du Dieu éternel.

    Le salut est un don gratuit de Dieu, mais ceux qui sont nés de l'esprit commencent immédiatement à montrer les fruits de l'esprit par leur service expression de l'amour auprès de leurs semblables.

    Et voici les fruits de l'esprit divin produits dans la vie des mortels nés d'esprit et connaissant Dieu : service expression de l'amour, dévouement désintéressé, fidélité courageuse, équité sincère, honnêteté éclairée, espoir vivace, confiance sans soupçons, ministère miséricordieux, bonté inaltérable, tolérance indulgente et paix durable.

    Si de prétendus croyants ne portent pas ces fruits de l'esprit divin dans leur vie, ils sont morts; l'Esprit de Vérité n'est pas en eux; ils sont des sarments inutiles de la vigne vivante et seront bientôt retranchés. Notre Père qui est dans les cieux demande aux enfants de la foi de porter beaucoup de fruits de l'esprit. Si donc vous êtes stériles, il creusera autour de vos racines et coupera vos sarments improductifs.

    À mesure que vous progresserez vers le ciel dans le royaume de Dieu, il faudra de plus en plus que vous produisiez des fruits de l'esprit. Vous pouvez entrer dans le royaume de Dieu comme un enfant, mais le Père exige que vous grandissiez, par la grâce, jusqu'à la pleine stature d'un adulte spirituel.

  • Lire la suite : Amour Intérieur

    3 mai 2011

    L'esprit et la chair

    La chair, la nature inhérente dérivée des races d'origine animale, ne porte pas naturellement les fruits de l'Esprit divin.

    Quand la nature mortelle a été rehaussée par l'addition de la nature des Fils Matériels de Dieu, comme les races de la Terre furent améliorées dans une certaine mesure par l'effusion d'Adam, alors la voie est mieux préparée pour permettre à l'Esprit de Vérité de coopérer avec l'Esprit intérieur en vue de produire la magnifique récolte des fruits spirituels du caractère. Si vous ne rejetez pas cet esprit, et même s'il vous faut l'éternité pour remplir votre mission, “ il vous mènera dans toute vérité ”.

    Les mortels évolutionnaires habitant des mondes normaux de progrès spirituel ne subissent pas les conflits aigus entre l'esprit et la chair qui caractérisent les races de la Terre de notre époque. Toutefois, même sur les planètes les plus idéales, l'être humain préadamique doit fournir des efforts positifs pour s'élever du plan purement animal d'existence aux niveaux successifs de significations intellectuelles croissantes et de valeurs spirituelles supérieures.

    Les mortels d'un monde normal ne subissent pas de guerre constante entre leur nature physique et leur nature spirituelle. Ils sont confrontés à la nécessité de sortir du niveau animal d'existence en se hissant aux plans supérieurs de vie spirituelle, mais cette ascension ressemble plus, par comparaison, à un entrainement éducatif qu'aux intenses conflits des mortels de la Terre dans ce domaine de divergence entre la nature matérielle et la nature spirituelle.

    Dans cette tâche d'aboutissement spirituel progressif sur leur planète, les peuples de la Terre subissent les conséquences d'une double privation de secours. L'insurrection de Caligastia précipita le monde dans une confusion générale et déroba à toutes les générations suivantes l'assistance morale qu'une société bien ordonnée leur aurait fournie. Mais la faute Adamique fut encore plus désastreuse en ce sens qu'elle priva les races du type supérieur de nature physique qui eût été plus en accord avec des aspirations spirituelles.

    Les mortels de la Terre sont forcés de subir cette lutte prononcée entre l'esprit et la chair, parce que leurs lointains ancêtres ne furent pas assez complètement adamisés par l'effusion édénique. Le plan divin avait prévu que les races de mortels auraient une nature physique plus spontanément sensible à l'esprit.

    Nonobstant ce double désastre pour la nature des êtres humains et leur entourage, les mortels d'aujourd'hui ressentiraient moins cette guerre apparente entre l'esprit et la chair s'ils voulaient entrer dans le royaume de l'esprit. Là, dans le service illuminé et libérateur d'une dévotion sincère à faire la volonté du Père qui est aux cieux, les fils et les filles de Dieu par la foi jouissent d'une délivrance relative de la servitude de la chair. Jésus a montré à l'humanité la nouvelle manière de vivre une vie de mortel, manière par laquelle les êtres humains peuvent échapper dans une très grande mesure aux désastreuses conséquences de la rébellion de Caligastia et compenser fort efficacement les frustrations résultant de la faute Adamique. “ L'esprit de la vie du Christ Jésus nous a libéré de la loi de la vie animale et des tentations du mal et du péché. ” “ La victoire qui triomphe de la chair, c'est votre foi. ”

    Ces hommes et ces femmes connaissant Dieu et nés de l'Esprit n'éprouvent pas de conflit plus intense avec leur nature mortelle que les habitants des mondes les plus normaux, les planètes qui n'ont jamais été souillées par le péché ni touchées par la rébellion. Les fils par la foi travaillent sur des niveaux intellectuels et vivent sur des plans spirituels très au-dessus des conflits produits par des désirs physiques effrénés ou anormaux. Les impulsions normales d'un être animal et les appétits et les élans naturels de sa nature physique ne sont pas en conflit avec les aboutissements spirituels même les plus élevés, excepté dans le mental des personnes ignorantes, mal renseignées ou des personnes malheureusement consciencieuses à l'excès.

    Après être partis sur la route de la vie éternelle, après avoir accepté votre mission et reçu vos ordres pour progresser, ne craignez pas les dangers du manque de mémoire des êtres humains et de l'inconstance des mortels, ne vous laissez pas troubler par des craintes d'échecs ou des confusions déroutantes, ne chancelez pas et ne mettez en doute ni votre statut ni votre position, car, à toutes les heures sombres et à tous les carrefours de la lutte pour le progrès, l'Esprit de Vérité parlera toujours et vous dira “ Voilà le chemin ”.

  • Lire la suite : Chemin d'Éveil

    2 mai 2011

    Commence maintenant !

    Crois-tu que je ne ressente pas de la tristesse à cause du peu de valeur que tu donnes à ta vie ? Crois-tu que je me tiens à l’écart de tout ce qui se passe ? Comprends une fois pour toute ! Comment cela se pourrait-il alors que je t’ai toujours aimé ?

    Tu crois que je suis quelque chose en dehors de toi, hors de portée, éloigné de tout ce qui arrive. Tu penses même que je tiens un fouet, prêt à te punir à la moindre faute. Quel genre de Père crois-tu que je suis ? Cela me fait mal quand tu penses à moi de cette façon.

    Chaque erreur, chaque situation par laquelle tu passes, est juste une conséquence de la décision d’ignorer l’amour, et le refus d’employer une intelligence constructive – pour ne pas parler du bon sens. Pour aggraver la chose, tu as permis à d’autres de dire que tu n’as aucune valeur. Ah ! Ceci est resté dans ton psychisme et tu as commencé à souffrir du peu d’estime de toi-même.

    Tu as cru à ce qui n’est pas vrai, et accepté ce qui n’a pas de fondement. Tu m’as ignoré et pensé qu’une petite prière par-ci, par-là, suffirait à garder le contact, et tu as détourné ton attention pour te sentir davantage confus encore.

    Finalement, tu as pris la voie la plus facile. Tu m’as rendu responsable de tous tes problèmes, sans penser que je suis un Dieu d’amour, de pardon, d’espérance et de foi en mes créatures.

    Je Suis celui qui a donné la vie du plus parfait à l’imparfait, en sachant que les deux sont complémentaires. Après avoir fait l’expérience de tous les ennuis, tu seras capable de dire : « La vie n’est pas le tourment que je croyais. J’étais simplement orienté vers un matérialisme insensé, essayant de combler les vides qui ne pouvaient l’être avec des choses. »

    Lorsque tu as commencé à réaliser que tu pouvais tout obtenir, excepté un moment de paix, tu as tourné ton attention vers moi. Même à ce moment-là, tu n’étais pas sincère avec toi-même. Ton mental disait une chose, et ton coeur une autre. Sans en tenir compte, j’étais à tes côtés, et je continuais de te donner ce dont tu avais besoin. Je travaillais en silence et envoyais de nombreuses aides à travers ton chemin, en créant des liens entre toi et d’autres qui ont un aperçu de leurs buts, qui fouillent plus profondément dans leur coeur et décident de ce qui est réellement important, de ce qui devrait être chéri à chaque instant – ces idées personnelles et ces réalisations qui sont ignorées par beaucoup.

    Commence maintenant. Dépasse tes doutes. Laisse tes illusions derrière toi. Commence une ère nouvelle dans ta vie personnelle. Fais-moi de la place pour me permettre de m’exprimer dans ta vie. Demande-moi de faire partie de toi, car si tu ne le fais pas, tu ne pourras pas m’offrir ton don du libre arbitre.

    Je te propose une renaissance à partir de cet instant. Demande-moi comment, et je te le ferai savoir. Laisse-moi participer à ta vie. Soyons un, ne le veux-tu pas ?

    Pour réaliser cette transformation, je suggère que tu ne me considères plus comme un étranger dans ta vie. Recherche-moi, à l’extérieur et à l’intérieur. Regarde en toi, sans mots, sans mantras inutiles ni répétitions. Reste en silence et observe où ta prochaine pensée va te conduire. Laisse-moi prier pour toi, car Je Suis celui qui sait vraiment ce qui se passe.

    Cherche-moi à l’extérieur dans un sourire que tu peux offrir à tous ceux qui croisent ton chemin – où mon chemin ? Fais cela et continue, et si tu veux partager notre vie : commence maintenant !

  • Lire la suite : Flots d'Eau Vive

    * Ne reste pas seulement spectateur ! Distribue ces messages à tes amis ! Aie foi dans le processus ! Toutes choses concourent à la gloire de Dieu et au salut des êtres humains. Ceci représente mes efforts pour présenter la relation entre le Dieu vivant et les enfants du temps. Et, maintenant que tout a été dit et accompli, je ne peux rien faire de plus utile que de répéter que Dieu est notre Père dans l'univers, et que nous sommes tous ses enfants planétaires. Je vous offre mon assistance pour aider à sauver notre monde et pour faire progresser la carrière de mon âme.






  • À lire aussi :

    Les messages du Blog




    Merci pour votre soutien !
    En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
    Avec tout notre Amour... DAD

    Laissez un commentaire

    Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


    Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


    Toutes les religions du monde


    Influencer logo