Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

L'Avenir en Marche

*STAR*


Star
Message de DanielFondateur
Association sociale
LUMOVIVO
créee le 14 mai 81
à propos
, transmis le 3 août 2009 :

Il est vrai que tous les voyants sont au rouge.

Le changement climatique en marche ne peux plus être renversé, et ne semble pouvoir que s'intensifier. En effet, en dépit de la connaissance universelle du processus, un espace de forêt vierge équivalant à la surface d'un stade disparait toutes les 20 minutes. Un exemple parmi tant d'autres illustrant la gigantesque inertie du vaisseau Humanité se dirigeant droit sur l'iceberg...

La biodiversité s'amenuise dramatiquement. Le problème de l'effondrement des ruches, parallèlement à la disparition des chenilles-papillons, posera très bientôt le problème crucial de la pollinisation des plantes, et notamment (soyons égoïstes pour toucher nos concitoyens) nos fruits et légumes. Les apiculteurs ont su démontrer l'indéniable responsabilité des pesticides utilisés dans l'agriculture et les jardins. Pourtant de nouveaux pesticides sont mis sur le marché sans contrôles et analyses probantes préalables.

Les émeutes de la faim ont été provoquées essentiellement par une politique mondiale, orchestrée par l'OMC et le FMI, privilégiant les grands groupes agro-alimentaires et les grands producteurs subventionnés, américains ou européens, au détriment du tissu agricole vivrier des pays pauvres. Cette paysannerie ayant déposé le bilan face à une concurrence de prix déloyale, cet état de fait permet par la suite aux fournisseurs du Nord, restés seuls sur le marché, de relever leurs prix et d'affamer des populations déjà spoliées par des collusions entre les gouvernants de leurs pays et les chefs d'états et les groupes industriels des pays riches. La faim dans le monde touche presque 1 milliard de personnes. L'amenuisement des ressources en eau potable et la production massive d'agro-carburants ne vont guère améliorer la situation.

La crise financière non plus ! Avec son cortège de dépôts de bilan, de General Motors aux myriades de PME-PMI anonymes qui s'éteignent chaque jour en silence, la destruction massive d'emploi, telle une hémorragie, est un phénomène affolant.

J'imagine les foules de miséreux, dormant dehors sur des cartons, les queues devant les comptoirs de soupe populaire. Ces ambiances morbides que l'on peut capter dans les vieux films en noir & blanc des années 10 ou des années 30, c'est-à-dire précédant les deux guerres mondiales du 20ème siècle...

L’évènement le plus futuriste de ces derniers temps

Nous allons évoquer l'évènement le plus futuriste qui se soit produit ces derniers temps : en janvier 2007 au Mexique, des gens sont descendus dans la rue pour manifester contre l'augmentation du prix de la tortilla, la galette de maïs. C'était la première émeute de la faim. A l'époque, cela en a fait ricaner quelques-uns... Les émeutes de la faim, c'est pourtant un concept nouveau qui s'est répandu aux coins du globe comme une traînée de poudre, à travers l'Afrique et l'Asie. Les émeutes de la faim, le premier concept véritablement durable, vraiment futuriste.

Comment vivra la planète quand il y aura 2 ou 3 milliards d'affamés ? Et que fera-t-on de tous ces migrants, de tous ces réfugiés ? Tout le monde s'en fout. Les pauvres tentent de survivre, tant bien que mal. Plutôt mal d'ailleurs. Les riches, eux, tentent de s'enrichir encore plus, obsédés par le profit. Et le profit à très court terme, parce que eux ont compris que la partie n'allait plus durer bien longtemps.

2 milliards de petits êtres humains, 1/3 des habitants de cette planète bleue vit dans la plus extrême pauvreté. Et le prix du riz, l'aliment le plus consommé sur Terre, vient de doubler...

Dans plusieurs pays aux coins du globe, les forces de l'ordre ont tiré sur les affamés. Jusqu'à présent, les plus pauvres avaient faim pour des raisons climatiques. Aujourd'hui, ils ont faim pour des raisons économiques. A cause de notre économie. Et puis il y a les soi-disant biocarburants, qui affament encore un peu plus les plus pauvres. L'augmentation de la consommation de viande est redoutable elle aussi, puisqu'elle fait exploser la demande en céréales fourragères. L'industrie de la viande consomme déjà 45 % des céréales planétaires.

Si l'on y ajoute le problème de l'énergie et d'autres problèmes provoquant des tensions internationales, on peut prévoir sans peine que le cocktail explosif de cette équation sera forcément négatif.

L’Avenir est-il forcément négatif ?

Mais à y regarder de manière plus appropriée, l'avenir est-il forcément aussi noir ? Si l’on observe en grand angle le phénomène qui semble parcourir l’humanité entière, ce n’est ni les catastrophes, ni la violence, ni la souffrance, ni l’ignorance qui empêchent la race humaine de vaincre les défis présentés à notre génération. Tous ces évènements apparemment effrayants sont conjugués au même temps : notre présent. Le dénominateur commun de toute la trame de notre aventure terrestre est le temps présent.

Tous, nous avons fait une fois l’expérience surprenante qui consiste à privilégier le temps présent. Il s’agit d’un acte conscient qui concentre l’effort sur ce qu’il se passe réellement dans sa propre sphère d'influence. Par exemple, je peux me lever le matin avec un bon creux au ventre criant famine, et en même temps je peux écouter les premières pensées qui me parviennent et qui me parlent de la belle journée que je vais vivre aujourd’hui. Il est possible en effet de couvrir certaines voix intérieures par une voix plus attentive à notre bien-être spirituel.

Quel enfant vais-je mettre au monde ?

Qu’est-ce qui nous empêche de cesser de se préoccuper de tout ce qui suscite la crainte du lendemain ? Simplement en débranchant toutes les voix de communications qui n’ont rien à voir avec notre sphère de conscience. Les informations dont on nous inonde quotidiennement ne servent pas notre plus grand bien, c’est un fait. Même si vous avez l’impression d’être ainsi "branchés" en restant à l’écoute de la télévision ou en lisant chaque matin votre journal préféré, ce n’est pas pour autant que vous vous brancheriez sur la bonne source d’information qui puisse servir votre plus grand bien présent et futur.

Imaginez alors le monde entier assis devant son poste de télévision, à croire tout ce que d’autres ont choisi que nous sachions, sans pour autant que nous soyons informés sur ce que nous devrions savoir... Ce n’est pas le fait de vouloir en savoir toujours plus qui nous perdra, c’est de croire que ce que l’on nous communique serve et cultive notre sagesse à vivre une vie qui en vaut la peine.

La sagesse ici est de planter aujourd’hui des idées qui serviront demain. L’une de ces idées est de se rappeler pourquoi nous sommes ici confrontés au pire scenario. C’est aussi de savoir que nous faisons partie d’un grand univers qui est intelligemment habité et qui possède dans sa structure cosmique, une horloge interne que rien n’arrête jamais.

Quel heure est-il ?

C’est l’heure des bilans, de l’examen final, de la récolte, de la moisson.

Intuitivement nous souhaitons accueillir un Fils du Paradis afin de recevoir la suite de notre programme d’évolution qui devrait poursuivre la connaissance du Père Infini. Mais à propos, n'aurions-nous pas déjà reçu ce genre de visite il y a maintenant 2000 ans ?

Pourtant, la majorité espèrent une réponse à leurs attentes qui n’a rien à voir avec une intervention divine. Beaucoup succomberont à une illusion de la Lumière divine dont l’effet permettra à une sélection de la nature spirituelle de la vie de se manifester... naturellement.

Pour les autres, les r-éveillés, les fidèles, les serviteurs de la race humaine, il est l’heure de rassembler, de guérir, de nourrir, de bâtir, de soutenir, de planter, d’affermir, de bénir, de servir, d’aimer, d’adorer et d’enfanter.

Le Créateur de toute chose est Celui qui nous aime, nous construit, prend soin de nous, exerce Sa justice, pourvoit à nos besoins, nous donne Sa paix, et nous parle. Dieu intervient dans notre monde pour le bien de toutes les âmes... au travers de ceux qui connaissent Sa Voix.

L’avenir est en mouvement

Regardez autour de vous, regardez en vous. A quoi pensez-vous en ce moment ?
La certitude de détenir absolument tout ce qu’il y a à saisir en termes de vérité sur un sujet déterminé est aussi illusoire qu’arrogante, et l’orgueil qui en résulte forge une mentalité dont les raccourcis intellectuels simplistes qui la caractérisent ne peuvent séduire que les niais. Par leur propension excessive à estimer que ce qu’ils sont capables d’appréhender constitue une compréhension pertinente et suffisante de la réalité, ne peut-on légitimement craindre que le peu de réflexion auquel laisse place cette logique n’enferme ses victimes dans une prison dorée, une doctrine qui ne tolère aucune hésitation et au delà de laquelle il n’y a, prétendument, qu’errances et mensonges ?

L’indifférence populaire s’explique par le fait que l’écrasante majorité des gens sont bien trop occupés par les vanités et les petites tracasseries de leur existence pour pouvoir ne serait-ce que témoigner de l’attention envers les problématiques les plus flagrantes de notre temps, qui sautent pourtant aux yeux de quiconque daigne les garder ouverts. Ces réalités suffisent à rendre profonde et permanente leur passivité à l’égard de toute activité dont les effets ne se font pas sentir directement sur leur seule personne. Comme le disait si justement Adam Smith (1723-1790), père de la science économique moderne, dans son livre "La théorie des sentiments moraux", « Nous n’espérons d’autres avantages que d’être remarqués et considérés, rien que d’être regardés et considérés, rien que d’être regardés avec attention, avec sympathie et approbation. Il y va de notre vanité, non de nos aises ou de notre plaisir. » Une telle apathie envers toute problématique collective fait que, quand bien même la population dans sa plus vaste part aurait-elle connaissance de plusieurs faits révoltants, elle ne trouverait généralement aucune raison de s’en indigner. Aussi la propagande de notre société s’attache-t-elle à accentuer la propension innée du commun des mortels à obéir et à observer le conformisme, fut-ce-t-il aux dépens du bon sens ou de leurs propres intérêts. Il n’est ainsi pas rare de récolter des opinions soumises parmi les petites gens, qui auront tendance à s’indigner légitimement devant tel ou tel scandale de corruption d’être humain politique, lequel, en plus d’être moralement réprimandable, constitue un détournement des revenus issus de leurs impôts, mais vous expliqueront souvent, paradoxalement, que ce n’est qu’une exception, un dérapage aléatoire et improbable d’un individu qui sera désormais écarté comme il se doit de tout poste d’influence. Il ne s’agirait que d’un fait isolé, si dérisoire qu’il ne ternirait en rien la réputation de leur société démocratique idéale, celle-ci ne souffrant, toujours selon eux, d’aucune problématique de plus grande envergure que ce genre d’évènements malheureux mais peu fréquents.

Comment une tache aussi insignifiante pourrait-elle salir une si belle façade ?




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo