Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les “ livres de Daniel Vallat ” sont fameux pour inspirer la foi... Partagez-le !

Astre Sacré

*Soleil*


Sol Message transmis le 5 juillet 2009 :

Chacun connaît la vitalité que le Soleil peut provoquer. Chacun connaît le cycle des saisons. On sait que les déprimes hivernales sont en relation avec le Soleil, le manque de lumière. D’autres cycles naturels en-dehors des annuels existent et le Soleil traverse des processus divers. Il envoie des charges – des électrons et des protons – qui modifient le champ magnétique de la Terre. Dans ce domaine, il est reconnu que l’influence sur les systèmes biologiques est significative.

Autrement dit ?

Il existe des relations avérées entre l’intensité et les variations du champ magnétique terrestre d’une part et les états d’humeur et de conscience de l’être humain. Des études ont clairement établi des liens entre certaines irrégularités magnétiques et le nombre d’entrées en cliniques psychiatriques, d’accidents de la circulation ou de suicides. Des scientifiques de la NASA ont réussi à établir le lien direct entre la survenance d’infarctus et les modifications magnétiques sur Terre, générées par le Soleil. On peut partir de l’idée qu’une grande partie de nos maladies de civilisation résulte des irrégularités du champ magnétique.

Des exemples positifs

Ces mêmes modifications du champ magnétique ont aussi abouti de façon prouvée à faire surgir des idées de génies à l’inspiration. Les dates de création de grandes symphonies, d’oeuvres poétiques d’inventions extraordinaires sont d’évidence en relation avec celles-ci.

Relation avec des champs magnétiques modifiés

Par un exemple, nous pouvons démontrer comment les champs magnétiques nous influencent. Dans les années 60, la NASA a mandaté un institut d’étude de la psychologie du comportement pour une requête très particulière. Il s’agissait de connaître le comportement de l’être humain lorsqu’il est coupé des champs électromagnétiques et magnétiques naturels. Des séries d’expérimentations ont été conduites durant plusieurs années : dans un bunker, des personnes en bonne santé ont été coupées de l’influence du champ magnétique terrestre ainsi que des fréquences de résonnance de la terre.

Tous ces "cobayes" devaient vivre dans ce bunker pour une durée librement choisie. Ils pouvaient choisir le rythme de sommeil, prendre de la lecture, mais une chose ne leur était pas possible : un quelconque contact avec le monde extérieur afin de leur enlever toute possibilité objective d’évaluer le temps écoulé.

Il en est résulté un constat passionnant : directement à la sortie de leur demeure on les questionnait sur leur appréciation de la durée du séjour. Tous étaient convaincus de n’y avoir passé que peu de jours. Cependant la durée réelle était significativement plus longue. Par exemple, un des bénévoles a motivé l’arrêt volontaire de l’expérience par la nécessité d’assister au mariage de son frère, prévu le lendemain. Ce "cobaye" était convaincu d’avoir passé au maximum 3 jours dans le bunker alors qu’en réalité il s’agissait de 9 jours.

Dilution du temps

La grille du sommeil se modifie aussi de manière frappante. On a pu observer des dysfonctionnements du cycle de menstruation chez les femmes, des modifications de la température du corps ainsi qu’un stress psychique chez les volontaires. Cela signifie que, en nous, tout obéit à une horloge extérieure qui semble synchroniser les vibrations propres au corps.

Notre corps ajuste de nombreux taux vibratoires qui sont spécifiques au coeur, au cerveau, à l’oeil ou à nos cellules. Il semble que ces rythmes propres à notre corps soient calibrés par des champs naturels que la Terre met à notre disposition. Ils sont synchronisés comme toutes les pendules des gares par une horloge centrale. Si ces champs naturels ne sont pas présents ou se modifient, nous réagissons par une sorte de désynchronisation.

Résultats de l’expérience

Ils ont été utilisés pour la recherche spatiale de la NASA, au profit des astronautes qui sont naturellement à l’écart du champ magnétique de la terre lorsqu’ils sont dans l’espace. Les résultats ont été publiés. Il s’agit d’une recherche fondamentale sérieusement menée durant les années 60.

Influence sur le collectif humain

Des spécialistes explicitent les relations entre l’ascendance et la disparition d’empires et les cycles solaires correspondants. Depuis les Babyloniens jusqu’à l’Empire romain ou à l’époque de la culture Maya. Il est possible de mettre en comparaison des résultats de mesures complexes du champ magnétique terrestre avec des évènements.

Les résultats semblent incroyables : les observations sont probantes au point de pouvoir reconnaître des mutations fondamentales débouchant sur la dissolution de l’Union soviétique. Ce qui a débuté par la glasnost et la perestroïka pour connaître une première fin avec la chute du mur pouvait être retracé dans l’interprétation des résultats de mesures.

Sonder le futur avec l’astrophysique

L’astrophysique est familière des cycles solaires et peut faire des prévisions pour l’activité solaire future.

Il existe de nombreux cycles avec des apparitions diverses. Lorsqu’on compare ceux-ci avec les répercussions connues sur notre psychisme, on dispose d’un instrument prévisionnel très révélateur.

Selon toute vraisemblance, une activité solaire inhabituellement extrême nous attend d’ici 2012. Ce sera le point culminant de notre cycle solaire actuel.

Une fatalité transformatrice

Nous devons accepter d’être influencé par des champs extérieurs. Si nous pouvons comprendre que nos corps maintiennent eux-mêmes nos fonctions par électromagnétisme, et que nous admettons que des champs naturels extérieurs conduisent nos fonctions vitales, alors nous serons capables d’humilité face au plan de vie global. Une telle attitude n’est pas de la fatalité.

Futures transformations

Le peuple centraméricain des Mayas nous a légué à ce sujet l’information que cette "Époque finale" des temps serait conduite par une volonté cosmique. Une sorte de rayon de synchronisation serait dirigé (en provenance du centre de notre voie lactée) vers notre Terre permettant un réalignement de notre humanité. Les Mayas ont été capables, à l’aide de leurs connaissances astronomiques extrêmement avancées, de dater pratiquement tous les évènements d’importance.

Leurs calculs immortalisés dans le "Tzolkin", le calendrier Maya, indiquent pour 2012 (2011 selon une autre interprêtation) un dernier processus fondamental de transformation. Les Mayas l’ont décrit comme " ascension dans la 5ème dimension ". En observant le cours de notre crise mondiale actuelle, qui semble se diriger vers un final monumental, on pourrait croire à la pertinence de leur prophétie.

Sources d’influence

D’autres sources d’influence existent, tels les rayons que l’on est capable de mesurer depuis environ 15 ans seulement. La NASA parle d’évènements sensationnels qui semblent pratiquement identiques aux informations transmises par les Mayas. Le rayon de synchronisation mentionné par les Mayas semble maintenant être reconnu par les astrophysiciens. Ils rapportent que du centre de notre galaxie, un rayonnement énergétique pas concevable auparavant semble éclairer la terre comme un phare venant du plus profond de l’espace. Durant les années passées, le rayonnement s’est amplifié de plusieurs centaines de pourcents. Depuis 30 ans que ces thématiques sont étudiées, nous assistons à des changements qui auraient été inconcevables auparavant et qui s’adressent en premier lieu à notre état de conscience.

Un étrange rayon

C’est une grande énigme selon le calendrier Maya. Il dit assez concrètement ce qui va arriver à la fin des temps, peu avant 2012, c’est-à-dire relativement beaucoup de chaos sur notre planète. Comme déjà évoqué, les Mayas prévoyaient une réorientation de l’univers par ce rayon de synchronisation.

Alors on peut se poser la question de l’origine du calendrier Maya. Les Mayas étaient-ils déjà de si valeureux astronomes il y a plusieurs milliers d’années pour être capables de concevoir ce calendrier, ou alors l’ont-ils reçu d’une intelligence extra-terrestre comme certains le soupçonnent ?

Il est certain que les Mayas se sont toujours considérés comme voyageurs dans l’espace temps. Le temps comme nous le connaissons n’est qu’une seule dimension parmi les douze de notre conception du monde. Par la physique quantique nous avons dû nous rendre à l’évidence qu’il existe des temps linéaires en directions opposées. La nature nous le montre d’ailleurs. Nos cellules sont capables d’accéder à des informations en amont comme en aval du temps. Transposons cela maintenant au niveau macrocosmique.

Les Mayas n’auraient-ils pas été capables de voyager dans divers états de conscience pour pouvoir visiter des espaces de temps différents ? N’auraient-ils pas été en mesure d’aller chercher ce calendrier dans leur futur pour nous le léguer ? Aussi incroyable que cela paraisse, de telles théories existent.

Ces évènements sont tellement frappants que les chercheurs se trouvent devant une énigme. Les Mayas étaient, par contre, certains d’avoir déjà vécu jusqu’en 2012. Selon leur culture, pour eux tout a déjà eu lieu. Si c’est réel, ce serait une explication pour toutes les prophéties du calendrier Maya et leur pleine pertinence. Il existe pourtant d’excellents voyants, mais curieusement aucun n’a été capable d’aller au delà de l’année 2012.

En Russie, il y a des voyants professionnels, appelés des extra-sensitifs, qui sondent le futur. Pourtant, aucun d’eux n’a su franchir la barrière de 2012. Donc nous nous retrouverions dès 2012 en territoire totalement vierge, ce qui nous permettrait pour la première fois de modeler notre futur en toute liberté.

Manifestation des changements dès 2012

Nous n’aurons certainement pas de plus grosses têtes ou un corps différent. Selon mes réflexions, il va y avoir un saut de conscience, quasiment de l’état d’être humain à celui de sur-être humain.

Un saut quantique

L’évolution suit une intention cosmique qui n’est jamais linéaire mais se fait par sauts. Chaque fois qu’un seuil d’expérience est atteint, une nouvelle espèce apparaît.

La vie évolue toujours à partir de formes simples vers plus de complexité. Les structures sont de plus en plus différenciées et les éléments sont toujours plus interdépendants dans leur organisation. Le point culminant momentané de cette évolution en accélération se trouve être l’être humain et la civilisation humaine.

Seuil de conscience

Il faut environ huit milliards de neurones pour constituer une conscience. Le saut de conscience qui nous attend sur la terre est en relation avec la masse critique du nombre d’humains, et aux huit milliards nous y arrivons bientôt. Cette théorie est prise très au sérieux par beaucoup de chercheurs, même si elle semble fantasque.

Perception du processus

Considéré sous l’angle pathétique, on nous rappelle notre héritage cosmique. On nous offre la possibilité d’échapper à nos modèles figés, d’étendre notre développement, afin d’abandonner des agissements qui ont détruit notre Terre et notre société par notre cupidité égoïste. Il se manifeste quelque chose que l’on pourrait exprimer ainsi : Dieu donne un coup de pouce. Comme s’il procédait à un petit correctif.

Ce qui se passe dans nos têtes

La fréquence alpha est le portique entre notre inconscient et notre état d’éveil. Nous le franchissons toujours relativement rapidement au moment de s’endormir ou au réveil. L’évènement cosmique nous permet de nous mettre dans cet état et d’y demeurer, ce qui nous permet, en état d’éveil, de voir des choses déposées dans l’inconscient. Nous percevons nos traumatismes, nos " cadavres dans l’armoire ". Où ai-je pris plus que ce que j’ai donné ? Ou donné plus que repris? Et, simultanément, nous comprenons qu’il y a des corrections à faire. Il a été prouvé qu’avec ces fréquences, plus présentes qu’auparavant, des guérisons ont été réalisées.

Guérison des maladies

Il y a bien des années, une équipe scientifique a réussi au cours de recherches cliniques à mettre des patients considérés en fin de toute thérapie possible, grâce à des champs électromagnétiques précisément définis, dans un état leur permettant de connaître l’origine de leur maladie et engendrer une guérison. A l’évidence, les cellules malades ont "réappris" à communiquer et à retrouver un comportement "social". Des prises de vue au microscope montraient que les cellules malades se remettaient en liaison avec les saines. Elles se sont "resocialisées". Ces champs sont très semblables au champ magnétique terrestre actuel, tel qu’il agit sur nous tous.

L’apparition d’une maladie a certainement une corrélation avec des déviations par rapport à la normalité prévue par la nature. Vu sous cet angle, nous pouvons nous considérer comme des enfants de Dieu ayant refusé leur héritage. Il y a un côté dramatique, mais dans ces moments nous percevons notre part de divinité et pouvons l’accepter. Lorsque nous concevons être un aspect d’un grand Tout cosmique, notre comportement devient automatiquement éthique et social.

Toute cellule cancérigène a un comportement asocial. Elle prélève plus que ce qu’elle ne restitue et oublie qu’elle ne pourra pas survivre ainsi. A son hôte elle extrait toute substance vitale et simultanément à elle-même. L’état naturel originel est basé sur un comportement social. La cellule cancérigène ne pourra survivre qu’au moment de se souvenir de ses vertus.

Fin de l’exploitation, des guerres, des atteintes à l’environnement

Il s’agit d’un acte de la grâce divine. Deux choses vont se produire concernant notre coeur et notre esprit. Une extension du niveau mental va se produire par l’ouverture du coeur.

Il semblerait que depuis Aristote nous n’ayons plus rien appris de nouveau. Depuis l’époque d’Aristote nous savons ce qu’est la démocratie. Nous comprenons la structure sociale. Mais finalement nous sommes restés des Barbares. Le changement n’arrivera que lorsque nous explorerons notre mental avec le coeur.

Nous nous trouvons exactement dans cette phase. Par cette connaissance intériorisée, nous influencerons nos comportements qui nous offriront de nouveaux niveaux d’indépendance pour faire de nous des êtres humains libres. Et, lorsque nous utiliserons notre nouvelle autorité dans le contexte prévu par la nature pour créer de l’harmonie, nous arrêterons de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.
Les êtres humains ont toujours adoré le Soleil, ils se sont tournés vers lui pour répondre à leurs interrogations concernant le monde ou leur propre origine. Ils l'ont ainsi personnifié comme un Dieu et l'ont élévé au rang de religion.

Dans de nombreuses croyances, comme l'astrologie, ainsi que dans des contes ou des textes mythologiques, le Soleil est un symbole masculin, le principe actif.

Les peuples nomades d'Asie centrale considèrent que le Soleil est femelle (la mère Soleil) et que la Lune est mâle (le père Lune). Le nom du Soleil est féminin en celtique et dans toutes les langues indo-européennes anciennes.

Les esquimaux nomment le Soleil Malina et la Lune est Aningan. Ils pensent qu'il s'agit d'une très belle femme tenant une torche dans le ciel chassée par son frère Aningan. Cette chasse explique l'alternance du Soleil et de la Lune dans les cycles lumière/nuit.

Le Soleil représente le côté droit, l'autorité, le jour ou encore le symbole du père dans les mythologies solaires. La dualité Soleil-Lune recouvre celle de mâle-femelle, de jour et nuit, de bien et mal, etc...

Cette dualité rappelle le symbole chinois Yin-Yang, les 2 contraires qui ne s'opposent jamais totalement, contenant un peu l'un de l'autre (un peu de lumière dans la nuit et un peu d'ombre dans la lumière). Le Soleil est toujours Yang (blanc) et la Lune est Yin (noir).

Yin et Yang sont interdépendants, le rythme de leur alternance est celui du monde, le jour succède à la nuit puis inversement et le temps s'écoule naturellement. C'est le symbole par excellence de la dualité et de la complémentarité universelle qu'il existe dans toute chose et dans tout être.

Source de chaleur et de lumière, le Soleil est devenu un symbole de vie et de puissance dans quasiment toutes les civilisations.

Symbole de vie

Pour les anciens Egyptiens, Râ, le dieu Soleil, a créé le monde (également connu sous le nom de Rê, Amun-Ra, Aton ou Amon).

Ce dieu est représenté sous de nombreuses formes : disque, scarabée, bélier, tête de faucon...

Durant la nuit, Râ se déplaçait en barque à travers le royaume des morts avant de revenir éclairer la Terre le lendemain matin. Parmi les centaines de dieux de l'ancienne Egypte, Râ était le plus important.

Le pharaon était considéré comme le descendant du premier Roi, le créateur Râ. La pyramide (son tombeau royal) était une rampe lui permettant de rejoindre, après sa mort, le Ciel et le Soleil.

Construites plusieurs milliers d’années av.JC, les pyramides d'Egypte font partie des 7 merveilles du monde et c'est aujourd'hui la seule "merveille" encore visible.

Celle de Chéops, à Gizeh est la plus grande : 147 m. Son nom complet est Ra-Atum-Khepri, trois noms représentants les trois états du Soleil : Khepri le Soleil montant, Ra le Soleil au Zenith, Atum le Soleil au couchant.

Symbole de puissance

En Amérique du Sud, des peuples ont aussi construit des pyramides, non pour enterrer leurs rois mais pour vénérer le dieu Soleil, la religion officielle du peuple inca, il y a entre 500 et 800 ans.

A la même époque, le peuple aztèque pratiquait des sacrifices humains sur ses pyramides pour obtenir la protection de Huitzilopochtli, dieu du Soleil et de la Guerre (dieu du Sud, de la chasse, maître du monde).

Les japonais nomment et symbolisent leur pays Nippon, le Soleil levant. Les légendes sur leur déesse Ama-terasu retrace l'histoire de la création du Japon.

Quand il n'est pas considéré comme un dieu, il reste un symbole très puissant. C'est un symbole royal, Louis XIV (1638-1715) était surnommé le Roi-Soleil.

La mythologie grecque

Apollon, aussi appelé Phébus, est considéré comme le dieu du Soleil. Fils de Zeus et de Lêto, il est le dieu de la poésie et de la musique, devin et guérisseur.

Il est l'idéal de la beauté masculine avec de sombres cheveux d'or et des yeux d'un bleu orageux. Son fils est Phaeton est mort en tombant du chariot de son père.

Le Soleil comme symbole

Le Soleil a de tout temps captivé les êtres humains. Ils ont en effet très vite compris son influence sur les récoltes. Objet d’adoration, de crainte, il apparait comme symbole dans la plupart des cultures. Il est souvent considéré comme un principe, source de chaleur et de vie, mais aussi d’aveuglement et de mort.

Soleil et mythologie

Pour les anciens égyptiens, le Soleil, déifié sous la forme du dieu Râ, avait créé le monde. La nuit, il disparaissait dans le royaume des morts à bord de sa barque pour revenir sur terre au petit matin. Les pharaons étaient ses représentants sur terre. Cette religion comme beaucoup d’autres était donc avant tout un culte solaire.

Les anciens grecs l’adoraient en la personne d’Apollon. Il était aussi le dieu de la poésie, de la musique et avait des pouvoirs de guérisons. Il était aussi l’idéal de la beauté masculine avec ses cheveux d’or semblables aux rayons du Soleil et ses yeux bleus couleur du ciel. Mais les flèches qu’il décochait de son char pouvaient provoquer la peste et décimer des rangs entiers de soldats !

La religion inca était une religion fondée sur le culte du Soleil auquel ils érigeaient des temples pyramidaux. Symbole de puissance, il était celui qui avait droit de vie et de mort, la sécheresse étant un des fléaux de la région. Dieu de la guerre, il fallait parfois l’apaiser en lui offrant des vies humaines par le biais de sacrifices rituels.

Au Japon, "le pays du Soleil levant", on adore la déesse Amaterasu, "celle qui brille dans le ciel". Chaque année des milliers de japonais se retrouvent en pèlerinage à l’aube du jour de l’an et claquent deux fois des mains quand le Soleil apparait afin d’attirer sur eux la bénédiction divine.

Le Soleil dans la culture française

Le Soleil est aussi l’une des lames du tarot de Marseille. Dans ce symbole de lumière, de réussite et de bonheur, on retrouve aussi la notion d’accomplissement, d’avancée et de puissance.

Mais il est aussi celui qui peut aveugler et peut venir signer la présence d’un orgueil trop fort ou de tromperie.

L’un des plus grands rois de l’histoire française, Louis XIV n’a d’ailleurs pas hésité à se faire appeler "le roi Soleil" et il est représenté comme celui dont le rayonnement éblouissait les autres et pouvait terrasser ses ennemis.

Symbole de puissance, de vie, de beauté, de chaleur, le Soleil n’en reste pas moins celui qui peut aveugler, brûler et qui aurait pouvoir de vie et de mort. Alors attention cet été, pour l’apaiser, n’oubliez pas votre créme solaire !




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

Vous êtes nombreux à nous écrire toutes les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo