Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Appel au Service

*CHEMIN*


Soutien Message transmis le 12 janvier 2008 :

« Celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur. »

Quand nous nous identifions et luttons avec les problèmes du moi personnel nous ne voyons pas d’issue de secours à notre isolement et notre souffrance parce que nous regardons dans la mauvaise direction ! Si nous devions oublier ce principe le plus important de la vie, il nous suffit de nous rappeler l’existence et l’exemple de notre soleil qui démontre constamment une loi divine fondamentale.

Tel en haut, tel en bas. Le soleil est le chakra couronne du corps de notre système solaire, et le système solaire lui-même est une grande déité « dans laquelle nous avons vie, mouvement et être », comme l’affirme le vieil adage. La déité solaire est un exemple macrocosmique du microcosme humain avec ses véhicules d’expression : mental, émotionnel et physique. De même, un atome est le reflet microcosmique de l’être humain et, à son tour, le soleil n’est qu’un reflet microcosmique de quelque chose de beaucoup plus grand, et ainsi en va-t-il à l’Infini. A travers le processus cosmique évolutionnaire, chaque atome est destiné à devenir un soleil et plus encore, car l’Unique Être Universel – Dieu – s’étend éternellement.

Pour revenir à notre système solaire local, les mêmes lois essentielles s’appliquent à la fois au soleil et à l’âme de l’être humain. En observant notre soleil physique, nous pourrions considérer avec une révérence légitime sa capacité naturelle à tirer de la force d’une source à l’évidence sans limite, et par la suite à dispenser continuellement lumière, chaleur et autres énergies porteuses de vie à toutes les créatures et formes de vie qui existent au sein de ses frontières, son corps. La même chose s’applique au microcosme humain, et à travers l’âme de l’être humain s’écoulent les énergies vitales qui nourrissent et soutiennent tous les processus corporels – subtils et physiques – fournissant la force de vie et l’intelligence de chaque cellule et chaque atome qui constitue l’être humain; ainsi l’âme – ou déité personnelle – informe et anime la conscience même de l’être humain.

Or, le soleil brille ! Il n’essaie pas de briller; il n’accomplit pas de rituels, il ne récite pas à voix haute des prières ni ne pratique une quelconque technique spirituelle afin d’obtenir quelque chose ou de s’améliorer, et il n’est certainement pas en lutte avec d’innombrables problèmes, peurs et désirs personnels comme c’est le cas de l’humanité, et ce non-agir est le secret de sa réussite. A l’inverse, dans la lutte personnelle de l’être humain pour la liberté, dans ses efforts disharmonieux pour acquérir le bonheur pour le moi séparé, dans la séparation qu’il s’impose lui-même de la vie véritable et inclusive de l’Esprit, et dans sa considération ignorante et exclusive pour lui-même, il va en fait à l’encontre d’une des plus grandes lois de la vie, et il doit donc en payer le prix. Cette orientation sur soi-même rétrécit la conscience, et en obstruant ainsi la lumière de sa propre âme qui ne peut pas irradier ni élargir sa perception, l’être humain empêche sa libération des ténèbres, de la souffrance et de la lutte qui a été son lot sur Terre depuis une éternité.

La Loi de Cause à Effet est incontournable. Les gens deviennent malheureux, tombent malades et meurent parce qu’en se concentrant sur le petit moi – goutte d’eau microscopique dans un véritable océan cosmique de particules semblables – ils perdent de vue le grand ensemble dont ils sont, en tant que personnalité, un élément intrinsèque et inséparable. L’être humain est généralement si occupé à transgresser de manière habituelle la loi universelle qu’il omet de regarder, de voir, et par conséquent de tirer profit de son modèle et maître macrocosmique: le soleil. Ce sur quoi on se focalise augmente, et dans la focalisation restrictive que l’être humain choisit de maintenir, il accomplit sa propre « damnation éternelle » en se séparant sans fin du reste de la Création : son propre Grand Soi. De ce fait, aussi longtemps que l’être humain choisit de se complaire dans la fange primitive de son moi égoïste et peureux, alors sa séparation d’avec Dieu, la Chute de l’état de Grâce et le bannissement de Lucifer (de l’humanité) du Paradis persisteront.

L’absence de bonheur, la discorde et la maladie sont des phénomènes qui ne sont pas naturels. Ils ne font pas partie de l’Harmonie Universelle, ni du Plan Divin de Perfection. Ce sont des créations de l’humanité, de même que tous les problèmes sur Terre. Avec un peu d’imagination il n’est pas difficile de déterminer ce qui pourrait se passer si notre soleil suivait l’exemple de l’être humain ! Et si chaque soleil dans tout le Cosmos faisait de même, toutes les étoiles du firmament faibliraient, leur lumière vacillerait et elles s’éteindraient; l’univers n’existerait plus et Dieu expirerait ! Aujourd’hui, notre Mère la Terre est douloureusement proche d’un tel sort; elle, et toute l’humanité, témoigne de la disharmonie mondiale que nous, en tant que race, avons perpétré dans notre oubli de la loi universelle. Et pourtant le soleil brille encore, comme il le fera indéfiniment, aussi longtemps qu’il maintiendra sa focalisation désintéressée et continuera de se soumettre à la grande Loi de l’amour. Et, en se rappelant le parfait exemple du soleil, chaque fois que nous nous sentons en manque de vitalité et d’inspiration, nous pouvons commencer à inverser le cours de notre spirale descendante dans les ténèbres en regardant au delà du petit moi pour considérer la Vie, en aidant autrui, en donnant au monde et en vivant pour le bien suprême, tout comme le soleil. Et c’est ainsi que nous aussi brillerons pour toujours.
En servant de manière désintéressée l’Esprit Unique en tous – en commençant peut-être par nos amis proches, notre famille, nos associés ou notre groupe – nous verrons que nos propres besoins les plus élevés sont pourvus par un tel service. Une fois que le coeur spirituel est ainsi enflammé et embrasé en un service aimant pour autrui, tous les problèmes personnels reprennent leur juste perspective et commencent à se dissoudre sans effort. Par exemple, durant des temps de grand malheur ou désastre, l’âme de l’humanité répond naturellement aux besoins plus grands, et ainsi en trouvant un but à travers des crises, nos propres problèmes personnels perdent leur urgence et peuvent même cesser complètement de figurer dans notre perception. Au stade actuel du développement humain sur Terre l’appel du Nouvel Esprit retentit urgemment et implore chaque coeur de renoncer volontairement à la futile recherche de gain personnel – matériel ou spirituel – et de considérer les plus grands besoins du monde. Il cherche à clarifier et susciter en nous tous la sage impulsion de nous unir pour ensemble concrétiser une vision plus vaste et plus lumineuse pour toute la planète.

La grâce des temps actuels ne peut être reçue que par les vertueux, et l’illumination octroyée par les énergies libératrices de l'Ere Nouvelle permet de mieux prendre conscience des nombreuses leçons auparavant cachées et pourtant capitales, contenues dans la vie. Lorsque nous sommes capables de vraiment voir, chaque personne et chaque chose devient un instructeur fiable; le Livre de la Nature s’ouvre et ses secrets nous sont révélés, le contact divin est établi et par conséquent l’intuition est réveillée. La véritable intuition nous donne toujours l’impulsion de faire le bien suprême pour le plus grand nombre possible de personnes, car si l’on est en accord avec l’Esprit via sa propre âme, on s’aligne aussi à un certain degré sur le Plan Divin, ce dernier étant à son tour conçu pour le bien de tous. L’intuition, par conséquent, étant toujours désintéressée, peut être considérée à juste titre comme une perception de groupe, c'est-à-dire, une vision que l’on obtient en s’accordant à la loi divine pour le bien de tous. Le désintéressement est la clé d’or qui octroiera à chacun aujourd’hui la plus grande bénédiction au monde, et elle est donnée pour être partagée avec autrui; quand la porte de l’opportunité présente sera déverrouillée, puis ouverte et son seuil franchi, les aspirants sincères se retrouveront sur le chemin de la progressive libération spirituelle au service de leurs semblables.

Le service peut être rendu à de nombreux niveaux différents bien entendu, mais si l’on veut offrir un véritable conseil spirituel, il est essentiel d’avoir une solide connaissance occulte. Le but le plus important de la connaissance, une fois atteinte, est son application pratique dans la vie, car ce n’est que dans l’expérience que l’on peut atteindre la sagesse. En outre, on ne peut pas réaliser pleinement la connaissance, si on la garde pour soi; la connaissance est faite pour être partagée. La personne qui possède le savoir mais qui manque de coeur est comme une abeille sans miel; c’est un fait que la connaissance qui n’est pas partagée avec autrui devient finalement un poison pour celui qui s’y attache pour lui-même. Cependant, c’est une loi universelle infaillible que lorsqu’on donne de manière désintéressée, on reçoit davantage spirituellement en retour. Il y a une merveilleuse gratification divine à recevoir quand on partage avec bienveillance et ouvertement une connaissance élevée avec autrui pour leur bien, et ceci n’est qu’une des récompenses que l’on trouve sur le chemin du Service. En oubliant ce principe spirituel simple et pourtant essentiel et éternel qui consiste à donner, nous ne faisons que rester dans l’illusion de notre moi isolé, dont les forces nous garderont dans l’illusion, en maintenant notre séparation et notre lutte aussi longtemps que nous demeurons dans l’oubli de notre relation inséparable avec le plus grand ensemble.

L’idée erronée mais populaire qu’un être humain ne peut servir autrui de manière adéquate que lorsqu’il a atteint un niveau élevé d’accomplissement spirituel – peut-être par la méditation ou une autre forme de discipline – est un prétexte de l’ego, qui essaie et essaiera toujours de retarder le réel progrès, et qui est particulièrement retors et nuisible aujourd’hui du fait de sa bataille intensifiée sur Terre avec les Forces de Libération. L’ego est un menteur chevronné et il a d’énormes ressources quand il s’agit de fournir à l’intellect des arguments faux, même s’ils semblent logiques, pour entraver celui qui veut avancer sur le chemin libérateur du Service. Il faudrait se souvenir que l’ego cherche toujours à prolonger sa propre existence séparée et égoïste, et il fera son possible pour empêcher une personne d’effectuer sa dissolution en devenant désintéressée. A l’inverse, et en exigeant l’attention de l’Esprit, le service aimant est la ruine de l’ego, car il menace son existence même, une existence qui est douloureuse parce qu’elle assure la séparation et par conséquent la souffrance. Un service désintéressé est donc le moyen le plus rapide et le plus efficace pour dissoudre l’illusion de l’ego séparé, et par conséquent de s’unir avec le Tout.

Il faudrait toujours garder à l’esprit qu’il n’y a pas d’activité dans la vie, pas de vocation, d’occupation mentale ni de condition qui ne procure la clé avec laquelle chaque être humain puisse ouvrir la porte suivante appropriée pour lui; la porte qui le fera entrer dans une réalité plus lumineuse et qui servira à le conduire vers le sommet de la montagne d’où l’on peut avoir une perspective plus vaste et parvenir à une plus large vision spirituelle. La clé est l’opportunité de servir, et quand on voit cette vérité, il devient clair qu’absolument tout le monde peut commencer à servir humblement comme chacun le peut en commençant de là où on est, comme l’ont fait tous les grands saints et maîtres spirituels. Tout commença pour eux par une pensée bienveillante, et de là ces éminents bienfaiteurs de la race se mirent à démontrer clairement et continuellement à l’humanité que pour chaque fleur d’amour et de charité que l’on plante dans le jardin de son voisin, une mauvaise herbe indésirable et gênante disparaîtra de son propre jardin.

Il a été affirmé à maintes reprises par tous les enseignements religieux et les déclarations des grandes sommités spirituelles tout au long de l’histoire de l’humanité que l’individualité est en fait une avec le Tout; il a été clairement indiqué que le fait de croire à l’illusion d’un moi séparé et, en conséquence, de nourrir cette illusion est la cause de toute séparation et souffrance. En outre, si nous nous arrêtions pour réfléchir au fait évident qu’une partie infiniment plus vaste du Cosmos existe en-dehors du petit moi, alors nous nous rendrions probablement compte de la relative insignifiance de ce moi, de même que de la substance, l’ampleur et l’importance considérablement plus grande de tout ce qui n’est pas le moi personnel. Ayant ceci à l’esprit, l’individu apparemment séparé ferait bien de considérer qu’il est sage de ne jamais avoir d’intérêts opposés aux lois universelles qui guident et gouvernent toute la Création. Bien entendu, l’égoïsme de l’égotisme est diamétralement opposé à une de ces lois : la Loi sacrée de l’amour, et donc, de même que notre propre ombre nous suit, les problèmes vont nécessairement suivre celui qui transgresse cette loi. Pourtant la simple vérité est que dans l’aide que nous apportons à autrui se trouve notre bien suprême, et les aspirants spirituels progressent vraiment au mieux quand ils peuvent contribuer au progrès de leurs semblables.

La sagesse ancestrale dit que les Aides divins de la race ne peuvent faire plus pour les êtres humains que ce qu’ils feraient pour d’autres êtres humains. La Loi de l’amour est paradoxale pour le moi avide, car l’amour doit être donné afin d’être reçu. Si nous ne devions pas perdre ce que nous avons gagné, alors nous devons en faire don. Les coeurs aimants seront très facilement capables d’entrer dans le Nouveau Monde, et donc tous ceux qui possèdent une réelle compréhension spirituelle aujourd’hui seront naturellement disposés à s’embarquer sur le chemin du service actif. On peut observer que les authentiques serviteurs manifestent généralement un bien-être et un esprit joyeux qui est toujours absent chez tous ceux qui ont un esprit égoïste. Ils savent bien que dans le véritable service le jardin des dieux – l’humanité – se développe et s’épanouit en une expression plus vraie et plus divine, et ainsi ils démontrent joyeusement que le chemin du service spirituel est le plus splendide, le plus noble et le plus saint qui soit; c’est la Voie Royale pour laquelle toutes les autres disciplines ne sont que préparatoires. Ceci peut aisément être vérifié en remarquant que tous les grands enseignants et leaders spirituels à travers l’histoire ont pris le chemin du service désintéressé. S’il devait jamais y avoir une solution à absolument tous les problèmes durant toute l’histoire de l’humanité jusqu’à nos jours et pour l’Eternité, cela serait certainement ... de servir, et continuer de servir; de donner, et ne jamais cesser de donner.
Beaucoup de gens aujourd’hui ne savent pas exactement qui servir et comment. La solution est cependant extrêmement simple. L’essence divine de tous les êtres humains, sans exception, aime la Vérité. Pratiquement chaque personne dans le monde a une étincelle divine dans le coeur, et si on peut contacter cette vie intrinsèque, l’éveiller et l’amener à se manifester à travers la personnalité, alors on aura rendu un service spirituel des plus valables. Par conséquent, nous pouvons offrir un service spirituel à pratiquement toute personne que nous rencontrons. Du fait des besoins actuels, de l’opportunité et du stade actuel de développement de l’humanité, la question du comment servir est en effet aussi très simple, et la réponse est entre nos mains. Généralement, le service le plus valable que l’on puisse rendre aujourd’hui dans cette période unique est de diffuser la vérité capitale des temps actuels et de donner ainsi le choix à autrui, choix qu’ils doivent faire en ces derniers jours du cycle. Sitôt que ce processus est entamé par quelqu’un qui a reconnu et compris cette vérité pour lui-même, et qui a donc l’assurance nécessaire pour aller vers les autres avec sincérité et des motivations altruistes, l’Esprit prend la direction alors que le contact divin est établi : « Ne vous souciez point de ce que vous direz, car l’Esprit Saint parlera à travers vous. » Ainsi, quand la juste compréhension nous permet d’oublier le moi personnel dans une consécration en connaissance de cause à l’avancement du Plan Divin sur Terre, le service sur le Chemin de l’amour devient aussi aisé que joyeux.

En un service dévoué, notre conscience de l’aventure merveilleuse de la vie grandit, chaque instant prend plus de valeur et d’ampleur, apportant joie et libération, au fur et à mesure que nous sommes illuminés par la lumière de l’Esprit. Ensuite nous n’avons plus d’autre choix sensé à faire que de continuer d’aller vers l’humanité avec nos réalisations intérieures émancipatrices; en servant ainsi autrui, nous inviterons tacitement tous ceux qui voudront bien nous accompagner dans notre voyage de retour au Royaume Divin. Certains résultats très favorables sont toujours assurés par un dévouement authentique exprimé dans le service. Ceux-ci comprennent vitalité, guérison, expansion de conscience, joie, développement spirituel, et bien plus encore. Il doit en être ainsi parce que le service est l’amour dans l’action, et il est par conséquent régi par une loi divine suprême : la Loi de l’amour. Les effets des causes positives créés par un service désintéressé ont en effet une vaste portée. Contrairement aux résultats des actes égoïstes qui sont temporaires et qui s’effacent d’eux-mêmes, les effets propices de l’amour durent éternellement, car la substance de l’amour constitue la quintessence de l’Univers.

Quand nous cessons notre recherche exclusivement pour nous-mêmes, et quand nous nous libérons ainsi davantage des fardeaux créés par le désir personnel, nous sommes capables de manifester compassion et bonne volonté envers autrui, nous ouvrons un canal par lequel l’amour de l’Esprit peut passer à travers nous. L’amour pour tous les êtres n’est connu que sur la seule Vraie Route qui reconduit à l’Unité. Par le service à l’humanité nous permettrons à cet amour Divin de se manifester; telle est la Voie de l’Evolution Supérieure, et tel est l’unique et seul moyen de parvenir à une plénitude spirituelle et un bonheur durable.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo