Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Lâcher Prise

*AIMER DAVANTAGE*


Lâcher prise

Lâcher prise ce n'est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.

Lâcher prise ce n'est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

Lâcher prise ce n'est pas couper les liens, mais prendre conscience qu'on ne peut contrôler autrui.

Lâcher prise ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise ce n'est pas prendre soin des autres, mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise ce n'est pas assister mais encourager.

Lâcher prise ce n'est pas juger, mais accorder à autrui le droit d'être humain.

Lâcher prise ce n'est pas s'occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin.

Lâcher prise ce n'est pas materner les autres, mais leur permettre d'affronter la réalité.

Lâcher prise ce n'est pas rejeter, c'est au contraire accepter.

Lâcher prise ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder, mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.

Lâcher prise ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier.

Lâcher prise ce n'est pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.

Lâcher prise ce n'est pas craindre le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir.

Lâcher prise c'est reconnaître son impuissance c'est à dire que le résultat final n'est pas entre nos mains.

Lâcher prise c'est craindre moins et aimer davantage.

Dans le détachement se cache la sagesse de l'incertain. Cette sagesse nous libère des entraves créées par le passé, par le connu. Elle ouvre la porte de la prison qu'a construit notre conditionnement au passé. En acceptant d'entrer dans l'inconnu, dans le champ de tous les possibles, nous nous abandonnons à l'esprit créatif, au chorégraphe de la danse de l'univers.
Le détachement nous explique que pour acquérir quoi que ce soit dans l'univers physique, il faut savoir s'en détacher. Ceci ne veut pas dire que vous deviez abandonner l'intention de réaliser vos désirs. Ce que vous devez laisser tomber n'est ni l'intention, ni le désir, mais votre attachement aux résultats.

Vous acquerrez ainsi un grand pouvoir. Au moment même où vous abandonnez votre attachement au résultat, et si vous mêlez à cet abandon une intention inflexible, vous recevez ce que vous souhaitez.

L'attachement est construit sur la peur et sur l'insécurité; le besoin de sécurité vient de l'ignorance du vrai Soi. Donc, tout ce que vous souhaitez peut être acquis par le détachement.

La source de la santé, de l'abondance et de tout ce qui vient du monde physique est le vrai Soi. C'est la conscience qui sait comment répondre à ses besoins. Tout le reste – voitures, argent, maisons, vêtements – n'est que symboles. Poursuivre un symbole est comme considérer la carte au lieu du territoire. Cela crée de l'anxiété et débouche sur une impression de vacuité intérieure: vous avez confondu votre Soi avec les symboles de votre Soi.

L'attachement, parce qu'il s'adresse toujours aux symboles, naît de la pauvreté de la conscience. Le détachement est synonyme d'une richesse de la conscience. L'arbre du détachement est celui de la liberté de créer. Vous ne pourrez obtenir la joie et les rires qu'à travers le détachement, qui crée spontanément, naturellement, les symboles de la richesse. Sans le détachement, nous sommes prisonniers de la vanité et du désespoir. Nous avons alors besoin de mondanités, nous poursuivons des buts vulgaires, nous cultivons un désespoir tranquille et nous voulons absolument être reconnus – autrement dit nous vivons les aspects reconnaissables d'une existence médiocre et d'une conscience indigente.

Une conscience riche confère la possibilité de tout recevoir, à chaque instant et sans effort. Pour vivre cette expérience, il vous faut être enraciné dans la sagesse de l'incertitude. En elle, vous trouverez la liberté de créer tout ce que vous souhaitez.

La plupart des êtres humains passent leur temps à rechercher la sécurité. Mais l'attachement à l'argent est un signe d'insécurité. Or la sécurité est toujours très éphémère. Vous pouvez vous dire: " Quand j'aurai tant de millions de francs, je serai en sécurité, financièrement indépendant et je pourrai donc prendre ma retraite et faire enfin tout ce que je rêve de faire. " Mais ceci n'arrivera jamais. JAMAIS.

Ceux qui recherchent la sécurité y consacrent leur vie, sans jamais la trouver. Elle reste toujours illusoire et de courte durée, parce qu'elle ne peut pas venir de l'argent seul. Quelle que soit l'importance d'un compte en banque, l'attachement à l'argent crée l'insécurité. Certaines des personnes les plus riches de cette terre sont en réalité les plus vulnérables. La recherche de la sécurité est une illusion. Les anciennes sagesses expliquent que la solution à cette quête sans issue réside dans la sagesse de l'incertitude. Ceci signifie que la recherche du sûr, du certain, vient de l'attachement au connu. Et qu'est-ce que le connu ? C'est notre passé. Le connu n'est rien d'autre que la prison créée par le conditionnement au passé. Il ne génère aucune possibilité d'évolution, absolument aucune. Et quand il n'y a pas d'évolution, il ne reste que stagnation, entropie, désordre et décadence.

L'incertitude, au contraire, est le sol fertile de la créativité pure et de la liberté. L'incertitude est là lorsque chaque moment de votre existence constitue un pas dans l'inconnu. L'inconnu est le champ de tous les possibles, à jamais pur et neuf, à jamais ouvert à la création de nouvelles manifestations.

Sans l'incertitude et l'inconnu, la vie n'est que la répétition de vieux souvenirs usés. Nous y sommes des victimes du passé. Ce qui nous fait souffrir aujourd'hui n'est que ce qui reste de notre moi d'hier.

Abandonnez votre attachement au connu, accueillez l'inconnu et vous pénétrerez dans le champ de tous les possibles. Lorsque vous décidez de faire votre chemin dans l'inconnu, vous découvrez la sagesse de l'incertitude, parce qu'elle se trouve sur ce chemin. Et, à chaque instant, vous connaîtrez l'exaltation, l'aventure et le mystère.

Vous ferez l'expérience de la passion de vivre – celle de la magie, de la célébration, de la joie, et de l'exultation de votre propre esprit. Vous vivrez chaque jour le plaisir de découvrir ce qui peut advenir dans ce champ de tous les possibles. Lorsque vous vivez l'incertitude, vous êtes sur le bon chemin. Alors n'abandonnez pas, n'ayez jamais une idée rigide de ce que vous ferez la semaine ou l'année prochaine. Parce que lorsque vous avez une idée chère de ce qui va arriver et y restez strictement attaché, vous détruisez tout un pan de possibilités.

L'une des caractéristiques du champ de tous les possibles est l'infinie corrélation. Pour créer le résultat d'une intention, ce champ est capable d'orchestrer une infinité d'événements spatio-temporels. Lorsque vous êtes attaché au résultat, votre intention reste prisonnière d'un réseau rigide de pensées. Elle ne peut atteindre la fluidité, la créativité et la spontanéité inhérentes à ce champ. En d'autres termes, vous gelez votre désir qui, d'une infinie fluidité – ou flexibilité – se transforme en un objet rigide, qui interfère donc avec tout le processus de création.

Le détachement ne s'oppose pas à l'intention et au désir ni avec la volonté d'atteindre un but. Votre intention d'aller dans une certaine direction est la même et vous avez toujours un but. Mais entre le point A et le point B, il existe une infinité de chemins. Si vous y intégrez la sagesse de l'incertitude, vous pourrez à tout moment changer de direction pour, par exemple, vous diriger vers un idéal supérieur ou vers un but plus intéressant. Vous aurez moins tendance à forcer les solutions, ce qui vous permettra de rester éveillé aux opportunités.

Le détachement accélère le processus d'évolution. Quand vous le comprenez, vous n'êtes plus tenté de forcer les solutions, ce qui vous évite de créer de nouveaux problèmes. Vous tourner vers l'incertitude, la reconnaître, alors même que vous attendez que la solution émerge du chaos et de la confusion, crée l'apparition de l'excitant, du fabuleux.

Cet état d'alerte, cette ouverture au présent, au champ de l'incertain, favorise la rencontre de votre intention et de son but, et vous permet de saisir les opportunités. Car chacun de vos problèmes porte le germe de l'opportunité, et celui-ci génère de véritables bienfaits.

Lorsque vous le réalisez, vous vous ouvrez à un domaine entier de possibles – et au mystère, au miracle, à l'aventure, au plaisir. Considérez donc chacun de vos problèmes comme la source cachée d'un grand bienfait. Vous y parviendrez en vous fondant sur la sagesse de l'incertitude. L'opportunité rencontrera alors votre attention et les solutions apparaîtront spontanément. C'est ce qu'on appelle communément " avoir de la chance ". Mais la chance n'est rien d'autre que la rencontre de l'opportunité et de l'attention. Quand cette rencontre se produit et qu'elle est conjointe à un éveil au chaos, la solution qui en émerge est à la fois bonheur et source d'évolution, pour vous et pour toutes les personnes avec lesquelles vous êtes en contact.

Ceci est la parfaite recette du succès pour atteindre la perfection. Elle se fonde sur le détachement.

Aujourd'hui je me consacrerai au détachement. J'offrirai, à moi comme à autrui, la liberté d'être ce que nous sommes. Je n'imposerai pas mes idées de ce qui devrait être. En ne cherchant pas à tout prix une solution à mes problèmes, je n'en provoquerai pas d'autres. Je participerai à tout avec un engagement détaché.

Aujourd'hui j'agirai dans l'incertitude en considérant ceci comme un ingrédient essentiel de mon expérience. Grâce à ma décision d'accepter l'incertitude, les solutions surgiront spontanément des problèmes, de la confusion, du désordre, du chaos. Plus les choses me sembleront incertaines, plus je me sentirai en sécurité, parce que l'incertitude est mon chemin vers la liberté. Dans la sagesse de l'incertitude, je trouverai ma sécurité.

J'entrerai dans le champ de tous les possibles et j'anticiperai le bonheur de rester ouvert à une infinité de choix. Je ferai alors l'expérience de la joie, de l'aventure, de la magie et du mystère de la vie.
Il y a quelques jours, nous discutions du lâcher-prise avec une amie lectrice. Celle-ci me disait que souvent cela fait peur... Pourtant, en approfondissant davantage, nous sommes parvenues à réaliser que ce sont les mots employés qui font peur : dans la langue française, lorsqu'on lâche quelque chose cela finit toujours mal; lorsque l'alpiniste lâche prise, vous savez ce qu'il advient de lui neuf fois sur dix...

Nous avons donc décidé d'utiliser plutôt "laisser faire", soit la troisième loi universelle de Tolérance. Et immédiatement la tension et la peur disparaissent pour laisser la place à une attente confiante envers quelque chose qui sait se débrouiller pour accomplir son oeuvre...

L'image m'est alors venue de la gestation d'un enfant : aucune femme n'a jamais dû lâcher-prise pour laisser faire la nature, n'est-ce pas ?... Parce qu'aucune n'a jamais eu à se soucier de faire elle-même le travail de construction du corps de son enfant : « Aujourd'hui je dois faire ses yeux... attention, ils doivent être de la même couleur, pourvu que je ne me trompe pas ! » ou bien : « C'est le jour de ses pieds, cinq doigts de chaque côté, vérifions que le compte y est bien... » ou encore : « Au secours ! j'ai fait son crâne trop petit ! le cerveau ne rentre pas dedans !. »

Bon, je m'amuse vous l'avez compris... mais... réfléchissons-y quand-même... Et en lisant cette page, pourquoi ne remplaceriez-vous pas "lâcher prise" avec "laisser faire" ?

Mille soleils
Alors qu'on nous a fait croire que, si nous lâchions prise, nous nous retrouverions sans rien, la vie nous révèle, toujours à nouveau, qu'au contraire le lâcher prise est la seule voie vers la vraie liberté.

Lâcher prise, c'est comme regarder un coucher de soleil en ressentant simplement ce que cela éveil en nous. Se placer en observateur sans commentaires intérieures ni analyses. Se laisser totalement envahir par l'image qui vient à nous. Accueillir l'émotion ou la sensation sans faire intervenir le mental. Laisser cela être et l'accueillir en silence. Ressentir sans nourrir de pensées, laisser les pensées s'envoler d'elles mêmes sans essayer de les chasser.

Lâcher prise, c'est comme ce merveilleux instant lorsqu'on arrive dans la chambre d'hôtel pour les vacances et que l'on pose enfin les valises. On goûte simplement la joie de l'instant et on est totalement disponible à la nouveauté et à la découverte. Alors posons à chaque instant nos valises que l'on porte depuis si longtemps et apprécions cet instant. Si on a des choses à régler, prenons un moment pour réfléchir à la meilleure façon d'agir et passons à l'action lorsque le moment est venu. La vie se charge de nous mettre en situation lorsque le moment opportun d'agir se présente. En dehors du moment de la réflexion et de l'action, laissons cela de côté et n'y pensons plus. Sinon, on ne fait qu'entretenir et nourrir une activité mentale qui nous éloigne du moment présent et cela peut créer en nous un climat d'anxiété, de nervosité ou d'impatience.

Lâcher prise c'est permettre à tout ce qui est présent à l'instant, d'être là, sans résistance aucune. C'est accepter la réalité de l'instant présent en état intérieur de non-résistance. C'est aller avec le mouvement de la vie, comme dans certains arts martiaux où l'on utilise la force de l'autre pour ne pas se laisser déstabiliser. cela n'empêche en aucun cas d'entreprendre une action lorsque cela s'avère nécessaire. Simplement cette action ne sera pas menée en réaction à quelque chose ou à quelqu'un et sera dénuée de toute négativité.

A travers le lâcher prise, la paix intérieure émerge du plus profond de nous même, rayonne à travers nous et c'est tout notre environnement qui entre en résonance avec cette paix.
Lâcher prise ou le laisser-faire est probablement le thème le plus important et le plus fréquent du processus d'ascension. Tandis que, littéralement, nous mourons tout en étant encore dans un corps 3D, nous ne pouvons rien emporter avec nous. C'est exactement comme lors du processus de la mort en 3D. Mais au lieu de la libération massive et instantanée dans un dernier souffle, créée par le processus de la mort en 3D, le processus d'ascension crée une libération beaucoup plus graduelle et une expérience de lâcher prise. Assurément, nous sommes en route vers les dimensions supérieures, mais de manière graduelle et tout en continuant à habiter notre forme humaine.

Afin d'être en mesure de parvenir dans une dimension supérieure, il nous faut laisser tomber une partie de notre charge. Nous devons perdre beaucoup de notre densité. Une grosse goutte de matière dense ne peut pas être poussée au travers du fin tamis que constitue la porte d'entrée vers les dimensions supérieures. La perte de densité, ou d'énergie de vibration plus basse, peut survenir de nombreuses manières (comme l'attestent plusieurs des pages de ce blog), mais lâcher prise volontairement peut faciliter grandement le processus.

Si vous avez connu beaucoup de pertes ces derniers temps, il y a de fortes chances pour que vous soyez aux prises avec le processus. Lorsque nous commençons à vibrer à une fréquence plus élevée, tout ce qui n'est pas en accord avec notre vibration actuelle quitte nos vies. L'énergie trace sa route de manière très organisée et très structurée. Les énergies attirent toujours leurs semblables et s'attachent à elles. C'est une simple loi de l'Univers. Voilà pourquoi le processus d'ascension provoque des pertes d'emplois, d'amis, d'animaux domestiques, de maisons, de possessions personnelles et, très rapidement, cette perte d'identité tellement troublante. Il arrive aussi parfois qu'à peine après avoir fini de créer quelque chose de nouveau, nous devions nous en détacher ! Cela n'est déjà plus en accord avec notre Nouvelle vibration plus haute ni avec notre nouveau but.

Lâcher prise est semblable à se rendre. Plus nous lâchons prise, en ce qui concerne nos réalités intérieures aussi bien qu'extérieures et nos vieux modes de vie et manières d'être, plus nous arriverons aisément et rapidement dans les dimensions supérieures. Lorsque nous continuons à nous accrocher aux énergies plus basses et plus denses, nous ne faisons que nous infliger davantage d'inconfort.

En lâchant prise, nous permettons au nouveau d'advenir. Lâcher prise nous libère du Vieux Monde et du Vieux Nous. Cela nous rend libres pour expérimenter alors quelque chose de différent, auquel nous n'aurions pas pu nous connecter lorsque nous étions attachés à quelque chose d'autre. Lâcher prise dans des tas de domaines, tous en même temps, peut provoquer un effet lance-pierres et nous placer littéralement dans une toute Nouvelle réalité dans laquelle nous n'étions pas capables d'arriver auparavant.

L'expérience de l'inconfort provoqué par des énergies de vibration plus basse nous motive alors pour les lâcher. Répétons-le, plus longtemps nous continuons à nous accrocher plus nous ressentons d'inconfort, jusqu'à ce que finalement nous nous rendions et réalisions qu'il est temps d'avancer.

Lâcher prise implique un processus consistant à laisser faire. En résidant dans une réalité 3D, nous avons développé de nombreux mécanismes de défense afin de survivre dans ce monde étrange et parfois difficile. Tandis que nous commençons à évoluer et à vibrer à une fréquence plus élevée, ce qui nous permet d'incarner beaucoup plus d'énergie de la Source, nous trouvons que nous ne pouvons plus procéder à partir de notre mental humain égoïque. Par conséquent, nous devons lâcher toutes les illusions et les perceptions erronées à partir desquelles nous nous conduisions. Lorsque nous commençons à être de plus en plus connectés, nous sommes alors en mesure de voir la réalité de tout ce qui est. C'est pourquoi je me dis souvent que la mouvance New Age a un maximum à lâcher ou à « dé-faire. » Elle semble incarner davantage de perceptions erronées que la majorité. Beaucoup de croyances estampillées New Age ne cadrent pas avec les dimensions supérieures.

Nous lâchons prise aussi de tous les endroits où nous avons infusé notre énergie, c'est-à-dire où nous nous sommes incarnés depuis le commencement de notre création originelle. Cela peut se manifester par des rêves nocturnes extravagants et saisissants qui n'ont pas beaucoup de sens. Et pour certains, le lâcher prise de toutes ces incarnations passées peut même se produire à l'état de veille.

Lâcher prise, ou se rendre, peut créer l'état le plus paisible qui soit. Écarter notre mental égoïque et rationnel nous permet toujours de nous connecter très rapidement à la Source. Et la Source a généralement pour nous des idées meilleures et plus vastes que nous n'en avons nous-mêmes ! Dans les dimensions supérieures nous vivons au présent. Nous savons que tout ce qui existe, existe maintenant. Vivre dans les dimensions supérieures, j'insiste, implique le fait de savoir que nous avons toujours ce qui nous est nécessaire. Nous en viendrons à savoir que si nous lâchons quelque chose, nous sommes capables de créer facilement et rapidement à tout moment quelque chose de tout nouveau.

S'accrocher crée des attachements. Le processus d'ascension est conçu pour nous soutenir dans le lâcher prise de tous les attachements. Lorsque parfois nous sommes forcés de lâcher prise, nous savons alors réellement à quoi cela ressemble d'être apparemment suspendu à l'extérieur sans soutien ou sécurité. Avec le temps, et au travers du processus d'ascension, vous finirez par savoir que la Source constitue tout ce qui est. Tout le reste peut être lâché aisément, car créer le nouveau à n'importe quel moment devient une Nouvelle manière d'être. Vous engager dans une zone d'énergie différente... de celles qui vibrent beaucoup plus haut... vous procurera un point d'ancrage pour un certain temps.

Par exemple, le développement durable est devenu très populaire ces derniers temps. Cela est dû à ce qu'un nombre suffisant d'entre nous est parvenu à un certain niveau de vibration, celui qui suppose d'être complètement connecté à la terre et de vivre en harmonie avec elle. Pour vivre de cette manière, on lâcherait l'électricité, les moyens de chauffage habituels, l'eau de ville et le système de ramassage des ordures, et bien d'autres choses encore. Et le fait d'avoir son jardin bio, par exemple, permettrait d'abandonner le recours aux magasins. Ainsi donc, quelqu'un qui serait soudainement forcé de lâcher ce qu'il considère comme ses moyens de survie et sa sécurité, pourrait en être déstabilisé. Mais en se connectant à un nouveau mode de vie et à une nouvelle manière d'être, cette personne pourrait s'engager dans une réalité Nouvelle et différente et se sentir juste bien... en vérité, elle serait beaucoup mieux !

Lâcher prise implique de gravir les marches qui nous engagent dans des voies Nouvelles et plus élevées, jusqu'à ce que finalement nous ayons lâché presque tout à l'exception de la Source elle-même. C'est cela le processus graduel d'ascension. Pas de « grand souffle ! » Sinon, nous serions morts !

Si vous avez choisi cette page, vous êtes guidé et soutenu pour lâcher ce qui ne vous sert plus. On vous demande d'avoir confiance dans le fait que quelque chose de nouveau et de meilleur est en route vers vous. Quelque chose qui est bien mieux en accord avec vous et bien plus en alignement avec ce que vous êtes désormais est, à coup sûr, en chemin. Les énergies plus hautes et les plus basses ne peuvent exister dans le même espace. Préparez-vous pour quelque chose de nouveau et de meilleur !

"Le pur détachement est au-dessus de toute chose, car toutes les vertus ont quelque peu en vue la créature, alors que le détachement est affranchi de toutes les créatures." Eckart von Hochheim




À lire aussi :

Les messages du Blog





Réactions à ce message :

Vos meilleurs commentaires




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L'utilité d'un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu'il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo