Daniel Vallat DAD Éditions Dons Amis LUMOVIVO Questions Contact
Daniel Éditions Utopia Merci! Amitié  FAQ's  Contact
LUMOVIVO.org


Accueil Blog Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le ! Partager sur Facebook Tweetez à propos de cette page sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Whatsapp Partager cette page à vos amis

BLOG Achives

Hasard ou Ignorance

*INEXPLICABLE*


Hasard Message transmis le 24 février 2008 :

L'anxiété est l'état naturel du mental des sauvages. Quand les hommes et les femmes tombent victimes d'une anxiété excessive, ils reviennent simplement à l'état naturel de leurs lointains ancêtres. Quand l'anxiété devient réellement douloureuse, elle inhibe l'activité et provoque infailliblement des changements évolutionnaires et des adaptations biologiques.

La lutte pour la vie est si pénible qu'aujourd'hui encore, certaines tribus arriérées hurlent et se lamentent à chaque nouveau lever du soleil. L'être humain primitif se demandait constamment : « Qui me tourmente ? » Faute de trouver une source matérielle à ses malheurs, il fixa ses explications sur les esprits. La religion naquit ainsi de la peur du mystère, de la crainte respectueuse de l'invisible et de la terreur de l'inconnu. La peur de la nature devint donc un facteur dans la lutte pour l'existence, d'abord à cause du hasard et ensuite à cause du mystère.

Le mental primitif était logique, mais contenait peu d'idées susceptibles de s'associer intelligemment; le mental du sauvage était inculte et entièrement ingénu. Si un évènement en suivait un autre, le sauvage leur attribuait la relation de cause à effet. Ce que l'être humain civilisé considère comme la superstition n'était que pure ignorance chez le sauvage. L'humanité fut lente à apprendre qu'il n'y a pas nécessairement de rapports entre les desseins et les résultats. Les êtres humains commencent seulement à comprendre que les réactions de l'existence apparaissent entre les actes et leurs conséquences. Le sauvage s'efforce de personnaliser tout ce qui est intangible et abstrait; c'est ainsi que la nature et le hasard furent tous deux personnalisés en tant que fantômes (esprits) et plus tard en tant que dieux.

Les êtres humains ont une tendance naturelle à croire à ce qu'ils estiment préférable pour eux, à ce qui représente leur intérêt immédiat ou lointain; l'intérêt égoïste obscurcit largement la logique. Ce qui différencie le mental du sauvage de celui de l'être humain civilisé concerne plus le contenu que la nature, le degré que la qualité.

Mais continuer à attribuer aux causes surnaturelles les choses difficiles à comprendre, n'est rien moins qu'une manière paresseuse et commode d'éviter toutes les formes de travail intellectuel pénible. La chance est simplement un terme forgé pour couvrir l'inexplicable dans n'importe quel âge de l'existence humaine; elle désigne les phénomènes dont les êtres humains sont incapables ou peu désireux de pénétrer le sens. Le hasard est un mot signifiant que l'être humain est trop ignorant ou trop indolent pour déterminer les causes. Les êtres humains ne considèrent un évènement naturel comme un accident ou une malchance que s'ils sont dépourvus de curiosité et d'imagination, que si leur race manque d'initiative et d'esprit aventureux. L'exploration des phénomènes de la vie détruit tôt ou tard la croyance des êtres humains au hasard, à la chance et aux prétendus accidents; elle y substitue un univers de loi et d'ordre, où tous les effets sont précédés par des causes définies. La peur de l'existence est ainsi remplacée par la joie de vivre.


À lire aussi :

Les messages du Blog




Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde