Actualités en temps réel et informations en direct
LUMOVIVO Association sociale
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Dernières alertes 20/28 De l'esclavage à la Liberté !
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez les !

Ô Israël !

*SION*


Jérusalem

Scanner le code QR pour accéder à la page
Message de DanielFondateur
Association sociale
LUMOVIVO
créee le 14 mai 81
à propos
, transmis le 14 mai 1994 :



Prophétie de la fin des temps
“ L’heure est déjà venue il y a 2'000 ans où ce n’est plus à Jérusalem que l’on adore le Père. L’heure est déjà venue où tous les adorateurs sincères adorent le Père en esprit et en vérité, car ce sont précisément de tels adorateurs que le Père recherche. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité. Nous n’obtenons pas le salut en connaissant simplement un lieu de culte ou la manière dont les autres devraient adorer. Notre salut vient quand nous recevons, dans notre propre coeur, cette eau vivante que le Fils nous offre. ” DAD

Tu vas donc accepter un traité de paix avec d'autres religions et tu penseras que tu as enfin la paix chez toi. Mais prends garde, car c'est à partir de là que tu seras trompé et que des armées fonderont sur toi.

Ne crois pas que ton rôle au sein de ce monde t'épargnera. Tu as aussi à connaître bien des éclairages et ton compte éducatif devra être assaini, compensé et harmonisé. Il n'y aura en effet pas deux poids deux mesures pour aucune nation.

Pourtant, tu peux déjà te réjouir, tes yeux verront ce que tu espérais depuis si longtemps : le temple du Père sur la colline de Sion te réjouira et tu danseras parmi les tiens. Cette colline est ton coeur, car ton coeur est le véritable temple du Saint des Saints.

Tu peux cesser de soutenir les horreurs de tes chefs. Il est temps que tu oeuvres pour tes vrais intérêts. Prépare-toi à être à nouveau une terre de lumière, car tous ceux qui vivront en ton sein seront appelés à transmettre les clés d'une religion universelle.

Tu devras bien te résoudre à faire la paix avec tous, mais c'est de ton Créateur que tu recevras tes recommandations*.
Note :
* Prenez garde, frères et soeurs, que quelqu'un de vous n'ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Mais encouragez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : « Aujourd'hui ! », afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse, trompé par la séduction du péché. En effet, nous sommes devenus les compagnons de l'envoyé de Dieu, pourvu que nous retenions fermement jusqu'à la fin notre position première, aussi longtemps qu'il est dit : « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre coeur comme lors de la révolte. » Livre aux Hébreux 3.12-13
On n'entendra plus parler de violence dans ton pays, ni de ravage et de ruine dans ton territoire. Tu donneras à tes murs le nom de salut, et à tes portes celui de gloire. Livre de Esaïe 60.18




Priez en mon Nom
“ Si vous allez au cinéma pour voir les 5 dernières minutes d’un film, vous aurez du mal à comprendre le film... Car il est difficile de raconter toute une histoire par la fin. ” DAD

Il y a 2'000 ans, plusieurs circonstances ont rendu impossible aux Juifs d'accomplir leur destinée divine comme messagers de la bonne nouvelle d'indépendance religieuse et de liberté spirituelle. Ils ne sont pas parvenus à briser les liens de la tradition. Pourtant, Jérémie avait annoncé la « loi qui devait être écrite dans le coeur des êtres humains », Ézéchiel avait parlé d'un « nouvel Esprit qui devait vivre dans l'âme de l'être humain », et le psalmiste avait prié pour que Dieu « crée un coeur intérieur pur et renouvelle un mental droit ». Yahweh est le Dieu conçu d'après les révélations de Melchizedek et l'alliance d'Abraham. Les Juifs étaient les descendants d'Abraham et occupèrent ultérieurement le pays dans lequel Melchizedek avait vécu et enseigné (1973-1877 av. J.-C.), et d'où il envoya des éducateurs au monde entier. En fin de compte, leur religion dépeignit le Seigneur Dieu d'Israël en le reconnaissant comme Père céleste Universel plus clairement que toute autre religion du monde.

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, et tout ce qu'ils contiennent. Et voici, tout ce qu'il avait créé était très bon. Le Seigneur, c'est Lui qui est Dieu ; il n'y en a pas d'autre que Lui, en haut dans le Ciel, ni en bas sur la Terre. C'est pourquoi tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. De même que les eaux couvrent le fond des mers, toute la terre sera pleine de la connaissance du Seigneur. Les cieux proclament la gloire de Dieu, et le firmament expose son oeuvre. Les jours font des discours les uns après les autres et les nuits montrent de la connaissance les unes après les autres. Il n'y a ni parole ni langage où leur voix ne soit entendue. L'oeuvre du Seigneur est grandiose, il a fait toutes ces choses avec sagesse. La grandeur du Seigneur est insondable. Il connait le nombre des étoiles et les appelle toutes par leur nom.

Le pouvoir du Seigneur est grand et sa compréhension infinie. Le Seigneur dit : “ De même que les cieux sont plus élevés que la terre, de même mes voies sont plus élevées que vos voies et mes pensées plus élevées que vos pensées. ” Dieu révèle les choses profondes et secrètes parce que la lumière habite en Lui. Le Seigneur est miséricordieux et gracieux ; il endure longtemps et abonde en vérité et en bonté. Le Seigneur est bon et droit ; il guidera les débonnaires dans le jugement. Goutez et constatez que le Seigneur est bon ! Béni soit l'être humain qui a confiance en Dieu. Dieu est notre refuge et notre force, une aide bien présente dans les difficultés. La miséricorde du Seigneur repose d'éternité en éternité sur tous ceux qui le craignent, et sa droiture s'étend aux enfants de nos enfants. Le Seigneur est gracieux et plein de compassion. Il est bon pour tous, et ses tendres grâces sont répandues sur toute sa Création ; il guérit les coeurs brisés et panse leurs blessures. Où irais-je loin de l'Esprit de Dieu ? Où fuirais-je hors de la divine présence ? Ainsi dit le Haut et Sublime qui habite l'éternité et s'appelle le Saint : “ J'habite dans le lieu élevé et saint, et aussi chez celui qui a le coeur contrit et le mental humble ! ” Nul ne peut se cacher de notre Dieu, car il remplit le Ciel et la Terre. Que les cieux soient heureux et que la terre se réjouisse. Que toutes les nations disent : “ Le Seigneur règne ! Rendez grâces à Dieu, car sa miséricorde dure à jamais. Les cieux proclament la droiture de Dieu, et tout le monde a vu sa gloire. C'est Dieu qui nous a faits, et non nous-mêmes ; nous sommes son peuple, les brebis de son pâturage. Sa miséricorde est perpétuelle et sa vérité subsiste pour toutes les générations. Notre Dieu gouverne parmi les nations. Que la Terre soit remplie de sa gloire ! Ô puissent les êtres humains louer le Seigneur pour sa bonté et pour ses dons merveilleux aux enfants des hommes ! ”

Dieu a créé l'être humain un peu moins que divin et l'a couronné d'amour et de miséricorde. Le Seigneur connait la voie des justes, mais la voie des impies périra. La crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse ; la connaissance du Suprême est l'intelligence. Le Dieu Tout-Puissant dit : “ Marche devant moi et sois parfait. ” N'oubliez pas que l'orgueil va au-devant de la destruction et un mental hautain au-devant de la chute. Celui qui gouverne son propre mental est plus puissant que celui qui s'empare d'une ville. Le Seigneur Dieu, le Saint dit : “ En revenant à ton repos spirituel, tu seras sauvé ; dans le calme et la confiance, tu trouveras ta force. ” Ceux qui servent le Seigneur renouvèleront leur vigueur ; ils s'élèveront avec des ailes, tels des aigles. Ils courront et ne seront pas fatigués ; ils marcheront et ne faibliront pas. Le Seigneur apaisera vos frayeurs. Le Seigneur dit : “ Ne craignez pas, car je suis avec vous. N'ayez point de crainte, car je suis votre Dieu et je vous affermirai ; je vous aiderai, oui, je vous soutiendrai avec la main droite de ma justice. ” Dieu est notre Père ; le Seigneur est notre rédempteur. Dieu a créé les armées de l'univers et il les préserve toutes. Sa droiture ressemble aux montagnes et son jugement au grand abime. Il nous fait boire à la rivière de ses plaisirs, et dans sa lumière nous verrons la lumière. Il est bon de rendre grâces au Seigneur et de chanter les louanges du Très Haut, de montrer le matin une bienveillance affectueuse et chaque soir une fidèlité divine. Le royaume de Dieu est un royaume perpétuel et sa domination perdure de génération en génération. Le Seigneur est mon berger ; je ne manquerai de rien. Grâce à Lui, je me délasse dans de verts pâturages, il me conduit auprès des eaux tranquilles. Il réconforte mon âme ; il me guide dans les sentiers de la droiture. Oui, quand même je marcherais dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal, car Dieu est avec moi. La bonté et la miséricorde m'accompagneront certainement tous les jours de ma vie, et j'habiterai éternellement dans la maison du Seigneur.

Yahweh est le Dieu de mon salut ; je mettrai donc ma confiance dans le nom divin. Je me confierai au Seigneur de tout mon coeur ; je ne m'appuierai pas sur ma propre intelligence. Dans toutes mes voies je le reconnaitrai, et il dirigera ma route. Le Seigneur est fidèle ; il tient ses promesses à ceux qui le servent ; le juste vivra par sa foi. Si vous ne faites pas bien, c'est à cause du péché qui se tient à la porte. Les êtres humains récoltent le mal qu'ils labourent et le péché qu'ils sèment. Ne vous rongez pas de soucis à propos des méchants. Si, dans votre coeur vous envisagez l'iniquité, le Seigneur ne vous entendra pas ; si vous péchez contre Dieu, vous faites aussi du mal à votre propre âme. Dieu amènera au jugement l'oeuvre de chaque être humain avec tous ses secrets, bons ou mauvais. Selon ce qu'un être humain pense dans son coeur, tel il est. Le Seigneur est proche de tous ceux qui font appel à Lui en sincérité et en vérité. On peut pleurer toute une nuit, mais la joie vient avec le matin. Un coeur joyeux fait du bien comme un médicament. Dieu ne refusera aucune bonne chose à ceux qui marchent droit. Craignez Dieu et gardez ses commandements, car c'est là tout le devoir de l'être humain. Ainsi parle le Seigneur qui créa les cieux et forma la terre : “ Il n'y a pas d'autre Dieu que moi, un Dieu juste et un sauveur. Confiez-vous à moi de tous les confins de la terre et soyez sauvés. Si vous me cherchez, vous me trouverez, pourvu que vous me recherchiez de tout votre coeur. ” Les débonnaires hériteront de la terre et se réjouiront dans l'abondance de la paix. Quiconque sème l'iniquité récoltera la calamité ; ceux qui sèment le vent récolteront la tempête. “ Venez maintenant et raisonnons ensemble, dit le Seigneur, Même si vos péchés sont comme l'écarlate ; ils seront blancs comme neige. S'ils sont rouges comme le cramoisi, ils deviendront comme de la laine. ” Mais il n'y a pas de paix pour les méchants. Ce sont vos propres péchés qui ont éloigné les bonnes choses de vous. Dieu est la santé de mon visage et la joie de mon âme. Le Dieu éternel est ma force. Il est notre demeure, et ses bras éternels me soutiennent. Le Seigneur est proche de ceux qui ont le coeur brisé. Il sauve tous ceux dont le mental ressemble à celui d'un enfant. Les afflictions du juste sont nombreuses, mais le Seigneur le délivre de toutes. Remettez vos voies au Seigneur – ayez confiance en Lui – et il les fera réussir. Celui qui habite dans le lieu secret du Très Haut demeurera à l'ombre du Tout-Puissant.

Aimez votre prochain comme vous-mêmes ; ne gardez rancune à aucun être humain. Ne faites à personne ce que vous détestez. Aimez votre frère et votre soeur, car le Seigneur a dit : “ J'aimerai mes enfants en toute liberté. ” Le sentier du juste est comme une lumière qui brille de plus en plus jusqu'au jour parfait. Les sages auront l'éclat du firmament, et ceux qui orientent beaucoup d'êtres humains vers la droiture brilleront éternellement comme les étoiles. Que le pervers abandonne sa mauvaise voie et l'impie ses pensées rebelles. “ Qu'ils reviennent à moi, dit le Seigneur, et j'aurai pitié d'eux ; je pardonnerai abondamment. ”

Paroles de Dieu, Créateur du Ciel et de la Terre : “ Ceux qui aiment ma loi jouissent d'une grande paix. Voici mes commandements :
  1. Tu m'aimeras de tout ton coeur
  2. Tu n'auras point d'autres dieux devant ma face
  3. Tu ne prononceras pas mon nom en vain
  4. Rappelle-toi le jour du sabbat pour le sanctifier
  5. Honore ton père et ta mère
  6. Tu ne tueras point
  7. Tu ne commettras point l'adultère
  8. Tu ne déroberas pas
  9. Tu ne porteras pas de faux témoignage
  10. Tu ne convoiteras point
Et à tous ceux qui aiment suprêmement le Seigneur et aiment leur prochain comme eux-mêmes, le Dieu du Ciel dit : “ Je paierai ta rançon pour te libérer du tombeau, je te rachèterai de la mort. Je serai miséricordieux et juste pour tes enfants. N'ai-je pas dit de mes créatures sur la Terre : vous êtes les fils et les filles du Dieu vivant ? Ne vous ai-je pas aimés d'un amour perpétuel ? Ne vous ai-je pas invités à devenir semblable à moi et à habiter éternellement avec moi au Paradis ? ”

Faire l'expérience de tragédies
“ Méprisé et délaissé par les êtres humains, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête : nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui. Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche. Il a été enlevé sous la contrainte et sous le jugement, et dans sa génération qui s’est inquiété de son sort ? Qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, frappé à cause de la révolte de son peuple ? Mais après tant de trouble, il a vu la lumière et fut satisfait. Par sa connaissance, cet homme juste procure la justice à beaucoup d’êtres humains ; c’est lui qui porte leurs fardeaux. ” DAD

« No Vengeance in my name. » The call of Michal Halev
דקלבאום | Yael Deckelbaum 🎵

Les tragédies sont des expériences traumatiques qui affectent tout être humain. C'est une tragédie en soi si un individu d'âge adulte n'a pas fait l'expérience d'une tragédie dans sa vie. Les tragédies, bien que désagréables, recèlent une grande valeur empirique. Ce qui caractérise les tragédies est l'intensité ou le degré de douleur qu'un événement tragique tel un accident, un crime ou un désastre naturel cause sur le caractère humain, que ce soit sur le plan personnel ou collectif. Les tragédies ont un tel impact sur la vie des gens qu'elles résultent habituellement en confusion, en colère, en incrédulité et en dépression. Il n'est pas facile de faire face aux tragédies, mais tout le monde le fait – d'une manière ou d'une autre. Il est conseillé d'affrontez la tragédie avec réalisme et positivisme.

Ne rejetez pas ou ne ruminez pas le mal et la souffrance. Faire l'expérience du mal et de la souffrance est le résultat direct des tragédies, le premier par les crimes et l'abus, et le second par toutes les sortes de tragédies. Pour la plupart des êtres humains, ces expériences sont difficiles à surmonter. Pour beaucoup, la réaction est soit de la nier, soit de la ressasser continuellement. Ni l'une, ni l'autre des ces attitudes n'est saine. Plutôt, accueillez cette situation même difficile. Accueillir des expériences aussi terribles est presque inimaginable, mais nécessaire. Ne l'acceptez pas de manière à vous apitoyer, mais en vous appropriant la tragédie, en la faisant vôtre et en l'incluant dans votre vie comme une expérience résolue, afin de pouvoir aller de l'avant.

Le fait d'être déconcerté, perplexe, et même quelquefois découragé et déchiré, ne signifie pas nécessairement que vous résistez aux influences célestes qui cherchent à vous éduquer depuis l'intérieur de votre mental. Si ces attitudes peuvent dénoter parfois un manque de coopération active avec la gouverne divine, et peuvent donc retarder quelque peu vos progrès spirituels, cela ne signifie pas pour l'âme qui connaît Dieu que de telles difficultés émotives intellectuelles interfèrent le moins du monde avec la certitude de survivre. Même l'ignorance à elle seule ne peut jamais empêcher votre survie, pas plus que les doutes confusionnels ou l'incertitude craintive. Seule votre résistance consciente à la gouverne de Dieu peut empêcher la survie de votre âme immortelle en évolution.

Croyez que tout arrive pour une plus grande cause. Les mauvaises expériences sont horribles et vous ne devriez pas les nier lorsqu'elles surviennent. Avec un peu de chance, elles pourront être converties en expériences authentiques qui vous enseigneront des leçons importantes et inspireront la solidarité, tout en devenant utiles à Dieu, à l'évolution de l'Être Suprême et, conséquemment, en apportant votre contribution au progrès de l'univers. Il n'est pas facile de voir la vue d'ensemble lorsque vous souffrez sur le plan personnel. Cependant, en croyant en une plus grande cause, vous ne succomberez pas aux griffes du désespoir auxquelles l'absence de sens pourrait vous soumettre.

Soyez serviables en allant de l'avant avec la vie. À partir du moment où vous accueillez une expérience tragique et que vous comprenez celle-ci, vous êtes prêts à aller de l'avant avec votre vie. Mais encore à cette étape, il existe des dangers, particulièrement celui de devenir une personne renfermée, car une tragédie change votre vie. Alors assurez-vous que c'est pour le mieux ; ne vous retirez pas de la vie simplement à cause de la tragédie. Plutôt, alors que vous allez de l'avant avec votre vie, apportez votre aide à ceux qui en ont besoin et vous découvrirez probablement que beaucoup de vos semblables, également en proie à des tragédies personnelles, ont besoin de quelques mots de réconfort de votre part.

Ainsi, ne laissez pas les tragédies vous changer, à moins que ce ne soit pour le mieux. Après une expérience tragique, concentrez-vous à vous rétablir et à la surmonter une fois pour toutes. N'en rejetez pas les conséquences : acceptez-les. Tentez de comprendre la vue d'ensemble et tirez aussi des leçons du négatif. Rien ne démontre davantage que vous avez passé à autre chose, après une mauvaise expérience, que lorsque vous tendez la main à ceux qui en ont besoin. En faisant cela, vous avez non seulement compris la cause supérieure, mais vous utilisez aussi l'expérience tragique dans un plus grand but.

L'Amour pour mission
“ Personne n’enseignera plus son frère et sa soeur en disant : «  Tu dois connaître le Seigneur ! » car tous connaîtront le Père, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux. En effet, le Père a créé pour sa gloire chacun de ceux qui s’appellent de son nom, et ils proclameront sa louange. C’est Lui, oui Lui, qui pardonnera leurs injustices, effacera leurs transgressions par égard pour Lui-même, et il ne se souviendra plus de leurs péchés ni de leurs fautes. ” DAD



Israël a eu un impact certain sur ma personnalité. Au début de mon séjour, je pensais que le pays me plairait et qu'il parlerait à mon coeur, en confirmant mes attentes et mes espoirs. Mais je ne m'attendais pas à tout ce que j'ai vécu lors de mes nombreux séjours dans ce pays aux contrastes saisissants.

Le processus commença dans les ruelles de Jérusalem, dans la vallée du Cédron, sur le rocher de Massada qui domine la Mer Morte, dans le désert de Judée, sur les plages de Eilat et Tel Aviv, puis ensuite sur les rives de Tibériade, jusqu'aux hauteurs de la Galilée, en passant par Safed. Après plusieurs voyages en Israël, en parcourant en long et en large ces nombreuses contrées différentes, du nord au sud et de l'ouest à l'est, je ne pus aller contre la vague qui emporta mon âme d'une passion ardente pour l'évolution de la civilisation des êtres humains – le moyen de Dieu pour sa Création universelle.

Ce qui me frappa dans cette jeune nation, c'est l'amour des israéliens pour leur pays, leur culture, leur histoire et leurs traditions. Un amour tel, mais dans lequel je n'ai jamais observé une contrepartie de haine pour les habitants arabes avec qui ils partagent ce petit bout de terre méditerranéen. Au contraire, ils étaient habités de la douleur résignée d'être haïs et rejetés, et un regret triste que les choses se passent avec autant de conflit et de violence. Mais pas de haine, pas de rejet viscéral de l'autre. Au lieu de cela, je ressentais presque les affres d'un amour éconduit.

En découvrant la ville de Jérusalem, en compagnie de ma fille aînée, alors que nous marchions dans les quartiers de pierres roses, baignés d'une atmosphère pleine de la foi et du courage de ses habitants, pendant cette nuit mémorable où la Cité de Sion nous a presque exclusivement appartenu, et en la parcourant en plein jour le lendemain, en montant sur le Mont des Oliviers – où Joshua ben Joseph s'abandonna totalement et renonça à la gloire humaine pour témoigner de l'amour de Dieu – j'ai pensé que je faisais l'expérience de l'amour dans un contexte étonnant et attachant.

Ce que je comprenais désormais avec plus d'acuité, c'est que l'amour ne laisse place à rien d'autre. Ni haine, ni agressivité, ni cynisme, ni jugement, ni regrets, ni doute, ni peur, ni colère. L'amour est un état d'esprit fondamentalement positif et qui, lorsqu'on le laisse faire, emplit tout, comme la rivière douce qui inonde tout sur son passage.

La haine, la rancoeur, la vengeance, la honte, le mépris et l'indifférence n'ont jamais été le moteur de quoi que ce soit de bon et de durable. L'effort des amoureux de l'amour a toujours été mené par un sens de l'intelligence du coeur et de la sincérité, quoiqu'il puisse en coûter. Pour ma part, je continuerai sur cette voie, avec d'autant plus de volonté que c'est également le chemin que j'ai choisi dès ma jeunesse, selon l'exemple de mon Maitre Jésus Christ Michael, un éminent habitant d'Israël et le Fils Créateur de notre univers local, connu à l'époque sous le nom de Joshua ben Joseph (Yeshoua bar Yosef ou Jésus fils de Nazareth).

Pour terminer mon exploration, je me rendis dans le petit village de Neve Shalom – Wahat as-Salam. C'est là que j'ai beaucoup parlé avec ses habitants de l'avantage de rassembler tous les enfants dans une même école, sans distinction aucune, ni de culture, ni de couleur, ni de langue, ni de religion, ni d'opinion, ni d'origine nationale ou sociale, ni de fortune, ni de naissance, ni de sexe, ni de toute autre situation.

Née d'une initiative du frère dominicain Bruno Hussar et d'une française catholique fascinée par Israël, Anne Le Meignen, le village a été fondé en 1970 sur une colline à mi-chemin entre Jérusalem et Tel-Aviv, dans un territoire donné par le Monastère de Latroun. Baptisé du double nom hébreu arabe Neve Shalom – Wahat At Salam (Oasis de Paix), les habitants font le choix de vivre ensemble, en dépit des différences religieuses. Au départ, les deux fondateurs vivent dans des conditions précaires, puis la première famille juive arrive en 1978. Un an plus tard, un couple arabe s'y installe à son tour ; progressivement avec l'arrivée de nouveaux habitants, le village se met en place. Aujourd'hui, on dénombre 52 familles, dont 26 arabes et 26 juives, et 17 autres devaient arriver plus tard. Environ 300 familles sont sur liste d'attente ; c'est dire si le succès est au rendez-vous !

Le village est officiellement reconnu par l'État en 1985. Des rencontres pour promouvoir le dialogue entre juifs et arabes ont lieu depuis 1990 à l'Ecole pour la Paix, rassemblant plus de 45'000 jeunes et 5'000 adultes. Dès le début, la crèche et l'école mixtes figurent parmi les priorités. Le rayonnement du village devient international. Il a été nominé pour le prix Nobel de la Paix à quatre reprises et a reçu la visite de nombreuses personnalités connues.

Comment vivre si proche dans un contexte social, politique et religieux si complexe ? C'est un choix difficile mais enrichissant pour tous les habitants de ce village. Acceptation de l'autre, respect et coopération, chrétiens, juifs et musulmans vivent en paix, dans le respect réciproque de leurs traditions, et trouvent dans cette diversité une source d'enrichissement personnel. Aujourd'hui, les premiers enfants qui sont nés et ont grandis dans ce village pionnier, témoignent de la richesse que leur a apportée cette expérience : « Je pense que cela m'a permis d'être plus sensible aux complexités de la réalité et de construire ma propre identité sans occulter celle de l'autre », raconte un jeune de 25 ans.

La seule façon de soutenir le bien-être d'Israël et de tous les habitants de cette terre agitée par tant de millénaires d'histoire, et la seule façon de contribuer à la fraternité entre tous les habitants de notre planète, c'est par le service de l'Amour et de la bonne volonté – par la production de tous les fruits de l'esprit divin, tels que le courage, la sincérité, l'indulgence, la fidélité, la compréhension, la joie et la foi.

Jérusalem, 14 mai 1994
Extrait de :
« לולה מארש - עד שתחזור עד שתשובי - ביצוע קצת אחר » Lola Marsh
Lola Marsh 🎵
היי חברים וחברות, ימים לא פשוטים, הרבה כאב הרבה צער. המוסיקה עוזרת. יצא לנו ביצוע קצת אחר לשיר החדש ״עד שתחזור, עד שתשובי״, בתקווה שזה יעשה לכםן קצת טוב על הלב בימים הכואבים האלה. קיווינו, התפללנו וחלמנו שבנקודה הזאת כולםן כבר יחזרו אלינו, ונשיר את השיר ביחד איתםן. ממשיכים להקדיש להםן. תחזרו אלינו כבר. חיבוק גדול, גיל ויעלי
À l'origine en hébreu
Salut les amis, des journées pas faciles, beaucoup de douleur, beaucoup de chagrin. La musique aide. Nous avons imaginé une interprétation légèrement différente de la nouvelle chanson "Jusqu'à ce que tu reviennes, jusqu'à ce que tu reviennes", dans l'espoir qu'elle fera un peu de bien à votre coeur en ces jours douloureux. Nous avons espéré, prié et rêvé qu'à ce moment-là ils reviendraient tous vers nous et que nous chanterions la chanson avec eux. Continuez à leur consacrer. Revenez vers nous déjà. Un gros câlin, Gil et Yaeli.




Tolérance et Patience
“ Rien ne peut émouvoir le coeur insensible de ceux qui sont victimes d’une intense haine émotionnelle et esclaves de préjugés religieux. Ce spectacle qui devrait engendrer un profond frisson, ne touche pas le coeur de ceux qui ont mentalement décidé d’exterminer leurs semblables. Mais c’est ainsi que parle l’Éternel des armées : « Après cela viendra la gloire ! » Car ceux qui ont dépouillés leurs semblables ont touché à la prunelle de ses yeux ” DAD

Dans votre désir d'hériter d'un monde à votre goût, vous galopez comme s'il ne vous restait plus beaucoup de temps pour redresser ce monde en une génération. En effet, n'oublions pas que vous êtes les gardiens de ce monde et de votre histoire spirituelle, les gendarmes de votre environnement physique.

Malheureusement, vous attisez des guerres ruineuses dans de nombreux endroits et en préparez encore d'autres. Mais pour en arriver où ? En tant qu'organisme unique, vous amputez vos propres membres, créant de véritables zones interdites de pollution fatale, réduisant ainsi la taille de votre monde vivable et abêtissant l'ensemble de la population par des enseignements de second ordre, une nutrition inappropriée, des nouvelles totalement refoulées, voire même déformées, des mensonges purs et simples en noir et blanc visibles à tous. C'est cela votre Temps de Rectification ? Vraiment ?

Alors que des prières sont adressées au Créateur pour qu'il tue vos adversaires – quelle honte totale – il ne peut y avoir de raccourci au progrès humain. Vous devez prendre votre temps, être patients, trouver en vos coeurs la tolérance en apprenant à connaître " l'autre côté " comme étant simplement une partie de vous-mêmes, de l'organisme que vous êtes, tout en étant des rejetons individuels – hommes, femmes et enfants – du Dieu même que vous vénérez.

Ce temps est toujours votre Temps de Rectification, à peine commencé et encore très lointain dans le temps des " premières pousses " du commencement de l'ère de Lumière et de Vie. Il faut que vous compreniez tous les tenants de ce qui doit être corrigé pour que la Lumière et la Vie soient annoncées d'En Haut. Toutefois, il est extrêmement urgent que vous atteigniez votre maturité en tant qu'un peuple commun, et encore davantage en tant qu'une direction commune, autant à l'Est qu'à l'Ouest. Grandissez et cessez de croire en vos propres mensonges ! Un nombre croissant d'individus pensant en dehors des sentiers battus comprend qu'il se peut que vos soi-disant groupes terroristes contiennent une majorité de combattants de la liberté.

Il va alors aussi de soi que l'on pourrait considérer les " occupants bienveillants " comme étant les terroristes. Vous avez un long chemin à parcourir, terriens, avant de pouvoir déclarer en toute honnêteté devant vos miroirs que vous traitez vos voisins comme vous voudriez que l'on vous traite. Le temps approche maintenant où de plus en plus, oui des millions, des enfants de l'Éternel se retrouveront privés de leurs droits, dans la pauvreté, sans abri, affamés, voire même mourant de faim – hommes, femmes et enfants – tandis que ceux qui ne manquent de rien grâce à leur génie de la finance remporteront le butin.

Il y aura ceux qui seront laissés sur place dans leur compréhension des responsabilités mutuelles, les traînards et les tire-au-flanc qui croient que tout va bien quand ils vont bien. Ils seront réveillés, mais peut-être seulement au crépuscule du temps de rédemption. On entendra les instigateurs des tribulations, des malheurs et des souffrances de leurs frères et soeurs dire : « Mon Dieu, mon Dieu, si seulement j'avais pris note de la Voix calme en mon sein, don d'En-Haut, me demandant de mettre mes talents à la disposition du bien-être d'autrui, plutôt que de chercher à combler mon insécurité et ma cupidité. »

D'autres viendront à une époque de grande énergie, intelligence, invention et coopération. Il y aura ceux que vous appelez les prophètes de l'avenir et ceux des royaumes supérieurs qui diront : « Comment pouvons-nous aider ? Quels sont vos besoins ? Qu'allez-vous apprendre de Celui qui a mis ces univers en mouvement ? » C'est alors que vos tribulations auront pris fin. Ce sera enfin le début du temps de Lumière et de Vie.

Le discours de Jésus en l'an 30 ap. J.C.
“ Le Royaume des Cieux* est, premièrement, le suprême désir de faire la volonté de Dieu, l’amour désintéressé des êtres humains qui donne les bons fruits d’une conduite éthique et morale améliorée. Le Royaume des Cieux est, deuxièmement et dans les cieux, le but des croyants mortels, l’état où l’amour pour Dieu est parvenu à la perfection et où la Volonté de Dieu est accomplie plus divinement dans la vie éternelle. ” DAD

“ J'ai été longtemps avec vous, parcourant le pays en long et en large, et proclamant l'amour de Dieu pour les enfants des êtres humains. Nombreux sont ceux qui ont vu la lumière et qui sont entrés, par la foi, dans la famille des croyants en Dieu. En liaison avec cet enseignement et ces sermons, le Père a accompli bien des oeuvres merveilleuses, allant jusqu'à ressusciter des morts. Beaucoup de malades et d'affligés ont été guéris parce qu'ils croyaient. Mais toutes ces proclamations de la vérité et ces guérisons de maladies n'ont pas ouvert les yeux de ceux qui refusent de voir la lumière, de ceux qui ont résolu de rejeter cette bonne nouvelle de la la fraternité céleste et de la communauté des fils et des filles du Dieu vivant libérés par la foi.

De toutes les manières compatibles avec l'accomplissement de la volonté de mon Père, mes apôtres et moi, nous avons fait l'impossible pour vivre en paix avec nos frères et soeurs, pour nous conformer aux exigences raisonnables des lois de Moïse et des traditions d'Israël. Nous avons constamment cherché la paix, mais les dirigeants d'Israël n'en veulent pas. En rejetant la vérité de Dieu et la lumière du ciel, ils se rangent du côté de l'erreur et des ténèbres. Il ne peut y avoir de paix entre la lumière et les ténèbres, entre la vie et la mort, entre la vérité et l'erreur.

Nombre d'entre vous ont osé croire à mes enseignements et sont déjà entrés dans la joie et la liberté de la conscience de leur filiation avec Dieu. Vous m'êtes témoins que j'ai offert cette filiation avec Dieu à toute la nation juive, même à ceux qui cherchent maintenant à me détruire. Mon Père recevrait encore maintenant ces éducateurs aveuglés et ces chefs hypocrites, si seulement ils voulaient se tourner vers Lui et accepter sa miséricorde. Encore maintenant, il n'est pas trop tard pour que ce peuple reçoive la parole du Ciel et accueille favorablement le Fils de l'Homme.

Mon Père a longtemps traité ce peuple avec miséricorde. Génération après génération, nous avons envoyé nos prophètes pour l'enseigner et l'avertir et, génération après génération, ils ont tué ces instructeurs venant du Ciel. Et, maintenant, vos grands-prêtres obstinés et vos dirigeants entêtés continuent à faire exactement la même chose. De même qu'Hérode a provoqué la mort de Jean le Baptiste, vous vous préparez maintenant à tuer le Fils de l'Homme.

À ceux qui persistent à rejeter la lumière de la vie, qui méprisent sciemmenta visitation de Dieu, qui rejettent la révélation de son amour, qui fuient la justice, dédaignent la miséricorde, rejettent la vérité, méprisent la révélation du Père !

Tant qu'il y a une chance pour que les Juifs* se tournent vers mon Père et cherchent le salut, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob gardera sa main miséricordieuse tendue vers vous ; mais, une fois que vous aurez rempli votre coupe d'impénitence et une fois que vous aurez définitivement rejeté la miséricorde de mon Père, cette nation sera abandonnée à elle-même et vouée rapidement à une fin peu glorieuse. Ce peuple était appelé à devenir la lumière du monde, à proclamer la gloire spirituelle d'une race connaissant Dieu. Mais vous vous êtes tellement écartés de l'accomplissement de vos divins privilèges que vos chefs vont commettre la suprême folie de tous les âges, en ce sens qu'ils sont sur le point de rejeter définitivement le don de Dieu à tous les êtres humains et pour tous les âges – la révélation de l'amour du Père qui est aux cieux pour toutes ses créatures terrestres.

Et, une fois que vous aurez rejeté cette révélation de Dieu aux êtres humains, la réalité et la révélation du Plan de Dieu sera donné à d'autres peuples, à ceux qui le recevront avec joie et bonheur. Au nom du Père qui m'a envoyé, je vous avertis solennellement que vous êtes sur le point de perdre votre position dans le monde en tant que porte-drapeau de la vérité éternelle et gardiens de la loi divine. Je vous offre maintenant votre dernière chance de vous avancer et de vous repentir, pour signifier votre intention de rechercher Dieu de tout votre coeur et d'entrer, comme des petits enfants et par une foi sincère, dans la sécurité et le salut du double concept de la vérité de la paternité de Dieu et le fait corrélatif de la fraternité des êtres humains – le royaume des cieux*.

Mon Père a longtemps oeuvré pour votre salut, et je suis descendu pour vivre parmi vous et afin de vous montrer personnellement la voie. Beaucoup de Juifs, de Samaritains, et même de Gentils, ont cru à la bonne l'évangile du royaume ; mais ceux qui auraient dû être les premiers à s'avancer pour accepter la lumière du Ciel ont obstinément refusé de croire à la révélation de la vérité de Dieu — Dieu révélé dans l'être humain et l'être humain élevé à Dieu.

Quant à mes apotres et mes disciples

Mes apôtres se tiennent devant vous en silence, mais vous entendrez bientôt leurs voix faire résonner l'appel au salut et l'exhortation à s'unir à la réalité céleste en tant que fils et filles du Dieu vivant. Et, maintenant, je prends à témoins mes disciples et les croyants à la bonne nouvelle de l'alliance avec Dieu le Père, ainsi que les messagers invisibles à leurs côtés, que j'ai une fois de plus offert, à Israël et à ses chefs, l'affranchissement et le salut. Mais vous constatez tous que la miséricorde du Père est dédaignée et que les messagers de la vérité sont rejetés. Je vous rappelle néanmoins que les scribes et les pharisiens occupent encore le siège de Moïse ; en conséquence, et jusqu'à ce que les Très Hauts qui gouvernent dans les royaumes des êtres humains aient finalement renversé cette nation et détruit le lieu où sont ses dirigeants, je vous demande de coopérer avec ces anciens d'Israël. Il n'est pas nécessaire que vous participiez à leurs plans pour détruire le Fils de l'Homme, mais, en tout ce qui conerne la paix d'Israël, soumettez-vous à eux. Dans toutes ces questions, faites ce qu'ils vous demandent et observez l'essentiel de la loi, mais n'imitez pas leurs mauvaises actions. Souvenez-vous que le péché de ces dirigeants consiste à dire ce qui est bien et à ne pas le faire. Vous savez bien que ces dirigeants attachent sur vos épaules de lourds fardeaux, pénibles à porter, et qu'ils ne lèvent pas même le petit doigt pour vous en soulager un peu. Ils vous ont opprimés par des cérémonies et rendus esclaves par des traditions.

En outre, ces dirigeants égocentriques prennent plaisir à faire leurs bonnes oeuvres de manière à être vus par les êtres humains. Ils agrandissent leurs phylactères et élargissent la bordure de leurs vêtements officiels. Ils recherchent les places d'honneur aux festins et exigent les sièges d'honneur dans les synagogues. Ils convoitent des salutations élogieuses sur la place publique et désirent que tous les êtres humains les appellent rabbi. Et, pendant qu'ils cherchent à être ainsi honorés par les êtres humains, ils s'emparent à la dérobée des maisons des veuves et tirent profit des offices du temple sacré. Ces hypocrites font le simulacre de prier longtemps en public et de donner des aumônes pour attirer l'attention de leurs concitoyens.

Il faut honorer vos chefs et révérer vos éducateurs, mais vous ne devriez donner à aucun être humains le nom de Père au sens spirituel, car un seul est votre Père et c'est Dieu. Ne cherchez pas non plus à régenter vos frères et soeurs dans la fraternité des êtres humains. Souvenez-vous de ce que je vous ai enseigné : celui qui veut être le plus grand parmi vous doit se faire le serviteur de tous. Si vous prétendez vous élever devant Dieu, vous serez certainement abaissés, mais celui qui s'humilie sincèrement sera sûrement élevé. Dans votre vie quotidienne, ne cherchez pas votre propre glorification, mais la gloire de Dieu. Subordonnez intelligemment votre volonté à celle du Père qui est aux cieux.

Ne vous méprenez pas sur mes paroles. Je n'ai pas de rancune contre les chefs des prêtres et les dirigeants qui, en ce moment même, cherchent à me détruire ; je n'en veux pas aux scribes et aux pharisiens qui rejettent mes enseignements. Je sais que beaucoup d'entre vous croient en secret, et confesseront ouvertement leur allégeance à la fraternité des croyants aimant Dieu quand mon heure sera venue. Mais comment vos rabbins se justifieront-ils, puisqu'ils prétendent parler avec Dieu, et qu'ensuite ils osent rejeter et tuer celui qui vient révéler le Père aux mondes ?

Malheur à vous, scribes, pharisiens, chefs des prêtres, dirigeants, faux éducateurs, guides aveugles, qui dissimulent dans le serment, qui rejetent la vérité et repoussent la miséricorde, faux guides, enfants du mal et tous autres hypocrites !

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Vous voudriez fermer les portes du royaume des cieux aux êtres humains sincères qui se trouvent dans l'ignorance au sens de votre enseignement. Vous refusez d'entrer dans la réalité du Père du Paradis et, en même temps, vous faites tout votre possible pour empêcher les autres d'y entrer. Vous vous tenez le dos tourné aux portes du salut, et luttez contre tous ceux qui voudraient les franchir. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites que vous êtes ! Car, en vérité, vous parcourez la terre et la mer pour faire un prosélyte et, quand vous avez réussi, vous n'êtes pas satisfaits avant de l'avoir rendu deux fois pire qu'il n'était comme enfant de païens. Malheur à vous, chefs des prêtres et dirigeants, qui vous emparez des biens des pauvres et qui exigez de lourds impôts de ceux qui voudraient servir Dieu comme ils croient que Moïse l'a ordonné ! Vous, qui refusez de montrer de la miséricorde, comment pouvez-vous en espérer dans les mondes à venir ? Malheur à vous, faux éducateurs et guides aveugles ! Que peut-on attendre d'une nation quand les aveugles conduisent les aveugles ? Ils tomberont tous dans le puits de la destruction. Malheur à vous, qui dissimulez quand vous prêtez serment ! Vous êtes des tricheurs, car vous enseignez qu'un être humain peut jurer par le temple et violer son serment, mais que quiconque a juré par l'or du temple doit rester lié à son serment. Vous êtes tous stupides et aveugles ; vous n'êtes même pas logiques dans votre malhonnêteté, car lequel est le plus grand, l'or ou le temple qui est censé avoir sanctifié l'or ? Vous enseignez aussi que, si un être humain jure par l'autel, cela ne signifie rien, mais que, s'il jure par le don qui est sur l'autel, alors il sera tenu pour débiteur. Là encore, vous êtes aveugles à la vérité, car lequel est le plus grand, le don ou l'autel qui a sanctifié le don ? Comment pouvez-vous justifier une telle hypocrisie et malhonnêteté devant le Dieu des cieux ? Malheur à vous, scribes, pharisiens et tous autres hypocrites, qui veillez à donner la dime de la menthe, de l'anis et du cumin, et qui négligez en même temps les affaires plus importantes de la loi – la foi, la miséricorde et le jugement ! Vous avez raison de faire les premières choses, mais vous n'auriez pas dû laisser les secondes inaccomplies. Vous êtes vraiment des guides aveugles et des éducateurs stupides. Vous filtrez les moucherons et vous avalez les chameaux. Malheur à vous, scribes, pharisiens et hypocrites, car vous nettoyez scrupuleusement l'extérieur de la coupe et du plat, mais vous laissez à l'intérieur les immondices de l'extorsion, des excès et des tromperies. Vous êtes spirituellement aveugles. Ne reconnaissez-vous pas combien il serait meilleur de nettoyer d'abord l'intérieur de la coupe, et, alors, ce qui en déborde nettoierait automatiquement l'extérieur ? Méchants réprouvés, vous accomplissez les actes extérieurs de votre religion pour vous conformer littéralement à votre interprétation de la loi de Moïse, tandis que vos âmes croupissent dans l'iniquité et sont pleines d'intentions meurtrières. Malheur à vous tous, qui rejetez la vérité et repoussez la miséricorde ! Beaucoup d'entre vous ressemblent à des sépulcres blanchis dont l'extérieur apparaît magnifique, mais dont l'intérieur est plein d'ossements et de toutes sortes d'impuretés. C'est ainsi que vous, qui rejetez sciemment les conseils de Dieu, vous apparaissez extérieurement aux êtres humains comme saints et justes, mais, à l'intérieur votre coeur est rempli d'iniquité et d'hypocrisie. Malheur à vous, faux guides d'une nation ! Vous avez érigé là-bas un monument aux prophètes martyrisés de jadis, tandis que vous complotez de détruire celui dont ils parlaient. Vous ornez les tombeaux des justes, et vous vous flattez que, si vous aviez vécu au temps de vos pères, vous n'auriez pas tué les prophètes ; et ensuite, tout en professant cette idée pharisaïque, vous vous préparez à assassiner celui dont les prophètes ont parlé : le Fils de l'Homme. Dans la mesure où vous faites ces choses, vous témoignez contre vous-mêmes que vous êtes les fils et les filles pervers de ceux qui ont tué les prophètes. Continuez donc, et remplissez jusqu'au bord la coupe de votre condamnation. Malheur à vous, enfants du mal ! C'est à juste titre que Jean le Baptiste vous a appelés race de vipères, et je vous demande comment vous pourrez échapper au jugement que Jean a prononcé contre vous ?

Je vous offre miséricorde et pardon

Mais, maintenant encore, au nom de mon Père, je vous offre miséricorde et pardon. Maintenant encore, je vous tends la main amicale de la communion éternelle. Mon Père vous a envoyé les sages et les prophètes ; vous avez persécuté les uns et tué les autres. Alors, Jean est apparu, proclamant la venue du Fils de l'Homme, et vous l'avez tué après qu'un grand nombre ont cru à son enseignement. Maintenant, vous vous préparez à verser encore du sang innocent. Ne comprenez-vous pas qu'un terrible jour de règlement de comptes viendra quand le Juge de toute la terre exigera de ce peuple des explications sur la manière dont ils ont rejeté, persécuté et tué ces messagers du ciel ? Ne comprenez-vous pas qu'il vous faudra rendre compte de tout ce sang des justes, depuis le premier prophète tué jusqu'à l'époque de Zacharie, qui fut assassiné entre le sanctuaire et l'autel ? Si vous persévérez dans vos mauvaises voies, cette reddition de comptes pourra même être exigée de la présente génération. Ô Jérusalem et enfants d'Abraham, vous qui avez lapidé les prophètes et tué les instructeurs qui vous furent envoyés, maintenant encore je voudrais rassembler vos enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, mais vous ne le voulez pas !

Et, maintenant, je prends donc congé de vous. Vous avez entendu mon message et pris votre décision. Ceux qui ont cru à ma bonne nouvelle de l'amour du Père du Paradis sont déjà en sureté dans la réalité de la famille de Dieu. À vous, qui avez choisi de rejeter le don de Dieu, je dis que vous ne me verrez plus enseigner dans le temple. Mon oeuvre en votre faveur est achevée. Voici, je sors maintenant avec mes enfants, et votre maison vous est laissée dans la désolation. ”

Et le Maitre fit alors signe à ses disciples de quitter le temple.
Extrait de :
Notes :
* Le Royaume des Cieux est la libération des êtres humains de l'asservissement millénaire à la crainte animale, et en même temps l'enrichissement de la vie humaine avec les dons suivants de la nouvelle vie de liberté spirituelle :
  1. La possession d'un nouveau courage et d'un pouvoir spirituel accru, l'inspiration propre à oser espérer la vie éternelle.
  2. Un message de nouvelle confiance et de vraie consolation à tous les êtres humains, même aux pauvres.
  3. Un nouvel étalon des valeurs morales, un nouveau critère éthique permettant de mesurer la conduite humaine et en conséquence l'idéal d'un nouvel ordre social.
  4. La primauté du spirituel comparé au matériel, la glorification des réalités spirituelles et l'exaltation des idéaux suprahumains.
  5. L'aboutissement spirituel comme le vrai but de la vie, une nouvelle dotation de valeur morale et de dignité divine.
  6. La vie éternelle en résultat (en récompense) de la droiture dans les efforts terrestres, un séjour mortel sur terre ayant de nouvelles significations comme conséquence de la reconnaissance d'une noble destinée.
  7. La révélation d'un dessein divin de grande envergure devant être accompli et réalisé dans la destinée future du service sans fin des fils et des filles de Dieu qui seraient sauvés.
Deux choses sont essentielles pour entrer par la foi dans la famille fraternelle des croyants servant Dieu :
  • La foi, la sincérité. Venir comme un petit enfant, recevoir le bénéfice de la filiation comme un don ; accepter de faire, sans mettre en doute, la volonté du Père, avec une confiance pleine et sincère dans la sagesse du Père ; entrer dans le royaume, libre de préjugés et d'idées préconçues ; avoir l'esprit ouvert et être enseignable comme un enfant non gâté.
  • La faim de la vérité. La soif de droiture, un changement de mental, l'acquisition du mobile qui pousse à être semblable à Dieu et à trouver Dieu.

* Juifs :
Le fait que les dirigeants spirituels et les éducateurs religieux de la nation juive rejetèrent jadis les enseignements de Jésus, et conspirèrent pour provoquer sa mort cruelle, n'affecte en rien le statut individuel d'un juif dans sa position vis-à-vis de Dieu. Ces évènements ne devraient pas inciter les disciples avoués de Jésus à entretenir des préjugés contre les juifs en tant que compagnons mortels. Les juifs, en tant que nation et groupe sociopolitique, ont payé à plein le prix terrible d'avoir rejeté le Prince de la Paix. Il y a longtemps qu'ils ont cessé d'être les porte-flambeau spirituels de la vérité divine auprès des races de l'humanité. Mais cela ne constitue pas une raison valable pour faire subir, aux descendants individuels de ces juifs de jadis, les persécutions que leur ont infligées certains prétendus disciples intolérants, indignes et sectaires de Jésus de Nazareth, qui était lui-même un juif de naissance.

Cette haine et ces persécutions irréfléchies et contraires au modèle christique contre les juifs contemporains se sont maintes fois terminées par les souffrances et la mort d'un juif innocent et inoffensif dont les ancêtres, à l'époque de Jésus, avaient sincèrement accepté la bonne nouvelle de la fraternité de Dieu, puis moururent stoïquement pour la vérité à laquelle ils croyaient de tout leur coeur. Un frisson d'horreur passe sur les êtres célestes quand ils observent les prétendus disciples de Jésus prendre plaisir à persécuter, harceler et même assassiner les descendants actuels de Pierre, de Philippe, de Matthieu et d'autres juifs palestiniens qui donnèrent si glorieusement leur vie en tant que premiers martyrs de la bonne nouvelle de la réalité de Dieu dans la vie de ses enfants.

Combien il est cruel et stupide de faire souffrir des enfants innocents pour les péchés de leurs ancêtres, méfaits qu'ils ignorent entièrement et dont ils ne peuvent aucunement être responsables ! Et l'on accomplit ces mauvaises actions au nom de celui qui enseigna à ses disciples d'aimer même leurs ennemis ! Dans le récit de la vie de Jésus, il était nécessaire de décrire la manière dont certains de ses compatriotes juifs le rejetèrent et conspirèrent pour provoquer sa mort infamante. Mais nous avertissons tous les lecteurs de cette narration que la présentation de ce récit historique ne justifie en aucune manière la haine injuste et l'attitude mentale inéquitable que tant de chrétiens avoués ont maintenues au cours des siècles contre des individus juifs. Il faut que les croyants en Dieu, ceux qui suivent les enseignements de Jésus, cessent de maltraiter le juif en tant qu'individu, en le considérant comme coupable du rejet et de la crucifixion de Jésus. Le Père et son Fils Créateur n'ont jamais cessé d'aimer les juifs. Dieu ne fait pas acception de personnes, et le salut est destiné aux juifs aussi bien qu'aux Gentils.




Prière pour la paix et la bonne volonté
“ Le rêve d’un peuple qui se considère comme élu du divin n’est-il pas d’assumer la responsabilité de son histoire au sein du monde, de reconnaître en ses voisins des êtres également évolués et humains, de respecter le droit international, de partager un avenir durable sur cette planète et de bâtir le futur de plusieurs générations d’enfants, tout en reconnaissant la douleur passée et les pertes subies ? En explorant avec bonne volonté les voies qui permettent à chaque communauté de vivre dorénavant en paix et en sécurité sur cette terre commune, ne pourions-nous pas ensemble tisser un harmonieux destin de compréhension mutuelle ? Nous ne devrions plus cautionner des choix politiques de dirigeants qui conduisent à la perte des peuples. ” DAD

Priez pour la paix parfaite.
Soyeux heureux, vous qui aimez la paix.
Priez pour que la paix et la tranquillité règnent dans les familles d'Israël et de Palestine.
Pour tous mes amis d'Israël et de Palestine : je te souhaite la paix en toi !
Pour l'amour de notre Dieu, je demande ton plus grand bien*.

Cher Père Créateur, Père de tout ce qui existe,
nous t'implorons de faire des concessions pour cette terre dans ces circonstances actuellement difficiles.
Nous implorons que tous les Melchizedeks, les Anges, les Médians disponibles,
et tous ceux qui font partie de la consolidation du progrès humain et de notre protection sur cette planète,
soient autorisés à faire bien plus que ce qui est généralement permis sur un monde évolutionnaire tel que le nôtre,
afin de nous maintenir en sécurité, pour nous aider à prendre les bonnes décisions et conduire l'agitation à une fin pacifique.
C'est notre demande à toi, notre Père Créateur.
C'est ce que nous demandons selon ta nature aimante envers toute ta Création
et au nom de ton premier Fils. Amen.
Note :
* En effet, ici-bas nous n'avons pas de cité permanente, mais nous recherchons celle qui est à venir. Livre aux Hébreux 13.14.

Des définitions* pour comprendre :
“ La course des guerres est infantile, il est temps de passer à un stade adulte. La bascule cosmique arrive, ce n’est pas la fin du monde, mais le grand retournement qui est proche. Dieu est amour, beaucoup espèrent la communion, plusieurs n’ont pas compris, certains le refusent. La paix universelle est possible quand le monde est uni vers elle. ” DAD

  • Juif
    Un juif est un croyant ou un non-croyant en la religion de Moïse, le judaïsme, selon la promesse faite par Dieu à Abraham, Isaac et Jacob d'avoir une descendance spirituelle fidèle. Beaucoup de juifs ont une ascendance slave, de l'Europe du sud, de l'Afrique du nord et du Proche-Orient. Il est défini comme juif tout individu né d'une mère juive, ou converti au judaïsme et ne pratiquant pas une autre religion, quand bien même il serait idolâtre, incroyant, hérétique ou apostat.
  • Judaïsme
    Le judaïsme est une religion plurimillénaire remontant aux patriarches Abraham, Isaac et Jacob. Le judaïsme est une religion monothéiste dont les adeptes, les juifs, suivent une série de lois religieuses, de rituels et de croyances basés sur des textes sacrés, dont la Torah. Le judaïsme englobe également une riche tradition culturelle et historique, notamment la langue hébraïque, la littérature, la musique, l'art et la cuisine.

  • JÉSUS
    Jésus fut un réformateur des moeurs juives mais ne voulait pas fonder une autre religion. Jésus est né juif, d'une mère juive, fidèle à la Loi, appelé rabbin, et célèbre Pessah lors du dernier repas. Jésus le juif religieux, né juif et observant les rites tout au long de sa vie, fut "christianisé" par les théologiens de l'église chrétienne. Jésus n'a jamais lu et reçu que la Torah ; il priait dans la synagogue et il y prenait la parole le chabbat pour interpréter le texte biblique. Quand il citait l'Écriture sainte, il s'agissait du Pentateuque, des livres prophétiques et des Psaumes, comme tous ses coreligionnaires. Il enseignait qu'il était venu pour les brebis égarées, c'est-à-dire pour ses contemporains juifs infidèles à leur alliance avec Dieu. Que Jésus soit Christ (messie), cela ne gêne en aucune façon le judaïsme ; le refus juif de Jésus le Christ, « Fils de Dieu », ne signifie nullement que le judaïsme invalide la religion chrétienne.
  • CHRISTIANISME
    Le christianisme est né de l'enseignement de Saül de Tarse (Paul), un juif et citoyen romain du Ier siècle, et de l'interprétation de la vie d'expérience de Jésus selon les apôtres (envoyés). Le Nouveau Testament ne fut constitué qu'au cours du IIe siècle à partir de plusieurs évangiles et les chrétiens ont répété que « Nul ne va au Père si ce n'est par le Fils », et dans toutes les prières et dans toutes les messes et cultes on parle de Jésus le Seigneur, le Père n'y ayant pas autant de place que le Fils. Le judaïsme et le christianisme sont des interprétations différentes de la même Torah. Le christianisme a moralisé et spiritualisé des milliards de païens depuis 2000 ans. Le christianisme est en continuité avec le judaïsme.

  • Israël
    Israël, "qui lutte avec Dieu" ou "Dieu est fort, Dieu triomphe", a été le nouveau nom donné à Jacob, fils d'Isaac et petit-fils d'Abraham. Il a désigné ensuite le peuple d'Israël ou les "enfants d'Israël" comme le peuple élu pour porter et faire vivre la parole de Dieu.
  • Israélite
    Un israélite est un habitant de la région de Canaan, devenu la Judée et le royaume d'Israël, actuellement la Palestine. Le terme "israélite" désigne les Hébreux, descendants des douze fils de Jacob, chefs des douze tribus d'Israël qui forment la population de l'Israël antique.

  • État d'Israël
    L'État d'Israël est une nation qui partage ses frontières avec le Liban au nord, avec la Syrie au nord-est, la Jordanie et la Cisjordanie à l'est, et avec l'Égypte et la bande de Gaza au sud-ouest. Sa création a été proclamée le 14 mai 1948, après plusieurs décénies de conflits avec les palestiniens (arabes et juifs) habitants la région, et après le vote du plan de partage de la Palestine le 29 novembre 1947 par l'Organisation des Nations unies (ONU), qui met fin au mandat britannique et qui prévoit la création d'un État juif sur 60 % des territoires de la Palestine mandataire. L'État d'Israël accueille une population estimée à 9,6 millions d'habitants, majoritairement juive à 75%, avec 1,9 million d'arabes musulmans et chrétiens. En 2018, l'État d'Israël a adopté une loi définissant Israël comme « l'État-nation du peuple juif » qui confère uniquement aux juifs le droit à l'autodétermination et retire à l'arabe son statut de langue officielle au côté de l'hébreu, cette loi étant controversée et ne reflétant pas l'opinion unanime des israëliens.
  • Israélien
    Un israélien est un citoyen de l'État d'Israël en Palestine, dont la langue officiel est l'hébreu. L'État d'Israël compte principalement des juifs et des arabes, musulmans et chrétiens.

  • Palestine
    Palestine est une région historique et géographique du Proche-Orient qui était une bande de terre occupée par les Philistins et qui, sous domination romaine, est devenu en 130 après J.C. le nom d'un territoire équivalent à la terre d'Israël.
  • État de Palestine
    L'État de Palestine est un État revendiqué depuis 1988 par les Palestiniens, reconnu par 139 pays sur 193 États membres des Nations Unies, par l'UNESCO, et par l'ONU en tant qu'État observateur non-membre. Sa capital est Jerusalem-Est et Ramallah, sa population est de plus de 5,1 millions d'habitants (3,1 millions en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et 2 millions dans la bande de Gaza) sur un territoire de 6020 km2, sa langue est l'arabe et ses religions sont l'Islam et le Christianisme. Les principaux pays qui ne reconnaissent pas la Palestine sont : U.S.A., Canada, Angleterre, Irlande, Hollande, Belgique, Luxembourg, Norvège, Danemark, Allemagne, France, Suisse, Portugal, Espagne, Italie, Grèce, Japon, Corée du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, Mexique, Panama, Cameroun, Érythrée et Sahara occidental.
  • Palestinien
    Un palestinien est un citoyen de l'État de Palestine en Palestine, dont la langue officielle est l'arabe. Il est aussi soit un habitant de la région de Palestine, un citoyen arabe ou chrétien d'Israël, un résident de Jérusalem ou un réfugié de la Palestine. De la mer Méditerranée au fleuve Jourdain, 6,8 millions de Palestiniens vivent aujourd'hui sur le territoire de l'ancien mandat britannique en Palestine (1923-1948), devenu l'Etat d'Israël et les territoires palestiniens de la bande de Gaza et de Cisjordanie.

  • Sioniste
    Un sioniste est un juif ou un chrétien, croyant ou non, qui désire et soutien la création d'un État juif en Palestine et qui accueille principalement le peuple juif (l'État des juifs). Un sioniste accepte le principe que l'Etat d'Israël n'appartient pas à ses citoyens mais au peuple juif tout entier, et l'expression obligatoire qui en découle est "la loi du retour" ou "Alya" (ascension ou élévation spirituelle). Tous les juifs ne sont pas sionistes, et tous les sionistes ne sont pas nécessairement religieux, et ce ne sont pas tous les juifs qui soutiennent le sionisme.
  • Sionisme
    Le sionisme est une idéologie de domination qui a été proposée au juifs, qui l'ont dès le début massivement refusée. Le sionisme politique est un mouvement national qui a émergé principalement en réaction aux persécutions et aux pogroms subis par les juifs en Europe. Le sionisme politique repose sur une partie du peuple juif (beaucoup sont laïcs ou athées) visant à la formation d'un foyer national juif, et à l'autodétermination du peuple juif en Terre d'Israël, correspondant à peu près à l'ancien Canaan, à la Terre sainte, ou à la région de Palestine. Théorisé par Theodor Herzl à la fin du XIXe siècle, le sionisme politique entendait obtenir la création d'un État pour le peuple juif en Palestine. S'il était motivé par les souffrances des communautés juives, notamment en Europe de l'Est, et par le regain d'antisémitisme dans l'ouest du vieux continent, ce mouvement relevait d'une logique colonialiste conforme au contexte européen de l'époque. Il existe différents type de sionisme : pratique, politique, nationaliste, socialiste, laïc, culturel, spirituel, religieux et synthétique, et leurs opposés sont l'antisionisme socialiste ou religieux.

  • Antisémistisme
    L'antisémitisme européen est une forme de racisme qui a débuté sous l'empire romain, s'est poursuivi sous l'Église catholique et s'est prolongé sous le nazisme. Il consiste à accuser successivement tous les juifs collectivement d'insurrection, d'avoir tué le Christ ou dégénérer la race aryenne. Si l'antisémitisme est une forme de discrimination et de haine envers les juifs et les arabes en raison de leur religion, de leur ethnie ou de leur origine sémite, il importe cependant de distinguer entre la critique légitime d'Israël en tant qu'État et l'antisémitisme. Le débat politique et la critique des actions d'Israël en tant que nation souveraine sont des éléments fondamentaux de la liberté d'expression dans un régime dit démocratique.
  • Antisionisme
    L'antisionisme, qui a été au départ une position juive et nourrie par ceux-là même qui militaient pour le sionisme, est une opinion politique selon laquelle le nationalisme juif ne doit pas se mettre au service d'un projet colonial. Aujourd'hui, la plupart des juifs états-uniens sont antisionistes, tandis que la majorité des juifs européens sont sionistes. Si l'antisionisme est la position politique qui s'oppose au sionisme en tant que mouvement nationaliste et à l'existence de l'État d'Israël en tant qu'entité politique, il reste essentiel de comprendre que l'antisionisme n'implique pas nécessairement de l'antisémitisme. Les critiques de l'État d'Israël peuvent découler de préoccupations politiques, sociales ou humanitaires légitimes, tout en faisant preuve de prudence pour éviter que l'antisionisme ne serve de masque à des préjugés antisémites. Beaucoup d'antisionistes sont opposés à la politique d'Israël, tandis que d'autres rejettent l'existence même de l'État d'Israël.
Note :
* Ces définitions sont simplifiées et ne couvrent que les aspects les plus basiques de ces sujets. Ces définitions ne visent pas à promouvoir une perspective particulière ni à susciter des controverses, mais à offrir une introduction de base aux termes associés à ces domaines. Pour une compréhension plus approfondie, il est nécessaire de consulter des sources plus complètes et détaillées. Il importe de noter que les termes comme le sionisme, l'antisionisme, et la critique d'Israël sont des sujets hautement controversés et que les opinions à leur sujet varient considérablement en fonction des perspectives politiques et des croyances personnelles. Les définitions fournies peuvent refléter des points de vue spécifiques et peuvent donc ne pas tenir suffisamment compte de la diversité d'opinions qui existent sur ces questions. La compréhension complète et nuancée de ces sujets nécessiterait une recherche plus approfondie et une exploration des diverses perspectives qui les entourent.





Cela pourrait vous intéresser...

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
Soutenez LUMOVIVO et ses efforts pour rehausser la conscience humaine et stimuler le libre arbitre à choisir la paix, la joie et l'amour ! Nous sommes une association entièrement soutenue par des croyants, et chaque don nous permet d'atteindre une plus grande compréhension de notre responsabilité à vivre dignement selon la Volonté de Dieu. Donnez aujourd'hui et contribuez pour la famille humaine !
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.






Toutes les religions du monde


Influencer logo
$div[0].alt
${prnext0}
$div[0].title
$div[1].alt
${prnext1}
$div[1].title