Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Nouvelle Ère

*MAYA*


Maya



Inframondes et cycles

Il y a 9 "inframondes" (niveaux/cycles de la pyramide de l'évolution de la conscience) successifs qui se terminent tous le même jour : le 28 octobre 2011.

Chacun de ces 9 cycles de la Création est 20 fois plus court que le précédant et ceux-ci sont à leur tour divisés en 13 sections (il y a 7 jours et 6 nuits pour chaque niveau) égales de temps jouant chacune un rôle spécifique dans le processus évolutif de la connaissance.

Nous sommes actuellement dans le 8ème niveau de la pyramide de l'évolution de la conscience et dans la 11ème Section (6ème «jour») : du 13 novembre 2008 au 7 novembre 2009.

Le 9 mars 2011, l'humanité passera de l'inframonde galactique à l'inframonde universel qui durera 260 jours (13 X 20 jours) et se terminera le 28 octobre 2011.

Calendrier Maya, évolution de la conscience

2011 ou 2012 ?

Concernant la proposition du 21 Décembre 2012, cette date de 2012 est basée sur une croyance non prouvée que le cycle précessionnel a en réalité une signification pour l'évolution humaine, et étonnamment il n'y a personne défendant cette date butoir qui semble avoir jamais tenté d'essayer de prouver cette hypothèse élémentaire.

La date du 28 Octobre 2011 est en contraste fondée sur une immense évidence scientifique comme quoi les Neuf Inframondes et les Treize Ciels (ou 13 Paradis), connus grâce à des sources provenant des anciens Mayas, décrivent effectivement l'évolution cosmique sous tous ses aspects. De plus, tandis qu'il existe une évidence considérable que les Mayas ont basé leur prophétie et leur prédiction sur les changements entre baktuns, katuns, tuns, etc, il n'y a pas un seul ancien texte Maya qui mentionne les 26.000 ans du cycle précessionnel.

Étant donné que les défenseurs de la date du 21 Décembre 2012 ne reconnaissent pas ces points de changements du calendrier Maya les amenant vers leur date de fin, leur hypothèse est alors invérifiable à partir des prédictions qui ont été faites, ce qui caractérise toute théorie scientifique sérieuse. Donc, cela se qualifie plutôt comme une croyance que comme de la science. En conséquence, une culture a émergé autour du 21 Décembre 2012, basée sur rien de plus qu'une croyance, étant donné qu'elle sert une projection idéale pour les fantasmes, les peurs et les espoirs plutôt que quelque chose qui peut être prouvé et compris, scientifiquement fondé sur les patterns du calendrier Maya.

La date de fin du 28 Octobre 2011 peut cependant être comprise de manière rationnelle. Avant d'aller plus avant quant aux conséquences concrètes qu'implique l'adhésion à l'évidence fondée sur les faits, ou à celle d'une croyance dans l'interprétation du calendrier Maya, il est nécessaire de reparler de la nature du temps et de ce qui rend le calendrier Maya si particulier. En d'autres mots, il est important de savoir si nous avons une bonne raison au départ de nous intéresser au calendrier Maya. Pourquoi le calendrier Maya a-t-il une date de fin contrairement à tous les autres ? La réponse à cela est que le calendrier Maya exprime une notion du temps totalement différente que les autres calendriers. La plupart des calendriers, qu'ils soient Grégorien, Musulman, Bouddhiste ou Juif, sont basés sur les cycles astronomiques et reflètent un temps ininterrompu. Ils décrivent un temps mécanique mesurable, c'est l'aspect du temps que les Grecs appelaient Chronos, qui est également le seul qui est reconnu par le monde moderne. Que ce soient des cycles lunaires, terrestres ou précessionnels, les cycles astronomiques continueront dans les prochains billions d'années, il n'y a cependant aucune raison que des calendriers basés sur ces cycles ne parviennent jamais à une fin. Puisque le calendrier Maya a toutefois une date de fin, ceci doit évidemment être fondé sur un autre type de temps que le temps mécanique et sa date d'achèvement doit être discutée en opposition avec les origines du temps établies sur la conscience (que les Grecs appelaient Kairos), et nous devons nous demander quelle est l'origine de ceci.

Si nous retournons aux anciennes sources pour découvrir les informations se rapportant au Compte Long Maya, elles ne disent jamais que ceci serait établi sur quelque cycle astronomique. Au lieu de cela, les sources Maya (par exemple au Temple des Inscriptions de Palenque), disent explicitement que le Compte Long est fondé sur l'Arbre du Monde ou ce à quoi d'autres cultures se réfèrent comme l'Arbre de Vie.

C'est toujours en opposition aux origines de tels changements quantiques dans le temps, et non pas au flux continuel des cycles astronomiques, que nous pouvons comprendre les moments décisifs de nos vies mais aussi des civilisations humaines. Derrière ces changements quantiques, l'Arbre de Vie Cosmique au centre de notre univers n'a été découvert qu'en 2003 par la science moderne.

Pourtant, le fait que cela est réel, et non pas un simple symbole ou un mythe, appelle à une révolution quant à notre façon de voir toute notre existence. Cela affecte non seulement la science, mais également la manière dont nous comprenons les prophéties religieuses, qui incluent souvent des références à l'Arbre de Vie. D'où, par exemple, le Livre des Révélations qui se réfère à cela et il semble que cela nous revient juste au bon moment à la conscience.

Puisque le calendrier Maya qui a pris source dans l'Arbre de Vie non seulement chacun de ses jours mais aussi chaque katun, baktun, pictun, etc... sont associés à un symbole comme le signe du jour et à un nombre, symboliques de ses différents états quantiques. Ces états créent par la suite les ères géologiques et historiques de l'évolution cosmique auxquelles les Mayas se réfèrent en tant qu'Ages.

Le calendrier Maya touchant à sa fin, de nombreuses personnes sont dans l'attente (à juste titre) d'un changement quantique, mais par définition, un cycle astronomique continuel ne permet jamais à des changements quantiques de se produire. La raison pour laquelle le calendrier Maya est capable d'expliquer de si nombreux sauts quantiques dans les archives fossiles et les changements de paradigmes dans l'histoire de l'humanité (qui est loin d'être lente et continuelle) est le fait même que contrairement aux autres calendriers, il est quantifié.

La compréhension du temps quantifié Maya nous fournit une manière significative de regarder la soi-disant date de fin qui n'est même pas potentiellement une fin du monde préprogrammée. (C'est pourquoi personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n'a été jusqu'à affirmer qu'il y a une fin du monde préprogrammée). La date de fin reflète simplement un point dans le temps où l'Arbre de Vie Cosmique atteint son état quantique le plus haut.

Cela implique également que ce n'est pas le commencement d'un nouveau cycle et c'est uniquement sur cette base qu'il est rationnellement compréhensible que cet état servirait à créer un millénaire de paix dans la « Nouvelle Jérusalem » tel que le nouveau monde est appelé dans le Livre des Révélations. Pour utiliser à la place une métaphore Hindoue, il devient logique que l'avènement de ce plus haut état signifie la libération des cycles du Karma.

Pour l'étudiant du calendrier Maya fondé sur l'évidence, il saura que pratiquement tous les conflits et les guerres dans l'histoire de l'humanité trouvent leur origine dans les changements quantiques entre les énergies cosmiques, et c'est seulement à l'approche de leur achèvement qu'il y a une sérieuse raison d'espérer l'émergence d'un monde en harmonie. Donc, avec cette interprétation du calendrier Maya, il n'y a absolument aucune raison de penser que la date de la fin signifie la fin de la vie ou d'un « Jugement Dernier » où le monde serait préprogrammé à se terminer.

Ce que la date de fin signifie réellement est que le 28 Octobre 2011, les changements entre les énergies verront leur achèvement et il n'est pas étonnant qu'il y en ait beaucoup qui sentent intuitivement que l'année 2012 qui suivra sera très spéciale. Les processus qui ont dirigé l'évolution cosmique jusqu'à présent ne seront plus opérants et après le temps nécessaire pour que les choses se positionnent, les êtres humains seront laissés à eux-mêmes afin de créer leur évolution.

Cela veut dire est que la date de fin n'est pas un changement de plus. Cela constitue plutôt la fin des changements qui ont été causés par les alternances entre les états quantiques de l'Arbre de Vie jusqu'à ce point, illustré par le changement quantique mentionné ci-dessus qui a mené au déclin de l'économie pendant que la cinquième NUIT commençait. Une telle vision du jardin d'Eden (quoique à un niveau supérieur) manque évidemment de tout support rationnel parmi ceux qui défendent ce que nous regardons dans le calendrier Maya comme basé sur les cycles astronomiques mécaniques, où un nouveau cycle commencera alors.

Comprendre la libération de l'humanité et un futur retour au Jardin d'Eden nécessite néanmoins un temps quantifié. Ceci illustre un principe important, à savoir que même si le calendrier Maya fondé sur l'évidence n'est pas difficile à comprendre, il n'est pas insignifiant. Le calendrier Maya est fondamentalement différent de tous les autres calendriers, comment et pourquoi cela est ainsi est quelque chose qui a besoin d'être profondément honoré et respecté.

De cette perspective où nous approchons de la fin des changements cycliques et de l'état quantique le plus haut de l'univers, il est également logique que la débâcle financière dans laquelle nous sommes actuellement n'est pas simplement une « récession » ou une « dépression », comme nous les avons connues lorsque nous y avons été précipités par le passé au cours des NUITS du calendrier.

Le déclin est plutôt le commencement de la fin des cycles de l'économie. Pourtant, à partir de l'étude du calendrier Maya, depuis que nous savons que les périodes de temps où l'économie se contracte sont les NUITS, nous pouvons faire certaines prédictions quant et comment cette fin des cycles économiques va se jouer. La première impulsion qui a conduit la croissance économique vers le bas est ainsi apparue avec la cinquième NUIT et a aboutit à une baisse rapide de la croissance, une chute des indices de valeurs, et des augmentations des licenciements et des saisies.

Approximativement au moment où la Sixième NUIT va commencer, le 8 Novembre 2009, nous pourrons cependant nous attendre à ce que la débâcle s'intensifie et que le dollar américain s'effondre et avec lui le système mondial monétaire établi. Beaucoup de choses peuvent déclencher un tel évènement, mais il est important de comprendre que quoi que ce soit qui le déclenche, c'est l'énergie de cette NUIT qui le mettra à jour. Par la même occasion, c'est aussi pourquoi ce qui sera mis en place au cours de l'énergie de la Renaissance au milieu du Sixième JOUR est si important.

Nous ne pouvons qu'imaginer ce qu'un tel effondrement veut dire, mais il est clair pour tout le monde que les conséquences dans nos vies de tous les jours seront considérables. A cause des épreuves, beaucoup pourront perdre la foi en cette Création ou penser que nous somme entrain d'être punis. Je pose sur cela un regard différent : la conscience de l'Inframonde Galactique est déjà pré-planifiée pour établir un mécanisme de protection pour la planète en mettant fin en premier lieu à la croissance, ce qui est ce que tout cancérologue ferait avant que toute guérison ne puisse s'effectuer. Le lecteur peut à présent réaliser que nous sommes arrivés à un point où la discussion sur la date de la fin du calendrier Maya est une question cruciale puisque la manière dont nous envisageons le futur dépendra directement de cela. Ceci n'est ni du pinaillage ni des fantaisies New-Age irresponsables. Ceux qui défendent la date du 28 Octobre 2011 fondée sur l'évidence pourront en fait conseiller les gens de se préparer à l'avance pour cette débâcle économique à venir dans la Sixième NUIT.

Ceux qui parlent du 21 Décembre 2012 sont cependant probablement susceptibles, dans leur logique, de continuer à faire des projections sur cet écran fantasmagorique dans le futur. En fait, ce que ces personnes disent aux autres est « Ne vous préparez pas pour le Nouveau Monde maintenant ! Attendez que le changement du 21 décembre 2012 advienne ! » puisqu'ils ne reconnaissent aucun changement quantique avant ce point dans le temps. Connaître la date exacte de la fin est alors une question d'une importance capitale pour les gens, car c'est leur seule manière de savoir quel changement quantique ils sont entrain d'expérimenter dans le moment présent.

Pendant que de nombreuses personnes défendant la date du 21 décembre 2012 sont simplement en train de prendre le train en marche afin de se mettre en avant (et de vendre certains produits), il est temps qu'ils considèrent quel type de responsabilité ceci implique aussi pour d'autres personnes.

Les médias dirigeants utiliseront alors la date du 21 Décembre 2012 pour manipuler la vérité et il y en a bien sûr toujours qui sont prêts à jouer le jeu. C'est assez facile de voir à qui cela profite que le calendrier Maya soit projeté de cette manière dans un temps dans le futur où il sera trop tard pour s'aligner avec lui. Pendant que le système monétaire international établi s'effondre au cours de la Sixième NUIT, les choses peuvent aller essentiellement vers l'une ou l'autre de deux directions. Cela ira soi vers la direction de l'organisation locale d'une nouvelle économie sans banques ni intérêts ou vers celle d'une croissance au service de la création d'un monde sans domination.

Un effondrement du système monétaire international (surtout s'il est lié à un moratoire de toutes les dettes) a le potentiel d'ouvrir la voie vers un monde véritablement égalitaire, fondé sur la coopération volontaire et où la cupidité ne détruira pas le monde. Ceci, bien sûr, exclut l'existence d'un système bancaire et monétaire organisé dans l'intérêt d'une minorité et conduit par la soif de valeurs abstraites plutôt que par les besoins humains.

Il serait naïf de croire qu'une telle mise en oeuvre d'un Nouveau Monde en accord avec le plan cosmique adviendrait sans résistance. Certains veulent conserver le pouvoir sur les autres. Qui plus est la chute de l'ordre dominant établi leur serait intolérable car cela anéantirait leur sécurité acquise dans un monde auquel ils se sont habitués. Les banques, les gouvernements, les médias et les entreprises mondiales chercheront alors naturellement à établir une nouvelle monnaie unique et à garder le contrôle, ce à quoi ils sont très bien préparés.

Ceci est spécialement le cas si les gens ignorent le calendrier Maya fondé sur l'évidence sans avoir la capacité de voir cette période difficile comme faisant partie d'un processus conçu pour nous amener vers un nouveau monde. Mais le prochain Inframonde Universel apportera une nouvelle conscience d'unité entraînant un immense bonheur d'exister, l'amour et la compassion pour toutes choses telles qu'elles sont.

Par conséquent, les choses peuvent ne pas « s'améliorer » dans le sens dont en parle l'ancienne économie, mais la vie sera plus agréable grâce à un nouveau niveau de conscience par lequel les choses seront perçues d'une autre manière. Dans les années à venir nous serons donc confrontés à un mélange déroutant de développements apparemment contradictoires. La connaissance que le calendrier Maya fondé sur des preuves évidentes se termine le 28 octobre 2011 est un aspect crucial de la préparation à tout ceci, ce qui donne au moins aux gens un point de repère quant aux rythmes auxquels les choses vont évoluer même si cela prendra un certain temps pour que tout se mette en place après cela.

La vision qui est en train d'émerger pour les prochains temps n'est donc ni que « le monde touche à sa fin » ni que « nous planerons joyeusement » à une certaine date à venir préprogrammée. C'est plutôt un scénario assez complexe basé sur la meilleure évidence que nous ayons pour la compréhension du futur.

Cela a beaucoup en commun avec le scénario de la naissance difficile de la "Nouvelle Jérusalem" telle qu'elle est présentée dans le Livre des Révélations. Comme ce livre nous le fait remarquer ce monde n'est toutefois pas accessible pour tous et c'est un scénario qui demandera quasi certainement de l'endurance par la force spirituelle et par l'intégrité. Il apparaît clairement que toute personne qui aspire à entrer dans ce nouveau monde doit sincèrement chercher la vérité et éviter les explications simplistes.

9ème onde d'évolution

Cette neuvième vague d'évolution de la conscience est particulière à plus d'un titre

Calendrier Maya, évolution de la conscience

Tout d'abord par sa durée. Commençant le 9 mars 2011 et finissant le 28 octobre de la même année, elle ne va durer que 234 jours et durant cette période vont se succéder "7 jours et 6 nuits", ce qui veux dire que les changements vont être aussi importants en 234 jours que durant les 12 années précédentes (pour l'onde galactique) ou encore les 394 années précédentes (pour l'onde planétaire).

Cette onde est également différente parce que l'immense majorité des êtres humains ne vont pas naître dans cette onde, mais vont y entrer à l'âge adolescent ou adulte. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, des personnes vont connaître trois ondes successives (fin de l'onde planétaire, onde galactique et onde universelle).

Précédemment, les êtres humains passaient toute leur vie dans une seule onde, voire même dans un seul "jour ou nuit" d'une onde. En effet, un "jour ou une nuit" durait 7900 ans pour l'onde régionale et 394 ans pour l'onde nationale.

Ce n'est qu'avec l'onde planétaire que la durée du "jour et de la nuit" sont devenus à l'échelle humaine (19,7 ans) et que l'on a vu apparaître les différences de perception de la réalité d'une génération à l'autre.

Enfin, pour la première fois depuis des millénaires, en fait depuis l'époque des êtres humains des cavernes (Onde Régionale : -102000, -3115), nous allons entrer dans une Onde d'évolution de la Conscience sans « filtre”.

Contrairement aux autres ondes d'évolution, la neuvième va demander de nous une participation active et non la même acceptation passive que durant les ondes précédentes. C'est comme si "les cordes de la marionnette vont être coupées".

La transition vers la neuvième onde est comme une escalade, cela va exiger certaines choses de nous. l'Ego des vagues précédentes restera en existence mais il sera, dans la neuvième vague, au service de la conscience de l'unité. Il ne s'agit pas donc de tuer l'Ego mais de le mettre à une autre place où il ne guide/dirige plus notre vie sans considération pour le tout. Les être humains sont des êtres créateurs très puissants (allusion à la loi d'attraction), mais uniquement dans le cadre de conscience généré par les "filtres" en place dans chaque onde. Lors de la neuvième onde, cette créativité devra être au service de l'émergence d'un monde harmonieux en unité et donc devra demander des choses cohérentes avec cette harmonie sans faire confiance à notre Ego ou a celui d'une autre personne.

C'est la cocréation”, la cocréation comme évolution de conscience de la neuvième onde. Il s'agit ni plus, ni moins que de créer tous ensemble par la pensée en se focalisant sur le monde que l'on désire. Il est clair qu'une telle approche n'est possible que dans une société emprunte d'éthique où la grande majorité des humains ont une conscience planétaire suffisante pour penser au bien de tous, ce qui est justement le fruit attendu de la huitième onde.

Une grande partie des fondements de la civilisation actuelle ont été créés durant les ondes nationales et planétaires et donc selon leur cadre de conscience (patriarchat, domination, matérialisme). Toutes ces structures héritées du passé (structures économiques, religieuses, sociales et politiques) vont être secouées, voire vont s'écrouler car elles ne sont pas cohérentes avec le cadre de conscience d'unité de la neuvième onde. Ce phénomène est d'ailleurs d'ors et déjà en cours. Pour des co-créateurs, il sera inutile de réagir aux évènements extérieurs. L'intention devra plutôt être focalisée vers l'intérieur afin de recréer son être intérieur pour être en accord avec les nouvelles énergies.

Les Mayas

Parmi les grandes civilisations qui se développèrent sur le continent américain avant l'arrivée des conquistadores, la plus brillante fut certainement celle des Mayas. Les réalisations culturelles (architecture, sculpture, etc.) de ce peuple s'étendent sur une période allant du tout début de notre ère jusqu'au début du XVIe siècle. De nos jours les descendants des Mayas sont encore environ deux millions, vivant sur un territoire comprenant le sud du Mexique, le Guatemala, le Belize, le nord du Honduras et du San Salvador.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L'utilité d'un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu'il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo