Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Sois Paysagiste !

*CRÉATEUR*


Paysage

« Seigneur, je t’en prie, permets-moi de faire une pause et de ne plus être préoccupé par l’état de notre monde. J’ai déjà bien assez avec mon propre jardin. »

DanielFondateur
Association sociale
LUMOVIVO
créee le 14 mai 81
à propos
, je veux bien. Mais avant adresse-toi aux 13 groupes d'humains, et selon l'observation que je t'ai inspirée.

Aux éveillés dit spirituel

Lorsque tu souhaites dialoguer, pense que tu utilises un moyen d'entrer en communication plutôt qu'une tentative de rechercher une conclusion ou d'exprimer des points de vue. Dialoguer, c'est penser à deux, et cela doit viser à produire un accord. Si tu souhaites entrer en relation avec ton frère ou ta soeur, il est nécessaire que "tu suives" ta propre pensée au travers des paroles que tu exprimes.

Aux familles monoparentales

Lorsque tu souhaites recevoir du soutien pour ta progéniture, pense à te confier à son autre parent plutôt que de revendiquer le respect de tes droits. Recevoir de la compréhension, c’est autant savoir comprendre que de se sentir compris, et cela doit générer de la confiance. Si tu souhaites obtenir l’aide dont tu as besoin, il est nécessaire que "tu voies" ta propre influence au travers des choix que tu fais pour tes enfants.

Aux sportifs à cran

Lorsque tu souhaites dépasser tes limites, pense à maitriser ta propre nature plutôt que de manifester une personnalité en déséquilibre. Grandir, c’est accepter autant tes limitations que celles des autres, et cela doit démontrer l’harmonie dans tes relations. Si tu souhaites connaître ta vraie force, il est nécessaire que "tu observes" ta propre capacité empathique à partager ton courage.

Aux romantiques dépendants

Lorsque tu souhaites être comblé d’extase amoureuse, pense à donner la liberté à ceux que tu aimes plutôt que d’en être dépendant. Aimer, ce n’est pas seulement recevoir, et cela doit permettre de respirer. Si tu souhaites vivre le vrai amour, il est nécessaire que "tu crées" ton propre espace pour l’attirer, le contenir et l’exprimer extérieurement dans la naissance d’une plus grande expression.

Aux obsédés du pouvoir

Lorsque tu souhaites dépasser tes contemporains d’une tête au moins, pense à combien devront la baisser devant toi plutôt que de te mépendre à ton sujet. Le vrai pouvoir est au service du plus petit que toi, et cela est l’échelle de ta vraie grandeur. Si tu souhaites jouir de la gloire, il est nécessaire que "tu utilises" ta propre divinité pour découvrir qu’il y a bien plus grand que toi.

Aux voleurs d’énergies

Lorsque tu souhaites créer ton propre paradis, pense à la manière dont tu prends soin de ton jardin intérieur plutôt que de dérober à autrui pour t’enrichir. Il y a de la place pour tous dans cet univers, et cela est la garantie que tu peux conserver ton autonomie et ton indépendance. Si tu souhaites la facilité, il est nécessaire que "tu joues" sagement avec la loi d’attraction.

Aux saules pleureurs

Lorsque tu souhaites que cela se sache que tu souffres à cause des autres, pense que tu es en train de vouloir dire que les autres ont du pouvoir sur toi. La vérité est que tu as choisi qu’ils en aient sur toi, c’est pour cela que tu reçois la réponse seulement à tes évocations. Si tu souhaites être libre, il est nécessaire que "tu invoques" de pouvoir libérer tes peurs de vivre librement ta vocation d’être libre.

Aux barbares vandales

Lorsque tu souhaites exprimer ta violence que tu crois justifiée, pense que tout ce que tu défais devra à nouveau être refais d’une autre façon. Le chaos est un processus qui peut être inutilement douloureux pour passer d’une réalité à une autre, c’est pour cela que seuls les semeurs de graines d’idées sont de véritables envoyés du ciel. Si tu souhaites le changement, il est nécessaire que "tu vibres" comme Gandhi et Mère Teresa.

Aux rigides du neuronne

Lorsque tu souhaites conserver des coutumes sans âme et sans coeur, pense que tu imposes donc que jamais rien ne change pour toi aussi. Tu ne veux donc plus évoluer, et cela la Création ne peut l’encourager. Si tu souhaites te sentir protégé de l’inconnu, il te sera alors nécessaire que "tu appelles" la vraie nature d’un être humain heureux de vivre : il est voyageur, aventurier, explorateur, curieux comme un enfant.

Aux juges sans scrupules

Lorsque tu souhaites juger les êtres humains, pense à te juger d’abord plutôt que de prononcer un arrêt que tu regretteras amèrement. La justice est un art dont les êtres humains n’ont pas une pleine compréhension, c’est pour cela qu’il vaut mieux répandre une justice faite de miséricorde et à la lumière des besoins des êtres humains. Le jugement est la fonction la plus élevée de tout gouvernement, et ceux qui ont la charge de rendre des verdicts devraient être choisis parmi les types les plus élevés et les plus nobles des individus les plus expérimentés et les plus compréhensifs. Si tu souhaites répandre l’équité, il est nécessaire que "tu juges" comme tu voudras ardemment être considéré avec bonté par le tribunal de cet univers dans des situations semblables.

Aux fanatiques du copyright

Lorsque tu souhaites être reconnu à juste titre propriétaire de ton oeuvre par droit divin, pense qu’il vaudrait mieux que tu te fasses des trésors dans le ciel plutôt que de t’agripper au peu que tu as. La valeur de tes réels possessions est à la mesure de ce que tu risques pour le plus grand bien, et cela est un fait qu’en réalité tu ne possèdes rien que tu n’ais donné. Si tu souhaites valoriser quelque chose qui te profite personnellement, il est nécessaire que " tu serves" ta vie éternel sans autre ambition que de sacrifier tout ce que tu crois avoir, même ta réputation.

Aux donneurs de leçons

Lorsque tu souhaites sauver ton frère ou ta soeur que tu vois tomber dans le puit, pense alors que tu vas lui être d’un grand secours. Pourquoi donc lui dis-tu qu’il n’est pas rationnel, qu’il a commis un péché, que cela provient de son karma et que tu compatis, que c’est juste oh ! un trou profond, qu’il peut faire la une de demain, qu’il doit demander une indemnité, qu’il est certainement responsable d’être tombé, qu’il s’invente des trous partout comme sa douleur d’ailleurs, qu’il n’a besoin que de deux comprimés d’aspirine, que tu pleures avec lui, qu’il peut accuser ses parents qui l’ont préparé à chuter, que si il le veut vraiment il pourra en sortir, qu’il a eu de la chance de ne pas s’être en plus casser une jambe, que cela pourrait bien empirer,... cela est se moquer du monde ! Si tu souhaites prouver que tu es bien un ange, il est nécessaire que "tu illumines" le présent avec lequel tu réponds au besoin d’aide de ton ami, fut-il muet pour en faire la demande, aveugle pour voir que tu es bien là pour lui tendre la main comme le ferait un enfant, ou encore trop sourd pour entendre la voie que tu lui proposes pourtant si gentiment mais fermement. Ceux qui pensent appartenir au pôle positif et qui cherchent à imposer leurs vues au reste du monde, qui voient au travers des verres roses du déni et qui parlent de choses qu’ils souhaiteraient être vraies, mais pour lesquelles il n’y a aucune évidence qu’elles SOIENT vraies, ceux-là ne sont d’aucun pôle. Ils sont simplement dans la négation de ce qui est, comment cela est, et, par conséquent, ce qui doit être.

À toutes les Sarah

Lorsque tu souhaites magnifier ta féminité que tu as si longtemps oubliée, pense à te regarder telle que tu es et non comme tu préfères que l'on te voit, car se serait alors encore et toujours te cacher ta vérité. Tu es un être dont les énergies sont enveloppantes, non pas provoquantes. Tu possèdes ce pouvoir d’être l'instigatrice d’une nouvelle façon d’élever les consciences par l’amour que tu peux donner, par la finesse et la justesse de tes ressentis, par la délicatesse, par la sobriété de tes paroles et de tes élans, par l’intuition innée qui t'habite. Ose t’exprimer et amener tes frères et soeurs à partager tes idées élevées et ta volonté d’embellir tout ce qui se trouve à ta portée. Que ton partage devienne source d’élévation et non plus enfoncement dans de profonds marécages dont tu ressortirais très difficilement. Occupe-toi de tes enfants, inculque-leur les plus belles valeurs et le respect de leur environnement. Ne les laisse plus comme des bateaux sans gouvernail et reprends ta place au sein de ton foyer. Tu es la formatrice des futures générations. Vois ce qu’elles sont devenues actuellement ! Comprends que ta démission est un poids lourd à porter pour tous les habitants de ta planète. Prends conscience des pouvoirs immenses placés en toi, tu as ton propre rôle qui reste différent de celui des êtres humains. Si tu souhaites répandre l’amour, et tu le désires hardemment, il est nécessaire que tu "donnes" une caresse consciente, porteuse du véritable amour et du désir intense de donner, un geste empli de douceur, pour amener chez l'autre un regain important de belles pensées qui lui feront retrouver vigueur, spontanéité et désir d'offrir le meilleur de lui-même. Que la joie coule de toi, toujours !

À haute voix !

Pense dans quelle suite il est nécessaire que "tu conscientises" ta présence là où tu te trouves en ce moment, car c'est cela le temps d'être pesé dans la balance.

Je Suis !   Je Vois !   J'Observe !   Je Crée !   J'Utilise !   Je Joue !   J'Invoque !   Je Vibre !   J'Appelle !   Je Juge !   Je Sers !   J'Illumine !   Je Donne !   Je Conscientise !  

Si tu es tout ce que tu vois, observant ce que tu crées alors, et que tu utilises peut-être pour jouer, tu invoques donc de vibrer l’appel de ton Juge, que tu sers généreusement en illuminant tous tes dons, quand tu es enfin conscient qu'il y a des êtres éternels présents à tes côtés.

Le dialogue

La pratique du dialogue suppose l'admission de certaines règles ou de certains principes, sans quoi elle serait impossible. Règles d'organisation et de courtoisie, tout d'abord : il s'agit de laisser parler l'autre, de ne pas lui couper la parole, de ne pas juger ce qu'il dit en fonction de ce qu'il est ou de ce qu'il paraît être, que ce soit en un sens négatif ou positif. Faute de quoi l'échange tournerait vite à la cacophonie ou à la querelle de personnes. Mais derrière ces règles formelles se tiennent des exigences plus profondes, dont elles pourraient bien être seulement la partie la plus visible et la plus extérieure.

Ainsi, s'interdire de donner ou de refuser la parole à quelqu'un en raison de ce qu'il est (sa personnalité, son statut social, voire son apparence physique), ce n'est pas seulement une banale règle de savoir-vivre, mais un principe faisant intervenir une certaine conception de la personne, ainsi qu'une certaine conception de la pensée : c'est considérer que les propos de quelqu'un peuvent avoir une consistance et un intérêt propres, par eux-mêmes, indépendamment de l'individu qui les énonce ; c'est admettre, par conséquent, que chacun peut et doit parvenir à rendre sa pensée indépendante de sa personne, afin d'offrir aux autres un discours qui soit autre chose que le simple reflet de ses intérêts, de ses besoins particuliers ou de ses goûts personnels.

De même, ne pas couper la parole à quelqu'un, ni parler après lui sans tenir aucun compte de ce qu'il vient de dire, ce n'est pas seulement faire acte de politesse au sens banal de ce terme : c'est reconnaître une exigence de continuité dans le discours, admettre la nécessité de prendre et d'accorder le temps nécessaire pour construire des raisonnements ; c'est accepter que la pensée ne puisse s'énoncer sous forme d'affirmations brèves et isolées, que sa valeur dépend directement de la solidité et de la clarté des liens qu'elle tente d'instaurer entre les idées.

Ce souci du lien entre les idées, remarquons-le, ne peut manquer de devenir également souci du lien que l'on entretient soi-même avec elles. Car pour se montrer attentif à la cohérence des propos tenus et entendus, il faut se mettre soi-même à distance de ce que l'on pense, cesser d'y adhérer de manière immédiate, et d'y voir un reflet ou un prolongement de sa personne. Et il faut savoir inviter l'autre à en faire autant.

Au travers de ces exigences, qui sont tout à la fois intellectuelles et morales, le dialogue s'efforce donc d'être bien plus qu'un simple échange de points de vue se déroulant de façon policée. Dialoguer signifie plus profondément : s'aider mutuellement à penser de façon plus claire, plus rigoureuse, plus cohérente ; et cela, par une mise à l'épreuve sans cesse renouvelée des présupposés et des implications de chaque affirmation ou de chaque hypothèse. Or cela n'est possible que si tous, par-delà leurs différences et leurs particularités, se rencontrent sur le terrain commun de la raison, et s'engagent à ne se soumettre qu'à l'autorité de celle-ci ; tel est bien le sens étymologique du terme "dialogue" : il s'agit de cheminer "au travers" ou "au moyen " (dia) du "discours raisonné" (logos).

Quand le dialogue est ainsi compris, chacun peut en attendre la découverte de nouvelles idées, certes, mais aussi et bien plus, la découverte d'une nouvelle façon d'être en rapport avec les idées, (y compris avec les anciennes, y compris et surtout avec celles que l'on a déjà), avec les autres et avec soi-même.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l’élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L’utilité d’un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu’il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo