Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Bulletin Météo 2012 (II)

*LETTRE D'INFORMATIONS*


Météo 2012, la victoire



13 mai 2012

Les télécommunications de Jérusalem

Les télédiffusions de la galaxie et du Paradis sont reçues sur Jérusalem en liaison avec la capitale de l’univers local et par une technique mettant en jeu le cristal polaire, la mer de verre.

En plus des dispositifs pour recevoir ces communications venant de l'extérieur de l’univers local, il existe trois groupes distincts de stations réceptrices. Ces groupes de stations séparées, mais disposées sur trois cercles concentriques, sont adaptées à la réception des télécommunications venant des mondes locaux, du siège de la constellation et de la capitale de l'univers local. Tous ces messages sont automatiquement publiés de manière à être discernables par tous les types d'êtres présents dans l'amphithéatre central de la télédiffusion. Parmi toutes les occupations d'un mortel ascendant sur la Jérusalem céleste, aucune n'est plus attrayante et passionnante que d'écouter le flot incessant des rapports spatiaux de l'univers.

Cette station réceptrice de la Jérusalem céleste est entourée par un immense amphithéâtre construit de matériaux scintillants pour la plupart inconnus sur Terre; elle contient des places pour cinq-milliards de personnes – matérielles et morontielles – sans compter la place pour d'innombrables personnalités spirituelles. Tous les habitants de Jérusalem ont pour distraction favorite de passer leurs loisirs à la station de radiodiffusion pour y apprendre des nouvelles du bien-être et de l'état de l'univers. C'est l'unique activité planétaire qui ne se ralentisse pas pendant la régression de la lumière.

Dans cet amphithéâtre récepteur, les messages de l’univers local arrivent d'une manière continue. Non loin de là, la parole des Très Hauts Pères de la Constellation est reçue au moins une fois par jour. Les télécommunications régulières et spéciales de la capitale de la galaxie sont relayées périodiquement par l’univers local et, quand il arrive des messages du Paradis, toute la population se rassemble autour de la mer de verre. Les amis de la galaxie ajoutent alors le phénomène de réflectivité à la technique des diffusions du Paradis, de sorte que tout ce que l'on entend devient visible. C'est ainsi que des avant-gouts continuels de beauté et de grandeur progressives sont procurés aux survivants mortels pendant leur voyage vers l'aventure intérieure éternelle.

La station émettrice de Jérusalem est située au pôle opposé de la sphère. Toutes les télécommunications destinées aux mondes individuels sont relayées à partir des capitales des systèmes, sauf les messages de Jésus Christ Michael; ceux-ci vont parfois directement à leur destination par le circuit des archanges.

12 mai 2012

Trouver le chemin

Enseignez aux autres à développer leurs capacités individuelles uniques, à partager leurs connaissances des dons spirituels et la perspicacité à se connecter à la Présence Intérieure du Père – à avoir une relation personnelle avec l’Esprit, avec le Créateur et avec des Êtres de lumière.

Ainsi que le disait le Maître, « la moisson est abondante, pourtant les ouvriers sont peu nombreux. Priez afin que le Père de la récolte envoie davantage d’ouvriers dans les champs ». Ce conseil ne s’adresse pas seulement aux enseignants, mais également aux étudiants sur le chemin qui recherchent la vérité et la sagesse. Tous peuvent être des enseignants de la vérité que vous connaissez pendant que vous continuez à apprendre des vérités plus grandes et à recueillir la sagesse alors que vous parcourez le chemin de la lumière.

Comme beaucoup d’étudiants sur le chemin, vous attendez un évènement surnaturel qui vous ferait passer de la personne que vous êtes aujourd’hui à un savant ayant une mission claire et un objectif spirituel. Je vous le dis, allez et faites le bien maintenant, car c’est seulement lorsque vous parcourez les sentiers de la droiture et de la lumière que vous trouverez ces bénédictions qui ne viennent qu’à ceux qui cherchent à faire la Volonté du Père. Les dons spirituels et les capacités vous seront donnés lorsqu’ils seront nécessaires pour accomplir le désir de faire la Volonté de Dieu alors que vous marchez en direction de cet appel.

Alors que vous réunissez vos pépites de vérité et de sagesse, vous pouvez développer une plus grande perspicacité et conscience spirituelles, et certains feront l’expérience de ces faits surnaturels et de ces évènements qui apportent un sens nouveau, et un dévouement à l’accomplissement de la Volonté du Père. Ces dons sont à partager avec le monde, mes amis - et à ceux qui ont, davantage leur sera donné - si le serviteur est dévoué à servir avec abnégation et à enseigner aux autres ce qu’il ou elle connaît.

De nombreuses fois, nous avons parlé de faire la Volonté de Dieu. Le mot clé ici est « faire », car c’est seulement lorsque nous faisons quelque chose que nous pouvons trouver une réponse, apprendre une nouvelle manière de faire, ou que des possibilités menant à l’amour, à la joie et au bonheur spirituel nous sont données. Le Père entend les désirs sincères de ceux qui veulent changer des choses dans le monde ou améliorer la vie des autres. Attendre que quelqu’un frappe à votre porte et vous invite à rejoindre le club des êtres illuminés, n’arrivera pas. Vous devez ouvrir la porte et chercher votre propre voie en ayant la foi que l’on vous présentera toutes les occasions qui vous seront nécessaires pour réussir en tout ce à quoi vous envisagez de consacrer votre mental – il n’y a pas de limites à ce que vous pouvez atteindre ni à ce que vous voulez réaliser.

Qu’y a-t-il que vous connaissiez et qui puisse bénéficier à une autre personne ou lui apporter une bénédiction ? Cela pourrait être quelque chose à quoi vous n’avez jamais pensé, et pourtant cela pourrait être la chose même dont un autre pourrait avoir besoin pour se mettre sur le chemin de la vie éternelle. Combien de conversations sincères et intimes avez-vous avec d’autres qui parlent directement à l’âme de ces individus ? Ce sont là, mes amis, les pas sur le chemin qui mènent vers les capacités et les présents spirituels plus élevés. Vous le comprendrez vraiment, uniquement lorsque vous avancez, que vous réalisez et que vous donnez du vôtre pour le bénéfice des autres. Ouvrez la porte maintenant, et trouvez votre voie.

11 mai 2012

Aspect physique de Jérusalem

Sur la Jérusalem céleste, les chaines de montagnes escarpées de la Terre vous manqueront

Car il n'y a ni tremblements de terre ni chutes de pluie, mais vous jouirez des magnifiques hautes terres et autres variantes extraordinaires de topographie et de paysages. D'immenses surfaces sont conservées “ à l'état naturel ”, et la grandeur de ces régions dépasse de beaucoup la puissance de l'imagination humaine.

Il y a des milliers et des milliers de petits lacs, mais ni rivières torrentielles ni océans immenses. Il ne pleut pas et il n'y a ni orages ni ouragans, mais la condensation de l'humidité donne lieu à une précipitation quotidienne au moment du minimum de température qui accompagne la régression de la lumière. La vie physique des plantes et le monde des créatures vivantes exigent tous deux de l'humidité, mais celle-ci est largement fournie par le système souterrain de circulation des eaux qui couvre toute la sphère, même jusqu'au sommet des hautes terres. Cette circulation d'eau ne se fait pas tout entière dans le sous-sol, car de nombreux canaux réunissent les lacs étincelants de Jérusem.

Le système des transports est conjugué avec les courants circulatoires de mouvements d'énergie, les courants d'énergie principaux étant espacés de seize kilomètres. Par une adaptation de mécanismes physiques, les êtres matériels de la planète peuvent se déplacer à une vitesse horaire allant de 300 à 800 kilomètres. Les oiseaux transporteurs volent à environ 160 kilomètres à l'heure. Les machines aériennes des Fils Matériels font environ 800 kilomètres à l'heure. Les êtres matériels et les jeunes êtres morontiels doivent employer ces mécaniques de transport, mais les êtres spirituels se déplacent par liaison avec les forces supérieures et les sources spirituelles d'énergie.

Comme il n'y a pas d'évolution organique sur cette Jérusalem céleste, il n'y a pas non plus de formes antagonistes de vie, ni de lutte pour l'existence, ni de survie des plus aptes. On y trouve plutôt une adaptation créative qui laisse prévoir la beauté, l'harmonie et la perfection des mondes éternels de l'univers central et divin. Toute cette perfection créative contient un étonnant mélange de vies physiques et morontielles dont les artisans célestes et leurs compagnons font artistiquement ressortir les contrastes.

La Jérusalem céleste donne vraiment un avant-gout de gloire et de grandeur paradisiaques. Mais il faut perdre l'espoir de se faire une idée exacte de ce glorieux monde architectural par des tentatives de description. Il ne s'y trouve presque rien de comparable aux choses de notre monde, et, même alors, les choses de Jérusalem transcendent tellement celles de la Terre que la comparaison devient presque grotesque. Avant d'arriver effectivement sur Jérusalem, vous ne pouvez guère avoir une conception des mondes célestes qui se rapproche de la vérité.

Le secteur des manufactures ou des laboratoires de Jérusem occupe une superficie étendue que les terriens auraient de la peine à reconnaître, car les cheminées fumantes sont absentes. Il existe cependant une économie matérielle complexe associée à ces mondes spéciaux; la perfection de leurs techniques mécaniques et de leurs réalisations physiques étonnerait et même confondrait nos chimistes et nos inventeurs les plus expérimentés. Arrêtez-vous pour considérer que, dans le voyage du Paradis, ce premier monde où l'on vous retient est beaucoup plus matériel que spirituel. Pendant tout votre séjour sur la Jérusalem céleste et ses mondes de transition, vous restez bien plus proches de votre vie terrestre à facteurs matériels que de votre vie ultérieure d'existence spirituelle progressive.

Le Mont Séraph est le sommet le plus élevé de Jérusalem; il a environ quatre-mille-cinq-cents mètres d'altitude, et il est le point de départ de tous les séraphins transporteurs. De nombreux dispositifs mécaniques sont employés à fournir l'énergie initiale nécessaire pour échapper à la gravité planétaire et pour triompher de la résistance de l'air. Un transport séraphique part toutes les trois secondes pendant toute la partie du jour où il fait clair, et parfois jusqu'à un moment tardif de la régression lumineuse. Les transporteurs partent à la vitesse d'environ vingt-cinq milles standards par seconde et n'atteignent leur vitesse normale qu'après s'être éloignés de Jérusalem de plus de deux-mille milles.

Les transports arrivent sur le champ de cristal, aussi appelé la mer de verre. Autour de cette zone se trouvent les stations réceptrices pour les divers ordres d'êtres qui traversent l'espace par transport séraphique. Près de la station réceptrice du cristal polaire destinée aux étudiants visiteurs, vous pourrez monter sur l'observatoire nacré et regarder l'immense carte en relief de toute la planète capitale de votre système.

10 mai 2012

Je suis pour toi Celui qui sait tout

Une âme est vraiment bénie lorsque tout d’abord elle ressent, puis ensuite quand elle devient pleinement consciente de l’amour et du soin extrême et divin que lui prodigue le Créateur.

Prends plus le temps au cours de ta journée pour t’arrêter et profiter de cela. Un sentiment de sécurité merveilleux peut passer en toi, et t’envahir. Et ainsi tu commences à te sentir accepté exactement tel que tu es. La solitude se dissipera pour ne plus jamais revenir, lorsque tu ménages davantage de place en toi pour recevoir cet amour.

Afin de créer une capacité plus grande pour cet amour, il serait judicieux que tu élimines tout ce monologue personnel négatif, cette culpabilité non pardonnée accumulée depuis trop longtemps, et que tu réalises à quel endroit de ton mental se développent ces « mauvaises herbes » qu’est le rejet de soi.

Toi et tous les humains vous êtes les enfants mortels chéris du Créateur. Sujet de votre libre-arbitre, vous avez chacun une chance de voyager vers le Paradis.

Cette planète est rongée par ce fléau de négativité envers soi et les autres. C’est une des raisons pour laquelle l’amour ne circule pas librement des uns aux autres. Il y a toutes sortes d’obstacles sur le chemin. Mais l’amour est comme une rivière d’eau vive, qui a besoin de couler. Il peut néanmoins se changer en un étang stagnant et putride de haine et de culpabilité tournées vers soi, et être le refuge de la mauvaise volonté dirigée vers les autres.

Avec le temps, tu trouveras que toute sortes de maladies peuvent se manifester dans le corps physique. De la manière actuelle, la source de la provenance des maux de l’espace intérieur n’est pas reconnue, et seuls les remèdes de l’espace extérieur seront recherchés, et on leur fera confiance pour guérir le problème. Quoi qu’il en soit, je te déclare que ceci ne fait qu’enfoncer davantage le problème dans l’espace intérieur. La seule façon d’empêcher les problèmes physiques est d’apprendre à les connaître, puis à réagir contre les obstacles intérieurs dans le flux du mental et de la pensée.

Viens te réfugier dans ma présence apaisante, et recherche mon conseil, car je suis pour toi Celui Qui Sait Tout, et qui demeure en toi. Tu peux obtenir la Lumière directrice intérieure.

9 mai 2012

La lumière de Jérusalem

La Jérusalem céleste a passé par quelques expériences orageuses, mais aujourd'hui elle est administré fort efficacement et, à mesure que s'écoulent les âges, les résultats de la dysharmonie provoqué par Lucifer sont lentement mais sûrement éliminés.

L'ordre et la bonne volonté sont restaurés et les conditions sur la Jérusalem céleste se rapprochent de plus en plus du statut céleste de nos traditions, car elle est vraiment le ciel imaginé par la majorité des croyants religieux.

La Jérusalem céleste est divisé en mille secteurs de latitude et dix mille zones longitudinales. Elle a sept capitales majeures et soixante-dix centres administratifs mineurs.

L'énergie de cette cité céleste est magnifiquement contrôlée et circule autour de la sphère dans des canaux longitudinaux directement alimentés par les charges d'énergie de l'espace, et elle est habilement distribuée par les Maitres Contrôleurs Physiques. La résistance naturelle au passage de cette énergie dans les canaux conducteurs physiques fournit la chaleur nécessaire pour produire une température régulière. En pleine lumière, cette température est maintenue aux environs de 21 degrés centigrades, tandis que, pendant la période de régression de la lumière, elle tombe un peu au-dessous de 10 degrés.

Il n'y a ni jours ni nuits, ni périodes de chaleur et de froid. Les transformateurs de pouvoir entretiennent cent-mille centres d'où des énergies raréfiées sont projetées vers le haut à travers l'atmosphère. Elles y subissent certaines modifications jusqu'à ce qu'elles atteignent le plafond électrique atmosphérique de la sphère. Ensuite ces énergies sont réfléchies vers le bas sous forme d'une lumière douce, égale et tamisée, ayant à peu près l'intensité de la lumière solaire de la Terre quand le soleil brille sur nos têtes à dix heures du matin.

Dans ces conditions d'éclairage, les rayons lumineux ne paraissent pas venir d'un point; ils ne font que filtrer hors du ciel en émanant uniformément de toutes les directions de l'espace. Cette lumière est très semblable à la lumière naturelle du soleil, sauf qu'elle contient beaucoup moins de chaleur. On voit ainsi pourquoi la Jérusalem céleste n’est pas lumineuse dans l'espace. Même si elle était très proche de la Terre, elle en resterait invisible.

L'éclairage de la sphère est maintenu uniforme pendant soixante-quinze pour cent du jour de Jérusem, et ensuite son intensité diminue graduellement jusqu'au point minimum où elle est à peu près celle de notre pleine lune par nuit claire. C'est l'heure tranquille pour tout Jérusalem. Seules les stations réceptrices des télédiffusion fonctionnent pendant cette période de repos et de récupération.

8 mai 2012

Domination du mental

L'aptitude de l'intellect mortel à concevoir, projeter et créer des mécanismes automatiques démontre les qualités supérieures, créatives et intentionnelles du mental humain comme influence dominante sur la planète.

Le mental tend toujours à :
  • Créer des mécanismes matériels.
  • Découvrir des mystères cachés.
  • Explorer des situations lointaines.
  • Formuler des systèmes mentaux.
  • Atteindre des buts de sagesse.
  • Aboutir à des niveaux spirituels.
  • Accomplir les destinées divines – suprêmes, ultimes et absolues.

  • Le mental est toujours créateur. La dotation mentale individuelle d'un animal, d'un humain, d'un morontien, d'un ascendeur spirituel ou d'un finalitaire est toujours capable de produire un corps approprié et utilisable pour identifier la créature vivante. Mais le phénomène de la présence d'une personnalité ou le modèle d'une identité ne sont pas par eux-mêmes des manifestations d'énergie, qu'elle soit physique, mentale ou spirituelle. La forme de la personnalité est l'aspect archétypal d'un être vivant; elle implique un dispositif d'énergies qui, additionné de vie et de mouvement, est le mécanisme de l'existence des créatures.

    Même les êtres spirituels ont une forme, et ces formes d'esprit (modèles) sont réelles. Même les types les plus élevés de personnalité spirituelle ont des formes – des présences de personnalité analogues en tous points aux corps mortels de la Terre. Presque tous les êtres rencontrés dans les sept galaxies habitées possèdent des formes, mais cette règle générale comporte quelques exceptions. Les Frgments divins intérieurs paraissent dépourvus de forme jusqu'après la fusion avec l'âme survivante de leur associé mortel. Les Messagers Solitaires, les Esprits Inspirés de la Trinité, les Aides Personnels de l'Esprit Infini, les Messagers de Gravité, les Archivistes Transcendantaux et quelques autres n'ont pas non plus de forme découvrable, mais ce sont les rares exceptions typiques. La grande majorité des êtres ont des formes personnelles de bon aloi qui caractérisent chaque individu; elles sont susceptibles d'être reconnues et personnellement distinguées.

    Sur un monde matériel, on pense à un corps comme ayant un esprit, mais il faut plutôt considérer l'esprit comme pourvu d'un corps. Les yeux physiques sont vraiment les fenêtres de l'âme née d'esprit. L'esprit est l'architecte, le mental est le constructeur, le corps est le bâtiment matériel, et l’âme, la personnalité, est le pilote.

    L'esprit est la réalité créatrice. La contrepartie physique est le reflet de la réalité spirituelle dans l'espace-temps, la répercussion physique de l'action créatrice du mental-esprit. Le mental domine universellement la matière, de même qu'à son tour il répond au supercontrôle ultime de l'esprit. Et, chez l'être humain mortel, seul le mental qui se soumet librement à la directive de l'esprit peut espérer survivre à l'existence mortelle dans l'espace-temps comme enfant immortel du monde spirituel éternel du Suprême, de l'Ultime et de l'Absolu : de l'Infini.

    7 mai 2012

    Mécanismes de l'univers

    La sensibilité à la gravité linéaire est une mesure quantitative de l'énergie non spirituelle. Toutes les masses – énergies organisées – sont soumises à son emprise, sauf dans la mesure où le mouvement et le mental agissent sur elles.

    La gravité linéaire est la force cohésive à courte portée du macrocosme, un peu comme les forces de cohésion intraatomiques sont les forces à courte portée du microcosme. L'énergie physique matérialisée, organisée en ce que l'on appelle matière, ne peut traverser l'espace sans influencer la sensibilité à la gravité linéaire. Bien que la sensibilité gravitationnelle soit directement proportionnelle à la masse, elle est modifiée par l'espace intermédiaire de telle sorte que si on la compte comme inversement proportionnelle au carré de la distance, le calcul n'aboutit qu'à une assez grossière approximation. L'espace triomphe finalement de la gravité linéaire parce qu'il contient les influences antigravitationnelles de nombreuses forces supramatérielles qui agissent pour neutraliser l'action de la gravité et toutes les réactions associées.

    Des mécanismes cosmiques extrêmement complexes et qui paraissent largement automatiques tendent toujours à dissimuler la présence du mental intérieur inventif ou créatif à toutes les intelligences situées très au-dessous des niveaux universels de la nature et des possibilités du mécanisme lui-même. Il est donc inévitable que les mécanismes supérieurs de l'univers semblent dépourvus de mental aux ordres inférieurs de créatures. La seule exception possible à cette conclusion serait d'attribuer une faculté mentale à l'étonnant phénomène d'un univers qui paraît se sustenter lui-même – mais ceci est une affaire de philosophie plutôt que d'expérience actuelle.

    Puisque le mental coordonne l'univers, la fixité des mécanismes n'existe pas. L'évolution progressive associée à l'entretien cosmique autonome est un phénomène universel. La capacité de l'univers à évoluer est inépuisable dans l'infini de la spontanéité. Le progrès vers une unité harmonieuse, une synthèse expérientielle grandissante surimposée à une complexité toujours croissante de relations, ne pouvait s'effectuer que par un mental dominant ayant un dessein.

    Plus le mental universel associé à un phénomène quelconque de l'univers est élevé, plus il est difficile aux types mentaux inférieurs de le découvrir. Puisque le mental du mécanisme de l'univers est un mental-esprit créatif (la faculté mentale même de l'Infini), il ne peut jamais être découvert ou discerné par les organes mentaux des niveaux inférieurs de l'univers, et encore bien moins par le mental le plus humble de tous, le mental humain. Bien que le mental animal évoluant recherche naturellement Dieu, il ne peut à lui seul et par lui seul connaître Dieu par inhérence.

    6 mai 2012

    Les opposés s’attirent

    Il est vrai que tout le monde a besoin de quelqu’un. Et là nous constatons que les opposés s’attirent.

    Dans le passé vous avez fait la rencontre d’un compagnon qui était plutôt timide. Pourtant, les termes introverti ou réservé décriraient mieux le profil général de son caractère. Un nombre égal de compagnons sont créés, qui peuvent être classés comme étant agressifs de nature, alors que les mots d’insistants, extravertis, d’autoritaires même, seraient plutôt les qualificatifs qu’ils mériteraient.

    Des compagnons timides, vous devrez extraire des informations en les pressant, et de ceux qui sont agressifs vous trouverez que vous recevrez plutôt vos réponses sans même avoir jamais à demander. La différence de caractère entre les compagnons timides et les agressifs peut-être considérable.

    Oui, entre les humains, les opposés s’attirent, et c’est sans doute une des caractéristiques de l’univers.

    Mais lors de notre arrivée sur les Mondes des Maisons, nous serons agréablement surpris de voir que nous y seront accueillis d’une manière extrêmement bienveillante, ces mondes de rattrapage étant conçus de façon à nous permettre de nous adapter doucement à notre voyage éternel, sans que l’on nous jette sans réfléchir d’une falaise escarpée dans le vide d’une réalité entièrement nouvelle. C’est peut-être la manière de faire sur notre monde sur lequel le pèlerin est né, mais ce n’est pas celle des Mondes des Maisons, où de grandes précautions sont prises pour amener l’ensemble de la psyché en phase avec une vie éternelle utile, dans un univers superbement amical et progressif.

    5 mai 2012

    La philosophie naturelle

    La religion n'est pas seule à être dogmatique, la philosophie naturelle tend également à dogmatiser.

    Lorsqu'un éducateur religieux bien connu parvint à la conclusion que le nombre sept était fondamental dans la nature parce qu'il y a sept ouvertures dans la tête humaine, il aurait pu, s'il avait mieux connu la chimie, soutenir son opinion en l'appuyant sur un phénomène véritable du monde physique. Dans tous les univers physiques du temps et de l'espace, et bien que la constitution décimale de l'énergie se manifeste universellement, il subsiste toujours une réminiscence du fait que la prématière a une organisation électronique septuple.

    Le nombre sept est fondamental pour l'univers central et pour le système spirituel des transmissions innées de caractères, mais le nombre dix, le système décimal, est inhérent à l'énergie, à la matière et à la création matérielle. Malgré cela, le monde atomique présente certaines caractéristiques périodiques qui réapparaissent par groupe de sept – une marque de naissance portée par le monde matériel et rappelant sa très lointaine origine spirituelle.

    Quand on classe les éléments fondamentaux dans l'ordre de leur poids atomique, cette persistance septuple de constitution créative ressort dans le domaine de la chimie comme une récurrence de propriétés physiques et chimiques similaires par groupes septuples périodiques et distincts. Quand on arrange ainsi les éléments chimiques de la Terre, n'importe quelle qualité ou propriété donnée a tendance à se répéter tous les sept éléments. Ce changement périodique par sept se reproduit en s'atténuant et avec des variantes dans le tableau chimique tout entier ; il s'observe plus nettement dans les premiers groupements d'atomes légers. Partant d'un élément quelconque après avoir noté l'une de ses propriétés, cette qualité change pendant six éléments consécutifs, mais a tendance à réapparaître quand on arrive au huitième, autrement dit, le huitième élément chimiquement actif ressemble au premier, le neuvième au deuxième, et ainsi de suite. Un pareil fait dans le monde physique rappelle indubitablement la constitution septuple de l'énergie ancestrale et indique la réalité fondamentale de la diversité septuple des créations du temps et de l'espace. L'être humain devrait aussi noter qu'il y a sept couleurs dans le spectre naturel.

    Mais les suppositions de la philosophie naturelle ne sont pas toutes valables. L'éther hypothétique, par exemple, représente une ingénieuse tentative des êtres humains pour unifier leur ignorance des phénomènes de l'espace. On ne peut pas affirmer la philosophie de l'univers d'après les observations de ce que l'on appelle science. Les savants auraient tendance à nier qu'un papillon puisse sortir d'une chenille s'ils ne voyaient pas cette métamorphose de leurs propres yeux.

    Si la stabilité physique associée à l'élasticité biologique est présente dans la nature, c'est uniquement dû à la sagesse presque infinie que possèdent les Maitres Architectes de la création. Il ne fallait rien de moins qu'une sagesse transcendantale pour concevoir des unités de matière à la fois aussi stables et aussi efficacement flexibles.

    4 mai 2012

    L’éther

    Ce qu'on appelle l'éther est simplement un nom collectif pour désigner un groupe d'activités de force et d'énergie qui ont lieu dans l'espace.

    Les ultimatons, les électrons et les autres agrégats massiques d'énergie sont des particules uniformes de matière; dans leur transit à travers l'espace, ils suivent réellement des lignes droites. La lumière et toutes les autres formes de manifestations énergétiques reconnaissables consistent en une succession de particules énergétiques déterminées qui se déplacent en ligne droite, sauf dans la mesure où leur trajectoire est modifiée par la gravité et d'autres forces interférentes. Les processions de particules d'énergie apparaissent comme des phénomènes ondulatoires lorsqu'elles sont observées d'une certaine manière; cela est dû à la résistance du manteau de force non différencié de tout l'espace, l'éther hypothétique, et à la tension intergravitationnelle des agrégats de matière associés. La largeur des intervalles entre les particules de matière, ainsi que la vitesse initiale des rayons d'énergie, provoquent l'apparence ondulatoire de beaucoup de formes d'énergie-matière.

    L'excitation du contenu de l'espace produit une réaction ondulatoire au passage de particules de matière en déplacement rapide, de même que le passage d'un bateau sur l'eau déclenche des vagues d'amplitudes et d'intervalles variés.

    Le comportement de la force primordiale donne naissance à des phénomènes analogues sous beaucoup de rapports à l'éther que nous imaginons. L'espace n'est pas vide. Les sphères de l'espace tourbillonnent et plongent dans un immense océan d'énergie-force déployée. Le contenu spatial d'un atome n'est pas non plus vide. Quoi qu'il en soit, l'éther n'existe pas; c'est même l'absence de cet éther hypothétique qui permet aux planètes habitées d'éviter de tomber dans le soleil, et aux électrons circulant sur leurs orbites atomiques de résister à la chute dans le noyau.

    3 mai 2012

    L’Amour orienté vers la miséricorde

    Au début de cette journée toute neuve, c’est le jour que Dieu a fait. Ainsi, réjouissons-nous, et soyons heureux pour cela.

    C’est également le jour où nous pouvons commencer avec l’amour et le pardon dans nos coeurs, car c’est une nécessité universelle pour vivre une vie saine et sans complications. Plus nous passons de temps en pensées pour savoir comment l’amour véritable fonctionne vraiment, moins notre vie sera compliquée.

    L’amour véritable se manifeste également par un composant orienté vers la miséricorde qui lui est attaché, car il n’a pas d’intérêts accessoires. L’amour pur et franc est toujours prêt à pardonner à soi-même et aux autres, car il est le baume de guérison pour le corps malade, rendu malade au fil du temps par une pensée négative. Nous n’avons probablement jamais cultivé l’idée de la puissance que pouvait avoir le mental lorsque nous prenons davantage conscience comment nous pensons, à quoi nous pensons et pourquoi nous pensons.

    De nombreuses maladies du corps humain arrivent lorsque la pensée est fausse ou négative et, avec le temps, lorsque le corps physique commence à répondre par la douleur et l’inconfort. Les remèdes sont cherchés à l’extérieur, et les gens croient que cela réglera le problème, plutôt que de fouiller en soi et chercher les schémas d’erreur dans leur monde intérieur, et de réaliser que ces pensées nécessiteraient une investigation plus minutieuse.

    Les pensées maintenues dans le mental produisent leurs propres effets, et un mental peut se trouver faussé par des pensées néfastes. Ces pensées peuvent devenir une habitude, ainsi personne n’a la moindre idée de la façon dont les maladies ont leur origine dans les pensées négatives, surtout si elles sont revanchardes ou pleines de colère. Avec le temps elles créent des ravages dans le système physique.

    Il vaudrait mieux s’engager dans la clarté d’une pensée juste, d’une pensée orientée vers la miséricorde et la compassion, ce qui prévient les malentendus. Lorsque l’on fait de la pensée saine et franche une habitude, le corps réagit au mieux, et un sentiment de joie monte dans l’âme qui à son tour vous permet de traverser la vie comme un individu plein d’amour. Cela crée une influence bénéfique sur l’entourage immédiat, car tous ceux qui entrent en contact avec une personne orientée vers la miséricorde et pleinement éveillée, s’en trouvent rehaussés. Cette manière de vivre peut couler par le courant de pensée de l’humanité, et le monde arriverait progressivement à une façon de vivre bien plus saine lorsque ce virus bienfaisant que sont l’intention d’amour et l’orientation vers la miséricorde, balaye la planète.

    Cette idée estimable a besoin de prendre son envol pour saturer le coeur et le mental de chaque mortel pensant qui cherche à aider les Célestes dans leur effort pour rehausser ce monde à ce tournant critique de l’histoire planétaire. S’il vous plaît, prenez ces paroles à coeur, et appliquez-les à vous-mêmes afin que vous puissiez commencer à vivre une vie plus saine.

    2 mai 2012

    Transmutation de l’énergie et de la matière

    La lumière, la chaleur, l'électricité, le magnétisme, la chimie, l'énergie et la matière sont – quant à leur origine, leur nature et leur destinée – une seule et même chose au même titre que d'autres réalités matérielles non encore découvertes sur Terre.

    Nous ne comprenons pas complètement les changements presque infinis auxquels l'énergie physique peut être sujette.

    Dans un univers elle apparaît comme lumière, dans un autre comme lumière plus chaleur, dans un autre encore sous des formes d'énergie inconnues sur Terre. Dans un nombre incalculable de millions d'années, elle peut réapparaître sous quelque forme d'énergie électrique turbulente et houleuse, ou de pouvoir magnétique. Plus tard encore, elle peut apparaître de nouveau dans un univers ultérieur sous forme de matière variable passant par une série de métamorphoses, suivie de sa disparition physique extérieure dans quelque grand cataclysme des royaumes. Et ensuite, après des âges sans nombre et un vagabondage presque sans fin à travers d'innombrables univers, cette même énergie peut encore réapparaître et changer maintes fois de forme et de potentiel; et les transformations continuent ainsi pendant les âges successifs et à travers des royaumes innombrables.

    Ainsi la matière poursuit son chemin, subissant les transmutations du temps, mais s'alignant toujours fidèlement sur le cercle de l'éternité. Même si elle est longtemps empêchée de retourner à sa source, elle y reste toujours sensible et suit indéfiniment le sentier tracé par la Personnalité Infinie qui l'a émise.

    1er mai 2012

    Forces et énergies du Paradis

    Le fondement de l'univers est matériel, mais l'essence de la vie est spirituelle. Le Père des esprits est aussi l'ancêtre des univers. Le Père éternel du Fils Originel est aussi la source d'éternité de l'archétype originel, l'Ile du Paradis.

    La matière – l'énergie – car ce ne sont que des manifestations diverses de la même réalité cosmique, en tant que phénomène universel, est inhérente au Père Universel. “ En lui toutes choses subsistent. ” La matière peut paraître manifester une énergie innée et des pouvoirs autonomes, mais les lignes de gravité impliquées dans les énergies relatives à tous ces phénomènes physiques dérivent et dépendent du Paradis. L'ultimaton, la première forme mesurable d'énergie, a le Paradis pour noyau.

    Il existe une forme d'énergie inconnue sur Terre, qui est innée dans la matière et présente dans l'espace universel. Quand elle sera finalement découverte, les physiciens auront le sentiment qu'ils ont résolu, au moins à peu près, le mystère de la matière. Et ils auront ainsi fait un pas les rapprochant du Créateur et dominé une phase de plus de la technique divine; mais en aucun sens ils n'auront trouvé Dieu ni établi l'existence de la matière ou la mise en oeuvre des lois naturelles en dehors de la technique cosmique du Paradis et du dessein motivant du Père Universel.

    A la suite de progrès encore plus grands et de nouvelles découvertes, les terriens pourront dépasser incommensurablement leurs connaissances présentes, et peut-être maitriser la rotation énergétique des unités électriques de la matière au point d'en modifier les manifestations physiques. Mais, même après tous ces progrès possibles, les savants seront éternellement impuissants à créer un seul atome de matière, ou à produire un éclair d'énergie, ou à jamais adjoindre à la matière ce que nous appelons la vie.

    La création de l'énergie et le don de la vie sont les prérogatives du Père Universel et des Personnalités Créatrices qui lui sont associées. Le fleuve d'énergie et de vie est une effusion continue des Déités, le courant universel et unifié de force paradisiaque se répandant dans tout l'espace. Cette énergie divine imprègne toute la création. Les organisateurs de force déclenchent les changements et instituent les modifications de la force d'espace qui se traduisent par de l'énergie. Les directeurs de pouvoir transmuent l'énergie en matière, et c'est ainsi que naissent les mondes matériels. Les Porteurs de Vie déclenchent dans la matière morte les processus que nous appelons la vie, la vie matérielle. Les Superviseurs de Pouvoir Morontiel accomplissent de même leur mission dans tous les domaines de transition entre les mondes matériels et les mondes spirituels. Les Créateurs spirituels supérieurs inaugurent des processus similaires dans les formes divines d'énergie, et les formes spirituelles supérieures de vie intelligente en résultent.

    L'énergie provient du Paradis où elle est façonnée selon l'ordre divin. L'énergie – la pure énergie – participe de la nature de l'organisation divine; elle est façonnée d'après la similitude des trois Dieux fondus en un, tels qu'ils opèrent au siège de l'univers des univers. Toute force est mise en circuit au Paradis, vient des Présences du Paradis et y retournent; et elle est essentiellement une manifestation de la Cause sans cause – du Père Universel; et, sans le Père, rien de ce qui existe n'existerait.

    La force dérivée de la Déité existant en soi a une existence perpétuelle en elle-même. La force-énergie est impérissable et indestructible. Ces manifestations de l'Infini peuvent être soumises à des transmutations illimitées, à des transformations sans fin et à des métamorphoses éternelles; mais, en aucun sens ni à aucun degré, ni même dans la plus petite mesure imaginable, elles ne peuvent subir d'anéantissement et n'en subiront jamais. Mais l'énergie, bien que jaillissant de l'Infini, ne se manifeste pas à l'infini; le maitre univers tel qu'il est présentement conçu a des limites extérieures.

    L'énergie est éternelle mais non infinie; elle réagit toujours à l'emprise de l'Infinité qui embrasse tout. La force et l'énergie poursuivent indéfiniment leur course; étant sorties du Paradis, il faut qu'elles y retournent, même si des âges et des âges sont nécessaires pour compléter le circuit ordonné. Ce qui a son origine dans la Déité du Paradis ne peut avoir qu'une destination paradisiaque ou une destinée de Déité.

    Tout ceci confirme notre croyance en un univers des univers circulaire, quelque peu limité, mais ordonné et immense. Si ce n'était pas vrai, il apparaîtrait tôt ou tard en un point quelconque une preuve de déperdition d'énergie. Toutes les lois, les organisations, l'administration et les témoignages des explorateurs de l'univers – tout indique l'existence d'un Dieu infini, mais, pour l'instant, d'un univers fini, d'une forme circulaire d'existence sans fin, à peu près sans limites, mais néanmoins finie, en contraste avec l'infinité.

    Le mot énergie est utilisé ici pour désigner toutes les phases et formes des phénomènes de mouvement, d'action et de potentiel, tandis que le mot force s'applique aux stades d'énergie précédant la gravité, et le mot pouvoir aux stades postérieurs à la gravité.

    30 avril 2012

    Origine des mondes habités

    Quelques-unes des étoiles variables qui se trouvent dans l'état de pulsation maximum, ou s'en approchent, sont en train de donner naissance à des systèmes subsidiaires dont beaucoup finiront par ressembler de près à notre soleil et à ses planètes en rotation.

    C'est précisément dans cet état de puissante pulsation que se trouvait notre soleil lorsque le système massif d'Angona s'en approcha considérablement. La surface extérieure de notre soleil commença à émettre par éruption de véritables courants – des nappes continues – de matière. Cela continua avec une violence toujours accrue jusqu'au maximum de rapprochement au cours duquel les limites de la cohésion solaire furent atteintes et un vaste fuseau de matière, ancêtre des planètes de notre système solaire, fut dégorgé. Dans des circonstances similaires, la proximité maximum du corps attirant extrait parfois d'un soleil des planètes entières, et même un quart ou un tiers de soleil. Ces extrusions majeures forment certains types spéciaux de mondes entourés de nuages, des sphères ressemblant beaucoup à Jupiter ou à Saturne.

    La majorité des systèmes solaires a eu toutefois une origine entièrement différente du nôtre, et cela est vrai même de ceux qui furent produits par la technique des marées gravitationnelles. Mais, quelle que soit la technique prévalant pour la formation des mondes, la gravité produit toujours le type de création du système solaire, c'est-à-dire un soleil central ou une ile obscure avec des planètes, des satellites, des subsatellites et des météores.

    Les aspects physiques des mondes individuels sont largement déterminés par leur mode d'origine, leur situation astronomique et leur environnement physique. L'âge, la taille, la vitesse de rotation et la vélocité à travers l'espace sont aussi des facteurs déterminants. Les mondes provenant soit de contractions gazeuses, soit d'agrégats solides, sont caractérisés par des montagnes et, durant leur vie primitive, s'ils ne sont pas trop petits, par la présence d'eau et d'air. Les mondes scindés d'un astre en fusion et les mondes collisionnels sont parfois dépourvus de grandes chaines montagneuses.

    Aux époques primitives de tous ces nouveaux mondes, les tremblements de terre sont fréquents et ils sont tous caractérisés par d'importantes perturbations physiques. Cela est spécialement vrai pour les sphères de contraction gazeuse, les mondes nés des immenses anneaux nébulaires laissés en arrière lors des premières condensations et contractions de certains soleils individuels. Les planètes ayant une double origine comme la Terre passent par une carrière de jeunesse moins violente et moins orageuse. Même ainsi, notre monde a subi une phase primitive de puissants bouleversements caractérisée par des éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des inondations et des orages épouvantables.

    La Terre est relativement isolée à la périphérie de notre système de planètes habitées. A une exception près, notre système solaire est le plus éloigné du centre de ce système de planètes habitées. Ce système de planètes habitées lui-même est voisin du système le plus extérieur de notre constellation; et cette constellation circule maintenant dans la bordure extérieure de notre univers local. Notre univers local est lui-même situé en bordure extérieure de notre galaxie. Notre monde comptait vraiment parmi les moins importants de toute la création avant que l'effusion de Jésus-Christ Michael ait élevé notre planète à une position d'honneur et de grand intérêt pour l'univers. Le dernier est parfois le premier, mais en vérité le moindre est devenu le plus grand.

    29 avril 2012

    Stabilité des soleils

    Les plus grands soleils conservent sur leurs électrons un contrôle gravitationnel suffisant pour que la lumière ne s'échappe qu'à l'aide des puissants rayons X.

    Ces rayons auxiliaires pénètrent tout l'espace et servent à maintenir les associations ultimatoniques fondamentales de l'énergie. Au temps de la jeunesse d'un soleil, les grandes pertes d'énergie survenant après qu'il a atteint sa température maximum – plus de 19'500’000 degrés – ne sont pas tant dues à l'échappement de la lumière qu'à des fuites d'ultimatons. Ces énergies ultimatoniques s'échappent dans l'espace à l'époque de l'adolescence solaire, comme une véritable explosion d'énergie, pour se lancer dans l'aventure de l'association électronique et de la matérialisation de l'énergie.

    Les atomes et les électrons sont soumis à la gravité. Les ultimatons ne sont pas soumis à la gravité locale, l'effet réciproque de l'attraction matérielle, mais ils obéissent pleinement à la gravité absolue ou gravité du Paradis, à la direction et au rythme du cercle universel et éternel de l'univers des univers. L'énergie ultimatonique n'obéit pas à l'attraction gravitationnelle linéaire ou directe des masses matérielles, proches ou lointaines, mais tourne toujours fidèlement sur le circuit de la grande ellipse de la vaste création.

    Notre propre centre solaire irradie annuellement presque cent milliards de tonnes de matière actuelle, tandis que les soleils géants perdent de la matière à une allure prodigieuse pendant leur croissance initiale, le premier milliard d'années de leur existence. La vie d'un soleil devient stable après qu'il a atteint le maximum de sa température interne et que les énergies subatomiques commencent à être libérées. C'est précisément à ce point critique que les plus grands soleils subissent des pulsations convulsives.

    La stabilité des soleils dépend entièrement de l'équilibre dans la rivalité de la gravité et de la chaleur – des pressions formidables contrebalancées par des températures inimaginables. L'élasticité des gaz solaires intérieurs soutient les couches externes de matériaux variés et quand la gravité et la chaleur s'équilibrent, le poids des matériaux extérieurs égale exactement la pression de température des gaz intérieurs sous-jacents. Dans beaucoup d'étoiles jeunes, la condensation continue due à la gravité produit des températures internes toujours croissantes et, à mesure que la chaleur interne augmente, la pression intérieure des rayons X provenant des vents de supergaz devient si forte, qu'en liaison avec le mouvement centrifuge, un soleil commence à rejeter ses couches extérieures dans l'espace, ce qui redresse le déséquilibre entre la gravité et la chaleur.

    Notre soleil a atteint depuis longtemps un équilibre relatif entre ses cycles d'expansion et de contraction, ces perturbations qui provoquent les gigantesques pulsations de beaucoup d'étoiles plus jeunes. Notre soleil a récemment dépassé le cap de ses six milliards d'années. Son fonctionnement passe présentement par la période de plus grande économie. Il brillera avec sa présente efficacité pendant plus de vingt-cinq milliards d'années. Ensuite, il passera par une période de déclin, partiellement efficace, aussi longue que l'ensemble des périodes de sa jeunesse et de sa fonction stabilisée.

  • Lire la suite : 12 Planètes

    28 avril 2012

    Mortels fusionnés avec le Père

    L'envoi des Esprits divins, leur présence intérieure, est en vérité l'un des mystères insondables de Dieu le Père.

    Ces fragments de la nature divine du Père Universel apportent avec eux le potentiel d'immortalité des créatures. Les Esprits intérieurs sont des esprits immortels, et l'union avec eux confère la vie éternelle à l'âme du mortel fusionné.

    Nos propres races de mortels survivants appartiennent à ce groupe des Fils ascendants de Dieu. Nous sommes aujourd'hui des fils planétaires, des créatures évolutionnaires dérivées de l'implantation des Porteurs de Vie et modifiées par l'influx de vie adamique. Nous ne sommes guère encore des fils ascendants, mais nous sommes en fait des fils doués du potentiel d'ascension – même jusqu'aux hauteurs les plus élevées de gloire et d'aboutissement à la divinité. Et nous pouvons atteindre ce statut de filiation ascendante par la foi et par la coopération librement acceptée avec les activités spiritualisantes de l'Esprit intérieur. Lorsque nous aurons finalement et définitivement fusionné avec notre Esprit intérieur, lorsque nous deux ne ferons plus qu'un, comme le Fils de Dieu et le Fils de l'Homme ne font qu'un chez le Christ Michael, alors nous serons devenus en fait des fils ascendants de Dieu.

    L'élaboration de cette grande vérité de la mise en oeuvre du ministère intérieur des Esprits sur une planète probatoire évolutionnaire englobe toute notre carrière. Ces fragments intérieurs de Dieu habitent les êtres de notre ordre depuis les premières années de notre existence physique, puis dans toute notre carrière ascendante dans l’univers local et la galaxie, et enfin à travers le Grand Univers jusqu'au Paradis lui-même. Par la suite, au cours de l'aventure éternelle, le même fragment divin est uni à nous et fait partie de nous.

    Nous parlons ici des mortels qui ont reçu du Père Universel le commandement “ Soyez parfait comme moi-même je suis parfait ”. Le Père s'est effusé sur nous et a placé son propre esprit en nous. C'est pourquoi il exige de nous une perfection ultime. La narration de la montée humaine, depuis les sphères mortelles du temps jusqu'aux royaumes divins de l'éternité, constitue un récit qui pique la curiosité, et cette aventure céleste devrait être le suprême objet d'étude pour l'être humain mortel.

    La fusion avec un fragment du Père Universel équivaut à une validation divine de l'aboutissement final au Paradis, et ces mortels fusionnés avec leur Esprit divin intérieur forment la seule classe d'êtres humains dont la totalité traverse les circuits du Grand Univers et trouve Dieu au Paradis. Pour le mortel fusionné avec l'Esprit intérieur, la carrière de service universel est grande ouverte.

    Songez à la dignité de la destinée et à la gloire de l'aboutissement qui attendent chacun de vous ! Appréciez-vous pleinement ce qui a été fait pour vous ? Comprenez-vous la grandeur des niveaux d'aboutissement éternel qui s'étalent devant vous – vous-mêmes qui maintenant avancez péniblement sur l'humble sentier de la vie, à travers ce que vous appelez “ la vallée des larmes ” ?

    27 avril 2012

    Fils et Filles de Dieu par la foi

    Les races mortelles représentent l'ordre le plus bas de la création intelligente et personnelle.

    Nous autres, mortels, sommes divinement aimés, et chacun de nous peut accepter la destinée certaine d'une expérience glorieuse, mais nous n'appartenons pas encore par nature à l'ordre divin; nous sommes entièrement mortels. Dès que la fusion avec l'Esprit intérieur aura lieu, nous serons comptés parmi les fils ascendants, mais, avant l'amalgamation finale de l'âme humaine survivante avec l'un des types d'esprit éternel et immortel, le statut des mortels du temps et de l'espace est celui de fils et filles de Dieu par la foi.

    C'est un fait solennel et céleste que des créatures aussi humbles et matérielles que les êtres humains de la Terre soient des fils et des filles de Dieu, enfants du Très haut par la foi. “ Voyez la sorte d'amour que le Père a effusé sur nous pour que nous soyons appelés fils et filles de Dieu. ” “ À tous ceux qui l'ont reçu il a donné le pouvoir de reconnaître qu'ils sont fils et filles de Dieu. ” Bien que “ votre état futur ne soit pas encore apparent, ” dès maintenant “ vous êtes fils et filles de Dieu par la foi ” ; “ car vous n'avez pas reçu l'esprit d'esclavage pour craindre de nouveau, mais vous avez reçu l'esprit de filiation qui vous fait crier `notre Père' ”. Parlant au nom du Dieu éternel, le prophète de jadis à dit : “ Même à eux, je donnerai une place dans ma maison et un nom plus excellent que celui de fils; je leur donnerai un nom perpétuel, un nom qui ne sera jamais retranché. ” “ Et, parce que vous êtes des fils, Dieu a envoyé l'esprit de son Fils dans votre coeur. ” ?

    Tous les mondes évolutionnaires habités par des mortels abritent des fils et les filles de Dieu par la foi, des fils et des filles de grâce et de miséricorde, des êtres mortels appartenant à la famille divine et, en conséquence, appelés fils et filles de Dieu. Les mortels de la Terre ont le droit de se considérer comme fils et filles de Dieu pour les raisons suivantes :
  • Nous sommes fils d'une promesse spirituelle, fils par la foi; nous avons accepté le statut de filiation. Nous croyons à la réalité de notre filiation avec Dieu, et ainsi elle devient éternellement réelle.
  • Un Fils Créateur issu de Dieu est devenu l'un de nous. Il est en fait notre frère ainé; et, si en esprit nous devenons véritablement des frères et soeurs apparentés au Christ, au victorieux Michael, alors il faut qu'en esprit nous soyons aussi les fils du Père que nous avons en commun – le Père de tous, le Père Universel lui-même.
  • Nous sommes fils parce que l'esprit d'un Fils a été répandu sur nous, a été libéralement et certainement effusé sur toutes les races de la Terre. Cet esprit nous attire toujours vers le Fils divin qui en est la source, et vers le Père du Paradis qui est la source de ce Fils divin.
  • De son libre arbitre divin, le Père Universel nous a donné notre personnalité de créature. Nous avons été dotés d'une mesure de cette divine spontanéité d'action libre que Dieu partage avec tous ceux qui peuvent devenir ses fils.
  • Un fragment du Père Universel habite en nous, ce qui nous relie ainsi directement au divin Père de tous les Fils et Filles de Dieu.

  • 26 avril 2012

    Les anges transporteurs

    Voici la manière dont se sont formées nos idées classiques sur les anges : aux moments qui précèdent immédiatement la mort physique, un phénomène réflectif se produit parfois dans le mental humain, et cette vague conscience évoque un peu la forme de l'ange accompagnateur. Et ceci est immédiatement traduit en terme du concept habituel d'anges, contenu dans le mental de l'individu.

    L'idée erronée que les anges possèdent des ailes n'est pas entièrement due à d'antiques notions qu'il leur en fallait pour voler à travers les airs. Des êtres humains ont parfois reçu la permission d'observer des séraphins qui se préparaient à effectuer un transport, et les traditions relatives à ces expériences ont beaucoup contribué à déterminer le concept des anges. En observant un séraphin transporteur que l'on équipe pour recevoir un passager de transit interplanétaire, on peut voir quelque chose qui ressemble à un double dispositif d'ailes allant de la tête aux pieds de l'ange. En réalité, ces ailes sont des isolateurs d'énergie, des boucliers antifriction.

    Lorsque des êtres célestes doivent être enséraphinés pour un transfert d'un monde à un autre, on les amène au quartier général de la sphère où, après les avoir régulièrement inscrits, on les plonge dans le sommeil de transit. Entretemps, le séraphin transporteur se met en position horizontale immédiatement au-dessus du pôle d'énergie universelle de la planète. Pendant que les boucliers énergétiques sont largement ouverts, les assistants séraphiques de service déposent habilement la personnalité endormie directement sur l'ange transporteur, après quoi les paires supérieure et inférieure de boucliers sont soigneusement fermées et ajustées.

    Ensuite, sous l'influence des transformateurs et des transmetteurs, une bizarre métamorphose commence en même temps que l'on prépare l'ange à se lancer dans les courants d'énergie des circuits universels. Vu de l'extérieur, le séraphin devient pointu à ses extrémités, et se recouvre d'une étrange lumière de teinte ambrée au point qu'il devient très vite impossible de distinguer la personnalité enséraphinée. Quand tout est prêt pour le départ, le chef des transports inspecte avec soin le véhicule de vie et procède aux essais habituels pour s'assurer que l'ange est convenablement encircuité ou non. Puis il annonce que le voyageur est bien enséraphiné, que les énergies sont ajustées, que l'ange est isolé et que tout est prêt pour l'éclair du départ. Les contrôleurs mécaniques au nombre de deux se mettent alors en position. À ce moment, le séraphin transporteur est devenu une silhouette de luminosité scintillante, vibrante, presque transparente et ayant la forme d'une torpille. L'expéditeur des transports du royaume convoque alors les batteries auxiliaires de transmetteurs vivants d'énergie, généralement au nombre de mille. En même temps qu'il annonce la destination du transport, il s'allonge et touche le point le plus proche du véhicule séraphique, lequel s'élance à la vitesse d'un éclair en laissant derrière lui une trainée de luminosité céleste aussi loin que s'étend l'atmosphère de la planète. En moins de dix minutes, le merveilleux spectacle sera perdu de vue, même pour la vision renforcée des séraphins.

    25 avril 2012

    Réactions de l’énergie solaire

    Dans les soleils placés sur les circuits d'énergie d'espace, l'énergie solaire est libérée par diverses chaines de réactions nucléaires complexes dont la plus commune est la réaction hydrogène-carbone-hélium.

    Dans cette métamorphose, le carbone agit comme catalyseur d'énergie puisqu'en aucune manière il ne subit de changement effectif dans ce processus de conversion d'hydrogène en hélium. Dans certaines conditions de haute température, l'hydrogène pénètre les noyaux du carbone. Puisque le carbone ne peut pas contenir plus de quatre de ces protons, lorsqu'il atteint son état de saturation, il commence à émettre des protons aussi vite qu'il en arrive de nouveaux. Dans cette réaction, les particules entrantes d'hydrogène ressortent comme atomes d'hélium.

    La réduction du contenu d'hydrogène accroit la luminosité d'un soleil. Pour les soleils destinés à se consumer, le maximum de luminosité est atteint au moment où l'hydrogène est épuisé. Ensuite, l'éclat est maintenu par le processus résultant de la contraction par gravité. Finalement, une telle étoile deviendra ce qu'on appelle une naine blanche, une sphère fortement condensée.

    Dans les grands soleils – petites nébuleuses sphériques – lorsque l'hydrogène est épuisé et que la contraction gravitationnelle s'ensuit, si un tel corps n'est pas assez opaque pour retenir la pression intérieure qui soutient les régions gazeuses extérieures, alors un effondrement subit se produit. Les changements électrogravitationnels donnent naissance à d'immenses quantités de minuscules particules dépourvues de potentiel électrique, et celles-ci s'échappent promptement de l'intérieur du soleil, ce qui amène en quelques jours l'effondrement d'un soleil gigantesque. Ce fut une telle émigration de ces “ particules fuyardes ” qui provoqua l'effondrement de la nova géante de la nébuleuse d'Andromède il y a environ 130 ans. Cet immense corps stellaire s'effondra en quarante minutes du temps terrestre.

    En règle générale, ces vastes épanchements de matière subsistent sous forme de nuages étendus de gaz nébulaires, autour du soleil résiduel qui se refroidit. Tout cela explique l'origine de nombreux types de nébuleuses irrégulières telles que la nébuleuse du Crabe, qui naquit il y a environ 1000 ans et montre encore son globe-mère comme une étoile isolée près du centre de cette masse nébulaire irrégulière.

    24 avril 2012

    Le mental cosmique

    Nous tendons les mains pour essayer d’atteindre la Déité et toutes ses expressions, afin qu’elle nous rende visite, qu’elle vienne à nous, pour nous apporter le réconfort, et nous imprégner de toutes les choses qu’il nous faut apprendre de l’univers et de la place que nous y occupons – dans la mesure de ce que nous sommes capables d’assimiler et d’apprécier de ce vaste déploiement de vérité, de beauté et de bonté qui y est présent.

    Et tel est notre héritage, à nous qui vivons dans le Royaume, la divine famille, fils et filles du Dieu vivant. Quel honneur ! Ainsi, laissons-nous embarquer dans un engagement avec ces personnalités divines et leurs associés et assistants, ces nombreuses personnalités qui pourvoient à nos besoins et se dédient à nous élever, nous éduquer et nous éclairer. Nous vous remercions. Nous remercions tout particulièrement Michael (Jésus-Christ) qui organise notre présence ici, sur le monde de notre origine.

    Le mental que nous utilisons est un prêt qui nous est accordé pour la présente expérience humaine. Dès que nous passons de l’autre côté, nous entrons dans un nouveau paradigme, avec un nouveau corps et un nouveau mental.

    Bien évidemment, nous retiendrons certaines choses de cette existence, mais après avoir passé de l’autre côté, c’est là que nous remarquons vraiment et de façon significative que, de toutes les choses qui nous manquent, c’est notre mental qui nous manque le plus, parce que c’est ce dont nous avons l’habitude de nous servir. La bonne nouvelle est que, lorsque nous vivons une vie pleine et que vers la fin nous commençons à moins nous préoccuper de notre spirale mortelle, nous commençons à nous débarrasser de nombreuses choses de ce monde, et tout simplement nous oublions d’y penser plus longuement. Pas seulement les souvenirs que nous avons acquis durant notre expérience de la vie, impliquant le pardon et l’oubli, mais beaucoup de ces choses dont nous n’avons plus besoin de nous soucier, ou que très prochainement nous n’avons plus à conserver dans notre conscience parce qu’elles n’auront plus d’importance là où nous nous rendrons. Mais pendant que nous sommes ici, et pleinement dans le sujet, nous ne pourrions fonctionner du tout sans notre mental.

    Lorsque nous quitterons ce monde, nous hériterons du mental cosmique qui possède de nombreux aspects que le mental mortel temporaire ne possède pas, dont il n’a pas besoin, et dont il n’aura pas besoin. Car ici, notre besoin est de savoir comment manipuler notre monde, ses aspects finis, pour créer les briques et le mortier qui font les civilisations que nous pouvons développer et dans lesquelles nous pouvons croître, à mesure que nous nous civilisons et que nous devenons plus sophistiqués en termes d’aspirations et d’inspirations que nous recevons d’En-Haut, lorsque nous commençons à apprécier l’esprit d’adoration et de sagesse, et que nous poussons l’enveloppe de notre conscience dans les royaumes superconscients qui aboutissent au mental cosmique.

    Nous pouvons en fait avoir accès au mental cosmique dès à présent, mais seulement de façon épisodique. Nous ne pouvons pas vivre uniquement avec le mental cosmique. Il est nécessaire pour nous de fonctionner ici, et nous avons besoin des Esprits Mentaux pour le faire. Le but ultime des Esprits Mentaux est de nous élever jusqu’à l’endroit où nous pouvons dépendre de l’Esprit de Vérité pour nous conduire vers des aventures encore plus lointaines d’exploration spirituelle. Ces explorations demandent de l’imagination. Elles requièrent un mental profond, et tout dépendra de la façon dont nous avons programmé notre plan de navigation. Le mental profond implique le mental divin, mais il rencontrera des limites à cause de notre condition finie, et lorsque nous en aurons terminé avec notre corps fini, notre mental supérieur pourra exploser.

    Même ainsi, je vais vous dire, il y a également des limitations et des disciplines à respecter sur les mondes à venir. Chaque niveau de vie auquel nous rendons visite, a ses propres paramètres auxquels il faut nous adapter, si nous voulons apprendre de cette expérience et nous donner à cette expérience. Le mental – même le mental qui nous est prêté au cours de cette vie – est une chose étonnante. Il fournit plus qu’assez d’aventures aux créatures mortelles, certainement assez pour les mettre dans l’embarras, et assez souvent leur permet de pouvoir sortir de cet embarras et apprendre de cette expérience.

    Ces attributs (intuition, compréhension, courage, connaissance, conseil, adoration, sagesse), resteront avec nous, oui, après cette vie mortelle. Ils sont les nôtres. Nous les aurons adoptés, maîtrisés. Nous les possédons. Ils font partie de notre caractère. Elles ont une valeur durable, ces qualités que nous avons assimilées, parce que c’est à nous d’utiliser les ministères des Esprits Mentaux aussi longtemps que nous en avons besoin, mais nous n’aurons plus besoin d’être connectés au circuit du mental fini. Nous trouverons un mental nouveau, là-haut, et ce mental subviendra à tous nos besoins à partir de ce point.

    Ce n’est pas comme si la Mère Divine nous avait abandonnés. C’est parce qu’elle nous a élevés afin que nous puissions continuer sans elle. Comme un enfant dépend de sa mère jusqu’au moment où il est remis à son père pour continuer son développement, puis en fin de compte et progressivement il grandit et quitte la maison. Dans notre cas, nous aussi finirons par grandir et quitter la maison, en fait nous quitterons nos parents de l’univers local pour encore ascensionner vers et au-delà du Paradis. Ainsi ce qui a servi au début, finira progressivement par disparaître lorsque cela est remplacé par des réalités nouvelles et plus grandes.

    Le mental que nous avons ici nous est prêté pendant que nous vivons dans une forme finie. Lorsque nous quittons notre forme finie, nous perdons également les Esprits Mentaux. Mais les qualités qui sont inhérentes à la Mère Divine, seront également inhérentes au Mental Divin, le Mental Cosmique, si elles doivent continuer de nous servir dans notre existence et au cours de nos existences futures. Par exemple, l’Esprit d’intuition se transformera en fin de compte en une espèce de perception sensorielle ou de perception extra sensorielle. Il ne sera plus concerné par notre survie, car nous aurons à l’évidence survécu !

    Dans la prochaine vie et forme que nous aurons, nous serons tellement plus subtils et spirituels; notre relation, notre perception, notre sensation et l’expérience de notre Père seront accrues de façon significative et augmentées de façon considérable. Ce sera véritablement une amitié réciproque, et nous ne serons plus bloqués par notre forme finie dans laquelle nous souffrons des nombreuses limitations de la perception. C’est quelque chose d’agréable à anticiper.

    Les aventures sont nombreuses ! Je vous assure également que rien ne vous sera ôté prématurément, et si vous perdez des aspects de vous-mêmes, c’est que vous n’en avez plus besoin. Autre exemple : nous n’avons plus besoin de nos dents de lait lorsque nous commençons à mâcher de la viande, et nous constituons notre seconde dentition. Vous pouvez demander à Dieu de vous donner une pièce pour la dent que vous avez perdue, mais je vous dis, blague mise à part, que vous serez récompensés pour les leçons apprises, la croissance que vous accomplissez, et pour les triomphes que vous récoltez. Dieu nous donne effectivement une pièce lorsque nous perdons une dent : lorsque nous nous débarrassons de quelque chose qui ne nous sert plus, il y a toujours quelque chose pour le remplacer, quelque chose de plus grand, de meilleur, de plus riche, de plus étincelant, de plus vrai ou de plus pur.

    Et cette leçon est apprise avec le temps. Cela vous aidera également à relâcher vos mains s’agrippant fermement à vos béquilles et à toutes ces choses, ainsi qu’aux individus de qui vous dépendez de façon non nécessaire. Vous pouvez abandonner de nombreuses peurs auxquelles vous êtes accrochés, et les échanger contre la foi que vous voyez se développer dans votre vie.

    Il n’y a rien de magique en cela. Tout est très logique. En fait, cela fait partie du Mental Cosmique, et vous serez tellement rassurés lorsque cela fonctionnera pour votre compte, qu’il ne sera pas nécessaire de conserver ces nombreuses peurs animales, ni ces inquiétudes. Ceci en soi, constituera une belle secousse pour votre conscience. Cela demandera un réajustement, en fait, et vous y prendrez pour la plupart plaisir, bien que vos tendances, votre habitude à utiliser des dérivatifs et des béquilles, resteront présentes pendant quelque temps comme le feront bon nombre de vos schémas habituels qui vont rapidement s’évaporer lorsque vous trouverez qu’ils sont sans effets dans les nouvelles circonstances de la réalité de votre prochaine vie. C’est alors que vous découvrirez le véritable humour. Vous deviendrez capables de rire de vous-mêmes bien plus facilement lorsque ce ne sera plus une question de vie et de mort.

    23 avril 2012

    Les Architectes Sociaux

    Depuis les planètes individuelles jusqu'aux mondes éducatifs morontiels, ces séraphins travaillent à embellir tous les contacts sociaux sincères et à favoriser l'évolution sociale des créatures de l'univers.

    Ils sont les anges qui cherchent à dépouiller de tout caractère artificiel les associations d'êtres intelligents, tout en s'efforçant de faciliter les interassociations de créatures volitives sur la base d'une vraie compréhension de soi et d'une sincère estime mutuelle.

    Les architectes sociaux font tout ce qui est en leur pouvoir et dans leur domaine pour réunir des individus assortis, afin de former sur Terre des groupes de travail efficaces et agréables. De tels groupes se trouvent parfois réassociés sur les mondes des maisons pour continuer leurs fructueux services. Mais ces séraphins n'atteignent pas toujours leurs buts; ils ne réussissent pas toujours à réunir ceux qui formeraient le groupe le plus idéal pour atteindre un objectif donné ou pour accomplir une tâche déterminée. Il leur faut alors utiliser les meilleurs matériaux disponibles.

    Ces anges continuent leur ministère sur les mondes des maisons et les mondes morontiels supérieurs. Ils s'occupent de toute entreprise concernant le progrès sur les mondes morontiels et intéressant trois personnes ou davantage. Quand il s'agit de deux êtres seulement, on les considère comme opérant sur la base du mariage, du complément ou de l'association, mais, lorsque trois êtres ou davantage sont groupés pour un service, ils constituent un problème social et tombent en conséquence sous la juridiction des architectes sociaux.

    22 avril 2012

    Les créatures médianes

    Les créatures médianes ont une triple classification. Elles sont classées à juste titre avec les Fils ascendants de Dieu; elles sont factuellement groupées avec les ordres de citoyenneté permanente, mais fonctionnellement comptées avec les esprits tutélaires du temps, à cause de leur association intime et effective avec les armées angéliques au service des mortels sur les mondes individuels de l'espace.

    Ces créatures uniques apparaissent sur la majorité des mondes habités, et on les trouve toujours sur les planètes décimales comme Urantia où se font les expériences de vie. Les médians sont de deux types – primaire et secondaire – et apparaissent au moyen des techniques suivantes :
  • Médians Primaires. Ils forment le groupe le plus spirituel et un ordre quelque peu standardisé. Ces êtres dérivent uniformément des mortels ascendants modifiés appartenant à l'état-major des Princes Planétaires. Le nombre des créatures médianes primaires est toujours de cinquante-mille, et nulle planète bénéficiant de leur ministère n'en a davantage.
  • Médians Secondaires. Ils forment le groupe le plus matériel de ces créatures, et leur nombre varie considérablement sur les différents mondes, bien que la moyenne soit voisine de cinquante-mille. Ils dérivent par des voies diverses des élévateurs biologiques planétaires, les Adams et les Èves, ou de leur descendance immédiate. Il n'existe pas moins de vingt-quatre techniques pour la production des médians secondaires sur les mondes évolutionnaires de l'espace. Leur mode d'origine sur Urantia fut inhabituel et extraordinaire.

  • Aucun de ces deux groupes ne provient d'un accident de l'évolution ; ils sont tous deux des éléments essentiels dans les plans prédéterminés des architectes de l'univers. Leur apparition au moment opportun sur les mondes en évolution concorde avec les projets originels et les plans de développement des Porteurs de Vie superviseurs.

    Les médians primaires reçoivent leur énergie intellectuelle et spirituelle par la technique angélique, et leur statut intellectuel est uniforme. Les sept esprits-mentaux adjuvats n'entrent pas en contact avec eux. Seuls le sixième et le septième, l'esprit d'adoration et l'esprit de sagesse, peuvent apporter leur ministère au groupe secondaire.

    Les médians secondaires reçoivent leur énergie physique par la technique adamique et sont spirituellement encircuités par la technique séraphique : ils sont doués intellectuellement du type de mental de transition morontielle. Ils se divisent physiquement en quatre types, spirituellement en sept ordres, et intellectuellement en douze niveaux selon leur sensibilité au ministère conjoint des deux derniers esprits s et au mental morontiel. Ces variantes déterminent leurs différences d'activité et d'affectation planétaire.

    Les médians primaires ressemblent plus à des anges qu'à des mortels ; les secondaires sont beaucoup plus proches des êtres humains. Chacun d'eux apporte une aide inestimable à l'autre dans l'exécution de leurs multiples tâches planétaires. Les ministres primaires peuvent établir une liaison coopérative à la fois avec les contrô leurs d'énergie morontielle et spirituelle, et avec les agents qui mettent en circuit le mental. Le groupe secondaire ne peut établir de liaison de travail qu'avec les contrôleurs physiques et les manipulateurs des circuits matériels. Mais, du fait que chaque groupe de médians peut établir un parfait synchronisme de contact avec l'autre, ils peuvent pratiquement utiliser tous deux la totalité de la gamme d'énergies allant du pouvoir physique brut des mondes matériels, passant par les phases transitionnelles d'énergie universelles, et jusqu'aux forces supérieures de réalité d'esprit des royaumes célestes.

    Le vide entre le monde matériel et le monde spirituel est parfaitement comblé par la série d'associations : être humain mortel, médian secondaire, médian primaire, chérubin morontiel, chérubin de phase médiane et séraphin. Dans l'expérience personnelle d'un mortel individuel, il est indubitable que ces divers niveaux sont plus ou moins unifiés par le divin Esprit intérieur qui leur donne une signification personnelle par ses agissements non observés et mystérieux.

    Sur les mondes normaux, les médians primaires maintiennent leur service en tant que corps de renseignements et hôtes célestes pour le compte du Prince Planétaire, tandis que les ministres secondaires continuent leur coopération avec le régime adamique pour faire avancer la cause de la civilisation planétaire progressive. Lorsque le Prince Planétaire fait défaut et que le Fils Matériel échoue, comme ce fut le cas sur Terre, les créatures médianes deviennent les pupilles du Souverain de Système et servent sous la direction du conservateur en charge de la planète. Mais il n'y a que trois autres mondes dans le système de Satania où ces êtres opèrent en un seul groupe sous un commandement unifié comme le font les ministres médians unis de la Terre.

    Pour les médians tant primaires que secondaires, le travail planétaire est varié et diversifié sur les nombreux mondes individuels d'un univers, mais, sur les planètes normales et moyennes, leurs activités sont très différentes des devoirs qui occupent leur temps sur des sphères isolées comme la Terre.

    Les médians primaires sont les historiens de la planète qui, depuis l'arrivée du Prince Planétaire jusqu'à l'âge où la lumière et la vie sont ancrées, élaborent les spectacles et préparent les descriptions de l'histoire planétaire pour les expositions des planètes sur les mondes-sièges systémiques.

    Les Médians restent pendant de longues périodes sur un monde habité, mais, s'ils sont fidèles à leur mission, leurs services au long des âges pour maintenir la souveraineté du Fils Créateur finiront très certainement par être pris en considération. Ils recevront la récompense qui leur est due pour leur patient ministère auprès des mortels matériels sur leur monde du temps et de l'espace. Tôt ou tard, toutes les créatures médianes accréditées seront enrôlées dans les rangs des Fils ascendants de Dieu, et dument engagées dans la longue aventure d'ascension au Paradis en compagnie de ces mêmes mortels d'origine animale, leurs frères et soeurs terrestres, qu'ils ont si soigneusement protégés et si efficacement servis pendant leur long séjour planétaire.

    21 avril 2012

    Les esprits tutélaires

    Les anges n'ont pas de corps matériels, mais sont des êtres bien précis et distincts les uns des autres. Ils sont de nature et d'origine spirituelles.

    Bien qu'invisibles aux mortels, ils nous perçoivent tels que nous existons dans la chair, sans l'aide de transformateurs ni de traducteurs. Ils comprennent intellectuellement le mode de vie des mortels et partagent tous les sentiments et les émotions non sensuels des êtres humains. Ils apprécient nos efforts en musique, en art et en humour véritable, et y prennent grand plaisir. Ils se rendent pleinement compte de nos luttes morales et de nos difficultés spirituelles. Ils aiment beaucoup les êtres humains, et il ne peut résulter que du bien de nos efforts pour les comprendre et les aimer.

    Bien que les séraphins soient des êtres affectueux et compatissants, ils ne sont pas des créatures à émotions sexuelles. Ils ressemblent beaucoup à ce que nous serons sur les mondes des maisons où l'on ne se marie pas et où l'on n'est pas donné en mariage, mais où l'on est comme les anges des cieux. Car tous ceux qui seront estimés dignes d'atteindre les mondes des maisons ne se marient pas et ne sont pas donnés en mariage, et ils ne meurent plus, car ils sont égaux aux anges. Néanmoins, en parlant à des créatures sexuées, nous avons l'habitude d'appeler fils et filles de Dieu les êtres qui descendent plus directement du Père et du Fils, et d'employer le terme filles de Dieu en nous référant aux enfants de l'Esprit. C'est pourquoi les anges sont communément désignés par des prénoms féminins sur les planètes où la vie est sexuée.

    Les séraphins sont créés de manière à pouvoir fonctionner à la fois sur le niveau spirituel et sur le niveau matériel. Rares sont les champs d'activités spirituelles ou morontielles fermés à leurs services. Les anges ne sont pas très éloignés des êtres humains quant à leur statut personnel, mais, dans certaines performances fonctionnelles, ils les transcendent de loin. Ils possèdent bien des pouvoirs qui dépassent considérablement la compréhension humaine, par exemple il vous a été dit que les cheveux mêmes de votre tête sont comptés, et il est vrai qu'ils le sont, mais un séraphin ne passe pas son temps à les compter et à tenir à jour leur nombre corrigé. Les anges possèdent des pouvoirs innés et automatiques (c'est-à-dire automatiques dans la mesure où nous pourrions les percevoir) pour connaître de telles choses. Nous considérerions en vérité un séraphin comme un prodige mathématique. C'est pourquoi de nombreuses tâches, qui seraient formidables pour des mortels, sont accomplies avec une extrême aisance par des séraphins.

    Les anges nous sont supérieurs en statut spirituel, mais ne sont ni nos juges ni nos accusateurs. Quelles que soient nos fautes, les anges, bien qu'ils soient plus grands en pouvoir et en puissance, ne portent aucune accusation contre nous. Les anges ne jugent pas l'humanité, et les mortels individuels ne devraient pas non plus condamner d'avance leurs compagnons.

    Nous avons raison d'aimer les anges, mais il ne faudrait pas les adorer; ils ne sont pas des objets de culte. Lorsque notre prophète tomba en adoration aux pieds de l'ange, le grand séraphin Loyalatia lui dit : “ Veille à ne pas faire cela. Je suis un serviteur comme toi et ceux de ta race, qui ont tous reçu le commandement d'adorer Dieu. ”

    Les dons naturels et de personnalité des séraphins ne dépassent que très légèrement ceux des races mortelles sur l'échelle de l'existence des créatures. En vérité, après être délivrés de la chair, nous leur ressemblerons beaucoup. Sur les mondes des maisons, nous commencerons à apprécier les séraphins et nous jouirons de leur compagnie sur les sphères des constellations, tandis que sur la capitale de notre univers local, ils partageront avec nous leurs lieux de repos et d'adoration. Dans toute l'ascension morontielle et l'ascension spirituelle subséquente, notre fraternité avec les séraphins sera idéale et notre camaraderie magnifique.

    20 avril 2012

    Les sources de l'énergie solaire

    La température interne de beaucoup de soleils, et même du nôtre, est beaucoup plus élevée qu'on ne le croit généralement. Il n'existe pratiquement pas d'atomes entiers à l'intérieur d'un soleil; ils sont tous plus ou moins fracassés par le bombardement intensif des rayons X qui accompagne naturellement ces hautes températures.

    Indépendamment des éléments matériels qui peuvent apparaître à la surface, ceux de l'intérieur sont rendus très semblables les uns aux autres par l'action dissociante des rayons X disruptifs. Le rayon X est le grand niveleur de l'existence atomique.

    La température superficielle de notre soleil est d'environ 3’300 degrés centigrades, mais elle augmente rapidement quand on pénètre à l'intérieur et finit par atteindre l'élévation incroyable de 19'400’000 degrés dans les régions centrales. (Toutes ces températures sont exprimées en degrés Celsius).

    Tous ces phénomènes dénotent une énorme dépense d'énergie. Voici les sources d'énergie solaire citées dans leur ordre d'importance :
  • L'annihilation d'atomes et finalement d'électrons.
  • La transmutation d'éléments, y compris le groupe d'énergies radioactives ainsi libérées.
  • L'accumulation et la transmission de certaines énergies d'espace universelles.
  • La matière spatiale et les météores qui plongent constamment dans les soleils flamboyants.
  • La contraction solaire ; le refroidissement et la contraction consécutive d'un soleil produisent une énergie et une chaleur parfois plus grandes que celles fournies par la matière de l'espace.
  • L'action de la gravité aux hautes températures transforme certaines puissances de circuits en énergies rayonnantes.
  • La lumière recaptée et d'autres matières qui sont ramenées au soleil après l'avoir quitté, ainsi que certaines énergies d'origine extrasolaire.

  • Une couche régulatrice de gaz chauds (à une température atteignant parfois des millions de degrés) enveloppe les soleils, stabilise les pertes de chaleur et empêche encore autrement les fluctuations périlleuses de dissipation de chaleur. Pendant la vie active d'un soleil, la température interne de 19'500’000 degrés reste à peu près constante et tout à fait indépendante de la chute progressive de la température externe.

    Nous pouvons essayer d'imaginer que 19'500’000 degrés de chaleur associés avec certaines pressions de gravité représentent le point d'ébullition électronique. Sous ces pressions et à ces températures, tous les atomes sont dégradés et désagrégés en leurs électrons et leurs autres éléments ancestraux. Les électrons eux-mêmes et d'autres combinaisons d'ultimatons peuvent être désagrégés, mais les soleils sont incapables de dégrader les ultimatons.

    Ces températures solaires ont pour effet d'accélérer énormément les ultimatons et les électrons, du moins ceux des électrons qui se maintiennent en existence dans ces conditions. Nous comprendrons plus clairement ce que signifie une haute température par référence à l'accélération des activités électroniques et ultimatoniques en considérant qu'une goutte d'eau ordinaire contient plus de mille trillions d'atomes. C'est l'énergie de plus de cent chevaux-vapeur exercée d'une façon continue pendant deux ans. La chaleur totale présentement émise par le soleil de notre système à chaque seconde est suffisante pour faire bouillir en une seconde toute l'eau de tous les océans de la Terre.

    Seuls peuvent briller éternellement les soleils qui fonctionnent dans les canaux directs des principaux courants d'énergie de l'univers. Ces fournaises solaires flamboient indéfiniment, car elles peuvent récupérer leurs pertes matérielles en absorbant de la force d'espace et des énergies circulantes analogues. Mais les étoiles très éloignées de ces principaux canaux de rechargement sont destinées à subir l'épuisement de leur énergie – à se refroidir progressivement et finalement à se consumer.

    De tels soleils morts ou moribonds peuvent être rajeunis par une collision, ou être rechargés par certaines iles non lumineuses de l'espace, ou en dérobant par gravité de plus petits soleils ou des systèmes voisins. En majorité, les soleils morts seront revivifiés par ces moyens ou par d'autres techniques évolutionnaires. Ceux qui finalement ne seront pas rechargés ainsi, sont destinés à subir un éclatement par explosion de leur masse quand la condensation par gravité atteindra le niveau critique où les ultimatons se condensent sous la pression de l'énergie. Ces soleils qui disparaissent se transforment ainsi en énergie de la forme la plus rare, admirablement adaptée pour activer d'autres soleils situés plus favorablement.

    19 avril 2012

    Un système progressiste

    Le système éducatif de notre univers local est administré conjointement par les Fils Instructeurs de la Trinité et le corps enseignant des Melchizédeks, mais une grande partie du travail destiné à l'entretenir et à le bâtir est exécutée par les Surveillants Célestes.

    Ces êtres font partie d'un corps recruté englobant tous les types d'individus en contact avec le plan d'éducation et d'instruction des mortels ascendants. Dans notre univers local, ils sont plus de trois-millions, et tous sont des volontaires qualifiés par leur expérience pour servir de consultants éducatifs du royaume tout entier. De leur quartier général sur les mondes Melchizédeks, les surveillants parcourent l'univers local en tant qu'inspecteurs de la technique scolaire prévue pour l'entrainement mental et l'éducation spirituelle des créatures ascendantes.

    Cet entrainement du mental et cette éducation de l'esprit se poursuivent depuis les mondes d'origine humaine, en passant par les mondes des maisons du système local et les autres sphères de progrès associées, jusqu'aux 70 royaumes de socialisation rattachés à notre constellation et aux 490 sphères de progrès spirituel entourant la capitale de notre univers local. Au siège même de l'univers, il y a de nombreuses écoles Melchizédeks, les collèges des Fils de l'Univers, les universités séraphiques, et les écoles des Fils Instructeurs de la Trinité et de l'ambassadeur du Paradis. Toutes les dispositions possibles sont prises pour mettre les diverses personnalités de l'Univers en état de rendre de meilleurs services et d'améliorer leurs fonctions. L'univers tout entier est une vaste école.

    Les méthodes employées dans beaucoup d'écoles supérieures transcendent les conceptions humaines sur l'art d'enseigner la vérité, mais la tonique de tout le système éducatif est d'acquérir du caractère par une expérience éclairée. Les maitres fournissent les lumières; le poste occupé dans l'univers et le statut d'ascendeur procurent les occasions d'expérience; la sage utilisation des deux facteurs fait progresser le caractère.

    Fondamentalement, le système éducatif de notre univers local s'occupe de nous affecter à une tâche, et ensuite il nous procure les occasions de nous instruire sur la méthode idéale et divine d'accomplir au mieux cette tâche. Nous recevons une mission bien définie, et en même temps on nous fournit les maitres qualifiés pour nous enseigner la meilleure méthode de l'accomplir. Le plan divin d'éducation associe intimement le travail et l'instruction. Il nous est enseigné la meilleure façon d'exécuter les choses qu’il nous est commandé de faire.

    Tout cet entrainement et cette expérience ont pour dessein de nous préparer à être admis aux sphères d'entrainement supérieures et plus spirituelles de la galaxie. Les progrès dans un royaume donné sont individuels, mais la transition d'une phase à une autre s'effectue généralement par classes.

    La progression de l'éternité ne consiste pas seulement en un développement spirituel. Les acquisitions intellectuelles font également partie de l'éducation universelle. L'expérience mentale s'élargit parallèlement à l'expansion de l'horizon spirituel. Le mental et l'esprit reçoivent les mêmes occasions de s'entrainer et de progresser. Mais, durant tout ce magnifique entrainement mental et spirituel, nous sommes libérés pour toujours des handicaps de la chair mortelle. Nous n'avons plus besoin d'arbitrer constamment entre les prétentions de nos natures spirituelle et matérielle divergentes. Enfin nous sommes qualifiés pour bénéficier des impulsions d'un mental glorifié, dépouillé depuis longtemps de ses attirances animales primitives pour les choses matérielles.

    Avant de quitter l'univers local, la plupart des mortels de la Terre auront l'occasion de servir plus ou moins longtemps comme membres du corps des Surveillants Célestes.

    18 avril 2012

    Les Porteurs de Vie

    La vie ne prend pas naissance spontanément. Elle est construite selon les plans formulés par les Architectes de l'Être et apparaît sur les planètes habitées soit par importation directe, soit comme résultat des opérations des Porteurs de Vie des univers locaux.

    Ces Porteurs de Vie comptent parmi les membres les plus intéressants et les plus doués de la famille diversifiée des Fils universels. Ils sont chargés d'élaborer la vie des créatures et de la porter aux sphères planétaires. Après avoir implanté cette vie sur les mondes nouveaux, ils y restent pendant de longues périodes pour favoriser son développement.

    La vie n'apparaît pas spontanément dans les univers; sur les planètes stériles, il faut qu'elle soit instaurée par les Porteurs de Vie. Ils sont les transporteurs, les disséminateurs et les gardiens de la vie telle qu'elle apparaît sur les mondes évolutionnaires de l'espace. Toute la vie des espèces et des formes connues sur Terre surgit par ces Fils, bien que les formes de vie planétaire n'existent pas toutes sur Terre.

    Le corps des Porteurs de Vie mandatés pour implanter la vie sur un monde nouveau se compose habituellement de cent porteurs seniors, cent assistants et mille conservateurs. Les Porteurs de Vie transportent souvent le plasma vital même sur un monde nouveau, mais pas toujours. Ils organisent parfois les modèles de vie après leur arrivée sur leurs planètes d'affectation, et conformément à des formules antérieurement approuvées pour une nouvelle aventure d'établissement de la vie. Telle fut l'origine de la vie planétaire sur Terre.

    Quand les modèles physiques conformes aux formules approuvées ont été fournis, alors les Porteurs de Vie catalysent ces matériaux inanimés en leur communiquant à travers leur personne l'étincelle vitale d'esprit, et aussitôt les modèles inertes deviennent de la matière vivante.

    L'étincelle vitale – le mystère de la vie – est conférée par l'entremise des Porteurs de Vie, mais ne vient pas d'eux. Il est vrai qu'ils supervisent l'opération et qu'ils élaborent le plasma vital lui-même, mais c'est l'Esprit-Mère de l'univers qui fournit le facteur essentiel du plasma vivant. C'est de la Fille Créative de l'Esprit Infini que provient l'étincelle d'énergie qui anime le corps et laisse présager le mental.

    Quand les Porteurs de Vie ont élaboré les modèles de vie après avoir organisé les systèmes d'énergie, un phénomène supplémentaire doit encore se produire ; il faut que “ le souffle de vie ” soit communiqué à ces formes inanimées. Les Fils de Dieu peuvent construire les formes de vie, mais c'est l'Esprit de Dieu qui fournit réellement l'étincelle vitale. Et, quand la vie ainsi communiquée est épuisée, le corps matériel qui subsiste redevient de la matière morte. Quand la dose de vie octroyée est épuisée, le corps retourne au sein de l'univers matériel auquel il a été emprunté par les Porteurs de Vie pour servir de véhicule provisoire à la dotation de vie qu'ils avaient transmise à cette association visible d'énergie-matière.

    La vie attribuée aux plantes et aux animaux par les Porteurs de Vie ne retourne pas aux Porteurs de Vie après la mort de la plante ou de l'animal. La vie qui abandonne la créature vivante ne possède ni identité ni personnalité ; elle ne survit pas individuellement à la mort. Durant son existence et le temps de son séjour dans le corps matériel, elle a subi un changement, une évolution énergétique, et survit seulement comme fraction des forces cosmiques de l'univers ; elle ne survit pas en tant que vie individuelle. La survie des créatures mortelles est entièrement basée sur l'évolution d'une âme immortelle à l'intérieur du mental mortel.

    En conférant la vie, les Porteurs de Vie ne transmettent rien de leur nature personnelle, pas même sur les sphères où les nouveaux ordres de vie sont projetés. À ces moments-là, ils se bornent à faire jaillir et à transmettre l'étincelle de vie – à faire démarrer les rotations nécessaires de la matière selon les spécifications physiques, chimiques et électriques des plans et modèles prescrits. Les Porteurs de Vie sont de vivantes présences catalytiques qui agitent, organisent et vitalisent les éléments, par ailleurs inertes, de l'ordre matériel d'existence.

    Pour établir la vie sur un monde nouveau, les Porteurs de Vie d'un corps planétaire se voient accorder un certain délai, environ un demi-million d'années du temps de la planète en question. À la fin de cette période, marquée par certains aboutissements dans le développement de la vie planétaire, ils cessent leurs efforts d'implantation et il leur est désormais interdit d'ajouter quoi que ce soit de neuf ou de supplémentaire à la vie de cette planète.

    Durant les âges compris entre l'établissement de la vie et l'émergence de créatures humaines ayant un statut moral, les Porteurs de Vie sont autorisés à manipuler le milieu vital et à orienter favorablement par ailleurs le cours de l'évolution biologique. Ils agissent de la sorte pendant de longues périodes.

    Lorsque les Porteurs de Vie opérant sur un monde nouveau ont réussi une fois à produire un être doué de volonté, ayant pouvoir de décision morale et de choix spirituel, leur travail prend fin – ils en ont fini, ils ne peuvent manipuler davantage la vie évoluante. L'évolution des créatures vivantes doit désormais se poursuivre conformément aux dons inhérents à leur nature et aux tendances déjà imprimées et fixées dans les formules et les modèles de la vie planétaire. Les Porteurs de Vie n'ont pas la permission d'expérimenter avec la volonté ou de s'immiscer dans la volonté; il leur est interdit de dominer ou d'influencer arbitrairement des créatures morales.

    Lors de l'arrivée d'un Prince Planétaire, ils prennent leurs dispositions de départ, mais deux porteurs seniors et douze conservateurs peuvent faire des voeux temporaires de renonciation et se porter volontaires pour rester sur la planète pendant un temps indéterminé, en tant que conseillers en matière de développement ultérieur et de conservation du plasma vital. Deux de ces Fils et leurs douze associés servent présentement sur Terre.

    17 avril 2012

    Maitre Michael (Jésus-Christ)

    Notre Fils Créateur est la personnification d'un des 700'000 concepts originels d'identité infinie né simultanément chez le Père Universel et le Fils Éternel.

    Le Michael de notre Univers local est le “ Fils unique ” personnalisant le 611.121 ème concept universel de divinité et d'infinité. Son quartier général est dans la triple maison de lumière sur la capitale de notre Univers local; sa demeure est ainsi disposée parce que Michael a eu l'expérience de la vie aux trois phases d'existence intelligente des créatures : spirituelle, morontielle et matérielle. À cause du nom attaché à sa septième et dernière effusion sur Terre, on l'appelle quelquefois Christ Michael.

    Notre Fils Créateur n'est pas le Fils Éternel, l'associé existentiel au Paradis du Père Universel et de l'Esprit Infini. Michael n'est pas l'un des membres de la Trinité du Paradis. Néanmoins, notre Maitre-Fils possède dans son royaume tous les attributs et pouvoirs divins que le Fils Éternel manifesterait s'il était lui-même effectivement présent sur la capital et opérait dans notre Univers local. Michael possède même un pouvoir et une autorité supplémentaires, car non seulement il personnifie le Fils Éternel, mais aussi il représente pleinement et incorpore effectivement la présence de personnalité du Père Universel auprès de cet univers local et dans cet univers local. Il représente même le Père-Fils. Ces relations font d'un Fils Créateur le plus puissant, le plus diversifié en talents et le plus influent des êtres divins capables d'administrer directement un univers évolutionnaire et d'entrer en contact de personnalité avec des êtres créés non encore parvenus à maturité.

    Du siège de notre Univers local, notre Fils Créateur exerce le même pouvoir d'attraction spirituelle, la même gravité d'esprit, que le Fils Éternel manifesterait s'il était personnellement présent sur Salvington, et plus que cela : ce Fils Universel est aussi la personnification du Père Universel vis-à-vis de notre Univers local. Les Fils Créateurs sont des centres de personnalité pour les forces spirituelles du Père-Fils Paradisiaque. Les Fils Créateurs sont les focalisations finales de personnalité-pouvoir des puissants attributs spatiotemporels de Dieu le Septuple.

    Le Fils Créateur personnalise la vice-gérance du Père Universel; il est le coordonné en divinité du Fils Éternel et l'associé créatif de l'Esprit Infini. À toutes fins pratiques, le Fils Souverain est Dieu pour notre univers et tous ses mondes habités. Il personnifie tout ce que les mortels évolutionnaires peuvent comprendre avec discernement des Déités du Paradis. Le Fils et son Esprit associé sont nos parents créateurs. Pour nous, Michael, le Fils Créateur, est la personnalité suprême; pour nous, le Fils Éternel est supersuprême – une personnalité de Déité infinie.

    Nous avons dans la personne du Fils Créateur un chef et un parent divin tout aussi puissant, efficace et bénéfique, que le seraient le Père Universel et le Fils Éternel si tous deux étaient présents sur la capital et occupés à administrer les affaires de notre Univers local.

    Nous pouvons comprendre de façon adéquate la destinée des mortels d'une telle création locale en étudiant attentivement les exposés de la vie et des enseignements de notre Fils Créateur lorsqu'il vécut autrefois la vie des êtres humains dans la similitude de la chair mortelle sur notre propre monde évolutionnaire.

    16 avril 2012

    Notre environnement stellaire

    La Terre se trouve sur le trajet d'énergies formidables; c'est une petite planète dans le circuit de masses colossales.

    Plus de deux-mille soleils éclatants déversent de la lumière et de l'énergie dans notre système de planètes habitées, et notre propre soleil y est un globe embrasé moyen. Parmi les trente soleils les plus proches de nous, trois seulement sont plus brillants. Ces fournaises solaires, ainsi que les géants obscurs de l'espace, servent de relais aux centres de pouvoir et aux contrôleurs physiques pour concentrer et orienter efficacement les circuits d'énergie des créations matérielles.

    Les soleils de notre univers local ne diffèrent pas de ceux des autres univers. La composition matérielle de tous les soleils, iles obscures, planètes, satellites et même météores, est tout à fait identique. Le diamètre moyen des soleils est d'environ 1’600’000 kilomètres; celui de notre globe solaire est un peu inférieur. La plus grande étoile de l'univers, le nuage stellaire d'Antarès, a 450 fois le diamètre de notre soleil et 60'000’000 de fois son volume. Mais la place abonde pour loger tous ces énormes soleils. Par comparaison, ils ont les coudées tout aussi franches dans l'espace qu'une douzaine d'oranges circulant à l'intérieur de la Terre si la planète était creuse.

    Quand une roue-mère nébuleuse projette des soleils trop grands, ceux-ci ne tardent pas à se fractionner ou à former des étoiles doubles. A l'origine, tous les soleils sont purement gazeux, bien qu'ils puissent exister passagèrement plus tard à l'état semi-liquide. Lorsque notre soleil atteignit cet état semi-liquide de pression supergazeuse, il n'était pas assez grand pour se scinder par l'équateur, ce qui est l'un des modes de formation des étoiles doubles.

    Quand les sphères ignées ont moins du dixième de la taille de notre soleil, elles se contractent, se condensent et se refroidissent rapidement. Quand les soleils ont plus de trente fois sa taille – ou plutôt trente fois son contenu global de matériaux effectifs – ces soleils se scindent promptement en deux corps séparés qui peuvent soit devenir les centres de nouveaux systèmes, soit rester dans l'emprise de leur champ de gravité réciproque et tourner autour d'un centre commun, conformément à un type d'étoiles doubles.

    La plus récente des explosions cosmiques majeures de la galaxie fut l'extraordinaire explosion d'une étoile double dont la lumière atteignit la Terre en 1572. La conflagration fut si intense que l'explosion était clairement visible en plein jour.

    Les étoiles ne sont pas toutes des solides, mais beaucoup des plus anciennes en sont. Quelques-unes des étoiles rougeâtres qui projettent de faibles lueurs ont acquis au centre de leurs énormes masses une densité que l'on peut exprimer en disant que, si un centimètre cube en était transporté sur Terre, il y pèserait 166 kilos. La pression colossale, accompagnée de la perte de chaleur et d'énergie circulante, a eu pour résultat de resserrer de plus en plus les orbites des unités matérielles de base jusqu'à leur faire approcher maintenant de près l'état de condensation électronique. Ce processus de refroidissement et de contraction peut se poursuivre jusqu'au point critique limite d'explosion de la condensation ultimatonique.

    La plupart des soleils géants sont relativement jeunes; la plupart des étoiles naines sont vieilles, mais pas toutes. Les naines résultant de collisions peuvent être très jeunes et peuvent briller d'une intense lumière blanche sans avoir jamais connu le stade rouge initial de l'éclat de la jeunesse. Les soleils très jeunes et les soleils très vieux brillent habituellement d'une lumière rougeâtre. La teinte jaune indique une jeunesse relative ou bien l'approche de la vieillesse, mais la brillante lumière blanche est le signe d'une vie adulte robuste et longue.

    Les soleils adolescents ne passent pas tous, du moins visiblement, par le stade des pulsations, mais, en regardant dans l'espace, on peut observer beaucoup d'étoiles assez jeunes dont les gigantesques poussées respiratoires demandent deux à sept jours pour compléter leur cycle. Notre propre soleil porte encore des vestiges décroissants des puissants gonflements du temps de sa jeunesse, mais la période de pulsation primitive de trois jours et demi s'est allongée pour devenir le présent cycle de onze ans et demi des taches solaires.

    Les étoiles variables ont de nombreuses origines. Chez quelques étoiles doubles, les marées causées par les rapides changements de distance entre les deux corps qui tournent sur leurs orbites occasionnent aussi des fluctuations périodiques de lumière. Ces variations de gravité produisent des flambées régulières et récurrentes, de même que la captation de météores produit, par addition de matière énergétique à la surface, un éclair relativement soudain dont la lumière s'atténue rapidement et laisse le soleil reprendre son éclat normal. Il arrive qu'un soleil capte un courant de météores dans une ligne d'opposition gravitationnelle amoindrie et que des collisions occasionnelles causent des flamboiements stellaires, mais la majorité de ces phénomènes est entièrement due à des fluctuations internes.

    Dans un groupe d'étoiles variables, la période de fluctuation de la lumière dépend directement de la luminosité. La connaissance de ce fait permet aux astronomes d'utiliser ces soleils comme phares universels, ou points de mesure précis, pour mieux explorer les amas d'étoiles lointains. Par cette technique, il est possible de mesurer des distances stellaires avec une grande exactitude jusqu'à plus d'un million d'années-lumière de distance. De meilleures méthodes pour mesurer l'espace et une technique améliorée des télescopes permettront un jour de déceler plus complètement les dix grandes divisions de notre galaxie. Nous reconnaîtrons au moins huit de ces immenses secteurs comme d'énormes amas d'étoiles assez symétriques.

  • Lire la suite : 12 Planètes

    15 avril 2012

    Point de vue évolué

    “ Je suis un mortel avancé. Je fus jadis un mortel originaire d'un monde évolutionnaire de l'espace. J’ai avancé jusqu’au statut divin si vous voulez. Et je suis ravi de me trouver ici. ”

    J’ai entendu parler de votre travail, et je suis ravi d’apprendre que vous aimeriez entretenir une relation avec moi. J’en suis content. Tous les enseignants sont contents lorsqu’un étudiant cherche à être admis dans leur classe.

    Je comprends que vous et moi avons des intérêts communs en ce qui concerne la civilisation de cette planète, pour la faire avancer d’un état de barbarie et de guerre vers un environnement de jardin de paix. Vous et moi savons que cette tâche est une entreprise devant être menée sur le long terme et en profondeur, et qu’elle nécessite la présence de tout le monde sur le pont, et de ce fait j’ai, bien sûr, envie de vous connaître davantage, vos qualifications, vos capacités, vos idées, etc... Lorsque vous disposerez d’un peu de temps, venez me rendre visite dans le silence, et je persévèrerai dans le processus de mieux vous connaître. Peut-être pourrez-vous mettre quelques questions sur le papier ou encore présenter des idées que nous pourrons alors explorer ensemble. Je comprends que vous avez accompli un grand travail en conceptualisant des sociétés avancées, en réalité des stations de vie expérimentales, des unités de conception co-créative.

    Dans toute civilisation avancée, il y aura nécessairement des mortels qui ont le bon sens de chercher les directives d’En Haut. Votre planète a une histoire faite de remueurs et de secoueurs qui créent leurs civilisations, pas nécessairement en suivant les conseils des directives spirituelles, consistant à dire à la divinité ce qu’ils aimeraient voir réalisé, et agissant comme si Dieu leur disait ce qu’ils devaient faire. Il y a une grande différence entre ces deux approches, et parfois il y a une ligne très subtile entre les deux.

    Le mental mortel est concerné par l’environnement fini. Il est au service du monde matériel la plupart du temps, et ainsi il est très facile pour l’humanité de rationaliser et de justifier ses actions et de les embellir avec des petits sermons ou des écritures venant en soutien de solutions singulièrement réalisées par l’être humain. Ceci, bien sûr, est la raison pour laquelle il est nécessaire d’avoir une communauté de personnes consciencieuses qui peuvent apprécier la valeur des effets à court terme ainsi qu’à long terme, et quel sera l’impact de son succès ou de son échec sur les autres mentalement semblables ou de constitution similaire.

    Il me serait facile de dire « parce qu’évidemment ce que vous faites fonctionner ici ne marche pas », mais ce serait une chose bien peu gentille à dire, car beaucoup de ce que vous avez ici fonctionne très bien. Et je ne voudrais pas juste nier vos nombreux accomplissements, alors que nous cherchons à mettre en œuvre l’avancement de l’humanité.

    Le Gouvernement Planétaire Séraphique est essentiel dans ce processus de reconstruction de La Terre, suite aux effets de la rébellion de Lucifer et de la défection adamique. Ils auront un rôle décisif, même s’ils sont récents. En fait, ils sont là pour effectuer des changements, et nous avons certainement l’intention de nous en servir. Ensemble, nous sommes tous impliqués dans cela, et ceux d’entre nous qui travailleront ensemble dans cette entreprise, bénéficieront de tous ceux qui contribuent ou participent. C’est lorsque tous travaillent ensemble que les choses sont accomplies. C’est ce qui fait la valeur du travail en équipe.

    14 avril 2012

    Le dessein éternel et divin

    Il y a un grand et glorieux dessein dans la marche des univers à travers l'espace. Toutes vos luttes de mortels n'ont pas lieu en vain.

    Nous faisons tous partie d'un plan colossal, d'une entreprise hardie gigantesque, et c'est l'immensité de l'entreprise qui rend impossible d'en voir une grande partie à un moment donné ou durant une vie donnée. Nous sommes tous une fraction d'un projet éternel que les Dieux supervisent et mettent à exécution. Tout le merveilleux mécanisme universel se meut majestueusement dans l'espace, à la mesure musicale de la pensée infinie et du dessein éternel de la Grande Source-Centre Première.

    Le dessein éternel du Dieu éternel est un idéal spirituel élevé. Les évènements du temps et les luttes de l'existence matérielle ne sont que l'échafaudage provisoire qui assure la communication avec l'autre côté, avec la terre promise de la réalité spirituelle et de l'existence céleste. Bien entendu, nous les mortels, nous trouvons difficile de saisir l'idée d'un dessein éternel, nous sommes pratiquement inaptes à comprendre la pensée de l'éternité, de quelque chose qui ne commence et ne finit jamais. Tout ce qui nous est familier a une fin.

    En ce qui concerne une vie individuelle, la durée d'un royaume ou la chronologie de toute suite d'évènements reliés, il semble s'agir d'un intervalle de temps isolé ; tout paraît avoir un commencement et une fin. Et il semblerait qu'une série de ces expériences, de ces vies, âges ou époques, lorsqu'elle est séquentiellement arrangée, a l'aspect d'un parcours en ligne droite, d'un évènement isolé du temps passant momentanément comme un éclair devant la face de l'éternité. Mais, quand nous regardons tout cela des coulisses, un point de vue plus synthétique et une compréhension plus complète, nous suggèrent que l'explication précédente est inadéquate, décousue et tout à fait impropre à expliquer les opérations du temps, et à les mettre en corrélation avec les desseins sous-jacents et les réactions fondamentales de l'éternité.

    Pour donner des explications au mental des mortels, il me paraît plus approprié de concevoir l'éternité comme un cycle, et le dessein éternel comme un cercle sans fin, un cycle d'éternité synchronisé d'une certaine manière avec les cycles matériels transitoires du temps. En ce qui concerne les secteurs du temps raccordés au cycle de l'éternité et en faisant partie, nous sommes forcés de reconnaître que ces époques temporaires naissent, vivent et meurent exactement comme les êtres temporaires du temps naissent, vivent et meurent. La plupart des êtres humains meurent faute d'avoir atteint le niveau spirituel de fusion avec l'Esprit intérieur ; la métamorphose de la mort constitue le seul processus possible par lequel ils peuvent échapper aux chaines du temps et aux liens de la création matérielle, ce qui leur permet d'emboiter le pas à la procession progressive de l'éternité. Ayant survécu à l'épreuve de la vie du temps et de l'existence matérielle, il vous devient possible de maintenir le contact avec l'éternité, et même d'en faire partie en tournant pour toujours avec les mondes de l'espace autour du cercle des âges éternels.

    Les secteurs du temps ressemblent à l'étincelle de la personnalité sous forme temporelle. Ils apparaissent pour une période, et ensuite ils sont perdus de vue par les humains, mais réapparaissent comme de nouveaux acteurs et des facteurs de continuité dans la vie supérieure du mouvement rythmique sans fin autour du cercle éternel. On ne peut guère concevoir l'éternité comme un parcours en ligne droite, puisque nous croyons à un univers délimité se mouvant sur une immense ellipse autour de l'habitat central du Père Universel.

    A franchement parler, l'éternité est incompréhensible au mental fini du temps ; tout simplement, vous ne pouvez ni la saisir ni la comprendre. Moi-même, je ne me la représente pas complètement, mais, même si je le faisais, il me serait impossible de communiquer mon concept au mental humain. J'ai néanmoins fait de mon mieux pour dépeindre quelque chose de notre point de vue, afin de raconter quelque peu notre compréhension des choses éternelles. Je m'efforce de vous aider à cristalliser vos pensées sur ces valeurs de nature infinie et d'importance éternelle.

    Il y a dans le mental de Dieu un plan incluant toutes les créatures de ses immenses domaines, et ce plan est un dessein éternel d'occasions favorables sans bornes, de progrès illimité et de vie sans fin. Et les trésors infinis de cette carrière incomparable récompensent vos efforts !

    Le but de l'éternité est en avant ! L'aventure d'aboutissement à la divinité se présente devant vous ! La course à la perfection est engagée ! Quiconque le veut peut y participer, et une victoire certaine couronnera les efforts de tout être humain désirant courir la course de la foi et de la confiance en s'appuyant à chaque pas sur les directives de l'Esprit intérieur et sur la gouverne du bon esprit du Fils de l'Univers, qui a été répandu si libéralement sur toute chair.

    13 avril 2012

    L’idée évolutionnaire

    Plus nous descendons l'échelle de la vie, plus il devient difficile de localiser avec l'oeil de la foi le Père invisible.

    Les créatures inférieures – et même parfois les personnalités supérieures – ont peine à envisager toujours le Père Universel dans ses Fils Créateurs. Alors, en attendant l'époque de leur exaltation spirituelle où la perfection de leur développement leur permettra de voir Dieu en personne, elles se lassent dans leur progression, nourrissent des doutes spirituels, trébuchent dans la confusion, et s'isolent ainsi des buts spirituels progressifs de leur époque et de leur univers. De cette manière elles perdent l'aptitude à voir le Père quand elles regardent le Fils Créateur. Au cours de la longue lutte pour atteindre le Père, et pendant la période où les conditions inhérentes rendent cet aboutissement impossible, la meilleure sauvegarde pour les créatures consiste à s'accrocher obstinément au fait-vérité de la présence du Père dans ses Fils. Littéralement et figurativement, spirituellement et personnellement, le Père et les Fils sont un. C'est un fait, quiconque a vu un Fils Créateur a vu le Père.

    Les personnalités d'un univers donné ne sont stables et dignes de confiance, au départ, que dans la mesure de leur degré de parenté avec la Déité. Quand l'origine des créatures s'écarte suffisamment des Sources originelles et divines, qu'il s'agisse des Fils de Dieu ou des créatures tutélaires appartenant à l'Esprit Infini, il y a possibilité accrue de dysharmonie, de confusion et parfois de rébellion – de péché.

    À part les êtres parfaits ayant leur origine dans la Déité, toutes les créatures volitives des galaxies sont de nature évolutionnaire; elles débutent dans un humble état et vont toujours vers le haut, en réalité vers l'intérieur. Même des personnalités hautement spirituelles continuent à gravir l'échelle de l'existence par des transferts progressifs de vie en vie et de sphère en sphère. Et, dans le cas des êtres qui accueillent les Moniteurs de Mystère, il n'y a en vérité pas de limites aux hauteurs possibles de leur ascension spirituelle et de leur aboutissement dans l'univers.

    Lorsque la perfection des créatures du temps est définitivement réalisée, elle est entièrement une acquisition, une possession de personnalité de bonne foi. Il est exact que les éléments de la grâce y sont largement mêlés, mais les aboutissements des créatures sont quand même le résultat de leurs efforts individuels et de leur vie actuelle, de leur réaction de personnalité au milieu existant.

    Le fait de l'origine évolutionnaire animale ne constitue pas une flétrissure de quelque personnalité que ce soit aux yeux de l'univers, car c'est la méthode exclusive pour produire l'un des deux types fondamentaux de créatures volitives douées d'une intelligence finie. Quand les hauteurs de la perfection et de l'éternité sont atteintes, ceux qui ont commencé dans les bas-fonds et joyeusement gravi l'échelle de la vie, échelon par échelon, en seront d'autant plus honorés, et, quand ils seront arrivés aux sommets de la gloire, ils auront gagné une expérience personnelle qui incorpore une connaissance effective de toutes les phases de la vie depuis le bas jusqu'en haut.

    Tout ceci fait ressortir la sagesse des Créateurs. Il serait tout aussi facile pour le Père Universel de faire de tous les mortels des êtres parfaits, de leur communiquer la perfection par sa parole divine; mais cela les priverait de l'expérience merveilleuse de l'aventure et de l'entrainement associés à la longue et progressive ascension vers l'intérieur, une expérience que seuls peuvent posséder ceux qui ont eu la chance de commencer au tréfonds de l'existence vivante.

    La créature divinement parfaite et la créature évolutionnaire rendue parfaite ont un égal degré de potentiel de divinité, mais elles sont d'une espèce différente. Chacune doit dépendre de l'autre pour atteindre la suprématie de service. Les galaxies évolutionnaires dépendent du parfait univers central pour procurer l'éducation finale à leurs citoyens ascendants, mais le parfait univers central requiert aussi l'existence des galaxies en voie de perfectionnement pour assurer le plein développement de ses citoyens descendants.

    Les deux manifestations primordiales de la réalité finie, la perfection innée et la perfection acquise par évolution, sont coordonnées, dépendantes et intégrées, tant chez les personnalités que dans les univers. Chacune exige l'autre pour que sa fonction, son service et sa destinée deviennent complets.

    12 avril 2012

    Surprises

    Chaque jour offre son potentiel pour une grande aventure.

    Désirer les surprises de chaque jour est un signe de croissance spirituelle, un signe que vous comprenez un peu mieux votre but, et que vous apprenez à faire confiance. C’est ainsi que Jésus vécut chaque jour, avec courage et joie, parce que les surprises finissent toujours par arriver, et les occasions de croître spirituellement étant abondantes.

    Il vous serait profitable de comprendre que, la plupart du temps, vous ne savez pas comment une occasion se présentera à vous. Parfois, vous ne la reconnaîtrez pas alors qu’elle est en face de vous. Parfois, vous souhaiteriez avoir quelqu’un qui vous dirait : « Voici une occasion, profite de ce moment pour en apprendre quelque chose. » Ainsi, vous sauriez à quel moment donner le meilleur de vous-mêmes, et à quel moment être attentif au présent.

    C’est pour cette raison que, aujourd’hui, je déclare que tout ce qui vous arrive dans votre vie, est une de ces occasions. Chaque nouvelle seconde, est une occasion. Chaque personne qui croise votre chemin, est une occasion. Chaque décision, est une occasion. Vous devriez faire de votre mieux à chaque instant de votre journée, car ainsi vous serez sûr de ne rater aucune occasion qui vous est offerte.

    Si vous vivez votre vie ainsi, vous transformerez chaque petite chose apparemment insignifiante en une occasion de croître spirituellement. Comme vous pouvez le constater, c’est vous qui décidez ce qui constitue une occasion, et ce qui ne l’est pas. C’est ainsi que vous créez vos propres occasions, et c’est ainsi que vous pouvez décider de l’importance de votre croissance spirituelle.

    11 avril 2012

    Relations de Dieu avec un Univers local

    N'entretenez pas l'idée que, du fait que le Père Universel a délégué à d'autres une si grande part de lui-même et de son pouvoir, il est un membre silencieux ou inactif de l'association des Déités.

    À part les domaines de la personnalité et le don des Ajusteurs, il est apparemment la moins active des Déités du Paradis, puisqu'il permet à ses coordonnés en Déité, à ses Fils, et à de nombreuses intelligences créées d'accomplir tant de choses pour exécuter son dessein éternel. Il est le membre silencieux du trio créateur seulement en ce sens qu'il ne fait jamais rien de ce que ses associés coordonnés ou subordonnés peuvent faire.

    Dieu comprend pleinement le besoin qu'a toute créature intelligente d'agir et d'expérimenter. En conséquence, dans toute situation, qu'il s'agisse de la destinée d'un univers ou du bien-être de la plus humble de ses créatures, Dieu s'abstient, pour laisser agir la galaxie de personnalités créées ou créatrices qui, par inhérence, interviennent entre lui et toute situation universelle ou tout évènement créatif donnés. Mais, malgré ce retrait, ce déploiement de coordination infinie, il y a de la part de Dieu une participation effective, littérale et personnelle dans ces évènements, par l'intermédiaire de ces agents et de ces personnalités assignés. Le Père travaille à travers tous ces canaux pour le bien-être de toute sa vaste création.

    En ce qui concerne la politique, la conduite et l'administration d'un univers local, le Père Universel agit par la personne de son Fils Créateur. Dans les rapports mutuels entre les Fils de Dieu, dans les associations des personnalités issues de la Source-Centre Troisième, ou dans les relations entre toutes les autres créatures telles que les êtres humains, le Père Universel n'intervient jamais. La loi du Fils Créateur, le gouvernement des Pères des Constellations, des Souverains de Systèmes et des Princes Planétaires – la politique et les processus ordonnés pour cet univers – prévalent toujours. Il n'y a aucune division d'autorité, jamais de conflit entre le pouvoir et le dessein divins. Les Déités opèrent parfaitement et éternellement en complet accord.

    Le Fils Créateur est le chef suprême dans toutes les affaires d'associations éthiques, les relations de n'importe quel groupement de créatures avec n'importe quelle autre classe de créatures ou entre deux ou plusieurs individus d'un groupe donné. Mais ce plan n'exclut pas que le Père Universel puisse intervenir à sa propre manière et faire ce qui satisfait le mental divin avec toute créature individuelle dans toute la création, selon le présent statut ou les perspectives futures de cet individu, et conformément au plan éternel et au dessein infini du Père.

    Chez les créatures mortelles douées de volonté, le Père est effectivement présent par l'Esprit intérieur, fragment de son esprit prépersonnel; et le Père est également la source de la personnalité de ces créatures volitives mortelles.

    Ces Esprits intérieurs, don du Père Universel, sont relativement isolés. Ils habitent le mental des êtres humains, mais n'ont pas de rapports discernables avec les affaires éthiques d'une création locale. Ils ne sont pas directement coordonnés avec le service séraphique, ni avec l'administration des systèmes, des constellations ou d'un univers local, ni même avec le règne d'un Fils Créateur, dont la volonté est la loi suprême de son univers.

    Les Esprits intérieurs sont l'un des modes de contact séparés, mais unifiés, de Dieu avec les créatures de sa création à peu près infinie. Celui qui est invisible aux mortels manifeste ainsi sa présence et, s'il le pouvait, il se montrerait encore à nous d'autres façons, mais cette révélation additionnelle n'est pas divinement possible.

    Nous sommes à même de voir et de comprendre le mécanisme par lequel les Fils jouissent d'une connaissance intime et complète des univers de leur juridiction; mais nous ne pouvons comprendre pleinement les méthodes par lesquelles Dieu est si complètement et si personnellement au courant des détails de l'univers des univers. Toutefois, nous pouvons au moins repérer la voie par laquelle le Père Universel est à même de recevoir des renseignements concernant les êtres de son immense création et de leur manifester sa présence. Par le circuit de personnalité, le Père est informé – il a la connaissance personnelle – de toutes les pensées et de tous les actes de tous les êtres, dans tous les systèmes de tous les univers de toute la création. Bien que nous ne puissions saisir pleinement cette technique de la communion de Dieu avec ses enfants, nous pouvons être fortifiés dans l'assurance que le “ Seigneur connaît ses enfants ”, et que pour chacun de nous “ il prend note de notre lieu de naissance ”.

    Dans notre univers et dans notre coeur, le Père Universel est présent au sens spirituel par l'un des Sept Maitres Esprits de la demeure centrale, et spécifiquement par l'Esprit divin qui vit, travaille et attend dans les profondeurs du mental des mortels.

    Dieu n'est pas une personnalité égocentrique; le Père se distribue lui-même libéralement à sa création et à ses créatures. Il vit et agit non seulement dans les Déités, mais aussi dans ses Fils, à qui il confie le soin de faire toutes les choses qu'il leur est divinement possible de faire. Le Père Universel s'est vraiment dépouillé de toute fonction qu'un autre être est susceptible de remplir. Ceci est tout aussi vrai pour les mortels que pour le Fils Créateur qui règne à la place de Dieu au siège d'un univers local. Nous voyons ainsi la mise en pratique de l'amour idéal et infini du Père Universel.

    Dans ce don universel de lui-même, nous avons abondamment la preuve de la grandeur et de la magnanimité de la divine nature du Père. Si Dieu s'est abstenu de donner tout de lui-même à la création universelle, c'est que, de ce reliquat, avec une générosité prodigue, il effuse les Esprits intérieurs sur les mortels du royaume – les Moniteurs de Mystère du temps – qui habitent avec tant de patience les candidats mortels à la vie éternelle.

    Le Père Universel s'est pour ainsi dire effusé lui-même pour enrichir toute la création par la possession de la personnalité et le potentiel d'aboutissement spirituel. Dieu s'est donné lui-même à nous pour que nous puissions lui ressembler, et il ne s'est réservé de pouvoir et de gloire que dans la mesure nécessaire à l'entretien de ces choses pour l'amour desquelles il s'est dépouillé de toutes les autres.

    10 avril 2012

    Prêtez-vous au changement

    Notre planète se prépare pour le changement. Ce changement se produit à divers niveaux de transformation énergétique. Les énergies de coeur que vous générez, créent un puissant champ que nous projetons vers diverses régions du globe afin de susciter d’autres transformations.

    Alors que vous recevez la présence du Fils, laissez vos énergies du coeur projeter un rayon de lumière pour embrasser le monde. Avec tout l’amour que vous pouvez projeter de votre coeur, envoyez-le vers une région particulière – cela peut être une région géographique, cela pourrait être un domaine de la vie culturelle, ou de changement de société, qu’importe – concentrez vos énergies du coeur sur cet endroit particulier de la vie planétaire, et nous tisserons davantage de circuits de lumière dans ces régions grâce à vos efforts.

    Aimez cet endroit sur lequel vous vous concentrez. Plus de changement est nécessaire : ressentez plus d’AMOUR, plus de COMPASSION, plus de MISÉRICORDE, plus d’INDULGENCE. Ces énergies que vous générez de votre coeur, forment un point d’appui puissant pour déraciner ce qui n’est plus utile ou nécessaire à la vie culturelle planétaire. Il y a de puissantes légions d’anges et d’autres êtres inconnus de vous, qui combinent leur énergie à la vôtre pour aider à focaliser et à mettre en oeuvre le changement, mais pour cela nous avons besoin de vos coeurs. Nous avons besoin de votre amour, nous avons besoin de votre dévotion envers votre planète, et ceci est quelque chose que nous vous demandons de générer maintenant, au mieux de votre capacité. Bien que vous soyez peu nombreux, votre coeur est plein d’amour, et il n’y a pas de mesure à la façon dont cela peut être étendu par nos efforts.

    Alors que vous vous concentrez sur ces endroits particuliers, demandez à la présence de Christ Michael de pénétrer profondément pour qu’une nouvelle fondation de sa VÉRITÉ et de sa BONTÉ soit instaurée en cet endroit. Laissez ce ministère de MISÉRICORDE, dans le désir de votre coeur, se répandre sur le globe.

    Et à présent, engageons-nous dans le royaume des améliorations de circuits, afin que tous les réseaux de lumière soient unifiés et connectés. Visionnez avec l’oeil de votre mental, le réseau éclatant de lumière sur Terre. Demandez à ce que ce réseau soit plus pleinement connecté, afin qu’il forme un filet de lumière et de vie toujours plus serré autour de ce monde, pour aider la conscience de votre planète à vibrer à un niveau supérieur. Encore une fois, projetez cet amour que vous éprouvez pour ce monde, de votre coeur vers cette visualisation, et nous ajouterons nos énergies à cela, comblant ainsi des lacunes, renforçant des circuits, ajoutant de nouvelles mailles spirituelles, là où davantage d’amour et de guérison sont nécessaires.

    Ce petit monde, maintenu par divers circuits de création et de gravité, tient une place précieuse dans le coeur de Michael. Bien que vous ayez souffert de nombreux revers culturels au cours de l’évolution de ce monde vers la Lumière et la Vie, les activités réparatrices à présent entreprises sont le sujet de nombreuses discussions et de ministères dévoués, à mesure que le Temps de Rectification se déroule. Vous commencerez à vous rendre compte que de plus en plus de personnes sont intéressées de savoir ce qui s’est passé sur ce monde. L’histoire de la Terre est unique, et cette discussion n’a pas seulement lieu au niveau humain, mais à des niveaux variés de la vie de l’univers pour aider à la récupération et à la guérison de cette planète. Nous vous demandons de vous montrer patients avec ce processus, mais aussi de vous montrer téméraires pour partager des informations avec vos frères et vos soeurs qui commencent à sortir de leur sommeil spirituel, et qui montrent davantage de curiosité concernant la nature de la réalité et ce qui est arrivé sur ce monde. Il y a de nombreuses légendes, de nombreux mythes, de fables qui ont été transmis de génération en génération dans le cadre de certaines traditions et cultures religieuses, mais ce dont le monde a besoin à présent, c’est la VÉRITÉ. En vous tenant debout, droits et fiers à la lumière de la vérité, vous pouvez encourager, en tant que puissants aides pour Michael, la compréhension de ce qui s’est passé sur ce monde et les efforts de récupération qui sont à présent en cours.

    La conscience universelle commence à prendre une certaine forme et une certaine coloration sur Terre. Une partie de cette conscience universelle est alignée dans la vérité de Michael, et une autre partie nécessite une amélioration supplémentaire. Ainsi, si vous désirez continuer à aider vos frères et soeurs dans la compréhension du cours de l’évolution, je vous demande simplement d’inviter Michael à venir dans votre être pour partager davantage de sa vérité avec vous. Recevez-le maintenant si votre coeur est ouvert à cela, et devenez puissants et forts dans sa vérité. Lorsque vous le recevrez, nous utiliserons cela pour l’envoyer vers ces endroits de la conscience planétaire, où plus de vérité est nécessaire.

    La vérité de Michael continuera à libérer ce monde. Lorsque vous vous tenez en sa présence, recevez profondément cette vérité dans votre être, afin d’être capables d’emporter ceci lorsque vous accomplissez vos tâches quotidiennes. Emportez cette charge de vérité qui résonnera vers d’autres personnes et catalysera cette conscience spirituelle dans leur mental, pour résonner avec leur Esprit de Vérité et les aider à accueillir leur Père, Michael.

    Beaux enfants de la Terre, nous vous remercions pour vos efforts. La lumière et l’amour de votre Père gagne en force, ici sur Terre, et la Volonté de l’Esprit conduit sans cesse cette planète et ses habitants vers l’ère de la Lumière et de la Vie. Je vous laisse dans la PAIX du Père, et que votre journée soit remplie de JOIE, d’ESPERANCE, de CONFIANCE et d’AMOUR. Que votre esprit intérieur se meuve puissamment dans votre coeur.

    9 avril 2012

    Le réseau du ressenti

    Le ressenti est la capacité à atteindre par le mental, le plan du mental pour sentir ce qui nous entoure, et pour être plus conscients de l’état émotionnel et mental de notre voisin, de notre communauté, de notre nation et de notre monde – de prendre conscience de ce que ressent l’humanité dans son ensemble.

    C’est ce qui arrive lorsqu’une planète entre dans l’âge de Lumière et de Vie. Elle commence à se réveiller, et à ressentir plus intensément toutes les choses et tous les êtres. Il s’agit d’une perception sensitive rehaussée qui commence faiblement, avec quelques individus, puis elle commence à se construire, et avec l’aide du Créateur elle s’épanouit en une modification de la conscience. En ce moment précis, notre planète est dans sa phase de construction, et il est très important pour vous, étudiants qui êtes sur le chemin, d’être conscients de cette phase et de continuer à la nourrir.

    Notre planète Terre se trouve également dans ce stade de construction, et elle est en transit tout comme nous le sommes, car nous sommes connectés à elle de façon bien plus importante que nous ne le soupçonnons. Son réseau neural est en train de changer – une mise à jour du disque dur afin de permettre aux nouveaux programmes, qui deviendront la nouvelle conscience de l’humanité, de fonctionner. Nombreux seront ceux qui ne se rendront pas compte de cette modification du monde extérieur, car leur regard n’est pas en phase avec ces nouvelles fréquences, mais vous, mes amis, vous ressentirez le monde intérieur, et ce qui est intérieur se manifestera en fin de compte dans le monde extérieur.

    Comment commencez-vous à puiser dans ce nouveau réseau neural ? Ce sera en faisant de l’état conscient que vous avez de vous-mêmes une habitude dans votre conscience. Arrêtez votre mental actif pendant quelques instants, et remarquez comment les autres se sentent, comment ils agissent, et comment ils réagissent. Commencez par prier en silence pour chacun de vos frères et soeurs dans vos cercles de relations, et connectez-vous au Créateur, et demandez qu’ils soient réveillés et connectés aux nouvelles fréquences qui arrivent en ligne. Priez pour les malades et pour ceux en manque, et faites ceci continuellement tout au long de votre journée, autant que vous pouvez en être conscients.

    Lorsque ce processus de recherche à l’extérieur de vous-mêmes, grâce à votre mental et à la prière, devient pour vous comme une seconde nature, et pour tous les autres qui en sont conscients, ce réseau neural croît et se connecte à des personnes de plus en plus nombreuses – les parties déconnectées du tout. Ce sont les Circuits de l’Esprit Saint qui fournissent l’énergie pour que ce réseau puisse grandir en partenariat avec vous, lorsque vous permettez à cet Esprit d’opérer par l’intermédiaire de votre décision consciente, de percevoir les parties déconnectées de l’ensemble.

    C’est ainsi que nous nous dirigeons d’ici vers là-bas, et c’est ainsi qu’une planète effectue la transition d’un état de barbarie vers la Lumière et la Vie. Le changement social est une manifestation extérieure de ce ressenti du nouveau réseau, car il se construit en groupes et dans les nations, mais pour l’instant ils sont encore fragmentés. Pourtant, bientôt, très bientôt, ces îles de conscience commenceront à se connecter avec les autres – un temps vraiment excitant pour être en vie sur Terre.

    8 avril 2012

    L’Esprit dans l’être humain

    Lorsqu'une planète habitée avance dans son évolution et que ses habitants se spiritualisent de plus en plus, ces personnalités mûries peuvent recevoir des influences spirituelles additionnelles.

    À mesure que les mortels progressent en contrôle mental et en perception spirituelle, ces multiples ministères spirituels fonctionnent d'une manière de mieux en mieux coordonnée; ils s'amalgament de plus en plus avec le superministère de la Trinité du Paradis.

    Bien que la Divinité puisse être plurale dans ses manifestations, la Déité est singulièrement et toujours une dans l'expérience humaine. Le ministère spirituel n'est pas non plus plural dans l'expérience humaine. Indépendamment de leur pluralité d'origine, toutes les influences d'esprit fonctionnent comme une seule unité. En vérité elles n'en forment qu'une, car elles sont le ministère spirituel de Dieu le Septuple dans et auprès des créatures du grand univers; et, à mesure que ce ministère unificateur de l'esprit est de mieux en mieux apprécié et reçu par les créatures, il devient dans leur expérience le ministère de Dieu le Suprême.

    Par une longue série d'échelons, l'Esprit divin descend des hauteurs de la gloire éternelle pour nous rencontrer tels que nous sommes et là où nous sommes dans l'association de la foi pour embrasser avec amour l'âme d'origine mortelle, et pour s'embarquer d'une manière sûre et certaine sur le chemin, de retour de ses pas de descente, et ne s'arrête jamais avant que l'âme évolutionnaire ne soit élevée en sécurité aux hauteurs de félicité d'où l'esprit divin s'était d'abord mis en route pour cette mission de miséricorde et de ministère.

    Les forces spirituelles recherchent et atteignent infailliblement leur propre niveau originel. Issues de l'Éternel, il est certain qu'elles y retourneront en ramenant avec elles tous les enfants du temps et de l'espace qui ont épousé les directives et les enseignements de l'Esprit intérieur, ceux qui sont véritablement “ nés de l'Esprit ”, les fils et les filles de Dieu par la foi.

    L'Esprit divin est la source d'un ministère et d'un encouragement continuels pour les enfants des êtres humains. Notre pouvoir et notre réussite “ dépendent de sa miséricorde, par le renouvellement de l'Esprit ”. La vie spirituelle, comme l'énergie physique, se consume. L'effort spirituel aboutit à un épuisement spirituel relatif. Toute l'expérience ascendante est réelle aussi bien que spirituelle. C'est donc en vérité qu'il est écrit : “ C'est l'Esprit qui vivifie ” et “ l'Esprit donne la vie ”.

    La théorie morte, même celle des doctrines religieuses les plus élevées, est impuissante à transformer le caractère humain ou à contrôler le comportement mortel. Ce dont le monde d'aujourd'hui a besoin est la vérité que notre instructeur de jadis a proclamée : “ Non seulement en paroles, mais aussi en puissance et dans le Saint-Esprit. ” Le germe de la vérité théorique est inerte et les concepts moraux les plus élevés sont sans effet, à moins que l'Esprit divin ne souffle sur les formes de vérité et ne vivifie les formules de la droiture.

    Ceux qui ont reçu et reconnu la présence intérieure de Dieu sont nés de l'Esprit. “ Vous êtes le temple de Dieu, et l'esprit de Dieu habite en vous. ” Il ne suffit pas que cet esprit soit répandu sur nous; il faut que l'Esprit divin domine et contrôle toutes les phases de l'expérience humaine.

    C'est la présence de l'Esprit divin, l'eau vive, qui empêche la soif dévorante du mécontentement des mortels et l'indicible faim du mental humain non spiritualisé. Les êtres mus par l'Esprit “ n'auront jamais soif, car cette eau spirituelle sera chez eux une source de satisfaction jaillissant jusque dans la vie éternelle ”. Les âmes ainsi arrosées divinement ne dépendent presque plus de l'environnement matériel pour la joie de vivre et les satisfactions de l'existence terrestre. Elles sont spirituellement illuminées et rafraichies, moralement renforcées et douées.

    Chez tout mortel, il existe une nature duelle : l'héritage des tendances animales et l'impulsion élevée des dons spirituels. Durant notre courte vie sur Terre, il est rare que ces deux incitations différentes et opposées puissent être pleinement conciliées; il n'est guère possible de les harmoniser et de les unifier. Mais, durant toute notre vie, l'Esprit conjugué s'efforce toujours de nous aider à soumettre de plus en plus la chair aux directives de l'Esprit. Alors même qu'il nous faut vivre notre vie matérielle, alors même que nous ne pouvons échapper à notre corps et à ses nécessités, en ce qui concerne nos desseins et nos idéaux, nous n'en avons pas moins le pouvoir de soumettre de plus en plus la nature animale à la maitrise de l'Esprit. Il existe véritablement en nous une conspiration de forces spirituelles, une confédération de pouvoirs divins, dont le but exclusif consiste à nous délivrer définitivement de l'esclavage du matériel et des handicaps finis.

    Le but de tout ce ministère est “ que vous puissiez être fortifié avec puissance par Son esprit dans l'être humain intérieur. ” Et tout cela ne représente que les étapes préliminaires pour l'aboutissement final à la perfection de foi et de service, à l'expérience où nous serons “ remplis de la plénitude de Dieu ”,“ car tous ceux qui sont conduits par l'esprit de Dieu sont fils et filles de Dieu ”.

    L'Esprit ne contraint jamais, il ne fait que guider. Si nous sommes un élève attentif, si nous voulons atteindre les niveaux de l'esprit et les hauteurs divines, si nous désirons sincèrement arriver au but éternel, alors l'Esprit divin nous guidera doucement et amoureusement sur le sentier de la filiation et du progrès spirituel. Chaque étape doit être franchie de bonne grâce, avec une coopération intelligente et gaie. La domination de l'Esprit n'est jamais entachée de coercition ni compromise par contrainte.

    Et, quand cette vie de gouverne spirituelle est librement et intelligemment acceptée, alors se développe dans le mental humain une conscience positive de contact divin et l'assurance d'une communion d'esprit. Tôt ou tard “ l'Esprit rend témoignage avec votre Esprit intérieur que vous êtes un enfant de Dieu ”. Votre propre Esprit intérieur vous a déjà indiqué votre parenté avec Dieu, et les Écritures confirment que l'Esprit rend témoignage “ avec votre esprit ” et non “ à votre esprit ”.

    La conscience de la domination d'une vie humaine par l'esprit est bientôt accompagnée par une démonstration croissante des caractéristiques de l'Esprit dans les réactions vitales du mortel ainsi guidé par l'esprit, “ car les fruits de l'esprit sont l'amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la foi, la douceur et la tempérance ”. L'apparition des fruits de l'esprit de Dieu dans notre vie quotidienne ordinaire sont : service expression de l'amour, dévouement désintéressé, fidélité courageuse, équité sincère, honnêteté éclairée, espoir vivace, confiance sans soupçons, ministère miséricordieux, bonté inaltérable, tolérance indulgente et paix durable.

    De tels mortels ainsi guidés par l'esprit et divinement illuminés, bien qu'ils foulent encore les humbles sentiers du travail pénible et qu'ils accomplissent avec la fidélité humaine les devoirs de leur mission terrestre, ont déjà commencé à discerner les lumières de la vie éternelle qui miroitent sur les rives lointaines d'un autre monde. Ils ont déjà commencé à comprendre la réalité de cette vérité inspirante et encourageante que “ le royaume de Dieu n'est pas viande et boisson, mais droiture, paix et joie dans l'Esprit-Saint ”. Et, au cours de toute épreuve et en présence de toute difficulté, les âmes nées d'esprit sont soutenues par l'espoir qui transcende toute crainte, parce que l'amour de Dieu est largement répandu dans tous les coeurs par la présence de l'Esprit divin.

    7 avril 2012

    Qui est le maître ?

    L’émotion est cet aspect mystérieux et très méconnu de notre personnalité. Elle est en équilibre ou dirige souvent nos actions et alimente nos passions.

    L’émotion est précieuse, car sur certains mondes celle-ci est pratiquement absente de la personnalité, et ceux qui en ont un peu plus sont considérés comme chanceux. Sur Terre au contraire, il y a une abondance d’émotion qui parfois peut entraîner un déséquilibre et causer toutes sortes de malheur à ceux qu’elle contrôle, ainsi que pour ceux qui propagent et réagissent à ses effets secondaires plus négatifs – la cause de nombreux maux sur notre monde.

    L’émotion est de loin la partie de la personnalité la plus difficile à gérer, car en même temps pour le mental c’est une des fonctions la plus bénie qui nous permet de ressentir les choses qui sont bonnes et belles telles que l’amour, la joie, la compassion, la gaieté, le rire et d’autres sentiments. Du côté négatif, il y a la peur, la colère, le jugement, l’orgueil, l’égoïsme et l’indignation, pour en nommer quelques uns.

    Beaucoup d’êtres humains se servent de l’émotion comme du premier moyen d’approche lorsqu’ils sont confrontés avec des expériences qui envahissent leur zone de confort – à vrai dire une béquille employée à la place d’une vraie réflexion, où est perçu et considéré rapidement chaque aspect d’une situation, et où est projeté l’issue d’une réaction à l’évènement qui fait face, dans le mental, et par là où est choisi avec sagesse la meilleure réaction à la situation. C’est là que se situe le véritable problème, dans la mesure où il est sage de réagir spontanément à ces évènements qui nous font nous sentir bien – l’amour, la joie et le rire – alors qu’il est peu sage de réagir rapidement à ces sentiments qui envahissent nos croyances et nos attentes avant que les conséquences aient pu être proprement pesées, et qui peuvent par négligence causer du tort, ainsi qu’aux autres.

    La maîtrise de soi est l’art de gérer ce système compliqué d’émotions. Comme les habitudes, les pensées et les actions répétées gravent comme des sentiers bien rodés dans les connexions neuronales du cerveau, et il est difficile de changer ces habitudes de conduite une fois qu’elles font partie de la personnalité. Souvent c’est par la douleur que nous apprenons à éviter ces sentiers, et nous en créons des nouveaux qui nous permettent de ressentir moins de souffrance, et découvrir un meilleur chemin. C’est là le processus d’apprentissage, bien que certaines personnes refusent d’apprendre par fierté ou en évitant la vraie réflexion, et sont ainsi condamnés à répéter les expériences douloureuses que procure l’émotion négative débridée.

    Il s’agit d’apprendre à reconnaître la différence entre une situation ou un évènement positifs et ceux qui sont négatifs, et de choisir de façon avisée la spontanéité des réactions positives, en passant le type négatif par un processus de réflexion plus profond, où les issues sont soupesées avant que les lèvres ne laissent passer par négligence ce qui peut s’avérer devenir un malheur pour soi et pour les autres. Celui qui est maître de lui-même est plus grand que celui qui conquiert une cité.

    6 avril 2012

    Ce qui est remarquable

    Il est simplement remarquable qu’une telle dévotion que sont l’écoute et l’action des incitations intérieures, se rencontre sur une planète perturbée telle que l’est notre planète.

    Ceci signifie qu’il y a des mortels dévoués à donner la priorité à leur vie, et en fin de compte accorder la première place à Dieu dans leur vie. Oh bien sûr, de façon prudente au début, comme si le terrain était glissant, ne sachant pas à quoi s’attendre lorsqu’ils tentent sincèrement d’être à l’écoute intérieure pour discerner ce qui est communiqué, et déterminer si cela est bien la volonté de Dieu pour leur moi à ce moment-là.

    La vie s’écoulera tellement plus facilement et tellement plus abondamment au sens spirituel, et plus tard au sens matériel, lorsque avec une telle lenteur la personnalité humaine accomplit la tentative de commencer à écouter, et qu’elle se dirige dans la bonne direction en accord avec le plan de perfection de Dieu, tenu à disposition dans l’Être.

    C’est tout simplement remarquable de rencontrer ici des âmes croissantes qui se montrent désireuses de se laisser diriger par leur Petite Voix Intérieure Silencieuse de Dieu. La conscience de ce Guide intérieur deviendra plus forte avec le temps, selon la persévérance, la dévotion et la qualité du temps passé dans le Silence proverbial du coeur. Il est à jamais vrai que ce que nous provoquons justement ou faussement à se manifester grâce à nos décisions, porte toujours les conséquences, et ainsi nous nous trouvons dans le processus d’accomplissement de notre destinée.

    En soi, ceci est un don remarquable du Créateur éternel, qui nous a tout d’abord fait don de la vie elle-même, puis du libre-arbitre afin de nous permettre de suivre nos propres choix et décisions. Songeons à la liberté dont nous disposons dans notre vie intérieure, et que nous partageons avec une Etincelle de Dieu le vivant Créateur.

    C’est véritablement un émerveillement, et une fois encore, c’est remarquable que Dieu espère et veut pleinement que nous forgions une amitié avec le Créateur et le Donneur de vie. Une amitié tellement aimante, si facile à accepter, qu’à la fin cette amitié ne sera plus remarquable du tout, mais deviendra la connexion la plus recherchée qu’un humain puisse jamais établir au cours de sa vie temporaire de mortel.

    Bien que notre vie mortelle soit temporaire, c’est à nous qu’il revient de faire en sorte que cette vie devienne une fondation solide pour la prochaine vie immortelle dans l’éternité. Ceci est le choix le plus remarquable que possède un mortel : le choix d’être mortel ou immortel. C’est à vous qu’il revient de prendre la bonne décision. Méditez cela, et agissez en conséquence. Etablissez précautionneusement vos fondations avec intention, avec choix, décision et action.

    Peu importe notre race, notre croyance ou notre couleur, car nous sommes tous créés par la même Source, à Son image, et l’occasion nous est donnée pour décider par nous-mêmes du choix de la vie éternelle. N’est-ce pas là ce qui est le plus aimant et le plus remarquable ?

    5 avril 2012

    Le souper du souvenir

    Jésus se leva de son divan et prit la "coupe de la bénédiction" dans ses mains, la bénit en disant :

    “ Prenez cette coupe et buvez-en tous. Ce sera la coupe de mon souvenir. C'est la coupe de la bénédiction d'une nouvelle dispensation de grâce et de vérité. Ceci sera pour vous l'emblème de l'effusion et du ministère du divin Esprit de Vérité. Et je ne boirai plus cette coupe avec vous jusqu'à ce que je boive sous une nouvelle forme avec vous dans le royaume éternel du Père. ”

    Buvez mon sang, mangez mon corps
    Tandis qu'ils buvaient cette coupe de la bénédiction avec un profond respect et en parfait silence, tous les apôtres perçurent qu'il se passait quelque chose hors de l'ordinaire. L'ancienne Pâque commémorait l'émergence de leurs pères d'un état d'esclavage racial à leur accession à la liberté individuelle. Maintenant, le Maitre instituait un nouveau souper du souvenir, symbolisant la nouvelle dispensation où l'individu asservi émerge de l'esclavage du cérémoniel et de l'égoïsme, et accède à la joie spirituelle de la fraternité et de la communauté des fils du Dieu vivant libérés par la foi.

    Quand ils eurent fini de boire cette nouvelle coupe du souvenir, le Maitre prit le pain et, après avoir rendu grâce, le rompit en morceaux et leur demanda de le faire passer en disant : “ Prenez ce pain du souvenir et mangez-le. Je vous ai dit que je suis le pain de vie. Et ce pain de vie est la vie unifiée du Père et du Fils en un seul don. La parole du Père, telle qu'elle est révélée dans le Fils, est en vérité le pain de vie. ” Quand ils eurent partagé le pain du souvenir, symbole de la parole vivante de vérité incarnée dans la similitude de la chair mortelle, ils se rassirent tous.

    En instituant ce souper du souvenir, le Maitre eut recours, comme il en avait toujours l'habitude, à des paraboles et à des symboles. Il employait des symboles parce qu'il voulait enseigner certaines grandes vérités spirituelles d'une manière qui rendrait malaisé à ses successeurs d'attacher à ses paroles des interprétations précises et des significations définies. Il cherchait ainsi à empêcher des générations successives de cristalliser son enseignement et d'immobiliser ses significations spirituelles par les chaines mortes des traditions et des dogmes. En établissant l'unique cérémonie, ou sacrement, associée à l'ensemble de la mission de sa vie, Jésus prit grand soin de suggérer ses significations plutôt que de s'en remettre à des définitions précises. Il ne souhaitait pas détruire, par l'établissement d'un cérémonial précis, le concept individuel de la communion divine, et ne voulait pas non plus limiter l'imagination spirituelle des croyants en la paralysant d'une manière formelle. Il cherchait plutôt à libérer l'âme humaine née à nouveau, afin qu'elle prenne son envol sur les ailes joyeuses d'une liberté spirituelle nouvelle et vivante.

    Malgré l'effort du Maitre pour établir ainsi ce nouveau sacrement du souvenir, ses successeurs, au cours des siècles, se chargèrent de contrecarrer efficacement son désir formel de telle manière que le symbolisme spirituel simple de cette dernière soirée d'incarnation a été réduit à des interprétations strictes et enserré dans la précision presque mathématique d'une formule fixe. De tous les enseignements de Jésus, aucun n'a été plus uniformisé par la tradition.

    Quand le souper du souvenir est partagé par ceux qui croient au Fils et qui connaissent Dieu, son symbolisme n'a besoin d'être associé à aucune des fausses interprétations humaines et puériles concernant la signification de la présence divine, car, en toutes ces occasions, le Maitre est réellement présent. Le souper du souvenir est le rendez-vous symbolique du croyant avec Christ Michael. Quand on devient ainsi conscient de l'esprit, le Fils est effectivement présent, et son esprit fraternise avec le fragment intérieur de son Père.

    Après qu'ils eurent médité durant quelques moments, Jésus poursuivit : “ Quand vous ferez ces choses, souvenez-vous de la vie que j'ai vécue sur terre parmi vous, et réjouissez-vous du fait que je vais continuer à vivre sur terre avec vous et servir par vous. En tant qu'individus, n'ayez pas entre vous de contestations sur qui sera le plus grand. Soyez tous comme des frères et soeurs. Quand le royaume aura grandi au point d'englober d'importants groupes de croyants, vous devriez également éviter la lutte pour la notoriété ou la recherche des honneurs entre ces groupes. ” ?

    Ce grandiose évènement eut lieu dans la salle d'en haut d'un ami. Ni le souper ni la maison ne comportaient une forme sacrée ou une consécration cérémonielle. Le souper du souvenir fut établi sans approbation ecclésiastique.

    Après avoir instauré le souper du souvenir, Jésus dit aux apôtres : “ Chaque fois que vous ferez cela, faites-le en souvenir de moi. Et, quand vous vous souviendrez de moi, faites d'abord un retour sur ma vie dans la chair, rappelez-vous que j'ai été jadis avec vous et, ensuite, discernez par la foi que vous souperez tous un jour avec moi dans le royaume éternel du Père. Ceci est la nouvelle Pâque que je vous laisse, le souvenir même de la vie d'effusion, la parole de vérité éternelle et de mon amour pour vous, l'effusion de mon Esprit de Vérité sur toute chair. ” ?

    Puis ils terminèrent la célébration de l'ancienne Pâque, mais sans effusion de sang en relation avec l'inauguration du nouveau souper du souvenir en chantant tous ensemble le psaume 118.

  • Lire la suite : Dernier Souper

    4 avril 2012

    Fausses idoles

    Certaines personnes donnent encore à leur apparence physique une valeur supérieure à leurs attributs spirituels. Au cours de ces dernières décennies, la fixation sur l’apparence corporelle a atteint des niveaux alarmants, et causé de nombreux désordres dus à la tendance de certains à aller vers les extrêmes.

    L’exercice physique et les soins apportés au corps ont leur place dans la vie humaine. Votre corps est un don de votre Créateur, et vous faites bien d’en prendre soin. Toutefois, le Père ne vous a pas donné ce corps pour en être l’esclave. C’est un véhicule pour votre vie sur ce monde, mais il a été créé pour vous servir, et non pour le contraire.

    Beaucoup parmi vous désirent se débarrasser de leur surpoids – la préoccupation excessive de votre corps. Souvenez-vous des paroles du Maître : « Ne vous préoccupez pas de ce que vous allez manger ni de comment vous allez vêtir votre corps. » Les choses essentielles ne manqueront pas à ceux qui travaillent. Vous avez peur de perdre votre vitalité et votre santé. Ce corps n’a pas été fait pour durer une éternité, mais juste pour durer assez longtemps afin de vous offrir une occasion appropriée d’avoir une expérience de vie satisfaisante avec des valeurs éternelles. Il a été conçu pour être temporel.

    Oubliez-vous que la source de la santé et de la vitalité est la même source que toute chose et toute créature ? Vous avez vos origines dans le Père, et en Lui nous vivons tous. C’est sur le Père que vous devriez focaliser votre attention, et grâce à la discipline du Silence vous amasserez de nombreux bénéfices qui aideront jusqu’à votre corps physique.

    En de nombreuses façons la santé humaine était meilleure dans les temps anciens qu’elle ne l’est à présent. De nombreuses nourritures dommageables ont été fabriquées uniquement pour générer des profits pour certains, et le but de nourrir les gens a été relégué au rang de l’optionnel. Ces nourritures sont la cause de nombreuses formes d’addictions qui les rendent difficiles à éviter, et uniquement plus profitables. Sachez que la meilleure des choses est de trouver des aliments aussi proches de la nature que possible, et d’essayer de faire de ces aliments la base de votre diète.

    Ce que vous pouvez faire de mieux, c’est de simplement utiliser votre corps de la façon pour laquelle il a été conçu. Evitez les excès et ne soyez pas trop concernés par ce que vous mangez et par votre santé, parce que bientôt on vous fournira un nouveau corps meilleur et qui durera plus longtemps. Libérez-vous de cette adoration fausse du physique, et commencez par vous voir vous et vos semblables tels que vous êtes vraiment : des créatures spirituelles vivant temporairement dans un corps matériel.

    3 avril 2012

    Focalisez-vous sur la Lumière

    Lorsqu’on regarde dans le futur, en se posant des questions sur ce qui est négatif, des questions au sujet du mal, sur ceux qui l’ont initié et qui se sont appliqués à le perpétuer, c’est comme si vous vous rendiez dans une caverne très, très profonde, avec une petite lampe-torche dont les piles faiblissent lorsque leur usage arrive au bout.

    Bientôt vous finissez au fond de la caverne obscure, et vous vous étonnez du pourquoi vous êtes venus ici, alors qu’il n’y a pas de raison de l’avoir fait dans votre voyage vers la lumière, ni d’avoir étudié si intensément le négatif de l’obscurité. Vous ne comprenez pas la lumière en étudiant les ténèbres. La lumière est la source, la lumière est le chemin, elle indique le chemin pour votre voyage.

    Focaliser votre attention et votre étonnement, votre stupéfaction et votre spéculation sur ce qui est négatif et sur le mal, est non productif en fait, c’est préjudiciable pour votre progrès spirituel. Vous devenez ce à quoi vous aspirez. Vous n’aspirez pas à Dieu en examinant le mal des autres, ou le mal qui a commencé sur cette planète il y a si longtemps. Nous vous exhortons tous, chacun de vous, tous ensemble, de vous réjouir dans la Lumière de Dieu, en sachant que cette source de lumière est en vous, et qu’elle n’a que la luminosité dont vous la laissez briller. Elle est l’ampoule, vous en êtes la pile. Vous vous rejoindrez pour former un phare brillant devant-vous. Vous devez néanmoins tourner le bouton pour l’allumer – c’est votre décision. Si vous voulez vous rendre dans les cavernes obscures, et examiner ceci pendant la durée de votre vie, c’est votre choix, personne ne vous refusera ce choix, et pourtant votre Fragment divin intérieur continuera d’essayer de vous faire retourner vers la lumière, de vous sortir de cette obscurité dans laquelle vous vous êtes engagés.

    Je vous dis la même chose, que seule la lumière est le chemin. Christ Michael était et reste votre premier modèle du phare juste et parfait sur notre monde. Appropriez-vous sa Lumière, faites vôtre son modèle pour une vie de service, de consécration, de croissance et d’éveil à la conscience, afin de devenir « un » dans cette conscience avec Dieu. Nous nous efforçons de vous apprendre à être quotidiennement et minute après minute en communion avec votre Esprit intérieur, la Source de toute lumière en vous, celle qui est le modèle ultime de la grandeur en vous. Vous devez décider d’attirer cette source, de choisir de le faire et d’entrer en action, afin d’accomplir cette décision.

    J’ai répondu à vos questions aussi sincèrement que possible. Beaucoup de vos questions sont au-delà de votre entendement pour les poser ou pour en obtenir une réponse que vous puissiez entièrement comprendre. Vous n’acceptez pas le fait que vous n’avez pas besoin d’être ingénieur et construire une locomotive pour prendre le train d’ici à Berlin. Acceptez simplement que vous achetez votre billet, vous montez dans le train et vous partez. Vous choisissez la destination, vous choisissez d’acheter le billet, vous n’avez pas besoin d’être capables de le construire ou de le conduire pour le prendre, vous êtes simplement un passager dans le grand train des êtres de lumière ascendants de Dieu, qui vous rencontrera au Paradis et vous embrassera dans le Corps de la Finalité.

    Pensez à Dieu comme à un grand océan... si nous pouvons tous prendre différents cours d'eau et rivières pour nous rendre à Lui, nous sommes tous essentiellement conduits à la même place.

    2 avril 2012

    Enseignants en attente

    Oui, je suis là, le Cercle est là, et nous sommes prêts à commencer. Tous et chacun de vous, avez l’occasion et la capacité de demander et de recevoir un Enseignant.

    Il y a de nombreux Enseignants disponibles à présent pour les habitants de la Terre, en ces Temps de Rectification, et nous attendons tous que le devoir nous appelle.

    Toi, tu n’es pas plus spécial que n’importe lequel de tes frères et soeurs, pourtant tu as choisi de faire le pas de la foi, tu as demandé et tu as reçu. Tous sont capables, d’une certaine façon, en fonction de leurs aptitudes, de recevoir nos messages, s’ils recherchaient sérieusement cette connexion spirituelle, en évitant la peur de ne pas réussir. Les premières tentatives pour recevoir sont grossières et inorganisées, et pourtant notre signature y est apposée, bien que dans sa forme la plus rudimentaire – pourtant tu ne t’es pas découragé et tu as persévéré.

    Nous ne pouvons pas "extraire de vous" plus que ce que vous n’êtes capable de comprendre, et nous ne pouvons qu’utiliser le niveau de vocabulaire que vous avez atteint à ce stade de votre courte vie. Plus votre vocabulaire est étendu, plus cela nous permet de nous exprimer éloquemment. Ceux qui sont moins éduqués peuvent se sentir moins adéquats ou intimidés par le travail des autres, mais cela ne devrait pas les décourager, car la vérité, même dans sa plus simple expression, est plus efficace que n’importe quel monologue shakespearien. Il est utile pour ceux qui cherchent à recevoir qu’un créneau temporel soit mis en place de façon à ce que toutes les ressources puissent être mises efficacement à votre disposition. Nous suggérons tôt le matin, avant que le mental soit pleinement actif, ou à n’importe quel moment lorsque le mental peut être calmé et quand il n’y a pas d’interruption.

    Ainsi, je veux mettre ceci au point pour ceux qui recherchent un Enseignant : que votre intention soit pure et vos motifs clairs, que vous vouliez recevoir la vérité et la connaissance pour l’illumination de votre âme et pour le bénéfice de vos frères et soeurs. Un semblable attire son semblable, et lorsque vous demandez à obtenir un Enseignant, un émissaire est envoyé, et une affinité sera trouvée. Si vos motifs ne sont que la curiosité ou le sensationnel, votre demande sera refusée. Il n’y a pas de manque d’Enseignants ici, je peux te l’assurer, car nous nous réjouissons de l’occasion donnée pour vous atteindre sur ce plan terrestre, et de vous élever aussi haut que votre foi le permettra. Car nous sommes liés par la loi du libre-arbitre, et nous ne pouvons rien faire avant que vous ne le demandiez. Le libre-arbitre est l’atout dépassant toutes les prérogatives spirituelles : vous devez demander pour recevoir, vous devez chercher pour trouver, et vous devez frapper pour que la porte s’ouvre pour vous.

    1er avril 2012

    Des gousses de graines

    Le Scribe de Damas : « Je suis une particule du Créateur lui-même. Je suis un Fragment du Père Créateur de Tout. C’est en ce sens que j’ai toujours été, et sans commencement. Et pourtant, j’ai véritablement un commencement. J’ai un commencement, ainsi que vous le comprenez, parce que je suis entré, il y a longtemps, dans les royaumes du temps et de l’espace en tant que Fragment vierge. »

    J’y suis entré avec une vision globale de l’existence que j’allais avoir en tant que Fragment intérieur, en tant qu’aide spirituel, en tant que Lumière Pilote, de quelqu’un dont il était déjà connu qu’il ne continuerait pas pour compléter son voyage vers le Paradis, mais trouverait une existence utile dans un paradis intermédiaire.

    Ainsi que tous les Moniteurs Sacrés, nous sommes au service et nous sommes placés là où nous sommes utiles. En effet, même les Fragments du Père Créateur de Tout suivent ses ordres, parfaitement, à la perfection, et à la satisfaction de tous. Je suis le Scribe. Je suis celui qui a éclairé de l’intérieur Jésus de Nazareth.

    Et c’est en ces jours, vos jours, que je remplis simplement ma tâche éternelle. Il n’y a plus pour moi de promotion à obtenir. Je suis un Fragment du Père personnalisé, qui a également servi auprès de votre ami très cher, Machiventa Melchizedek, et auprès de votre Maître, Jésus le Christ, votre Fils Michael. Je commence dans la perfection, je reste ainsi, et je suis parfait maintenant.

    Ce n’est pas votre cas, à vous les mortels. Vous êtes des individus en perfectionnement. Certains d’entre vous apprennent de la manière facile, certains d’entre vous apprennent de la manière difficile, mais les leçons vont venir à vous jusqu’au moment où vous les comprenez. Tout est comme cela était prévu d’être. Tout est prévu dans la perfection, et pourtant à votre niveau, de votre point de vue, vous ne pouvez pas être certains. Vous devez avoir la foi et l’endurance.

    C’est le jeune conducteur qui poussera sa voiture trop loin, trop vite, et prendra trop de risques. Tous nous retenons notre souffle, pour qu’il apprenne à être plus prudent dans ses jours de maturité, en accumulant plaies, égratignures, et bosses sur son véhicule, mais rien de plus. C’est l’individu qui mûrit et qui s’adonne trop à l’alcool, qui doit apprendre comment il affecte ses semblables, ses parents, ses enfants et sa famille tout autour. La douleur traversera encore sa route, jusqu’à ce que la leçon soit apprise.

    Vous êtes humains. Vous êtes comme les gousses des graines de séquoia ou de banksias, qui ont besoin du feu qui fait rage autour d’eux avant de pouvoir germer. Vous êtes humains. Vous êtes nés imparfaits et, par l’épreuve, vous vous trouvez sur un sentier de croissance d’âme vers la perfection.

    De grands mérites te sont accordés pour voir les tâches de la vie et de l’apprentissage tout au long du chemin vers le Paradis, où je te rencontrerai, pour t’embrasser encore. Je suis ton ami de longue date. Je suis celui qui a vu ton passé depuis le temps où tu n’étais que petit. Je suis ton ami. Je suis Le Scribe, l’Ajusteur Personnalisé de cet univers local.

    L'identification à l'esprit constitue le secret de la survie personnelle et détermine la destinée de l'ascension spirituelle. DanielFondateur
    Association sociale
    LUMOVIVO
    créee le 14 mai 81
    à propos






  • À lire aussi :

    Les messages du Blog




    Merci pour votre soutien !
    En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
    Avec tout notre Amour... DAD

    Laissez un commentaire

    Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


    Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


    Toutes les religions du monde


    Influencer logo