Daniel Vallat DAD Editions Dons
Daniel Éditions Utopia Merci!
Vos questions Citations Festival LUMOVIVO Abonnement
FAQ Citations Festival Abonné?
LUMOVIVO
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrançaisDeutschHebrewHindiItalianoJapaneseNederlandsPortuguêsRussianEspañol
Dyslexia ?


Blog ⇒ Archives...
Les livres de Daniel Vallat sont connus pour inspirer la foi... Découvrez-les !

Vérité, Beauté, Bonté

*AMOUR*


Veritas

La divinité est intelligible aux créatures en tant que vérité, beauté et bonté.

Imaginez un instant que vous êtes au Paradis où, finalement, vous allez être reçu par notre Père dans l'éternité : c'est le jour où vous rencontrez Dieu. Le Père remarque votre origine tandis que vous contemplez sa face, plein de crainte respectueuse et saisi d'amour. Vous réfléchissez au long, long chemin parcouru depuis la Terre jusqu'à Dieu au Paradis. Vous voyez derrière vous, comme des fantômes, ces énormes échafaudages d'apprentissage et d'enseignement, et vous vous réjouissez à l'avance de servir dans l'éternité et d'aider le Père dans nombre de projets grandioses et stupéfiants. L'instant des instants de votre carrière sans fin est là; c'est la finalité d'Esprit à laquelle vous êtes parvenu en vivant la vérité, en faisant le bien et en créant la beauté tout au long du chemin qui conduit au Foyer, et qui s'achève par votre réception comme étant un être digne de passer du temps à l'éternité. Félicitations Agondontaire !

Si vous voulez connaitre Dieu, alors il vous faut comprendre le trio vérité-beauté-bonté. Si vous voulez vraiment connaître Dieu et être semblable à lui, alors vous fouillerez son être, car Dieu est une valeur spirituelle vivante – il est la perfection personnifiée. Au fur et À mesure que vous découvrez et que vous intégrez la vérité, la beauté et la bonté du Père, vous-mêmes devenez ces valeurs vivantes : elles agissent en vous et à travers vous. La valeur authentique est la substance du royaume de l'Esprit dans lequel le don de la personnalité et l'affection divine se combinent pour former la grande famille diverse et divine des personnalités – vous y compris .

Dieu le Père veut vous faire don de l'univers, un don enveloppé dans la plus belle étoffe qui puisse être imaginé. A son centre, il y a la vérité vivante, la beauté infinie et l'éternelle bonté, à savoir, notre Père et le foyer paradisiaque. Vous l'atteindrez, mais il vous faut d'abord passer un test rapide sur cette petite nursery de l'âme qui tourne loin dans l'espace. Le test est destiné à savoir si vous avez le potentiel suffisant pour développer les valeurs sublimes nécessaires pour faire face au défi du Paradis.

L'univers matériel est parsemé d'iles flottantes qui tournent autour d'étoiles sur lesquelles des gens comme vous, des enfants de Dieu, naissent, embrassent la vie, apprennent et progressent jusqu'aux mondes suivants d'étude de la réalité spirituelle. Nous sommes tous en orbite autour du Paradis, et tôt ou tard, nous en venons à connaître la perfection de la vérité, de la beauté et de la bonté du Père, et ce par nos décisions.

Ne laissez donc pas la métaphore de l'univers comme don vous égarer, parce que le chemin jusqu'au Paradis sera rude. Il exigera de vous que vous donniez toute votre mesure de toutes les manières possibles et plus encore, mais il n'y a pas d'autre manière d'y parvenir. Si atteindre la perfection absolue et le Père du Paradis était simple et facile, le défi ne serait ni attrayant, ni glorieux, ni admirable, ni producteur de valeur ni digne d'être relevé. Pour l'être humain fini, la vérité, la beauté et la bonté embrassent la pleine révélation de la réalité de divinité.

Quelle superbe aventure est la vôtre! Vous êtes né sur cette petite boule de matière stellaire au bord du bras inhospitalier d'une galaxie qui tourne dans l'espace avec le reste d'agrégats stellaires en nombre presque infini. Et c'est ici que vous allez vous mettre sur un chemin nouveau vers Dieu, un chemin que nul n'a jamais parcouru avant vous ni ne parcourra jamais après vous. Tout cela se fait en vivant une vie de loyauté envers le grand projet de Dieu et une expérience après l'autre.

Dieu nous demande finalement la perfection en vérité, beauté et bonté. Notre Père aimant nous donne suffisamment de temps et nous accorde d'innombrables et sages enseignants pour nous aider à apprendre et pour que nous usions de chacun d'eux en perfection alors que se déroule notre voyage vers le Paradis.

Certains pensent que ce voyage vers le foyer pourrait prendre vingt milliards d'années terrestres ! D'autres imaginent qu'il y a une condensation du temps quand on approche du Paradis et que par conséquent le facteur temps est incalculable. Quoi qu'il en soit, assurez votre attitude maintenant, visez le Paradis, votre voyage commence dès que vous faites votre choix. Un pas en avant, puis un autre, puis le Paradis ! Au-delà du Paradis, il y a un projet plus vaste encore dans lequel vous aurez aussi un rôle. Voyez-vous où conduit la perfection ?

Devenir parfait en tout est beaucoup plus que des créatures nées sur une planète ne peuvent imaginer de prime abord, mais elles peuvent y parvenir dans le temps et par l'exercice du libre arbitre en recherchant la conduite divine. Si vous vous accrochez au but, si vous gardez foi et faites confiance au Père de toutes choses, vos véritables besoins seront satisfaits à chaque point décisif.

Le cosmos est une vaste école dans laquelle le pouvoir créatif de Dieu et son désir d'accorder le libre arbitre se manifeste en VOUS ! Le Père vous fournit un monde d'origine, une vie d'étude complète avec ses enseignants et une façon d'accomplir le désir des âges le plus profond de l'humanité, une façon d'échapper à la mort définitive et de trouver les bras d'un Dieu aimant. La bonté et l'amour sont les poteaux indicateurs placés autour de chaque obstacle pour toutes les âmes survivantes, la vérité est le phare et la beauté inspire sans cesse la créativité d'être et d'agir tout au long du chemin.

Vous êtes une âme, un pèlerin arpentant un univers infini dans sa grande quête de l'amour parfait et de la compréhension divine. Vous voyagez en compagnie de billions et de billions de frères qui recherchent aussi le centre de toutes choses et de tous les êtres, là où le sublime Père a une place réservée pour tous ceux qui réussissent dans cette quête. Et tous ceux qui l'ont choisi réussiront.

Les enfants qui descendent du Paradis sont nés divins. Ils sortent en masse dans l'espace et le temps pour vous accueillir avec vérité, beauté et bonté. Ils vous montrent la voie vers la maison du Père et vous enseignent à être parfaits à ses yeux. Vous faites cela parce que connaître et aimer Dieu, c'est succomber à son affection qui englobe tout et qui irradie sans cesse, succomber à son charme, à sa bonne volonté et à sa Lumière divine. Imaginez ce que doit être Dieu pour avoir créé l'univers des univers avec la bonté pour pierre de touche ! Dans un tel univers, il faut un cadre pour la personnalité. Les trois piliers principaux de cet échafaudage sont la vérité, la bonté et la beauté.

Sur les myriades de nurseries de toutes les galaxies qui tourbillonnent dans l'espace noir, les habitants qui sont capables de réfléchir doivent certainement se demander et demander à ceux avec qui ils cohabitent : « Qu'est-ce que cette vie et qui l'a créée ? » La vérité révélée, tant personnelle que d'époque, montre la vraie lumière sous la forme d'un Dieu personnel, le Père aimant de tous. Notre Dieu est un créateur qui fournit à la fois le dessein universel et l'amour personnel qui se manifeste comme vérité vivante, bonté et beauté.

Toute créature consciente de soi, veut connaître la vérité du Dieu Père à un moment ou à un autre, et certains y parviennent, même sur un monde comme le nôtre où les poteaux indicateurs ont été déplacés et mis dans le désordre par des êtres déloyaux. La vraie révélation dit que pour connaître Dieu il faut connaître et être la vérité, la bonté et la beauté. Dieu est les trois vivantes et dans toute leur gloire absolue.

Dieu a conçu l'univers avec, mentalement, vous comme cocréateur; Dieu a besoin de votre expérience. Le Père délègue aussi le libre arbitre aussi loin que possible lorsqu'il l'accorde à des créatures terrestres telles que vous, mais il y a beaucoup d'êtres plus élevés que vous qui jouissent aussi de ce don de libre arbitre. Tout ce que l'on attend de vous en retour de votre libre arbitre est que, par la foi, vous choisissiez un jour de devenir membre de la famille cosmique de Dieu, cette famille qui n'a pas de fin et s'accroit toujours; et aussi que vous aidiez à la mise oeuvre du plus stupéfiant de tous les projets, à savoir : construire cette famille innombrable des enfants de la perfection à travers le temps et l'espace, jusqu'aux limites du suprême, de l'ultime et de l'absolu. La poursuite sincère de la bonté, de la beauté et de la vérité conduit à Dieu.

Vérité, beauté et bonté ont leur origine dans un grand et mystérieux Être-qui-est-au-dessus-de-tout, celui que l'on appelle Dieu – notre Père. Dieu donne et recherche l'affection; notre Père aime personnellement et de manière touchante même le moindre de sa progéniture qui connait Dieu – vous. Combien grand est un Père qui donne cet amour personnel à des âmes apparemment aussi insignifiantes que nous, à chacun de nous, et pourtant fait fonctionner les tours des cieux ! L'amour parfait est l'attitude universelle du Père envers vous, alors que la beauté est l'expression inévitable à la fois de la vérité et de la bonté. Apparemment, la bonté de Dieu est première, omniprésente et toujours en expansion dans la vie de ses billions d'enfants dispersés dans l'immensité de l'univers. La bonté germe, prend racine et fleurit sur les traces des bons jardiniers du Père, comme Jésus. Dieu peuple l'univers d'amour personnel et l'amour est la vérité, la bonté et la beauté rendues actuelles.

La bienveillance et la miséricorde sont la nature et l'attitude du Père quand il a affaire à notre ignorance et à nos défauts. L'ignorance et l'erreur ne sont pas des fautes et ne sont pas honteux dans la mesure où on les voit et les utilise comme des tremplins vers la perfection. L'enfant est-il embarrassé par sa jeunesse ? La route qui mène au Paradis est pavée de bonnes intentions, jusqu'à ce que la perfection des intentions et des actions soient atteintes en fin de parcours. Combien d'expressions diverses doivent prendre la vérité, la beauté et la bonté dans un univers aussi vaste que celui que nous habitons ! L'humanité se débarrasse rapidement de la peur et s'éveille aux faits de la science. En même temps, les humains, plus que jamais, suspectent la vérité de l'existence d'un grand Dieu, car nulle création telle que vous-mêmes et le cosmos ne pourraient provenir d'une réalité de hasard et dépourvue d'intention.

Votre expérience personnelle a lieu sur trois niveaux : le niveau physique, l'intellectuel/émotionnel et le spirituel. Tous dérivent d'un Dieu personnel, d'un Père qui nous aime tous. Au centre de tous les êtres et de toutes les choses il y a la Personne Spirituelle de Dieu. Dieu doit être une personne, car le créateur de la personnalité ne serait-il pas une personne ? En fait, Dieu est la Première Personne, mais à quoi ressemble Dieu ?

Les révélations accumulées par la société ainsi que la recherche scientifique implacable rassemble la civilisation mondiale pour un débat nécessaire depuis longtemps sur l'existence de Dieu et la nature de la Vérité avec un V majuscule. Seule l'expérience religieuse intérieure peut confirmer l'existence de Dieu, donc, parmi les religionnistes, il ne peut y avoir qu'un seul débat : « Qu'est ce la Vérité de Dieu ? » Si Dieu est la Vérité absolue, alors toutes les autres vérités sont reliées à Dieu. Dieu le Père est la norme de la Vérité dans l'univers des univers.

À quelque niveau d'existence que ce soit, Dieu ne peut pas aller au delà de la capacité conceptuelle des êtres qui vivent à de tels niveaux. L'être humain mortel doit par la reconnaissance de la vérité, l'appréciation de la beauté et l'adoration de la bonté, développer la reconnaissance d'un Dieu d'amour et progresser ensuite par les niveaux de déité ascendants jusqu'à la compréhension du Suprême. La Déité, après avoir été saisie comme unifiée en pouvoir, peut ensuite être personnalisée en esprit pour être comprise et atteinte par les créatures.
La beauté universelle est la recognition du reflet de l'Ile du Paradis dans la création matérielle.

Et vous êtes une réflexion de la beauté ici sur Terre. Du moins, votre essence, votre fragment de Dieu, l'est. Est-ce qu'une personnalité aussi grandiose et glorieuse que le Père du Paradis, cet effuseur d'un fragment de lui-même, pourrait-il être jamais moins que beau, vrai et bon? Ces qualités divines, exprimées spirituellement, reflètent un partenaire paradisiaque qui vit en nous, quelqu'un qui encourage et inspire la beauté en vous.

Cette étincelle éternelle qui vit au centre de vous, est par inhérence, magnifiquement et absolument belle. La parcelle de divinité qui vous habite est une réflexion parfaite de la source de toute beauté. Dieu est beauté et beau , au sens absolu. De même, les enfants du Père, conduits par l'esprit, sont-ils attrayants, quelle que soit leur apparence physique.

Pour Dieu, qui est Père, la plus belle partie de vous c'est vos valeurs d'esprit telles qu'elles se manifestent dans la fraternité. Les fruits de valeur spirituelle croissent dans la famille universelle quand vous choisissez de faire aux autres les bontés de Dieu, d'explorer de plus grandes vérités et de créer spontanément de la nouvelle beauté en étant simplement fidèle à votre don de personnalité et au Dieu qui vous l'a donné.

Quand vous vous serez habitué à vivre spirituellement, en route pour le Paradis, vous reflèterez souvent la beauté pour le Père sous des formes diverses et multiples. Mais comment faire le meilleur usage de votre don gratuit de créativité divine pour exprimer la beauté intérieure que vous ressentez, après avoir choisi la route du Paradis, ici, sur Terre ?

Quel que soit le mode d'expression que vous choisissiez pour créer de la beauté (et il en existe une infinie variété), vos créations seront uniques, caractéristiques de votre talent croissant et de plus en plus parfaites selon votre capacité de compréhension spirituelle de la beauté. La beauté est un aspect de la nature et de l'être de Dieu; connaître la beauté authentique c'est connaître le vrai Dieu. Créer de la beauté c'est aspirer à être semblable à Dieu.

L'expression de la beauté au niveau de l'esprit est la beauté la plus réelle de toutes. Et toute réalité spirituelle est, par inhérence, attrayante pour les créatures qui possèdent une essence spirituelle, la parcelle de Dieu qui vit dans votre mental. L'accord avec cet être intérieur de beauté, de bonté et de vérité est la clé du niveau spirituel de réalité et le seul chemin vers la vie éternelle.

La perfection de beauté dans l'éternité, dans tous ses aspects spirituels est l'accomplissement ultime des Pèlerins du Paradis comme vous, qui partez d'un monde physique qui souffre encore de ses horribles taches. Mais il n'y a pas de laideur dans l'Univers central :

Le Père se réjouit de ce que la beauté divine du Paradis corresponde à la sienne. Le mental divin est satisfait de procurer un parfait modèle d'harmonie exquise à tous les univers évoluants.

Au cours des milliards d'années d'éducation et d'expérience entre vous et l'univers central, certaines des oeuvres de beauté auxquelles vous travaillerez seront certainement des créations d'équipe. Dans votre carrière future, il y aura des billions de frères et soeurs rassemblés temporairement pour oeuvrer sur l'un des projets à long terme de créativité cosmique du Père ( comme il y en va avec l'Être Suprême évoluant).

Votre participation personnelle, votre action éclairée et vos sages efforts seront nécessaires à chaque étape de l'odyssée cosmique. Le cosmos est le brillant projet de Dieu. C'est le déploiement panoramique de la beauté de Dieu, le Père qui englobe tout, la Source Première de beauté, et celui-là même qui demeure en vous. Un des faits les plus beaux de tous, en dehors de celui qui vous habite, est que le Père a un rôle pour vous dans cette divine entreprise, dans cet emploi à domicile de ses bonnes intentions.

N'est-il pas beau de voir que Dieu recherche ardemment un partenariat créatif intime avec vous? Apparemment, chaque âme a une place pour être et pour servir et même pour cocréer la beauté de Dieu, pour aider à étendre la famille du Père jusqu'à des rivages indicibles et d'une immense variété. Au fur et À mesure que vous progressez, vous devenez de plus en plus aptes à exemplifier la bonne grâce du Père, sa compassion et sa fragrance d'esprit. Vous devenez en fait et de fait son ambassadeur de beauté ! Vous êtes inclus et nécessaire tout au long du chemin vers le foyer, vers le Paradis. Après cela, vous continuerez à servir la famille universelle dans le cercle éternel de modèles divinement beaux, potentiels et actuels.

La résidence de Dieu est centrale et éternelle, glorieuse et idéale. Sa demeure est l'archétype splendide de tous les mondes-sièges des univers; et l'univers central de son habitation immédiate est l'archétype de tous les univers pour leurs idéaux, leurs organisations et leur destinée ultime.

Quoi qu'il puisse arriver à l'univers des univers dans l'éternité, vous pouvez être sûrs que toute beauté authentique suivra l'archétype du Moi inimaginablement majestueux du Père et de sa demeure paradisiaque. D'ici à ce que vous ayez atteint le Paradis, votre personnalité aura suivi un chemin nouveau et particulier parsemé d'expressions de beauté, soutenu par une vérité persistante et toujours guidée par l'indéfectible bonté de Dieu.

Toutes les expressions de bonne foi de la beauté ont des origines divines et des implications éternelles Elles deviennent partie de l'Être Suprême, le Dieu expérientiel qui rassemblera l'ensemble de la valeur d'esprit qui, par accumulation dans le temps et l'espace, est devenu une personne grandiose en même temps que les sept superunivers s'ancraient dans la lumière et la vie. Par tout cela, les créatures des superunivers feront des copies des modèles de beauté tirées du Paradis et des créations paradisiaques.

Le Paradis est à l'origine de tous les modèles de la merveilleuse beauté cosmique qui pare l'univers de bijoux et il en est la vitrine. La beauté s'étend dans le milliard de mondes universitaires du Paradis, jusqu'à notre niveau superuniversel, jusqu'au territoire du Suprême, le temps et l'espace.

Un jour, et dans une certaine mesure, par vos mains, la beauté imprègnera tous les mondes habités des millions de galaxies qui se forment maintenant dans les niveaux de l'espace extérieur – au delà du temps et de l'espace. Au-delà du Suprême git une beauté ultime, et même absolue. Y a-t-il des mots pour oser décrire la beauté ultime ou même absolue ? Pas encore, mais il est instructif de connaître quelque chose de l'amplitude et de la mesure de la beauté sur les échelles les plus vastes que sont l'éternité et l'infinité.

Avant l'émergence personnelle de l'Ultime et de l'Absolu, mais encore loin dans le futur pour nous, se personnalisera l'Être Suprême. Cet Être Suprême est un magnifique chef-d'oeuvre en formation des âges du Créateur et des créatures. Il regorge de signification par rapport à la beauté parce que vous et chaque créature de l'espace-temps consciente de Dieu, aide le Père dans la création de ce Dieu évolutionnaire de l'expérience. L'émergence du Suprême est une partie de l'exécution de l'intention de Dieu d'une beauté et d'une éternité transcendante.

Vous êtes essentiellement un être d'une beauté vivante hautement personnelle qui finira par s'éterniser dans la Suprématie. Mais vous êtes plus encore, vous êtes un enfant de Dieu qui progresse de la Suprématie à l'Ultimité et même jusqu'à l'Absolu. Vous faites partie des plan de l'éternité, le superbe et divin déploiement de proportions cosmiques inimaginables dans des circonstances incroyablement gigantesques.

Mis à part l'échelle temporelle, toute beauté authentique que vous créez ici et maintenant possède une vraie valeur durable – une valeur éternelle qui s'accumule dans la suprématie et au delà. La qualité de la beauté et sa signification cosmique dépend de son contenu en divinité. Le contenu en divinité dépend de votre capacité de compréhension et d'action spirituelles.

La quantité et la qualité de beauté émanant de vous est en proportion directe de votre compréhension de la divine beauté, de l'expérience que vous en avez et aussi de ses coordonnées ayant leur origine dans la Déité que sont la bonté et la vérité. Plus vous connaissez la beauté et plus vous en créez, plus vous la discernez, plus vous y êtes enclin et plus vous l'intégrez. Mais il faut intégrer la vérité et la bonté dans la beauté et dans de justes proportions, pour conserver l'équilibre du caractère et la symétrie de la personnalité face à des niveaux de réalité toujours nouveaux et plus complexes. Discerner la beauté suprême, c'est découvrir et intégrer la réalité.

Le Père a un océan de belles expériences potentielles qui vous invite à marcher sur ses rivages, à vous éclabousser dans ses douces écumes et même à explorer ses profondeurs, mais seulement lorsque vous vous porterez volontaire et que vous serez correctement préparé. Cette exploration progressive et créative du potentiel expérientiel de l'univers se fait toujours dans le bel esprit de l'amour paternel et de la joie cosmique, jamais par la force ou sous la contrainte.

Le Maitre de Beauté, dans ce coin du cosmos, est Jésus. Sa présentation incomparable de la beauté vivante, en a établi la norme pour notre univers local au cours d'une seule vie humaine sur Terre, il y a 2000 ans :

Dans la vie de Jésus, on voit l'être humain à son mieux. L'être humain devient ainsi magnifiquement réel parce que Jésus incorporait beaucoup d'éléments divins dans sa vie.

Sans la beauté de Dieu la vie est dépourvue d'ornements et il manque une partie essentielle de la satisfaction personnelle. Vous recherchez avidement la beauté et vous la créez quand vous vivez la vie spirituelle, c'est naturel et inévitable. Cela est dû au fait que la sensibilité esthétique du Père est incluse en vous, cela fait partie de ce que signifie être un point personnel discret, individualisé, de sensibilisation consciente, capable d'interagir avec la beauté, de la choisir, de la sentir et même de la cocréer. La beauté que vous avez créé jusqu'ici a été rendue possible parce que la beauté éternelle, préexistante a pris vie en vous en tant que Pilote du Paradis, votre Moniteur de Mystère, votre Esprit intérieur. La beauté devient partie de votre âme par le guidage de ce Dieu intérieur, toutes les valeurs divines le font. Les valeurs sont la substance réelle de l'âme. Mais qu'est-ce qui est beau pour le Père, source de toutes les âmes, de toute beauté et toutes les valeurs d'esprit ?

La beauté suprême, le summum de l'art fini, est l'épopée de l'unification de l'immensité des extrêmes cosmiques, le Créateur et la créature.

Il n'y a peut-être pas d'usage plus connu d'un grand contraste dans la peinture religieuse que la fresque du plafond de la chapelle Sixtine à Rome que peignit Michel-Ange. Il s'agit d'Adam allongé, nu, semblant quelque peu alangui. Mais sa curiosité semble légèrement excitée et son regard se fixe sur le Père. Il étend même mollement un doigt en direction du Père alors que ce Dieu qui sait tout et qui aime tout, tend incontestablement la main et réagit immédiatement à l'être humain curieux en lui offrant la main de l'amitié et même de la filiation.

L'être humain trouvant Dieu et Dieu trouvant l'être humain – la créature devenant parfaite comme le Créateur – tel est l'accomplissement céleste de la beauté suprême, l'aboutissement de l'apogée de l'art cosmique.

Mettre l'être humain et Dieu dans la même image c'est mettre en contraste la plus large séparation de la conscience du libre arbitre. Cela dépeint le grand abime entre la conscience de Dieu parfaite, infinie et éternelle et la conscience de l'humanité imparfaite, limitée par le temps et l'espace. Que le Père soit parfaitement conscient de vous personnellement, tout le temps, et qu'il désire même votre amitié, voilà une bonté et une vérité au delà du simple mot de beauté, n'est-ce pas ?

Où que ce soit que règne le Père, la beauté se manifeste en tant qu'harmonie de forme, d'intellect et d'esprit. La beauté matérielle, mentale et spirituelle embellit et enrichit votre chemin depuis la Terre jusqu'au Paradis et dans des proportions croissantes jusqu'à atteindre quelque forme de beauté absolue dans l'éternité. Telle est la destinée, l'expression finale de la beauté en ce qui concerne les créatures personnelles. La beauté franchit les âges, en apportant signification et valeur à tout et à chaque étape.

Le Dieu intérieur comble l'abime entre l'humanité et la divinité avec une condescendance parfaite et une agilité divine. Tout ce qui se trouve entre vous et votre rencontre du Père au Paradis est l'acquisition de vastes galeries de connaissances cosmiques au moyen d'années sans nombre d'expression de la beauté de Dieu, de don de la bonté divine et d'enseignement de la vérité – jusqu'à la perfection même.

Exprimer la beauté céleste dépend du rapprochement de certains contrastes d'une manière attrayante. Une palette blanche n'est pas attirante, et un bloc carré de marbre n'attire pas l'oeil. Et un piano silencieux ne peut pas susciter les nuances et la sensibilité de beaux sentiments ni de belles réactions.

La beauté, l'art, est largement une affaire d'unification de contrastes. La variété est essentielle au concept de beauté.

Les ‘choses' les plus belles aux yeux de n'importe quel père sont de voir travailler et jouer ensemble comme des frères et soeurs aimants, ses enfants qui ont tant de valeur. Pour orner ses filles et ses fils, le Père instille et entretient des valeurs divines dans la fraternité, la vérité, la loyauté, la bonté, l'amour, le caractère et la dévotion au service. Dans vos interactions avec vos frères et soeurs, vous faites une extrême variété de choix et de contrastes allant de la beauté la plus élevée à la plus profonde laideur. Ce processus vous permet, dans le temps, de choisir des valeurs de plus en plus élevées, de plus en plus belles, et d'avancer dans l'espace vers la résidence de Dieu.

De belles valeurs sont incorporées à votre âme au cours d'un immense drame rempli d'une variété époustouflante d'expériences et d'interactions qui se déroulent sur votre chemin vers le Paradis. Le désir d'exprimer cette variété apparaît naturellement lorsque l'âme saisit de plus en plus son potentiel sans limites de cocréation de beauté divine et d'amour divin.

Dieu a la capacité de reconnaître et d'animer votre potentiel de création d'amour et de beauté par rapport à votre destiné ultime dans l'éternité. Le Père connait pleinement vos potentiels, de même que votre beauté inhérente. Notre Dieu a un vaste plan de beauté, de symétrie et de valeur, que l'on ne peut tout simplement pas décrire. Mais ce qu'on peut en lire à son sujet n'est qu'un pauvre substitut de la beauté expérimentée, créée et maintenue.

Des mots décrivant de belles choses ne peuvent passionner autant que la vue de ces choses.

Comme natif de la Terre, le Père voit en vous la beauté en tant que nouvel enfant de l'univers, son enfant. L'amour de Dieu est toujours beau et toujours paternel. En vérité, le divin oeil du Père, contemplant sa gigantesque famille universelle dispersée sur des cercles concentriques de plus en plus vastes autour du Paradis, doit surement être satisfait de sa beauté cosmique. Après tout, Dieu n'était pas obligé d'établir, de maintenir et d'agrandir une famille universelle, belle et surabondante. Il l'aime et il vous aime !

L'ancien concept que Dieu est une Déité dominée par une moralité royale fut rehaussé par Jésus jusqu'au niveau affectueusement touchant de la moralité familiale intime dans la relation parents-enfants. Il n'y en a pas de plus tendre ni de plus belle dans l'expérience des mortels.

Apparemment, le Père désire que vous l'aimiez ainsi que le reste de la famille un peu plus parfaitement chaque jour parce que votre amour vivant et vos interactions de personnalité peuvent avoir pour résultat les plus belles acquisitions de caractère – des valeurs spirituelles. De belles valeurs et des idéaux élevés de fraternité voilà ce que le Père aime voir se développer et observer dans sa grande famille universelle de personnalités. L'art véritable indique à l'âme cette direction. Le bel art, l'art digne de ce nom, révèle toujours quelque chose d'éternel, la valeur spirituelle.

Le matérialisme, l'athéisme, est donc le comble de la laideur, l'apogée de l'antithèse finie du beau. La beauté la plus grande consiste dans le panorama de l'unification des variations qui sont nées d'une réalité harmonieuse préexistante.

Cela implique la réalité originale et primitive d'une beauté absolument parfaite. Apparemment, créer, posséder et soutenir la famille cosmique qui se déploie, offre une satisfaction divine au Père, sans cela elle n'aurait jamais été possible.

Même les humains apprécient de créer de belles familles et de les voir prospérer sous la bonne lumière de Dieu. Mais d'où vient cet Être qui peut créer la beauté, l'intimité et la lumière sur une aussi vaste échelle, qui créé à satiété la beauté vivante, éternelle et infinie ? Père, comment peux-tu être si beau ? Et même créer la beauté en moi, par moi, et avec moi ?

La beauté est marraine de l'art, de la musique et des rythmes significatifs de toute expérience humaine.

La beauté a surement un rôle à jouer dans l'âge de lumière et de vie qui viendra en fin de compte sur Terre. Une belle musique est le langage véhiculaire et l'appel au rassemblement de tous ceux qui, partout, sont investis par Dieu. En réaction à la découverte de leur relation d'amour toujours plus profonde avec Dieu, les croyants de toutes catégories créent constamment quelque chose de bon, de vrai et d'esthétiquement attrayant, de la grande musique aux beaux arts et l'adoration transcendante.

L'énergie libérée par la découverte du Dieu intérieur doit trouver son expression. Et chaque création de véritable beauté fera avancer la culture terrestre un peu plus près de cet âge longtemps anticipé de beauté glorieuse, cet âge de lumière spirituelle, cet âge de la poursuite ouverte et forte de la vie qui ressemble à celle de Dieu.

La beauté artistique authentique révèle toujours quelque chose d'unique, que ce soit un objet attrayant, une belle histoire ou un noble idéal jamais conçu ainsi auparavant. L'art authentique peut prendre d'innombrables formes, il n'y a pas de limites à la création de la beauté, mais il présente toujours une façon unique de percevoir la réalité divine, une façon nouvelle de s'intégrer à elle. La beauté authentique se manifeste en vous et par vous quand vous invitez l'habitant divin à vous conduire dans des royaumes de beauté de plus en plus élevée.

L'existence de la beauté implique la présence d'un mental de créature qui l'apprécie, tout aussi certainement que le fait de l'évolution progressive indique la domination du Mental Suprême. La beauté est la recognition intellectuelle de l'harmonieuse synthèse spatiotemporelle des vastes diversifications de la réalité phénoménale, dont la totalité provient d'une éternelle unité préexistante.

Combien sublime et belle est cette unité éternelle qui peut concevoir, créer et encourager de telles expressions magnifiques d'art, de sculpture et de musique ! Dieu est notre Père Créateur qui projette non seulement la grandiose scène de la vie cosmique, mais aussi les humbles et héroïques acteurs, de même que l'orchestration instrumentale. Même l'auditoire a été conçu par le Père avec des yeux et des oreilles capables de saisir les syncopes harmonieuses de la divine beauté, vérité et bonté. Anticipez-vous déjà vivement de voir les scènes et d'entendre les sons des Mondes des Maisons, votre prochain arrêt dans la carrière éternelle ? Entre maintenant et alors, la vie peut être un chant gracieux, non ?

Le philosophe pensait que la beauté et la bonté pouvaient s'accumuler, probablement pour un usage ultérieur. Il suggérait :

Construisez ainsi, pour vous-mêmes et en vous-même, des musées de beauté, de bonté et de grandeur artistique.

La beauté a au moins trois niveaux généraux d'expression, le niveau physique, intellectuel et spirituel. Au niveau physique, vous connaissez la beauté par les sens de la vue, de l'audition, de l'odorat, etc. Au niveau intellectuel, vous discernez la beauté dans les grandes pensées, les grands écrits et les grands discours. Au niveau spirituel, la beauté est comprise dans les valeurs d'esprit, comme l'amour, la loyauté, la bonté, la vérité et les idéaux visant à être semblable à Dieu. Tous les êtres humains religieux dignes de ce nom connaissent et créent de la beauté, quelquefois spontanément « en passant » et quelquefois volontairement. Le résultat en est un bonheur qui équilibre l'intellect et ceci est une aide dans l'harmonisation du physique et du spirituel.

L'âge moderne refusera d'accepter une religion incompatible avec les faits et qui ne s'harmonise pas avec ses conceptions les plus élevées de la vérité, de la beauté et de la bonté.

Quel est le degré d'élévation de votre conception de la beauté ? Votre compréhension et votre expression des significations et des usages les plus profonds de la beauté, de l'art, du rythme, de la variété, de l'harmonie et de la symétrie sont alimentés par votre talent unique, celui de l'imagination et de la créativité. Mais développer le cadre conceptuel et la compétence artistique nécessaire à la production d'une beauté durable prend du temps et de l'énergie, même si chacun est capable de beauté, ne serait-ce que pour l'apprécier.

Ce qu'enseigne la vraie religion ce sont des concepts élevés de la beauté, en même temps que la vérité et la bonté. Créer une grande beauté matérielle, philosophique ou spirituelle peut nécessiter un grand talent, mais la beauté ordinaire, celle de tous les jours, même un bébé peut la créer – simplement en vivant. Une forêt ou une vallée sont belles simplement parce qu'elles sont.

La beauté est la plus religieuse quand elle est la plus simple et la plus proche de la nature.

La beauté a ses aspects religieux et ses associations. La religion peut surfaire la beauté par des ornements, mais la nature jamais. L'attrait cosmique inhérent d'un environnement naturel peut aider à accorder la créature au Créateur. Le lieu de présentation de Dieu aux humains est le monde naturel, un parc ou un ciel nocturne de merveilleux diamants qui scintillent. Ceci est surtout vrai pour les enfants, qui sont presque toujours sensibles à l'extérieur – à la cathédrale de la nature.

Quand la main de l'être humain se joint à la main du Père pour cocréer des cadres naturels, comme dans les jardins, les sentiments des visiteurs de ces jardins sont inspirés par l'âme à la recherche de la beauté et le mental se tranquillise pour se concentrer sur la prière, le discernement de la vérité et l'adoration. Or, l'adoration a le potentiel d'être la plus belle et la plus agréable de toutes les expériences humaines. La beauté, même lorsqu'elle est créée à des fins profanes, comme par exemple un parcours de golf, peut être une inspiration à la communion divine. La beauté naturelle, des sentiments de gratitude et une adoration sincère sont aisément stimulés et liés chez des êtres conscients de Dieu.

Vous saisissez quelque peu la philosophie et vous comprenez la divinité dans l'adoration, le service social et l'expérience spirituelle personnelle, mais vous limitez trop souvent la recherche de la beauté – la cosmologie – à l'étude des grossières tentatives artistiques humaines.

L'art brut est le père des oeuvres majeures. Avec l'ordinateur, l'Internet et les libertés toujours croissantes de l'humanité, de grandes oeuvres d'art prolifèrent rapidement sur Terre, surtout sous l'influence de cette nouvelle révélation qui offre une vision vraiment impressionnante de la signification, de l'intention et de la valeur de la beauté, de l'art et de la cosmologie. La vérité, la beauté et la bonté sont les fondations éternelles d'une nouvelle philosophie de vie émergente pour les terriens; elle est aussi solide et éclairée que la divinité elle-même.

La beauté, le rythme et l'harmonie sont intellectuellement associés et spirituellement parents. La vérité, les faits et les relations sont intellectuellement inséparables et associés aux concepts philosophiques de beauté.

La beauté authentique reflète l'unité divine, Dieu est beau et Dieu est Un. Une philosophie éclairée est une tentative pour unifier le cosmos en Dieu. C'est un miracle ordinaire de grâce et d'amour divin que vous et Dieu puissiez vous unir pour créer une philosophie de beauté durable, réalisable et vivante, à partir de vos expériences quotidiennes et que vous ayez un rôle éternel significatif à jouer dans cet embellissement cosmique de vous-mêmes et de votre environnement. Pourvu, bien sûr, que vous fassiez le choix ultime et beau que le Père vous offre, celui de la survie dans l'éternité. Cela implique de choisir la philosophie de l'amour et de la vie qui est sertie dans cette conceptualisation en trois mots de la nature et du caractère du Père : vérité, beauté et bonté.

Il devrait être rassurant de savoir que vous n'avez pas à chercher loin pour percevoir la beauté quel que soit votre emplacement dans le temps et l'espace. Votre propre mental est beau en ce qu'il est créatif par inhérence, libre dans sa pensée, illimité en imagination, immédiatement sensible et tout à fait souple. En vérité, la vie intérieure peut être la plus belle de toutes. Là, vous êtes libre de créer une beauté sans frontière, et en partenariat avec le Dieu du Mental.

Le mental est la preuve de la perfection de la beauté du ministère divin en ce que le mental est si joliment sensible à tous vos caprices. C'est au travers du processus de filtrage du mental que vous faites l'expérience de la beauté. Vos filtres mentaux sont un ensemble normatif unique de ce qui est beau. Vous pourriez très bien demander : Qu'est-ce qui constitue une belle pensée ? Et si toutes mes pensées étaient belles ? Qu'est-ce que la beauté de la pensée pour Dieu ?

Les expressions de la beauté peuvent être statiques, comme une sculpture attrayante, ou vivantes, comme vous, un enfant de Dieu. Une beauté vivante est une lumière somptueuse qui réfléchit les nuances de signification de l'esprit et la valeur que vous avez acquise. La beauté est toujours agréable et savoureuse à des êtres personnels et sensibles, ayant la capacité intellectuelle et émotionnelle de la discerner et de l'apprécier. La beauté sera toujours discernable et exprimable par des êtres focalisés sur l'amour spirituel, et l'amour est toujours personnel.

Bien que non semblables, l'amour et la beauté sont des compagnons éternellement conjoints. Vous êtes à l'image de Dieu au sens où vous êtes une énergie personnalisée et individualisée, propulsée par le riche, le vrai, et le bel amour du Père. La réalisation en profondeur de ce fait étonnant fait jaillir une belle réaction chez tous ceux qui se sont voués à connaître le caractère et la personne de Dieu. De telles réactions personnelles ont un élément de grâce, que cette réaction ait lieu envers un objet d'art ou la beauté intérieure de quelqu'un. Chez des gens personnalisés comme vous, le charme peut devenir grâce, cette irrésistible qualité de beauté qui croît toujours d'une âme saturée d'amour.

La vérité est cohérente, la beauté est attrayante, la bonté est stabilisante. Et, quand ces trois valeurs de la réalité sont coordonnées dans l'expérience personnelle, il en résulte une haute qualité d'amour, conditionnée par la sagesse et qualifiée par la loyauté.
La perfection primordiale de Dieu ne consiste pas en une droiture présumée, mais plutôt en la perfection inhérente à la bonté de sa nature divine. Dieu est final, complet et parfait.

La bonté parfaite du Père atteint toujours chacun des citoyens de l'univers quand et où que le besoin s'en fasse sentir. La bonté de Dieu est universelle et sans limite. Cette annonce de bonté vous conduit finalement au désir dévorant d'être semblable à Dieu.

Si vous voulez sincèrement être comme Dieu, vous devez apprendre et enseigner la bonté en perfection, arriver au Paradis, rencontrer le Père, recevoir son embrassement divin et servir la famille universelle avec une bonté consommée pour l'éternité. Heureusement, vous avez des millions d'années et d'innombrables instructeurs pour devenir parfait en bonté.

Notre Dieu, en tant que la Personne Originelle, est aussi un être de bonté absolu et parfait, et même de grandeur. Parce qu'un Habitant Divin vit et oeuvre dans votre mental, cette même grandeur vous attend. vous-mêmes et votre partenaire paradisiaque font évoluer une âme dans le temps et l'espace et emplissent votre quotient de bonté/grandeur à la perfection dans l'éternité. C'est du moins le plan.

La bonne nature personnelle du Dieu qui vous habite et le don de libre arbitre créatif, vous place absolument et à jamais au delà du simple mécanisme. La bonté ne se trouve pas dans les machines ni dans la chimie. La bonté existe toujours dans une relation de personnalité.

Dieu, en tant que la Personne Originelle de toute la famille cosmique a décrété que cet univers sera bon et personnel. Manifestement, le Bon, avec un B majuscule, est la voie divine, la voie vers le Paradis. Pouvez-vous vous imaginer un jour comme bonté parfaite, vivant la vérité, étant la bonté ? C'est votre destinée, si le Père le veut et que vous n'abandonniez pas ou ne vous rebelliez pas contre le Dieu Bon qui désire faire de vous l'héritier du cosmos.

La bonté n'a pas toujours été bien définie ou promue sur Terre. Platon et ses contemporains cherchaient à enseigner la vertu dans une université. C'était alors une idée neuve et très controversée, mais ils ont finalement réussi. Ils enseignaient à l'académie et au lycée que la bonté est la santé de l'âme en même temps que la sagesse, le courage, la tempérance et la justice. Ils ont établi ces universités riches et originales d'étude de la vertu il y a 2400 ans. Ceci montre le fait que les vertus et les valeurs comme la bonté, la vérité et la beauté sont aussi vieilles que l'histoire humaine. En fait, elles sont aussi vieilles que le Dieu qui les a créées, avant même le théâtre sur lequel se jouent ces valeurs fondamentales de divinité.

Après la sombre nuit de l'Europe, les philosophes de la renaissance ont redécouvert la pensée profonde des Grecs. Puis vint un philosophe français du milieu du dix neuvième siècle, Victor Cousin, qui colligea ses conférences sur « Du Vrai, du Beau et du Bien » dans un livre qui porte ce titre. D'autres penseurs, artistes et poètes de cette époque ont développé ces vastes concepts dans une philosophie de la vie plus neuve, une philosophie sous laquelle vous vivez encore aujourd'hui dans une large mesure. Et l'histoire ne devrait pas ignorer les sages et les saints de l'Orient qui sont apparus juste avant les grands maitres grecs. Ils ont aussi enseigné des philosophies éclairées de la vie centrées sur la vertu et la bonté, c'est à dire qui embrassaient et pratiquaient le bien pour d'autres que soi.

Plus vous contemplez avec fermeté et plus vous poursuivez avec persévérance les concepts de divine bonté, plus vous êtes assuré de progresser en grandeur dans la vraie magnificence d'un caractère authentiquement qualifié pour la survie.

Les Grecs n'ont peut-être pas compris que la grandeur est le résultat et l'expression en perfectionnement de la bonté parce qu'ils n'avaient pas un grand Dieu pour exemplifier et personnifier la bonté et la grandeur. S'ils avaient su que c'est le Père qui est la Première personne de la bonté (et il l'a toujours été pour autant que l'on sache), ils auraient pu construire une religion durable. La bonté et la grandeur sont pratiquement sans signification sans une personne bonne et grande au centre de toutes choses et de tous les êtres. C'est la bonté et l'amour du Père qui font en fait tourner le monde.

Une bonté qui perdure, une bonté sagement appliquée, crée la grandeur, même chez les humains ! La grandeur n'est pas le fait de Dieu seul, bien qu'elle ait son centre en Dieu le Père qui est par inhérence et absolument Grand. Pour comprendre la grandeur née de la bonté, il vous faut d'abord réaliser ce qu'est la bonté du point de vue divin. Vous croitrez alors en grandeur, expérience après expérience, tandis que vous apprendrez à mettre en pratique la parfaite bonté du Père. Alors, qu'est-ce que c'est ?

La bonté est la recognition mentale des valeurs relatives des divers niveaux de la perfection divine. La recognition de la bonté implique un mental ayant un statut moral, un mental personnel capable de discriminer entre le bien et le mal. Mais la possession de la bonté, la grandeur, est la mesure d'un réel aboutissement à la divinité.

Comment reconnaître, apprendre et utiliser la bonté pour trouver notre Dieu parfait au Paradis ? Étudiez-la, vivez-la, prenez-en l'essence et combinez-la créativement avec la vérité et la beauté latentes dans votre personnalité unique. Puis voyez ce que le libre arbitre et la destinée en feront. Une bonté croissante est le processus consistant à peser et accroitre vos valeurs par rapport aux valeurs parfaites, éternelles et infinies du Père – une décision à la fois jusqu'à ce que la grandeur en vous soit inévitable, indubitable et complète.

Vous croitrez en bonté beaucoup plus vite sur les Mondes des Maisons à venir, où la peur et les enseignements malavisés sont en grande partie absents. Mais le mal, le contrepoids de la bonté dans l'espace-temps, sera toujours nécessaire pour tempérer votre libre arbitre et l'emmener à la beauté de la grandeur réalisée, jusqu'au Paradis. Arrivé là, vous n'étudierez plus le contraste du mal, vous n'en aurez pas besoin. Pour le moment, cependant, n'oubliez pas que vous croissez inconsciemment en grandeur spirituelle dans la mesure où votre capacité de grandeur se développe et vos erreurs vous améliore. Parvenir à être parfaitement semblable à Dieu et à sa grandeur exige de faire l'expérience de la bonté et avec la bonté, d'une manière que les humains n'ont même pas commencé à imaginer.

Les composants de la bonté sont l'amitié, la grâce, la chaleur, le pardon, la miséricorde, l'humour, la fragrance spirituelle, la grandeur, bien sûr, et cette attitude d'adoration que toutes les âmes sensibles reconnaissent comme étant l'amour authentique et désintéressé.

La bonté et l'amour transcendent les niveaux d'espace, même les prétendus ‘orphelins' sont inclus dans la famille divine. La bonté et l'amour sont toujours contagieux. L'amour contamine rapidement tous les membres d'une bonne famille. Une intégration planétaire finale des bonnes familles est la fondation de l'édifice de lumière et de vie à laquelle est destinée notre planète au cours des prochains mille ans à venir.

Quand la bonté s'étend sur toute une planète, c'est le début d'un âge de lumière et de vie. Chacun est aimé et respecté comme membre de la famille, comme un être distinct de dignité divine, même si la bonté n'est pas encore parfaite au sens final et absolu.

Toute cette bonté, cette lumière et cette vie nous amènent à quelque chose : l'Être Suprême, qui est la culmination du Dieu du temps et de l'espace, le résultat des divines valeurs fondées sur les concepts et le service de la bonté, de la vérité et de la beauté. Le Suprême sera la bonté personnifiée et bien plus encore.

Il y a abondance de bonté à vivre et à disséminer tout en aidant le Père à faciliter l'émergence de l'Être Suprême. Suivre la vérité, la beauté et la bonté dans le temps et l'espace conduit toujours à de plus grandes révélations et expressions de divinité. Finalement, elles vous amènent à la volonté parfaite de Dieu dans l'éternité. Le point focal de la bonne volonté du Père dans tous les univers est présentement celui de l'évolution de l'Être Suprême dans laquelle on vous offre un rôle.

La bonté sera de plus en plus connue et étudiée par les générations à venir jusqu'à ce que la bonté se réalise pleinement sur Terre en une glorieuse floraison de bonté spirituelle suprême. Dans l'ère de lumière et de vie les gens voudront s'aider les uns les autres et sans chercher de récompense. Les gens feront effectivement du bien aux autres, même à ceux qui ne sont pas de même sang, qui ne sont pas des amis ou n'appartiennent pas au même groupe national ou social. Et les gens se pardonneront les uns les autres leur erreurs et leurs défauts sans ressortir à la haine et à la violence, parce qu'ils comprendront ce qui les motive au travers d'observations de sympathie née d'une capacité toujours croissante de bonté et d'amour cosmiques. Cela a déjà commencé dans certaines familles. Et il en ira dans la société comme dans les familles.

La bonté, de même que la vérité, est toujours relative et contraste infailliblement avec le mal.

Ici, sur Terre, cet avant-poste, votre libre arbitre doit choisir entre le bien et le mal si vous voulez croitre en bonté spirituelle. Il faut s'attendre à l'erreur sur un monde où l'imperfection fait partie de l'ascension et de la croissance de la créature. Mais saisissez de toute la force de votre mental le fait que le mal, le péché délibéré, n'est jamais requis par le Père. Vous avez toujours le choix de l'erreur, du mal, du péché et de l'iniquité. Sinon, le libre arbitre serait pure moquerie.

Alors, comment traiter au mieux avec la contrepartie d'espace-temps de la bonté, le mal, puisqu'il est nécessaire au contraste ? Quoique vous appreniez sur le mal, soyez sûr que ce peut être un fait temporel mais pas un fait dans l'éternité. Et gardez toujours à l'esprit que le potentiel d'erreur et de mal dans le temps et l'espace est nécessaire pour mettre en lumière la bonté, et que la bonté de Dieu est réelle alors que le mal ne l'est pas. Le bien dure, l'erreur et le mal sont finalement ignorés et abandonnés à l'oubli. Le bien est vertueux, le mal est sans vertu. Mais il n'y a pas d'erreur ou de péché inhérent au fait d'être né dans le temps et l'espace.

Il est compréhensible que vous ne soyez pas à l'aise avec une philosophie et une réalité religieuse qui exige que l'erreur et le mal fassent contraste avec la bonté. Cependant, le fait demeure que l'erreur et l'imperfection soient des choix (potentiels) nécessaires dans un système spirituel où les valeurs de vie créent des âmes individuelles personnelles, de l'expérience brute d'êtres qui débutent dans la vie dans la plus totale ignorance. C'est aussi un fait révélé que la bonté pure, et sans contraste, n'existe qu'au Paradis, localisée et focalisée dans le Père. Comme Jésus l'a donné à entendre, Dieu seul est vraiment bon.

Même notre civilisation planétaire en évolution a la possibilité de choisir, ou de ne pas choisir, le bien collectivement. Quand commencera l'âge de lumière et de vie sur Terre, l'erreur/mal personnel et collectif aura reculé en raison de nombreuses injections du « virus bénin de l'amour. » Ce virus guérisseur est répandu par les docteurs humains de la bonté et par les révélations célestes périodiques de la vérité, de la beauté et de la bonté du Père.

Dieu notre Père ne vous a pas abandonné à l'imperfection ou condamné à commettre le mal. Le pouvoir de la bonté du Père soulève toujours les enfants du temps et de l'espace au dessus du simple mal transitoire. Simultanément et sans faille, il indique aussi le chemin de la source de la bonté au Paradis. Quand vous découvrez la conscience de Dieu, quand vous connaissez et embrassez la bonté, la vérité et la beauté de notre Père, le mal et le péché deviennent répugnants parce qu'ils font injure à votre Créateur, celui que vous aimez par dessus tout, le grand Dieu qui vit en vous comme Esprit intérieur.

Heureusement, le péché et l'iniquité ne sont fatals qu'à ceux qui consciemment et définitivement rejettent le virus de l'amour, qu'à ceux qui laissent croitre l'animosité entre eux et le Dieu de Toute Bonté. Néanmoins, chaque individu se voit accorder la plus grande part possible d'offre de miséricorde divine, quel que soit son passé. Il peut être bien de renier son passé.

Bien que vous puissiez commettre de nombreuses erreurs sur le chemin du Paradis, voire sombrer dans le mal et le péché, l'amour divin et le pardon miséricordieux peuvent vous sauver et vous sauveront tant que demeure une étincelle de foi , tant que luit une braise de bonté. Le pardon de l'amour transcende de loin le pardon de la miséricorde.

L'amour du Fils ne se satisfait jamais du simple pardon. L'amour du Maitre implique la réhabilitation, la survie éternelle.

Si vous regardez dans les dictionnaires le mot bonté, vous verrez qu'il est la plus souvent associé à l'excellence morale et à la vertu. Mais la vraie bonté est d'abord associée à Dieu, mais aussi à la bienveillance transcendante, à la miséricorde sans limites, à la compréhension divine et à la capacité de pardon illimitée. Que dire du pardon et de la bonté ? Vous pourriez bien pardonner à quelqu'un par compassion parce qu'un jour vous-mêmes pourriez désirer, attendre ou nécessiter la miséricorde. Mais vous pourriez aussi, par une bonté désintéressée, étendre votre miséricorde et votre pardon aux autres, simplement ce sont là des attitudes divines dignes d'émulation qui n'attendent ou ne nécessitent aucune réciprocité. La véritable bonté est inconsciente et n'attend rien en retour, mais il est rare qu'elle demeure sans réponse et ne soit pas appréciée.

Comment pourriez-vous retenir la miséricorde que Dieu ne retient pas ? Pardonner est bien, mais la vraie grandeur couronne la bonté par la volonté d'absorber un mal. Êtes-vous assez bon pour pardonner, oublier, et même réhabiliter ce qu'un malfaisant repentant a foulé aux pieds ? Apparemment le Père le fait en échange de votre acceptation de devenir un citoyen cosmique. Une bonne affaire divine pour les nombreux fils prodigues de la Terre.

La bonté authentique et la miséricorde aimante deviennent progressivement votre nature si vous vivez la vérité et créez la beauté (les trois sont inextricablement mêlées en fait et en acte). Et quand la bonté sort de vous sans que vous l'ayez prévue et sans affectation, vous devenez un exemple vivant de la déclaration de Jésus sur faire le bien inconsciemment.

Certains actes de bien, comme un ministère charitable, doivent être des actes conscients. Mais d'autres coulent naturellement des âmes qui sont plongées dans l'amour du Père, sans avoir du tout la conscience immédiate de faire le bien. Cette bonté vivante s'accompagne toujours de la grâce de Dieu.

On peut cultiver l'amabilité, mais la bienveillance est l'arôme de l'amitié qui émane d'une âme saturée d'amour.

La grâce et la bonté sont des extensions l'une de l'autre dans l'expérience humaine. Mais le Père est grâce, bienveillance, clémence sans limites – infinie et éternelle. Le Père est la mesure comble de la bonté et de la grâce potentielles et actuelles. C'est la bienveillance qui donne à la bonté son expression charmante dans et par la personne de Dieu, et même à votre personne quand vous êtes saturé d'amour. La bonté peut entrainer le respect, mais la bienveillance rend la bonté accueillante et d'allure divine. La bienveillance est l'expression enchanteresse de la saturation de la bonté divine dans l'expérience personnelle.

Le Père, étant plein de grâce, prend une pose envers chaque être de bonté. La bonté de Dieu est auto-créée et disséminée en quantité illimitée et elle a la plus haute qualité possible. Vous pouvez en avoir tout ce que vous pouvez contenir en sécurité. L'amour spirituel est la monnaie universelle de la bonté et indique sans faille votre capacité de réception. L'expression la plus élevée de l'amour est le service gracieux, humble et altruiste qui garde toujours un oeil adorateur sur la source de la bonté, notre Père et notre parfait ami en grandeur et bienveillance.

Le Père est une personne de parfaite bonté, grandeur, grâce, vérité et beauté – comme vous le serez un jour dans l'éternité – du moins dans les limites de charge de votre personnalité. Connaître Dieu, c'est mieux comprendre et administrer la bonté. Jésus nous offre le meilleur portait humain de la bonté – grand et vivant :

Il révéla une bonté égale à celle de Dieu. Il exalta l'amour – la vérité, la beauté et la bonté – comme idéal divin et réalité éternelle.

L'incarnation humaine de Michael en tant que Jésus fut un exemple de ce que peut accomplir la bonté parfaite. Mais votre vie est aussi unique que la sienne, votre expérience de bonté sera donc unique. Votre existence vous offre de nouvelles possibilités d'expression et d'expérience des bonnes, des vraies et des belles valeurs qui, en fin de compte, vous identifient complètement avec le Père de la Bonté Infinie et Éternelle.

Vous pourriez tenter d'imaginer ce qu'est la bonté absolue pour son Créateur. Mais le Père est bien au delà de ce que les concepts humains ou les expériences humaines de bonté et de grandeur sont susceptibles de jamais communiquer. Il n'y a pas de terme pour définir la bonté et la grandeur incomparables de Dieu. Mais les vénérables taoïstes, il y a des siècles, ont tenté de décrire la nature de la bonté du Père en la comparant à quelque chose que les humains connaissent bien et dont ils ont besoin quotidiennement :

La vraie bonté ressemble à l'eau, en ce sens qu'elle bénit tout et ne nuit à rien.

Les beautés des bénédictions de la pluie de bonté nourrit tout le monde, ne nuit à personne et dure éternellement. Vous connaissez peut-être le vieil adage cynique : « Aucune bonne action ne restera impunie » ? La révélation suggère que l'opposé est vrai, que chaque véritable bonne action que vous faites a non seulement une valeur expérientielle, mais qu'elle a un impact éternel sur le Tout. La mesure de cet impact est toujours directement proportionnelle au contenu de bonté de l'acte originel.

La bonté crée des vagues et ces vagues ondulent, dérivent et se croisent à la surface de la conscience collective universelle en créant de nouvelles ondulations de bonté et de joie. L'Univers réel est un océan de bonté, de vérité et de beauté précipité hors de l'affection et de la dévotion sans limites du Père envers la famille universelle dont vous êtes (potentiellement) une partie éternelle.

Une attitude amicale est à la bonté ce que la branche est à l'arbre. La vérité et la beauté n'auraient guère de sens ou de valeur cosmique sans la bonté et l'intimité personnelle. Et il n'y aurait pas d'amis sans la bonté originelle de Dieu à la racine de tout. La bonté est toujours personnelle et amicale parce que le Père l'est. En fait, les tentatives pour construire des amitiés durables sans la bonté échoueront si le Père n'en est pas le fondement et le point de référence.

Votre croissance en bonté correspond toujours à votre croissance en esprit. Dans la mesure où vous étendez votre capacité d'expérience spirituelle, la bonté purifie votre éthique, vous aide à connaître et à soutenir la vérité, en même temps qu'elle améliore la qualité et la beauté de l'amour que vous recevez et que vous donnez. L'essence de l'amour est la bonté, son guide est la vérité et son expression est toujours beauté. Par conséquent, rappelez-vous que la bonté ne se tient pas seule, elle n'est qu'un des trois piliers de fondation. La vérité et la beauté sont nécessaires, et dans de justes proportions, pour une ascension spirituelle équilibrée. Les trois vivants et agissants harmonieusement en vous, c'est le grand amour du Père en marche.

Vous ne pouvez connaître et être bonté que parce que le Dieu du Grand Amour vit au centre même de vous. Et vous affirmez la bonté de ce fragment de Dieu intérieur quand vous co-créez la bonté par le service, l'adoration et l'humour. L'humour et un bon esprit accompagnent toujours l'amitié et l'amour.

La bonté appliquée améliore votre situation personnelle, vous garde sain d'esprit et heureux, et élève le niveau de bonté des proches. Votre bonté, quand elle est augmentée par la vérité, encourage un beau rehaussement planétaire qui se réverbère dans l'avenir de chacun à travers le vaste univers. Appliquer la bonté c'est créer plus.

La bonté révèle les valeurs célestes du Père à votre mental terrestre même si votre mental humain peut ne pas être capable de sonder l'infinie et absolue bonté de la divinité. Tandis que vous monterez, tandis que votre dotation mentale s'améliorera, vous pourrez comprendre, contenir et diffuser la bonté de plus en plus et de mieux en mieux. La bonté est peut être inhérente dans l'univers, mais son acquisition et son usage par les créatures mortelles exigent de vastes quantités de temps, d'aide et de pratique.

N'oubliez jamais que de bonnes idées et de dignes idéaux se rehaussent toujours mutuellement, que l'éternité est un fournisseur sans fin de nouvelles et plus profondes révélations de la vie, de la lumière, des significations, des buts, des valeurs et de l'unité de la déité, qui inspire votre mental à découvrir et à encourager des idéaux vertueux. Quand vous combinez avec soin la révélation, les idéaux, les idées et l'adoration, cela crée en vous des expériences significatives de bonté, de vérité, de beauté, d'amour et de joie spirituelle suprême qui rapprochent la Terre d'un âge de bonté, de lumière et de vie.

Les générations futures connaîtront aussi le rayonnement de notre joie, l'entrain de notre bonne volonté et l'inspiration de notre bonne humeur.




À lire aussi :

Les messages du Blog




Merci pour votre soutien !
En faisant un don, vous nous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.
Avec tout notre Amour... DAD

Laissez un commentaire

*obligatoire
Vous êtes nombreux à nous écrire tous les jours pour partager votre vision de la spiritualité, vos commentaires ou vos encouragements : merci ! Nous avons besoin de cette relation avec vous pour continuer de vous offrir les informations que vous recherchez. Écrivez-nous en utilisant ce formulaire. Régulièrement, nous publions une sélection de vos messages sur notre Livre d'Or.


Participez de toutes les manières possibles à la réussite du plan "Nouvelle Civilisation" de LUMOVIVO. L'utilité d'un individu pour la société ne se mesure pas aux tâches qu'il peut faire dans ou hors du groupe social. Passez le mot en faveur du plan "Nouvelle Civilisation".


Toutes les religions du monde


Influencer logo