Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Famille de Naissance

*RECONNAISSANCE*


Activateur Message transmis le 30 décembre 2007 :

Les artisans de la lumière et leurs parents

L’âme des artisans de lumière plonge dans le paradigme des parents qu’ils ont choisis pour eux-mêmes et ils portent en eux un travail supplémentaire en relation avec leurs parents ou les paradigmes parentaux.

Les artisans ont, lorsqu’ils viennent sur Terre, l’intention de semer les graines, les bourgeons de la conscience Christique, l’énergie d’une Nouvelle Ere. Encore plus fortement que les autres âmes, les artisans de la lumière sont déterminés à réaliser le paradigme de leur coeur dans la réalité terrestre. Pour cette raison spécifiquement – et cela peut sembler un paradoxe – plusieurs âmes d’artisans de la lumière choisissent pour s’incarner des familles où il y a beaucoup d’obscurité. Il s’agit des trois illusions qui mènent à la perte de notre maîtrise, la perte de notre vraie unité, la perte de l’amour. Ainsi, lorsque les artisans de lumière viennent sur Terre avec une conscience développée, un raffinement ou une ‘ancienneté’ dans leur âme, ils se retrouvent dans des familles où quelque chose se passe, où une certaine forme d’illusion est expérimentée à l’extrême.

De par la nature de leur mission, les artisans de la lumière sont comme un aimant attiré par les situations où l’énergie est bloquée, où l’énergie stagne comme dans un cul-de-sac. Ils sentent que c’est leur tâche d’aider l’énergie à circuler à nouveau à cet endroit. Et c’est pourquoi les artisans de la lumière naissent souvent dans des familles difficiles. Lorsqu’ils débutent leur vie, les artisans de la lumière ont souvent une forte certitude qu’ils vont trouver une voie de sortie, qu’ils vont surmonter cette énergie limitative. Cependant, à la naissance et lorsqu’ils grandissent, ils sont exposés aux mêmes dilemmes et aux mêmes confusions que n’importe quel autre enfant. Dans un certain sens, ils expérimentent cette confusion de façon plus intense et plus forte, parce qu’ils portent en eux beaucoup d’énergie de la Maison. Ils entrent (intérieurement) en collision frontale avec les modèles d’énergies bloquées dans leur environnement et cela les frappe profondément.

Ainsi, il y a un certain risque impliqué dans le voyage des artisans de la lumière vers ces endroits d’obscurité et d’erreur. C’est une mission dangereuse et c’est la raison pour laquelle nous pouvons nous considérer comme pleins de bravoure. Notre naissance ici est tel un atterrissage dans une contrée inhospitalière avec seulement nous, notre connaissance intérieure, comme bagage. Il y a une faible résonance avec l’environnement, pas beaucoup de reconnaissance de qui nous sommes. C’est ce qui est étranger que nous recherchons en tant qu’artisans de la lumière.

En tant qu’artisan de la lumière nous sommes des pionniers qui veulent rediriger, changer quelque chose, et nous sommes toujours les premiers à agir ainsi dans cet environnement. Nous ne rencontrons pas tout de suite nos semblables, et cela est douloureux, cela est difficile pour une âme humaine. En tant qu’entité spirituelle, nous avons choisi cette voie consciemment, mais en tant qu’être humain terrestre, pour un enfant, cela peut être pénible. C’est pourquoi, pressons-nous de ressentir et de reconnaître cette souffrance en nous, car ce n’est qu’ainsi que nous pouvons travailler sur elle et la libérer. C’est la souffrance de l’enfant qui est sans maison et qui n’est jamais reconnu dans son identité unique. L’enfant est un étranger dans cet environnement.

Les artisans de la lumière expérimentent cela car ils sont très ‘différents’ et ils recherchent un environnement où le fait d’être différent ne sera pas reconnu. Tout le voyage de l’enfant vers l’âge adulte et même la vieillesse, peut être vu comme un défi de retrouver sa propre lumière intérieure innée. Ce défi est de commencer, du plus profond de soi, à savoir et à ressentir de nouveau : « Ceci est moi, et c’est ce que je suis venu apporter ici. » C’est spécialement vrai pour les artisans de la lumière. Leur principale tâche est de devenir qui ils sont. En faisant cela, ils accomplissent leur mission.

Rendre ce monde meilleur n’est pas notre tâche. Notre tâche est de nous trouvez nous-mêmes. Et oui, le monde deviendra ainsi meilleur car notre lumière brillera alors de façon naturelle. Mais nous n’avons pas à travailler pour cela, cela arrivera tout simplement. Le véritable travail est de laissez aller toutes ces petites parcelles de paradigme égotique (peur, manque, séparation, illusion) que nous avons absorbées si profondément en tant qu’enfant. Ce lâcher prise est une tâche intensément lourde.

Ne nous décourageons pas pour autant, mais plutôt apprenons que nous pouvons avoir beaucoup de respect pour nous-mêmes et que nous sommes bien braves d’avoir choisi ce défi. Le défi est d’être vraiment tout ce que nous pouvons être dans un environnement qui n’est pas le nôtre. Ceci est le travail d’un pionnier, celui qui ouvre la voie pour une nouvelle conscience, ici sur Terre.

Résoudre le karma familial

Il s’agit de nous désengager de la conscience basée sur l’ego, afin de commencer à vivre selon notre coeur. Il est important de prendre conscience de toutes les émotions impliquées dans notre relation avec nos parents, en particulier les sentiments que notre enfant intérieur ressent à leur égard. En faisant cela, nous renversons les rôles et ainsi des réalités peuvent surgir à la lumière que nous ne soupçonnions pas. Ce renversement des rôles porte une semence de vérité car, essentiellement, nous sommes aussi les parents de nos parents. Notre intention était de jouer le rôle de parent quand nous sommes venus sur Terre, dans cette famille spécifique : nous voulions conduire nos parents quelque part, ou loin de quelque chose; nous voulions les inviter à grandir vers une réalité plus lumineuse.

Nous croyons souvent que nous avons échoué en cela. Nous avons l’impression d’avoir échoué, de ne pas avoir été capable d’aider nos parents de la façon que nous avions envisagé. Cependant, cela n’est pas vrai. Ce qu’il faut, c’est vraiment comprendre ce que veut dire "aider". Cela fonctionne ainsi : nous, à la naissance, atterrissons dans un paradigme qui n’est pas le nôtre, mais nous commençons à vivre en fonction de ce paradigme, nous l’absorbons si profondément qu’il devient une partie de nous. Cela fait tellement partie de nous que nous ne savons plus ce qui est nous ou pas. Inconsciemment cela nous blesse et nous conduit à un conflit intérieur. En devenant un adulte, nous pouvons choisir de prendre conscience de cette souffrance et de travailler sur elle. Nous pénétrons sur le sentier de la croissance intérieure et de la conscience. Nous devenons conscients de couches de plus en plus profondes de souffrance en nous et nous les guérissons. La souffrance de ne pas être reconnu, la souffrance de la solitude, toutes ces parties émergent et, tout en faisant cela, nous accomplissons notre tâche.

Nous n’aidons pas nos parents directement, mais indirectement. Ce que nous faisons en réalité, c’est de créer un chemin, un chemin énergétique. Nous nous hissons hors d’une certaine vallée, un espace obscur où règnent certaines illusions et nous laissons derrière nous une ancienne voie. La montée nécessite énormément de force et d’énergie, et ceci est notre mission, la tâche que nous nous sommes assignés. En dégageant le chemin, la "voie de la solution", cette voie deviendra énergétiquement disponible pour nos parents, notre famille et toute personne qui voudra la prendre, en fait, tous ceux qui sont dans une impasse peuvent utiliser l’énergie de la solution que nous avons rendue disponible grâce à notre escalade hors des profondeurs.

C’est pourquoi la voie que nous créons nous-mêmes sur notre chemin vers l’éveil, vers notre propre joie, est l’accomplissement de notre tâche. Ce n’est pas notre tâche de porter, en plus, sur notre dos, nos parents et autres personnes qui nous sont proches. Nous n’avons pas besoin de les changer, de les aider à se défaire de leurs illusions et de leurs peurs. Ce n’est pas notre tâche, celle-ci étant de créer une voie énergétique, ce que nous faisons par notre croissance intérieure et notre lâcher prise personnels.

La notion de karma familial, qui est utilisé dans les cercles ésotériques, peut mener à des incompréhensions. Dans le cas du karma familial, il est supposé y avoir un karma qui va au delà de l’individu, qui appartient à une famille et que quelqu’un de cette famille peut prendre sur lui de le transcender. Il est bien vrai que dans une famille – et cela peut remonter à plusieurs générations – un certain thème, certains problèmes, peuvent se répéter encore et encore. Cela peut même avoir des implications génétiques. Ces problèmes recherchent une solution à un certain niveau, et se transmettront jusqu’à ce qu’on ait trouvé la solution. De nombreuses âmes, pas uniquement celles des artisans de la lumière, reçoivent à leur naissance une partie du karma qui appartient à la famille. Les artisans de la lumière choisissent souvent ceci plus ou moins consciemment et ont pour but explicite de contribuer à démêler ou à éclaircir l’énergie bloquée. Mais cette contribution n’implique pas que nous ayons à libérer notre famille de ce karma. Elle implique de nous libérer nous-mêmes de ce karma. Ce faisant, nous créons un espace énergétique de possibilités que d’autres peuvent utiliser, s’ils le veulent. Les autres peuvent aussi choisir de ne pas le faire; cela est leur droit et cela représente quelque chose de difficile à laisser aller pour nous.

Nous avons parfois l’impression que nous avons à "tirer" nos parents et les êtres que nous aimons en haut de la montagne, que le succès de notre mission dépend réellement des changements qui prennent place dans la vie des autres. Ce n’est pas le cas. Ces autres que nous aimons tant et que nous voulons tellement mettre dans la lumière, peuvent vivre encore quelques siècles dans la vallée. Mais un jour, ils découvriront un petit sentier qui mène vers le haut et penseront « Hé, c’est intéressant, cela semble bien de l’essayer. » Et voilà, ils sont partis sur la voie de la connaissance d’eux-mêmes. Ils suivent leur propre chemin de croissance intérieure, leur propre montée vers la lumière. Et, n’est-ce pas merveilleux, n’est-ce pas fantastique qu’il y ait un sentier auquel se fier ? Ils iront leur propre chemin cependant, mais il y aura toujours une balise. Une voie a été pavée pour eux, ainsi il devient plus aisé pour eux de franchir ces étapes. Grâce à vous.

C’est notre tâche; c’est le rôle d’un pionnier : ouvrir la voie dans une jungle, à travers quelque chose qui n’a pas été conquis ou repéré précédemment. Si nous réussissons à nous débarrasser des illusions, si nous pouvons laisser les énergies de maîtrise, d’unité et d’amour couler dans notre vie, alors nous sommes en contact avec le coeur et nous vivons selon une conscience basée sur le coeur. Nous pouvons alors laisser partir le vieux paradigme et dans un certain sens quitter nos parents, intérieurement, prendre congé de nos parents intérieurement : les laisser être qui ils sont, ne plus essayer de les changer.

Comprenons que ce n’est littéralement pas notre tâche de les guider quelque part. Notre tâche est de paver une voie avec amour. C’est ce pour quoi nous sommes venus, et en cela nous n’avons pas échoué. Nous verrons qu’après cet au revoir intérieur, la relation avec nos parents devient moins tendue, que les énergies de combat, de reproche et de culpabilité peuvent quitter la scène.

Dans notre environnement direct, d’autres personnes peuvent maintenant apparaître qui font partie de ce que nous pouvons nommer notre "famille spirituelle". Celle-ci n’a rien à voir avec la biologie, les gènes et l’hérédité. Elle est en lien avec les âmes soeur et elles sont souvent des âmes que nous avons connues dans des vies antérieures. Nous avons souvent un lien d’amitié avec elles. Lorsque nous les rencontrons, nous pouvons être étonnés de la facilité avec laquelle a lieu le contact et avec quelle rapidité nous nous reconnaissons de toutes sortes de façons.

Au début, nous avons traversé tellement de difficultés pour pouvoir vivre avec le fait d’être différent. Souvent, nous avions le sentiment de "ne pas entrer dans le cadre", mais ensuite lorsque nous laissons véritablement le vieux paradigme s’en aller, des personnes vont arriver sur notre chemin, des personnes avec qui le fait "d’être différent" est la connexion, le déclic que nous ressentons qui procure énormément de joie et de satisfaction. C’est l’énergie de notre vraie famille, de nos âmes soeurs, avec qui nous allons trouver la reconnaissance que nous avions cherché tout ce temps.

Lorsque nous pouvons nous reconnaître nous-mêmes, indépendamment de toute autre personne, alors ces amitiés et relations très épanouissantes peuvent émerger dans notre vie, automatiquement et avec une facilité parfaite.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo