Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Énergie Féminine

*LACHER PRISE*


Féminin Message transmis le 22 novembre 2007 :

En ce moment, et ce depuis environ quatre mois, il y a une forte affluence d'énergie féminine dans le royaume de la terre. Cette vague d'énergie aide à accomplir une nouvelle naissance, notre renaissance ainsi que celle de la terre. Voici une description des évènements actuels qui créent souvent de la résistance, de la dysharmonie et de l'insécurité en nous.

Nous sommes tous impliqués dans une profonde transformation intérieure. C'est un choix conscient. Il y avait une aspiration dans notre coeur, même avant de naître, à déblayer le passé et à préparer le chemin pour qu'une nouvelle réalité énergétique puisse naître sur terre. Nous savions auparavant que cette vie allait nous offrir des opportunités majeures pour grandir et guérir. Nous pressentions, avant de commencer cette vie, que la terre allait arriver à la fin d'un long cycle d'abus de pouvoir et de destruction.

Nous avons fait partie de ce cycle, au cours de nombreuses vies sur terre dans le passé, et à présent, nous, ainsi que la terre, avons atteint un point de départ, une opportunité de boucler ce cycle et de continuer notre chemin. C'est pourquoi nous voulions naître à cette époque, parce que cette opportunité ne pouvait être saisie qu'en vivant sur terre. Ce cycle ne pouvait être bouclé qu'en s'incarnant une fois de plus et en intégrant les énergies du cycle entier dans cette vie. Vous vous demandez pourquoi c'est si lourd parfois ?

Avant même de parvenir à cette mission avec un tant soit peu de conscience, il nous faut d'abord naître dans un corps humain, dans une personnalité qui est en partie façonnée par des influences extérieures telles que nos parents, notre communauté et notre société. Pendant notre enfance, généralement nous oublions qui nous sommes, influencés et pratiquement hypnotisés par les convictions et les angoisses de ceux qui nous élèvent. Généralement, nous sommes environnés par des énergies vieilles et étouffantes, nées d'une tradition de peur et d'inconscience. L'énergie originelle de notre âme se rétrécit et souvent se cache pour un temps.

Telle a été notre intention pour cette vie, de nous élever au-dessus de ces restrictions et de nous en libérer, non seulement pour nous mais aussi pour être un pont vivant vers un nouveau niveau de conscience sur terre. Nous sommes ici pour nous mais À mesure que nous grandissons et évoluons, nous aidons la conscience de l'humanité à s'élever. Nous soutenons le mouvement de l'être spirituel qu'est la terre et nous contribuons à des évènements qui affectent notre système solaire entier et au delà.

Mais pour faire partie de cette transformation et y apporter notre contribution, il nous a fallu d'abord nous incarner dans une personnalité terrestre, et nous "coltiner" tous ces fardeaux de tradition qui nous sont tombés dessus. Assurément, nous sommes de courageux artisans. Et nous avons à présent atteint un point où nous souhaitons sincèrement lâcher prise sur ce qui est vieux. Nous ne supportons plus l'énergie du passé. Nous sommes dans les douleurs de l'enfantement. Nous sommes en train de naître à nouveau dans ce corps où nous avons passé des dizaines d'années, mais en tant que Soi nouveau. Nous sommes en fait dans un processus de nous réincarner tout en étant dans ce corps, mais à présent en tant que votre Soi plus élevé, le Soi élargi qui voulait être ici pour saisir cette opportunité de finir ce cycle. C'est à présent notre désir de laisser notre vrai soi intérieur le plus profond naître sur terre et se manifester dans la joie et la créativité. Ce désir radical et cependant « prédéterminé » nous a conduit là où nous sommes à présent, et cela peut-être difficile. Nous sommes dans un processus de retournement, qui ne laisse aucune pierre non-retournée, et pour les autres il peut sembler que nous suivions les battements d'un tambour invisible.

Une énorme bataille a lieu en nous entre l'ancien et le nouveau. Nous portons l'ancien à sa tombe, mais avant de pouvoir le faire, il nous faut le regarder dans les yeux et faire la paix avec lui. Sinon, il ne pourra pas reposer en paix. Il nous faut donc faire face à l'obscurité qui est en nous et dans le monde et l'accepter, avant de pouvoir nous élever au-dessus d'elle et être libre. En réalité, il n'y a pas d'obscurité, mais comme nous avons l'impression d'être sous le joug d'émotions lourdes telles que le chagrin, la peur et la colère, il semble que nous soyons aux prises avec les démons de l'obscurité. En fait, nous sommes surtout aux prises avec notre résistance à regarder ces démons dans les yeux, à leur faire face et à les accepter comme des présences viables. Ils font partie de nous, ils sont notre partie blessée, frustrée et mal-guidée. Ils nous réclament à grands cris pour que nous les reconnaissions et les comprenions ! Nous sommes leur guide, pas leur ennemi ! Comme nous leur résistons, ils frappent de plus en plus fort à notre porte. Ce n'est que lorsque nous les embrassons de notre compassion affectueuse qu'ils peuvent trouver la paix et se reposer.

Comme nous passons par cet immense processus purgatoire qui consiste à faire face à nos démons intérieurs et à faire de la place pour ce qui est neuf, notre corps est affecté par les turbulences de notre conscience. Il se peut qu'il réagisse d'étrange façon, nous causant de la gêne et de la douleur; mais généralement, tout cela passe. Cela fait partie de ce processus purgatoire. Emotionnellement, nous passons par des hauts et des bas, et faisons face à des peurs et des doutes en ayant l'impression que tout ce qui nous est familier nous glisse des mains. Il nous faut lâcher prise pour tout cela. Il n'y a pas d'équilibre possible entre l'ancien et le nouveau. Il s'agit d'un nouveau début authentique. Notre seul repère est notre âme. Spécialement les artisans de lumière, qui sont les pionniers, trouveront peu, voire pas de soutien et de reconnaissance de leur environnement. Il nous faut faire confiance à nous-mêmes. Au fond, nous savons où nous allons. Nous avons planifié cela avant de naître. Notre connaissance innée et notre instinct dans ce domaine nous amèneront à destination.

En tant qu'humain sur la terre, nous avons été hypnotisés par le système de croyance collective et l'énergie traumatisée qui environne la terre. La notion de vie humaine collective nourrit l'idée selon laquelle la vie est une lutte et une souffrance. « Nous devons nous battre pour survivre, nous ne pouvons pas faire confiance à autrui, nous devons être tout le temps sur nos gardes. » Toutes ces croyances et ces structures émotionnelles remontent en surface, spécialement maintenant que nous voulons lâcher prise. Lorsque nous voulons faire confiance et nous abandonner, nos habitudes de méfiance et de contrôle redressent la tête et protestent. Lorsque nous voulons nous ouvrir et exprimer notre inspiration la plus intime, la peur du rejet semble nous bloquer et nous rendre muet. Un tas de conflits intérieurs se déroulent et causent de la confusion dans notre esprit et notre coeur. Les vieux schémas mentaux ne meurent pas si aisément, car ils sont enracinés dans notre mode de vie. C'est un processus graduel et nous allons de l'avant. Souvenons-nous que nous ne pouvons pas vaincre ce qui est ancien par la lutte ou le combat.

Nous sommes passés par de nombreuses vies sur terre où la lutte était notre second prénom. Maintes fois, nous avons tenté d'allumer la lumière de la conscience sur terre et beaucoup étaient inspirés par l'énergie de Christ sous une forme ou une autre. Nous étions profondément émus par sa vision d'un monde meilleur, fondé sur l'égalité, la paix et l'harmonie. En même temps, nous étions profondément impliqués dans la lutte : nous nous sentions souvent différents et devions trouver notre chemin seuls dans la vie. Il nous a fallu lutter pour nous comprendre, et ensuite nous exprimer dans un monde qui, là encore, semblait suivre le rythme d'un autre tambour. Nous étions des « étrangers » pour ainsi dire, en avance sur notre temps, et nous avons été persécutés et violemment rejetés pour notre manière différente de voir les choses. Par conséquent, spiritualité et lutte semblent pour nous aller de pair.

Ce qui nous est demandé à présent, c'est de relâcher cette lutte. Cette époque est différente. C'est notre époque. Nous sommes ici maintenant pour ne pas lutter, nous défendre ou convaincre qui que ce soit. Nous sommes ici pour nous libérer et nous abandonner à la naissance de nous-mêmes, notre Soi plus grand qui attendait que cela se produise.

Beaucoup ressentent un tas de lutte et de résistance dans leur vie, comme si les choses ne circulaient pas facilement. Ce dont nous avons besoin, c'est d'aller encore plus au fond de nous-mêmes et de nous détendre dans cet Être intérieur illimité qui n'est pas de ce monde. L'énergie de notre âme nous est disponible et elle peut nous aider à nous rappeler pourquoi nous sommes ici maintenant. Souvenons-nous comme c'était clair pour nous, nous savions, avant de faire le saut dans cette vie, que ce serait une vie profonde et significative, y compris les frustrations et les difficultés. Souvenons-nous que nous sommes venus ici non pour lutter mais pour libérer toute lutte et venir chez nous. Chez nous, c'est ici et maintenant, là où demeure notre conscience. Où que nous soyons, se trouve la possibilité de libérer la lutte et de lâcher prise. Il nous est possible d'accepter là où nous sommes à l'instant, et de relâcher nos attentes. C'est ce que nous sommes maintenant. Soutenons-nous et réconfortons-nous, sachant que nous sommes très proches de ce que nous sommes venu faire ici.

Pour y parvenir, nous avons seulement besoin de laisser tomber notre résistance, l'idée que nous avons d'arriver quelque part en luttant. Nous sommes tellement tributaires de la notion de croissance par la douleur que nous pensons vraiment que nous faisons du bon travail quand nous souffrons et travaillons dur pour notre croissance spirituelle. Toutefois, spécialement lorsque nous sommes confrontés à des énergies lourdes et denses du passé, la solution est de trouver un point de silence en nous. Ce n'est pas pour y « faire quelque chose » mais pour nous retirer en un point de neutralité, de conscience neutre, « simplement être. » À partir de ce point, nous nous regarderons sans essayer de nous changer. Nous nous laissons simplement être.

L'une des choses qui est encore accrochée à nous de notre dernier cycle de vies sur terre est une forte énergie masculine orientée vers le « faire. » Nous avons souvent été des artisans de la lumière qui voulaient améliorer les choses avec beaucoup de zèle et de passion. Nous étions là encore un peu trop autoritaires. À présent il est demandé de cette énergie masculine, orientée vers l'action, qu'elle se calme et entre dans un nouvel équilibre avec le côté féminin. L'aspect féminin dans ce contexte est celui qui porte la légèreté, l'aisance et la joie. Il nous dit de suivre le cours de nos sentiments, de ne pas tant nous focaliser sur les résultats que sur ce qui nous semble juste à l'instant.

Permettre à l'énergie féminine de circuler fera se poser la question : comment le courant du don et celui de la réception sont-ils en relation dans notre vie ? Savons-nous faire ce qui nous semble juste pour nous sans tenir compte des attentes des autres ou de nos propres exigences intériorisées ? Savons-nous vraiment prendre soin de nous et nous donner ce à quoi nous aspirons vraiment dans notre vie ?

Nous nous sommes énormément focalisé sur le monde extérieur, voulant le changer, l'améliorer, etc. « Quelle est ma mission sur terre ? » et « Comment puis-je apporter ma contribution pour améliorer le monde ? » – telles sont nos questions préférées. Et bien souvent, nous traitons ces sujets avec l'attitude du guerrier qui est devenue notre seconde nature. L'idée selon laquelle nous sommes ici également pour nous nourrir, nous réjouir et suivre le courant de la vie, est dure à avaler pour la plupart ! Si nous reconnaissons ce fait, en réalité cela signifie qu'il y a un déséquilibre dans notre vie entre donner et recevoir. Nous donnons trop. Si nous donnons beaucoup, travaillant pour le bien des autres et nous sentant très responsable de leurs besoins, nous luttons et faisons souvent beaucoup. Nous avons de la difficulté à recevoir et perdons de vue votre propre humanité. Il est vraisemblable que nous finissions par être frustré et vide. Pour équilibrer les énergies masculines et féminines, nous avons besoin d'aller vers ce courant de vie dans lequel nous nous sentons inspiré et joyeux de ce que nous faisons sans ressentir de pression à faire cela. La pression nous signale que nous ne sommes pas libres, que nous sommes attachés aux résultats. Chaque fois qu'il y a de la pression, retirons-nous dans le silence.

Spécialement ces mois-ci, en réalité pendant toute la seconde moitié de 2007, cela bouge beaucoup au niveau intérieur pour les artisans de lumière et il peut être difficile de trouver la bonne façon de nous exprimer ou de nous manifester. Au lieu d'essayer, de lutter et de pousser, il est plus facile, plus léger et plus sage de rester calme et de ne pas faire grand chose. Ressentons simplement ce qui se passe en nous. Cette nouvelle naissance par laquelle nous passons nous accapare beaucoup à tous les niveaux, émotionnel, mental et physique, ce n'est donc peut-être pas le moment de nous exprimer abondamment dans le monde extérieur. Le lâcher prise est ici la clé et c'est la nature de l'énergie féminine.

Nous sommes sur la bonne voie et nous pouvons nous assurer que les changements par lesquels nous passons peuvent difficilement aller plus vite. Spécialement lorsque nous avons l'impression d'être coincé et que plus rien ne semble aller, de grands changements prennent place au niveau intérieur. Ayons confiance et pour une fois, cessons de nous analyser constamment ! Suivons le courant et ayons confiance.

Pensons au processus de la naissance physique d'un enfant. Les forces primitives de la nature sont à l'oeuvre et guident ce processus. Nous ne pouvons pas contrôler ces forces, nous ne pouvons pas décider quand nous allons avoir une contraction, mais nous pouvons soit lui résister soit l'accompagner. L'accompagner signifie permettre à la douleur de la contraction de nous traverser, avoir confiance dans le fait qu'elle va s'arrêter et que nous pourrons alors reprendre notre souffle. Ce que nous pouvons faire, c'est nous aligner sur le courant intérieur de ce que nous ressentons et par conséquent, rendre le processus entier plus facile et plus doux. Ainsi, au lieu de nous juger d'un point de vue extérieur, en nous mesurant à toutes sortes d'attentes et d'exigences, ressentons ce qui se passe réellement en nous. Ressentons ce qui est vrai et voyons comment votre réalité extérieure reflète cela.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L'utilité d'un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu'il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo